Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La récession se dessine, chômage, désert, déconsommation... et (...)

La récession se dessine, chômage, désert, déconsommation... et désinformation ?

Austérité, budget, chômage en explosion, indicateurs dans le rouge, voilà des éléments indiquant l’entrée de la France en récession. Au fait, déjà en 2000-2002, la zone euratlantique avait subi un trou d’air. Que penser de ces événements ?

Face à ma fenêtre, un panneau publicitaire me nargue, tel un portait de Dorian aux couleurs se délavant dans le temps. Et le papier qui se gondole en plus ! L’affiche n’a pas été changée depuis fin juin. Elle vante les mérites gustatifs d’un taboulé décrit comme aussi bon que là-bas, formule tellement connue qu’on croirait l’entendre vanter le couscous avec une voix de pied noir chantante comme là-bas. Cette affiche laisse supposer que le calendrier des annonceurs est loin d’être surbooké. Il paraît que ça se produit à certaines périodes de l’année, auquel cas les panneaux sont généreusement offerts à des associations d’utilité publique. Mais, fin septembre, c’est étrange. Ralentissement de l’économie ?

Autre indice, la fréquentation des restaurants cet été. J’en connais un à Andernos, complet les dimanche ensoleillés d’automne, mais pas cette année. Néanmoins, la fréquentation du bassin a été énorme, au vu des bouchons pour rentrer le soir. Les gens semblent faire l’impasse sur le resto, mais pas la sortie dominicale. Autre signe, assortie cette fois de chiffre. Le nombre de faillite des établissements hôteliers est en forte augmentation au premier semestre. Les bars sont plus touchés, sans doute à cause de l’interdiction de fumer. Les chiffres de la restauration ne vont pas être bons pour 2008. Les producteurs d’eau minérale sont aussi sur le qui-vive. Chômage technique. Les eaux minérales ne se vendent plus. C’est logique, l’eau du robinet est gratuite, alors autant se servir et économiser sur un achat devenu superflu. Plus inquiétant, il paraît qu’un quart des Français a retardé des soins dentaires ou ses achats de lunette. C’est mon cas. Je garde ma paire pour voir de loin, utilisant une vieille paire d’il y a quinze ans pour voir de près. Elles ne sont pas tout à fait adaptées, mais ça le fait quand même. C’est d’ailleurs le conseil que je donne à tous les myopes. Gardez vos vieilles lunettes, quand vous avez 4 ou 5 dioptries. Avec l’âge, la myopie frôle les 6 ou 7 et quand la presbytie arrive, vous ne pouvez plus voir de près avec vos lunettes. Alors, sachant qu’une presbytie de 2 dioptries se soustrait en termes de correction, votre vieille paire de lunette vous sert alors pour voir de près. C’est pratique, surtout si vous n’avez pas de mutuelle. Car des verres progressifs, ça coûte une fortune. Du coup, je me passe de verres progressifs et je peux m’acheter quelques disques de rock progressif. Chaque Français réagit selon ses priorités pour faire face à un budget qui n’est pas progressif. C’est ainsi que se dessine la transformation économique, plus vite en temps de crise qu’en période ordinaire. Il suffit de voir les rues, des commerces ouvrent, d’autres ferment.

Cela ressemble au désert, mais moins accentué qu’à Détroit, ville déjà sinistrée dans les années 1980 et de nouveau promise au désert (en 2000, 26 % sous le seuil de pauvreté, taux deux fois supérieur à la moyenne américaine). Atkins et Cybotron, en 1983, la techno musique de transe accompagne la crise… puis une nouvelle crise… et encore une (…) Qui contamine nos économies dont les défenses sociales sont quand même plus solides. Le désert, il est dans les ruines du tissu industriel autant que dans le dessèchement des âmes…

Autre chiffre qui fait peur et justifie une réunion de crise. Celui du chômage. Sans doute, quelques établissements hôteliers mal en point ont licencié du personnel récemment, mais cela s’est produit partout. Car il faut bien expliquer les 40 000 chômeurs de plus au mois d’août. Un record. Il faudra être attentif aux explications. Car certains pourraient être tentés d’accuser la crise financière. Dont la contrepartie dans ce début de récession n’est qu’une fraction (à déterminer). Récession, le mot est lâché ! Comme le précise un article traduit dans le dernier Courrier international, la définition consensuelle de la récession n’est pas fiable. Baisse du PIB pendant deux trimestres consécutifs conviennent les experts. A ce compte-là, si le PIB baisse de 0.2 en hiver et au printemps, c’est une récession. Mais si ça baisse de 3 points, que ça remonte de 0.2 points et que ça baisse de 4 points, alors, il ne s’est rien passé. Selon les économistes sérieux, c’est plutôt le taux du chômage, pour autant qu’il ne soit pas manipulé par les pouvoirs politiques, qui indique une récession. Les Etats-Unis, avec un taux dépassant les 6 %, atteignent presque le niveau de 2001. Donc, récession en vue. Pareil pour l’Europe et la France. Peu de banques présentes au salon de l’immobilier à Bordeaux, un signe qui ne trompe pas. Chute de vente des voitures neuves en Europe, un signe qui ne trahit pas. Cela dit, la baisse de l’immobilier n’est pas un drame, sauf pour les agences. Les prix avaient atteint des niveaux déraisonnables et c’est notamment cette bulle immobilière qui explique une bonne part de la récession. Chute des constructions dans l’immobilier. Ce n’est pas le besoin de logements qui sont est en cause, mais le fait que les gens n’ont pas les moyens d’acheter, ni de s’endetter, et que les banques surveillent les crédits. Quant aux 40 000 chômeurs supplémentaires, le chiffre paraît étonnant, mais certainement que la précarité du travail y est pour une bonne part. Vu le nombre de CDD signés, le non-renouvellement d’un contrat offre de la souplesse pour licencier. Comme le dit Claude Guéant, vive la souplesse du marché du travail, mais il vaut mieux ne pas se trouver en CDD.

Fred Foldvary avait évoqué une matière noire financière avec facétie, sachant très bien où elle se trouve, dans les bulles, les actifs et passifs des banques, etc. La matière noire financière, c’est comme la masse physique, visible ou pas, qui dans le cadre de la cosmologie relativiste, déforme l’espace-temps paramétré par une métrique. Pareillement, l’économétrique, qui paramètre l’économie réelle, est déformée par la masse noire financière. Quand la déformation est suffisamment importante pour être visible, on appelle cela crise. Et sur le plan économétrique, cela modifie les consommations, et le chômage qui va avec. Cette masse noire est quand même visible à travers les bénéfices d’entreprises comme Porsche, Total, LVMH, Rolex, les constructeurs de yachts ; tandis que les affaires continuent, la banque Morgan aux Etats-Unis qui vient de faire de belles emplettes sur le marché, et BNP qui lorgne sur Fortis, etc.

Parlons un peu de la dynamique de l’emploi. Les consommateurs ont perdu du pouvoir d’achat. Inflation de l’alimentation, carburants, crédit immobilier, etc. D’autres consommateurs ont des réserves, mais préfèrent épargner. D’où un manque de dynamisme qui ne supporte pas la création d’emploi dans ce qu’on appelle l’économie locale. Le petit artisan, épicier, jardinier, etc. n’a pas forcément le désir de créer son affaire quand les gens désertent le superflu ou du moins, le non-indispensable. La France, comme l’Europe, est dans une dynamique de récession, mais pas de dépression. Cette récession est plus sociale qu’économique.

Et le volontarisme de relance du président ? Nicolas Sarkozy a décliné l’idée d’un plan de relance tout en annonçant un budget serré. Ceux qui le lui reprochent sont de mauvaise fois. Ce n’est pas « qu’il ne veut pas », mais « qu’il ne peut pas ». La France, avec sa dette croissante et son déficit budgétaire prévisible, n’a plus les moyens de financer des plans sociaux à l’échelle nationale. En fait, les marges de manœuvres ont été utilisées, y compris les dernières cartouches. Et ce, depuis vingt-cinq ans. Contrairement à Jospin en 1997, Fillon ne peut plus vendre les grosses entreprises pour récupérer de la thune budgétaire, mais il reste une solution. Le budget du cœur. Nous n’avons plus Coluche ; mais Mme Bruni, qui aime tant la France et son président, se prépare à lancer l’opération du « budget du cœur ». Elle va sortir un disque en duo avec Vincent Delerm, deux voix au même niveau ; un CD produit par Universal, dont les bénéfices iront en intégralité au budget de l’Etat. Bon, un peu de loufoquerie ne nuit pas à la pédagogie !

La montée du chômage est l’essentiel du problème, du point de vue social et moral ; c’est aussi l’essentiel de la solution, pour réguler les comptes de la récession. C’est pour ainsi dire de l’ordinaire. Cela fait deux décennies que les Français sont indifférents au chômage sauf s’il touche leurs proches et que les pouvoirs publics ne peuvent rien faire parce que le modèle de société ne prévoit pas que l’emploi soit prioritaire. Les discours des présidents n’ont été que décorum, bonnes résolutions de nouvel an qui comme on sait, ne sont jamais appliquées. C’est ainsi. Cette année 2008 amènera quelques résolutions, mais, hélas, le changement de société ne se dessine pas. Malgré quelques frondes. Sarkozy pique dans le 1 % du logement social, puis dans la caisse pour la formation ; on dirait un père de famille qui pour financer les dettes de sa Béhème achetée à crédit pique dans la tirelire de ses enfants. Nous verrons bien ce que diront les politiques face à ces mesures portant atteintes aux classes les plus basses. Les travailleurs d’en bas accédant à la propriété et les travailleurs licenciés en attente d’accéder de nouveau à l’emploi après formation.

Si l’on devait retenir une chose, c’est la triple signification du mot crise. Mais le billet s’achève ainsi, sur ce portrait d’une récession probable. Un choc assez rude, plus qu’en 2001, mais qui sera amorti. Dans dix ans, peut-être un monde nouveau. Si l’on devait retenir une chose, c’est que les médias n’ont pas analysé la totalité des causes de ce marasme. Y aurait-il quelques désinformations ? Mais ce billet s’achève…


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Yvance77 29 septembre 2008 10:40

    Mais non Monsieur Dugué, vous vous faites du mouron pour rien, et en plus vous allez nous énerver le lerna ... c’est un monde quand même.

    Tous nos brillants économistes, nous disent (je ne consulte que le net) que les fondamentaux sont bons, faut juste passer une bon coup de serpillière (karcher ?) et hop c’est reparti comme en 29 ... heu pardon 40.

    Ayé en plus, ils sont en train de remettre ces satanés ricains à peu près 700 milliards dans le p’tit cochon pour sauver l’humanité financière. Et oui, c’est qu’il y avait urgence à sauver ces nécessiteux du S.O.S en manque de fraîche.
    On verra si on trouve un plan B pour tous les métèques, les pouilleux, les smicards, les reclus ... qui en sont à perdre leurs maisons et la santé et l’espérance...

    Et puis nous avons Pipole 1er, l’air grave et la vérité au bord des lèvres ... que les lendemains seront entre maussade et carrément ombrageux ... mais qu’il continuera ses réformes, car l’avenir est là. Pas une seconde il est capable de loucher sur la copie de ses voisins libéraux, qui viennent de se planter en beauté (vive l’Irlande et sa nouvelle récession) et de se remmettre en question.

    La politque libérale est un ECHEC complèt, total, et je n’en vois pas une faire un acte de contrition.

    Et dire qu’il fallait travailler plus pour gagner plus ... j’en rigole jaune encore.

    A peluche


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 septembre 2008 10:49

      Cher Monsieur Yvance, je dis la même chose que les économistes, les fondamentaux sont bons et le marché du travail souple, la crise sera amortie d’ici un certain temps, à vue d’oeil deux fois le temps que met le fût du canon pour refroidir, mais le canon Ségolène réchauffera l’ambiance, allez, avec Véronique, Davina et Ségolène, tous les matin, un peu de gym tonic socialo, inspirez, exprimez, répétez

      fra-ter-ni-té

      En fait, ce sera 1929 pour les précaires mais pour les nantis, ce sera plus d’affaires et les classes moyennes, des coups de canif dans les dépenses, les petits plaisirs, impasse sur le demi, adieu la gorgée de bière

      Le prochain livre de Delerm, la dernière gorgée de bière et autres supplices ordinaire


    • La Taverne des Poètes 29 septembre 2008 12:50

      "La dernière gorgée avant la bière" de Philippe Des Larmes, et un tube du Bernard, tapi en Suisse : "Ma petite entreprise connaît pas la crise".


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 septembre 2008 15:50

      @ Bernard Dugué

      Les FONDAMENTAUX sont bons. OUI. Notre vrai capital, ce sont nos connaissances accumulées . On pourrait tout détruire et le rebâtir en quelques années - 3 ans, disait Edward Teller, le père de la bombe H ! - C’est bien ce qui m’inquiete...

      Un palier au-dessu des fondamentaux, il y a des problemes : la mauvaise distribution des actifs, la mauvaise orientation des efforts et une nature humaine qui n’a pas encore compris que, dans une société complece d’interdépendance la solidarité n’est pas une forme d’altruisme mais une exigence technique.

      La crise financiiere actuelle était inscrite dans les genes de la socité industrielle et Bretton
      Woods et ses amendemnents ont été sa pescription pour lui garantir une vie heureuse... aussi longtemps que possible, C’est fini. Il faut autre chose. Un nouveau systeme de production qui tienne compte du nouveau rapport de force entre les acteurs.

      Ne pensez pas retrouver l’an prochain le monde de l’an dernier. Si vous voulez vous en donner la peine, tout ça est annoncé et expliqué depuis des années aux textes des liens DEUX (2) liens suivants

      http://nouvellesociete.wordpress.com/h-vers-la-metamorphose/

      http://nouvellesociete.org/PR.html

      Pierre JC Allard

      http://les7duquebec.wordpress.com/2008/09/29/la-crise-dans-le-miroir/


    • chmoll chmoll 29 septembre 2008 10:46

      ouai mais dans les autres pays,y a un gouvernement avec des drigeants,des gens responsables, qui prennent des décisions responsables qui sont en réalité avec les évèn’ments du moment

      franch’ment si j’me base sur les dernières élucubrations d’alliot ,darcos ,borloo de sarko,ça en dit long sur les autres,y a juste qu’a voir d’puis 16 mois


      franch’ment c aussi catastrophique que la crise financière,leurs comportements

      j’dit comme je l’pense, un pays avec ses 68 millions d’personnes sont dans une merde pas possible en s’moment,pas seul’ment à cause d’ la crise
      j’dirais mème que s’te crise passe au s’cond plan

      j’espère me tromper ,mais j’pense pas


      • Allain Jules Allain Jules 29 septembre 2008 10:50

        Bernard,

        Bonjour.

        Rien qu’en reprenant cette phrase :


        "Cela fait deux décennies que les Français sont indifférents au chômage sauf s’il touche leurs proches et que les pouvoirs publics ne peuvent rien faire parce que le modèle de société ne prévoit pas que l’emploi soit prioritaire." 

        On comprend tout de suite le pourquoi du comment. Les pouvoirs publics n’ont pas intérêt à aller dans le sens contraire. C’est vraiment regrettable, d’autant plus que l’éradiquation du chômage serait plutôt une très bonne chose, sur le plan sociétal en somme, dans la mesure où, tout le monde sait ce que peuvent causer oisiveté et précarité.






        • vieuxcon vieuxcon 29 septembre 2008 11:09

          Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point je suis heureux en ce moment d’être Pacsé avec mon infirmière Suisse.
          Non pas que les paysages y soient beaux (ils le sont et le resteront encore quelque temps)
          Non pas que j’y aie quelques placements financiers (le trou bancaire de mon Pacs doit dépasser le mien) (Dugué je parlais bien de finance lol)
          Mais le calme qui règne là-bas y est reposant. Certes, la durée du travail légale est de 42 heures (mais beaucoup de femmes sont à temps partiel choisi, et beaucoup de maris sont à la maison après 17h) mais le respect entre collaborateur y est un art et un plaisir. On n’a pas encore rogné au-delà de l’os sur le personnel nécessaire pour accomplir une tâche et la pause café est encore tolérée.
          Mais surtout, surtout, le citoyen est le véritable décideur. Bien sûr nous nous moquons de leurs votations perpétuelles et ils ont leur Bluscher (qu’ils ont débarqué d’ailleurs) mais si vous saviez la sérénité qu’apporte à un peuple le fait de décider de lui-même de ses lois. Si vous saviez le respect qu’inspire la simplicité d’un grand-conseil qui se ballade en minibus, sans police et autre escadron d’élite pour vous empêcher de rentrer chez vous 12 heures avant le passage d’un sous ministre.
          Si vous saviez le bonheur d’un taux de chômage proche de 2 % d’un niveau de salaire moyen le double dû notre et d’un niveau de prix inchangé depuis quatre ans (A tel point qu’il est moins cher aujourd’hui de faire ses courses en suisse qu’en France).
          Mais bien sûr ce ne sont que des bouseux, et un tel modèle de démocratie n’est pas exportable en France. Je sais ! on me l’a répété cent fois. Mais quand même qu’il fait bon vivre là-bas. Dommage qu’il y manque l’Océan !


          • vieuxcon vieuxcon 29 septembre 2008 11:16

            Demian West je vous respecte, mais je comprends que vous finissiez par être censuré, si vous postez ainsi des textes sans rapport avec le sujet
            amicalement


          • Elson Elson 29 septembre 2008 11:34

            On peut également vanter la prospérité de la principauté de Monaco ou du grand duché du Luxembourg... On peut aussi se poser la question de l’origine de leur prospérité qui n’a rien à voir, comme en Suisse, avec la démocratie !


          • vieuxcon vieuxcon 5 octobre 2008 19:09

            je vous parle démocratie, vous me répondez finances.
            La démocratie : vous savez c’est ce truc qui vous premettrait de faire les lois pas de subir des décrets !
            Mais non vous ne savez pas ! Vous êtes bien trop occupé à compter vos deniers


          • Pehachem 6 octobre 2008 16:40

            D’accord avec vous : la démocratie est le mère de tous nos droits.

            Pièce par pièce, les Français ont progressivement perdu leurs droits. Les Suisses les ont toujours... et les conserveront tant qu’ils ne laisseront à personne le droit de signer à leur place.

            On ne peut pas appeler démocratie un régime dans lequel une assemblée restreinte, fût-elle élue, peut établir ou modifier une Constitution sans un référendum.


          • totogore 29 septembre 2008 11:33

            Si seulement l’eco americaine et par truchement la notre ne dependaient pas de ce systeme pourri jusqu’a l’os. Je me rejouirais de ces faillites...


            • millesime 29 septembre 2008 11:35

              le problème à présent est de savoir si nous entrons dans une phase "d’hyperinflation" ou de "déflation"... !
              l’évolution des cours des matières premières dans les mois à venir nous donnera la réponse... !
              lire mon blog


              • La Taverne des Poètes 29 septembre 2008 11:58

                Bernard, vous écrivez "Ceux qui le lui reprochent sont de mauvaise foi. Ce n’est pas « qu’il ne veut pas », mais « qu’il ne peut pas »." Or si Sarkozy ne peut pas c’est aussi parce qu’il a dépensé dans le bouclier fiscal et renoncé à maîtriser la dette. Donc le volontariat du président de la croissance et du pouvoir d’achat est mis à mal, pour ne pas dire anéanti mais il n’y est pas pour rien !
                 
                Il fallait écouter Bayrou quand il disait qu’il fallait réduire notre dette. A présent, comment allons-nous affronter la crise économique, financière et budgétaire sans marge de manoeuvre, sans possibilités de mener des actions volontaires ? Nous allons devoir subir cette crise sans agir, ce qui est le contrepied du sarkozisme qui se targuait d’agir et ne pas subir...


                • La Taverne des Poètes 29 septembre 2008 12:04

                  Mais quand "on veut", "on peut" : voyez pour Bernard Tapie...


                • HELIOS HELIOS 29 septembre 2008 13:01

                  Arretez avec le bouclier fiscal... en fait c’est une excellente mesure qui profite plus aux classes moyennes qu’aux vraiment riches.

                  Par contre, ce que nos societés, globalement sont en train de devenir, est la resultante d’une politique absurde. on sait tres bien que le marché régule, a condition qu’il soit vraiment libre.

                  Vous desirez que les gens ne travaillent plus au smic, aient de l’argent pour consommer, que les metiers evoluent. Liberez les salaires, indexez les a l’inflation et a la demande et comme par hasard vous verrez combien le systeme va devenir vertueux, la speculation va reculer et la rente va devoir s’adapter.

                  La seule regulation acceptable, c’est celle des pouvoirs, aussi bien politique qu’economique. et c’est sur ces domaines là que l’etat doit se focaliser.


                • frédéric lyon 29 septembre 2008 12:28

                  Il est certain que le "journalisme citoyen" décevra les attentes, comme toutes les créations humaines.

                  Avox, qui est indépendant a été squatté par des bandes de ratés et de médiocres qui n’auraient pas voix au chapître et serait "modérés" sur d’autres sites.

                  Peut-on imaginer des Tavernes des Poêtes, des Morice, des Forest End, ou des Dugué autorisés à publier des "articles" ailleurs que sur Agoravox ?

                  Sûrement pas !!

                  Mais, tel qu’il est, avec ses imperfections, Agoravox permet à tout le monde de s’exprimer et il serait donc idiot de s’en priver.

                  C’est pourquoi je ne suivrai pas notre ami Johnlennon/ Honoré dans toutes ses critiques, même s’il n’ a pas tout à fait tort.


                  • foufouille foufouille 29 septembre 2008 12:56

                    si. il y a meme des sites ovnis, complotistes...........


                  • goc goc 29 septembre 2008 12:28

                    c’est vrai que la presse fancaise est uen habituée de la désinformation, mais là avec cette crise on atteint des sommets dotn la haiuteur n’a d’egale que la crise elle meme.

                    rien que jeudi dernier sur France5, un eminent (lol) specialiste nous expliquait que l’europe ne risque rien, meme plus, elle pourrait en profiter pour racheter les banques americaines, la preuve reprend-t-il avec aplomb, c’est que Fortis est sur les rangs smiley

                    deux jours apres on apprenait que ce meme Fortis etait au bord du depot de bilan

                    Le problème, c’est qu’a force de nous endormir, la presse pourrait bien etre a l’origine d’un mouvement violent de la part des citoyens reveillés par le cauchemar actuel

                    concernant le chomage, on sous-estime la part de camouflage qu’opere l’ANPE. Tous les moyens sont bons pour faire disparaitre les gens des stats, alors le vrai chiffre pourrait bien etre pire, et surtout cela sous-estime la part reellle de la precarité
                    Et quand on pense que la BCE n’a qu’un mot d’ordre :"faire baisser les salaires", on n’est pas sortie de l’auberge


                    • La Taverne des Poètes 29 septembre 2008 12:36

                      Hé Bernard ! C’est bizarre aujourd’hui, ne trouvez-vous pas ? On a un article "Vous avez rendez-vous avec Marsu", un autre "Pour un plaidoyer du "silence de Lerma"" et le retour en catimini de Di Deubeuiliou the Great Blue.


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 septembre 2008 12:54

                        à la saint Michel, il se passe toujours des choses bizarres


                      • frédéric lyon 29 septembre 2008 13:28

                        La récession se dessine, chômage, désert, déconsommation... et désinformation"

                        ......................

                        Pour le reste je ne sais pas, mais pour la désinformation je compterais volontiers sur Bernard Dugué.


                        • Zalka Zalka 29 septembre 2008 13:32

                          Avant de donner votre avis, reconnaissez que vous vous êtes plantés dans les grandes largeurs lorsque vous avez affirmer dès le printemps que les banques s’étaient débarrassés de leurs actifs pourris.


                        • kall kall 29 septembre 2008 16:15

                          C’est bien mon petit West.

                          Mais faut nous laisser maintenant, nous sommes entre gens sérieux.

                          PS : N’oubliez pas vos cachets


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 septembre 2008 18:14

                          Pour rigoler un peu 


                          Natixis Global Asset Management a reçu le prix de "Société de gestion de l’année", décerné par le magazine Global Investor.

                          	 	
                          	 		 		 		 		Londres, le 10 juillet dernier, le magazine Global Investor a décerné à Natixis Global Asset Management le prix de "Société de gestion de l’année" pour ses qualités "d’innovation, de leadership et de performances exceptionnelles".
                           
                          Natixis Global Asset Management est la holding d’un ensemble de sociétés de gestion et de distribution qui constitue le pôle de Gestion d’actifs de Natixis.





                          • vieuxcon vieuxcon 29 septembre 2008 19:53

                            bof on a bien vu un immigré Hongrois de deuxième génération recevoir le prix mondial de l’homme d’Etat 2008


                          • Ràzösky Ràzösky 29 septembre 2008 20:01

                            Erreur mon cher !

                            JE ne suis pas immigré de génération (j’aimerais bien.....) mais de  !

                            Comptez : Pàl...........Nicolas ! ça fait UNE !


                          • impots-utiles.com 29 septembre 2008 18:24

                            Ce week end, Fortis a été nationalisé (et l’affaire n’est pas finie puisque personne ne sait exactement ce qu’il adviendra d’ ABN-AMRO, racheté par Fortis et a priori lâché depuis aujourd’hui) et le contribuable belge doit être particulièrement heureux de cette nouvelle charge qui lui pèse sur les épaules.
                            A cette occasion, un lecteur d’ impots-utiles nous a envoyé le résumé de ses aventures avec Fortis où jusqu’à vendredi, son interlocuteur au sein de la banque lui parlait d’ éthique et de bonnes pratiques ..

                            http://www.impots-utiles.com/les-bonnes-pratiques-de-fortis.php


                            • Ràzösky Ràzösky 29 septembre 2008 20:09

                              Vous retardez Dugué.................

                              Regardez bien notre production industrielle et des services et vous verrez que nous sommes déjà en récession économique.....

                              Et si c’est MOI qui vous le dit......... smiley


                              • Kalki Kalki 29 septembre 2008 20:24

                                Plus mortel qu’un crash économique :
                                	Cruel sera le réveil : le krach pétrolier
                                Sur agoravox.tv

                                http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=20935


                                • Jean 29 septembre 2008 20:44

                                   à quand les conséquences de cette crise financière dans l’économie réelle ? Sans parler de la fréquentation des restaurants, faudra t ’il différer l’achat d’un nouvel aspirateur ?... Nous sommes suspendu à la décision du congrès état uniens...Bush ordure !


                                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 septembre 2008 22:31

                                    Tu nous emmerdes Démian, tu es en train de pilonner des citoyens qui tentent d’écrire alternativement mais jamais une ligne sur les puissants de ce monde. Tu est un petit tyran, un petit collabo de seconde zone qui pour exister et se donner une prestance, enfonce les sans grades,
                                    Démian, tu es une lâche vermine, un BHL qui n’a pas réussi, alors garde ta bile et si tu es un homme, prends un flingue et tire toi une balle dans la tronche, pour vivre ton vrai destin


                                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 30 septembre 2008 10:41

                                    Tiens, Demian a disparu ?


                                    • SCIPION 5 octobre 2008 20:06

                                      Bonjour,
                                      On ne prète qu’aux riches et on veut nous faire croire que le bouclier fiscal ne leur a pas profité ? vous nous prenez pour des cons ou quoi ?


                                      • Jean 5 octobre 2008 21:26

                                        ..mais ça n’est pas Ronald Mc Donald qui dirige les Etats Unis c’est Bush et demain ce sera Obama ou Mc Cain et ce sera pire .... soutenons la campagne de Mickey Mouse

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès