Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le classement 2016 publié par l’IMD sur la compétitivité mondiale (...)

Le classement 2016 publié par l’IMD sur la compétitivité mondiale prouve la fausseté de la propagande européiste

L’IMD vient tout juste de publier son « Classement annuel de la compétitivité mondiale » ( « IMD World Competitiveness Yearbook » ) pour l’année 2016. Ce classement 2016 est riche de plusieurs enseignements intéressants.

QU’EST-CE QUE L’IMD ?

L’« International Institute for Management Development » (abrégé en « IMD ») est un institut de gestion de réputation mondiale situé à Lausanne, en Suisse. Né en 1990 de la fusion de l'IMI Genève (fondée en 1946 par Alcan) et de l'IMEDE (fondée en 1957 par Nestlé), cet institut de formation supérieure a d'abord été créée par des grosses entreprises industrielles pour les besoins de l'industrie.

Aujourd’hui fondation indépendante à but non lucratif, ne bénéficiant d'aucune subvention gouvernementale, l’IMD a pour mission principale de former les dirigeants des grandes entreprises internationales dans le domaine de la direction et de la gestion d’entreprise. Chaque année, quelque 8 000 cadres de quelque 98 nationalités différentes participent ainsi à la vingtaine des programmes publics proposés (qui comprennent des cycles MBA et EMBA) ainsi qu'à des programmes sur mesure répondant aux besoins spécifiques des entreprises.

L’IMD compte 60 professeurs à temps plein et occupe les tout premiers rangs dans le classement des MBA européens et mondiaux. Dans le classement établi par le prestigieux « Financial Times », l’IMD est ainsi régulièrement classé en 1ère position mondiale dans la catégorie « Executive Education » (2008-2015) et en 1ère position mondiale également dans la catégorie « Programmes publics » (2012, 2013, 2014 et 2015).

C'est dire si les travaux de recherche et les publications de l’IMD sont considérées comme sérieuses et importantes dans le monde des entreprises, et notamment des grandes entreprises internationales.

QU’EST-CE QUE LE « CLASSEMENT ANNUEL DE L’IMD SUR LA COMPÉTITIVITÉ MONDIALE » ?

Parmi les travaux importants de l’IMD figure en bonne place son « Classement annuel de la compétitivité mondiale » ( « IMD World Competitiveness Yearbook » ) qui étudie une soixantaine de pays. (61 pays pour la livraison 2016).

L’institut de Lausanne a joué un rôle pionnier en matière d’étude de compétitivité des nations et des entreprises et a créé un « World Competitiveness Center » (Centre de la Compétitivité mondiale) en 1989.

Ce WCC – qui publie l’ « IMD World Competitiveness Yearbook » - permet d’approfondir les connaissances sur la compétitivité internationale, en recueillant les données les plus récentes et les plus pertinentes sur le sujet, auprès des entreprises elles-mêmes, et en analysant les conséquences des mesures politiques mises en œuvre. Le WCC mène sa mission en coopération avec un réseau international composé de 54 instituts partenaires.

Classement mondial de la compétitivité de 61 pays du monde est publié chaque année par l'IMD
Le Classement mondial de la compétitivité de 61 pays du monde est publié chaque année par l'IMD.

LES ENSEIGNEMENTS DU CLASSEMENT 2016 DE LA COMPÉTITIVITÉ MONDIALE SELON L’IMD

Le « Classement annuel de la compétitivité mondiale selon l’IMD » ( « IMD World Competitiveness Yearbook » ) pour l’année 2016 – qui porte sur 61 États du monde - est riche de plusieurs enseignements intéressants.

Tableau récapitulatif du Classement 2016 de la compétitivité mondiale selon l'IMD
Tableau récapitulatif du Classement 2016 de la compétitivité mondiale selon l'IMD (disponible sur http://www.imd.org/uupload/imd.website/wcc/scoreboard.pdf )

1°) les États-Unis viennent de perdre la première place

Traditionnellement n°1 mondial de la compétitivité dans le classement de l’IMD, les États-Unis d’Amérique viennent de perdre ce rang. À la grande surprise des organisateurs du classement eux-mêmes, les États-Unis rétrogradent cette année à la troisième place. -

2°) Hong Kong et la Suisse n°1 et n°2 mondiaux des économies les plus compétitives du monde

C'est désormais Hong Kong - qui avait toujours talonné les États-Unis – qui remporte cette année la première place mondiale. Autre surprise, c'est la Suisse qui remporte la 2e position, alors que nos voisins helvètes ne se trouvaient qu’à la troisième ou à la quatrième place depuis 2013.

3°) les pays européens hors UE et hors euro se classent statistiquement beaucoup mieux que les États membres de l’UE et de l’euro

Seuls 26 des 28 États membres de l’UE États membres de l’UE figurent dans le classement des 61 États retenus par l’IMD. Malte et Chypre n'y figurent pas.

Avec cette réserve, le classement 2016 révèle que, parmi les 10 économies les plus compétitives du monde figurent 6 pays européens sur 10, parmi lesquels 2 sur 6 ne sont pas membres de l’UE (Suisse et Norvège) et 4 sur 6 ne sont pas membres de l’euro (les deux précédents, plus la Suède et le Danemark).

Seuls 8 des 26 États membres de l’UE classés se trouvent parmi les 20 premiers du classement.

Et parmi ces 20 premiers figurent les 3 États ouest-européens membres de l’UE ayant refusé d’entrer dans l’euro : Suède, Danemark et Royaume-Uni :

  1. Suède (5e rang sur 61)
  2. Danemark (6e rang sur 61)
  3. Irlande (7e rang sur 61)
  4. Pays-Bas (8e rang sur 61)
  5. Luxembourg (11e rang sur 61)
  6. Allemagne (12e rang sur 61)
  7. Royaume-Uni (18e rang sur 61)
  8. Finlande (20e rang sur 61)

La majorité des États membres de l’UE et de l’euro sont en revanche mal, voire très mal classés.

Dans la seconde moitié du classement figurent 14 des 26 États membres de l’UE classés par l’IMD :

  1. l’Estonie (31e rang sur 61)
  2. la France (32e rang sur 61)
  3. la Pologne (33e rang sur 61)
  4. l’Espagne (34e rang sur 61)
  5. l’Italie (35e rang sur 61)
  6. la Lettonie (37e rang sur 61)
  7. le Portugal (39e rang sur 61)
  8. la Slovaquie (40e rang sur 61)
  9. la Slovénie (43e rang sur 61)
  10. la Hongrie (46e rang sur 61)
  11. la Roumanie (49e rang sur 61)
  12. la Bulgarie (50e rang sur 61)
  13. la Grèce (56e rang sur 61)
  14. la Croatie (58e rang sur 61)

On remarque que ces 14 pays sont tous soit des pays du pourtour méditerranéen, soit d’anciens pays de l’est. Ce sont aussi les pays qui souffrent le plus de la cherté de l’euro sur les marchés des changes (pour ceux qui ont adopté l’euro).

Source : http://www.imd.org/uupload/imd.website/wcc/scoreboard.pdf

CONCLUSION : LE CLASSEMENT IMD DE LA COMPÉTITIVITÉ MONDIALE PROUVE LA FAUSSETÉ DES ARGUMENTS DE LA PROPAGANDE EUROPÉISTE

Le Classement 2016 de la compétitivité mondiale selon l’IMD présente le singulier mérite de faire voler en éclats – et même de ridiculiser – des pans entiers de la propagande européiste.

Un classement venu du monde des entreprises elles-mêmes...

Tout d'abord, il émane de l’un des tout premiers instituts de formation à la direction et à la gestion d’entreprises, créé et financé par des très grands groupes industriels mondiaux. Les prétendus « experts » en économie invités sur les grands médias et les services du MEDEF ne peuvent donc pas décemment dénigrer ou brocarder l’IMD et ses analyses.

Statistiquement, l’UE et l’euro ne sont pas gages de compétitivité, au contraire !

Ensuite, ce classement révèle que, les pays européens qui ne sont ni dans l’UE ni dans l’euro ont statistiquement plus de probabilité d’avoir une meilleure compétitivité mondiale que ceux qui sont à la fois dans l’UE et dans l’euro. Tout particulièrement les pays du sud, France comprise, et les anciens pays de l’est.

Ce n’est pas un raisonnement, c'est un fait.

Statistiquement, la taille de la population et la superficie ne sont pas gages de compétitivité, au contraire !

Ensuite, ce classement révèle une chose très intéressante : c'est qu’il n'y a strictement aucune corrélation entre la superficie d’un État, la taille de sa population et son classement dans la compétitivité de son économie.

En effet, sur les 10 premiers du classement :

7 sont des petits États comptant moins de 10 millions d’habitants ( Hong Kong 7,2 - Suisse 8,3 - Singapour 5,5 - Suède 9,8 - Danemark 5,7 - Irlande 4,6 - Norvège 5,2, soit une moyenne de 6,6 millions d’habitants par État.

9 ont moins de 40 millions d’habitants (les mêmes, plus les Pays Bas 16,8 millions et le Canada 36), soit une moyenne de 11 millions d’habitants par État.

seul le mastodonte américain (avec 320 millions d’habitants) déroge à cette règle.

Au total, les 10 économies les plus compétitives du monde selon l’IMD abritent 419 millions d’habitants – soit une moyenne de 41,9 millions d’habitants par pays ( et les ¾ de cette population habite dans un seul des 10 pays : les États-Unis ).

Quant aux 10 derniers du classement :

3 seulement ont moins de 10 millions d’habitants (Jordanie 7,9 - Croatie 4,2 - Mongolie 2,8 )

6 seulement ont moins de 40 millions d’habitants ( les mêmes, plus Pérou 30,4 - Grèce 10,8 - Venezuela 30,6 )

Au total, les 10 économies les moins compétitives du monde, parmi les 61 économies classées par l’IMD, abritent 431,3 millions d’habitants, soit une moyenne de 43,1 millions d’habitants par pays, un peu supérieure, et plus équitablement répartie que les 10 économies les plus compétitives.

Un comparaison des superficies entre les 10 économies les plus compétitives et les 10 économies les moins compétitives donne un résultat comparable.

En bref, non seulement il n'y a aucune corrélation entre la superficie d’un État, la taille de sa population et son classement dans la compétitivité de son économie, mais on aurait même plutôt tendance à déceler l’existence d’une corrélation inverse !

Statistiquement, disposer d’une des principales monnaies du monde n’est pas gage de compétitivité, au contraire !

Enfin, on est frappé par le fait que le haut de classement est principalement occupé par des pays, souvent petits, qui ont gardé leur monnaie nationale, et dans la quasi-totalité des cas une monnaie ne faisant pas partie de ce qui est considéré comme les 5 « principales » monnaies du monde (dollar, euro, yen, livre sterling, yuan).

Tel est le cas de :

  • Hong Kong (1er rang, dollar de Hong Kong )
  • Suisse ( 2e rang, franc suisse )
  • Singapour ( 4e rang, dollar de Singapour )
  • Suède ( 5e rang, couronne suédoise )
  • Danemark ( 6e rang, couronne danoise )
  • Norvège ( 9e rang, couronne norvégienne )
  • Canada ( 10e rang, dollar du Canada )
  • Qatar ( 13e rang, riyal qatarien )
  • Taïwan ( 14e rang, nouveau dollar de Taïwan )
  • Union des Émirats Arabes Unis ( 15e rang, dirham des Émirats arabes)
  • Nouvelle-Zélande ( 16e rang, dollar néo-zélandais )
  • Australie ( 17e rang, dollar australien )
  • Malaisie ( 19e rang, ringgit )

Ce constat contredit lui aussi totalement le postulat selon lequel seul l’euro « ferait la force ».

En bref, le classement IMD réduit à néant les principaux arguments de la propagande européiste.

Les arguments selon lesquels, pour être compétitif au XXIe siècle, un pays devrait nécessairement être vaste, avoir une population nombreuse, disposer d’une des plus grandes monnaies de référence, et donc adopter l’euro et fusionner dans l’Union européenne, sont des arguments qui ne sont absolument pas validés par les faits - bien au contraire - et qui sont donc dénués de toute valeur scientifique.

En épilogue, je rappelle qu’au Conseil européen de Lisbonne de mars 2000, les dirigeants des 15 États membres de l'Union européenne de l’époque (les élargissements à l’est sont intervenus en 2004, 2007 et 2013 ) avaient adopté la « stratégie de Lisbonne » à grands renfort de tapage médiatique.

Cette « stratégie de Lisbonne » avait été présentée aux populations des nations d’Europe comme l’axe majeur de politique économique et de développement de l'Union européenne entre les années 2000 et 2010.

Son objectif claironné était rien moins que de faire de l’Union européenne « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde d'ici à 2010 » [ sic ].

Avec le temps, et devant le désastre sans fin dans lequel sont plongés les pays de l’UE, et plus spécialement encore ceux de la zone euro, cet objectif apparaît comme tragiquement risible et le Classement IMD est là pour nous le rappeler.

Du reste, la « stratégie de Lisbonne » a été discrètement passée aux oubliettes, sans que les responsables de tous ces mensonges criminels n’aient encore eu à s’en justifier.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau

Expansion dresse la nécrologie de la prétendue Stratégie de LisbonneMars 2010 : sans tambour ni trompette, le magazine L'Express-L'Expansion dresse la nécrologie de la prétendue "Stratégie de Lisbonne"...


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

173 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 3 juin 09:38

     
    Pour bosser en Suisse comme immigré faut être un cador ... où millionnaire .... et parler le suisse ... et en plus mieux le teuton .... et évidement la langue impériale
     
    Pour venir au Boobaland, faut juste payer un mafieux... et savoir dire « biberon, biberon »,
    OCDE:2/3 des colons au Boobaland ne dépassent pas le niveau collège (africain) ....
     
    En 15 ans :
    Immobilier en Allemagne -24%
    Immobilier au Japon -22%
    Boobaland : x 2,5 ...
     
    Bétonner colonie + 9 soeurs à Coulibaly = charges = moins de compétivité 
     
    La Turquie sélectionne les repris de justice, les débiles pour téter Merkel ...
     
    « Les migrants ont des beaux zodiacs neufs ... et turques » Dupont
     
    « L’absence de statistique officielle ne doit pas empêcher de regarder la réalité en face. 60% de la population carcérale, soit en 40.000 détenus, peuvent être considérés comme de religion ou de culture musulmane »  Rapport parlementaire de Guillaume Larrivé. 

     
     


    • Traroth Traroth 3 juin 16:01

      @Jo.Di
      Votre absence de maîtrise du français, combinée à un sens de la métaphore qui vous est personnel, font que votre commentaire est complètement incompréhensible.


    • zygzornifle zygzornifle 3 juin 09:47

      l’Europe manie avec autant d’habilité le mensonge et la désinformation que le dentiste sa roulette .... L’Europe est le reflet exact des gouvernements qui la composent un ramassis de crapules, de voleurs , de destructeurs , de pervers une grande partie des députés ont déja eut affaire a la justice ou y sont encore mêles trempant dans des sales affaires de détournement de fond public , de malversations , de prise d’intérêts illégaux et en plus ils se font copieusement arroser pour tous les lobbys couvrant ainsi empoisonnement à petit feux de la population , quand on voit un Sapin ou un Désir on ne peut que gerber sur cette Europe de la magouille qui ne pense qu’a déposséder ses citoyens et a la solder aux Américains contre des mallettes de dollars .... 


      • Jason Jason 3 juin 10:53

        Pouvez-vous nous expliquer ce que vous entendez par compétitivité ?

        Compétitivité de quoi ? Dans quelles conditions : économiques, juridiques, techniques, environnementales, de protectionnisme déguisé (subventions, avantages fiscaux, normes), de coût du travail et ses conditions, etc
        .
        Compétitivité, mot valise, slogan, qui n’ont pas de sens dans les discours politiciens et racoleurs. Mais, les idées sont comme les clous, plus on tape dessus...
        ...
        Par ailleurs, le tableau que vous présentez, dans lequel les USA sont comparés à Hong-Kong, n’est pas crédible. Autant comparer la France à Monaco.


        • Alren Alren 3 juin 15:35

          @Jason

          Pouvez-vous nous expliquer ce que vous entendez par « compétitivité » ?

          Je pose la même question, Jason !

          La compétitivité devrait être la comparaison entre le rendement pour un même travail entre deux travailleurs.

          En 1940, voulant prouver la supériorité sur ces porcs (schwein) de Français, prisonniers de guerre, des Allemands, race des seigneurs, organisèrent un concours de compétitivité entre un travailleur français et un allemand consistant à réaliser le même travail avec le même outillage. Il s’agissait de produire une pièce de métallurgie avec des cotes précises.

          Teuffel ! Le Français gagnait toujours !

          Alors on « aménagea » le concours. L’Allemand bénéficia d’une machine allemande ultra-moderne et le Français d’une machine française complètement obsolète avec laquelle on ne travaillait pas en France depuis longtemps. L’ancien KG (krieg gefaner), témoin visuel de la compétition, qui me racontait l’anecdote en riait encore 40 ans après : le Français arrivait encore presque à faire jeu égal avec le gros Teuton !

          Les nazis ont alors arrêté les concours ! Mais quand vint l’heure du STO les patrons d’usine recherchèrent en priorité des Français (cf. Cavanna, « les Ritals »)

          Un pays qui pratique le recel de vol fiscal comme la Suisse (activité pour laquelle un particulier serait emprisonné) aura toujours un avantage (malhonnête) si l’on rapporte le PNB au nombre d’habitants. Cela aurait été aussi vrai pour le Luxembourg, Jersey, Monaco et tous les paradis fiscaux qui bien entendu ne figurent pas dans le classement de cette école capitaliste.


        • Alren Alren 3 juin 15:47

          Pardon, c’est dans son second livre autobiographique, « les Russkofs » que Cavanna, déporté du STO, rapporte que le patron de son usine voulait absolument des Français comme travailleurs forcés.


        • Jason Jason 3 juin 18:04

          @Alren

          « La compétitivité devrait être la comparaison entre le rendement pour un même travail entre deux travailleurs. »

          Oui, c’est un bon début. Mais il faut ajouter les frais généraux, les coûts de couverture sociale, la fiscalité, le pouvoir d’achat, etc. la notion est beaucoup plus large qu’il n’y paraît. Les statistiques, la macro-économie sur laquelle la notion est basée, ne révèlent pas grand chose.

          La notion de compétitivité employée au sens large, très abstrait, n’est qu’un leurre.


        • le_tocard (---.---.88.38) 3 juin 19:34

          @Alren

          Je pense pas qu’on puisse mettre la Suisse, puissance industrielle de premier plan ( 21% du PIb contre 12 pour la finance) dans le meme panier que le Luxembourg,Jersey et Monaco, qui n’ont aucune base économique autre que la fiscalité avantageuse.
          Je sais que le cas suisse dérange beaucoup de gens en France, c’est un pays neutre , qui se mèle que de ce qu’il le regarde , qui fait bosser les apprentis avant 14 ans , dont la démocratie est probablement la plus pure au monde , ou les gens sont capables de dire aux congès payés supplémentaires et a l’immigration subie.


        • Odin Odin 4 juin 11:31

          @le_tocard

          « Je sais que le cas suisse dérange beaucoup de gens en France »

          Vous avez totalement raison. Pour cacher les effets catastrophiques sur le niveau de vie dans l’UE qui nous dirigent vers une paupérisation toujours croissante, nos oligarques et technocrates non élus, pour cacher leur félonie, nous font croire que le bon niveau de vie en Suisse résulte de l’importance de cette place financière. C’est totalement faux, c’est 9,50 % du PIB de la Suisse. 

          Part de la place financière au produit intérieur brut (2015)

          (voir tableau page 17)

          http://www.swissbanking.org/fr/20130715-fp_motor_der_schweizer_wirtschaft.pdf

           


        • Alren Alren 4 juin 12:22

          @Odin

          Les capitaux placés secrètement en Suisse ne dorment pas dans des coffres. Ils irriguent toute l’économie réelle en termes d’investissements productifs et permettent également de verser de bons salaires ce qui alimente le cercle vertueux consommation-production.
          C’est ce qui explique que les autorités de ce pays soient autant attachées à ce système moralement discutable, alors qu’est professée la vertu protestante.
          Donc les bénéfices bancaires ne sont pas le seul avantage que retire la Suisse du recel de fraude fiscale et d’argent sale.
          La Suisse a aussi bénéficié de sa neutralité pendant les guerres mondiales qui lui ont éviter des destructions et permis de vendre des armes aux deux camps (firme Œrlikon entre autres), ainsi que des dépôts effectués par des Juifs qui ne sont pas revenus des camps d’extermination nazis.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 juin 12:38

          @Alren
          Mais ça, c’était sans doute avant..... Avant le « Panama papers » qui traque tous les paradis fiscaux de la planète... sauf aux USA, pour renflouer leur trésorerie en perdition...


        • Odin Odin 4 juin 13:53

          @Alren

          Je le répète, la part de la place financière au produit intérieur brut de la Suisse (2015) c’est 9,50 % du PIB de la Suisse.

          Cela fait 70 ans que la 2ème guerre mondiale est terminée. Il faudrait peut être analyser la situation économique actuelle et à venir sur d’autres bases que celles :

          « des dépôts effectués par des Juifs qui ne sont pas revenus des camps d’extermination nazis. »

          Pour ce qui est des ventes d’armes de la Suisse, si vous le souhaitez, on peut faire un comparatif, 1933/2015, sur le C.A. réalisé par la Suisse et la France.  

          L’UE et particulièrement la France s’orientent dans une paupérisation croissante, pour cette raison, il serait préférable d’analyser pourquoi d’autres pays, qui sont proches de nous, ont des résultats économiques et sociaux bien meilleurs que nous. C’est du pragmatisme, mais il est vrai que les français sont plus forts dans les corporatismes et le dénigrement permanent de ceux qui ont des résultats positifs. 

           


        • chantecler chantecler 4 juin 14:05

          @Odin
          Mon cul !
          Les banques suisses , leurs coffre forts existent bel et bien et ça m’étonnerait que vous ayez ou y jeter un oeil .
          Le Luxembourg idem ....
          Donc votre commentaire prétentieux ne signifie rien .
          C’est comme si vous me parliez « du pauvre paysan » qui gagne pas grand chose mais qui possède des centaines d’hectares ....
          https://www.youtube.com/watch?v=81TYKUOekdM


        • Odin Odin 4 juin 14:49

          @chantecler

          Comparer l’importance de la place financière dans le PIB de la Suisse et du Luxembourg démontre que vous ne connaissez pas le sujet. Comme je ne suis pas proctologue, j’arrête ici mon commentaire. 


        • Ar zen Ar zen 4 juin 15:05

          @chantecler

          Fernand Raynaud c’est drôle. Les chiffres que vous opposent Odin sont sérieux. Vous pouvez protester mais les chiffres qui vous sont fournis sont les bons. Vous ne pouvez pas comparer le Luxembourg avec la Suisse. Voici des liens assez complets. Faîtes votre idée par vous même.

          http://www.swissinfo.ch/fre/en-chiffres_la-suisse-est-elle-vraiment-le-pays-des-banquiers-/40549762

          Et un autre lien pour l’U.E

          https://www.les-crises.fr/taille-secteurs-bancaires/


        • Alren Alren 4 juin 17:49

          @Odin

          Les biens juifs en déshérence n’ont pratiquement pas été rendus par les banques suisses ... 70 ans après la fin de la guerre. Il est difficile d’estimer leur montant mais il était considérable.

          Il faut y ajouter le dépôt secret par les nazis d’or et de valeurs pillés en Europe et sur ces pauvres Juifs, qui a été effectué quand certains dirigeants ont compris que la guerre étant perdue, il faudrait des moyens pour continuer la lutte contre le bolchévisme après la défaite.

          La chasse aux dirigeants nazis, les procès types Nuremberg ne leur ont pas donné les moyens de reprendre leurs biens.

          Or ces « cadeaux » venant s’injecter dans le circuit économique, hors du travail de production ont un effet bénéfique sur de longues années. Ils continuent de tourner indéfiniment dans la boucle s’ils ne sont pas dilapidés dans des guerres coloniales.

          Après la défaite de Napoléon III en 1870-71, la France a payé aux Prussiens 5 milliards de francs-or de dommages de guerre.

          Certains ont calculé que cela avait permis à l’empire allemand de doubler sa capacité industrielle et de dominer l’Europe, y compris dans le domaine scientifique dans les années 1880 (au grand dam des Anglais qui chercheront l’alliance française pour rétablir "l’équilibre européen").

          (Ce n’est pas par hasard si la BCE a tenté de recréer cet effet heureux en injectant de la monnaie de singe dans le circuit économique européen. Mais cet argent gratuit a été confié aux banques privées qui se sont empressées de le confier en pension à ... la BCE ou pour la spéculation sur les marchés sans qu’il soit investi dans l’économie réelle.)

          Tous ces avantages dont a bénéficié la Suisse restent « invisibles », ils ne sont pas comptabilisés dans le PIB officiel ... et pour cause !

          Tout comme n’est pas comptabilisé dans le bilan de la France, les pertes financières dues à l’euro.


        • Odin Odin 4 juin 21:03

          @Alren

          Si je suis en accord avec une partie de votre commentaire, j’aimerais que vous changiez votre façon de juger ce petit pays qu’est la Suisse. En effet, si la Suisse n’a pas été irréprochable lors de cette période de la 2ème guerre mondiale (déjà 70 ans), il est temps de changer cette image négative que les médias et les politiciens ont diffusée par le passé.

          Pour cela, il serait nécessaire que vous preniez connaissance du rapport de la commission Bergier, défendant les perspectives américaines et juives. Ainsi vous pourriez mieux analyser et comprendre que les résultats économiques et sociaux de ce pays ne sont pas basés que sur les banques et qu’il existe un gouffre entre notre pays et la Suisse.

          http://www.swissinfo.ch/fre/quinze-ans-apr%C3%A8s—retour-sur-l-affaire-des-fonds-juifs/36778780

          Aujourd’hui, si l’on veut se pencher sur de l’argent volé, il serait préférable, et à une échelle bien supérieure, de regarder du côté de la Libye. Obama ayant ordonné au Trésor de bloquer pour 30 milliards de $ d’actifs libyens.Où sont ils, je vous laisse deviner.

          http://www.voaafrique.com/a/des-avoirs-libyens-bloques-permettraient-l-achat-de-medicaments-pour-les-libyens/3220077.html

          Ou, sur la fin des sanctions économiques et financières contre l’Iran qui ne sont toujours pas soldées. 

          Bonne soirée. 


        • howahkan howahkan Hotah 3 juin 11:11

          buonjorno a tuti

          La compétition est précisément ce qui va tuer l’humain prématurément ,....si on insiste dans cette voie....et comme Anne je ne vois rien d’autre venir...
          bien sur ceci a une origine....perdue de vue depuis des millénaires...ceci a à voir avec notre programme qui aujourd’hui malheureusement est devenu le seul à fonctionner , programme appelée pensée par nous même et a voir avec l’absence de nos capacités perdues...

          voir le mythe volé d’Adam et de Eve , qui parle du temps ou tout notre cerveau était ouvert...
          etc

          la compétition n’existe pas en tant que tel..derrière se cache un effet secondaire de l’analyse appelée pensé qui conceptuellement garde ou élimine oui certes, mais des concepts seulement..

          en l’absence de notre « intelligence universelle » perdue depuis longtemps donc belle lurette ....la pensée envahie alors des champs qui lui sont interdit d’accès quand tout le cerveau marche

          alors elle fait de même avec les gens, elle garde ou élimine selon usage...la fin e cela amène le chiffre 1....or comme seul je ne peux survivre.....

          etc bien sur....

          le sujet à est a livre ouvert pour tous.....

          tout est là mais « on » n’y va pas, jamais sauf exceptions...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 23:01

            @howahkan Hotah
            C’est l’Union européenne qui a ouvert les portes de la mondialisation.
            C’est la mondialisation qui a mis en concurrence européenne et mondiale, les entreprises et les salariés. Personne ne dit que c’est une bonne chose, au contraire.
            L’article a pour but de montrer les mensonges des européistes.


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 3 juin 12:00

            Alors les stats hein, on sait toujours comment cela se termine.

            Déjà il aurait été sympa de connaître le score de la France avant l’Euro. Vous fatiguer pas : 23ème. On a donc perdu 10 places.

            10 places perdues, alors au pif :
            Corée du sud 41ème en 99
            Thailande 36ème en 99
            Tchéquie 33ème en 99
            Et 4 autres qui n’étaient tout simplement pas dans le classement en 99 : Emirats, Estonie, Lituanie, Quatar.

            Donc déjà 7 places en moins « pour rien » (soit des pays en hyper développement, soit tout simplement ignorés avant)

            Sans creuser d’avantage, on a donc perdu « que » 3 places.

            Enfin il suffit de bricoler la méthodologie pour qu’on devienne premier ou dernier, pour que l’UE soit une chance ou une malédiction. Votre article ne sert à rien.


            • Le Sudiste Le Sudiste 3 juin 21:32

              @La Voix De Ton Maître
              Ce qui est beau aussi, c’est qu’il nous donne la conclusion avant sa soi disant démonstration sur la taille des pays, leur population... C’en est même pitoyable à lire.

              Pour étudier n’importe quelles données pour en sortir une analyse plus juste, on enlève toujours les extrêmes. Ici donc dans son calcul sur le nombre d’habitant des 10 premier pays, on enlève donc le plus petit et le plus grand (Irlande 4,6 et US 320)
              La moyenne est donc de 11,1 millions d’habitants.

              La conclusion de l’artilce 50 est : "Au total, les 10 économies les plus compétitives du monde selon l’IMD abritent 419 millions d’habitants – soit une moyenne de 41,9 millions d’habitants par pays ( et les ¾ de cette population habite dans un seul des 10 pays : les États-Unis ).« 

              La malhonnêteté étant qu’UN SEUL de ses pays dépasse 41 millions. La Chine aurait été dans le classement il nous aurait sorti que la moyenne serait de plus de 100 millions ! Quel escroc ce mec ! En même temps quand on a aussi gagné sa vie comme directeur de cabinet de Pasqua qu’attendre d’autre ?

              Aux chiottes le directeur de cabinet !

               »dong dong dong : fifi en bois et nananère sont demandés pour troller afin de noyer le poisson, merci. dong dong dong"


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 23:20

              @La Voix De Ton Maître
              Les USA sont hors concours, ils vivent en pillant le reste de la planète.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 juin 06:25

              @Le Sudiste
              Si vous préférez, voici les mêmes données sous forme d’un tableau, avec 5 critères de classement.
              Surtout ne vous gênez pas pour démontrer que l’appartenance à l’Union européenne et à l’euro sont bénéfiques... .


            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 08:11

              @Fifile un mauvais coton
              T’as cherché toute la nuit ? Eh !
              Je m’en fous de ton tableau. Tu sais pas lire ? Alors on y retourne. En mieux...

              Quand on a fait HEC et que l’on présente une telle « analyse », on est un escroc. C’est cela que je dis. Rien d’autre. Si ce n’est qu’il y avait tout de même quelques signes pour comprendre quel genre d’homme était l’article 50.

              Demande à Berruyer ce que sont variance et écart type en statistique. Quoiqu’en ce moment, le petit Olivier aussi je l’empêche de dormir. Je lui ai promis de le déglinguer lui et son site depuis il est obligé de se taper tout ce que j’écris ici. Eh ! [Ca arrive mon petit Olivier, ça arrive, ne t’inquiètes pas]. Donc depuis qu’il s’est rendu compte que je me servais d’anciennes archives pour montrer le nettoyage de commentaire présents sur son site depuis plus d’un an et que j’archivais toutes les pages consacrée à son superbe dossier sur le 11 septembre, il a bossé le boutonneux. Depuis une semaine on ne peut plus archiver les pages de son site ni avoir accès à celles déjà archivées. Ahhhhh... je les fais cavaler les mecs !

              Les vendeurs de vérités m’amusent beaucoup.


            • Ar zen Ar zen 4 juin 08:39

              @Le Sudiste

              Sinon les chevilles, ça va ? Pas trop douloureuses ? 

              J’ai connu quelqu’un qui avait une belle syntaxe et qui maniait le Français avec élégance. Il avait pourtant un travers. Lorsqu’il sortait de ses gonds, il se mettait à tutoyer tout le monde et à les injurier. Il devenait par conséquent prévisible. Jusqu’au jour où il s’est rendu compte que la maitrise de ses nerfs était une chose importante. Il a repris sa plume, pris de la hauteur, et, désormais, il nous gratifie de textes toujours agréables à lire, même si, bien sûr, on peut être en désaccord avec lui de temps à autre. Il a compris que ce qui fait le charme de l’échange c’est le plaisir de la joute intellectuelle et s’est éloigné de sa tendance à la régression formelle, ce pur mécanisme de défense de son moi. 



            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 juin 08:58

              @Le Sudiste
              La modération du site « Les Crises » n’a pas besoin de lire vos commentaires, elle censure à partir d’une liste de blogueurs indésirables, immédiatement quand vous les postez...


            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 09:14

              Nananère ! tu es là aussi !

              « Il devenait par conséquent prévisible. » Paille oeil poutre. Je sais que tu aimes bien cette expression. Je te l’ai déjà dit, je siffle et les merdes de troll de l’UPR rappliquent. C’est même marqué au dessus. Relis. Je suis mieux que Nostradamus donc les chevilles ça va. Contrairement à toi je sais ce que je fais et je sais à qui je parle.

              Allo l’article 50 ? Te planques pas, je sais que tu es là. Je sais que tu lis. C’est possible de former un peu mieux les trolls de l’UPR ? Parce que là, ça ne va pas du tout. En perdant du temps à me relire tu verras que moi-même j’avais émis l’hypothèse que l’UPR devait les interdire de parler. Ceux là ils sont nuls, ils ne vont pas tenir la distance et surtout et là il faut bien que tu gamberges ils risquent de foutre en l’air le boulot du sauvetage de la France que tu as entrepris ! Avec ces abrutis, pas sûr que ta campagne soit remboursée. Eh ! J’imagine bien que tu ne le fais pas mais n’investis surtout pas ton pognon, ce serait dommage de cramer tes économies gagnées durement et fort honnêtement en étant le directeur des chiottes de Pasqua.

              N’oublie pas article 50 et analyse... Sans eux, tout cela ne serait pas écrit. Ca aussi je leur avais déjà expliqué. Sous l’article du patron, c’est bien vu ! Ils sont cons tes trolls !
              C’est eux qui vont te niquer l’accès à l’argent public... Ce serait dommage n’est-ce-pas ? Faut m’en trouver d’autres. Tu les envoies ici et je les teste. Gratos, c’est sympa non ?


            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 09:16

              @Fifi Brind_acier
              "La modération du site « Les Crises » n’a pas besoin de lire vos commentaires, elle censure à partir d’une liste de blogueurs indésirables, immédiatement quand vous les postez..."
              Ne parle pas de ce que tu ne connais pas.


            • ouam2 (---.---.41.186) 4 juin 09:27

              @Fifi Brind_acier & Le Sudiste

              Le Sudiste, meme si on peut effectivement reprocher le coté assez peu étayé de l’alalyse globale (ses références etc), ou je vais dans ton sens.

              Si on s’interresse un tant soit peu aux dépots de brevets (qui est un bon indicateur), l’etat d’avancement de la technologie dans le « dit pays », que l’on regarde apres ce que les chinois adorent (et moi aussi )comme indicateur cad les « signaux faibles ».

              On ne peut que s’apercevoir, que le tableau n’est pas tres loin de la réalité.

              Enfin de ce que je peut gratter à droite et à gauche ca va dans le meme sens.

               

              Tiens du factuel, sais tu le sudiste que la france est devnu un pays aussi dangeureux que l’irak (ou sur le meme indice en termes d’assurance) car les touristes etrangers, cad les japonais, les chinois et les ricains ne sont plus « couverts » par leurs assurrances si ils viennent en france.

              sources : un peu partout et l’emission de Brunet de RMC de ce vendredi midi sur le tourisme, pour ceux voulant verifier.

              Ca t’en bouches un coin .. non ?, cela donne quand meme de quoi réfléchir 5mn sur l’etat d’un pays... non ?

               

              Note perso : Surtout lorsque t’a dans ton entourage pleins de vieux potes qui se sont barrées et qui ne veulent absolument pas revenir, mais la tu pourrais me dire que ca ne concerne que mon entourage donc pas représentatif, c’est juste...


            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 09:27

              Encore une fois tu parles dans le vent. Tu parles de ce que tu ne vois pas.

              Concernant Berruyer, il s’agit de la suppression d’un commentaire présent depuis décembre 2013 sur son site et supprimé fin avril 2016. Ce n’est pas de la modération, c’est du nettoyage. Je l’avais expliqué ici quand je l’ai vu.
              Et le lien que je refile alors vers web-archives fonctionnait très bien. J’ai encore archivé des pages de son sites le 27 ou 28 mai. Il a bloqué l’accès à web-archive vendredi ou samedi dernier. Mais je vais sous peu reparler de tout ça.
              T’inquiètes pas Fifi en bois, je sais ce que je dis...


            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 09:31

              @ouam2
              Je ne parle QUE de l’escroquerie de l’article 50 sur la présentation des chiffres.


            • Ar zen Ar zen 4 juin 09:35

              @Le Sudiste

              Le preuve par 9. Cette fois ci c’est la régression stade anal voire oral. Pas bien brillant.

              Tu, tu, tu.....

              Marshall Rosenberg, « la communication non violente ».

              https://www.google.fr/search?q=les+mots+sont+des+fenetres&client=safari&hl=fr-fr&prmd=sivn&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwj0m5fS7Y3NAhUDnBoKHUWpBscQ_AUICCgC&biw=1024&bih=672#imgrc=iCy_zsZqKfDZeM%3A


            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 09:54

              @nananère
              Oui, tu m’as déjà refilé ce lien 3 ou 4 fois. Je t’ai déjà dis que vu là où vous en êtes ça donnait pas envie d’avoir les mêmes lectures. D’autant que visiblement tu ne sais pas lire ou tu ne comprends ce que tu lis.
              Pour cadrer avec « stade anal et voire oral » on lit bien nananère : Je m’en branle de tes références.
              Il doit être fier l’article 50 d’avoir de tels soutiens !

               


            • Ar zen Ar zen 4 juin 10:09

              @Le Sudiste

              Pas très attentif le Sudiste. Il s’agit ici de la communication non violente. L’autre lien concernait la théorie du non jugement, de la théorie à la pratique. C’est différent. C’est ici, pour mémoire :

              https://www.google.fr/search?q=la+th%C3%A9orie+du+non+jugement&client=safari&hl=fr-fr&prmd=niv&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjnxf759I3NAhVCuRoKHffrCpQQ_AUICCgC&biw=1024&bih=672#imgrc=fQ9Gw8ptYBKQsM%3A

              « Tu ne sais pas lire ou tu ne comprends (pas) ce que tu lis ». Nul n’est censé se prévaloir de ses propres turpitudes.


            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 10:24

              @nananère
              C’est beau.
              « Pas très attentif le Sudiste ». Non, c’est pas ça mais tu ne comprends pas. Je suis cohérent, je ne te lis pas. Je survole, et pour te croiser je fais du rase motte.
              J’en ai rien à foutre de ce que tu écris. Ce qui m’amuse c’est seulement de rajouter des lignes ici pour faire de la pub à l’article 50. Le temps que tu comprennes ça, j’ai le temps d’aller faire deux trois trucs. Je repasse plus tard !
              Fais moi des beaux commentaires d’ici là.


            • ouam2 (---.---.41.186) 4 juin 10:45

              @Le Sudiste Ah Ok, je me referais moi à l’analyse dans mon commentaire.

              et je pzansait que tu parlais de cela (le fond quoi !)

              Essaye d’etre plus précis, parce que tu vois ca peut preter à qui proco.


            • Ar zen Ar zen 4 juin 10:51

              @Le Sudiste

              Si, si, c’est un constat. Vous n’êtes pas attentif. C’est une constante chez les personnes dissipées. Mais vous allez vous améliorer, j’en suis certaine. 


              Vous vous abstentez pour apprendre à lire ?

            • Le Sudiste Le Sudiste 4 juin 22:15

              @Ouam Ouam

              J’ai des dons de voyance concernant l’apparition des merdes de troll de l’UPR. L’as-tu vu plus haut Ouam Ouam ? Malheureusement mes dons sont limités, je ne pouvais pas prévoir ce que tu allais écrire dans ton commentaire posté APRES ce que j’avais déjà écrit. Le comprends-tu Ouam Ouam ? "je me referais moi à l’analyse dans mon commentaire. et je pzansait que tu parlais de cela (le fond quoi !)." T’inquiètes Ouam Ouam, il n’y a pas de kiproquo. Mais j’ai déjà assez à faire avec les mongoliens de l’UPR, tu ne crois pas ? Non ! Ne me dis pas que tu as ta carte à l’UPR ! Même pour le blé qu’il t’aurait alors taxé l’article 50 s’en arracherait les 3 cheveux qu’il lui reste sur la tête !


              Et moi tu sais, gentiment nananère m’explique que je ne suis pas attentif (et je ne vais pas chercher le reste) et me donne des conseils de lecture tout en sachant que je ne sais pas lire. Oui, c’est bizarre, je sais. En même temps quand je parle aux assassins bac+15 du nucléaire, je suis trotskiste, du NPA, écologiste de Greenpeace, pour d’autres je suis minable, facho, antisémite pour d’autres complotiste, conspirationniste, antimite à cause d’une vie ratée et misérable, pour d’autres encore un peu tout à la fois. Ca dépend de qui lit et des frustrations de chacun.

              J’ai des jeux bizarres Ouam Ouam. La déglingue des escrocs bac+15. Tu connais ? Non ? Alors peux-tu me laisser m’amuser tranquille ? C’est possible ça ?

              Concernant le « fond » que tu définis toi-même et tu as bien raison, j’en parle d’un autre AVANT ce que tu racontes. Je dis ou plutôt le redis que le fond est autre. Je vais l’écrire en gras parce que c’est beau ici : L’article 50, François Asselineau, ne peut être après avoir fait HEC qu’un escroc quand il présente une telle analyse des chiffres qu’il donne. Je dis aussi et je l’ai déjà dit aussi, qu’en ayant été directeur de cabinet où Pasqua trônait, cela signifie beaucoup de choses pour les français informés et il n’y a bien que les mongoliens de l’UPR pour le croire blanche colombe.


              Le fond pour moi est bien de présenter l’article 50 tel qu’il est et je suis ravi que les trolls merdiques de l’UPR m’en donne une nouvelle fois l’occasion. Cerise, sous l’article du patron ! Ils sont vraiment mauvais ! Il me paraît plus qu’illusoire de croire que de tels mecs soient là pour le peuple. Son passé est assez clair là-dessus pour ceux qui connaissent la mafia politique française. Pasqua c’est le trafic d’héroïne, le trafic d’arme, les casinos, les jeux, les assassinats politiques, la déstabilisation de l’Afrique et j’en passe. Il n’y a bien que l’article 50 pour prétendre ne pas être au courant quand il applaudit Pasqua et Marchiani pour trouver du boulot.

              Néanmoins, je trouve bien utile le travail de ses trolls qui déglinguent ici tous les autres, ça m’évite de le faire... Continuez donc, mais essayez de le faire intelligemment si vous y arrivez. D’autant qu’il faut remettre les pieds sur terre, on est 70 millions dans ce pays et il y a 2 ou 3000 lecteurs des articles d’Agoravox.

              Si l’article 50 était un homme digne et respectable, il parlerait du seul réseau pédocriminel de ce pays protégé par la justice et la police maçonniques, réseau où l’on viole, torture et assassine des gosses dans la plus grande impunité. Il parlerait aussi des massacres du 11 septembre, de ceux de Londres et du Bataclan s’il prétend lutter contre ceux qui nous dirigent. Pour le moment, sur ces sujets, il ferme sa gueule. Qu’il continue, chacun son camps. A part ses fans aussi ignorants qu’abrutis, personne n’attend rien de lui. Ni des autres d’ailleurs. Par contre eux attendent votre pognon et ils ont de grandes poches. Heureusement de plus en plus de monde comprend bien que tous ces gens c’est la même merde.


              En attendant j’affirme que l’article 50, François Asselineau, comme tous les prétendants à l’élection présidentielle de 2017, comme tous les politiques ayant un mandat national sont des salopards et des traitres. Ca se démontre au moins avec les éléments cités plus haut. Et c’est pas en m’envoyant devant la justice des pédocriminels et des maçons que cela changera cette réalité. D’autant que j’en ai rien à foutre, ça m’amuserait même.


              Et à titre personnel je suis pour que les traitres à ce pays soient pendus, fusillés, électrocutés, égorgés, brûlés vifs, écartelés, peu importe, par l’armée française. Qu’ils soient éliminés physiquement. Et François Asselineau fait partie de ceux là. C’est une position politique on ne peut plus clair. S’il y a aujourd’hui dans ce pays une chasse aux « complotistes », parce que je suis un peu Nostradamus je prédis une chasse aux salopes et ça, ça peut arriver bien plus vite qu’ils ne l’imaginent.


              Merci les trolls de l’UPR pour m’avoir mener à écrire cela sous l’article de votre escroc de gourou.


              Un petit message personnel à l’article 50. Donc les autres, vous ne lisez pas, c’est personnel.

              Aux prochaines élections nationales (s’il n’y en a pas avant la date prévue ce qui serait étonnant), il y aura un « front républicain ». Vu ton CV c’est bien ta seule porte de sortie. Ne l’oublie pas, mai 2017 est une date fixée par le processus normal de l’escroquerie démocratique à laquelle tu participes et qui te fait vivre. C’est loin mai 2017, c’est très loin et beaucoup ont compris que le "front républicain pour la démocratie, la liberté et le les petits oiseaux" était la seule façon de ne pas se faire casser le cul ou pire (ou mieux selon d’où l’on se place) d’en perdre la tête. Si tu ne t’en rapproches pas maintenant tu n’as que peu de chance de garder la tienne sur les épaules. Renseigne-toi mon petit article 50. Winter is coming.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès