Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le chômage est-il voulu ?

Le chômage est-il voulu ?

Et s'il y avait une complicité des politiciens et de certaines grandes entreprises pour maintenir un taux élevé de chômage ?

Suite à ce mouvement social qui se produit à l'heure actuelle chez Carrefour, j'en viens à me poser la question : et si finalement, le chômage de masse qui règne en France depuis près de trente ans était voulu par nos élites dirigeantes, de droite comme de gauche ?

Vous me direz sûrement que cela n'a aucun sens, que l'intérêt de tout homme politique est plutôt d'assurer la croissance, la prospérité, le plein emploi de ses concitoyens. Seulement, réfléchissez-y une minute : tout le monde sait que le grand patronat, le Medef, est un lobby puissant et important, et qu'il cherche à peser sur les décisions, comme tant d'autres. Alors posons-nous la question : quel serait l'intérêt d'un chômage élevé ? 

On le dévine aisément : dans une société de plein emploi, le rapport de forces est au profit du salarié, qui peut toujours quitter son entreprise s'il n'est pas satisfait pour aller chez le concurrent d'en face. C'est ce qui oblige donc les employeurs à les augmenter, et c'est ce qu'il s'est passé sous Tony Blair en Angleterre, comme actuellement en Allemagne ( http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110226trib000604363/salaires-les-allemands-plus-gates-que-les-francais.html ).

Dans une société de chômage de masse au contraire, le rapport de force est au profit des employeurs. On explique donc aux salariés qu'il leur faut se serrer la ceinture, qu'au vu du nombre de chômeurs, il y en aura toujours un qui sera ravi de prendre la place de tel ou tel. Les salariés n'ont donc aucun choix possible. 

Une autre raison, économique cette fois, peut justifier pareille politique : le niveau élevé des charges sociales pénalise durement l'activité économique, ce qui explique aussi pourquoi beaucoup d'employeurs n'embauchent pas. Dans le cas des TPE et des PME, qui n'ont bien souvent pas assez de trésorerie, cela peut se justifier, mais dans le cas des grands groupes, notamment la grande distribution, il est question de ne pas remplacer au maximum les départs en retraite et de rentabiliser au mieux les espaces de vente, de travail. C'est ce qui permet justement de faire toujours plus de profits, même si les clients, qui ont besoin de conseils, s'en trouvent alors pénalisés. 

On constate à travers ces chiffres la différence du taux de chômage en France avec ses homologues européens ( http://www.touteleurope.eu/fr/actions/social/emploi-protection-sociale/presentation/comparatif-le-taux-de-chomage-dans-l-ue.html ) et notamment un lien de causalité avec les cotisations sociales qui dans le cas français, ne cessent d'augmenter ( http://www.senat.fr/rap/r98-483/r98-48341.html )

Pourrait-on blâmer les entreprises ? Au fond, si une minorité en profite allègrement, c'est le modèle économique et social actuel, menés par des gouvernements de droite comme de gauche d'ailleurs, qu'il faut repenser car il favorise toutes les dérives possibles et imaginables. Les patrons allemands, anglais, suédois ou canadiens ne sont pas d'une certaine façon, plus sympas que leurs homologues français au niveau de l'embauche ou des rémunérations. Le contexte économique de ces pays est différent et leur permet d'avoir plus de marges de manoeuvre. Il devient donc impératif d'agir avant que n'éclate une révolution en France, ce qui ne serait dans l'intérêt de personne, surtout pas des salariés eux-mêmes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 12 avril 2011 09:31

    Pas besoin de réfléchir bien longtemps... Bien entendu, une dose importante de chômage est favorable au patronat/employeurs.
    Cela va permettre non seulement de tirer les salaires vers le bas, mais également de recourir à toutes les formes de contrat de travail temporaire, à mi-temps, ou précarité pour les salariés. N’oublions pas pour les jeunes, les stages non, ou très peu, rémunérés ou certains apprentissages qui ne sont rien d’autre que de la main d’oeuvre gratuite.

    Autant de marge supplémentaire... bénéfices ... et, in fine, dividende pour les actionnaires.

    Quel beau monde que le libéralo-capitalisme, tout de même ...


    • Leo Le Sage 15 avril 2011 18:34

      @Par Alpo47 (xxx.xxx.xxx.134) 12 avril 09:31
      Ce n’est pas tirer le salaire vers le bas qui est un problème en soi.
      Les allemands ont tiré le salaire de la majorité des travailleurs pour pouvoir supporter ensemble la crise économique.
      Maintenant que tout va mieux, ils peuvent réclamer leur du ce que le patronat allemand ne va pas se permettre de refuser.
      Surtout que maintenant l’Allemagne est consciente qu’elle est compétitive par rapport notamment à la France.

      Vous reprochez aux employeurs de prendre des apprentis parce que c’est de la main d’oeuvre gratuite.
      Même si elle est gratuite, cette main d’oeuvre travaille et au moins elle apprend quelque chose.
      Estimez vous heureux que l’entreprise ne se permettent pas de ne pas vous embaucher ou pire de vous réclamer un dû parce que vous avez reçu une formation.
      De nos jours on paye une formation, ce n’est pas du tout gratuit, loin de là, pourtant même lorsqu’on offre des formations gratuites, où les bénéficiaires sont même payés, j’ai remarqué que certaines personnes n’en tirent toujours pas profit !
      Un vrai scandale !


    • jaja jaja 12 avril 2011 09:33

      @ l’auteur :"Il devient donc impératif d’agir avant que n’éclate une révolution en France, ce qui ne serait dans l’intérêt de personne, surtout pas des salariés eux-mêmes."

      Si cette Révolution a comme principe le partage du temps de travail et le partage des richesses les salariés au contraire ont tout a y gagner....


      • Robert GIL ROBERT GIL 12 avril 2011 09:38

        Pour créer de l’emploi il ne faut pas alléger les charges des entreprises, qui ne
        sont d’ailleurs que des cotisations sociales, mais au contraire instaurer un impôt
        sur les sociétés indexé sur le nombre de chômeurs. Plus le nombre de chômeurs
        augmente, plus l’impôt augmente, le nombre de chômeurs diminue, l’impôt
        diminue et si le chômage disparaît, l’impôt disparaît ! Il faut que le MEDEF et le
        patronat n’ait aucun intérêt à ce qu’il y ait du chômage.Lire.........

        http://2ccr.unblog.fr/2010/11/04/creer-de-lemploi-ou-des-richesses/


        • jcbouthemy jcbouthemy 12 avril 2011 10:37

          Le choix de la France dans un premier temps, relayé ensuite par la BCE de lutter contre l’inflation aboutit inéluctablement à une montée du chomage. Il s’agit d’une règle économique de base formulée par Keynes, toujours enseignée dans nos universités et appliquée pour le plus grand bonheur des capitalistes dont la valeur des biens ne cesse d’augmenter.
          Si on ajoute à cela tous les avantages qui en découlent pour tous ceux qui emploient directement ou indirectement de la main d’oeuvre, cela explique que peu de gens veuillent que la situation change.
          D’autant plus étonnant alors même que notre constitution donne à chacun le « droit d’obtenir un emploi ».
          Mais lorsque l’on se rend compte de la difficulté à rendre effectif un tel droit et que la quasi totalité des partis politiques et syndicats y sont résolument opposés l’on est bien obligé d’en conclure qu’il ne s’agit pas du hasard mais d’une volonté délibérée de faire en sorte que perdure un taux de chomage élevé.
          Pour ceux qui voudraient en savoir davantage
          http://jcbouthemy.blogspot.com/


          • Leo Le Sage 15 avril 2011 18:36

            @Par jcbouthemy (xxx.xxx.xxx.21) 12 avril 10:37
            1/ « droit d’obtenir un emploi »
            C’est un droit : il n’y a pas d’obligation là-dedans !
            L’état ne peut pas l’interdire d’avoir un emploi... smiley

            2/ Les « syndicats » sont contre le droit d’avoir un emploi ? Quels syndicats ?

            3/ La lutte contre l’inflation aboutit à une augmentation du chômage ?
            Non non...
            Si c’est le cas, alors les pays qui ont un taux d’inflation faible et un taux de chômage faible devraient être l’exception ce qui n’est pas le cas.
            C’est la rareté qui crée une inflation et pas autre chose.


          • PtitLudo PtitLudo 12 avril 2011 10:47

            Eheh vous débarquez ? La question ne se pose même pas, cherchez NAIRU sur google et vous aurez votre réponse.


            • Leo Le Sage 12 avril 2011 18:53

              Par PtitLudo (xxx.xxx.xxx.144) 12 avril 10:47
              « La question ne se pose même pas »
              Non, il y a trop de chômage en France...

              D’accord avec NAIRU.
              Mais si la banque centrale fait son travail, le risque inflationniste est faible.
              Au final donc,NAIRU aura moins d’impact.

              Les Pays-bas avait un taux de chômage très faible (mars 2010 = 4,1 % ), je ne me souviens pas avoir entendu parler d’inflation à deux chiffres...


            • terreetciel terreetciel 12 avril 2011 11:08

              Théorie périmée !
              c’est une vieille théorie marxiste qui ne fonctionne plus au contraire, avec le RMI depuis plus 20 ans les assistés posent leurs conditions pour accepter de travailleurs.
              L’économie socio politique ne fonctionne pas avec de vieux slogans des années 70 il faut réfléchir un peu


              • PtitLudo PtitLudo 12 avril 2011 11:18

                Ben en tout cas elle est peut-être périmée, mais drôlement bien appliquée en tout cas !!!!


              • foufouille foufouille 12 avril 2011 11:32

                "c’est une vieille théorie marxiste qui ne fonctionne plus au contraire, avec le RMI depuis plus 20 ans les assistés posent leurs conditions pour accepter de travailleurs."

                va bosser pour 500€ !


              • PtitLudo PtitLudo 12 avril 2011 11:39

                En tout cas merci de nous faire part ainsi du côté « social » du FN ;) On n’en demandait pas tant.


              • Leo Le Sage 15 avril 2011 18:37

                @Par terreetciel (xxx.xxx.xxx.52) 12 avril 11:08
                « L’économie socio politique ne fonctionne pas avec de vieux slogans des années 70 il faut réfléchir un peu »
                Keynes, Roosvelt et Karl Marx sont de nouveau à l’ordre du jour : leurs théories datent d’avant les années 70...
                Donc, c’est plus à vous de réfléchir un peu... smiley


              • asterix asterix 12 avril 2011 11:19

                Du temps du plein emploi, un salarié mécontent pouvait dire merde à son patron et trouver très vite du travail ailleurs. Aujourd’hui, il doit se taire, turbiner comme un malade et subir toutes les exactions ou presque sous peine de perdre son droit à la subsistance.
                Je crains donc que vous ayez mille pour cent raison...


                • jpm jpm 12 avril 2011 11:52

                  Tout a fait daccord avec Asterix. C´est pour cela que je pense que l´introduction d´un Revenu Universel... et inconditionel est indispensable pour reequilibrer le rapport de force entre salaries et patrons. Un employe assure de conserver son revenu de base en quittant volontairement un patron indelicat sera plus a meme de decider ce qui est acceptable ou pas.


                • Salamanca Salamanca 15 avril 2011 11:57

                  Mlaheureusement...


                • lauravox 12 avril 2011 12:22

                  C’est une vision des choses assez intéressante et qui demande à réfléchir. Mais je n’y crois pas car l’Etat perd aussi pas mal d’argent avec les chomeurs.


                  • gonzales gonzales 12 avril 2011 20:13

                    dans une democratie au vrai sens du terme l’etat c’est le peuple car la democratie c’est la gestion du peuple par le peuple mais comme nous ne ne sommes pas en democratie mais en < monarchie semi dictatorielle< l’etat n’en a rien a foutre nos sois disants dirigeants ne dirigent rien ils sont la pour se remplir les poches un point c’est tout .le seul but de sarko c’est de foutre la france par terre de supprimer la secu et d’enrichir les riches au detriment des pauvres et tout cela en accord avec le medef parisot et cie.mais une chose est certaine il y a toujours un revers a une medaille et le jour ou les francais auront compris ils prendront peut etre exemple sur ce qui se passe de l’autre cote de la mediterrannee du moins je l’espere


                  • La fille du croquant La fille du croquant 12 avril 2011 12:37
                    Le NAIRU, qu’est-ce que c’est ? Vous avez perdu votre emploi ? Avant toute considération individuelle, vous devez impérativement savoir que le chômage est un outil économique précieux et qu’il est, de ce fait, voulu et même planifié.

                     Que le chômage de masse soit un fléau présenté comme un "vilain dragon contre lequel on fait tout" ou, au contraire, comme un choix politique, il n’en demeure pas moins que vous, qui en êtes l’innocente victime qu’on cherche à culpabiliser et qu’on stigmatise en toute occasion, ne devez en aucun cas ignorer le concept du NAIRU, sa face cachée par excellence.

                    Quel animal se cache derrière ce nom barbare ?
                    NAIRU = Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment.
                    En français, « taux de chômage non accélérateur d’inflation ».
                    Un taux qui repose sur deux piliers fondamentaux : la pression sur le marché de l’emploi par le chômage (qui favorise le gel sinon la baisse des salaires, ainsi que la précarisation et la dérèglementation du travail), et la soi-disant lutte contre l’inflation. Son taux généralement retenu étant fixé à… 8%.

                    Son principe actif en est la peur et le chômage n’en est qu’un moyen, sans doute le plus efficace dans une société de consommation de masse salariée à 90%.
                    ...

                    « Déjà en octobre 1996, un conseiller d’Alain Juppé, alors Premier ministre, déclarait : "Dans la conjoncture actuelle, il n’y a que la pression du chômage qui évite une embardée sociale. Une amélioration sur le terrain de l’emploi entraînerait fatalement une pression salariale que le pays ne peut se payer". » (Extrait du chapitre « L comme Libéralisme » de « Chômage Senior : Abécédaire de l’indifférence » par Gérard PLUMIER)

                    Le chômage est voulu et planifié. Le NAIRU en est la clé...

                    En fait, le chômage n’est rien d’autre qu’une variable d’ajustement économique au service du politique. A l’heure où les discours vont dans le sens d’une culpabilisation toujours plus stigmatisante d’un chômeur supposé responsable de sa situation, profiteur ou fraudeur, cette analyse est un contrepoint capital sur lequel nous devons demander des comptes à nos dirigeants.

                    Également, retenez cet extrait ô combien explicite d’un rapport de l’OCDE ("Stimuler l’emploi et les revenus" - Perspectives de l’Emploi 2006) : « Les réformes structurelles qui commencent par générer des coûts avant de produire des avantages, peuvent se heurter à une opposition politique moindre si le poids du changement politique est supporté dans un premier temps par les chômeurs. En effet, ces derniers sont moins susceptibles que les employeurs ou les salariés en place de constituer une majorité politique capable de bloquer la réforme, dans la mesure où ils sont moins nombreux et souvent moins organisés. »
                    D’où, par exemple, la récente loi sur les « droits et devoirs des demandeurs d’emploi » (PPAE et ORE) impulsée par Nicolas Sarkozy, qui organise drastiquement et à la baisse les prétentions professionnelles et salariales des intéressés : de quoi, par ricochet, niveler l’ensemble du salariat vers le bas et contenir ainsi l’inflation, grande obsession des banquiers centraux.

                    Croyez-le : Bien qu’il soit une promesse électorale récurrente (que l’on mime de souhaiter alors qu’il n’en est rien), le « plein emploi » est le pire ennemi des profits. C’est pour cela qu’on n’est pas prêts d’en voir un jour la couleur, et que le chômage de masse a encore de beaux jours devant lui !

                    Maintenant, vous pouvez continuer à explorer cette rubrique qui a pour but de vous aider, par le savoir et la réflexion, grâce au « temps disponible » qu’on vous impose, à mieux vivre votre situation.

                    http://www.actuchomage.org/Vivre-le-chomage/le-nairu-quest-ce-que-cest.html

                    • RilaX RilaX 12 avril 2011 14:24

                      Que dire de plus ?
                      Cette explication (et la constatation que notre taux de chomage coincide avec ce fameux NAIRU) suffit a comprendre la politique de l’emploi de nos gouvernement passé, présent et à venir ...


                    • iris 12 avril 2011 13:13

                      pour le medef et diverses organisations patronales, les salariés sont comme des marchandises cad interchangeables et à payer le - possible sauf s’ils sont très qualifiés et indispensables à leur corporation pour realiser des profits-c’est pour eux une matière première comme une autre- di ils pouvaient transformer tous les salariés en machines ce serait le top pour eux !! et l’amortissement est déductible et plus de droit du travail !! 


                      • picpic 12 avril 2011 13:49

                        Le chômage est il voulu ?
                        Il me semble que si vous cherchez pourquoi et comment le chômage fut créé, vous comprendrez immédiatement en quoi, il est non seulement voulu, mais indispensable aux finances de l’état !

                        Le chômage c’est l’idée génial qu’avait trouvé « l’état »à l’époque, pour prendre l’argent des travailleurs qui s’enrichissaient à force d’épargne et le mettre dans la poche des pauvres qui se chargeaient de le dépenser pour eux.

                        En gros le chômage fut inventé pour que les riches entreprises récupèrent le pognon qu’elles donnaient à leur travailleur...Pognon qui n’a rien à faire dans la poche d’un ouvrier !

                        Quand je vois des questions tel que "Le chômage est il voulu ? "
                        Je me pose des questions, et me demande si vous avez bien réalisé que vous vivez dans un paradigme que l’état à conçut pour vous par toute sorte de conditionnement  ?
                        Sachez que tout ce que le système nous propose de « social » l’est uniquement parce que ceux qui nous asservissent y gagnent et si la tendance s’inverse, ce « social » est détruit.

                        C’est comme « l’éducation » qui fut en réalité obligatoire, parce qu’en temps de guerre les gradés ne parvenaient pas à donner d’ordre à tous ces dégénérés qui parlaient chacun leur propre patois...Bien entendu on nous l’a vendu comme une bon oeuvre civilisée...
                        Mais, rassurez vous, ils ne sont pas stupides, les hautes écoles, (le véritable « savoir  », pas ce conditionnement mental qu’on enseigne à la plèbe ) sont l’air de rien, verrouillées et ne restent accessible qu’aux engeances de l’élite.


                        • Croa Croa 12 avril 2011 23:20

                          «  mais indispensable aux finances de l’état ! »

                          FAUX !

                          C’est exactement le contraire, le chômage ne sert que les entreprises et surtout le capital. L’état a autant intérêt au plein emploi que le peuple. Une politique libérale peut faire illusion sauf lorsqu’on a comprit que le libéralisme consiste justement à trahir l’intérêt général au profit exclusif d’une oligarchie.


                        • picpic 13 avril 2011 14:44

                          Ha zut, j’avais oublié de mettre « l’état » entre guillemet.
                          nous sommes dans une ploutocratie.

                          L’état est le larbin des entreprises...
                          Donc, bien évidemment ce sont les entreprises que ça avantage...


                        • TSS 12 avril 2011 13:56

                          "Le chômage est il voulu ? "

                          OUI !! c’est une variable d’ajustement ... !!


                          • paul 12 avril 2011 14:01

                            L’auteur parait découvrir que le chômage est utilisé pour faire pression sur les salaires, selon les principes du NAIRU .
                            Qu’il note aussi l’utilisation de l’immigration « légale » si décriée aujourd’hui ou le chantage à la délocalisation que les subventions diverses à fonds perdus ne peuvent stopper face à la mondialisation .
                            Après, c’est le plaidoyer habituel des économistes libéraux pour la diminution des charges sociales afin de rendre compétitives les entreprises : sarko vient de leur faire cadeau de la taxe professionnelle , cadeau qui sera payé par nos impôts, locaux notamment .

                            Un choix de société avait été fait depuis longtemps en France, basé sur la solidarité des citoyens. La solidarité serait trop chère, c’est donc le règne du chacun pour soi et la privatisation du bien public .S’en sortiront ceux qui peuvent payer selon votre logique .

                            « Il est impératif d’agir avant que n’éclate une révolution ...qui ne serait pas dans l’intérêt des salariés eux mêmes » : quand arrive cette révolution, c’est qu’ils n’ont plus rien à perdre ,contrairement à l’oligarchie qui les exploite .


                            • Giordano Bruno 12 avril 2011 14:22

                              Effectivement, il est de notoriété publique que le chômage est voulu. Vous ne découvrez rien de nouveau.


                              • Tuttle Tuttle 12 avril 2011 15:17

                                Lire ou relire l’article de 2006, rédigé par Luigi Chiavarini :

                                http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-pire-ennemi-des-profits-est-il-9969


                                • sonearlia sonearlia 12 avril 2011 16:22
                                  Merci pour l’article, un petit rappel ne fait pas de mal.
                                   smiley

                                  • fifilafiloche fifilafiloche 12 avril 2011 16:36

                                    En Allemagne, ou la culture du travail est au coeur de la société, les salaires ont moins augmenté qu’en France, le chômage s est resorbé beaucoup plus rapidement aussi. Et pas question de compter sur l inflation immobiliere pour compenser la perte de pouvoir d achat !


                                    Ce que je ne comprend pas, c est la vision franco francaise des intervenants sur agoravox, comme si le monde se resumait au microcosme parisien...

                                    Si la rigidite du droit du travail français et la masse salariale de l Etat engendrent un croissance molle et un chômage systémique, rien n’empêche un resident d aller chercher du travail là ou il y a de la croissance, comme le font les citoyens d autres pays. L Amerique du Sud est composée pour la majorité de sa population de descendants d’Italiens, Allemands, Espagnols, Portugais qui ont été chercher fortune hors de leurs frontières. 

                                    Cette peur de l inconnu hors des frontières de notre système social est un handicap culturel qui n effleure que peu nos voisins...notre passé colonial montre que ce ne fut pas toujours le cas,

                                    • iris 12 avril 2011 16:46

                                      oui au japon i ll ya deu boulot !! envoyez vos enfants !!


                                    • paul 12 avril 2011 17:05

                                      « Arbeit macht frei » c’est bien connu .
                                      Aller chercher fortune - ou survie - hors de ses frontières ,beau projet politique pour son pays .


                                    • foufouille foufouille 12 avril 2011 17:22

                                      et hartz IV ?
                                      les boulots a 1,2 ou 3€
                                      meme les polonais veulent plus ramasser les asperges pour 3,45 brut
                                      ils font venir des roumains par car entier


                                    • TSS 12 avril 2011 17:22

                                      En Allemagne, ou la culture du travail est au coeur de la société, les salaires ont moins augmenté qu’en France, le chômage s est resorbé beaucoup plus rapidement aussi

                                      si le travail selon la loi Hartz IV vous plait ,allez travailler en Allemagne... !!

                                      rien n’empêche un resident d aller chercher du travail là ou il y a de la croissance,

                                      Comme les escargots avec la maison sur le dos ... !! .


                                    • Lorelei trinity 12 avril 2011 17:37

                                      Bonjour salamanco 


                                      je vois que bien du monde du post.fr arrive sur agora

                                      votre billet donne en tout cas un point de vue tres interessant j’ai toujours considérée que le chômage n’est pas dû au hasard, il permet de controler les gens

                                      • paoum 12 avril 2011 18:28

                                        ben voyons, les pauvres grands groupes archi-blindés de thunes n’ont pas de marges de manoeuvre à cause des vilaines cotisations !!
                                        autant les pme sont fragilisées certaines fois, mais les gros pompeur de fric !!
                                        les cotisations font vivre un système de partage unique au monde, nos services publics ( et je vous prie de croire que ça n’est pas rien...regardez le monde.), qui permettent une justice sociale...
                                        ce sont ces sangsues de banques financières et de grosses entreprises le problème, dire que cela vient d’un excès de « cotisations » c’est soit se tromper lourdement, soit faire une propagande néo-libérale...n’est-il pas ?


                                        • paoum 12 avril 2011 18:28

                                          @ l’auteur....


                                          • coudertlau 12 avril 2011 19:01

                                            Le chômage est voulu ... Et s’il n’y avait que le chomage !?... L’immigration aussi est voulue, et certainement plus que le chômage !
                                            Ecoutez Mme Parisot ! Qui mieux que le MEDEF est pour l’immigration ?
                                            Et qui croyez-vous que nos hommes politiques écoutent ?
                                             
                                            Consultez le Blog de Malika Sorel « non selectionnée » par TF1 pour s’exprimer sur ce sujet.


                                            • Leo Le Sage 13 avril 2011 19:00

                                              @Par coudertlau (xxx.xxx.xxx.112) 12 avril 19:01
                                              « L’immigration aussi est voulue, et certainement plus que le chômage ! »
                                              J’ai souvent lu que les sympathisants du FN voulaient une immigration zéro.
                                              Ayant trouvé cela absurde, j’ai fini par demander si c’est possible.
                                              Ils admettent que ce n’est pas possible...
                                              Ah bon !

                                              Maintenant lorsque je dis que ceux là même affirment que c’est possible, ils disent que non...
                                              Tiens donc.
                                              Malheureusement pour eux, c’est parfaitement possible une immigration zéro (sauf la clandestine bien sûr mais ce n’est pas le débat).
                                              la bonne question est : est-ce souhaitable ?
                                              Je n’ai pas vu un seul sympathisant du FN oser me dire que ce n’est pas souhaitable...
                                              Ils reconnaissent donc déjà implicitement l’utilité de l’immigration...

                                              Et vous qu’en pensez vous ?


                                            • kéké02360 12 avril 2011 20:42

                                              la méga pétition c’est ici :

                                              http://www.referendumretraites.org/ 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès