Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La solvabilité des banques ? C’est vous !

La solvabilité des banques ? C’est vous !

Fitch tient compte du soutien des Etats dans sa notation des banques !

Nous avons vu récemment que Groupama avait été dégradée par Fitch. Ce sont les notes des plus grands établissements bancaires de la planète qui ont été revues hier.

Surprise, Fitch a maintenu les notes de douze grandes banques mondiales, qualifiant les perspectives pour le secteur de « stables ». Il s’agit de Bank of America, Citigroup, Goldman Sachs, ­JPMorgan Chase et Morgan Stanley aux Etats-Unis, ainsi que de BNP Paribas, Deutsche Bank, Royal Bank of Scotland, UBS, Crédit Suisse et Société Générale en Europe. HSBC s’ajoutera à cette liste dans deux mois.

Alors, allez vous dire pourquoi faire un article si tout va bien ? Si Fitch maintient sa notation sur les banques, c'est que le secteur financier est sorti de la phase de turbulences, non ? En fait, lalecture détaillée du rapport de Fitch révèle un raisonnement qui laisse un petit peu pantois. En effet, outre la note attribuée concernant la « viabilité » de l’émetteur, qui reflète la qualité de sa solvabilité intrinsèque, l’agence tient compte d’un autre critère appelé « support rating floor ». Le « support rating floor », c'est l'évaluation, totalement subjective, que se fait Fitch de la probabilité qu’un de ces établissement bancaire, s'il venait à être en difficulté, reçoive un « soutien extraordinaire de l’Etat ». Autrement dit, plus la puissance publique est prête à voler au secours d’une grande banque en difficulté (avec l'argent des contribuables), moins la banque en question est considérée comme dangereuse. Donc, meilleure est sa note, meilleure est sa solvabilité, plus grandes sont ses marges de manœuvre et, du coup, plus grand est le risque de la voir s'engager dans des opérations douteuses. Le « support rating floor », c'est la consécration du principe "à moi les gains, à vous les pertes". Du coup, nous arrivons à cette aberration de sept instituts d’importance systémique sur treize examinés par l’agence qui, ayant une note de « support rating floor » supérieure à leur note de solvabilité intrinsèque, se retrouvent en A ou A+ avec perspective stable.

La garantie des Etats est donc bien la pire chose qui puisse être, puisqu'elle entraîne l'effet pervers du sentiment d'impunité qui précède toujours les catastrophes. Les lecteurs de MVMA ne s'y trompent pas qui, à notre sondage en cours actuellement sont 51% à estimer que les banques sont des entreprises privées qui n'ont qu'à faire faillite sans que les pouvoirs publics ne les sauvent !

Article paru sur MaVieMonArgent


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Senior Evasion 15 octobre 2012 10:22

    Avec les banques c’est toujours pareil, quand on demande de l’argent c’est compliqué par contre quand il leur en manque c’est très facile... Situation navrante mais inexorablement inchangée depuis des décennies.

    www.seniorevasion.fr


    • julius 1ER 15 octobre 2012 12:43

      et çà continue encore et encore,c’est que le début d’accord d’accord !!!!!


      • jpm jpm 15 octobre 2012 15:00

        C´est bien ce qu´a essayé de faire une élue écologiste parisienne, mais cela ne lui a visiblement pas réussi smiley

        Serieusement Parkway, je ne crois pas que le retour a l´usage des payements en liquide ameliore quoi que ce soit... et surtout cela me semble difficile d´acheter ou de louer un bien immobliler sans un bon vieux compte en banque.

        Par contre, si sous etes interessé par l´usage de l´argent que vous avez deposé à la banque, rien ne vous empeche de vous diriger vers une banque ethique et solidaire comme la Nef.

        http://www.lanef.com/quisommesnous/introduction.php


      • Luc le Raz Luc le Raz 15 octobre 2012 14:02

        Banque de dépôt vs banque « d’affaires », où trouver un meilleur comme moyen de pression sur le pouvoir politique ? Si nous faisons faillite nous entraînerons les déposants autrement dit vos électeurs dans notre chute ! Alors ?...


        • Romain Desbois 16 octobre 2012 02:52

          alors , allez dans une banque qui ne fait que du dépot : la nef.


        • Aldous Aldous 15 octobre 2012 15:41

          De qui se Fitch-t-on ?


          • Cassiopée R 15 octobre 2012 15:46

            L’ouverture des frontières au commerce international a augmenté le volume des richesses mondiale, mais la répartition a été encore plus inégale, profitant de l’exploitation de la pauvreté et en même temps développant les mécanismes de crédits pour faire exploser les dettes dans tous les pays accédant au commerce international.

            Les richesses sont bien plus élevés, ce qui devrait normalement dans les théories économiques classiques augmenter le niveau du PIB (produit intérieur brut) et du PNB (produit national brut), mais ce sont les multinationales et les banques qui ont vu augmenter de manière très élevée leurs profits, dépassant largement celui des Etats pauvres. Même la FIFA, entité footballistique, dépasse le budget de la France.

            La répartition des revenus a été écrasé, elle n’a pas bénécifié aux populations, comme auparavant on parlait d’une société de loisir et de meilleure distribution des revenus pour vivre sans se soucier du lendemain.

            Les populations ont vus leurs niveaux de vie se réduire, avec des délocalisations d’industries et de services, et des grandes multinationales détruisant peu à peu le tissu local, et aucune distribution des revenus pour compenser ses pertes. Au contraire pour amplifier ses rendements financiers, ce sont des contrats précaires et même à titre gratuit, c’est à dire que travailler devient déficitaire avec les paiements de la vie de tous les jours. Cet accroissement des richesses a finalement engendré une précarisation de la société par les contrats de travail, avec les délocalisations d’entreprises et la baisse des recettes publics qui s’en suivra de facto.

            L’ouverture des industries et des services en Asie principalement n’a même pas bénéficé aux populations locales, avec des salaires de misères pour vivre, alors qu’ils sont dans de grandes sociétés côtées en bourse ou rentable à l’export. De nouveau, les profits de l’ouverture des marchés vont dans le même sens. C’est un problème qui concerne tous les secteurs d’activités.

            Les dettes ont explosés même en Chine, qui est considéré comme une bombe financière à retardement, par ses investissements colossaux et la spéculation qui en a suivi. Les richesses mondiale ont augmentés, avec des taux de croissance de pays (sans importance auparavant) que même des spécialistes en économie évoquait pour montrer l’évolution de la rentabilité, et la redistribution n’a pas suivi et a même baissé, avec son lot de dettes non remboursables.

            Les citoyens ne peuvent pas dans ce type de mécanisme financier, se projeter dans l’avenir, puisque le niveau de vie ne tient pas compte d’une redistribution des revenus pour la communauté.


            • Ruut Ruut 15 octobre 2012 17:20

              Alors rien.
              Une banque garantie par l’état ne devrais être que Public.
              La Privatisation des banque n’est qu’une arnaque de plus et un moyen légal et facile de blanchir l’argent des trafics.


              • lulupipistrelle 15 octobre 2012 17:49

                L’Etat garantit 70 000 euros sur un compte courant... Il y a des tas de gens qui préfèrent garder leur magot en espèce...ou le convertir en or...puisqu’avec Pierre jovanovic, on sait qu’il est quasiment impossible d’acheter des Bons duTrésor français...

                Tout le monde ne cherche pas à faire fructifier ses écocrocs...surtout avec la perspective de taxes, d’impôts nouveaux cumulés à celui d’une failllite...l’inflation devient acceptable.

                Chacun a le sentiment d’avoir une meilleure réactivité, avec ses sous sous l’oreiller plutôt que déposés en banque.

                PS:Il n’ y a que les grands naïfs qui déposent leurs espèces dans des coffres bancaires... 


                • rotule 15 octobre 2012 19:57

                  L’État n’a pas les fonds de la garantie promise. Ça va rigoler sec devant les agences quand ça va péter ! Et les politiciens, la gueule enfarinée, vont se ruer devant les journalistes, pour expliquer qu’il faut garder son calme ....

                  Avoir du liquide chez soi, payer en liquide autant que possible, lire Jorion (qui analyse), Jovanovic (qui n’invente rien, il compile), éteindre la télé, arrêter de lire, écouter, voir tous les merdias, de réfléchir ...

                  Bon celui qui a mis ses économies dans les papiers des banques et assurances, genre assurance vie chez Groupama, c’est peut être pas idiot de penser à se dégager de tous ces produits aléatoires.

                  Et bien sur, quitter les banques qui spéculent, la liste est dans l’article.


                • Romain Desbois 16 octobre 2012 02:55

                  la garantie est passée à 100 000 euros il y a un an .

                  Mais sur le fond , l’etat n’aurait pas à sauver les banques et garantir les comptes si elles n’avaient plus de clients. Nous avons donc un moyen de règler ça nous même.... en changeant de banque.


                • TDK1 TDK1 16 octobre 2012 10:55

                  @Romain Desbois et lulupipistrelle


                  La « garantie » de l’Etat est en fait assurée par un fonds interbancaire de garantie, même si, c’est vrai, en dernier ressort l’Etat (c-a-d les contribuables ne l’oublions pas, c-a-d vous). Cette garantie, en tout état de cause, ne joue que par « organisme financier ». Donc si vous avez des avoirs et au Lyon et au CA, c’est le même organisme financier, une seule garantie jouera. Idem CCm et CCi p r exemple. 
                  En cas de krach, une disposition du code monétaire et financier autorise l’autorité de tutelle à limiter temporairement le montant des retraits. Autrement dit, vous pouvez du jour au lendemain vous voir interdit de sortir plus que xxxxx euros par jour ou par semaine. 
                  Ce genre de disposition est dépendant de la banque dans laquelle vous êtes. 
                  Bon, en ce moment précis, aucune banque de dépôt en France ne vous fait courir ce risque. Mais, nous voyons des établissements financiers qui ne respirent pas forcément la santé. Alors, mieux vaut connaitre les règles du jeu dans cette hypothèse...

                • Romain Desbois 16 octobre 2012 13:06

                  Vous avez raison, c’est pour cela qu’il faut aller dans une banque de dépôt si possible la plus éthique et que je ne cesse de parler de LaNEF


                • xmen-classe4 xmen-classe4 15 octobre 2012 20:12

                  avec moi, ça feurais 52% des lecteurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès