Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La taxe Tobin sous le feu de Londres et des banques

La taxe Tobin sous le feu de Londres et des banques

Etant donnée la crise financière que nous avons traversée et les déficits publics auxquels sont confrontés les Etats, la mise en place d’une taxe sur les transactions financières devrait être une évidence. Cependant, le projet européen avance lentement, du fait de la pression des banques et de Londres.

Une Europe divisée et timide
 
Le projet de taxation des transactions financières avance lentement. Le Parlement européen avait voté en mars 2011 en faveur d’un tel projet, puis la Commission Européenne a fini par y voir une opportunité pour augmenter ses ressources. Aujourd’hui, 11 pays avancent (dont la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, mais pas la Grande-Bretagne) et la Commission a autorisé ce groupe à mettre en place une taxe de 0,1% sur les achats d’actions et de 0,01% sur les dérivés début 2014.
 
Tout le problème du projet à l’origine était qu’il suffisait d’acheter ou de vendre en dehors de la zone concernée pour échapper à la taxe. Mais depuis, un nouveau shéma a été mis au point qui concerne désormais toutes les actions ou tous les titres venant du groupe de pays, même si les échanges se font à l’étranger. Comme le rapporte The Economist, si un fond étasunien vend à une banque de Singapour une action européenne, il devrait théoriquement acquitter la taxe.
 
La Grande Bretagne, rattrapée par ces dispositions, est vent debout contre le projet (que The Economist débine une semaine sur deux) et a demandé à la Cour de Justice Européenne d’y mettre fin ! Le journal britannique développe les arguments des banques, pour qui ce projet mettrait en péril la liquidité des marchés à court terme (moins rentables) et défavoriserait les banques européennes, qui perdraient en compétitivité. Malheureusement, les lobbystes semblent faire un travail efficace auprès du groupe de onze pays pionniers et le projet semble avoir du plomb dans l’aile.
 
Une mesure essentielle
 
Pourtant, une taxe sur les transactions financières est une mesure de salut public. Tout d’abord, elle représente un moyen de réduire fortement la spéculation, en renchérissant le coût des échanges. De manière amusante, dans le même numéro de The Economist, la bible des élites néolibérales et financières soulignait que les fonds d’investissement manquaient de stabilité dans leurs investissements et qu’investir pour plus longtemps était un moyen d’améliorer la rentabilité. Or, la mise en place d’une telle taxe est un moyen efficace pour réduire la spéculation, en la renchérissant.
 
 
En effet, comme le rapporte The Economist et Olivier Berruyer, alors que les fonds conservaient leurs investissements en moyenne 7 ans dans les années 1960, la durée moyenne de conservation des actions est tombée à moins de un an. Tout le problème est que selon la durée de possession d’une action, la pression n’est pas la même. Un temps trop court pousse à ne pas investir pour l’avenir, voire à piller l’entreprise quand une durée longue pousse à la développer.
 
Mieux, comme le soulignait Joseph Stiglitz dans « la Grande désillusion  », la mise en place d’une telle taxe est aussi le moyen de faire davantage contribuer la finance à la collectivité, ce qui ne serait pas un mal. En revanche, les taux proposés sont trop faibles et il faut viser entre 0,1 et 0,5%. Sachant que les transactions financières représentent 50 fois le PIB mondial, même si cela faisait baisser leur volume de 90%, cela représente une recette potentielle de 10 à 50 milliards d’euros à l’échelle de la France. Mais cela imposera aussi un contrôle des mouvements de capitaux aux frontières.
 
Il est effarant que rien n’ait été fait depuis 2008, contrairement aux promesses de Nicolas Sarkozy, qui aura encore fait beaucoup de bruits pour rien sur ce sujet. Reste à espérer que le petit projet à l’étude au niveau européen aboutisse, même s’il est largement insuffisant.

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • daniel paul 17 mai 2013 08:34

    Salut Laurent..plaisir de vous retrouver et salutations matinales !

    Dans une vision il fut vu ceci : L’argent ,est une valeur relative donnée par celui qui en a...elle est subjectivement fausse pour des raisons d’appât du gain...Le billet de monopoly est en fait aussi vrai que le pseudo argent..l’argent est un des moyens pour voler le travail des autres, il ne sera , pour moi , jamais que cela..
    il est la représentation matérielle d’un état de l’esprit de quelqu’un dont la vie a un sens,celui d’accumuler le plus possible...mais aussi de sécuriser le plus possible..
    Au début être riche ne fut pas facile, le seul moyen était de voler avec violence..mais sans trop abimer celui qui était volé,car il fallait bien qu’il se remette à fabriquer nourriture et quelques nécessités de la vie courante. Et oui des le début le voleur du collectif fut toujours celui qui ne voulait par travailler mais mener grande vie aux dépends des autres, celui qui aujourd’hui ,le cul sur sa chaise se prends pour une sorte de petit dieu ou quelque chose dans ce genre.Il traite les autres de fainéants, de parasites.....il se décrit en fait lui même..

    Alors là je me dis à moi même ; mais une telle personne serait elle morte de trouille , peur de demain, du noir ? Bien sur,mais le sujet n’est pas là dans cet article.

    Salut ,robustesse et résistance... smiley

    Cela dit, ce projet de taxation de ceux qui ne travaillent pas semble aller dans le bon sens..merci à l’auteur donc d’en parler beaucoup mieux que je ne ferais..
    comme je le redis sans une œuvre collective rien ne se fait et l’humain a disparu...chaque humain a son role dans l’ensemble..et pour voler il faut nier cela..


      • sam turlupine sam turlupine 17 mai 2013 14:01

        Comme d’habitude, ce sont les voyous spéculateurs de la City qui essaient d’entraver cette mesure MINIMALE, pour ralentir un peu la spéculation, et les jeux de casinos boursiers.

        L’Angleterre de Thatcher, celle de toujours, qui n’est pas dans l’Europe, mais y pèse quand même de tout son poids, pour imposer la dictature des banques et organismes financiers.

        Pétard, entre l’Allemagne de la Merkel, l’Europe de Barroso, et les pressions de l’Angleterre thatcherienne, on est vraiment mal barrés pour s’en sortir, sans quitter l’Europe !


        • Tipol 17 mai 2013 14:24

          Il n’y a pas de vraie crise financière, de déficit, ni de dette. Tout ça, c’est totalement relatif au vocabulaire utilisé pour tromper tout le monde. Il y a tout juste un problème monétaire de quantité de monnaie disponible, la photocopieuse ne va plus assez vite.
          Si j’emprunte 100€, j’ai bien une dette. Mais si une banque photocopie 100€ pour me les donner, je ne lui doit que le papier, pas la valeur.
          La création monnaitaire est faite par l’activité économique, par les marges commerciales. J’achète pour 50€ dans le système que je vends 100€ dans le même système, il manque à ce système 50€
          qui fait une photocopie de 50€ pour le me les donner.
          Le drame planétaire est que les banque mettent sous le même vocabulaire la faible quantité de monnaie qu’elles prêtent réellement (une vraie dette) de leurs fonds propres avec la plus énorme quantité qu’elles prêtent mais via un procédé de création monétaire, en empruntant elles-mêmes aux banques centrales qui empruntent à la photocopieuse ! Ce n’est pas une dette, c’est de l’escroquerie si c’est fait en dehors du peuple, de la collectivité par les intérêts privés de la FED.


          • alberto alberto 17 mai 2013 15:15

            M. Pinsolle, vous semblez pourtant être un grand garçon :

            La City contrôle 60% des flux financiers européens !

            Pais, Francfort et même Zurich sont minuscules à côté...

            Et vous vous étonnez qu’ils coincent le truc les britischs ?


            • Franck 17 mai 2013 16:11

              Pour reprendre l’idée de projet, c’est totalement de la poudre au yeux, pour faire plaisir à la masse et donner le sentiment que l’on s’attaque à la finance, quel soulagement !! Une taxe de 0,01% permettez moi d’en rire, certes les Etats pourront tirer un léger profit de ces milliards de flux financiers sur les marchés, mais ça n’arrêtera en rien la spéculation abusive ni le trading algorithmique.

              Effectivement, les investisseurs ( spéculateurs) trouveront toujours la parade pour échapper à la taxe, même si le zèle de nos décideurs imposera une taxe sur les actions géolocalisées, il y a des tas d’autres marchés qui ne pourront être contrôlés de cette façon, le marché des changes ou plus connu sous le nom forex trading, celui des cfd qui permet de spéculer sur les actions sans véritablement les détenir, comment vont il taxer ca.
              Gros coup de populisme mais on traite pas le problème de fond comme d’habitude.

              • Peretz1 Peretz1 17 mai 2013 16:36

                1 - Pour la zone euro, c’est la BCE qui devrait récolter la manne. Mais sur quel critères la redistribuer ?
                2-une taxe faible n’a pas d’effet dissuasif et ne rapporte pas
                3 - une taxe forte, fait partir les prêteurs dans les pays qui ne taxent pas
                4- si ces prêteurs veulent rester, ils vont être inciter à augmenter le niveau de leurs taux pour rattraper leurs pertes au détriment des emprunteurs
                 Voilà le type même de la fausse bonne idée, lancée imprudemment par Tobin, sans préjuger les conséquences, avantages et inconvénients à mettre dans la balance. S’il y a cafouillage, Attac aura du mal à s’en remettre
                Il y a mieux à faire, comme je le suggère dans mon bouquin : marquer les produits financiers d’une monnaie dédiée, et l’accepter ou non en taux et quantité selon les intentions des prêteurs (ou acheteurs).Contrôle genre douane, avec taxation ou non selon les circonstances.


                • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 18 mai 2013 06:33

                  Peretz1,

                  « genre contrôle des douanes »..., en fait un contrôle des capitaux comme il y avait AVANT Maastritch.

                  Mais voilà, il y a désormais l’article 63 du TFUE qui interdit toute entrave à la circulation des capitaux... Il est interdit d’interdire la circulation des capitaux...

                  C’est un article central du libre échange sur lequel fonctionne l’ UE.

                  Avant Maastritch, la sortie et l’entrée de capitaux devait recevoir l’accord du Ministre des Finances et de la Direction du Trésor Public qui décidaient, au cas par cas, s’il fallait autoriser l’entrée ou la sortie de capitaux.

                  C’est ainsi dans le monde entier, sauf en Europe.

                  D’où les délocalisations. Les ouvriers peuvent faire grève aussi longtemps qu’ils veulent, le Gouvernement n’a plus la possibilité d’ empêcher les transferts de fonds pour délocaliser, ce que Montebourg se garde bien de dire. Les dirigeants syndicaux ne le disent pas non plus d’ailleurs.

                  D’où les achats d’entreprises françaises par le Qatar ou des fonds de pensions, sans que le Gouvernement ne puisse rien dire.


                • 0.01% C EST NUL IL FAUT LA PASSER A 1% SUR TOUs LES FLUX FINANCIERS SURTOUT A :

                  LA CITY et aussi s’ur l’immobilier locatif SURTOUT A LONDRES ET A PARIS OU LES LOCATIONS .....SONT SUREVALUES DE 50%
                  . .          TOUJOURS aussi « perfide ALBION GB » refuse l ’euro etr la taxe TOBIN BIEN SUR LA CITY NE VEUT PAS................ ET CAMERONE EST UN FELON........

                   capitaine hollande dit  : IL NOUS FAUT faut un ministère des finances a la CEE CONTROLE DES BANQUES....SOCIAL...ENERGIE...ECOLOGIE ET ...........CHOMAGE RAJOUTONS UNE TAXE TOBIBN A 1%

                  TOUT DE SUITE ET QU IL FASSE PAS LA PLUS GROSSE BETISE S ALLIER AVEC LE CENTRE.................. tout de suite a gauche toute a babord toute capitaine hollande....CAR
                  nous ne voulons plus de SARKO ET COPE LES MAFIEUX


                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 17 mai 2013 18:46


                    1% C EST NUL IL FAUT LA PASSER A 2%... etc etc...
                    J’ai gagné ?


                  • aguera@

                    avec 1% sur les Flux financiers (SURTOUT A LA CITY°) et l’immobilier locatif.on règle toutes les dettes du pays...on CONSTRUIT ( idem pour l’europe sauf les ANGLAIS QUI COMME DISENT LES QUEBECQUOIS ...NE VALENT PAS LE PRIX D UNE CORDE POUR LES PENDRE (humour ! ))

                     ON CONSTRUIT DES LOGEMENTS SOCIAUX ET EMBAUCHONS avec un smic a 1500 euros...et on garde notre retraite a 62 ans avec 45 années de COTISATIONS

                     LA TAXE TOBIN N EST PAS UNE SURENCHERE...mais le meilleur moyen de taxer banques et actionnaires !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                  • Peretz1 Peretz1 17 mai 2013 19:04

                    Le % à appliquer, est inconnu. Expérimenté, il sera réajusté en permanence ? Ce sera un cafouillage. Pour l’éviter il faudra qu’il soit particulièrement faible, c’est-à-dire inefficace en ce qui concerne l’effet dissuasif. Quelle hypocrisie de faire croire qu’avec ça on va contrôler la finance.


                    • spartacus spartacus 17 mai 2013 20:02

                      Les ignorant de la bourse veulent taxer par idéologie.


                      La taxe Tobin est une connerie de bobo frustrés et marxiste inconséquents qui n’apportera rien a l’économie.

                      1- Sur des marchés financiers ouverts, il est relativement simple de déplacer des transactions vers les marchés non-taxés. De plus, le développement des échanges automatiques facilite les transferts et érode l’assiette de la taxe.

                      2-Il est juridiquement compliqué de définir ce que constitue une transaction « taxable ». Cette complication rend le contrôle fiscal très difficile et encourage le déplacement des transactions vers les instruments financiers non taxés.


                      3-Ces taxes ne rapportent rien aux États. Si la taxe augmente l’efficacité des marchés, l’assiette de la taxe va fortement diminuer, de la même façon que le volume des échanges. Même si le volume des transactions n’est pas affecté par la taxe, la taxe ne générera pas plus de revenus dès lors que les transactions sont déplacées vers des instruments financiers non taxés.

                      Les taxes créent des revenus pour l’État mais induisent des coûts sous la forme de perturbations qui réduisent l’activité économique. 

                      Lors de la mise en place d’une taxe, le point de départ devrait être d’assurer le financement des dépenses publiques au moindre coût pour l’économie. 

                      Une taxe appliquée aux transactions financières est un mauvais moyen de générer des revenus. Au lieu de réduire la spéculation, la taxe réduiT et à détourne les investissements financiers répondant à d’autres besoins que ceux de la spéculation. 

                      Il est probable que la taxe Tobin conduira à un déplacement des transactions à court et à long terme vers d’autres pays et vers d’autres instruments financiers ou entraînera un arrêt brutal des échanges financiers en Europe.


                      • epicure 17 mai 2013 21:22

                        Quelle est l’utilité des échanges à court termes puisqu’ils sont géénrateurs de crises, d’instabilité.
                        POur assainir l’économie le graphique montre la voie, il faut augmenter la durée de rétention des actions.


                      • Pyrathome Pyrathome 17 mai 2013 22:58

                        Les ignorant de la bourse....

                        Non mais allô, quoi...
                        T’es un mec et tu es un ignorant de la bourse ?
                        T’as perdu l’autre en faisant la guerre de 78, je suppose ?... smiley


                      • Gauche Normale Gauche Normale 17 mai 2013 23:26

                        Des milliers de milliards qui s’échangent en un clin d’œil entre spéculateurs compulsifs avides de fric au lieu d’être investis intelligemment dans la production ça a de quoi répugner.

                        Si les hommes préhistoriques avaient attendus l’apparition de la bourse pour se mettre à travailler, on serait même pas nés et Spartacus ne serait pas là pour nous chanter les louanges de sa bourse chérie !

                        Mais qu’il se rassure : la taxe ne serait que de 0,01%, il n’y a pas le feu au lac ! 

                        Exproprier les spéculateurs les mettrait davantage hors d’état de nuire qu’une taxounette. En plus les transactions financières peuvent s’estimer heureuses de bénéficier d’autant de scrupules de la part des gouvernements : la taxe sera soit ridicule soit dérisoire alors que la TVA, elle, augmente et les consommateurs eh ben ILS DISCUTENT PAS !

                      • spartacus spartacus 18 mai 2013 08:35

                        La taxe a 75% a fait fuir les investisseurs, le capital risque et dissuadé d’investir en France. Vous devriez vous apercevoir rapidement que l’assiette financière devrait avoir reculé et la ressource de l’impôt. Mal préparé elle n’a pas été applicable.

                        A part l’appel au vote des jaloux, elle a été une erreur économique lourde.
                        La taxe Tobin est du même genre. Faire fuir les investisseurs et inefficace. Erreur économique.

                        La Taxe Tobin est une taxe d’appel aux jaloux.

                      • Gauche Normale Gauche Normale 18 mai 2013 10:13

                        Oh les pauvres ! smiley 210 millions d’impôts supplémentaires sur les milliards qu’ils ont en poche ! Mais bon au moins il n’ont plus la taxe sur les hôtels de luxe à payer. Par contre la TVA à 19,6% sur tous les produits de première nescessité, elle existe bel et bien mais seulement pour le bon peuple. Au fait, cette méchante taxe va durer seulement deux ans et seulement au-dessus d’un million d’euros. Le mythe de Hollande qui « fait payer les riches » s’effondre.


                      • diogene 18 mai 2013 10:42

                        T’as raison gladiateur, ne les laissons pas fuir, pendons-les ... haut et court..
                        Mais avant un ptit coup de lampe à souder sur les plantes des pieds pour qu’ils nous crachent la cachette du magot.


                      • MIEUX VAUT ETRE UN BOBO FRUSTRE QU UN FACHO....BARJOT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • paul 17 mai 2013 22:39


                        La taxe Tobin est une mesure qui va dans le bon sens, à supposer que le taux soit significatif . Mais si la City n’en veut pas, elle ne s’appliquera pas .
                        Elle n’est pas de toute façon à la hauteur des problèmes posés par la crise financière .
                        Les mesures d’urgence, on le sait, sont :
                         - séparer les activités bancaires de dépôt et celles liées à la spéculation internationale
                         - renforcer et faire appliquer la réforme de Bâle III pour les fonds propres des banques
                         - permettre aux états de se refinancer auprès de leurs banques centrales à un taux voisin de celui que la BCE prête aux banques , à moins que la BCE prête directement aux états .
                         - lutter contre les paradis fiscaux . Là aussi, la City est au cœur du problème, on peut même dire qu’elle vit de ce système .

                        Ces mesures qui renversent la table sont bloquées par le cartel bancaire. On a vu comment la mini réforme bancaire de Moscovici a aboutit pratiquement à ne rien changer .
                        Pourtant les états pourraient prendre certaines mesures comme l’état fédéral américain qui va exiger des banques qu’elles lui communiquent la liste de ses ressortissants qui ont des comptes offshore. Mais ce même état a abandonné les poursuites contre Goldman Sachs qui avait truqué ses comptes .
                        Alors attendons la prochaine grande crise qui balaiera les « too big to fail » .


                        • Pyrathome Pyrathome 17 mai 2013 22:51

                          Franchement, c’est totalement absurde cette taxe, sauf si elle devait être totalement confiscatoire....
                          Une taxe absurde sur un système absurde....comme une manière honteuse d’acceptation de ce totalitarisme financier, genre :
                          Vous pouvez faire tout ce que vous voulez !! spéculer, escroquer, manipuler, corrompre, manigancer, faire chanter, menacer, propagander, organiser des guerres, impérialiser....... mais on vous taxe un tout petit peu !! c’est pitoyable........
                          Il n’y a aucun compromis possible avec la vermine, les comploteurs, les barbares et les prédateurs sanguinaires !!!!
                          La vraie taxe pour ces gens-là, c’est le TPI musclé, style Nuremberg II....


                          • Gauche Normale Gauche Normale 17 mai 2013 23:29

                            Oui, Pyrathome et on fait pareil avec la hausse de l’essence et du coût de la vie.

                            Vivement les procès pour crime financier.

                          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 18 mai 2013 07:06

                            Monsieur Pinsolle essaye désespérément de faire croire « qu’une Autre Europe » est possible.... et surtout que les USA ne sont pour rien dans cette usine à gaz européenne, alors que Schuman et Monnet étaient les employés de la CIA.

                            L’ UE et l’euro ont été inventés par les USA pour supprimer les Nations européennes et nous intégrer au Nouvel Ordre Mondial.

                            C’est Washington qui décide. La City approuve.

                            Journal La Tribune 6 Mai 2013 :
                            « Quand le Trésor américain rappelle les Européens à l’ordre. »

                            « Le Secrétaire au Trésor Timothy Geithner, appelle les Européens à mettre un terme aux »propos inconsidérés« sur un possible démantèlement de l’euro. »
                            Il est intervenu au sommet de Wroclaw en Pologne des Ministres des finances européens.

                            Les pays européens veulent mettre en oeuvre une taxe sur les transactions financières. « Geithner l’a exclu. »

                            « Il a par contre pressé les Européens d’utiliser les capacités d’intervention du Fonds de stabilité financière FESF pour éteindre la crise de la dette. Plus de fonds seraient nécessaires afin d’éviter que le système financier se trouve en difficulté. »

                            Sauver l’euro pour sauver les Banques. Telle est la mission que Washington demande aux Etats européens de remplir, même s’il faut pour cela ruiner les peuples européens.

                            GEITHNER A EXCLU TOUT PROJET DE TAXATION FINANCIÈRE.
                             Il n’y en aura donc point, ni grosse ni petite.

                             Monsieur Pinsolle et Monsieur Dupont Aignan devront se faire une raison, l’UE n’est pas réformable et il est plus que temps d’en sortir.

                            Et d’arrêter de raconter qu’il est possible de sortir de l’euro. C’est un gros mensonge qui ne passe que grâce à l’ignorance des Français des textes des Traités.

                            L’euro es IRREVERSIBLE. Le seul moyen d’en sortir, c’est de sortir de l’UE par l’article 50 du TUE, et donc de l’euro.

                            Article 50 : « Tout Etat peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’ Union. »

                            Vidéos de François Asselineau :
                            « Pourquoi l’ Europe est comme elle est ?
                             » La tragédie de l’euro« 
                             »Les 10 raisons qui imposent de sortir de l’ Europe." Site de l’ UPR.

                            UPR : Union du peuple pour rétablir la démocratie et sauver la République.


                            • Norton Norton 18 mai 2013 11:32

                              Poudre aux yeux,lamentables excuses,diversion hypocrite...

                              Tobin tue à Bhopal,Dacca et dans le Bronx,aussi sûrement que nos inconséquences.
                              Arrêtons nos conneries,redevenons exemples...,redevenons la France,et quoique ça nous coûte,...mieux vaut mourir debout que de vivre couchés.

                              L’espoir a de nouveau un nom...Terreur de la bien pensence,ses contre-analyses,bâillonnées par les corporatismes,déchirent notre médiocrité,et nous font nous lever...
                              Sous sa jovialité,l’irréfutable vérité de notre situation servile et l’honnêteté d’une issue réaliste,dans la légalité qui convient à un pays responsable,soucieux de son honorabilité future...

                              Sortons de ce merdier sans faire de détour,calmement,fermement et courageusement avec FRANÇOIS ASSELINEAU et son parti démocratique,anti-raciste et progressiste qui reconstruit l’espoir sur les seules fondations qui s’opposent,depuis 1789,aux forces aveugles des tyrannies assassines,qu’elles soient monarchiques ou bancaires.
                              Avec l’UNION POPULAIRE RÉPUBLICAINE,SORTONS PAR LE HAUT !


                              •  norton@LA TAXE TOBIN N A RIEN A VOIR AVEC BOPAL :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

                                ASSELINEAU C EST QUI ? IL ROULE POUR QUI... ? POUJADISTE ? DROITE FORTE  ?


                              • daniel paul 18 mai 2013 11:33

                                Vous savez si on veut tout tout de suite alors que seul les gens en haut de la pyramide coopèrent pendant que le bon peuple déteste même son voisin...ce gros con qui est barbu ou mange des sardines grillées qui puent

                                le grand soir n’est pas pour demain...........

                                les cause profondes du bordel humain ne sont pas que chez les puissants, elles le sont autant chez les non puissant et leur désir secret d’être en haut..le puissant n’est que la création d’une majorité de petits qui veulent devenir gros

                                Sans acceptation de l’autorité , de n’importe quelle autorité il n’y aurait pas eu de puissants..
                                coopérer volontairement sur la base de la satisfaction des besoins vitaux par et pour tous est la seule base pour la paix extérieure.

                                Suis je prêt a coopérer et a partager également ? la réponse aujourd’hui est globalement NON !!
                                Si oui l’humain change le présent qui ne sera plus la guerre et tout le reste,
                                si c’est non, l’avenir reproduira sans arrêt le passé....
                                l’illusion est tenace.....

                                il y a une seule voie ......sur deux possibles..


                                • Ruut Ruut 18 mai 2013 14:25

                                  Comme si notre président allais mettre une telle taxe en place.

                                  Je n’y croirait que lorsque je la verrais.


                                  • monstre monstre 18 mai 2013 17:53

                                    j’hallucine de voir à quel point les accros à la finance défendent le beefsteak !
                                    en fait ce sont les mêmes ressorts qu’utilisent les alcoolos ou autre drogués....
                                     tout et n importe quoi plutôt que la réalité !

                                    Mais ils ont raison une tonne de blé acheté en Ukraine et revendu puis racheté puis ainsi de suite... 100, 1 000 ? fois avant de finir enfin à notre boulangerie (à 200€/Tonne)
                                    ceci est très utile à la société comme le hurle et le jure ces toxicos de la connerie !
                                    ho utile oui !!
                                    à payer au passage leur revenus indécent !
                                    ici je parle du « traîtreder » (pas du paysan.....)
                                    et de « revenus » parce que le salaire de 300 K€ ne saurait se soustraire au bonus de 200K€ qui lui même ne crachera pas sur la petite prime de .....tout ça en paradis fiscaux évidemment.... !

                                    enfoirés qui se persuadent que prendre des sous,( impossible pour moi de donner une idée de l’ampleur alors .....,)
                                    Que prendre tous ces sous donc (beaucoup beaucoup) en spéculant comme des tarés (névropathes qu’ils sont) sur les matières premières tel que le riz ou le blé... peut apporter plus de bien que de mal !?!?!?!?

                                    c’est comme les aveuglés de l’Europe :
                                     tout montre qu’à l’évidence ça déconne à plein tube mais c’est pas le problème ce sont les gens qui sont feignants ou quelque chose comme ça
                                    Là c’est pareil :
                                    famine+ prix qui flambent+ aucune régulation +spéculation contre le marché +....mais pas de problème !
                                    tu m’étonnes car l’évidence c’est que ça va péter et que du coup leur salaire, prime bonus, cocaïne , putes, audi, ...va péter avec
                                    donc oui je comprends qu’il refusent l’évidence !
                                    puisqu’on leur a appris à n’aimer (vénérer) que ça et mépriser le reste (une famille par ex qui pourrait donner l’envie de s’intéresser à l’avenir commun .... surtout pas !


                                    • Peretz1 Peretz1 18 mai 2013 21:02

                                      À pilou camomille. Parfaitement exact, on ne peut rien faire depuis Maastricht. C’est pourquoi j’aivoté contre (on était 49%). À cause de cette foutue BCE , je me doutait qu’on perdrait la main. Bravo Mitterrand !


                                      • Norton Norton 18 mai 2013 21:03

                                        La taxe Tobin serait un emplâtre sur une jambe de bois,d’une part,et un aveu d’incapacité de nos politiques économiques nationales pour réformer le « système »,d’autre part.

                                        C’est également un piège de plus pour nos libertés,car une fois acté par les institutions européennes,ce revenu commun serait irréformable à 27,ce qui contribuerait à pérenniser ce même « système » en le verrouillant un peu plus.
                                        Tirer profit de profits injustes s’apparente plus au proxénétisme qu’à la recherche de solutions économiques sérieuses,qui comme le démontre cette courte vidéo,sont également impossible à trouver avec l’accord des 27...

                                        • Peretz1 Peretz1 18 mai 2013 22:26

                                          Pilou Camomille. Cette histoire de dettes souveraines est un leurre. Tout pourrait se régler par un simple jeu d’écritures. Rien ne l’interdit au niveau national. Je le prouve facilement. On ferait même d’une pierre deux coups, chacun reprenant ses billes. Les banques retrouvent leurs actifs, évidemment le capital sans les intérêts, et les États ont utilisé ce capital, mais ne le remboursent pas. Trucage de bilan avec l’accord des deux parties. Seules les banques centrales n’aimeraient pas. Mais que feraient elles ?


                                          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 19 mai 2013 07:57

                                            Peretz,

                                            Je suppose que vous parlez de la dette illégitime ? Il faut d’abord sortir de l’ UE.

                                            Si on viole les Traités européens, il y aura immédiatement dépôt de plainte de la Commission européenne auprès de la Cour de justice européenne et des pénalités très lourdes.

                                             Le refus de la France des OGM exigées par Bruxelles, nous a coûté 168 000 euros de pénalités PAR JOUR de retard.

                                            On ne peut pas régler les problèmes en restant dans le cadre de l’ UE.

                                            Pour éviter cela, l’ UPR propose :
                                            * De sortir de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50 du TUE.

                                            * Puis de rendre à la Banque de France le rôle qu’elle avait avant la Loi de 1973 et l’article 123 du Traité de Lisbonne.

                                            * Puis de faire un référendum sur la dette, comme l’ont fait les Islandais.

                                            * Les Français décideront s’il faut rembourser tout ou partie de la dette et selon quelles échéances.

                                            Pour sauver les gens plutôt que les banques, il faut redevenir un pays indépendant et souverain, où ce sont les Français qui décident, où les élus exécutent, et pas le contraire.


                                            • Jean-Louis CHARPAL 19 mai 2013 10:34

                                              The economist n’est pas un journal, c’est une feuille de chou ultra libérale.

                                              Aussi crédible que Radio Paris pendant l’occupation ( « Radio Paris ment, Radio Paris ment » etc... - air connu ).

                                              Rappelons la phrase de Keynes signifiant qu’il importe de mettre la spéculation hors d’état de nuire : « il faut euthanasier la rente ».

                                              Plus ça va, plus seront nombreux ceux qui voudront aussi, pendant qu’on y est, « euthanasier les rentiers » !


                                              • epicure 19 mai 2013 15:05

                                                Pourtant si on lit le gus de sparte, on serait encore sous régime keynesien, pourtant les politiques des trente piteuses n’ont fait que réduire la part de l’état sur l’économie et favoriser la finance, comme dirait le gus de sparte de libérer la finance des contraintes de l’état.

                                                En fait c’est le bon sens de limiter la spéculation et la rente qui jouent contre l’économie réelle.


                                              • daniel paul 19 mai 2013 11:21

                                                 certes mais la compétition ne peut rien produire d’autre............impossible car c’est fait pour éliminer ,


                                                • daniel paul 19 mai 2013 11:37

                                                  Et la finalité de la compétition consiste au niveau de ce qui est fabriqué par le groupe soit à s’ approprier(voler « légalement ») le travail des autres ,soit à directement le voler par la violence pure, pour des motifs vénaux de posséder car j’ ai peur de demain mon dieu que vais je devenir maman !!?? ..la finalité de la compétition est la dictature du chiffre 1 comme au monopoly.....elle va alors s’éliminer toute seule....ce sera alors le rêve absolu de contrôle total qui à peine il serait là serait alors détruit par lui même...

                                                  c’est hyper facile à « voir » , par intuition..
                                                  Il ne faut plus jouer au monopoly ..ce sera si cela arrive l’éveil de l’intelligence...la cauchemardeuse peur du banquier ,financier et autre métier inutile et donc toujours parasite du vrai travail...


                                                  • daniel paul 19 mai 2013 17:20

                                                    L’économie même réelle pour moi ne peut mener que là ou on se trouve..car elle n’aura jamais de limites, l’appât du gain étant impossible à assouvir....

                                                    deux solutions, on laisse faire et d’une manière ou d’une autre wow !!!!!!!!!!!
                                                    ou on grandi,et on arrête d’être de sales gamins ,car c’est ce que nous sommes ,des ados attardés mentaux ,alors on change le paradigme de la fabrication déjà collective car sans ça rien ne se fabrique et d’ailleurs nous ne serions eme plus la les humains auraient disparus et du partage injuste qui est toutes les guerres, ... pour devenir fabrication collective et partage collectif.des besoins vitaux...sans oublier aussi l’aspect personnel bien sur qui est un paramètre , etc mais qui ne se fera plus sur le dos des autres en ce qui concerne tout ce qui est vital...ainsi je peux me faire mon château...sans probleme..mais une fois le plein emploi assuré car il va falloir y arriver et bien le mec il aura du mal à trouver des volontaires sauf si la encore c’est une œuvre collective pour un usage collectif...la peur du collectivisme me fait bien rire car absolument tout ce qui est fabriqué est déjà obligatoirement collectif...depuis des milliers d’années...ai je peur de cela ? si oui j’ai un probleme de lucidité énorme !! smiley
                                                    Expérience : j’ôte de ma vue tout ce qui est collectivement fabriqué, que vois je ? des arbres, de la nature , rien d’autre même plus d’humains.....

                                                    voila un plan, un projet général qui doit commencer avec ce qui existe déjà...et au début tout le monde reste en place...sauf certains parasites du vrai travail...politiques, banquiers etc etc il y a plein de profession parasites ..mais des le début de se dire pas facile ,dur ,ça ne marchera pas,c’est déjà avoir renoncé avant de s’engager dans cette voie....l’approche neutre est pour moi la bonne, on y va tous ensemble, on s’aide maintenant etc etc...seulement de cette façon tout le monde aura la seule sécurité relative possible....et si le voleur revient par contre là il faudra agir !!

                                                    résistance et robustesses...


                                                    • Antoine 21 mai 2013 00:10

                                                       Cette taxe, encore une nunucherie style socialo-gnan-gnan ! Depuis son application chez nous et comme sont incapables de le prévoir nos crânes d’oeuf bobos, elle a fait fuir la matière taxable et obtient un rendement deux fois moindre qu’envisagé. Mieux encore, censée combattre la spéculation qui est finalement un régulateur économique, elle l’a accentuée par suite du report des opérateurs sur les produits dérivés lui échappant. Bref, encore une pitrerie pour distraire les zozos en surnombre dans l’hexagone...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès