Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La monnaie chinoise aurait-elle sauvé le monde ?

La monnaie chinoise aurait-elle sauvé le monde ?

Les Américains se font de plus en plus menaçants envers la Chine sommée d’abandonner une indexation de sa monnaie vis-à-vis du dollar qualifiée de néfaste pour les deux parties... Une capitulation éventuelle aurait toutefois des implications très délicates sur le plan intérieur pour la Chine qui est du reste parfaitement consciente des effets pervers de cette politique consistant à acheter régulièrement du Dollar pour dévaloriser sa propre devise.

En fait, c’est la pression des autres pays Asiatiques qui aura finalement - et à moyen terme - raison de l’attitude chinoise et qui débouchera sur l’appréciation du Yuan. Des nations régionales dont les monnaies respectives flottent librement vis-à-vis du billet vert comme la Thaïlande ou l’Indonésie accusent ainsi la Chine de concurrence déloyale car la dépréciation du Yuan entrave leurs propres exportations. Effectivement, la devise chinoise perd de la valeur par rapport à leur propre monnaie qui, elle, s’apprécie mécaniquement du fait du déclin du Dollar... 

Pourtant, la Chine, qui a longtemps exploité l’argumentation selon laquelle cette politique du Yuan faible permettait de faire reculer la pauvreté de sa population en développant son industrie, feint d’ignorer la problématique de cette même pauvreté qui sévit chez ses voisins. Un Yuan faible permet certes à la Chine de réduire sa pauvreté nationale mais aux dépens des autres pays Asiatiques en voie de développement ! Dans de telles conditions, il lui sera très difficile - à elle qui tente de se façonner une image de super puissance responsable - de poursuivre cette politique d’un Yuan faible qui entrave le développement et la croissance de ses voisins car le message véhiculé ( "nos pauvres valent mieux que les vôtres" ! ) serait tout à fait incompatible avec les prétentions chinoises.

Les jours ( en fait les mois ) de l’indexation de la monnaie chinoise au Dollar sont donc comptés mais cette décision majeure, qui ne sera en aucun prise sous le poids de la pression Américaine, fera de la Chine la gardienne des intérêts Asiatiques et la propulsera au rang des nations mures n’hésitant pas devant les décisions intérieures difficiles prises dans l’intérêt régional.

De fait, les pays du Sud Est Asiatique sont parfaitement conscients que c’est cette même indexation du Yuan au Dollar qui a sauvé la Chine - et par delà la Chine l’ensemble des pays émergents de la région - de la spirale déflationniste au début de l’année 2009. De plus, c’est le turbo chinois - également alimenté par cette indexation - qui a autorisé le rebond spectaculaire des Bourses Américaines ayant lui-même balayé le spectre de la dépression aux Etats-Unis...

En fait, un système de taux de change non flottant comme l’est celui qui fixe la parité du Yuan au Dollar et qui permet même en réalité à la monnaie chinoise de se déprécier du fait du niveau de productivité chinoise élevée est loin d’être anodin car les variations du cours des monnaies ne constituent pas, comme certains en sont persuadés, un jeu à somme nulle. La parité fixe du Yuan vis-à-vis du billet vert a effectivement agi à la manière d’une décision de politique monétaire en ce sens qu’elle a notablement accentué l’effet expansionniste de la politique monétaire chinoise tout en rétablissant en finalité production et demande agrégée nationales et mondiales. Les Etats-Unis n’ont pas procédé autrement en 1933 lorsque la dévaluation de leur monnaie vis-à-vis de l’Or a tiré le monde hors de la dépression !

Il est donc intellectuellement malhonnête de stigmatiser aujourd’hui cette politique chinoise d’un Yuan déclinant parce que corrélé au Dollar alors que c’est précisément cette indexation qui a - pour le moment ! - permis à notre monde d’éviter le scénario catastrophe.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 16 décembre 2009 11:33

    Et c’est aussi pour cela que les Chinois ont fortement insisté pour avoir des droits de vote augmentés au FMI....
    Vous semblez suivre l’économie par la propagande officielle.
    Il existe pourtant de trés bon site où les auteurs vont chercher l’info à la source,
    contreinfo.org, par exemple.


  • hengxi 16 décembre 2009 11:04

    Il y a deux ans, les autorités ont modifié sensiblement leur vision en créant un panier de monnaies de référence où le dollar est bien moins important ; la monnaie Japonaise, mais également l’Euro est entré en plus grande quantité dans ce panier.

    Le Yuan est il est vrai sous évalué afin de lutter officiellement contre l’inflation, mais cette situation ne pourra durer éternellement, surtout si la monnaie Chinoise veut devenir une valeur d’échange international.

    En 2009, le yuan a été accepté officiellement en tant que valeur d’échange dans certains pays de l’Asean, ce qui laisse présager d’une montée en puissance, mais également d’une future réévaluation.

    Cette montée en puissance explique la quantité importante d’or acheté par les responsables Chinois qui veulent préparer les garanties égales à la valeur prochaine de leur monnaie ; le problème est que cette hausse de la demande, alliée à la crise mondiale, a fait monter le cours de l’or et d’autres métaux précieux.


    • plancherDesVaches 16 décembre 2009 11:38

      Monsieur Santi.
      Certes les pays voisins souffrent de cette politique.
      Mais... Je vois mal la Chine abandonner une position qui est rendue obligatoire pour une raison impérative :
      Si le peuple ne bosse plus assez, les révoltes, là-bas, c’est tout de suite plusieurs millions de manifestants...
      Ils appellent ça « tsunami ». Je ne sais pas pourquoi...


      • hengxi 16 décembre 2009 11:45

        « Ils appellent ça »tsunami". Je ne sais pas pourquoi...

        tsuanmi, ce n’est pas Chinois comme nom.

        Pour le reste, c’est vrai :

        Si pas de boulot, problème à l’horizon (’Proverbe Chinois)


      • amipb amipb 16 décembre 2009 14:35

        Ce n’est pas Tsunami en chinois, mais les idéogrammes sont les mêmes :

        海啸

      • hengxi 16 décembre 2009 15:59

        Ben oui, mais ce n’est pas tsunami.

        concombre commence par con

        content aussi et ça n’a pas la même signification, bien que les deux commencent par con


      • plancherDesVaches 16 décembre 2009 12:06

        Confirmation...
        LE FMI est RENTABLE. Et même plus que ça. Il prête avec intérêts à la clef.
        POURQUOI croyez-vous que l’on entend parler des DTS du FMI... ???


      • plancherDesVaches 16 décembre 2009 12:03

        J’évoquai, juste au-dessus, la fourniture de travail qui est obligatoire.
        Ceci est aussi confirmé par un de vos articles précédents, il me semble. Les tonnes de ciment, d’acier et d’alumiun qui finissent stockés car dépassant les besoins mondiaux.
        (ou préparent-ils aussi certaines « réserves » en cas de coup dur)

        Qu’en est-il du développement du commerce entre BRIC... ?? Car rien que ces 4 pays peuvent être auto-suffisants et, sortant de la logique du dollar, peuvent peut-être isoler les US et l’Europe.
        Sur l’accord SUCRE d’Amérique du Sud, le brésil fait-il partie du système et peut-il donc pousser les autres BRIC a y être associé.. ???
        Ces deux mouvements me semblent beaucoup plus forts pour faire chuter un dollar dont il faudrait que l’Europe se détache au plus vite.


        • hengxi 16 décembre 2009 12:26

          Le commerce entre les BRIC évolue assez rapidement, mais un pays comme la Chine veut avant tout diversifier ses échanges tout en ne voulant pas prendre le risque de perdre les millairds de dollars de bons américians.

          Quand vous dites que le gouvernement Chinois est la botte des US, j’avoue ne pas bien comprendre.

          Je pense pour ma part que les achats en masse de valeurs US ont été une ereur majeure de gestion, et qu’aujourd’hui il ne faudrait pas les prier pour s’en débarasser.


        • hengxi 16 décembre 2009 14:04

          un peu oui ...................... Non, beaucoup en fait.


        • plancherDesVaches 16 décembre 2009 23:14

          Monsieur Santi, je vous pose ces questions car vous êtes économiste.

          Celui qui pense que je m’adressais à lui n’a rien compris, mais c’est son habitude.

          Vous répondez généralement de façon pertinente même si je dois reconnaître que je vous pose peut-être une colle dont nous aurons, pour ne rien changer, la réponse lorsque les données cruciales pourront être enfin livré au bas peuple...


        • lechoux 17 décembre 2009 17:26

          @ hengxi : « Je pense pour ma part que les achats en masse de valeurs US ont été une ereur majeure de gestion, et qu’aujourd’hui il ne faudrait pas les prier pour s’en débarasser. »

          Au contraire, c’est la matérialisation d’une richesse détenue dans une monnaie dont la Chine souhaite se débarrasser en des biens tangibles, même s’ils sont achetés au prix fort aujourd’hui, ils sont toujours moins cher que demain dans cette même monnaie dévaluée.


        • lechoux 17 décembre 2009 17:38

          D’autant plus que ces achats se font dans la même zone monétaire, c’est à dire sans échange de dollars contre d’autres monnaies, donc sans perte de valeur du dollar.


        • Triodus Triodus 16 décembre 2009 13:43

          ..z’avez pas plutot l’impression que ceux qui sont bien tenus par les couilles, c’est justement nous les européens ?

          On est les dindons laqués de la farce..


        • manusan 16 décembre 2009 14:07

          les accords cachés.

          si on connaissait le nombre exact de politiciens chinois en possession d’une green card et d’une résidence en Californie où vivent femmes et enfants, on verrait les relations entre les 2 pays certainement autrement. Le plus célèbre étant le boss de Wahaha, Zong Qinghou, qui appela ses ouvriers à faire gréve au nom de l’unité nationale pour pas se faire bouffer par Danone, green card depuis 99, soit résidant plus de 6 mois dans l’année au US (tu l’as perds si tu résides moins de 6 mois) depuis 10 ans.

          Soyons réaliste 2 minutes, nous n’avons pas accès aux informations nécessaires sur comment fonctionnent réellement l’économie chinoise et comment sont négociées les relations commerciales entre US/UE et Chine.

          Les avis de certains, dans un sens comme de l’autre, ne répondent qu’à un besoin émotionnel sur une certaine vision qu’ils se font de la Chine, vision il va s’en dire rarement objective, les arguments vous pouvez en trouvez en pagaille d’un coté comme de l’autre.


        • plancherDesVaches 16 décembre 2009 14:43

          Manusan, toi qui vit là-bas et qui a des avis assez neutres, justement.

          Que penses-tu de la validité de l’information qui est que les US auraient menacés les dirigeants chinois de révéler les montants de leurs comptes à l’étranger.. ???


        • hengxi 16 décembre 2009 15:52

          "Les avis de certains, dans un sens comme de l’autre, ne répondent qu’à un besoin émotionnel sur une certaine vision qu’ils se font de la Chine, vision il va s’en dire rarement objective, les arguments vous pouvez en trouvez en pagaille d’un coté comme de l’autre."

          bien sûr que oui, et heureusement que vous êtes là pour préserver l’objectivité :

          On prend deux ou trois cas, sans aucune source vérifiable (ah si, rue 89) , et on en fait une généralité.

          Isabelle Adjani a le sida, Sardou est homosexuel, etc ... Du bon Ici-paris qui passionne les foules.

          Je trouverai mieux pour un Français de dénoncer les largesses accordées à certains dirigeants africains en France en matière immobilière ou autre, mais bon jouer le Zorro sans risques est tellement excitant.

          Que je sache, la Chine fait partie de l’OMC et à ce titre se doit de donner des comptes, non ?


        • hengxi 16 décembre 2009 16:01

          « Manusan, toi qui vit là-bas et qui a des avis assez neutres, justement. »

          rien de pire que les gens neutres car n’ayant aucun avis sur rien, ils ne se trompent jamis et ainsi n’évoluent pas.


        • plancherDesVaches 16 décembre 2009 23:17

          hendrix : « rien de pire que les gens neutres car n’ayant aucun avis sur rien, ils ne se trompent jamis et ainsi n’évoluent pas. »

          En effet : rien de pire que des gens qui polluent un sujet intéressant sans rien apporter que le besoin d’avoir des clients à rabattre dans leur hotel en Chine....


        • manusan 17 décembre 2009 02:28

          Que penses-tu de la validité de l’information qui est que les US auraient menacés les dirigeants chinois de révéler les montants de leurs comptes à l’étranger.. ???

          Pas que les US, vous vous rappelez le listing HSBC volé, avec le procureur Mongolfier ? Il y aurait bon nombre de politiciens chinois dedans. Ce qui ne serait pas étonnant de la part de la plus grande banque d’investissement présente en Chine continentale. Ce n’est plus un secret que les politiciens/« entrepreneur » chinois mettent le plus gros de leur fric à l’étranger.


        • manusan 17 décembre 2009 02:48

          Hengxi

          rien de pire que les gens neutres car n’ayant aucun avis sur rien, ils ne se trompent jamis et ainsi n’évoluent pas.

          Un expat que j’ai connu, qui a passé plus 20 ans en Chine, et ce n’était pas pour le business je précise, m’a dit en partant, « on part en Chine avec des certitudes, on la quitte avec des questions »

          Contrairement à vous, je ne ressens pas le besoin de répondre à tous les commentaires d’agoravox qui traitent de la Chine pour me rassurer dans ma propre vision du pays, regardez vous 2 minutes, vous êtes à l’affut du moindre post et article pour tenter de « convertir » les lecteurs à votre idée.

          Vous et moi résidons loin des grands centres de décision du pays, chez vous à la campagne de Nanning (regardez sur google map), c’est carrément la brousse, vos info sont finalement les mêmes que les internautes, alors votre avis sur l’économie chinoise en internationale, excusez moi, mais c’est pas plus crédible que ce que disent les autres internautes, merci de respecter leurs avis.


        • hengxi 17 décembre 2009 04:04

          "Contrairement à vous, je ne ressens pas le besoin de répondre à tous les commentaires d’agoravox qui traitent de la Chine pour me rassurer dans ma propre vision du pays, regardez vous 2 minutes, vous êtes à l’affut du moindre post et article pour tenter de « convertir » les lecteurs à votre idée."

          C’est pourtant ce que vous faites sur pratiquement tous mes articles et uniquement pour venir dire :

          Je ne suis pas d’accord avec lui....

          Sans pour cela apporter la moindre argumentation.

          Une fois de plus : faites ce que je dis et ne dites pas ce que je fais.

          Désolé, je ne savais pas que la partie commentaire vous étais réservé, il est vrai que 1350 commentaires, je n’y suis pas encore.


        • hengxi 17 décembre 2009 04:08

          Euh, non, non, je n’ai pas d’hôtel


        • hengxi 17 décembre 2009 04:26

          « Vous et moi résidons loin des grands centres de décision du pays, chez vous à la campagne de Nanning (regardez sur google map), »

          Et oui, encore une différence entre nous, je bouge.

          Tiens la semaine prochaine, je vais en Mongolie ; cela fait cinq fois.

          Je me permettrai également de vous reprendre à chaque fois que vous donnerez votre avis sur autre chose que les quelques centaines de mètres carré qui vous entourent.


        • manusan 17 décembre 2009 05:06

          Comptez vos commentaires et les miens dans les articles traitant de la Chine. Vous êtes après tout le monde, cela serait acceptable si c’était votre article, mais ce n’est pas le cas. A vouloir trop en faire vous en perdez toute votre crédibilité.

          vous devriez demandez à être payé 1mao/commentaire sans dec.


        • hengxi 17 décembre 2009 09:43

          Et bien si je la perds, c’est qu’au moins j’en avais une, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

          Mais mon cher Manusan, je suis payé par l’ambassade pour intervenir et bien plus que vous ne le suggérez.
          Bonne journée à vous tout de même.


        • hengxi 16 décembre 2009 13:01

          "à la botte des usa. ben oui, pourquoi n’auraient ils pas une monnaie forte et pourquoi continuent ils à acheter du dollar et pas de l’euro ?« 

          1°) S’ils avaient acheté de l’euro il y a quelques année, certains auraient dit qu’ils allaient acheter l’Europe (je plaisante)

          2°) Comme dit plus haut, ils en achètent maintenant, mais son pris à leur propre piège en raison des achats massifs de valeurs US.

          S’ils en vendent trop, cela va faire chuter trop fortement le dollar et donc faire perdre de la valeur à leur »trésor de guerre"

          Certains économistes chinois critiquent déjà assez vertement ces choix, qui se sont révéles être des erreurs.

          3°) Les US sont le deuxième client de la Chine, donc difficile de le laisser tomber, surtout pour une Europe qui a la fâcheuse tendance à s’occuper des affaires intérieures du pays( c’est ce qu’ils disent hein, ce n’est pas moi qui le dit)

          Le Yuan devrait être revalorisé à partir de l’an prochain, cette année cela s’est avéré difficile du fait de la crise et des risques d’inflations.


          • perlseb 16 décembre 2009 17:35

            Oui.

            Les chinois ne peuvent pas acheter d’euros, sinon cela dévalue le dollar, et donc, leur trésor de guerre.

            La seule chose qu’ils peuvent faire, c’est acheter des matières premières avec leurs dollars (n’est-ce pas ce qu’ils font ? j’entends parler de stocks).

            Pour le dollar, s’il y a bien un (ou 2 avec le Japon) pays qui ne veut pas d’un effondrement brutal du dollar, c’est la Chine (avec son fameux trésor de guerre). Donc ils ont tout intérêt à temporiser au maximum pour donner une valeur maximum à ce trésor de guerre (et continuer avec rancoeur d’acheter quelques bons : ils perdraient plus s’ils ne le faisaient pas).

            Ceci dit, en cas de dévaluation massive du dollar, la Chine peut faire une croix sur son trésor mais n’en a pas besoin pour continuer à vivre : elle achètera sa nourriture et ses matières premières avec la nouvelle devise en vigueur. C’est donc toujours bon d’avoir quelques stocks et un panel de devises dans son trésor.


          • Michel Santi Michel Santi 16 décembre 2009 15:24

            c’est sûr et je l’ai assez dénoncé jusque là.
            Cependant, pourquoi ne pas voir la crise sous un autre angle - les monnaies - ayant néanmoins leur part de responsabilité dans la crise ?


          • manusan 17 décembre 2009 02:59

            très juste Mr santi

            je me souviens en 2002, 1 euro = 7 yuan
            puis - fin des quotas textile, entrée effective dans l’OMC
            en 2004 l’euro monte autour de 13 yuan avant de se stabiliser autour de 11, aujourd’hui on est à 10.

            ci joint la courbe parité euro-dollars et euro-yuan depuis 1985, très instructif.

            http://www.senat.fr/rap/r04-416-1/r04-416-112.html


          • plancherDesVaches 16 décembre 2009 14:41

            Ca fait plaisir de voir que vous commencez à comprendre.

            Et vous aviez fait des études avant de devenir « banquier ».. ??


          • Pierre93 16 décembre 2009 18:34

            Chinois et Américains sont complices pour se partager le monde selon les Russes. Cet article date de quelques mois mais garde toute son actualité.
            ----------------------------------------------------------------------

            Par Dmitri Kossyrev, RIA Novosti

            La dernière étape, la plus importante, de la tournée asiatique de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton - sa visite à Pékin - a confirmé toutes les prévisions : l’Amérique propose à la Chine un nouvel agenda, très fort.

            Le voyage d’une semaine de Mme Clinton en Asie (Tokyo-Jakarta-Séoul-Pékin) s’est avéré étonnamment stérile, dans sa totalité, sur le plan de la signature de documents. La secrétaire d’Etat a effectué son premier voyage à l’étranger dans l’unique but d’esquisser un nouvel agenda des rapports avec chaque pays.

            . "La Chine reconnaît notre interdépendance, a déclaré la secrétaire d’Etat. Clairement, nous allons nous en sortir ou tomber ensemble".

            L’économie mondiale a été profondément marquée, ces dernières années, par ce « pacte sino-américain », aux termes duquel la Chine pouvait se permettre d’inonder les Etats-Unis (et le monde entier) de ses produits bon marché grâce aux investissements effectués par des compagnies américaines dans les entreprises chinoises. C’est pourquoi les Américains ont vécu au-dessus de leurs moyens en achetant des produits américano-chinois bon marché et de bonne qualité. Dans le même temps, Pékin achetait des bons du Trésor américains. C’est ce système qui s’est écroulé. A présent, les Etats-Unis et la Chine doivent élaborer en commun de nouvelles règles du jeu financier, que les autres seront contraints d’accepter. C’est ainsi qu’il faut interpréter l’idée de « direction américano-chinoise du monde » mise en avant actuellement aux Etats-Unis.

            C’est, du reste, la raison pour laquelle les experts chinois ne sont guère enthousiasmés par les propos tenus par Mme Clinton, lorsqu’ils les commentent sobrement, à la lumière des dernières données du Fonds monétaire international. En 2003, le produit national brut des Etats-Unis représentait 32% du PNB mondial, alors que celui des « économies émergentes » - Chine, Inde, Russie, Brésil - et de deux ou trois autres pays n’en constituait que 25%. En 2008, les chiffres se sont inversés : 25% pour les Etats-Unis, 32% pour les Etats émergents. Le monde multipolaire est arrivé, mais la politique de George W. Bush n’a été qu’une tentative désespérée et effrénée de prévenir l’inévitable, souligne le journal chinois Jenmin Jibao.

            Mais il est évident depuis longtemps que les tentatives des Etats-Unis et de leurs alliés européens de monopoliser le droit de dicter leurs critères de la démocratie ou des droits de l’homme ont eu, comme toute chose, un début et une fin. Sur le plan moral, cette idéologie ne diffère en rien des idées de propagation de la « civilisation » ou du christianisme, au nom desquelles l’Europe a exterminé de par le monde des milliers et des milliers de personnes (voire des civilisations entières). Cela ressemble aussi à l’idéologie des conquêtes de Gengis Khan qui envoya aussi ses armées à l’ouest pour y faire régner la justice et les lois célestes (!).

            Outre cet aspect moral de la chose, il en est un autre. Une véritable industrie, qui coûte des milliards de dollars, lutte aux Etats-Unis pour les droits de l’homme à l’étranger, mêlant l’argent et l’enthousiasme, l’idéologie et le travail subversif ordinaire. Ses méthodes sont connues : miser sur l’opposition pro-américaine dans de nombreux pays, ou tout simplement la créer, la proclamer seule et unique combattante pour les droits et les libertés et l’aider ouvertement. Autrement dit, il s’agit d’entretenir le mécanisme de sape le plus puissant au monde, à l’instar du Komintern (l’Internationale communiste, ndlr.), qui créa des organisations communistes dans le monde entier entre les deux guerres mondiales. Mais en plus de l’hostilité générale envers les Etats-Unis que suscite cette machine, elle s’avère trop onéreuse et, bien entendu, inefficace, dans les conditions présentes. Si les Etats-Unis veulent rester assez forts pour « gouverner le monde en commun avec la Chine » ou, tout bonnement, survivre dans ce monde, quelqu’un devait dire tôt ou tard ce que dit aujourd’hui Hillary Clinton.


            • chrac31 chrac31 16 décembre 2009 19:42

              le Yuan est une monnaie deppreciee par rapport a sa reelle valeur. Avantage pour les chinois etre bien plus competitifs dans leurs prix de vente de leurs produits par rapport a n’importe qui. L’europe comme les etats unis demandent depuis longtemps a la chine de relever le niveau d’appreciation du Yuan, ce que ne semble toujours pas vouloir faire la chine.

              Je ne crois pas une seconde comme je lel lis plus haut que les etats unis « tiennet par les couilles la chine », en effet c’est meme exactement l’inverse, car c’est les chinois qui possedent les cordons de la bourse (sans jeu de mots) des etats unis, puisque ces derniers ont contractés des emprunts faramineux a la chine pour arriver a maintenir leur train de vie. Si la chine decide de demander aux states de rembourser leurs emprunts ben ... là les cow boys ils seraient mal...


              • BA 16 décembre 2009 23:41

                Mercredi 16 décembre 2009  : aux Etats-Unis, les pertes totales de crédit pour les banques seront comprises entre 2 100 et 2 600 milliards de dollars.

                Pour l’instant, les banques américaines n’ont perdu que 1 600 milliards de dollars.

                Il leur reste donc encore un tiers de pertes à reconnaître dans les mois qui viennent.

                Il leur reste donc entre 500 et 1000 milliards de dollars d’actifs pourris dans leurs bilans.

                Ce sont de soi-disant « actifs », mais en réalité ce sont des actifs pourris. Ce sont des crédits qu’elles ont accordés, mais qu’elles ne récupèreront jamais. Ce sont des créances irrécouvrables. Leur valeur réelle est égale à zéro.

                Lisez cet article  :

                 

                Les établissements financiers ne sont pas sortis d’affaire.

                Les pertes liées à l’immobilier commercial continuent de peser sur les banques qui tiennent toujours serrés les cordons du crédit.

                Depuis le début de la crise, les banques américaines ont perdu 1.600 milliards de dollars selon Goldman Sachs.

                Mais ce n’est pas fini  : ce dernier estime entre 2.100 et 2.600 milliards de dollars les pertes totales de crédit pour le secteur… Ce qui veut dire qu’il resterait encore un tiers de pertes à reconnaître.

                http://www.lesechos.fr/info/finance/020270790461-les-etablissements-financiers-ne-sont-pas-sortis-d-affaire.htm

                 

                Et en France ?

                Combien de centaines de milliards d’euros d’actifs pourris les banques françaises possèdent-elles ?


                • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 17 décembre 2009 00:25

                  Cette difficile question ne doit pas faire oublier que le monde ne se limite pas èa la Chine et aux États-Unis. Ces deux nations ont passé un pacte stratégique au dessus des autres nations pour les favorisées èa l’encontre de toutes les autres nations du monde. Les États-UNis dépensaient et les Chinois produisaient avec l’argent des multinationales américaines. Aujourd’hui, tout le monde est pris en otage car on ne peut pas prévoir quels seront les effets sur tous les paramèetres d’une réévaluation du Yuan en flottement sur le marché mondial. Cette déstabilisation de la monnaie a bien servi la Chine qui a su trouver des emplois èa un rythme soutenu de 10 pourcent par année. Il ne peut en être soutenu une telle politique d’expansion sans déstabiliser le reste du monde. Tout le monde aspire èa la prospérité et le gouvernement Chinois devra s’ajuster èa la concurrence mondiale avec un yuan èa sa vraie valeur. Fini le temps de la croissance èa deux chiffres pour les Chinois. Le monde doit souffler plus de justice.


                  • lechoux 19 décembre 2009 12:54

                    « Il ne peut en être soutenu une telle politique d’expansion sans déstabiliser le reste du monde » et déstabiliser la Chine.


                  • parousnik 17 décembre 2009 00:25

                    Sornettes ...Ce sont les milliers de milliards de dollars et d’euros offert aux bourses , aux banques et industries privées qui permettent aux spéculateurs de fanfaronner... aujourd’hui... Seulement ces milliers de milliards devront bien être payé... N’est ce pas plutôt les investissements massifs en bons du trésor US que les chinois détiennent qui énervent les voleurs des empires anglo saxons des EU et du RU ???


                    • olivierchen 19 décembre 2009 07:43

                      @Michel Santi :

                      Cela fait a peu pres deux ans que je lis vos articles sur l`economie,pourquoi vous n`essayez pas d`ecrire des articles plus critiques sur l`economie en proposant une Consitution Economique ,je pense que les lecteurs Agoravox ont assez entendu le systeme financier, les bourses us,wall Street, les banquiers, les hedges funds,les dettes,les subprimes,les produits sophistiques,casino d`eocnomie tra la la ...

                      On tourne tjrs sur le meme sujet , vous avez ete trader regrettez vous d`avoir fait ce metier, finalement ca ne cree aucune richesse j`achete je vends, je specule a la hausse a la baisse...

                      A force ca lasse les gens, Agoravox en publie au moins 4 -5 articles sur le meme sujet avec d`autres auteurs tjrs sur les memes sujets...

                      Apres il ya des debats qui n`en finissent plus entre les lecteurs ca ne fait pas avancer la reflexion, perte de temps ...

                      Pensez vous que le systeme financier devrait s`inspirer de la physique, cad sur le principe de l`axiome base sur un systeme d`equilibre(les lois physiques),vous voyez a peu pres ma conclusion philosophique ?

                      En tant que chinois immigre en france mnt expatrie ds mon pays, je m`en moques intellectuellement de l`ecole de Chicago, Milton Friedman,le neoliberalisme encore toutes ces croyances et dogmes..

                      J`ai lu un peu Karl Popper,il n`est pas economiste mais episomologue logicien, philosophe , mathematicien voici quelques citations :

                      « la critique est le seul instrument de verification d`une theorie economique »

                      « le develeppement de l`economie reelle n`as rien a voir avec la science economique.bien qu`on puisse les enseigner comme s`il s`agissait de mathematiques, les theories economiques n`ont jamais eu la moindre utilite economique »

                      Mnt, personnellement, les equilibre monetaires ne sont pas responsables de la crise , je ne repeterais jamais assez les elites politiques financieres sont responsables de la crise.

                      Voila j`espere que vous ne prenez pas mal ma reflexion , car il faut aller dans la cause profonde pour resoudre les problemes.il ne faut pas faire de l`economisme pour l`economisme et faires des articles pour des articles et le materialisme n`as jamais resolu les problemes pour l`humanite...





                      • BA 20 décembre 2009 15:58

                        Je recopie l’article concernant la FDIC dans Wikipedia :

                        « Le Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) est une agence fédérale américaine dont la principale responsabilité est de garantir les dépôts bancaires faits aux États-Unis, jusqu’à concurrence de 200 000 dollars en 2009. »

                        Quand une banque fait faillite, la FDIC rembourse à chaque client le montant de ses dépôts.

                        Problème : aux Etats-Unis, les banques sont de plus en plus nombreuses à faire faillite.

                        Conséquence : la FDIC a voté un budget 2010 en augmentation de 55 % par rapport à 2009.

                        La FDIC se prépare à subir une année 2010 encore plus catastrophique concernant le nombre de banques en faillite.

                        La FDIC a même prévu d’embaucher 1 643 collaborateurs supplémentaires en 2010.

                        En clair : la FDIC se prépare d’ores et déjà à la deuxième crise financière.



                        « Le nouveau budget garantit que nous soyons bien préparés pour traiter un nombre encore supérieur de fermetures bancaires l’année prochaine, si cela devait être nécessaire, et de fournir un suivi pour un nombre accru d’institutions en difficulté. »

                        « Le budget opérationnel va s’accroître de plus de 1,4 milliards (55 %) par rapport à 2009, principalement en raison du cycle de faillites bancaires. »

                        « Le comité a également approuvé l’accroissement du nombre de collaborateurs en 2010 qui atteindront le chiffre de 8 653 à la place des 7 010 que comptait la FDIC en 2009. La quasi totalité de ces employés seront embauchés sur une base temporaire. Ils seront engagés principalement pour aider à la fermeture de banques ; d’assurer le suivi relatif à la gestion et à la vente des actifs des banques fermées ».

                        http://faillitesbancairesusa.over-blog.com/article-suivi-hebdomadaire-des-faillites-semaine-du-vendredi-18-decembre-2009-41467347.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès