Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le dollar, une valeur de refuge ? Sans blague ! Et l’or alors (...)

Le dollar, une valeur de refuge ? Sans blague ! Et l’or alors ?

Le dollar monte et l’or baisse. Tout devrait les conduire à faire l’inverse. Pourquoi ?

Depuis près d’une semaine, le dollar grignote progressivement l’euro. En revanche, il est lui-même grignoté par le yen et le yuan. Quelques analystes en ont profité pour expliquer qu’une tendance à considérer le dollar comme une valeur de refuge serait de retour en ce temps de détraquage de l’économie mondiale.

Ces analystes me semblent quelque peu perturbés par la valse étourdissante des commentaires et des nouvelles économiques qui parcourent les ondes hertziennes dans tous les sens en ce moment.

Comment le dollar pourrait-il encore être considéré comme une valeur de refuge aujourd’hui, alors que la dette des États-Unis est actuellement de 10 000 milliards de dollars ? Leur déficit budgétaire représente actuellement 5 % de leur PIB, sans y inclure les 700 milliards du plan de sauvetage des banques, dont l’existence matérielle est problématique. La quasi-faillite de l’industrie automobile vient d’être annoncée, après la montée du chômage à 6,5 %, suite à la perte de 320 000 emplois au cours des deux derniers mois ! Les États-Uniens croiraient-ils au père Noël ?

Il semble que la vraie raison de cette apparente bonne tenue du dollar puisse être trouvée dans le retour au bercail d’importants avoirs étrangers d’entreprises et de citoyens états-uniens soucieux de régler des dettes aux échéances impératives. Mais cet effet est difficile à chiffrer, car une part importante de ces retours peut avoir suivi des circuits non officiels.

Voir : Il est grand temps que le dollar cesse d’être la monnaie du monde.
 ***
En revanche, alors que les conditions difficiles que traversent actuellement les monnaies mondiales justifieraient une envolée de l’or, les cours du métal précieux restent collés depuis une dizaine de jours à l’intérieur d’une fourchette allant de 720 à 740 $.

Deux explications sont possibles :

-   d’une part, les institutions financières et les particuliers se départissent de quantités importantes d’or pour satisfaire leurs besoins de liquidités, la grande soif actuelle de l’économie ;

-   d’autre part, le FMI, détenteur de 4 000 tonnes d’or, a annoncé en début d’année son intention de se défaire d’une partie de ce stock pour couvrir ses frais d’opération.

En effet, les ressources de cette institution internationale sont à peu près inexistantes aujourd’hui, en raison du fait qu’elle ne prête pratiquement plus rien depuis plusieurs années. Sa réputation de mettre à genoux les pays emprunteurs en raison des conditions draconiennes qu’elle leur imposait, a suscité des initiatives locales pour se passer de ses services, telles qu’on les observe en Amérique du Sud.

Rappelons-nous les émeutes de la fin du mois de décembre 2001, en Argentine, qui ont chassé le président de la République, Fernando De la Rúa, et le ministre des Finances, Domingo Cavallo. Entre autres conditions, on avait imposé à l’Argentine de lier le peso au dollar par une parité fixe !

Les recettes du FMI ont donc progressivement disparu.

Or, le FMI a reçu au cours du mois dernier de nouvelles demandes de prêts pour répondre à la crise financière. Il a donc accepté de prêter un montant total de 30 milliards de dollars à l’Islande, l’Ukraine et la Hongrie. Une somme dont il n’a pas le premier sou. Il lui faut donc bien trouver rapidement des liquidités importantes pour pouvoir honorer ce nouvel engagement, qui n’est peut-être qu’un début. C’est donc là une bonne raison pour lui d’accélérer la vente de son stock d’or.

Nul doute cependant que d’ici à quelques mois, peut-être avant, lorsque ces conditions particulières auront peu à peu disparu, la valeur de l’or remontera rapidement au-delà des 800, 900 et sans doute 1 000 $ l’once, et qu’en sens inverse le dollar reprendra sa propension à chuter. C’est sans doute le moment d’en acheter, car il pourrait ne pas descendre plus bas que son cours actuel.

Selon les résultats de la réunion du G20 à Washington, le 15 novembre, cette inversion de conjoncture pourrait déjà commencer à apparaître.

@ André Serra    http://andreserra.blogauteurs.net/blog/
Autre article à consulter : Dollar et euro - quand le second remplacera-t-il le premier ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • xray 14 novembre 2008 15:48

    L’effondrement des marchés financiers Voila « une crise de rire » qui régale les journalistes. La bulle des marchés financiers (Les marchés boursier) a pour vocation de gonfler et d’éclater périodiquement. C’est le principe de la spéculation. Cette bulle des marchés financiers (Des chiffres en encre noire sur du papier ordinaire) évolue en dehors de l’économie active. C’est la raison pour laquelle, l’éclatement de cette bulle est sans conséquence sur l’économie active. L’important de tout cela, c’est de générer cette psychose qui incite le médiatisé infantilisé à s’en remettre à papa Etat et à maman Société. Au travail et à vos carnets de chèques ! Dans deux semaines, on sera passé à une autre psychose. Combien de journalistes ont fait observer que les gros porteurs qui ont vendu et sont à l’origine de l’éclatement de la bulle, l’on fait pour acheter des Dollars à bas prix et du coup, ont réalisé un profit gigantesque ? La Croissance http://echofrance.vefblog.net L’arme du Banquier http://l-armedubanquier.hautetfort.com/ Rêve et réalité http://echofrance.vefblog.net


    • Céphale Céphale 14 novembre 2008 18:52

      @ l’auteur

      La bonne tenue du dollar est une énigme, et votre explication tient la route. Je pense comme vous que cela ne va pas durer. Cela ressemble fort à une bulle spéculative entretenue par des stockholders qui n’ont pas intérêt à vendre. Gare si elle éclate !


      • Forest Ent Forest Ent 14 novembre 2008 22:40

        Il ne me semble pas y avoir d’énigme. Ca été expliqué par M Santi.

        Dans quoi voulez-vous placer vos sous aujourd’hui ? Des actions ? Des obligations à 0,5% ? Des hedge funds ? Le garder en cash est le meilleur moyen de faire face à un avenir totalement imprévisible. C’est une situation d’attente assez logique quand les taux courts deviennent supérieurs aux taux longs.

        Pourquoi en dollars ? La seule autre monnaie possible de réserve est l’euro, et l’économie de la zone euro n’est pas mieux barrée que celle des US.

        Pourquoi pas en or ? Il y a les raisons invoquées dans l’article : un déstockage des institutionnels. Il y a aussi le fait que l’or est également un produit de consommation utilisé par exemple en bijouterie dont la demande baisse.

        Mais un jour ou l’autre effectivement le dollar devra chuter et l’or monter. Bien malin qui peut dire exactement quand (dans les 12 mois qui viennent au plus).


      • philbrasov 15 novembre 2008 16:31

        en 1980 la valeur de l’once d’or valait 850 $
        ce qui correspont à peu près à 1700 $ actuel.
        Or, l’OR aujourd’hui vaut 750$ soit 100$ de MOINS que l’année dernière et c’est pas fini....

        L’OR est en période de recession la pire des valeurs refuge... LA PIRE.....


      • Hieronymus Hieronymus 14 novembre 2008 20:45

        les émeutes de la fin du mois de décembre 2001, en Argentine ?
        je crois que vous voulez dire ’emeutes de la faim’ ?
        ou aviez vous en tete le 31 decembre ?


        • Mercure Mercure 15 novembre 2008 20:59

          Hé oui ! mauvaise relecture de ma part - Merci !


        • 9thermidor 15 novembre 2008 11:38

          une donnée importante de la crise financière :

          l’ analyse technique des cours qui conseille les traders

          des logiciels efficaces permettent de prévoir avec un taux de probabilité satisfaisant l’ évolutiion à bref délai des cours.

          les opérations qui se nouent et se dénouent dans la journée sont très nombreuses ( pas de chiffres officiels) et bénéfiquent car , ce qui est profitable , c’ est l’importance du mouvement à la baisse ou à la hausse en peu de temps.

          ces opérations sont majoritaires sur les produits dérivés ( warrants)
          et le trading intra-day intervient pour au moins le 1/3 des transactions( actions , matières premières)
          ainsi la bourse n’est plus qu’ une usine marée motrice vouée à la production de plus values à très court terme. 

          des grandes fortunes ont du surgir ces derniers mois de cette usine.


          • Céline Ertalif Céline Ertalif 15 novembre 2008 11:50

            Effectivement la baisse de l’or ces dernières semaines est curieuse. Voici l’explication la plus convaincainte que j’ai trouvé (source : chronique Agora) :

            Depuis une vingtaine d’années, la plupart des banques centrales se sont lassées d’un actif qui dormait dans leurs coffres et ne rapportait rien. L’âge des monnaies convertibles en or était passé depuis longtemps... 	

            Malheureusement, pour les banques centrales, vendre publiquement leur or, c’était risquer de déclencher un séisme financier...

            	

            D’où l’idée de "prêter" son or
            En revanche, elles pouvaient le prêter – ce qui est beaucoup plus discret. Car si une banque centrale est tenue de déclarer au FMI ses achats, ses ventes ainsi que l’état de ses réserves, rien, à ce jour, ne la force à préciser quelle partie de ses réserves elle a mis en location.

            	

            C’est comme cela qu’est né le carry trade or
            La banque centrale prête une certaine quantité d’or à une banque accréditée ("Bullion Bank"), à taux d’ami (jusqu’à 0,1%), pour une durée allant d’un mois à dix ans.

            	

            Aussitôt, la banque emprunteuse met en vente cet or sur le marché – à découvert, donc – et réinvestit les fonds dans des placements variés et surtout plus rémunérateurs. A commencer par des emprunts d’État.

            	

            Elle se rémunère sur le rendement de ces obligations, moins le loyer de l’or. Elle empochz ainsi le différentiel de taux. Zéro mise initiale, un rendement de 3% à 4% garanti : qui dit mieux ?

            	

            Bien entendu, il y a un revers – tout n’est jamais rose en Bourse, même pour une banque ! Le risque ? Les banques sont supposées restituer l’or physique à la demande du prêteur. Une véritable épée de Damoclès au dessus de leurs têtes...

            	

            370 milliards de dollars d’actifs financiers en contrepartie de l’or
            Après vingt ans de ce petit jeu, on estime la valeur de ces emprunts à quelque 370 milliards de dollars au cours actuel ! 15 000 tonnes d’or auraient ainsi été prêtées.

            	

            Cela signifie non seulement que les réserves des banques centrales sont constituées pour bonne partie d’or prêté à des banques qui seraient bien en peine de le rembourser... mais aussi que tout le marché est structuré selon un short abyssal des positions à la vente. Elles sont si gigantesques qu’elles ont maintenu les cours sous pression.


            • Mercure Mercure 15 novembre 2008 21:06

              C’est bien ça ! on vit déjà depuis quelques années sur un volcan qui fumait. Maintenant, la lave commence à couler !


            • Cug Cug 15 novembre 2008 12:14

               Des oracles nombreuses prédisent une chute vertigineuse du dollar, -90% ?, à très brêve échéance.


              • 9thermidor 15 novembre 2008 14:16

                pas besoin de boule de cristal pour pronostiquer que les USA sont en faillite,
                banqueroute qui engendrera inévitablement un bain de sang en Amérique .

                le dollar s’ est imposé pendant 60 ans en raison du succès militaire de l’ Amérique en 1945,
                contre des nations épuisées.

                 depuis les USA perdent régulièrement leurs guerres coloniales contre des puissances secondaires .

                les financiers n’ aiment pas les faibles et adorent les puissants


              • philbrasov 15 novembre 2008 16:09

                à l’auteur, que l’état US n’est pas en faillite, et est probablement moins endetté que nos pays européens.

                POUR MEMOIRE : endettement de l’ETAT US, 65% du budget US, alors qu’en France, idem 65%, en italie 105%, au JAPON, 150%...
                En plus la dette de l’état US vis à vis de ces citoyens est de 60 % de ce montant, c’est à dire que les américains, ont mis leurs économies pour 65% de la dette US, dans les obligations américaines, comme les français sont créditeurs de l’ETAT français à hauteur de 25%, via leurs assurance vie.

                Donc l’etat US n’est pas endetté, et peut battre sa monnaie.. ; ce que ne peut faire la France par exemple, depuis son entrée dans la zone euro.
                Ce sont les américains qui sont endettés, les "gens" à hauteur de 10 000 milliards de us$... Ce qui veut dire que l’épargne des américains est au plus bas..... Pour qu’un ménage, retrouve son épargne, il va devoir dépenser MOINS... et épargner.... OR ou va passer l’épargne des américains...dans les obligations US...
                CE qui fait que par un double phénomène, d’une part une épargne qui va aller naturellement vers les obligations US, et d’autre part , l’épargne des firmes étrangères qui placeront leurs surplus de cash dans les obligations US, à hauteur de 60 - 65 ù du surplus de cash international. Ce qui correspond à peu près à l’ensemble des échanges commerciaux mondiaux... 65% pour le dollar US, 25% pour l’euro, et le reste entre différentes monnaies type , sterling, ou franc suisse.....

                Donc non seulement c’’est pas ETONNANT QUE LE DOLLAR US croit vis à vis de l’euro, mais va encore monter dans les deux prochaines années.
                Ensuite , il y a l’inflation..... actuellement l’inflation US est de environ 5%, contre 2.5- 2.8 pour la zone euro, les américains , peuvent donc encore faire jouer la planche à billet sans mettre à mal leur monnaie...
                Ainsi on peut prévoir
                une recession mondiale.. ( et non une croissance négative ...mdr)
                une valorisation du $ dans les deux prochaines années, car valeur refuge par excellence dans les 30 prochaines années.

                Alors l’OR...... bien évidement on peut penser qu’en période de crise l’or sert de valeur de refuge....
                Mais l’or n’est pas seulement une valeur, mais aussi une matière première...
                L’OR, va baisser au mème titre que toutes les matières premières.... Le premier effet de cette assertion, est la baisse de plus de 30% des mines d’or en un an.

                Mais mieux encore, l’or srt de valeur refuge en cas d’inflation, OR dans les prochaines années ce n’est pas d’inflation que nous allons parler mais de déflation.....et l’OR peut craindre de perdre dans les deux prochaines années de sa superbe.


                en conclusion, ayez du cash et si possible en us$
                n’achetez pas d’or, l’once dor est passé de 850 us$ l’année dernière à 750 cette année.... et cela va DURER au moins deux ans....
                Rappelez vous toujours, qu’en période d’inflation ,achetez de l’OR, en période de recession JAMAIS...

                ET OUBLIEZ DE CROIRE QUE l’ETAT US EST ENDETTE C’EST FAUX........










                • philbrasov 15 novembre 2008 16:27

                  Quand j’entends certains ici nous dire, la Chine a des excedents de 900 Milliards de us$........ LA chine N’a aucun US$........

                  ce sont les FIRMES CHINOISES QUI ONT DU US$..... pas l’etat chinois.
                  Quand est ce que les français vont comprendre que : lorsque j’achete un jouet chinois pour mes enfants, qui gagne le profit du prix de ce jouet, l’état chinois, ou l’entreprise qui fabrique ce jouet...... ?

                  L’entreprise CHINOISE evidement, l’état chinois percoit des taxes sur, qui les profits qui sur les salaires qui sur je ne sait quoi, mais en quoi croyez vous que l’état chinois lève ces taxes.... en $, ?????
                  BEN NON EN YUAN..... pas en dollar......
                  Ainsi , l’état chinois qui nous fend d’un plan de relance , de 500 milliards de us $ fait croire aux ignares, que ne sachant que faire de leurs us$, ils vont le dépenser en grands travaux..... C’est encore une fois FAUX..... ILS vont devoir l’emprunter sur le marché de l’argent......

                  .notamment auprès des entrepreneurs chinois mais pas que eux....... et ainsi ...... l’etat chinois, par la relance qu’ils veulent faire pour ranimer leur économie, contribue AUSSI AU RENFORCEMENT DU DOLLAR par rapport aux autres monnaies......




                • Mercure Mercure 15 novembre 2008 21:20

                  Le plan chinois de 500 milliards est chiffré en dollars pour sa compréhension. S’il était chiffré en yuans, beaucoup de gens devraient le recalculer dans leur monnaie pour le comprendre....
                  D’autre part, l’État chinois va dépenser ce montant en yuans, puisque les travaux envisagés seront exécutés en Chine... Il ne sera donc pas obligé d’emprunter, ses réserves étant évaluées à 1200 milliards de dollars [monnaie de compte].
                  Que dire du plan Paulson, dont le premier dollar n’est disponible que grâce à la planche à billets...


                • philbrasov 16 novembre 2008 07:48

                  que vous ne répondez pas à mon objection sur l’endettement de l’ETAT US, et pour cause....
                  Mais passons....

                  Le fait de financer ce "plan de relance" qui une fois l’effet d’annonce passée , la plupart des experts estiment à de la poudre aux yeux, ne permettant pas à la chine de sortir de la crise.
                  A quoi va bien pouvoir servir la relance des investissements sur les infrastructures, alors que des milliers d’entrerprises chinoises vont fermer leurs usines du fait de la recession mondiale qui se prépare.
                  la Chine a certes des réserves importantes, près de 2 000 milliards de dollars, en raison notamment des exportations de ses entreprises, mais ce n’est pas l’argent de l’Etat. C’est celui des sociétés privées, souvent d’ailleurs de groupes étrangers installés en Chine. Si le gouvernement se sert de ces fonds, c’est à crédit.

                  Financer un plan de relance, avec sa propre monnaie, alors que les réserves de la banque centrale sont en dollar ( en plus à crédit ) , cela revient à relancer l’inflation, et donc à dévaluer le yuan, et à renforcer le dollar....
                  Vous aurez beau tourner le problème dans tous les sens, le dollar n’est pas prêt de se casser la figure , bien au contraire....
                  En 1995 le dollar représentait environ 58% des echanges commerciaux, l’apparition de l’euro, a fait que le dollar représente aujourd’hui 65% des échanges internationaux, contre 25% pour l’Euro.
                  tant que ce % dans les réserves de change, ne baissera pas de façon significative, le dollar a encore de très très jours devant lui, malgrès ce que peuvent penser les grincheux.....
                  Eh oui la Crise profite d’abord au $.... et surement pas à l’OR.....

                  et arretez de faire croire que l’ETAT US est endetté, c’est FAUX.......



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès