Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La monnaie de la crise

La monnaie de la crise

« Le système financier international a besoin de s’appuyer sur des règles et des institutions qui s’en portent garantes comme il y a aussi la nécessité de créer simultanément un climat de confiance. En effet, en un temps éclair, la loi de la jungle, l’égoïsme extrême, l’esprit de clan ont donné le ton aux rapports internationaux ; le monde financier a été voué à se transformer en une sorte de jeu morcelé dominé par une logique glaciale de course au profit. Il a fini par y perdre sa santé et sa stabilité pour ne plus laisser d’espace à un développement soutenable. »

Cette sagesse pourrait bien être celle qu’on tirera de la crise, crise dont nous n’éprouvons encore, sans doute, que les premiers effets : le désastre de l’économie virtuelle se matérialise à son rythme, mais inexorablement, dans la sphère concrète, c’est-à-dire productive et consommatrice.

Qui ne donnerait, à l’exception de quelques capitalistes cyniques, le bon dieu sans confession à une telle déclaration de foi ? Le hic ! est que cette belle prose est celle d’un journal chinois, évidemment intitulé Le Quotidien du Peuple. Comme nos démocraties, relayées par le médiatisme vulgaire - celui de la télévision, en particulier – procèdent d’abord par dualités bornées, le citoyen peu attentif s’étonnera que l’on puisse trouver un trait de vérité dans l’organe de propagande de cette ignoble dictature qu’est la Chine, martyrisant toute réincarnation tibétaine.

Peut-être pourra-t-on, au mieux, dire que les belles phrases et les beaux principes n’engagent à rien, que la littérature, la philosophie ne sont pas encore la politique, et qu’une telle pétition de principe (dont le parfum est effectivement communiste) n’est que jolis mots jetés en justification sur l’hideux système dictatorial.

Seulement voilà : La Chine, appuyée par d’autres pays (la Russie, le Brésil, le Venezuela) est venue au sommet mondial avec une proposition révolutionnaire. Les mots avaient donc un sens.

Cette proposition est la suivante : « Créer une nouvelle monnaie, supranationale. »

Qu’on ait très peu parlé d’une telle idée n’est pas surprenant. Et montre seulement à quel point notre soi-disant paradis d’opinions et de clarté informationnelle peut tout aussi bien être compris comme ce monde de la censure par désertion et de la promotion de l’inessentiel. Ce qui n’est pas prendre la défense de cette dictature effective qu’est la Chine, mais rappeler, seulement, que la laideur des uns ne fait pas la beauté des autres, et que les formes perverses, au paradis actuel de la démocratie, sont elles aussi à repérer et comprendre.

Mais que signifie « Créer une nouvelle monnaie, supranationale ? »

Cela peut signifier fondamentalement deux choses, dès lors que l’on a remarqué que la crise mondiale dépend à l’origine des malversations ou inconsciences d’un Etat, les USA, et, en conséquence, de leur monnaie, à la fois hégémonique et locale. Il y a là, premièrement, un principe pragmatique, régulateur, para-catastrophique, et compatible, même, avec le capitalisme. Il y a deuxièmement un principe proprement philosophique.

  1. Assurer une stabilité financière plus grande, car supra-nationale, donc moins sensible aux aux épicentres nationaux.

  2. Rendre possible une autre économie, une économie qui parviendrait à rompre avec la sphère du virtuel, où l’argent lui-même devient une marchandise que l’on achète et vend.

Il faut remarquer que les banques chinoises, dirigées par des cadres nommés par le Parti, n’ont nullement mordu à l’hameçon des subprimes finalement suicidaires. Les 3 premières, en 2008, ont ainsi dégagé un excédent de 30 milliards d’euros directement injectable dans l’économie.

Notre situation, à notre corps défendant, est tout autre, puisque nous ne disposons, pour compenser, que de la ponction sur les revenus particuliers, ou de la planche à billets, l’argent artificiel, avec les risques de dévaluation qui s’ensuivent, le tout enrobé d’ un petit laïus moralisant sur les excès de l’économie abstraite.

Toutefois, le lecteur quelque peu critique et informé pourra analyser la position de la Chine à partir de réquisits purement stratégiques.

    1. Eviter la dévaluation du dollar. La Chine étant, dans les faits, le créancier impérial des USA (750 milliards de Bons du Trésor), une telle dévaluation est pour ses intérêts dommageable.

    2. Mettre fin aux accusations concernant la sous-évaluation de sa propre monnaie.

    3. Obtenir une réforme radical du FMI où elle ne dispose que de 3,6 pour cent du droit de vote, et qui, de manière générale, bride les pays émergents.

Sans nul doute, ces stratégies nationalistes sont actives dans la diplomatie chinoise. Mais toute diplomatie fait de même. Il n’en reste pas moins, dès lors, que cette horrible dictature propose une Idée où d’autres aiment à mettre pansement sur jambe de bois. Ce qui doit nous donner à penser, sans nulle allégeance à la dictature chinoise, sur notre splendeur démocratique...


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • banni pour une photo 16 avril 2009 13:54

    il faut ,je pense, déja faire un distinguo


     entre une monnaie mondiale pour les échanges internationaux mais non utilisé par la population ,un peu comme l’écu,sans existence papier,en fait une monnaie traduisant un panier de devise

    et ensuite une monnaie à but fasciste,une véritable monnaie mondiale utilisé par les population mondial,crée uniquement pour écraser les population mondial et compte tenu des énorme difference de niveau de vie,cette monnaie serait électronique,avec des spécifécités géographique
    enfin bref,une vrai merde,contre quoi il faudra se battre.

    mais jene crois pas trop à une monnaie mondiale,tout simplement parcceque l’améro est un véritable projet ,qui sera appliiqué le moment venu,un membre du CFR a dit sur une chaine mexicaine que cela se fera par étape et que il y aura une monnaie commune entre les usa le canada et le mexique,c’est fait.http://www.youtube.com/watch?v=KGGNngQoRPc



    et wé,ces chiens d’américain ne navigent pas à vu,ils savent ce qu’ils font,ou plutot ils sauront tirer le meilleur parti de chaque situation ,aussi desastreuse soit elle !


    PS : agoravox,cela fait 20 mails que je vous envoie relatif à la réactivation de mon compte fonzibrain,(bloqué de manière provisoire selon vous)
    s’il vous plais,répondez moi et rendez moi au moins mes articles,c’est taf,merci

    • banni pour une photo 17 avril 2009 11:49

      chantecler

      de quoi je me mele je t’ai parlé ?
      tu es agoravox ?
      si tu n’as pas le sens de l’humour j’y peux rien
      et je parle pas de commentaire supprimés,mais 
      de plusieurs artcles,

      amicalement aussi 

    • Axel Axel 17 avril 2009 13:56

      Tiens tiens, v’la l’retour de no-brain. Alors comme ça tu t’es fait supprimer ton compte et tu as perdu tous tes articles ?

      Haha, bien fait.


    • banni pour une photo 17 avril 2009 17:41

      alors axel

      on se croit au cp,
      on rapporte à la modération
      « fonzibrain est insultant »

      tu te trouve pas ridicule à etre content tout ca parceque agoravox m’a perdu mes articles
      tu y gagnes quoi ?

      t(es vraiment cheloud comme gars,
      j’ai de la peine pour toi

    • banni pour une photo 17 avril 2009 18:04

      Après avoir tenu des propos négationistes

      Après avoir tenu des propos racistes

      Après avoir tenu des propos extremistes

      Après avoir tenu des propos injurieux

      Après avoir tenu des propos violents

      Après avoir mis en ligne des liens amenant à des sites et des photos plus que douteux

      Après avoir arboré comme pict une photo d’hitler


      MAIS

      selon toi et les zombie sans ame ,papy

      excuse moide me poser des questions SUR TOUT
      de ne pas répeter la doxa ambiante

      et surtout d’avoir un sens de l’humour douteux

      j’aime beucoup mon sens de l’humour

      et toi papy pour les cariature de mahomet tu tu situé ou ?

      la liberté d’expression pour tout les sujet 
      ou
      ya des sujet qu’il ne faut pas aborder



      vas y papy,vas te pendre ton monde bien pensant entre les clou s’effondre 

      les gens comprennent,ils sont pas con

      tien par exxemple,l’article d’éric marty sur le bouquin de shlomo sand,à gerber,ou il comparer sand à un négationiste,et bien 80% des commentaire remmeté marty à sa place et le peu de commentaire le soutenant était tous très tranché,sans nuance

      tu comprend ce que je veux dire,les raisonnement binaire de ces 10 derniere années à la bush « soit vous etes avec nous,soit vous etes avec les terroristes »

      est fini


      laissons les gens penser ce qu’ils veulent 
      c’est la liberté

      c’est pas les lois mémoriel ni la loi gayssot

      sinon,t’en a pas marre de répéter une pensée qui n’est pas la tienne
      ce ne te fais rien




    • banni pour une photo 17 avril 2009 19:45

      papy 

      je te ’ai déja dit 
      JE PENSE CE QUE JE VEUX
      mon cerveau ne s’arrette pas de se poser des question parcequ’on nous dit que ya rien à penser.

      je n’ai jamais été antisémite,
      certain dise que j’ai eu de tel propos
      c’est très different

      très subjectif aussi,si tu vois ce que je veux dire

      et toi,t’es nul à fare ton bien pensant « tu mérites ta suspension »,non mais tu te prend pour qui pour décider ca,franchement vraiment n’importe quoi

      et tu ne m’a pas répondu pour les caricature de mahomet
      par contre caricaturer obama en hitler,ca non

      tu y vois pas un probleme d’équité,non


      et je ne me plains pas
      je demande qu’agoravox me rende mes articles,publiés comme refusés
      je suis désolé mais c’est la moindre des choses,c’est du travail,ya des lien c’est tres important,je comprend pas qu’agoravox me fasse ce coup la,
      ca fait punition,et j’aime pas du tout ca

      je pensais que tu pouvais comprendre cela
      ca n’a rien avoir avec le sens de l’humour que nous ne partageons pas
      c’est important pour moi

      depuis quand on détruit le travail de quelqu’un

    • banni pour une photo 17 avril 2009 19:48

      à ’auteur désolé de polluer un peu avec ces commentaire hors sujets


    • herve33 16 avril 2009 14:16

      La chine n’a pas attendu le G20 pour diversifier ses actifs , et va tenter dans les mois qui viennent de remplacer une partie de ces réserves en dollars dont ils sont prisonniers . Des accords avec l’Amérique Latine et l’Asie, le Bélarus vont écarter l’utilisation du dollar des transactions commerciales bilatérales entre la Chine et un nombre de plus en plus grand de pays. Il s’agit, exprimé en dollars, de montants de l’ordre d’une centaine de milliards .

      De plus , le yuan ,la monnaie chinoise pourrait etre de plus en plus utilisée dans les échanges internationaux . 

      Tout cela devrait mettre très mal en point le dollar , donc de gré ou de force , les US devront accepter un jour que leur monnaie ne soit plus l’étalon pour les échanges internationaux .


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 16 avril 2009 15:12

        Fabien, j’ai entendu hier une information que vous pourrez peut-être éclairer de vos lumières : A Taïwan, il faut 1OOO dollars pour faire 2O euros... ???

        Le système financier international a besoin de s’appuyer sur des règles et des institutions qui s’en portent garantes comme il y a aussi la nécessité de créer simultanément un climat de confiance. « Tout à fait d’accord. C’est le climat de confiance qui a instauré l’absence progressive et devenue totale de » contrôle « .

         » Mais que signifie « Créer une nouvelle monnaie, supranationale  ? " Créer une monnaie supranationale exige à l’heure du change que chacun déclare ses avoirs, documents à la clé. Et c’est comme cela que l’on va pouvoir vérifier qui possède quoi, ainsi que les nombreux prète-nom ayant oeuvré dans l’ombre d’hommes politiques corrompus.

        Un beau procès en perspective.


        • EXPAT456 16 avril 2009 15:46

          Toute utopie a le merite de faire progresser la pensee !
          En la matiere, l’idee d’une monnaie supranationale a le merite de relancer le debat sur la predominance d’une monnaie sur toutes les autres.
          Mais imaginons une regulation plus forte du libre echange qui permette de limiter (voire supprimer) tout effet speculatif. Il n’y aurait alors plus besoin de faire disparaitre les devises existantes (avec les effets collateraux que l’on a connus avec l’euro) ...
          http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/du-liberalisme-equitable-ou-54588


          • Ungh Ungh 16 avril 2009 21:27

            "...dès lors que l’on a remarqué que la crise mondiale dépend à l’origine des malversations ou inconsciences d’un Etat, les USA, et, en conséquence, de leur monnaie, à la fois hégémonique et locale. Il y a là, premièrement, un principe pragmatique, régulateur, para-catastrophique, et compatible, même, avec le capitalisme.Il y a deuxièmement un principe proprement philosophique« 

             Dès lors qu’on a remarqué que la crise mondiale s’est manifestée en premier aux USA et qu’elle dépend à l’origine des malversations ou de l’inconscience d’un système financier mondial apatride qui a répandut ses saloperies partout grâce à la merveilleuse mondialisation. Dès lors qu’on a remarqué que les états ne contrôlent absolument plus rien à aucun niveau à force de dérégulation ( capitaux, énergie,nourriture)laissant de plus en plus de pouvoirs à des organisations supra-nationales illégitimes (OMS, OMC, FMI, Codex alimentarus, etc auxquelles viennent s’ajouter les multinationales), on en déduit que vous nous désignez un état bouc-émissaire pour faire de l’Attali. Il n’y a là rien de pragmatique, régulateur, prévenant les catastrophes mais je vous l’accorde, c’est complètement compatible avec le capitalisme que, telle une bonne aspirine, ça fluidifierait. Il y a là deuxièmement un principe proprement idéologique.

             Une monnaie unique, idée chinoise séduisante ? Comme si les chinois avaient inventé le concept de mondialisme ... Par contre, en effet, il semblerait que le modèle chinois à l’échelle planétaire, ça fasse bander toutes les »élites« comme en témoigne monsieur Dassault. En procédant par étapes on doit pouvoir y arriver. »Yes we can" !
             Il faut donc abandonner les monnaies nationales. Abandonner les souverainetés nationales, i.e. les autonomies alimentaires, énergètiques, l’éducation... Et enfin, abandonner la démocratie puisque de toute façon, les gens votent comme des cons, il n’y a qu’à voir les référendum quand il y en a (salauds d’irlandais ingrats, après tout ce qu’a fait l’Europe pour eux !). Par contre, pas tout d’un coup, ça agace le péquin trop de changement d’un coup.
             Donc, une solution à la crise, c’est la faire disparaître. D’ailleurs, c’est valable pour tous les problèmes ... Une même monnaie pour tous (c’est pratique en plus). Puis un même droit, une même langue, une même nourriture, un seul et même état planétaire paternaliste qui tirerait le meilleur de chaque individu ... Et hop,monsieur Garcimore. La fin des crises, des guerres, du racisme, de toute misère, c’est pas séduisant tout ça ?

             Mort à l’autodétermination ! Amen. (sic)


            • ZEN ZEN 17 avril 2009 08:22

              Quoi qu’on pense de la politique chinoise, ses propositions en matière de monnaie mérite analyse, même s’il s’agit pour l’instant d’utopie.
              Mais si le dollar s’effondre (ce serait le cas si Pékin se retire des banques américaines, ce qui entrainerait une chute du niveau de vie de plus de 15% aux USA), la question pourrait bien se reposer avec urgence..Hypothèse pour l’instant improbable, car la Chine aurait trop à perdre à un tel retrait...
              Mais demain est tellement incertain, car les mesures initiées par Obama, ôtage de Wall Street, vont dans le sens d’une agravation de la crise financière

              Plus on avance dans la connaissance de la crise, plus on mesure son ampleur, l’ancienneté de ses causes structurelles , l’incroyable incurie-complicité des décideurs économiques et politiques et la gravité des conséquences qui se manifestent et qui s’annoncent

              Anticipation économique


              • Leviathan Leviathan 17 avril 2009 09:05

                Regardez la conférence de Pierre Hillard ci-dessous pour en apprendre plus sur l’Amero :

                http://www.dailymotion.com/relevance/search/pierre+hillard/video/x7z84k_pierre-hillard-vers-un-gouvernement_news


                • manusan 17 avril 2009 09:16

                  « Mettre fin aux accusations concernant la sous-évaluation de sa propre monnaie. »

                  je suis arrivé en Chine en 2002, 1 euro = 6.5 yuan, 3 ans plus tard 1 euro = 13 yuan, la fin des quota et l’entrée officielle dans l’OMC était passé par là.

                  Ce commerce gigantesque n’a profité qu’aux intermédiaires et politique corrompus, dans la même période les entreprises ont délocalisé en masse, les US on vendu des bons du trésors, et le marché chinois tant attendus n’est finalement pas venu.

                  Une des principale raison de cette crise EST la monnaie sous-évaluée. Parlez de monnaie supranationale et demandez de retirer les accusations concernant les pays qui dévalue consciencieusement leur monnaie est contradictoire.

                  J’ajouterais qu’en plus, en période de crise, la monnaie chinoise se retrouve en fin de compte ultra spéculée avec des haut et des bas de 5% par semaine depuis 2 mois (ça se calme depuis 1 semaine seulement), quand à la bourse chinoise c’est du yo-yo entre -70% et +30% en 1 ans et demi, bref welcome to the jungle.


                  • ploutopia ploutopia 17 avril 2009 11:21

                    Puis-je vous conseiller de lire les 4 articles suivants

                    1) VERS UNE DISLOCATION GÉOPOLITIQUE MONDIALE
                    http://ploutopia.over-blog.com/article-28539131.html

                    2) APRÈS LE 15 AOÛT 1971 DE NIXON, VOICI LE 18 MARS 2009 D’OBAMA
                    http://ploutopia.over-blog.com/article-29249088.html

                    3) SIX MOIS DÉCISIFS POUR ÉVITER UNE RÉCESSION MONDIALE : CINQ CONSEILS STRATÉGIQUES POUR LES BANQUES CENTRALES, GOUVERNEMENTS ET AUTRES INSTITUTIONS DE CONTRÔLE
                    http://www.leap2020.eu/Six-mois-decisifs-pour-eviter-une-recession-mondiale-Cinq-conseils-strategiques-pour-les-banques-centrales,_a2164.html
                    Un des conseils est « La création d’un panier de monnaie pour déterminer le prix de l’énergie (et du pétrole en particulier) »

                    4) JAMES ROBERTSON : « POUR UNE RÉFORME MONÉTAIRE ADAPTÉE À L’ÈRE DE L’INFORMATION »
                    http://ploutopia.over-blog.com/article-27912868.html
                    Pour une nouvelle monnaie internationale, les pays BRIC y sont forcément plus enthousiastes que les Etats-Unis avec leurs dollars et l’Europe avec ses euros cherchant à supplanter le billet vert. Qui ne le voudrait pas ? Pensez donc, en 2002, il a été estimé que la suprématie mondiale du dollar sur le monde rapportait 400 milliards de dollars par an aux Etats-Unis. Une sorte de taxe mondiale du monde aux Etats-Unis. L’Etat US est également le seul à pouvoir s’offrir le luxe d’emprunter à l’étranger avec sa propre monnaie puis d’avoir la possibilité de dévaluer ses obligations de remboursement. Lors du dernier Forum Economique Mondial à Davos le 28 janvier 2009, Poutine à clairement souligné que dans les circonstances actuelles, le dollar ne pouvait rester la seule devise de réserve et qu’il serait « opportun d’encourager un processus objectif pour l’émergence de plusieurs monnaies régionales fortes dans le futur ». Poutine en a profité pour citer le rouble comme autre monnaie potentielle de réserve.


                    • Fabien Tarby Fabien Tarby 17 avril 2009 11:57

                      Dans sa logique initiale, mon article n’avait pas seulement comme but de s’exercer aux considérations économiques (domaine dans lequel, de surcroît, je n’excelle pas)... 
                      Il y avait :
                      - la manière dont le traitement médiatico-politique des démocraties occulte l’essentiel, ou la possible emmergence d’une idée forte, au profit d’un simulacre d’événement (le coup d’éclat initial de Sarkozy, les négociations, le charisme d’Obama, etc.) qui, bien entendu, se termine, en happy end : « Le monde, cette belle famille, s’est mis d’accord pour le bien de tous. » Le niveau télévisuel zéro de la pensée politique. Mais tout le monde, ici, en a conscience.
                      Il y avait surtout cette zone d’incertitude : Habitués que nous sommes au manichéisme(Dictature, mon beau miroir, dis-moi que je suis la plus belle, moi, la « Démocratie » )savons-nous encore entendre une proposition émanant de la Chine ? Comment des éléments communistes peuvent-ils circuler dans la réflexion ? En quoi l’Hypothèse communiste (Badiou, par exemple) fait-elle encore sens, en dépit des silences ou du mépris, voire de l’argument d’impossibilité.
                      Il y avait enfin l’ambiguïté originaire et terminale de la politique (la politique effective, et non pas idéale) : comment faire le partage entre ce qui s’apparente à une stratégie nationaliste chinoise et un reste d’idéal communiste ? Comment ce reste (sachant, bien entendu, avec l’art des formules chinoises, que « l’avenir du communisme est le capitalisme ») traverse-t-il à la fois l’élément cynique et l’élément idéal ? A quel moment cesse la compatibilité entre le système capitaliste et la pensée communiste ?
                      Etc.
                      Quelques liens épars, pour les curieux, sur mon blog.
                      http://fabientarby.blogspot.com/2009/04/un-article-paru-dans-le-journal.html
                      http://fabientarby.blogspot.com/2009/04/petit-le-communisme-cest-comme-le.html
                      http://fabientarby.blogspot.com/2009/04/quest-ce-quun-evenement-politique.html
                      http://fabientarby.blogspot.com/2009/03/constitution-et-inaction.html
                      Sachant que je n’entends pas par Démocratie Virtuelle la démocratie participative du Net, mais le système de représentation électorale qui est le nôtre.
                      F.T


                      • Narf 18 avril 2009 14:19

                        On aurait pas raté le coche en 44 ???
                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bancor

                        ...


                        • Daniel Tourre Ziberal 26 avril 2009 12:05


                          L’Etat américain a effectivement fait n’importe quoi avec monnaie et le crédit.

                          Mais il n’est pas le seul, même si c’est lui la star du moment.

                          Les Etats Chinois, Europeens, Africains font n’importe quoi aussi avec la monnaie.

                          D’une manière générale, les Etats d’aujourd’hui et d’hier font n’importe quoi avec la monnaie. C’est tellement tentant de voler des millions de personnes discrètement ou de sentir le pouvoir d’influencer des millions de décisions.

                          Dans ces conditions, on voit mal pourquoi un super-Etat ferait moins de bétises que les Etats. Il ferait des super-bétises.

                          Le meilleur moyen de sortir de cette spirale, c’est la monnaie libre -sans doute basée sur l’or, mais par forcement). Des certificats de monnaie émis par des institutions privés (avec des lois et des tribunaux pour condamner les entreprises fraudeuses) nous permettrait d’avoir une monnaie saine.
                          C’est à dire ni diluée par l’Etat, ni diluée par les banques.

                          Une petite initiation de cette vision de l’Ecole Autrichienne :

                          http://www.dantou.fr/banques.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès