Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La peur des banques

La peur des banques

Au brésil, une grève des agents de la banque dure depuis quatorze jours, pour exiger des augmentations de salaires. 8000 agences sur presque 20000. Bien sûr, en France aucun média ne relaie cette information, et pour cause : le pays se trouve actuellement entre deux tours, et commence à souffrir d’une pénurie de liquidités. Il n’y a plus d’argent dans les distributeurs, et les chèques ont du mal à être acceptés.

En France, quelques voix commencent à s’élever autour du “buzz” de monsieur Cantona, qui réclame non pas la grève des agents de la banque, mais plutôt celle de leurs clients, qui s’ils retiraient en masse leur argent, feraient s’effondrer le système. J’ai moi-même évoqué plusieurs fois cette éventualité, et je suis bien aise d’entendre enfin certains pointer du doigt les principaux responsables de la crise actuelle, les banques. Mais cette idée, si elle est attrayante, ne suffit pas : c’est tout le système financier qu’il faudrait faire s’effondrer, ou au pire remettre à plat. Comme le disait justement monsieur Lordon, “il faut supprimer la bourse“, pour commencer ! A mon avis, il faudrait même supprimer l’argent, mais n’allons pas trop vite, souvenons-nous de la théorie du crapaud ébouillanté ; elle fonctionne dans les deux sens.

je l’ai déjà dit, la cause principale de l’échec de nos luttes précédentes en est certainement le “coup de retard” systématique que nous entretenons sur les évènements. Comme celui qui mange toujours du pain rassi, pour ne pas “gâcher” : au lieu de se résoudre à jeter le pain de la veille pour en acheter un neuf, il se trouve condamné à toujours acheter son pain le soir, faute de n’avoir pas fini celui de ce matin. Il faut savoir laisser passer un tour, et se rattraper sur le suivant : la partie n’est pas encore finie !

Car avec le pétrole comme à la bourse, et contrairement à ce que les lois du marché voudraient nous faire croire, les évènements sont plus le fruit des actions des hommes que de celles des formules mathématiques, et il arrive parfois que l’humain l’emporte sur les chiffres : nous avons donc notre coup à jouer. Quand les transporteurs décident de bloquer les raffineries, la pénurie se crée d’elle même, par l’intermédiaire de la peur que cette même pénurie provoque. Lorsque une information indique que la bourse s’effondre, la panique qu’elle crée la fait s’effondrer.

Cette technique de l’intimidation est le coup d’avance qu’il nous faut prendre à l’égard des banques, et qui permettrait de résoudre le principal problème soulevé par la proposition de monsieur Cantona : si tous les pauvres retiraient d’un coup leur argent…

Mais quel argent ? ils n’ont que des découverts, et c’est bien grâce à ceux-ci que la banque gagne des sous (quand on sait que 40% du chiffre d’affaire des banques est fait sur des services ou des frais de gestion), alors comment faire ?

Et bien justement, au lieu de faire sauter les banques comme dans “Fight Club“, si nous faisions peur, mais réellement peur aux banques afin que ce soient les riches qui en viennent à tout retirer ?

Imaginons une date, à la date du 19 novembre par exemple. Nous appelons, le 19 octobre, tous les gens déçus de ce gouvernement à réclamer la démission du gouvernement (pourquoi eux ? mais parce qu’ils sont alliés !), sans quoi tous retirerons nos avoirs en banque. Il faut le faire bien sûr, ne serait-ce qu’une petite somme, tous ensemble, comme un happening. Mais l’effet serait bien supérieur du fait même de cette annonce : tous ceux qui ont de l’argent auraient peur, et iraient par sécurité le retirer.

Ou encore mieux : le jour dit, tous retireraient ce qu’ils peuvent en liquide, le même jour, à hauteur du maximum du plafond de découvert autorisé. Peut-être vaudrait-il mieux prévoir, d’ailleurs, une date en début de mois, afin que ceux qui se trouvent rapidement en galère puissent participer aussi. Cet argent, il faudra le laisser chez soi, en attendant la réponse du gouvernement : si tous agissons ensemble au même moment, cette espèce de « prise en otage » légale et sans douleur pour le peuple de tous les découverts autorisés débouchera sur la peur des banques, inversant d’un coup le rapport de force. Le mouvement de panique ainsi engendré irait droit au but, c’est à dire sur tous ceux qui gagnent de l’argent avec nos sous, 24heures sur 24, dans tous les pays du monde, avec nos sous qu’ils ont créé pour nous les prêter, et qu’ils font fructifier pour eux-mêmes. Ils se verraient dans l’incertitude de savoir si les clients retourneraient, un jour, rembourser leurs dettes. Le peuple devra alors conditionner le retour des espèces en banque à la prise en compte de ses exigences, et tenir aussi longtemps qu’elles ne sont pas écoutées…

Ensuite, il suffit d’établir un gouvernement provisoire avec les assemblées, pour les affaires courantes et avec interdiction de voter de nouvelles lois. Mettre en place les Etats Généraux citoyens que tous désirent, former une nouvelle Assemblée Constituante et écrire une nouvelle Constitution, plus juste et plus humaine. La peur aura alors changé de camp, et notre peur des banques se verra remplacée par la peur (de la part) des banques. Il n’y a plus qu’à…

 

Caleb Irri

http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • King Al Batar King Al Batar 13 octobre 2010 10:37

    OUais c’est une très bonne idée, et en plus je travaille en banque, mais je suis d’accord avec toi sur le principe de creer un petit evement pour faire démarrer l’avalanche....

    Et tant qu’on y est à foutre la merde, on a qu’à menacer aussi, tous en masse, de ne plus payer l’impot sur le revenus. De toute façon si les comptes sont vides, ils ne pourront rien saisir.

    Plus d’argent dans les banques, plus d’impots sur le revenus. C’est le gouvernement qui sera bien embarassé.

    Le seul problème c’est que si il n’y a plus d’argent dans les banques, les employeurs n’auront plus de quoi payer leur personnel, et là on sera aussi tous un peu dans la merde....

    En tout cas je te suis sur une date !


    • italiasempre 13 octobre 2010 11:06

      Tiens ! Très citoyenne comme démarche.
      Savez-vous à quoi sert l’argent de l’impôt sur le revenu ?


    • foufouille foufouille 13 octobre 2010 11:55

      « De toute façon si les comptes sont vides, ils ne pourront rien saisir. »
      ils saisiront les meubles !


    • foufouille foufouille 13 octobre 2010 13:22

      « si t’as du liquide chez toi, tu vas acheter à bouffer ? »
      nan
      tu mange du prana !
       smiley


    • King Al Batar King Al Batar 13 octobre 2010 13:29

      Ben c’est simple.

      Aujourd’hui le pas est dirigé par deux entités.

      1°) Les banques, donc en retirant notre argent on leur retire une partie de leur pouvoir.

      2°) Les Politiques, donc en ne payant pas nos impots, on leur retire une partie de leur recette, donc ce qui sert à l’application de leur pouvoirs, et de fait une partie de leur pouvoir.

      A trop nous prendre pour des moutons, on peut aussi ne pas être content !


    • caleb irri 13 octobre 2010 13:38

      @ King Al Batar

      le principe de cette idée n’est pas que de faire tomber les banques, c’est surtout leur faire peur, et leur montrer le pouvoir du peuple. une sorte de chantage plus convaincant (malheureusement) que d’aller manifester. les riches ne le sont que grâce aux pauvres. il suffit que les pauvres cessent d’engraisser les riches pour que leur richesse s’effondre. Ils le savent aussi, mais n’ont pas peur que ça arrive, car ils croient nous tenir par l’intérêt individuel qui, loin de participer à celui général, sert les leurs propres.

      mais s’ils avaient peur, alors nous pourrions retrouver la force qui n’aurait jamais du nous quitter : celle du nombre, la démocratie.

      si tous retiraient leur argent, découvert compris, ne serait-ce que quelques jours (mais tous ensemble), ce serait la panique chez les banquiers. rapidement, et même par anticipation.


    • Anonymous Republic Punisher Rigel 14 octobre 2010 00:54

      dette qui est elle même constitué à 99% d’interêts cumulés de la dette !!! tous ça car les banques ont depuis 1973 le pouvoir de création monétaire (on le dira jamais assez !)


    • piroliat 13 octobre 2010 10:59

      la confiance dans les banque s’érode
      la sortie des liquidités est en cours
      mais puisque madame hagarde
      nous dit que tout va bien
      n’y pensons plus


      • piroliat 13 octobre 2010 11:19

        @ italiasempre

        sur le sujet présenté, à arroser
        les banquiers non  ?


        • italiasempre 13 octobre 2010 11:27

          Non. 


        • fwed fwed 13 octobre 2010 14:25

          Bah si !

          L’impôt sur le revenu sert en grande partie à payer le remboursement des interêts de la dette publique. Donc cela arrose bien les banquiers privés.

          http://www.contribuables.org/actualite/tribunes/a-quoi-sert-l-impot-sur-le-revenu/

          http://www.fauxmonnayeurs.org/


        • JL JL 14 octobre 2010 10:01

          Une grande part des impôts est utilisée par le Pouvoir pour entretenir sa base électorale et les lobbies.

          De fait, la redistribution est à l’image du paté d’alouette : une petite part pour les pauvres, un egrosse part pour les riches. Les oligarchies sont des « machines » à fabriquer du riche, et la meilleure façon de faire, la plus efficace et rapide consiste à créer un système de redistribution à l’envers. Robin des bois qui a viré sa cuti, en somme, depuis qu’il a couché avec les sirènes libérale et est devenu séropositif.

          « La redistribution fonctionne à l’envers » (Michel Rocard, un type qui s’y connaiisait en la matière)


        • sleeping-zombie 13 octobre 2010 11:51

          Sympa, mais autant aller jusqu’au fond des choses...

          Si tu pars du principe que tout le monde est d’accord et synchronisé, pourquoi se limiter à un « happening financier » ?
          Autant créer un nouveau monde.
          le 19 octobre, on refait une assemblée constituante... Ah oui, c’est ça « aller trop vite ».

          J’imagine que ce que je viens de dire va a l’inverse de ta théorie du crapaud ébouillanté, mais je ne la connais pas ^^


          • caleb irri 13 octobre 2010 13:31

            @ sleeping-zombie

            la théorie du crapaud ébouillanté veut que si on plonge un crapaud dans l’eau bouillante d’un seul coup, il s’échappe. mais si on fait chauffer l’eau doucement avec le crapaud dedans, il meurt ébouillanté sans se sauver.


          • sleeping-zombie 13 octobre 2010 14:05

            Je comprend mieux le propos, mais sans y adhérer. Les plus grand progrès économique et sociaux (sécu, retraites, égalité des droits, fin des privilèges etc..) n’ont été acquis qu’après des coups de massues sur la réaction, et non pas petit a petit.
            Le recul se fait pas a pas, mais pas les avancées...

            (Et d’ailleurs, il semblerait que cette théorie du crapaud ne soit qu’une allégorie et non une réalité scientifique.)

            Pour en revenir à notre sujet, on a ici une opposition entre :
            -une IMMENSE majorité, malheureusement désorganisée
            -une toute petite minorité, très organisée (et même institutionnalisée)
            Proposer que la majorité progresse pas a pas, en doute discrétion, sournoisement dirais-je même, m’apparait au mieux inefficace, au pire contre-productif. C’est un peu comme si tu proposais de faire réaliser un documentaire sur les économies non capitaliste, qui ne soit pas a charge, et cherchais à le faire diffuser sur TF1 en prime-time.

            Souvent l’utopie ne réside pas dans le monde qu’on cherche a mettre en place, mais dans la façon dont on espère s’y prendre...

            Ami rêveur, bonne continuation, j’ai toujours plaisir à te lire


          • caleb irri 14 octobre 2010 22:41

            @ sleeping-zombie

            « Souvent l’utopie ne réside pas dans le monde qu’on cherche a mettre en place, mais dans la façon dont on espère s’y prendre... »

            c’est exactement cela. il faut y remédier. par le rassemblement


          • Martin D 13 octobre 2010 16:43

            pour détruire le système, il suffit d’arrêter de faire des crédits à la consommation et d’arrêter de vivre au-dessus de ses moyens...

            l’objectif, arrêter de donner de l’argent aux banques...

            savez-vous que quand vous payez par carte bleu, la banque prélève un petit montant sur la transaction ?
            c’est pour cette raison, que certains commerçants demandent un minimum de 10 euros !


            • Darim 13 octobre 2010 23:18

              oui mais quel que soit le montant de la transaction 1 centimes ou 1000 euros la banque prend toujours son pourcentage.... smiley


            • HumanVictoryX HumanVictoryX 13 octobre 2010 17:09

              Pour que tout cela cesse, arrêtons de compter sur la classe politique dirigée par le grand capital, ouvrons un débat citoyen sans aucune censure, sans aucune idée de clivage, sans communautés, ni partis, ni races, ni religions, sur base d’une simple initiative, une simple idée, une proposition autours de laquelle tout le monde peut se rassembler et discuter, un premier test de solidarité citoyenne, qu’il faut faire sortir du net : Et mettre dans la rue...

              "Article 25

              La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.
              Article 26

              Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier ; mais chaque section du souverain assemblée doit jouir du droit d’exprimer sa volonté avec une entière liberté.
              Article 27

              Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.
              Article 28

              Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.
              Article 29

              Chaque citoyen a un droit égal de concourir à la formation de la loi et à la nomination de ses mandataires ou de ses agents.
              Article 30

              Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires ; elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.
              Article 31

              Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.
              Article 32

              Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.
              Article 33

              La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.
              Article 34

              Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.
              Article 35

              Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

              exemple d’initiative citoyenne qui a germée sur FB et à ouvert le débat en quelques heures :

              "*****RÉVOLUTION*****

              Fermeture et retrait massif de notre argent en banque

              Nous savons tous consciemment ou inconsciemment que les BANQUES nous pillent...

              Vous trouvez de nombreuses affaires, histoires, fait divers qui nous le montrent.

              De plus en vertu de l’article 104 du traité de Maastricht le pouvoir de la création monétaire a été donné aux banques privées, n’est pas un comble.

              La France ne peut pas créer sa propre monnaie, La France, les citoyens, NOUS ne pouvons pas créer notre monnaie pour le bon fonctionnement de notre pays.

              Le pire dans tous ca, c’est qu’en plus d’emprunter sur les marchés privés, ont leur payent des intérêts, soit 40 milliard d’euros par an...
              75% de l’impôt sur le revenu, 20 fois les retraites, 4,5 fois le trou de la Secu et imaginé le nombres de chercheurs, d’enseignants, de soignants, d’éducateurs, de policiers etc etc....

              En la seul vertu de cette article et depuis l’entré de la France dans L’U.E, nous avons fait que perdre le pouvoir, le contrôle, la vie de notre pays.

              Tout cela bien évidement n’est pas tombé du ciel, tous cela n’est pas dût au hasard.... La situation est provoquée, voulu orchestrée par nos dirigeant qui eux même sont de mèche avec l’industrie et la finance internationale.

              Les banques sont un des pilier qui permet aux « Élites » de contrôler la population, le crédit à intérêt si élever nous maintient dans une situation de soumission total car sinon notre vie est caution au final...
              Pourquoi laisserai-je quelques hommes et femmes que je ne connait même pas et qui depuis des années me ruinent, continuer a profiter dans une indécence et insolence pur.

              C’est pourquoi nous devons reprendre les rennes de notre pays et déstabilisée les banques par le nombres que nous représentons est

              une action concrète, réaliste et surtout puissante.

              Comment nous y prendre :

              2 actes

              1er : Évènement Facebook :

              REVOLUTION ! LE 7 DECEMBRE ON VA TOUS RETIRER NOTRE ARGENT DES BANQUES

              Le 7 décembre et dans les jours qui suivent, Retrait massif d’argent et fermeture massif des comptes bancaire autres que courant.

              2 eme : Evenement Facebook :

              Blocage de la France et réflexion sur le changement.

              Au printemps, Second retrait massif et fermeture des comptes si possible de manière international, déstabilisation du système et prise au sérieux du peuple :

              Action de blocage de la France et proposition de changement :

              Organisation d’un « sitting » national des citoyens devant les instituions (au printemps prochain), qui pourrais durée des jours , partagé à tour de rôle par toutes la population pourrais fournir matériel, nourriture, main d’œuvre, soutiens, idées et protéger par la « police » qui eux doivent rejoindre le mouvement ....

              Une paralysie du pays pour l’ouverture d’une tribune de réflexion sur
              les sujet fondamentaux, une réquisition de France TV par le peuple pour présenter les débats en interactivité avec internet et toutes les nouvelles technologie de communication.

              Plus ouverture de scène, salles pour exposé tout les débat face aux citoyens.

              TOUS LES AVIS, MÊME LES PLUS DISSIDENT DOIVENT ÊTRE DÉBATTUS PAR LES CITOYENS.

              Il est absolument primordial qu’aucune censure soit faites sur n’importe quels sujets.

              Sujets fondamentaux à aborder :

              - Sortie de l’ U.E

              - Création et gestion monétaire

              - Referendum d’initiative populaire

              - Remise en cause du système électoral et proposition d’alternative (tirage au sort)

              - Contrôle absolue et entier du peuple sur les pouvoir législatif et exécutif.

              - Le réécriture de la constitution française par les citoyens

              - La création de richesse

              - L’optimisation des ressources

              - Jugement de tous les responsables du mensonge

              - A compléter (cette liste fonctionne selon un modèle Wiki)

              L’ouverture d’un débat sur :

              A quoi ressemble la France ?
              Qui est elle ?
              Que veut t elle devenir ?
              Pourquoi et comment ?
              Le pouvoir est entre nos mains, combien sont il, combien sommes nous !!
              Le pouvoir « officiel » est déjà préoccupée par le réveil des conscience...

              quelques liens pour compléter votre réflexion :
              Création monétaire :
              Paul Grignon
              L’argent dette
              http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-grignon-fr...
              Paul Grignon
              L’argent dette II
              http://www.dailymotion.com/video/xbqww7_l-argent-dette-2-promesses-chime...
              Crise banque Argentine :
              http://www.tagtele.com/videos/voir/41558
              http://www.tagtele.com/videos/voir/41561/%3Cbr%20/%3E%3Cbr%20/%3ELa
              (monnaie local)
              http://www.tagtele.com/videos/voir/41570
              Les Responsables :
              http://www.tagtele.com/videos/voir/40811/2/
              Résumé sourcé, Par Francois Asselineau :
              Qui gouverne réellement la France ?
              http://u-p-r.fr/?page_id=291
              Les 12 impasses de l’U.E :
              http://u-p-r.fr/?page_id=255
              http://www.facebook.com/pages/Francois-Asselineau-Union-Populaire-Republ...
              Solution alternative et réécriture de la constitution :
              http://etienne.chouard.free.fr/Europe/tous_les_resumes.php#video
              Info supplémentaire :
              Cours de l’or :
              http://www.24hgold.com/francais/cours_or_argent.aspx?money=SWF
              Manipulation des citoyens :
              http://www.tagtele.com/videos/voir/41094/2/
              Dissidence et résistance :
              http://www.dailymotion.com/video/xetqvf_alain-soral-entretien-de-septemb...
              Appel du Conseil National de Résistance (tous ces gens qui on osez partir en guerre pour nous offrir nos sociaux )
              http://www.youtube.com/watch?v=oCLdEKOtAzc
              De la servitude moderne :
              http://www.dailymotion.com/video/xa2c34_de-la-servitude-moderne1ere-part...
              Le marché de la Faim :
              http://video.google.com/videoplay?docid=5039112951831053451#
              La privatisation du bien commun :
              http://video.google.com/videoplay?docid=8313415339083704741#
              Humour Inculture Franck Lepage (Éducation populaire)
              http://video.google.com/videoplay?docid=6879156006756704023#
              http://www.dailymotion.com/video/xeeo9h_vive-les-retraites_fun (extrait sur les retraites)
              http://www.scoplepave.org/
              Discutions libre non censuré :
              Uprising Liberty sur www.Facebook.com
              APPEL : aux citoyens qui ont des compétences en Finance, Droit, Economie, Audio-Visuel, Webmastering, Traduction et a tous le monde qui aurait des idées pour faire de cette étincelle, une impulsion pour un vrai changement au profit de l’intérêt général des citoyens.
              Vos concitoyens"

              Faites tourner ! toute forme d’expressions tant qu’elle sera argumentée et respectueuse de la nation républicaine et des personnes sera la bienvenue...


              • cmoy patou 13 octobre 2010 17:51
                13 octobre 1307
                Le roi de France Philippe le Bel fait arrêter les Templiers. Ces moines chevaliers, de vrais banquiers, prêtaient de l’argent au roi. Leur ordre, qui avait été créé en 1118 pour défendre Jérusalem contre les Musulmans, était une vaste organisation financière. Neuf mille commanderies de Templiers couvrent l’Europe, mais c’est en France que l’Ordre est le plus puissant et forme un Etat dans l’Etat grâce à ses prodigieuses richesses et à ses biens immobiliers. L’enclos du Temple à Paris est une forteresse où viennent chercher refuge ceux qui fuient la justice du roi. Ils possèdent encore le quart de la capitale, dont tout le quartier du Marais. Ce 13 octobre seront arrêtés tous les Templiers de France. A Paris, le Grand Maître de l’Ordre, Jacques de Molay, et cent quarante chevaliers furent incarcérés sous l’inculpation de débauche. Le roi de France s’appropriera les deux tiers de leurs biens... Le Grand Maître et ses compagnons seront suppliciés le 14 mars 1314 dans l’île de la Cité.

                Déjà en ce temps là........

                • pierrot123 13 octobre 2010 18:27

                  Et donc.... ?


                • frugeky 13 octobre 2010 22:53

                  Ok, partant pour le 19 novembre.
                  Je laisserai sur mon compte courant (j’ai déjà fermé les autres il y a quelques mois) les prélèvements prévus et retirerai les liquidités qui me resteront. De plus, je vais limiter mes paiements par carte bancaire au maximum. Puisque vous lancez l’idée et que je suis pour, comme de plus vous proposez une date, je ne sais pas si il y aura beaucoup de monde à faire pareil mais cochon qui s’en dédie.


                  • frugeky 13 octobre 2010 22:54

                    Et je recommencerai le mois suivant...


                  • cmoy patou 14 octobre 2010 11:08

                    J’ai fait exactement la même chose, je retire mes liquidités en début de mois et ne laisse assez que pour les prélèvements prévus,EDF,GDF etc.....-quant à la carte bancaire je ne m’en sers que le moins possible quand je pense à ce que prélève les banques en % plus l’abonnement aux petits commerçants qui ont besoin de ce mode de paiement pour leurs clients c’est du rackett pur et simple.




                  • citoyen75 citoyen75 13 octobre 2010 23:47

                    Le truc n’est pas de tou remettre en quesrtion chaque fois...on a aqcuis beaucoup d’avantage par rapport au passé (horaire de travail, securité sociale, confort de vie, etc...) le seul vraie problème est : l’usure !

                    1 L’usure est interdit par toute les religions depuis toujours... et on comprend mieux pkoi mainteant.

                    2 Les banques doivent être nationaliser et faire partie d’un service public car il appartient a chacun de nous de défendre notre travail ainsi que notre société....

                    et je pense qu’apres sa une grande partie des probleme serai résolue ...


                    • Anonymous Republic Punisher Rigel 14 octobre 2010 00:56

                      exact voir les docu « l’argent dette »et « l’argent dette 2 » pour ceux que ça interesse plus !


                    • douce france 14 octobre 2010 00:07

                      WHAOOOUUUUUU....zètes grave quand meme....... !!!!
                      certe l’idée est séduisante....,mais,qui qui va payer la grosse note au final.. ???....hein.. ????

                      ’tain...meme les lycéens sont moins débiles............

                      question : qui va prendre la responsabilitée de ce mouvement et gérer cette revolution.. ?
                      qui... ???? eva la pas joly.. ?? l’homme du larsac... ? la réincarnation de bob.. ?

                      vous savez...moi aussi je fume de la weed,mais de la locale seulement,ca tape moins
                      fort dans le ciboulo..... smiley


                      • Anonymous Republic Punisher Rigel 14 octobre 2010 00:58

                        Si tout le monde sait par bouche à oreille que tel jour on peut faire chiez les banques on peut vraiment les faire chiez, sans que personne en prenne la responsabilité


                      • FYI FYI 14 octobre 2010 02:07

                        Le capitalisme mourra de sa gangrène principale : la monnaie. Lorque le systeme subira la banqueroute universelle, les peuples n’auront plus confiance au régime, aux politards, aux lois etc ... et donc à l’argent.
                        Les peuples, tous les peuples commenceront à comprendre que l’argent c’est le symbole de l’asservissement perpetuelle, une dette qui n’en fini pas et qui engendre la corruption, la polution, la misère car basée sur le profit immédiat etc... ainsi l’électrochoc de fin de confiance en ce système basé sur une « élite » de circonstance et parasitaire va engendrer une élévation de conscience basée sur une économie à la recherche de l’abondance et non sur la rareté comme maintenant.


                        • JCD 14 octobre 2010 08:22

                          Trois idées ou réflexions :
                          - Un « coup » en one shot ne fera pas bouger mais peut servir de coup de semonce
                          - Une action plus long terme serait plus efficace, pour cela comme le système existe et que nous devons continuer à vivre, il faudrait que les syndicats créent des banques « à part » avec des règles adhoc comme ne pas participer au refinancement de la dette des autres banques. Bref créer des banques de dépôt qui n’entretiennent pas le système. (attention le contrôle de ces banques doit être mis dans des mains compétentes et éthiques -là je pense que l’on est dans l’utopie-)
                          - Avec ça on crée une pénurie dans le système classique et donc un bras de levier dans les mains des syndicats (quelques milliards de liquidité en moins empêche le refinancement de dettes échelonnées). Un clin d’oeil : on utilise un outil capitaliste (l’opération à bras de levier) pour lutter contre le système.
                          - Les syndicats détenteur du capital, une idée saugrenue ? Pas tant que ça peut être, sans avoir creusé il m’avait été dit en 1990 en Suède que le principal investisseur du Pays était le syndicat ouvrier du pays qui engrangeait depuis 20 ans des cotisations pour pouvoir financer un « grand soir » qui n’était jamais venu.

                          Bon mais ceci implique, objectifs communs, compétences, éthique, etc. et le tout sur le long terme. Donc pas possible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès