Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La nourriture low-cost pas « moins bonne » que le reste. Vraiment (...)

La nourriture low-cost pas « moins bonne » que le reste. Vraiment ?

Vous le savez en me lisant, J’AI un problème avec la grande distribution, et encore plus avec le secteur du hard-discount. Entre leurs publicités qui nous prennent vraiment pour des imbéciles (voir le cas de Ed qui avait fait réalisé une publicité pour poulets suggérant qu’ils étaient fermiers), leurs méthodes de gestion des employés (Le Nouvel Obs avait ainsi recueilli ce témoignage intéressant : "Les conditions de travail, d’abord. Difficile de faire plus spartiate qu’un Lidl ou qu’un Aldi (Leader s’en sort un peu mieux). Pas de chaises pour les caissières : « Si elles sont assises, les caissières sont beaucoup moins rapides, constate Didier Cayla, chef de magasin Lidl à Lunel et responsable syndical CAT (Confédération autonome du Travail). Or elles ne doivent pas dépasser 50 secondes pour encaisser. ») et la gestion à flux tendus qui mettent sous pressions les petits producteurs (voir le cas du fabricant de cornichons Retzel : « Dès l’instant où le client paie le bocal uniquement à son prix de revient, on va arrêter de faire de la recherche et du développement. On va arrêter d’investir dans les nouvelles installations. C’est évident que c’est un risque pour le tissu économique »), c’est un bonheur !

Et ne voilà t-y pas qu’un institut "indépendant", le Conseil National de l’Alimentation (qui réunit, selon son site, "tous les acteurs de la chaîne alimentaire," dont les distributeurs et producteurs industriels) nous informe désormais que la nourriture low-cost (qui a dit "malbouffe" ?), finalement, ça n’est pas si mauvais que ça, et, nutritionnellement, ça vaut bien les grandes marques. Ce qui me pose, personnellement, 2 questions :

- La différence de prix entre une grande marque et une MDD (marque de distributeur) ne serait-elle donc qu’une différence de marketing, en supposant selon ce que suggère le CNA que la "matière" est la même ?

- Si cette première question permet d’affirmer que oui, les produits sont pareils, on peut donc avoir des frissons dans le dos quant on achète des produits "de qualité" (de grande marque), puisqu’ils nous font ingérer les mêmes crasses que les producteurs low-cost.

 

part de marché des supermarchés
hypermarchés commerce consommation.png

« Affirmer que les produits moins chers sont forcément de moindre qualité nutritionnelle n’est pas fondé », reconnaissent pour la première fois les industriels de l’agroalimentaire et la grande distribution réunis dans cette instance consultative indépendante (Le Figaro). Le contraire aurait été étonnant, en temps de crise, ces deux acteurs ont tout intérêt à miser sur les produits low-cost, c’est d’ailleurs ce qui justifie la stratégie de tous les distributeurs de produire massivement ces MDD que l’on ne voyait pas ou très peu dans les supermarchés il y a une quinzaine d’années. Désormais dans n’importe quel rayon, les grandes marques (Yoplait ou Nestlé si l’on prend les yaourts) ont fait une place aux "marques repères", "premier prix", "éco+" qui sont certes moins chers mais dont une plus grande partie du prix revient au distributeur.

La suite de l’article du "Fig" nous révèle en fait le chausse-trappe qui permet à cette étude d’exister et d’être reprise dans les médias : le CNA ne traite que des "teneurs en protéines, glucides et lipides mais pas sur la qualité des nutriments ou des matières premières utilisées". Du coup, pour les lipides, que ce soit de l’huile de palme, si nocive, ou de l’huile de colza, déjà meilleure, ou une autre source de graisse, aucune différence. L’organisme, lui, la fera, ne vous inquiétez pas. Sans compter que ces aliments "cheap" viennent de pays où les conditions de travail ne sont pas franchement enthousiasmantes et contribuent un peu plus à maintenir une partie de la planète dans un état de misère (voir le billet de Infos de la Planète à ce sujet).

Bon appétit bien sûr !

Luc, Consommaction


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 09:50

    Tout à fait Thierry ,

    On a encore pas vu de création de céréales poussant à moindre coût ni de plantation de cornichons moins chers à produire .

    Les fromages vendus chez Lidl sont largement pareils ou même meilleurs qu’ à Charles Edouard .

    Après , si ’ t’es milliardaire tu vas chez le fromager affineur , qui lui sous prétexte qu’ il les affine te met un coup d’ affinage à ton larfeuille .

    Les endroits où se trouvent de vrais producteurs vendant directement c ’est au marché .
    Mais comme partout ailleurs il y a aussi des escrocs .

    La grande distri se fout de la gueule des gens depuis sa création il y a maintenant quarante ans .

    Des illusionnistes-bétonneurs-sacageurs de paysages avec leurs panneaux attrape-couillons et leurs escroqueries en tout genre . Crédit à prix d’ usure etc....


    • foufouille foufouille 9 avril 2010 10:02

      ca depend du magasin et de la direction
      certains traite le personnel comme des chiens
      dans les petites villes c’est different
      la qualite a changer depuis quelques annees
      on y trouve aussi des produits pas cher sans colorants ni conservateurs
      et meme francais

      en plus les rayons changent pas de place
      y a pas 50 produits avec le moins cher a 2m ou au ras du sol
      y a pas non plus des etageres bien ranger
      apres rien n’empeche une mauvaise gestion
      et donc de la remballe


      • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 9 avril 2010 11:37

        Aujourd’hui quand on se met à table on ne dit plus « bon appétit », mais « bonne chance », surtout avec la nourriture low-cost.


        • superesistant superesistant 9 avril 2010 15:05

          merde....
          je fais cette vanne tous les jours à mes collègues à la cantine—> correction au « resto d’entreprise » dégueux... smiley


        • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 12:53

          Luc,
           Si vous êtes attentif à ce qui se passe ailleurs qu’en France, vous devez savoir qu’actuellement un grand conflit social est en cours en Belgique.
           Il y a plus d’un mois Carrefour a décidé de fermer une série d’Hypermarchés et de grandes surfaces.
           Carrefour depuis qu’il a repris l’enseigne de la boule rouge GB s’est planté lamentablement.
           Les pertes passent la main aux pertes.
           Ils ont cru que la Belgique et ses consommateurs se fournissaient de la même manière qu’en France en oubliant la différence de dimension des pays respectifs.
           Le client belge aime la proximité et pas se promener des heures dans les rayons pour trouver ce qu’ils cherchent ou pire rater l’achat en promotion prévu dans le dépliant et qui ne se trouve jamais ou pas encore malgré la date indiquée.
           L’ambiance n’a fait que se détériorer. Des envoyés spéciaux venus de France n’ont vu que de la rentabilité. Alors, cela a fait crack, boom, hue....
           Depuis, il y a les concurrents, les Mesdag, les Delhaize, les Colruyt qui se mettent sur les rangs pour obtenir au bas prix ce qui reste de personnel et cela avec des conventions de travail bien moins intéressantes.
           Chez Carrefour les caissières ne sont pas debout. Bien assises au contraire. Elles subissent la concurrence des machines qui sont sensées accélérer le travail par un scanning qui reste malgré tout aléatoire et dépendant de la petite vieille qui précède et qui n’a pas touché à une machine de sa vie.
           Je peux vous tenir au courant de la suite. : smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 12:59

            J’ai oublié de dire. Colruyt, Delhaize et la grande distribution du même type se portent à merveille.
            Pas de conflit sociaux en perspective. On se regarde pas en chien de faïence.


          • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 13:01

            Le low-cost a toujours été le cheval de bataille de Carrefour. On ne parle plus de qualité, on donne des réductions comme des tickets de bonnes conduite


          • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 13:14

            Autre chose. On parle des retombées à la suite des fermetures.en pfiare partie des heureux élus.
            Les magasins qui se sont installés à proximité et qui profitaient de l’enseigne.
            On parle des prix.
            On ne dit pas comment on y arrive.
            On ne parle pas des fournisseurs qui se pliaient en quatre pour faire partie des élus de Carrefour et qui vendaient à perte.


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 9 avril 2010 13:15

            Et les articles low-cost, sont moins bon ?


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 13:27

              les articles traitant du sujet sont très intéressants .

              Comme dit l’ enfoiré plus haut , la grande distri parle toujours du prix , c ’est en soi une enculerie généralisée , les mecs dans les usines fabriquent par ex des chemises , la grande distri veut des prix tellement bas que l’ usine s’ en va en Chine , et l’ ancien ouvrier français qui pensait faire une affaire en payant moins cher a simplement laissé sa place à plus pauvre que lui .

              Pendant ce temps ils t’ envoient le cent millième catalogue avec tout moins cher .
              Et le chomeur va chez restau du coeur .

              L’ intelligence au sommet ...... smiley


              • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 13:48

                Salut Captain,
                 L’affaire Carrefour, je connais. Pour différentes raisons.
                 Quand on parle prix, on n’est pas trop regardant de la manière avec laquelle on arrive. L’éthique du département d’achat n’est pas la préoccupation majeure.
                 La mondialisation a fait des dégâts à grande distance.
                 Pour ce qui est du frais, là il faut passé au local.
                 Quand on demande chaque année de réduire les prix de vente des fournisseurs pour faire partie du club... il y a des questions à se poser du comment y arriver.
                 Pas si longtemps, Carrefour a imposé son mode de traitement informatique à tous ses fournisseurs sous peine d’être exclus. 
                 Je ne vais pas vous demandez qui a payer pour l’investissement.
                 Mon tout premier article, commençait par ça « Nous sommes tous responsables »
                CQFD


              • Ronald Thatcher rienafoutiste 9 avril 2010 13:46

                Perso j’aime pas la chemise, c’est trop gras.
                Pis de toute facon je ne mange pas les jours qui se terminent en i.


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 13:55

                  OK nous sommes tous responsables .

                  En se demandant à qui profite le crime ?

                  Tous les grands patrons de la grande distribution sont multi milliardaires au détriment de millions de petites gens qui travaillent dans toutes sortes de domaines se faisant arnaquer quand ils vendent à la grande distri , et ensuite quand ils vont y acheter leurs fabrications .

                  Le jour où les gens auront compris le stratagème le système s’ écroulera .

                  Sauf que je crois que la comprenette n’ est pas au point .


                  • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 14:53

                    Captain,
                     « A qui profite le crime ? »
                    Bonne question. Apparemment à tous. Comme je parlais de tous responsables. Le voici, Il vaut son pesant de cacahuètes. Il a cinq ans. Des petites choses ont changé mais dans la profondeur, je n’en suis pas sûr.
                     Le navire tangue. Parfois, il a des roulis. Alors, on invente des anti-roulis. Cela n’empêche pas que la mer reste houleuse et continue à faire gerber quelques uns.
                     smiley


                  • Ronald Thatcher rienafoutiste 9 avril 2010 15:48

                    Dans mes profondes Ardennes, notre bien aimee maire (c’est une socialo !) a, contre une partie de son conseil municipal, decide ne pas laisser s’implanter une enieme grande surface dans un quartier populaire. Contre le conseil regional a majorite de droite qui faisait miroiter les « 200 creations d’emploi au total » a la clef, elle s’en ai tenu a une politique economique de proximite. Elle a gagne au final. En lieu et place de cette grande surface, elle va y developper un marche couvert, et le pognon investi ira aider les petits producteurs du cru plutot que payer la pub des milliadaires de la distribution. Je trouve cette initiative particulierement remarquable et tres courrageuse politiquement, surtout pour une femme, cet animal a la fourrure tellement recherchee...


                    • superesistant superesistant 9 avril 2010 15:59

                      La mal bouffe nous cerne, et tant qu’on ne saura pas choisir entre un LCD dernier cri, un home cinéma, des fringues armani et essayer de bien manger et de bien nourrir ces enfants, les multinationales de l’agroalimentaire pourront se frotter les biftons de 500...

                      c’est tout une éducation à changer, une façon de se nourrir et ensuite les marques repères disparaitront d’elles même..

                      tant que le budget bouffe ne passe pas en N°1 dans les familles, mac do peut garder le sourire à l’arche.

                      c’est la faute à Leclerc.. mais pas que !
                      les parents gavant leur mioches de pizz surgelées méritent le même coup de pompe au cul...((


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 16:02

                        le problème des marchés c ’est que les horaires sont pas forcément en adéquation avec ceux de la clientèle . Ensuite maintenant on est tellement habitués à garer sa voiture sur un parking , prendre un chariot et en avant le merdrketing .

                        Il faudrait revenir au système de nos grands parents qui élevaient des poules , lapins , avaient un jardin et vivaient finalement très bien .

                        A force de vouloir être de plus en plus intelligent on devient des fois de plus en plus con ....


                        • Mycroft 9 avril 2010 16:24

                          cool, revenons dans le passé. Avec les famines qui suivaient les mauvaise récoltes, l’absence de droit du travail, et les gens pauvres qui, de toutes façon, se faisaient avoir de la même façon qu’aujourd’hui...

                          C’est sur qu’à l’époque de nos grands parents, voir de nos arrières grands parents, les choses allait bien. La preuve, on en était même à élire des psychopathe pro guerre, tellement on été contents. Il venaient enfin nous débarrasser de ce maudit bonheur qui nous empêchait de souffrir en paix...

                          Trêve de plaisanterie, le principe de la grande distribution n’est pas mauvais en lui même, c’est plus pratique que le marché. Allez donc organiser des marché classique dans Paris, qu’on rigole. 12 millions de personnes qui se réunissent sur un marché, ça sera drôle, tient.

                          Supprimer les grandes surfaces, c’est une idée irréaliste. Par contre, leur imposer certain principe, les empêchant de faire pression sur les producteurs, ça, oui, c’est indispensable. Mais ça implique de revenir sur le sacro saint droit de propriété, vous savez, ce principe qui permet à certain de prétendre qu’ils ont le droit de concentrer les richesses.


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 16:36

                          Des petits marchés à Paris intra muros , il y en a plein et sont bien fréquentés ,

                          Il devrait être possible de faire de la distribution moderne sans requins ni escrocs en tout genre .

                          C ’est pas sans raison que les négociations avec les fournisseurs des GSM se font en secret .

                          Pourquoi ce manque de transparence ?


                          • Mycroft 9 avril 2010 17:00

                            Bien fréquentés, mais par combien de personne ? on parle de gérer 12 millions de personne, là.

                            Qui doivent acheter des produits non traités, donc se concevant peu de temps et donc

                            Après, faire de la grande distribution sans requin, c’est faisable. C’est que ça se délocalise peu, ces petites bêtes là. L’état n’aurait guère de mal à imposer quelque mesure à ces gens là. Mais bon, les dirigeants français sont assez proche des dirigeants de la grande distribution, donc, tant qu’on votera pour eux, on ne va pas changer les choses, c’est sur.


                          • Ronald Thatcher rienafoutiste 10 avril 2010 07:45

                            @rocla haddock
                            Bien sur que tous le monde connait les principaux parasites qui vivent du systeme de la distribution, les intermediaires de plus en plus nombreux entre les producteurs et les consommateurs. Comme dans la finance d’ailleurs. Les grosses tetes d’oeufs de l’etat aussi les connaissent, manque plus que la volonte politique pour faire le menage dans cette menagerie de la menagere pour qu’il y ai un semblant de debut de commencement de changement. D’ici la...


                          • finael finael 9 avril 2010 16:53

                            Bon, je me sens concerné car mes moyens ne me permettent pas de fréquenter les marchés par exemple : ici, sur la côte, ils sont hors de prix pour une qualité très moyenne.

                            Il y a un Lidl à 500 m et un Carrefour à 10 km.

                            - 1ère constatation : les « premiers prix » Carrefour ne sont pas plus chers que chez Lidl.

                            - 2ème constatation : ne jamais acheter de produits « frais » chez Lidl : ils sont pourris le lendemain.

                            Mais en ce qui concerne les produiits de base : pâtes, riz, farine, sucre les deux se valent et sont de qualité honnête.

                            Certains, j’imagine la plupart d’entre vous, ont les moyens de se fournir en produits de meilleurs qualité, mais ce n’est pas le cas de tout le monde et je dois dire que les produits Carrefour sont dans une honnête moyenne, même les « premiers prix », mais qu’il faut toujours faire attention aux étiquettes et aux dates.

                            Et là surprise ! Ce n’est pas parce qu’un produit est cher qu’il contient moins de sal......., c’est presque le contraire.

                            La malbouffe vient plus des habitudes alimentaires que des produits eux-mêmes. Il faut dire que les fruits et légumes ne sont pas donnés, même dans une région de production comme ici. Et si vous voulez faire le tour des petits producteurs vous dépensez vite une fortune en essence.

                            Alors c’est bien gentil de critiquer, mais proposez nous des bons produits pas cher !


                            • Mycroft 9 avril 2010 17:09

                              Cool, et bien sur, il faut que les producteurs se sacrifient pour les produire, ces bon produits, non ?

                              C’est vrai, ceux qui travaillent dans les exploitation agricole, ils roulent sur l’or, c’est bien connu. J’y pense, pourquoi n’allez vous pas faire, comme eux, fortune dans l’agriculture ?

                              Les gens ont aussi droit a être payés pour leur travail, tant que ça reste raisonnable. Si vous n’avez pas de quoi vivre, ne demandez pas à ceux qui n’ont pas grand chose de se sacrifier pour vous, c’est le meilleur moyen de vous les mettre à dos.

                              Une baisse des prix pour les adapter aux revenues des plus pauvre, c’est un moyen de paupériser ceux qui ne le sont pas encore, au bénéfice d’une minorité.


                            • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 17:48

                              Salut Finael,
                               Carrefour a ses produits. Delhaize a les siens. Je fréquente les deux. L’un est parfois plus cher que l’autre.

                               Pour y faire des courses au Carrefour en face de chez moi, je peux dire que depuis la crise et les grèves qui ont suivi, les clients ont changé d’appétit ou de magasin.
                               Une mise à pied de près de 1600 personnes, cela ne fait pas bon chic, bon genre.
                               Amusant, pendant la grève. Les rayons de Delhaize se vidaient à la vitesse vv prime. On tombait en pénurie.
                               Les caisses faisaient le plein.
                               Ceux qui ont fait les choux gras avec les grèves, ce sont les Resto du Coeur. Ils recevaient les produits frais, pour rien. Des soles, des coquilles Saint Jaques et j’en passe. Cela a dû bénir un Saint Carrefour.
                               La semaine d’après, dans l’incertitude, commande d’un ajustement chez Delhaize, il y avait un trop plein.
                               Maintenant, on discute. On compte les points et les sous.
                               Suite au prochain numéro.  smiley 


                            • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 17:59

                              Mycrof,
                               "Les gens ont aussi droit a être payés pour leur travail, tant que ça reste raisonnable. Si vous n’avez pas de quoi vivre, ne demandez pas à ceux qui n’ont pas grand chose de se sacrifier pour vous, c’est le meilleur moyen de vous les mettre à dos. Une baisse des prix pour les adapter aux revenues des plus pauvre, c’est un moyen de paupériser ceux qui ne le sont pas encore, au bénéfice d’une minorité."
                               Je suis aussi d’accord avec cette remarque.
                               La pauperisation générale ne fera pas avancer le schmilblick.
                               Comme je le disais les grandes surfaces saignent à blanc les petits fournisseurs de produits de la campagne.
                               Les exploitations de champ, chez nous, c’est un véritable sacerdoce pour un jeune de rentabiliser.
                               L’investissement de machines représente un budget qui se réparti sur plusieurs années.


                            • finael finael 9 avril 2010 18:11

                              @Mycroft

                              Vous faites erreur monsieur,

                              Ma soeur et mon beau-frêre étaient agriculteurs (éleveurs) et ont fait faillite. Et je ne vois pas où j’incriminerais les producteurs ni comment je le pourrais.

                              Je parle de la distribution, des commerçants, des marchés, des super ou hypermarchés et du « hard-discount ». Au passage, ma belle-famille se fournit maintenant elle aussi en supermarché, et comme pour moi ce n’est pas par choix !

                              @l’enfoiré

                              Salut Guy, ici Carrefour est en train de passer aux caisses automatiques que je boycotte bien évidemment, quitte à passer plus de temps à faire la queue qu’à faire les courses. Je constate que je ne suis pas le seul.

                              Chez Lidl le taux de « rotation du personnel » est effrayant, on n’a même pas le temps de connaîtres les caissières ou caissiers qu’ils sont déjà partis !


                            • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 18:35

                              Finael,

                               A ce sujet, j’ai aussi une petite bafouille comique. Je ne sais pas si tu vas t’y retrouver.
                               Mais au moins, on aura un peu fait risette ensemble.  smiley


                            • finael finael 9 avril 2010 19:39

                              Re-salut Guy,

                              Je ne l’avais pas lu, tu étais en avance !

                              Mais c’est bien, ente le bon et le mauvais, analyse pertinente.


                            • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 20:29

                              Finael,

                               Je me suis amusé à écrire cet article. 2007, proche et lointain à la fois. Je me suis amusé à le relire.
                               Des dates du futur de l’époque y avait pris place. On peut les comparer le terme du temps atteint.
                               Amusant, il y a un tout petit chapitre qui en faisait partie et qui revient plus complet dans mon article de la semaine prochaine. Il y aura aussi de l’humour parfois grinçant, comme je l’aime.
                               L’histoire avance en dehors de nous ou au travers de nous, mais il avance.  smiley


                            • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 9 avril 2010 17:02

                              Le plus drôle c’est que la plante la plus riche est gratuite, il s’agit de l’ortie :

                              Les orties contiennent, des vitamines A, B1, B2, B3, B6, B9, C, E, K, des fibres (vital pour le transit !!), plusieurs protéines (qu’on trouve aussi dans la viande, les œufs, et le poisson) , du calcium (pour les Os, les dents...), du phosphore, du fer, du sodium, du potassium, du magnésium, de la manganèse, du zinc, du cuivre, du bore,du sélénium, ainsi que les 20 acides aminés (protéïnes) dont 8 essentiels au corps humain, qu’il ne peut pas produire lui même. (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine)

                              quelques liens :

                              http://www.dailymotion.com/video/x7sa22_ortie-qui-es-tuy_lifestyle

                              http://urticamania.over-blog.com

                              http://www.lesamisdelortie.fr

                              http://www.kokopelli.asso.fr/divers/guerre-ortie.html


                              • finael finael 11 avril 2010 11:01

                                Ben écoutez : vous ne mangez exclusivement que de l’ortie pendant 15 jours, aves 1/2 verre d’eau à chaque repas.

                                Si au bout de cette période vous vous sentez un peu faible, vous revenez me voir, c’est que votre cas est vraiment très grave !

                                 smiley


                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 17:30

                                La grande distribution arrive à l’ abération suivante , on a des fraises 6 semaines avant celles qui poussent ici . Elle viennent d’ Espagne , sont sur saupoudrées de saloperies en tout genre dans des serres à côtés des égouts et autres effluents .

                                Viennent de plusieurs milliers de KM ;

                                Ramassées par des Roumaines payées au lance-pierre .

                                Proposées pour presque rien , elles n’ ont aucun goût ni saveur .

                                Ce genre de merde devrait tout simplement être interdit .


                                • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 17:54

                                  Captain,
                                   Vous avez déjà vu des rayons de la sorte qui restent remplis ?
                                   Nos fraises arrivent très tard. Les Wepion par exemple, c’est succulent.
                                   On les vend sur les routes, tellement elle sont chères.
                                   Je vous avais dit « Tous responsables ».  smiley


                                • finael finael 9 avril 2010 18:15

                                  Ici, au pays des tomates et des oignons, on n’a droit qu’aux produits espagnols, inodores et sans saveur, même au marché !

                                  Les producteurs locaux livrent tous à Rungis et on ne sait pas où ça part !


                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 17:37

                                  De plus il ya quelque 50 ans en arrière un jeune pouvait ouvrir un commerce dans une rue fréquentée , s’ installer et faire vivre sa famille .

                                  Maintenant pour s’ installer faut prendre une franchise (arnaque ) avoir des fonds de riche , payer des loyers exhorbitants et presque à tous les coups les hypers font le même genre de produit pour 20% moins cher .

                                  Pendant ce temps les gens se suicident dans des boîtes de cons ....


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 17:51

                                    Captain,
                                     Les petits commerces existent encore chez nous. Bizarrement, ce ne sont plus des autochtones qui les ont ouverts. Ils parlent même flamand et français et qui sait peut-être l’anglais, je n’ai pas essayé.
                                     En plus, ils sont ouvert le dimanche.
                                     Vous en voulez encore de bien bonnes ?  smiley
                                     


                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 avril 2010 18:01

                                    allez , une bien bonne .....


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2010 18:46

                                      Je l’ai donné à lire à Finael. Mais je peux la répéter, bien sûr. Bonne lecture. mais attachez-vous parce qu’il y a du vent et tout le monde en reçoit plein.... smiley


                                    • 3°oeil 9 avril 2010 18:10

                                      acheter un animal vivant de qualité, se le faire abattre, se le découper puis le congeler revient quatre fois moins cher que d’acheter de la merde en grande surface,faut avoir un cerveau pour ça... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès