Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La mondialisation, cette pelée, cette galeuse, réhabilitée...

La mondialisation, cette pelée, cette galeuse, réhabilitée...

L’effet « domino » de la crise, partie des États-Unis pour contaminer le monde entier, sans épargner aucune nation, aucune économie, semble avoir paradoxalement réhabilité la mondialisation, qui a permis des réponses et des manoeuvres cohérentes pour en amortir les effets et raccourcir la durée de la crise financière et économique.

Bien sûr, quelques V.I.P. de la bonne-pensée, rompus à la communication, continuent à prôner le repli hexagonal, le « peut-crever-la-gueule-ouverte » pour ceux qui sont au delà de la ligne d’horizon, ou un autre mondialisme, celui de la révolution obligatoire pour tout le monde.

Mais ceux qui sont vraiment responsables d’états, même réputés « de gauche », affichent une sagesse de bon aloi, une préférence pour la solidarité, la cohérence à l’échelle mondiale des mesures à prendre, et le rejet des mesures protectionnistes. Le train du monde a déraillé ? On le remettra sur ses rails. On ne le poussera pas dans le ravin.

Sauf les passionnés de l’ignorance, tout le monde savait, il y a quelques mois, que le pétrole hors-de-prix, suffisait, à lui seul, à mettre en danger l’économie mondiale. Au ralentissement attendu, s’est substitué un effondrement pour une autre raison, l’éclatement d’une énorme bulle financière. Du coup, tout le monde a été projeté dans la mare. Pays développés, pays émergents, pays pauvres. Pays consommateurs de pétrole, et pays producteurs, solidaires de fait.

Monsieur Christophe de Margerie démontrait dimanche soir (Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro) le réel inconvénient de la chute durable des cours du pétrole brut au dessous d’un certain seuil, non de rentabilité immédiate, mais permettant un réinvestissement d’une bonne part des profits dans la recherche de nouveaux gisements et de nouvelles techniques d’exploitation. Un arrêt des investissements remettrait en contact une économie renaissante avec une production à la limite de ses capacités. Le prix du baril rebondirait vers les sommets, stoppant net la reprise.

Le patron de Total, notre poule aux oeufs d’or, si convoitée pas les cuisiniers amateurs, évalue à 80 dollars le cours optimal du baril, pour tenir compte du coût de l’exploration et de l’équipement nécessaire à l’exploitation. Il y a quelques mois, Claude Allègre, le scientifique empêcheur de cauchemarder en rond, fixait à 100-120 dollars le seuil de rentabilité des sables et des schistes bitumineux.

Bref, les pays producteurs de pétrole sont atteints doublement par l’effondrement de la demande. La chute des cours du brut, la dévalorisation des investissements faits dans les pays consommateurs. À ce sujet, Christophe de Margerie condamnait la méfiance, voire la peur d’être mangé, frappant d’ostracisme ces capitaux disponibles. Il expliquait que les états disposaient des outils juridiques pour empêcher la prise totale de pouvoir sur une entreprise ou un service, « névralgiques », par un investisseur étranger. Dans quel intérêt, de toute façon* ?

*Il faut cependant cesser de payer pour des implantations d’entreprises étrangères pour sauver telle ou telle région ou commune. Car l’entreprise, en cas de difficulté, n’a rien à perdre à mettre la clé sous la porte. Il faudra revoir notre manière d’encourager ces investissements et les particularités perverses de la fiscalité des entreprises.


Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 1er décembre 2008 10:43

    j’ai l’impression de sortir du cafe du commerce apres la douzieme tournee de picon biere.

    a defaut de sauver la planete, un coup de pouce au troquet du coin ?


    • Forest Ent Forest Ent 1er décembre 2008 11:24

      C’est clair. Article "plateau-télé - j’ai tout compris ce qu’a dit le monsieur dans la boîte".


    • sisyphe sisyphe 1er décembre 2008 12:36

      De l’apologie de la stratégie du pompier pyromane !
       smiley

      On peut dire qu’il y en a qui ne manquent pas de culot !

      Merci les banques, d’avoir obligé les états à s’endetter encore plus, pour les renflouer et éviter la débacle qu’elles avaient créé !
      Merci la spéculation d’avoir provoqué une crise que vont payer tous les plus défavorisés !

      Merci l’auteur d’essayer de nous prendre pour des cons !


    • sisyphe sisyphe 1er décembre 2008 12:41

      Sceptique (Chartres)

      Réflexions sur l’actualité, politique, économique, scientifique, les phénomènes de société. Billets d’humeur ou d’humour à l’occasion.

      Réflexions, hein ? 
      Heureusement que c’est au pluriel !
       smiley

      Si c’est un "billet d’humour" ; alors, chapeau pour l’occasion !
       smiley


    • katalizeur 1er décembre 2008 11:11

      @ l’auteur

      mondialisme et mondialisation ,c’est pas la meme chose.
      peut etre n’ai je pas compris ?

      la mondialisation c’est l’echange entre les nations souveraines ; c’est que je souhaite pour l’avenir

      le mondialisme c’est la grande partouse générale souhaité par les fauteur de troubles et assassins neocons de tous les pays.

      une grande partouse au profit de quelques uns ( voir attali ;DHK du fmi, lamih de omc l’umps et tous les autres bienfaiteurs de l’humanité.......la liste est longue mais bien archivée ).


      • Candide 1er décembre 2008 11:11

        à Sceptique

        Vous osez trouver quelque bienfait à la mondialisation : attendez-vous à une volée de bois vert !



        • katalizeur 1er décembre 2008 11:21

          @ candide

          excuses,que je vous presente ;
          je ne parle pas du bocson actuel, je parle des etats nations quand les etats redeviendront souverains, de decideront au meme de leurs politiques ;il est utile et necessaire qu’il y est des echanges entres les nations (route de la soie ....par exemple)
          les nations souveraines exporterons uniquement leurs exedents apres avoir satisfait leurs marché interieur.

          le mondialisme lui n’est pas pour les echange mais pour la production a bas cout pour inonder le marché mondial ( ne se preoccupe pas du marché domestique....)

          http://www.alainsoral.com/


        • Le pirate des caraibes 1er décembre 2008 11:22

          Incroyable article pro-capitaliste, reflexion basée sur rien (quelques declarations de lobbyistes).

          On croierait entendre parler un courtier en bourse ou un banquier : "continuons comme avant , braves gens, tout va s’arranger".

          @ l’auteur

          Vous faites quoi dans la vie SVP ? smiley



          • JL JL 1er décembre 2008 11:22

            Alors, si "Monsieur Christophe de Margerie" le dit !  smiley


            • John Lloyds John Lloyds 1er décembre 2008 11:39

              Article de complaisance totalement vide, comme il s’en fait de plus en plus sur AV. Méfiez-vous, Mr revelli, votre site n’est même plus l’antre de l’entartage public qui aurait pu encore le repécher, il devient l’ombre d’un Paris-Match en peine de sujets, les photos en mois et l’amateurisme en plus.


              • Franck804 1er décembre 2008 12:16

                "Monsieur Christophe de Margerie" a t-il rappelé le montant du bénéfice réalisé par Total l’an dernier, et celui envisagé cette année ?

                Franck


                • JL JL 1er décembre 2008 15:35

                  Progression de 4 % en 2007 et rémunération moyenne des patrons des sociétés du CAC 40 d ’environ 2,26 millions d’euros, le tout sur fond de crise financière et de moralisation de la vie des affaires ... Les actionnaires des grandes entreprises françaises n’ont pas fini de grogner.

                  Michelin Michel Rollier, 4.23 millions d’euros premier au classement 2007 réalisé par les Echos, Bernard Arnaud (2e), 4,20 millions, … Christophe de Margerie (Total), 10è avec 2.69 millions d’euros.


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er décembre 2008 12:48

                  " le réel inconvénient de la chute durable des cours du pétrole brut au dessous d’un certain seuil, non de rentabilité immédiate, mais permettant un réinvestissement d’une bonne part des profits dans la recherche de nouveaux gisements et de nouvelles techniques d’exploitation " avez vous écrit,

                  Au secours ! Les nouveaux gisements tels ceux des boues du nord Canada, complètement pollutifs, mais rentables qu’au delà d’un certain seuil du prix du baril...L’avènement des 500 pompes éthanol, substituant les terres vivrières des pays déjà touchés par la famine accentuée par les canicules dûes au réchauffement de la planète...Au secours ! Vous me rappelez ce couple qui se plaingnait qu’avec leur 4000 euros par mois, il n’y arrivaient plus...

                  Monsieur, le seul inconvénient de la chute brutale des cours du pétrole est le manque à gagner insolent que ces spéculateurs de la peur ont engendré. Par contre, le grand avantage, est le coup de fouet que cela a donné à d’autres formes d’énergies, et la brèche qui s’est ouverte dans laquelle elles se sont immédiatement engagées.



                  • wesson wesson 1er décembre 2008 23:14

                    @Leon,

                    ça, cela s’appelle céder à la facilité smiley
                     

                    @ l’auteur,
                    Sylvain Rakotoarison, sort de ce corps !


                  • cogno1 1er décembre 2008 16:34

                    le mondialisme c’est la grande partouse générale

                    Et ça se trouve ou ? Ca m’interesse !  smiley



                    Pour l’article... euh... j’ai rien compris.


                    • katalizeur 1er décembre 2008 18:13

                      @ cogno

                      mais tu y es ; et tu y participe deja a la grande partouze
                      pour le moment c’est encore le debut de la grande fiesta ;les cravates ont été desserés ; les dames commencent juste a etre un peu bourrées

                      ça commence a etre chaud mais c’est encore civilisé ; juste quelques ’un en slip ou enstring
                      quand une partie de l’assemblé sera a poil ; il sera trop tard pour toi, tu devras participer a l’orgie

                      METTRE OU TE FAIRE METTRE LA EST LA QUESTION


                    • katalizeur 1er décembre 2008 18:15

                       DESOLE


                      JE VOULAIS DIRE
                      MAITRE OU TE FAIRE METTRE choisi ton camp.


                    • TSS 2 décembre 2008 00:28

                      la solidarité mondiale selon @sceptique c’est pressurer les pauvres pour assurer le bien être des escrocs 

                       qui nous dirigent...

                      puisqu’il est de Chartres ,il ferait bien de s’interesser au deputé-maire UMpiste qui avec zèle et entrain coule

                      financièrement l’agglomeration.. !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès