Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La vraie fin des 35 heures

La vraie fin des 35 heures

Le débat fait rage au sein de la droite entre les partisans de la fin complète des 35 heures et ceux favorables à une adaptation du système afin de permettre de travailler plus, au moyen par exemple de la défiscalisation des heures supplémentaires ou bien grâce à l’augmentation des quotas d’heures supplémentaires, tout en conservant l’architecture du système actuel.

Supprimer complètement les 35 heures, pourquoi pas ? Mais alors dans le sens de défaire tout ce qui a été fait.

En effet, depuis dix ans, en plus des deux années qui ont précédé la loi, les entreprises se sont adaptées à la contrainte financière par une modération salariale d’une ampleur inconnue auparavant. Les salariés ont d’une certaine manière payé leurs jours de RTT supplémentaires.
Comme cela est rappelé dans un article récent du magazine Alternatives économiques par la créatrice du dispositif Mme Aubry :

"Ainsi, l’accroissement mécanique du coût horaire du travail (compte tenu du maintien des salaires) devait être financé peu ou prou en trois tiers : un tiers de gains de productivité (3 % à 4 %, soit 7 % à 8 % de créations d’emplois pour un passage de 39 heures à 35 heures) ; un tiers d’aides (3 % à 4 %) ; un tiers de modération salariale (3 % à 4 %). Cet objectif a été tenu, avec toutefois des gains de productivité un peu supérieurs (50 % du financement au lieu de 33 %) et une modération salariale inférieure (2 % au lieu de 3 % à 4 %), les aides représentant bien le tiers de la compensation des coûts horaires."

Supprimer les 35 heures reviendrait à devoir réintégrer dans les salaires les pertes de niveau de rémunérations liées à cette modération salariale. Mme Aubry rappelle d’ailleurs les hypothèses de son dispositif :

"La modération salariale a été moins forte que prévu (1 % au lieu de 3 %). C’est ce que montre une étude de la Dares comparant l’évolution des salaires dans les entreprises passées à 35 heures avec celles restées à 39 heures La progression des salaires n’a été que d’1 % supérieur dans les secondes par rapport aux premières, alors que les salariés travaillaient quatre heures de moins. Au total, l’impact de la RTT sur les revenus salariaux aura été de 2 % : 1 % de modération salariale et 1 % de réduction d’heures supplémentaires".

On ne va pas simplement dire aux gens : Eh bien, on revient aux 39 heures sans vous rendre l’argent, ce serait moralement injuste et indigne. C’est donc au moins une augmentation de 10 % qu’il faudrait réintégrer dans les salaires et uniquement si l’on considère comme corrects les chiffres du ministère. C’est donc d’une fourchette d’augmentation salariale de 10 à 20 % dont il s’agit ici.

Si le gouvernement ne veut pas se couper définitivement des cadres et employés d’entreprises privées, il a bien évidemment intérêt à ne pas faire exploser cette bombe. Car, si les 35 heures ont été une erreur économique reconnue par presque tout le monde, cela ne justifie pas de créer une injustice envers les salariés.

La vraie fin des 35 heures serait de supprimer (au bout de dix ans, ce ne sont plus des mesures d’adaptation temporaires) les aides publiques aux entreprises liées à cette loi. On parle d’une somme de 10 à 20 milliards d’euros.

Dans le même article d’Alternatives économiques, Mme Aubry évalue le coût des aides à 10 à 13 milliards d’euros selon le périmètre considéré. D’autres sources évoquent "une compensation financière, sous forme de réduction de charges sociales : 8 milliards d’euros en 2003, et 15 milliards d’euros en 2005 ; si l’on ajoute le coût des créations d’emplois dans le public (police, collectivités locales, hôpitaux), on arrive à 18 milliards d’euros en 2005" (rapport de l’Assemblée nationale sur les 35 heures, avril 2004).

Le Pr Dayan dans un article des Echos* estime ce coût à 10 milliards, soit environ le tiers du déficit de nos finances publiques.

*http://www.lesechos.fr/info/chats/300241141.htm

Voilà une vraie source significative de réduction du déficit budgétaire qui a du sens politique et une efficacité pratique.

Cela ne provoquera pas du tout de chômage contrairement aux pleurs prévisibles de nos chères entreprises.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Bof 30 mai 2008 12:43

    RENDRE la LIBERTE aux Français ! nos amis voisins de notre pays ne dépérissent pas vraiment !


    • tvargentine.com lerma 30 mai 2008 14:02

      Enfin,voila de la matère pour dire et reconnaitre par Martine Aubry que sa loi n’avait rien de sociale et qu’il ne s’agissait que d’un outil productiviste qui allait verouiller les salaires dans cette nouvelle organisation du travail

      Un partage de la misère qui a apporté une pauperisation des travailleurs et une précarisation du travail des femmes.

      J’ai toujours combattu cette loi dans mon activité car elle représentait une véritable régression sociale de pouvoir évoluer dans la grille des salaires et des conditions de travail.

      Il faut effectivement supprimer toutes les aides à l’emploi et toutes les exonérations sociales à l’emploi car il a bien été démontré que ces aides ont privilégié les bas salaires ,exclus les salaires moyens et verouiller toutes évolutions salariales

      Un emploi est créé par une richesse et ce n’est pas à l’Etat de financer la précarisation des travailleurs avec l’argent du contribuable-travailleur

      Me Aubry ,derrière une réthorique de "gauche" nous a imposer l’annualisation du temps de travail qui était bien inscrit sous une forme différence dans sa loi.

      Il faut effectivement être fonctionnaire pour aimer cette loi

      Vous etes de CONFLANS SAINTE HONORINE,peut etre pourriez vous nous parler de la gestion de l’ancien Maire JEAN PAUL HUCHON,car il a été condamné par la justice pour prise illégale d’intéret en tant que Président du Conseil Régional,mais peut etre pourriez vous "éclairer" les lanternes de nos lecteurs ici sur la démagogie du personnage

       

       

       

       


      • tvargentine.com lerma 30 mai 2008 14:02

        Enfin,voila de la matère pour dire et reconnaitre par Martine Aubry que sa loi n’avait rien de sociale et qu’il ne s’agissait que d’un outil productiviste qui allait verouiller les salaires dans cette nouvelle organisation du travail

        Un partage de la misère qui a apporté une pauperisation des travailleurs et une précarisation du travail des femmes.

        J’ai toujours combattu cette loi dans mon activité car elle représentait une véritable régression sociale de pouvoir évoluer dans la grille des salaires et des conditions de travail.

        Il faut effectivement supprimer toutes les aides à l’emploi et toutes les exonérations sociales à l’emploi car il a bien été démontré que ces aides ont privilégié les bas salaires ,exclus les salaires moyens et verouiller toutes évolutions salariales

        Un emploi est créé par une richesse et ce n’est pas à l’Etat de financer la précarisation des travailleurs avec l’argent du contribuable-travailleur

        Me Aubry ,derrière une réthorique de "gauche" nous a imposer l’annualisation du temps de travail qui était bien inscrit sous une forme différence dans sa loi.

        Il faut effectivement être fonctionnaire pour aimer cette loi

        Vous etes de CONFLANS SAINTE HONORINE,peut etre pourriez vous nous parler de la gestion de l’ancien Maire JEAN PAUL HUCHON,car il a été condamné par la justice pour prise illégale d’intéret en tant que Président du Conseil Régional,mais peut etre pourriez vous "éclairer" les lanternes de nos lecteurs ici sur la démagogie du personnage

         

         

         

         


        • JFCAMPION JFCAMPION 30 mai 2008 16:50

          Pas grand chose à dire sur le sujet précis en attendant le résultat du jugement en appel (cela approche je crois). Monsieur Huchon n’a pas été un bon gestionnaire ni un visionnaire au contraire de son mentor Monsieur Rocard qui s’il a plombé les comptes de la ville a au moins laissé un certain lustre et avait une certaine ambition.Monsieur Esnol le maire actuel est plus sérieux mais reste englué dans une équipe qui considère la ville comme une ville dortoir où il faut principalement organiser la vie associative. C’est bien dans l’esprit des 35 heures.

           


        • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 15:05

          Qui travaille 35h ? Avec le nombre d’emploi à temps partiel, de petits contrats, d’interimaires, de stagiaires, il ne doit que rester quelques "nantis" de fonctionnaires qui ont la chance d’avoir un boulot stable et d’etre effectivement aux 35 heures.

          Au lieu d’essayer de faire travailler plus ceux qui travaillent, il serait mieux d’embaucher !


          • Traroth Traroth 30 mai 2008 15:06

            L’actuelle proposition de loi, qui veut permettre d’instaurer une flexibilité complète, la durée du travail étant "négociée entre employeur et employé" (comprenez : imposée par l’employeur), ce n’est pas seulement la fin des 35 heures, c’est la disparition pure et simple du contrôle sur la durée du travail. Si l’employeur a moins de travail à faire faire, vous fere 30 heures et vous vous passerez de manger, si l’employeur a beaucoup de travail à faire faire, vous prendrez sur votre temps de repos (le temps de loisir, on l’oublie tout de suite) et vous viendrez les week-ends et jours fériés. C’est le retour du servage, dont on parle, là.


            • JFCAMPION JFCAMPION 30 mai 2008 16:38

              eh bien oui c’est chaque année que nous dépensons tous cette somme


            • Fred 31 mai 2008 13:10

              Quand on sait que DSK (un vrai economiste pas comme Aubry) estime a 200 000 le nombre d’emplois crees par les 35h, on se dit que ces 10-20 milliards auraient pu etre depenses pour embaucher des fonctionnaires pour un resultat meilleur. A 1500 net soit le salaire median, 10 milliards avec charge ca fait 277000 emplois.

               

              Ces 35h sont une source d’inegalite entre les salaries qui y ont acces (fonctionnaires et salaries des grandes entreprises essentiellement, les PMEs ayant moins de RTT) et les autres (TPE) pourtant nous payons tous a travers notre impot cette loi. Mis a part dans certains secteurs il est impossible de partager le travail. Ce n’est pas pour rien qu’aucun pays n’a copie cette loi. Maintenant, il va etre difficile de revenir en arriere, Barre avait dit : "les 35h ca va commencer 35 payees 39, ca finira 39 payees 35".


            • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 15:43

              On pourrait alors changer la formule en "travailler plus pour gagner moins !", je suis sur que le medef va me proposer un poste avec cette formule !


              • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 15:51

                Je vois que l’auteur est un jeune cadre dynamique qui travaille dans un secteur porteur "responsable environnement" (ça à l’air chouette comme taf) dans un grand groupe de cosmétiques, m’étonne donc pas qu’il milite pour la fin d’une durée légale du travail.

                Et c’est quoi le nouveau centre ?


              • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 15:55

                Je me suis renseigné sur votre poste de "responsable environnement", si j’ai bien compris il s’agit d’évaluer les dégats que pourraient causer une crème mal adaptée sur une population de greluches du 16ème.

                Je signe ou ?


              • Inquiet 30 mai 2008 16:08

                << On pourrait alors changer la formule en "travailler plus pour gagner moins !", je suis sur que le medef va me proposer un poste avec cette formule ! >>

                 

                Bah ! c’est un peu ce qui nous pend au nez avec les OVE (offres valables d’emplois) non-refusables plus de 2 fois.

                 

                Comprenez que c’est du pain béni pour les entreprises : on vire une partie conséquente de l’effectif tous les ans et on embauche le même effectif payés à 70% du salaire habituel.

                 

                D’ailleurs, l’auteur l’a d’une certaine façon avoué, le pourquoi du blocage à la fin de la durée légale des 35 heures : les fameux 20 milliards à titre de compensation.

                Evidemment, on négocie branche par branche, les 35 heures ne sont plus qu’un "concept" mais justifient légalement le versement des 20 milliards, et à coté les entreprises font ce qu’elles veulent.

                 

                Franchement, ça fait peur :(

                 


              • JFCAMPION JFCAMPION 30 mai 2008 16:41

                Non ça c’est faire l’évaluation de la sécurité humaine et la formulation est drôle quoiqu’un peu sexiste.

                L’évaluation environnementale consiste à s’assurer que les produits auront un impact minimum sur l’environnement.


              • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:09

                Je vois que vous prenez ma petite digression !


              • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:10

                avec humour ! (j’ai oublié un truc la)


              • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:16

                Jolie cravate !


              • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:21

                On a pourtant trouvé 15 milliards il y a peu de temps, et on trouve l’argent pour envoyer des troupes en afghanistan aussi, y’a quelqu’un de haut placé qui a reussi à augmenter son salaire de 170%, alors qu’un autre prenait un jet privé.

                Bref, les caisses ne semble pas si vides que cela, pas pour tout le monde du moins.


              • JFCAMPION JFCAMPION 30 mai 2008 21:12

                Le Nouveau Centre c’est en fait dans l’esprit l’ancien UDF et je dirai que c’est un parti social et libéral avec dans mon cas personnel un attachement particulier pour l’europe et le respect de l’état de droit.


              • melanie 1er juin 2008 19:12

                @l’auteur

                 

                Ex déléguée médicale et femme,environnementaliste et biologiste de formation, accesoirement consommatrice de crème labélisées biologiques, je sais que ces nouveaux postes en environnement - la question est la même pour le "Developpement Durable" - ne sont là que pour valider des productions toujours plus technologiques et artificielles suceptibles de diffusion massive dans les écosystèmes tel le cas actuel de la dissémination d’écran solaires aux propriétés oestrogénomimétiques dans le milieu marin et leur rôle avéré dans la mort des coraux.

                De même valider par une caution environnementale des cosmétiques contenant des nanomatériaux - vecteurs de diverses substances notamment écrans solaires chimiques - jamais testés et susceptibles de migrer via la capilarité épidermique jusqu’aux poumons ou au cerveau comme certaines études à postériori l’ont montré est une escroquerie.

                Or ,je ne connas aucun fabriquant ou diffuseur de produits bio-cosmétiques qui autorise ce genre de test in vivo... Par contre l’Oréal, Garnier ou d’autres oui.

                Pour ce qui est des 35 heures, il est évident que les entreprises qui ont profité des subventions - comme celles sur les bas salaires , par ailleurs- n’y renonceront pas.Elles ne lacheront rien mais feront travailler plus à un salaire encore moindre puisque la supression d’un salaire minimum est dans les cartons - comme en Allemagne où n’existe ni salaire minimum, ni temps légal de travail et où tout se décide par accord de branche ...

                Vous avez dit beurre et argent du beurre ????


              • JFCAMPION JFCAMPION 2 juin 2008 15:58

                "la dissémination d’écran solaires aux propriétés oestrogénomimétiques dans le milieu marin et leur rôle avéré dans la mort des coraux. "

                Pouvez vous me donner les références des publications sur ce sujet

                "De même valider par une caution environnementale des cosmétiques contenant des nanomatériaux - vecteurs de diverses substances notamment écrans solaires chimiques - jamais testés et susceptibles de migrer via la capilarité épidermique jusqu’aux poumons ou au cerveau comme certaines études à postériori l’ont montré est une escroquerie."

                Idem que précedement.

                 

                Merci d’avance


              • Gzorg 30 mai 2008 17:00

                @ L’auteur

                Je suis très septiques sur cette histoire de 35H.

                Cela fait des lustres que la droite dans ce pays Vitupère contre les 35 heures , cela fait des années qu’elle est au pouvoir et pourtant elle n’y a pas vraiment touché.

                Je ne sait pas si ce que je vie dans mon parcours professionnel est significatif, mais avec la plus grande honnêteté , les gens que j’ai vu le plus freiner contre une éventuelle abrogation des 35H et bien c’est les patrons.

                Je travail dans l’informatique et comme beaucoup de technicien je change régulièrement de boite, or force est de constater que la souplesse qu’ont donnés les 35 heures en terme d’adaptabilité du temps de travail a joueur a plein pour les entreprises.

                Dans beaucoup de SSII (je ne sais pas si c’est pareil ailleurs), le fait que l’on demande aux gens de faire en 35 ou 37heures ce qu’ils faisaient auparavant en 39H et que en plus il y ai une plus grande mobilité des temps "morts" et "actifs" grâce a la gestion par l’employeur des RTT est quelque chose auquel les entreprises et les patrons ne semblent pas beaucoup vouloir toucher.

                Par ailleurs au niveau des employés une remise en cause des 35 heures passerait extrêmement mal, j’ai la chance de travailler dans un secteur ou l’offre est généreuse (comme la restauration ou le bâtiment) et très honnêtement l’employeur qui me la jouera façon droitard, ici c’est 40Heures et point à la ligne, n’aura aucune chance de m’embaucher !

                Et on est bien plus nombreux a regarder ça que la droite ne semble l’accepter...

                C’est pour cela que ces gesticulations ne me semble pas tellement réaliste, car patronat comme syndicat savent tres bien que inversion de la pyramide des ages aidant ce n’est pas en étant plus dur sur les temps de travail que les entreprises réussiront à embaucher et fidélisé leur personnel !
                 


                • Ricky972 30 mai 2008 17:08

                  Gzorg, de quels patrons tu parles ? Des patrons des grandes entreprises ? On peut les comprendre étant donné la forte présence des syndicats dans ces groupes.

                  Mais que dire de la réaction de la CGPME ? Dois-je te rappeler que le tissu économique français est très majoritairement fait de PME ? Je ne le crois pas. De plus, ne crois-tu pas que le patron de la CGPME a consulté sa base avant de se prononcer ? Et ce lui de l’APA (Association professionnelle de l’Artisanat) ? Bien sûr qu’ils ont consulté leur base.

                  Alors ton histoire des patrons qui seraient contre ne tient pas la route du tout. On parle pas des grands patrons mais des petits patrons de PME...

                  Alors je crois que tu devrais réviser ton jugement sur cette question.


                • Gzorg 30 mai 2008 17:48

                  Bonjour Ricky

                  Ricky comme je l’ai precise je te parle du secteur dans lequel je travaille à savoir l’informatique avec des sociétés qui sont des SSII et qui sont toutes des PME.

                  Je suis en ce moment dans une entreprise de 900 personnes.

                  Et partout ou je vais :

                  Question : Puis je faire des heures supplémentaires ?

                  Réponse : Niet

                  Question : puis je récuperer des sous à la place de mes RTT ?

                  Réponse : Niet !

                   

                  Voila je parlais juste de mon experience, je suis technicien info et pas économiste, je constate juste une différence entre ce qui est dis au 20H et la réalité de mon environement de travail !

                   

                  Rien de plus....


                • remi 2 juin 2008 15:53

                  Mon avis sur la question.

                  Concernant les TPE (mon pere est a la tete d’une entreprise de 7 personnes), c’est un grand non aux 35h. Un bordel pas possible a mettre en place. Pas d’aide de l’etat. Beaucoup plus de boulot pour lui, et pas d’embauche liee aux 35h.

                  Concernant les SSII. Il faut savoir que les SSII se sont creees et developpees, en France, grace au systeme du travail tres rigide. Elles facturent des consultants tres cher, par jour de travail. Les heures suppl sont bien sur facturees. Je suppose que les deux niets concernent des internes, pas des consultants. Car, pour un consultant, c’est un grand oui (normal, facturation en plus, sous en plus).

                   


                • Ricky972 30 mai 2008 17:02

                  JFCAMPION, avez-vous lu réellement l’avant-projet de loi ? D’après votre article, on peut en douter un peu...

                  Mais bon... D’abord, ce projet dit clairement que les nouvelles modalités seront fixées par la négociation salariale entreprise par entreprise. Ce qui signifie que les entreprises pourront faire travailler plus sans ou avec peu d’augmentation salariale. Car il ne faut surtout pas oublier qu’on parle avant tout là de PME... Les syndicats n’y sont pas très forts, pas très présent et même inexistant... Sans compter que les salariés des PME sont très attachés généralement à leur entreprise...

                  Mais les employeurs ne sont pas des bourreaux alors il y aura bien une augmentation des salaires. Mais elles ne sera sans doute pas aussi importantes que votre article le lasse penser. Quoi qu’il en soit, c’est tout bénefice pour les PME. D’ailleurs, la CGPME ne s’y est pas trompée...

                  Sachant que ce sont de loin les PME qui font tourner l’économie française, le gouvernement a très bien compris ce qu’il faut faire. Il ne cédera sans doute pas sur ce sujet : sa majorité est pour en très grande majorité, les PME où les syndicats sont quasi inexistants sont pour, la gauche est divisée sur la question et à d’autres chats à fouetter...

                  Bref, alors que j’avais un peu perdu confiance en Sarkozy, maintenant je suis à fond derrière lui.


                  • JFCAMPION JFCAMPION 30 mai 2008 17:15

                    Mais justement il est clair que le gouvernement va dans le bon sens globalement (à voir dans les détails quand même pour éviter certains abus) mais il est temps d’arreter le discours dogmatique sur l’abrogation des 35 heures. Quand aux aides et bien il est temps que cela cesse, l’état de nos comptes ne permet une telle dépense que je considère comme globalement inutile maintenant.


                  • Ricky972 30 mai 2008 17:26

                    Je suis tout à fait d’accord là, avec vous.

                    Mais je crois que les aides vont s’arrêter au fur et à mesure. Si on lit bien l’avant-projet, on voit que les heures supplémentaires pourraient être rémunérées par repos compensateur. Cela pourrait être un bon gisement d’économie pour l’entreprise...

                    Mais je ne suis pas un technicien. Ce que je sais, c’est que les patrons, de PME en particulier, ne sont pas des bourreaux et ne courrent pas après le profit pour le profit. Donc, si la CGPME, après consultation de sa base, se montre en totalité satisfaite de ce projet, c’est que cela doit être très bien. Il y aura donc sans doute des économies à tirer pour les entreprises.

                    Et puis, je crois que Sarko n’est pas un con. Si il a prévu cela, c’est sûrement qu’il y a pas mal d’économies à en tirer pour l’Etat. Alors, je crois qu’il n’y a pas de souci à se faire sur le sujet.


                  • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:33

                    Sarko n’est pas un con

                    Qui oserait prétendre le contraire ? Des noms vite !


                  • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:40

                    Merci pour cet article, monsieur du nouveau centre, mais votre proposition ne m’intéresse guère et je crois que je ne mettrai pas mon bulletin dans la boite "nouveau centre".

                    Bonne continuation pour votre carrière politique tout de meme.


                  • appoline appoline 7 juin 2008 16:01

                    A tous les policards de gauche comme de droite.

                    Apparemment vous perdons tous ou quasiment la réalité de vue et bla et bla. Je ne vois qu’une chose, j’ai dû envoyer à peu près 200 cv sur la région de La Rochelle pour trouver du taf, pour 35 heures ou plus si affinité mais rien que dalle, pourtant j’ai envie et besoin de ce job ; j’en suis arrivée à assiéger le bureau du maire en désespoir de cause car l’ANPE reste une belle escroquerie (enfin eux, ils serrent les fesses effectivement pour rester aux 35 heures, pas folles les guêpes). Je suis compétente mais hélas, je suis vieille (la cinquantaine). Alors établissez l’euthanasie, au moins on ne fera plus chier personne.


                  • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:22
                    On a pourtant trouvé 15 milliards il y a peu de temps, et on trouve l’argent pour envoyer des troupes en afghanistan aussi, y’a quelqu’un de haut placé qui a reussi à augmenter son salaire de 170%, alors qu’un autre prenait un jet privé.

                    Bref, les caisses ne semble pas si vides que cela, pas pour tout le monde du moins.


                    • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:24

                      Quand aux aides et bien il est temps que cela cesse

                      Oui, c’est à la mode cette idée en ce moment.


                    • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 17:31

                      En tout cas vous avez de bonnes lectures "alternatives économiques", c’est pas un magazine de marxistes ça au moins !


                    • tvargentine.com lerma 30 mai 2008 17:42

                      Il aura su créer à Conflans Sainte Honorine la 1ere structure autonome (disposant de l’autonomie de gestion) pour les handicapés respiratoires au sein d’une association "UN AUTRE REGARD"

                      Je ne sais pas si elle existe encore mais dite bonjour à Daniel Ladet de ma part

                       

                       

                       


                      • Bulgroz 30 mai 2008 18:21

                        Les 35 heures sont devenus le bâton merdeux par excellence, aucun pays au monde n’a mis en place un tel dispositif, de nombreux pays n’ont pas de durée légale du temps de travail, dans certains, les temps de travail sont définis dans les branches d’activité...

                        Je ne comprends pas qu’on en soit encore à discuter l’intérêt d’un tel dispositif, on peut discuter sans fin pour savoir si les employés ou les entreprises ont bénéficié de ce dispositif :

                        Ce que je sais c’est que les 35 heures ont fait augmenter le nombre de fonctionnaires de 955 546 entre 1992 et 2003 soit une augmentation de 23% alors que la population française augmenté de 11% sur cette même période. (rapport Peberau)t

                        Un million de fonctionnaires en plus, le coût moyen brut de la rémunération est de 35 000 Euros (chiffre retenu pour déterminer l’impact du non remplacement d’un fonctionnaire sur 2 ou sur 3), ce qui fait par an en + pour le budget de l’Etat, des Collectivités ou les Hôpitaux) la somme de 35 Milliards d’euros. QUI PAIE CES 35 MILLIARDS ?

                        35 Milliards c’est plus ou moins le montant de la facture de pétrole en une année !!!!!!!

                        Vivement que cette nouvelle loi soit mise en place, que le PS et Aubry soient traduits devant le grand tribunal des crimes économiques.

                        Demain, les fonctionnaires seront les seuls à bosser 35 heures. Aujourd’hui, les boites de moins de 20 employés ne connaissent pas ce bonheur socialiste et équitable des 35 heures, demain, tous les employés du privé seront libérés de ce carcan anti économique.

                        Seuls les fonctionnaires resteront accrochés aux 35 heures car je vois mal que les Syndicats acceptent de remettre en cause ce fondamental zaki à vie à la poste ou dans les collectivités.

                        Les Français qui bossent auront un motif supplémentaire de dire "Merci la fonction publique socialiste et solidaire".


                        • Traroth Traroth 30 mai 2008 18:34

                          A force de vouloir plus de flexibilité pour "être compétitif avec la Chine", ben c’est exactement ce qui va arriver : on va être compétitif avec la Chine. Et avoir les conditions de travail et le revenu des Chinois.

                          En tout cas, ce projet de loi met clairement en évidence l’arnaque que constitue le concept de "flexi-sécurité". Ne rêvez surtout pas trop, pour la sécurité...


                          • impots-utiles.com 30 mai 2008 18:39

                            concernant les 35 heures et la loi Tepa, les effets dans les entreprises sont loins de satisfaire tout le monde, patrons et salariés compris... Notamment à cause des grosses lacunes qui entourent cette loi... Dans certains cas cette loi s’avère même etre plus coûteuse aux employeurs qu’avec les 39 heures.

                            * Avant la loi Tepa, on pouvait travailler plus de 35 heures et jusqu’à 39 heures. Les heures supplémentaires étaient payées 10% plus cher. Sans dépasser 180 heures par an.
                            * Avec la loi Tepa, les heures supplémentaires sont payées 25% de plus et défiscalisées. Seulement voilà. Leur contingent a été ramené à 130 heures par an.

                            Felix, patron d’une petite usine en banlieue parisienne, en est devenu dingue : " ça veut dire que pendant sept mois et demi mes gars vont bosser à plein et toucher plus, d’accord ! mais après ? "
                            Impossible de dépasser les 130 heures - sauf demande de dérogation compliquée. Ce sera donc , dès cet été, le salaire de base des 35 heures. " Résultat, les ouvriers vont gagner moins. Cherchez la logique. C’est n’importe quoi ! "

                            http://www.impots-utiles.com/la-grosse-embrouille-sarkozyste-sur-les-heures-sup-frauder-plus-pour-gagner-moins.php


                            • Le péripate Le péripate 30 mai 2008 18:43

                              Abandonner purement et simplement les règlementations liberticides et désincitatrices, comme la durée légale du travail, présente énormement de risques dans le contexte syndical français. Quelques féodalités ad vitae aeternam "representatives", mais qui peinent à représenter 9% des salariés, et encore ce grâce aux bastions des fonctionnaires et assimilés, ne peuvent à l’évidence être l’outil associatif dont les salariés ont besoin dans une société du contrat.

                              On ne se syndique pas parce que "ça ne sert à rien". Et c’est vrai. Désignés et entretenus par l’Etat,, les syndicats n’ont que faire d’adhérents, leurs sources de financement sont la gestion d’appendices étatiques.

                              C’est à dire que tout commence par le droit de s’associer, s’associer librement, pour peser. Peser sur le contenu d’un contrat, valable juridiquement pour les seul associés.


                              • Marc Bruxman 30 mai 2008 20:06

                                La droite française a un problème : Celui de ne pas oser.

                                La droite française à une idéologie qu’elle défend devant ses électeurs. Elle parvient à se faire élire sur ces thèmes.

                                Mais elle n’ose pas faire les choses et se décrédibilise ainsi.

                                Oui les syndicats pourraient décider de faire gréve. Ils l’ont fait par le passé et ils ont gagnés mettant le rapport de force en leur faveur. La seule façon d’infléchir la tendence passera pour le gouvernement par une épreuve de force. Cette épreuve aurait pu avoir lieu lors des gréves de Novembre dernier. Mais le gouvernement a préféré négocier un accord en douce pour donner l’impression qu’il avait réformé plutot que de jouer une épreuve de force.

                                Enfin, il y a une régle que la gauche n’oublie jamais et que la droite se refuse à appliquer : C’est que pour gagner face à un adversaire, il ne faut pas avoir peur de lui faire mal. En général, si vous montez sur un ring de boxe en vous disant que vous n’avez pas le droit de mettre l’adversaire KO, il est évident que vous allez perdre.

                                En Novembre, Sarkozy a voulu ne pas humilier les syndicats. Il a donc perdu.

                                 

                                 


                                • JL JL 31 mai 2008 11:30

                                  M. Bruman écrit : ""La droite française a un problème : Celui de ne pas oser.""

                                  Ah bon ? Vous avez une vision étrange des choses. Je croyais que la droite était caractérisée par ses qualités entrepreuneriales et la gauche par ses vices de dépendance ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès