Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Capital fuit les États-Unis et l’or aussi

Le Capital fuit les États-Unis et l’or aussi

Signe avant-coureur de grand krach financier - boursier - monétaire - globalisé et mondialisé que nous appréhendons, voilà que les roturiers et les cambistes fuient le navire amiral du capitalisme mondial en débandade à la recherche d'occasions d'affaires, de placements rentables, d'investissements générateurs de plus-value qui n'existent pas. 

Le manque d'activité sur le marché des titres aux États-Unis pousse les investisseurs à tourner leurs regards vers l'Europe et le Japon afin de trouver des placements plus rentables pour leurs capitaux, constate un analyste de CNN. À la différence des États-Unis, les pays européens et le Japon attirent davantage les investisseurs, leurs économies reposant essentiellement sur les exportations, écrit CNN. De fait, les économies japonaises, européennes et chinoises n'ont pas encore fait le plein de capitaux fictifs - spéculatifs. Quand ces économies auront complété leur cycle de valorisation bidon de capitaux financiers sans valeur véritable, les conditions de l'effondrement économique mondial seront rassemblées. Cette opération de déplacement des "placements" n'est qu'une façon de gagner du temps avant le "Grand Dérangement".

"À la recherche de meilleurs endroits pour placer leurs capitaux, les investisseurs (sic) abandonnent les États-Unis et affluent vers l'Europe et le Japon", lit-on dans l'article de CNN.  L'année dernière, le yen, le dollar canadien et l'euro ont fortement baissé face au dollar. Tout porte à croire que cette tendance se maintiendra si la Réserve fédérale (FED) des États-Unis élève son taux directeur. On suppose même que cela pourrait provoquer un boom des exportations au Japon et en Europe, vu les prix bon marché de leurs produits. Mais en contrepartie la hausse des taux d'intérêt accroîtra le nombre de faillites personnelles et de dépôts de bilan de petites et moyennes entreprises américaines - celles qui contrairement aux monopoles s'appuient essentiellement sur le marché états-unien et continental américain pour survivre (ALENA). On peut donc anticiper selon le principe des vases communiquant qu'une hausse du taux d'intérêt par la FED entraînera un vent de faillite, l'effondrement du marché états-unien, une misère incommensurable et la descente aux enfers des salariés états-uniens. Tout ceci dans le fol espoir des capitalistes financiers américains de rapatrier les capitaux qui fuient présentement les États-Unis. Ce qui sera impossible. 

 

Le manque d'activités des bourses américaines (sic)

Selon l'auteur de l'article sur CNN, l'une des raisons de la fuite des investisseurs des États-Unis consisterait dans le manque d'activité des titres américains sur les marchés, alors que la croissance des marchés européens et japonais est à deux chiffres. Le ballon spéculatif ayant atteint des sommets aux États-Unis la globalisation-mondialisation de l'économie capitaliste internationale permet aux grandes corporations multinationales de déplacer leurs avoirs (titres - actions - obligations) d'un pays à un autre causant l'hémorragie ici et le trop-plein de capitaux là-bas. De tels déséquilibres ne sont jamais propices à la croissance économique ni ici ni là-bas. Preuve s'il en faut que tous ces gens ne contrôlent rien de l'économie capitaliste, surtout pas les ministres des Administrations gouvernementales de service. 

Cette année, les investisseurs ont retiré 64 milliards de dollars de fonds américains et placé 158 milliards de dollars dans des fonds d'investissement internationaux, signale la société d'information et d'analyse Morningstar. Voilà un exemple de la volatilité des fonds de placement internationaux qui transitent souvent par des paradis fiscaux ce qui entraîne que même en se déplaçant, d'un continent à un autre, d'une bourse à une autre, ces avoirs et ces profits spéculatifs (cette monnaie de singe en définitive) ne produisent aucun impôt ni aucune redevance (si ce n'est les commissions des traders et des boursicoteurs). Mais peu importe puisque cet argent n'est que du vent dont la bulle éclatera mondialement dans peu de temps.

Que ferait-on d'une taxe Tobin contre la spéculation ? Sinon, générer encore davantage de cette montagne de vent spéculatif fictif ?

 

La conséquence de la crise économique et du dollar plombé

 "Le fait que les investisseurs retirent leur argent de fonds américains témoigne de leur incertitude de l'avenir", estime Alina Lamy, analyste de Morningstar. D'après Mike McGlone, directeur de recherche à ETF Securities, "l'argent fuit les États-Unis où la FED mène une politique de moins en moins souple vers des endroits où les Banques centrales deviennent plus accommodantes". Bien que l'économie américaine montre à présent un bon taux de croissance (sic), il n'est pas excellent et les perspectives de bénéfices y sont plutôt vagues, conclut l'auteur de l'article de CNN.

Voilà la riposte des banquiers et des spéculateurs boursiers aux prétentions du "marxiste" Piketty (sic) qui a récemment découvert que les riches étaient trop riche et que les pauvres étaient trop pauvre et qu'il fallait redistribuer la richesse parmi les démunis.

Au même moment les rats boursicoteurs et banquiers apeurés fuient la navire amiral américain. Les banques centrales européennes retirent leur or (quand elles le peuvent) de la Réserve fédérale des États-Unis (FED) dont les stocks de métaux précieux ont beaucoup diminué depuis des années.

Les stocks d'or de la Réserve fédérale des États-Unis (FED) ont diminué jusqu'au niveau le plus bas de ces dernières décennies, les pays étrangers retirant leur or, confié autrefois à la FED. Ce processus de rapatriement est propice à l'économie mondiale, estime l'économiste américain Lew Rockwell

"La FED et les partisans de sa politique économique diront que l'or ne joue aucun rôle monétaire. Mais pourquoi alors tant d'or est-il stocké à la FED, encore qu'il ne s'agisse pas que de l'or appartenant à l'Amérique, mais aussi à d'autres pays ? À signaler que les empires avaient l'habitude de garder chez eux l'or de leurs colonies ou des pays dépendants", a relevé le fondateur et président du Ludwig Von mises Institute dans une tentative de provoquer une montée de chauvinisme nationaliste européen à l'encontre du chauvinisme nationaliste américain que Donald Trump, candidat présumé des républicains exhibe comme un épouvantail à la veille des primaires américaines. 

Voilà qui devrait couper le sifflet aux nationaleux chauvins français, allemands et britanniques à propos de la mauvaise posture de l'euro qui serait responsable de la misère en Europe sur le point de succomber sous le poids de ses "péchés antidémocratiques" (sic). Ce n'est pas l'euro - ni l'Euroland - ni l'Union européenne - ni la panacée "démocratique bourgeoise" (sic) qui sont responsables de la crise économique systémique du capitalisme mondialisé. Les économistes, les oligarques et les ministres de l'Europe sont des gens compétents, mais ils ne contrôlent ni ne maîtrisent aucun des grands paramètres de l'économie politique capitaliste, pas davantage que les banquiers des deux côtés de l'Atlantique par ailleurs. On ne peut ressusciter un canasson en train d'agoniser. Il faut le laisser s'effondrer et lui administrer le coup de l'étrier qui le fera trépasser.

 

L'ARTICLE EST AUSSI ICI : http://www.les7duquebec.com/7-au-front/le-capital-fuit-les-etats-unis-et-lor-aussi/

 

Robert Bibeau. Directeur LES7DUQUEBEC.COM

 

Pour compléter cette lecture : LE MANIFESTE DU PARTI OUVRIER : http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782924312520 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • soi même 16 septembre 2015 18:10

    Si c’est fictif pour cet argent à autant de pouvoir ?


    • chantecler chantecler 17 septembre 2015 07:39

      @soi même
      Parce que leurs $ même s’il ne vaut plus un clou , il y en a pas d’autre .
      Et le contester c’est la guerre .


    • soi même 17 septembre 2015 13:03

      @chantecler, es que vous êtes sur que c’est la seul raison, il n’aurait non plus cette impossibilité de pensé l’argent autrement que sous l’aspect purement juridique du pouvoir ?
       


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 septembre 2015 13:54
      @soi même

      L’argent n’a pas de pouvoir camarade. L’État au nom de la classe dominante détient le pouvoir administratif, juridique-judiciaire, policier-militaire, économique etc. et c’est ce pouvoir qui nous oblige tous à transiger via cet argent gérer par les banques. Si les jeunes qui « OCCUPY WALL STREET » avaienr réellement occuper Wall Street au point de faire fermer la bourse de New-York et les autres dans le monde ils auraient été expulsé-arrêté-tuer peut-être par le bras séculier de l’État bourgeois afin de redonner à ces institutions toute la capacité de poursuivre leur spéculation avec l’argent bidon.

      Est-ce l’argent qui détenait le pouvoir ou le chef de l’État capable d’ordonner l’anéantissement physique des récalcitrants sur ordre de ses véritables maîtres ceux assis sur ces monceaux de capitaux fictifs et sans valeur dont ils retardent l’effondrement ???

      Robert Bibeau. Directeur LES7DUQUEBEC.COM


    • soi même 17 septembre 2015 13:58

      @Robert Bibeau (L’argent n’a pas de pouvoir ) en êtes vous si sur ?
      Alors expliquez moi pourquoi cela est devenue un produit spéculatif ?


    • Hermes Hermes 17 septembre 2015 15:54

      @soi même

      Bonjour

      Il reste toujours à l’argent le pouvoir d’acheter (les biens ou les personnes).

      Le pouvoir de l’argent reflète seulement le pouvoir de la possession, celui qui nous enferme aussi dans nos opinions et notre vision du monde. Cela s’inscrit dans notre corps en terme de tensions physiques qui sont les points de repères de notre personnalité auxquels nous sommes très attachés. Voir cela et s’en désidentifier réclame un grand travail de présence avec un pré-requis : il faut d’abord comprendre que c’est la priorité des priorités, ce que peu entrevoient, car le chaos global que ces mécanismes ont généré, fait percevoir d’autres urgences totalement extérieures à l’individu qui semblent bien plus prioritaires.

      Se reconnecter avec « soi-même » dans le présent est une priorité. C’est au delà des idées et des préjugés. Car ce qui est important ce n’est pas l’idée véhiculée par l’acte, sinon on peut justifier même le meurtre. C’est si l’acte permet à l’esprit d’humanité de grandir ou pas. Et le seul point de repère est à l’intérieur. Si je suis obligé de me justifier par des idées c’est sûrement pas la bonne direction. Si j’avance vers la simplicité et l’intégration de toutes choses, il y a des chances (peut-être...) que j’avance dans la bonne direction.

      L’argent, et surtout  le rapport à l’argent n’est qu’un symptôme de l’état général de l’humanité.

      Au fait t’as pas cent balles ?  smiley

      Bonne route !


    • soi même 17 septembre 2015 19:37

      @Hermes, Au fait t’as pas cent balles ? quel calibres ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 septembre 2015 20:55

      @Robert Bibeau
      « L’argent n’a pas de pouvoir ».
      Mais le pouvoir, quand il est pris par les communistes porte un nom :
      « les apparatchiks idéologues ». Dans ce cas, aussi « l’ Etat détient au nom des idéologues tous les pouvoirs, le pouvoir administratif, juridique- judiciaire, policier militaire, et économique »


      Des idéologues qui croient que la réalité doit se plier à leurs désidérata.
      « Parallèle entre la dictature chinoise et soviétique ».

    • RICAURET 20 septembre 2015 22:57

      @chantecler
      SALUT LA GUERRE AVEC QUOI ILS N ONT PLUS D ARGENT DU MOINS DE DOLLARS 



    • Robert Bibeau Robert Bibeau 20 septembre 2015 23:19
      @RICAURET
      Ils ont 3 500 ogives nucléaires et 10 vieux porte-avions et quelques centaines de milliers de soldats et 700 bases militaires à l’étranger et des drones etc.

      Et leurs chefs sont des cyniques

      Robert Bibeau
      Directeur LES7DUQUEBEC.COM



    • colere48 colere48 16 septembre 2015 19:38

      Le libéralisme actuel est au capitalisme ce qu’était le soviétisme au communisme.
      On sait comment c’est terminé l’aventure soviétique...
      Il est probable que le système actuel s’effondrera de lui même victime de ses propres déviances et excès  !

      Alors, le jour d’après nous redécouvrirons le vrai capitalisme et le vrai communisme.....
      mais ça prendra du temps !


      • soi même 16 septembre 2015 20:04

        @colere48, ce qui est vrai dans vos propos c’est votre idéaliste et en aucun cas vos conclusions.


      • Fergus Fergus 17 septembre 2015 09:46

        Bonjour, colere48

        « Le libéralisme actuel est au capitalisme ce qu’était le soviétisme au communisme. »

        J’aime beaucoup cette formule, et je l’approuve.

        Pour ce qui est de l’effondrement du système actuel, il suffit de patienter : bâti désormais sur des bulles spéculatives, il est voué à imploser.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 septembre 2015 13:59
        @colere48
        L’analogie est saugrenue.
        Le soviétisme n’avait rien à voir avec le communisme.

        Le soi-disant « libéralisme » qui n’est qu’une vue de l’esprit - est bien l’avorton (en terme idéologique strictement) du capitalisme déclinant.

        Le système ne s’effondrera jamais tout seul. L’empire romain a eu besoin des peuples barbares (étrangers) en périphérie de l’empire pour connaître enfin sa chute - qui n’est survenue bien entendu qu’après que ce mode de production esclavagiste romain se soit enlisé sous le poids de ses contradictions et que l’empire en soit arrivé à ne plus pouvoir fonctionner. Affaiblit les hordes barbares ont pu lui donner le coup de l’étrier... dont je parle dans mon article ( smiley

        Robert Bibeau Directeur LES7DUQUEBEC.COM


      • soi même 17 septembre 2015 14:27

        @Robert Bibeau, bien sur camarade, la Corée du Nord est toujours un Paradis ?


      • julius 1ER 17 septembre 2015 14:35
        « Le libéralisme actuel est au capitalisme ce qu’était le soviétisme au communisme.

        @Fergus

        la formule est belle et percutante mais elle ne veut pas dire grand-chose.....si l’auteur entend par soviétisme, un collectivisme trop poussé.... je suis d’accord mais si c’est pour oublier que l’URSS était avant tout un capitalisme monopoliste d’état alors pas d’accord.... les russes étaient dans un système collectiviste mais ils n’ont jamais été les propriétaires des moyens de production...
        l’auteur pourrait dire aussi que« le communisme s’est arrêté aux portes de l’état » !!!!

      • Fergus Fergus 17 septembre 2015 16:25

        Bonjour, julius 1ER

        Le capitalisme des origines était essentiellement basé sur l’économie réelle, en aucun cas sur une spéculation autoalimentée par des mécanismes complètement déconnectés de cette économie réelle.

        En cela, le libéralisme actuel est bien un avatar dévoyé du capitalisme au même titre que le fonctionnement de l’Union soviétique a été un avatar dévoyé du communisme. Je pense que c’est ce qu’a voulu exprimer Colère48.


      • Alren Alren 17 septembre 2015 18:58

        @Robert Bibeau

        Beaucoup de choses justes dans votre article mais malheureusement leur force est affaiblie par le vocabulaire trop émotif dans l’hostilité que vous employez ...

        À propos de vocabulaire vous confondez le coup de grâce qui est le coup de pistolet qu’on tire dans leur tête pour achever les chevaux blessés sans espoir de guérison et le « coup de l’étrier » qui est le dernier verre que buvaient les cavaliers avant de mettre un pied dans un étrier pour se hisser sur la selle et repartir de l’auberge -par exemple- où ils s’étaient « désaltérés ».

      • Robert Bibeau Robert Bibeau 20 septembre 2015 23:21
        @soi même
        NON la Corée du Nord n’a jamais été un paradis aucunement ni la Corée du Sud au demeurant

        Robert Bibeau Directeur LES7DUQUEBEC.COM



      • hgo04 hgo04 16 septembre 2015 23:00

        et promis juré.. m’auteur n’est pas un chauvin nationaliste canadien, non.. lol... 


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 septembre 2015 14:03
          @hgo04
          MERCI beaucoup de le reconnaître camarade hgo

          En effet j’ai une sainte horreur des nationalistes chauvins canadiens du PCC(ML) (sic)

          À bas le nationalisme chauvin canadien - québécois - américain - français ... etc.

          Vive l’internationalisme prolétarien.

          Robert Bibeau Directeur LES7DUQUEBEC.COM

          Encore merci.



        • elpepe elpepe 17 septembre 2015 01:03

          Voilà qui devrait couper le sifflet aux nationaleux chauvins français, allemands et britanniques à propos de la mauvaise posture de l’euro qui serait responsable de la misère en Europe sur le point de succomber sous le poids de ses « péchés antidémocratiques » (sic). Ce n’est pas l’euro - ni l’Euroland - ni l’Union européenne - ni la panacée "démocratique bourgeoise" (sic) qui sont responsables de la crise économique systémique du capitalisme mondialisé.

          Oui c est bien que en EUrope, les politiques se laissent docilement faire, car biensur il y aurait des solutions politiques a ce devergondage financier (pour pas dire mafieux)Donc le nationalisme plein pot, la fermeture de l Europe et Frontiere est deja une premiere response qui va calmer grandement nos joueurs de Casino,
          Et c est pour tres bientot, la crise des migrants devant aider le processe
          Apres seconde vague de mesures :
          - taxe tobin et Glass-Steagall a remettre au gout du jour,
          - annullation de toutes les dettes d etat et financement des etats par la plance a billets c est magique

          A signaler :
          - je ne suis pas nationaliste pour 2 sous, Francais vivant a Montreal et ayant adopte sans aucun souci les us et coutumes localesVive le Quebec Libre histoire de foutre encore un plus la panique et en ligne avec Degaule smiley
          - je ne suis pas communiste mais plutot un enfoire de liberaliste
          - bien que pas nationaliste je suis pour un etat fort smiley


          • Fergus Fergus 17 septembre 2015 09:53

            Bonjour, elpepe

            Il est utile et même nécessaire de rappeler - je le faisais hier sur un article de Monolecte - qu’en effet ce n’est pas, comme le clament haut et fort les militants de l’UPR, l’Union Européenne qui est responsable des dérives ultralibérales. Les agissements de l’UE sont en effet les symptômes d’une orientation économique planétaire qui agirait de la même manière dans nos pays européens hors de l’UE !

            Qu’il faille changer cette Europe-là est une évidence, mais le salut n’est pas dans une illusoire sortie !


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 septembre 2015 14:13
            @elpepe
            Vous faites totalement erreur elpepe quand vous écrivez " biensur il y aurait des solutions politiques a ce devergondage financier (pour pas dire mafieux) Donc le nationalisme plein pot, la fermeture de l Europe et Frontiere ...

            En 1914, suite à la crise des années 1890 ils ont pensé ce que vous pensez et ils ont fermé et même envahit les frontières et il y eut 25 millions de morts et tout redevint comme avant 1914.

            En 1939 ils ont cru qu’une bonne dose de chauvinisme national raciste et une 2e guerre mondiale règleraient la crise économique de 1929. 50 millions de morts plus tard tout redevint comme avant et aujourd’hui ils s’acheminent vers une 3e grande crise économique mondiale qui sera suivit d’une 3e grande guerre mondiale - sur la base d’arguments comme ceux que vous présentez.

            Et les ouvriers du monde entier et leurs enfants iront mourir au front en Ukraine en Syrie, au pakstan, en Chine et dans le désert etc... et à la fin après 400 ou 500 millions de morts tout recommencera comme avant SI et SEULEMENT SI le prolétariat les laisse faire et refaire le même coup à chaque fois.

            UN ÉTAT CAPITALISTE FORT C’EST DU NATIONALISME FASCISTE CHER ELPEPE.

            J’ai écrit ailleurs les raisons pour lesquelles les solutions Piketty - Tobin Stegall sont des leures ridicules et inefficaces.

            Robert Bibeau. Directeur LES7DUQUEBEC.COM


          • julius 1ER 17 septembre 2015 14:43
            Qu’il faille changer cette Europe-là est une évidence, mais le salut n’est pas dans une illusoire sortie !

            @Fergus
             je partage cette vision... c’est trop facile de dire que c’est la faute à l’euro à l’UE etc ... comme le fait FIFI à longueur de forums d’ailleurs elle se fait le porte-parole de l’UPR qui est un parti comme un autre et qui utilise les mêmes ressorts..... son Asselineau n’est qu’un politicien de plus, rien de révolutionnaire dans son programme si ce n’est élisez - moi vous verrez après !!!!!
            mais là on a déjà assez donné par contre de la Démocratie directe et participative...çà on en veut !!!

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 septembre 2015 21:05

            @Fergus
            La tendance planétaire a été initiée par les économistes de l’école de Chicago, expérimentée par Thatcher et appliquée par les Traités européens. Pour que les Etats ne puissent plus se défendre, les Traités ont transféré les droits régaliens aux Instances européennes et ouvert les frontières à la mondialisation des échanges. C’est un désastre.


            Vous prônez plus de fédéralisme. Jacques Sapir vient d’écrire un billet où il dit la même chose que l’ UPR, ce sera encore moins de souveraineté et l’ Allemagne ne paiera pas les transferts financiers.
            « L’impossibilité d’un fédéralisme européen ».

          • elpepe elpepe 18 septembre 2015 03:43

            @Robert Bibeau
            Bonsoir Robert

            sur la base d’arguments comme ceux que vous présentez.

            wait wait please,
            Je n ai pas commece a argurmenter jusqu a maintenant, donc je commence mon argumentation maintenant, merci

            Donc sur votre lecture de l histoire vous avez parfaitement raison, maintenant ce que vous proposez pour la re-ecrire est un fiasco complet.
            En gros votre argument, si j ai bien compris :
            Comme ils sont les plus forts, et dirigent le monde, pour eviter le carnage signons leurs un cheque en blanc, avouez que c est fort de cafe noir smiley

            Forcement le nationalisme est une connerie sans fin, mais face a la globalisation c est aussi un contre pouvoir,
            Reste qu il faudrait eduquer les gens a vivre debout tout seul, sans avoir la hampe du drapeau plante dans le cul (dixit Jacques Brel et son cri pour que cette p. d humanite vive debout)

            Cdlt


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 18 septembre 2015 04:52
            @elpepe
            VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS

            Nous sommes des pantins - et ils sont des pantins et ils ne me demandent pas de chèque en blanc et je ne leur signe pas de chèque en blanc.

            Les lois de l’économie politique sont inaltérables - imparables - incontournables et hors de notre contrôle et hors de leur contrôle. CLAIR ?

            La machine CAPITALISTE fonctionne d’une certaine façon dpuis le début et jusqu’à sa fin

            Il faut la renverser au moment propice - la détruire - le prolétariat le fera quand il en aura souper des guerres à répétition et construire un nouveau mode d production entièrement neuf et que je ne connais pas encore car je ne l’ai jamais vu nul part et surtout pas en URSS ou en Chine ou à Cuba etc.

            Clair ??

            Robert Bibeau
            Directeur LES7DUQUEBEC.COM


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 18 septembre 2015 05:02
            @Fifi Brind_acier

            C’est juste le contraire qui s’est passer dans la réalité

            L’Économie mène le monde (JE N’AI PAS ÉCRIT LES ÉCONOMISTES MAIS BIEN L’ÉCONOMIE)

            LES économistes de l’école de Chicago tente de formaliser dans un modèle ce fonctionnement mécanique de l’économie

            Les législateurs les chefs d’état votent des lois qui permettent aux rapports sociaux de s’adapter aux développement de l’économie et non l’inverse TATCHER n’a fait qu’exiger que la politique et le social de la Grande-Bretagne s’ajuste au développement de l’économie britannique. Elle n’avait aucun choix la vielle dame. Ce n’est pas l’impossibilité d’un fédéralisme européen c’est l’obligation d’un fédéralisme capitaliste européen inévitable et il évoluera ensuite vers un fédéralisme intercontinetal Amérique - Europe face au fédéralisme asiatique monstrueux et l’Afrique restera leur pomme de discorde

            En ce moment la guerre à l’est se prépare pour savoir si la Russie se ralliera au socle européen ou au socle asiatique autour de l’immense Chine

            La France est un poivron dans toute cette géostratégie que mène tous les Bolorés de la Terre.

            Robert Bibeau
            Directeur LES7DUQUEBEC.COM
             



          • elpepe elpepe 18 septembre 2015 06:31

            @Robert Bibeau
            et vous allez mettre quoi a sa place, un autre regime avec ses abominations, ses contradictions,

            Des que un seul homme veut imposer sa facon de penser, meme si elle est bonne (en supposant quelle le soit , et ca n est plus un doute mais une conviction) c est un dictateur

            C est pour cela que nos societes ont invente la democratie, bien que imparfaite, elle est sensee irriger des contre pouvoir a tous les niveaux.

            Il y a 8 milliards d individus sur cette planete donc potentiellement 8 milliards de contre pouvoir,
            Comprenez bien que si Dieu existe, et a creer l homme libre, personne ne pourra penser a la place d un autre humain, et encore moins un systeme qui est forcement simpliste et corrompu au depart, car l homme est ainsi fait.

            C est pour cela que je respecte votre point de vue, mais en meme tps le combat car il veut m enfermer dans une seule logique, la votre ou celle de Marx, ou whatever

            La seule solution est l education, alors battons nous pour eduquer, au debut fut le verbe, alors apprenons a le conjuguer, le message du Christ est simple alors appliquont le en tout temps et modalite

            si j ai rien compris, j ai retenu une seule chose votre avis, et poids a sa valeur, autant que celle d un autre quidam. Vous pronez le combat (perdu d avance comme tout combat) je prone la communion celle que mon seul maitre a penser le Christ a figer dans une cene, (detourne par les cato et ortho, les protestants s etant eux perdu eux dans leur propre systeme, encore un autre d ailleurs smiley
            Mais croyez moi ce debut d intelligence est bien plus revolutionaire que vous pouvez l imaginer, le Pasteur Luther King la prouvee d une balle dans la tete)
            Avec mes deux neurones j arrive a entrevoir la vallee derriere la montagne et c est ce qui me fait esperer
            Maintenant vous me demandez si c est clair, en fait non, car des milliars de milliards de possibilite s offrent a nous, alors quel chemin choisir, vous pensez bien que la complexite de cet univers est a l image de la complexite de nos cerveaux, tous les possibles sont a explorer, sauf peut etre ceux deja averes comme des impasses de l histoire smiley

            Bien a vous


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2015 07:21

            @Robert Bibeau
            Mais bien sûr qu’il y a des solutions, puisqu’il a fallu déréguler pendant 40 ans pour en arriver là !
            Les Traités européens ont détruit toutes les lois qui protégeaient l’emploi et l’indépendance financière de l’ Etat.

            •  
            Avant, tout été régulé, il y avait des quotas aux importations, un contrôle des mouvements de capitaux, la possibilité de dévaluer la monnaie, la possibilité à l’ Etat d’emprunter à taux 0% à la Banque de France, il y avait un droit du travail, des Syndicats indépendants etc

            La France avait 500 000 chômeurs, pas 5 millions. Elle avait une industrie et une agriculture prospères, des chercheurs et des scientifiques de haut niveau.

            Tout ce qui a été dérégulé peut être remis en place. Mais pour cela, il faut récupérer la souveraineté et le droit de décider dans l’intérêt général.


            Faire l’amalgame entre souveraineté et nationalisme, parler de fermeture, de repli sur soi, c’est exactement la propagande des euro-atlantistes ! Sous vos discours de Gôoche, vous n’êtes qu’un collabo de l’ Empire.

          • cyberfurax 18 septembre 2015 11:38

            @julius 1ER
            Bonjour,
            je me permet de vous suggérer de vous informer sur le programme de François Asselineau. Il est le seul à analyser autant d’aspects de cette escroquerie planétaire tant sur le plan factuel que juridique. Il est le seul à argumenter juridiquement ses positions. Manque-il de charisme ( et encore !!! ) ? Cela semble affaiblir la porté de sa pensée. Mais vous vous retrouveriez peut être dans son discours en vous donnant la peine de l’écouter. C’est tout le mal que je vous souhaite.
            cordialement


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 septembre 2015 07:54

            L’euro (l’euro mark) est bel est bien responsable de la faiblesse des exportations de l’ensemble des pays de la zone euro, hormis l’Allemagne... , puisqu’il ne peut pas être dévalué.

            La conséquence, c’est « la dévaluation interne », une contraction de la masse salariale par la fin des acquis sociaux et la fin du modèle social mis en place par le CNR après 1945.

            C’est l’inventeur de l’euro lui même qui explique que l’euro a pour but « d’envoyer les Etats providence aux égouts ».


            • howahkan howahkan Hotah 17 septembre 2015 08:59

              @Fifi Brind_acier
              salut..

              l’état providence est encore bien sur une formule fausse, il s’agit d’éliminer à tout prix de notre champs de pensée , ou du moins de ce qu’il en reste, le fait absolu incontournable que sans collectif rien ne se fait, de brosser la masse abrutie par elle meme avant toute chose dans le sens du pire qui est en chacun et qui est tout pour ma gueule etc etc..but ultime : remplacer le pseudo etat providence par un etat totalitaire « privé » non providentiel sauf pour lui meme ou les parasites qui n’ont jamais fait un seul jours de de vrai travail se la gamberge tranquille grasse au collectif providence...pour eux meme.......

              c’est du vol qualifié bien sur....

              le but est de diriger la providence non pas vers tous et entre tous ce qui sera la paix, mais vers une catégorie,celle des voleurs qui grâce à l’appui passif ou actif de la masse abrutie avant tout par elle meme, arrive à ses fins ....

              cela dit toute personne qui admet la competition sans rien y comprendre donc sans en saisir tout depuis la racine jusqu’aux effets les plus terribles comme la guerre est responsable de cet etat de fait..ce qui doit faire environ 99% des humains...

              la messe est elle dite ???

              Who knows ??

              salutations...


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 septembre 2015 14:23
              @Fifi Brind_acier
              « L’euro marc » ça n’existe pas. L’Allemagne a abandonné le mark justement pour mettre les autres pays de l’Europe sous sa botte. MAIS c sont les capitalistes allemands en collusion avec tous les capitalistes de toute « nationalité » (les capitalistes n’ont pas de nationalité - ils utilisent le nationalisme pour lancer les ouvriers les uns contre les autres) de l’Europe.

              Les exportations de l’Europe ne sont pas faibles - les chiffres démentent vos allégations. MAIS il est vrai qu’il faudrait qu’elles soient encore plus importante TOUJOURS PLUS IMPORTANTES C’EST LA LOI DU CAPITALISME MONOPOLISTE.

              Ce qui entrave le développement des exportations européennes (vous parlez ici comme un capitaliste européen miss Brin d’acier) c’est 1) la concurrence de l’impérialisme chinois qui produit moins cher - d’où la vague de MIGRATION ACTUELLE - MIGRANTS DEVANT FAIRE CHUTER LES SALAIRES DE TOUS LES OUVRIERS D’EUROPE SOUS LE COUVERT DE L’HUMANITAIRE
              2) la deuxième raison est que l’économie capitaliste mondialisée stagne avant de s’effondrer - LES MARCHÉS NE SONT PLUS EN EXPANSION MAIS EN CONTRACTION.

              Euro, marc, franc suisse ou français tous sont dans la merde de la crise systémique et ne peuvent espérer accroitre les exportations quand les masses ouvrières et prolétariennes mondiales  ont de moins en moins d’argent pour subvenir à leurs besoins

              Le crédit (quelque soit la monnaie) a palier à cette faiblesse pour un temps - ce temps achève et le jugement dernier approche sous la forme d’un immense conflit mondial ou LE DIEU CAPITALISTE NE RECONNAITRA PAS LES SIENS ( smiley

              Robert Bibeau Directeur LES7DUQUEBEC.COM


            • julius 1ER 17 septembre 2015 14:46

              @howahkan Hotah

              tu t’améliores Howhakan... respect !!!!!

            • howahkan howahkan Hotah 17 septembre 2015 15:35

              @julius 1ER

               smiley................................. !!!!!


            • howahkan howahkan Hotah 17 septembre 2015 15:37

              @julius 1ER

              cela dit j’en garde sous la semelle....sinon c’est l’ internement direct pour assistance a personne en danger smiley


            • Fergus Fergus 17 septembre 2015 16:38

              Bonjour, Robert Bibeau

              « L’Allemagne a abandonné le mark justement pour mettre les autres pays de l’Europe sous sa botte. »

              Désolé, mais voilà une affirmation totalement fausse. Lors de la création de l’euro, le 1er janvier 1999, l’Allemagne était en difficulté économique et rien ne laissait présager le redressement qui est intervenu quelques années plus tard. On disait même que la réunification continuerait de plomber l’économie allemande durant encore 15 ou 20 ans. Bref, l’Allemagne était très loin d’imaginer qu’elle détiendrait le leadership de l’UE une décennie plus tard.

              Souvenons-nous comment les conditions de la gouvernance allemande ont radicalement changé au cours de l’année 2003 avec la mise en place radicale des mesures Schröder, jusque-là leader d’une coalition rouge-vert qui n’avait aucunement l’intention de se lancer dans une voie libérale. Ce changement de politique a d’ailleurs conduit Schröder à la défaite en 2005 au profit de Merkel.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 septembre 2015 21:09

              @howahkan Hotah
              Vous radotez avec votre « compétition ». Vous enchantez tous ceux qui rêvent de remplacer le modèle social français par la charité, comme aux USA.


              Les acquis sociaux sont exactement le contraire de la compétition, il s’agit de solidarité nationale et de répartition de la moitié de la richesse nationale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès