Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La vérité sur le nucléaire

La vérité sur le nucléaire

Il n’y a rien de mieux que l’enquête sur le terrain pour savoir ce qui se passe réellement dans le nucléaire. Je suis aller visiter un réacteur de Flamanville. J’ai aussi rencontré le maire de Flamanville. Des journalistes mentent sur Flamanville.

Désinformation sur l’EPR

Il faut savoir que la construction d’un réacteur nucléaire dure en moyen 108 mois. L’EPR qui est un plus gros réacteur a été planifié sur 54 mois. La Mairie de Flamanville s’attendait donc évidemment à ce que les délais ne soient pas respectés.

Une prétendue vanne montée à l’envers ne l’était pas. En effet la direction de la centrale nucléaire a bien communiqué là-dessus. Les ingénieurs et techniciens se sont rendus compte qu’une vanne était mal orientée, surtout pas à l’envers. Il est important que la direction du Monde s’excuse, comme cela se faisait avant.

Aussi l’EPR est bien plus sûr qu’il n’est dit. Il est entouré dé deux dômes de béton. Au moins un utilise la technologie des blockhaus.. Il possède aussi un bassin permettant de récupérer le corium d’une fusion accidentelle du réacteur. Ce bassin pourrait être construit sur les centrales standards.

Enfin la grue Big Benny a été installée à cause du manque de place qu’il y a pour les centrales à Flamanville. C’est aussi dû à la construction anticipée d’un bâtiment. Nous n’avons pas osé demandé pourquoi ce bâtiment a été construit à l’avance. En effet l’intervenante semblait très stressé à ce sujet. Elle sait que beaucoup de journalistes viennent la voir pour détourner l’information. On ne pensait pas qu’elle aurait donné l’information. Vous pouvez demander une visite là-bas.

Le maire nous a indiqué que la création d’un réacteur nucléaire à Morlaix n’a pas été décidé parce qu’une réunion servant à décider de la continuité du projet a eu lieu en 1986, 5 jours après l’accident de Tchernobyl. Le maire nous a alors dit : "S’il n’y avait pas eu Tchernobyl il y aurait une centrale nucléaire en Bretagne" La Bretagne n’est donc pas une écervelée comme le dit Monsieur Le Drian, président de région en 2012. Des discussions sont toujours en Bretagne. Il est possible maintenant d’y installer un réacteur à neutrons rapides, une centrale créée d’après Super Phœnix recyclant le plutonium.

JPEG - 89.9 ko
Modèle 3D de l’EPR

La fission puis la fusion

Les centrales à thorium-uranium produisent 4 fois moins de déchets beaucoup moins durables. Elles ne produisent pas de plutonium. Elles peuvent aussi s’arrêter très vite et brûler les déchets nucléaires actuels. Les allemands auraient pu déjà avoir ces centrales. En effet ils ont créé une centrale à thorium-uranium, arrêtée ensuite politiquement et idéologiquement.

Il faut savoir que le choix de réacteurs à uranium a été uniquement fait pour empêcher de développer l’Afrique. En effet il était prévu après la guerre de développer l’Afrique. Roosevelt voulait cela. Si nous avions choisi de créer des réacteurs à thorium-uranium, nous aurions pu empêcher la prolifération des armes nucléaires. En effet les pays auraient passé leur temps à se développer.

Le torches à fusion permettront de recycler tout déchet. En effet la fusion a la capacité à faire cela. Il y a de l’helium 3 sur la lune. La Russie et la Chine s’engagent là-dessus. La Russie est en train de créer un lanceur nucléaire, permettant de transporter des pelleteuses.

Remettre en cause l’autorité

Les autorités françaises mentent aussi sur le degré d’information des citoyens japonais. En effet le maire nous a indiqué qu’ont été placés près des centrales du Japon des indicateurs de radioactivité. La population japonaise est donc renseignée sur la radioactivité près des centrales nucléaires.

Le problème de la surmortalité au Japon, due principalement au tsunami, a été l’éclatement du privé au Japon. En effet il n’y a pas que TEPCO qui gère le nucléaire au Japon. Ce n’est qu’un sous-traitant parmi d’autres. Chaque entité a communiqué autour de son périmètre. TEPCO n’a pas communiqué en dehors de sa zone. Ces entités ont cependant été beaucoup plus rapides que les autorités françaises, qui ne responsabilisent pas suffisamment les français. En effet les japonais sont suffisamment informés pour faire des choix stratégiques.

Chez nous on voit le problème de notre infantilisation lors de l’enneigement cet hiver. En effet, ceux qui n’avaient pas de voiture arrivaient plus facilement à destination que ceux qui avaient des voitures. Les autorités responsables de La Hague n’ont jamais voulu donner leurs informations à la mairie de Flamanville.


Il faut par ailleurs rappeler que les postes de directeur empêchent toute démocratie de perdurer dans les entreprises en France. Vous pouvez lire "Les secrets du Patronat" pour constater cela. Il faut que chaque français reprenne confiance en l’humain et sa recherche de vérité. La confiance des français en l'état doit se transformer en confiance en la créativité de l'humain, qui permet une communication entre les personnes.

 

Contrer la propagande du solaire électrique et de la géothermie

Maintenant en France tout ce qui présente un risque devient inacceptable, nous a dit le maire. Il faut savoir que les énergies solaires électriques sont beaucoup plus risquées qu’elles ne le prétendent. En effet les professeurs de l’université de Rennes 1 nous disent que les énergies solaires électriques créent autant d’énergie qu’elles en consomment. Les véritables énergies renouvelables électriques sont l’hydraulique et les énergies renouvelables en Islande. Les autres sont anti-écologiques et empêchent les plantes de pousser. Le passage à des énergies de densité moins élevée impose une désindustrialisation et donc une dépopulation, comme cela a été engagé en Europe de l’Est, en Grèce, à Chypre, en Espagne.

Une installation en géothermie coûte très cher, même s’il y a peu de roches dans le sol. Les sols peuvent refouler les installations. Cela place la géothermie au même niveau que les énergies solaires électriques. Comment les arbres peuvent-t-ils pousser avec une installation géothermique ?

L'Allemagne, avec l'implantation des centrales à charbon et des énergies solaires électriques, a dû casser son modèle social pour rester compétitive. Shroeder a ainsi casser la poliitque salariale de l'Allemagne. Les accidents nuclaires ont ainsi transformé l'Allemagne en nouvelle Chine, avec des esclaves et des centrales à charbon.

Sources

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.06/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • BA 14 septembre 2013 13:41

    Vendredi 13 septembre 2013 :

     

    Fukushima « est hors de contrôle » , a déclaré un officiel de TEPCO.

     

    Le gouvernement japonais et TEPCO se sont employés à rassurer la population en expliquant qu’ils ont placé un couvercle sur Fukushima, après qu’un dirigeant de TEPCO a déclaré que la centrale nucléaire n’était plus « sous contrôle » .

     

    Les propos de Kazuhiko Yamashita, qui dirige au niveau exécutif l’entreprise Tokyo Electric Power, semblent contredire fortement le Premier ministre Shinzo Abe, qui avait donné des assurances aux membres du Comité international olympique une semaine plus tôt .

     

    Lors d’une réunion avec des membres du Parti démocratique d’opposition du Japon (DPJ), Kazuhiko Yamashita a été interrogé pour savoir si « la situation était sous contrôle », comme Abe l’avait déclaré lors de la réunion du Comité international olympique à Buenos Aires.

     

    Il a répondu en disant : "Je pense que la situation actuelle est que ce n’est pas sous contrôle", selon les grands médias, y compris le média national NHK.

     

    La nouvelle de son commentaire a provoqué une intervention immédiate du gouvernement et de TEPCO sur la remarque de Yamashita : ils ont expliqué qu’il parlait spécifiquement du problème des eaux usées de la centrale nucléaire, et non de la situation de l’établissement en général .

     

    Le directeur de cabinet Yoshihide Suga, bras droit de M. Ab , a déclaré que Yamashita avait été mis sous pression par les questions des députés DPJ quand il avait fait cette réponse.

     

    "Le point de vue de l’entreprise TEPCO en tant que société ne contredit pas la déclaration de M. Abe", a ajouté Yoshihide Suga.

     

    TEPCO a déversé des milliers de tonnes d’eau sur les réacteurs de Fukushima depuis les effondrements provoqués par le séisme et par le tsunami de mars 2011.

     

    L’entreprise dit que les réacteurs de la centrale sont maintenant stables, mais qu’ils doivent être conservés à une basse température pour éviter qu’ils ne deviennent hors de contrôle .

     

    Une grande partie de cette eau désormais contaminée est stockée dans des réservoirs temporaires à côté de la centrale, et TEPCO n’a jusqu’ici révélé aucun plan clair pour l’avenir de cette eau contaminée.

     

    Le problème a été aggravé par des fuites d’eau contaminée hors de ces réservoirs, qui ont pénétré dans les eaux souterraines, puis qui se sont déversées dans l’océan.

     

    La catastrophe nucléaire de Fukushima continue à faire l’objet de l’attention internationale ces dernières semaines, d’autant que Tokyo a combattu Madrid et Istanbul pour le droit d’accueillir les Jeux olympiques de 2020 .

     

    http://www.channelnewsasia.com/news/asiapacific/fukushima-not-under/812662.html


    • aimable 14 septembre 2013 17:58

      a Flamanville , il vous ont joué un air de flûte , pour la com il sont très forts , il y mettent le paquet , dans le département nous recevons régulièrement un bulletin d’information ( de désinformation ) , papier glacé , du meilleur effet ! mais tout cela n’est en fait que du pipeau !

      s’ils étaient aussi sur d’eux , il ne dépenseraient pas autant d’argent en com !


      • CN46400 CN46400 15 septembre 2013 10:27

        « pour la com il sont très forts » Boff pour l’anti-com aussi, cet article est nul et les commentaires n’arrangent rien.



      • moulins 14 septembre 2013 18:48

        La Bretagne a bien eu son réacteur nucléaire à Brennliis à 23 km de Morlaix.

        Arrêtée depuis 30 ans elle est actuellement toujours en démantèlement et source de fuites et de pollution.

        http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/centrale-de-brennilis-46926


        • reveil 14 septembre 2013 18:55

          Répétez avec moi, les éoliennes sont ultra dangereuses, les centrales nucléaires ultra sécurisées. Allez 100 fois...Ayez confiance !


          • Doume65 14 septembre 2013 19:00

            « Il faut savoir que les énergies solaires électriques sont beaucoup plus risquées qu’elles ne le prétendent. En effet les professeurs de l’université de Rennes 1 nous disent que les énergies solaires électriques créent autant d’énergie qu’elles en consomment. Les véritables énergies renouvelables électriques sont l’hydraulique et les énergies renouvelables en Islande. Les autres sont anti-écologiques et empêchent les plantes de pousser. Le passage à des énergies de densité moins élevée impose une désindustrialisation et donc une dépopulation […] »

            Mais qu’est-ce que c’est que ce charabia !?
            Et qu’est-ce que c’est censé prouver ?
            Les quelques passages compréhensibles sont du grand n’importe quoi.
            Pourquoi une énergie renouvelable en Islande (je suppose qu’on parle ici de la géothermie) ne serait-elle pas véritable ailleurs ? Que signifie l’Hydraulique (il a a tant de façon d’utiliser l’eau, depuis le moulin à eau jusqu’à l’énergie osmotique en passant par les vagues, les marées, etc.) ? Comment le vent, l’énergie solaire, les flux électriques atmosphérique, etc. empêchent les plantes de pousser ?


            • baldis30 16 septembre 2013 22:31

              Connaissez-vous la métallurgie du silicium ? Si oui alors faites un exposé honnête et médicalement solide .....

               Quant au petit hydraulique allez donc faire un petit tour sur l’Aude et lisez quelques articles sur ce qui se passa en Novembre 1999 avec des petites centrales dont aucune n’appartient à EDF .... 
              Vous devez bien connaître la physique pour vous exprimer ainsi .... notamment pour savoir ce qu’est mathématiquement une vague ... il faut l’exposer et de voir ce que l’on peut récupere d’un mouvement alternatif aléatoire ( ça ressemble un peu à de la MQ)

               et enfin il faut faire le bilan énergétique , entre les besoins , et la production. Et de plus les bilans de puissance , entre les besoins et la demande , ce n’est pas le même bilan ...


               j’ai trop entendu de bêtises comme celles-ci
              a) venant d’un sénateur expert toxicologue , peut-être aujourd’hui décédé ....« les lignes électriques transportent la radioactivité j’ai une motion dans ce sens sur mon bureau
              b) venant d’une militante professeur de physique .. ( 8 rue Saint-maurice si ça vous dit quelque chose pour le lieu ...) : »l’électricité EDF en a trop et la nuit elle la jette«  ( j’aurais souhaité savoir où car dans ma morale on ne jette rien et on récupère ce que l’on peut )
              c) le nucléaire produit des électrons sales ( c’était un tract )
              d) »quand mon parti sera au pouvoir le principe de carnot n’aura plus cours", de la part d’un élu lors d’une réunion sur l’urbanisme . Au demeurant le dit parti a disparu ...

               et ce n’est qu’un échantillon 

              Et pour courroner le tout ayant été une fois candidat avec des écolos le soi-disant physicien petit-génie n’avait jamais entendu parler ni du Landau , ni du Feynman

              On peut être incompétent mais la limite à ne pas dépasser c’est la mauvaise foi ....

               Allez donc mettre un scintillomètre dans les suies d’une centrale au lignite , et au passage mesurez donc la concentration des fumées en I 137 ....
              et je ne parle pas de la silicose ...


            • livier68 livier68 14 septembre 2013 19:03

              Merci matthius vous contribuez à rétablir la vérité dans un brouhaha « khmer vert » destiné à dé-sinformer en agitant le chiffon de a peur.


              • amipb amipb 14 septembre 2013 20:31

                Des « khmers verts » qui, eux, n’ont jamais tué personne et préfèrent la vie à la pollution du monde dont nos enfants hériteront.


              • Gaston Lanhard 15 septembre 2013 10:24

                sauf les dizaines de morts par le charbon. 6000 / an en moyenne. Mais chut c’est des chinois, ça ne compte pas. Sans compter les déplacement de population en Allemagne pour faire passer les tondeuses de roches de lignite.


              • Ronny Ronny 16 septembre 2013 11:46

                Gros argument, mais intenable :
                - calculez combien le charbon a tué et tue de personne (extraction, pollution aux particules)
                - calculez combien le pétrole a tué et tue de personnes (extraction, guerre d’appropriation telles que Irak, Iran, Koweit, etc.)
                - calculez combien de morts sont dus au nucléaire (extraction, accident nucléaire civil)
                - le rapport est au moins de 20 contre 1 en faveur du nucléaire.

                C’est ballot, non ?


              • cmoa 14 septembre 2013 20:38

                Bonjour,

                Je vous invite à taper sur le moteur de recherches de votre choix, les mots suivants :

                asn epr flamanville

                ASN = Autorité de Sûreté Nucléaire, vous arrivez sur un site officiel

                Un petit exemple : http://www.asn.fr/index.php/content/download/30447/195294/file/INSSN-DCN-2011-0649.pdf

                Ce n’est pas facile à lire mais en gros « l’ASN considère à ce stade que la qualité de ces matériels en rapport avec leur importance pour la sûreté n’est pas démontrée et que leur utilisation sur FLA3 n’est pas possible »

                Donc, merci de vous informer avant de publier un panégyrique sur l’EPR Flamaville qui coûte pour l’instant 8,5 milliards au lieu de 3 prévus avec de nombreuses malfaçons. Et pourtant, des entreprises nationales utilisent des travailleurs au noir sur ce site (ça devrait faire baisser le coût) !

                Ah, et pour info, j’ai travaillé dans le nucléaire. ZC, ZNC, saut de zone, je connais. Les détecteurs mains / pieds qui sonnent quand tu sors de zone et on te dit « Ah, il déconne encore », ça me dit quelque chose.

                Tenez, pour votre culture, c’est Flamanville mais pas l’EPR :

                http://www.asn.fr/index.php/L-ASN-en-region/Division-de-Caen/Centrales-nucleaires/Centrale-nucleaire-de-Flamanville/Avis-d-incidents/Non-respect-des-conditions-d-acces-en-zone-controlee-rouge2

                J’ai vu du trèfle (symbole de la radioactivité) rouge. Normalement, tu ne reviens pas le raconter. Heureusement, la piscine était pleine d’eau et il indiquait le risque si elle était vide.

                Documentez-vous avant de publier et gardez votre sens critique (positif et négatif).

                Très cordialement malgré tout.


                • Agafia Agafia 14 septembre 2013 22:19

                  Ah lala !
                  C’est beau la Foi... smiley
                  Répétez après moi : Le nucléaire c’est super !
                  Avec un sourire béat et un regard plein d’espoir.
                  Ce petit mantra est à répéter tous les jours, matin midi et soir.
                  Suffit de croire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes de l’énergie nucléaire et hop !
                  On y croit...

                  Je vous laisse, j’ai mon 3e bras - celui qui me pousse dans le dos depuis que le nuage de Tchernobyl a stationné au dessus de chez moi- qui commence à avoir une crampe. 


                  • TSS 14 septembre 2013 23:29

                    Pour une centrale EPR en Bretagne,ce n’est pas gagné,j’etais à Plogoff quand le gvt a essayé

                    d’en imposer une ,les CRS s’etaient planqués chez les bonnes soeurs à Pont-Croix et ils

                    n’etaient pas à la noce... !!


                    • patrickluder patrickluder 15 septembre 2013 00:59

                      « Comment les arbres peuvent-t-ils pousser avec une installation géothermique ? »

                       ... et comment les arbres peuvent t’il pousser avec un horodateur ? Cela place les horodateurs au même niveau que les énergies solaires électriques ...

                      • magneticpole magneticpole 15 septembre 2013 09:37
                        « Il n’y a rien de mieux que l’enquête sur le terrain pour savoir ce qui se passe réellement dans le nucléaire. »
                        Je vous invite à aller enquêter sur le terrain à Tchernobyl ET SES ENVIRONS et Fukushima, ensuite revenez nous voir.

                        Je suis pas éolien, pas nucléaire, il n’y a QUE la fusion a froid qui est très prometteuse. Lisez ce que dit Jean Paul Biberian sur son blog.

                        • Scual 15 septembre 2013 12:22

                          Beaucoup de mensonges, d’affirmations sans preuves et autres aproximations.

                          Allez la meilleure c’est surement celle là : « Comment les arbres peuvent-t-ils pousser avec une installation géothermique ? »

                          Un point « humour » pour l’inventeur des arbres qui poussent sous terre...

                          Cela dit c’est vrai que le solaire (ou plutôt les panneaux solaires) est pour l’instant une escroquerie anti-écologique mais la géothermie ne l’est pas. Elle est trop chère, pas encore suffisamment efficace mais elle a d’énormes (gigantesques) marges pour évoluer. L’éolien aussi peut encore évoluer si on le fait sortir du modèle capitaliste.


                          • smilodon smilodon 15 septembre 2013 14:48

                            @ l’auteur : Même pas lu l’article, donc je ne peux pas « voter » !..... Mais sur la question du « nucléaire », j’ai mon avis. Qui ne vaut que « mon avis » !..... En 2013, n’en déplaise aux « verts », si demain on arrête nos « centrales », c’est qui, qui va « pédaler » ????!!..... Pour me permettre de regarder ma télé, laver ou repasser mon linge, allumer la lumière dans ma cage d’escalier, recharger la batterie de mon portable, réchauffer au micro-ondes ma bouffe quotidienne, etc....etc...etc....etc..... !!!?????..... C’est qui, qui « pédale », demain, quand nos « centrales » s’éteindront ?????..!!!.. Qui ???!!.. Les verts ???..... Je veux voir leurs mollets !....... Arrêter les centrales nucléaires, du jour au lendemain, si vous voulez une révolution « en direct-live », faites-le donc !.... Faites-le !...Essayez seulement !.... Les « verts » ont une cervelle de moineau !...... Dommage qu’il faille payer 6000 euros par mois, ses « ministres » !... Dommage !... Un piaf, quelqu’il soit, en « bouffe », ça revient maxi à 30 euros par mois !...... Sauf ceux-là !.... Ils doivent avoir la panse (pardon, le jabot), bien tendu !.......Adishatz.


                            • Ruut Ruut 16 septembre 2013 07:59

                              Bizarre au Japon tous leur réacteurs sont a l’arrêt et ils ont encore la TV....



                              • Dupont Georges Dupont Georges 16 septembre 2013 11:16

                                J’espère pour le lobby nucléaire qu’il ne vous rénumère pas pour faire sa propagande parce que vu le niveau de cet article baclé, rempli de contre vérités, d’approximation et d’absurdités vous produisez un effet contraire au but recherché. Je suis d’avis qu’ils vont bientôt vous licencier pour incompétence.


                                • Ronny Ronny 16 septembre 2013 11:34

                                  @ auteur

                                  Intéressant article, mais peut être lui même trop orienté idéologiquement.

                                  Ce qui est sur :

                                  - la filière au thorium est tout à fait intéressante. Elle n’a jamais été développée non pas pour « empêcher » l’Afrique de se développer, mais parce qu’elle ne permettait pas de générer des matériaux pour les armements nucléaires... Or ne nous leurrons pas, ce qui a poussé en grande partie au développement du nucléaire, c’est bien l’aspect armement
                                  - dire que ’lon peu se dispenser du nucléaire aujourd’hui est un ineptie. Même passer à 50% de nucléaire dans le mix énergétique ne tient pas la route. J’ai été coopérateur d’EELV et je suis atterré du manque de connaissances scientifiques de nombre de personnes que j’appelle des « écolos de salon » et qui n’ont jamais fait le moindre calcul des puisances électriques consommées, de la puissance et de la disponibilité du renouvelable, etc.
                                  - il n’existe aucun moyen de produire de l’énergie non polluant pour le moment. L’éolien comme le photovoltaique ont des coût carbonés qui font qu’ils sont pour le moment toujours aussi couteux que le nucléaire à puissance produite égales, en prenant en compte le coût carboné d’extraction et de transport du combustible
                                  - les torches à plasma, ce n’est pas encore utilisable en industriel pour se débarrasser des matériaux résultant des centrales
                                  - effectivement, un des problèmes du nucléaire, c’est la sous traitance et la privatisation. On sait ce que cela entraine : économies de coûts, donc de qualification de la main d’oeuvre, d’entretien, etc. il est temps, compte tenu des risques associés au fonctionnement des centrales, de revenir à une production contrôlés par le secteur public en totalité...
                                  - des recherches doivent être menées sur la production d’énergie par fusion nucléaire, par effet marémoteur, par effet de différentiel thermique, etc. Il ne faut s’interdire aucune approche au seul motif idéologique 
                                  - même en faisant des économies, notre conso électrique va augmenter, car nous allons passer progressivement à l’utilisation de véhicules mus de la sorte. Un calcul simple : 30 000 000 de véhicules à faire passer à terme en électrique, avec une puissance de 50 kW seulement, cela fait 1 500 000 000 kW de puissance à fournir... Même de façon étalée, cela fait qu’il faudra encore pas mal de nucléaire pour cela !
                                  - enfin, comme je dis toujours, la meilleure énergie est celle que l’on n’utilise pas. Il est temps de mettre le paquet la dessus. Economie d’énergie : on peut viser 25% dans le contexte qui est le notre...


                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 septembre 2013 12:34

                                    Bonjour matthius,

                                    Deux citation de cet article :

                                    1. " Les centrales à thorium-uranium produisent 4 fois moins de déchets beaucoup moins durables. Elles ne produisent pas de plutonium. « 

                                    2. »Elles peuvent aussi s’arrêter très vite et brûler les déchets nucléaires actuels".

                                    Je trouve une contradiction entre ses deux affirmations.

                                    Comment une centrale nucléaire qui produit elle même soit disant (4 fois moins) de déchets peut-elle bruler les déchets actuelles si elle continue à produire des déchets ?


                                    • REFLEX 16 septembre 2013 19:00

                                      parfaitement d’accord avec les infos d’ Aladeen.
                                      Je confirme ce que d’autres ont dit avant moi, un accident sur une centrale nucléaire en France, serait une catastrophe pour des milliers d’habitants, et des zone irradiées pour des centaines d’années, sans certitude sur les possibilités de résolution du problème, avec en prime des milliards d’euros à sortir...
                                      Il suffit de constater :
                                      - Brennilis , que l’on n’arrive même pas à démanteler depuis des années,
                                       - contre vérités éhontées sur tout ce qui touche au nucléaire en France, notamment sur le réel coût de revient que certains s’entêtent à comparer avec d’autres sources d’énergie possibles, ces dernières ne pouvant à l’évidence que diminuer avec la recherche et leur mise en place à grande échelle.
                                      Et puis, quid de l’uranium, que nous n’avons pas et qu’il faudra toujours importer à des prix qui ne pourront que croître.
                                      Bref, cet article , bien rédigé sur la forme, ne vaut pas un clou sur le fond.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès