Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le FN est-il (économiquement) de gauche ?

Le FN est-il (économiquement) de gauche ?

Certains ont récemment déclaré que le FN était de gauche. Il se trouverait que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen seraient en quelque sorte simplement sensibles à une fréquence auditive dans les (hyper) aigus, rassemblés donc autour d'un cri, témoin d'un mal-vivre toutefois incontestable. Se pourrait-il que ceux que les media opposent - à leur plus grande joie respective - puissent en fin de compte se reconnaître des points de convergence à leur corps politique défendant ? Décryptage.

Nous nous sommes notamment appuyés sur les données de 3 sites d'information afin de comparer les programmes : Le Monde, Le Nouvel Observateur et Le Figaro.

Des programmes de dépenses sociales

Pour les militants des deux partis, l'idée même d'une comparaison paraîtra au mieux saugrenue, plus sûrement scandaleuse. Pourtant, au sujet de plusieurs propositions cardinales comme l'augmentation du salaire minimum, l'encadrement des loyers, la taxation des hauts revenus, le rétablissement de l'âge légal du départ à la retraite à 60 ans ou encore le renforcement des effectifs de la fonction publique, nos deux tribuns semblent sur la même ligne. Cependant, au-delà du simple fait d'avoir des positions concordantes, la question de la méthode détermine la réalité d'un accord.
Sur le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (SMIC), Jean-Luc Mélenchon demandait que l'Etat prenne en charge une hausse à 1700 € (bruts), soit environ 1230 € (nets). Au taux fixé au 1er janvier 2012, cela représente une augmentation d'un peu moins de 140 €. Marine Le Pen va plus loin en proposant une revalorisation également subventionnée par l'Etat (via une une taxe sur les importations), de 200 € nets, qui s'appliquerait à tous les salaires inférieurs à 1,4 fois le SMIC.
Pour ce qui est de la taxation, au FN on préconise la création de nouvelles tranches intermédiaires d'imposition (9 au total) dont la dernière est fixée à 46%. Au FdG on détermine que le seuil de la richesse pour un foyer à 70000 euros par an - ce qui, en comptant le 13e mois revient à moins de 4000 € nets par mois - et l'on propose une tranche maximale d'imposition à 100%.
Du côté des retraites, le rapprochement est là encore tangible : retraite à 60 ans à taux plein (75% du dernier salaire) au bout de 40 annuités, avec la possibilité de négocier l'abaissement de l'âge de départ au cas par cas pour Marine Le Pen ; retraite à 60 ans à taux plein avec prise en compte de la pénibilité pour les départs anticipés pour Jean-Luc Mélenchon.
Concernant la fonction publique, on préconise d'en finir avec la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP, en particulier le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite), en stabilisant les effectifs voire en les renforçant dans certains secteurs (l'éducation et la police) au FN ; idem du côté du FDG où l'on milite pour l'embauche, notamment dans l’éducation.
Enfin, si des deux côtés l'on s'accorde à dire qu'il faut reformer le système du logement social, les vieilles antiennes idéologiques se font davantage sentir en ressortant du chapeau sans fond de la démagogie les grands ennemis ("les riches" ou "les immigrés") afin d'orienter le cap des décisions à prendre.
A l'évidence les deux partis font front commun sur les questions des dépenses sociales : ils préconisent un soutien des couches les plus populaires par l'intervention de l'Etat, orientation traditionnellement de gauche. Il s'agit de ressusciter - ou de garder vivant selon - le principe de l’État providence, de s'appuyer sur les acquis sociaux pour injecter de la "justice" sociale, champ sémantique et idéologique là encore de gauche.

La mondialisation, "la" Finance et l'Europe : tous coupables !

Un autre point de forte convergence entre les programmes réside dans le rejet définitif du libre-échange et des grandes institutions gouvernementales internationales. Limiter les pouvoirs de l'Union Européenne semble indispensable, sortir de l'Euro plus qu'envisageable, et rétablir un certain degré protectionnisme économique apparaît irrémédiable. De part et d'autre, on entend revoir en profondeur le Traité de Lisbonne pour reprendre la main sur les institutions européennes afin de les plier aux volontés nationales, en particulier sur les questions monétaires et fiscales : point de mutualisation de la dette des États, point de rigueur et de Pacte Budgétaire, point d'Euro-obligations, point même d'Euro fort (ou d'Euro tout court d'ailleurs), et c'est naturellement du côté de Marine Le Pen qu'on trouvera la plus farouche opposante, pour des questions de souveraineté nationale. Une machine à créer de la dette encore et toujours, la mécanique du déficit budgétaire pathologique sans véritablement se soucier de la croissance autrement que par la fermeture des frontières. Pour le FN d'ailleurs, il faut "acheter et produire français" ; pour le FDG taxer aux frontières, y compris intra-européennes (ce qui au passage va à l'encontre du fondement même de l'Union Européenne) : les deux faces du protectionnisme. Même sur le sujet de la taxation des transactions financières, si Marine Le Pen avoue que cela demeure très improbable elle n'en reste pas moins favorable sur le principe tout comme Jean-Luc Mélenchon. Les deux opposants se rejoignent sur le thème de l'ennemi invisible, déconnecté des problèmes du quotidien et fortement libéré des principes moraux les plus élémentaires : "la" Finance, "les" élites mondialisées, l'Europe, le libéralisme économique.

Institutions nationales, politique étrangère...

Tout aussi intéressant, on retrouve des éléments de rassemblement sur les questions internationales avec la volonté commune de quitter l'Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN) et de retirer les troupes françaises basées en Afghanistan, bien que les orientations politiques en termes de Défense divergent fortement : démilitarisation du côté du Front de Gauche, et Reconstitution des filières industrielles de la défense, en coopération avec certains partenaires européens, dont la Russie qui d'ailleurs semble aux yeux de Marine Le Pen représenter un partenaire privilégié.
Sur le plan des institutions, on milite des deux côtés pour recourir à la proportionnelle intégrale pour tous les scrutins et interdire le cumul des mandats.

Tout se passe un peu comme si l'on évoluait dans un système fermé et auto-suffisant où la France judéo-chrétienne des 30 glorieuses se découvrait des points communs avec les anciennes jeunesses trotskistes dans la déni farouche de l'évolution socio-économique et sociétale du Monde. Peut-on alors en conclure que le Front National est économiquement de gauche ? Ce qui est certain, c'est que les deux programmes ont été durement évalué par les instituts spécialisés (FdG : Institut Montaigne ; Institut de l'Entreprise | FN : Institut Montaigne ;Terra Nova ; Institut de l'Entreprise) n'hésitant pas à les qualifier d'irréalistes voire de dangereux. Il convient également de noter que les deux courants politiques se fondent sur une forme de populisme dont le discours résonne auprès des hommes et des femmes qui vivent durement les effets de la crise. Il est indéniable que du point de vue économique il existe plus de similarités entre les propositions du FN et celles de la gauche et de l'extrême gauche, qu'avec la droite. Les points de convergences sur l'économie, la finance, l'industrie ou la fiscalité sont indiscutables, et c'est sans doute la raison pour laquelle les électeurs de gauche, de sensibilité socialiste ou communiste, commencent à se tourner vers le Front National. Mais il est tout aussi indéniable cependant, qu'il existe une ligne de démarcation irréfragable sur les questions d'immigration et de société. D'une certaine manière, Marine Le Pen est dans le vrai lorsqu'elle revendique être ni de droite, ni de gauche, sauf qu'en fin de compte elle est peut-être surtout ni de droite.


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 12:51

    Cessez de nous comparer avec ces gens violents et plein de haine.
    Vous avez oublié un élément de taille, nous voulons sortir de la zone euro, conformément aux non à la constitution européenne en 2005.
    Le FDG, sans parler des Verts et le PS, toute la gauche en somme a voté OUI en 2005.
    Les Marinistes sont donc cohérents au contraire de certains que vous citez.
    Si Mélenchon veut « éradiquer le FN », Lire http://aliciabx.blogspot.fr/2012/05/melenchon-veut-eradiquer-le-fn.html
    c’est qu’il aimerait s’accaparer des voix (qu’ils n’aura jamais du fait des positions toujours cohérentes des militants et sympathisants marinistes), siphonner les voix comme avait essayé de le faire Sarkozy.
    Et avec tout ce qu’ils nous ont mis dans la tête, physiquement et verbalement, ils peuvent toujours attendre.
    L’auteur fait un parallèle pour essayer de ramener des soi-disant brebis égarées qui leur disent les cinq lettres...
    Pour terminer, je vous dirai la même que cet électeur FN ayant le même parcours que le mien
    http://aliciabx.blogspot.fr/2012/05/je-suis-une-erreur-dans-votre-systeme.html


    • Renaud RADIER 24 mai 2012 14:01

      « Le FDG, sans parler des Verts et le PS, toute la gauche en somme a voté OUI en 2005. Les Marinistes sont donc cohérents au contraire de certains que vous citez. »

      Cohérent, peut être. Mais ça ne vous empêche pas de dire des contre-vérités. La prochaine fois, renseignez vous avant de réagir : http://www.dailymotion.com/video/x37rz0_29-mai-2005-jean-luc-melenchon_news

      « Pour terminer, je vous dirai la même que cet électeur FN ayant le même parcours que le mien http://aliciabx.blogspot.fr/2012/05... »

      Vous aussi vous vous êtes fait agresser par des noirs ou des arabes et vous êtes devenu racistes ? Vous aussi vous avez une maitrise et vous croyez plus intelligente que la moyenne ?

      « Et avec tout ce qu’ils nous ont mis dans la tête ... »

      Et c’est pas fini ...


    • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 14:16

      Oui, je connais votre pouvoir de nuisance mais nous avons de la répartie.


    • JP94 24 mai 2012 15:32

      N’inventez pas !

      Le FdG est le seul parti à avoir fait campagne pour dénoncer Lepen et son programme .

      Vous ne citez pas son programme mais la presse anti-Mélenchon et anticommuniste .

      D’autre part , vous avez tout faux sur 2005

      Le PCF , est le seul parti à avoir mené une campagne claire et pédagogique contre le OUI au TCE . Il ne risquait pas de voter OUI !

      L’Huma a fait un numéro spécial avec tout le contenu du TCE pour juger sur pièces . Beau succès . Vous êtes-vous documenté ?

      Le NON en 2005 a mené à la fondation du FdG .

      Le FG ne risquait pas de voter OUI , il n’existait pas et est né du NON !!

      Cessez vos provocations malhonnêtes , vous êtes en panne d’arguments alors vous allez les piocher dans la presse qui a fait uniquement campagne contre JLM , , unie par une même idéologie Le Monde , Le NO , L’Express ... à fond pour le OUI , à fond pour les approximations intellectuelles , ..

      En 2002 déjà , j’ai fait campagne contre le FN et j’ai trouvé le meilleur argument : imprimer le programme du FN : les gens en lisant ça étaient outrés !!

      Bizarrement , le FN rend inaccessible certaines parties au moment des élections ... si des fois on a allait y regarder de plus près pour le dénoncer .

      Par votre article , vous flattez Lepen en la présentant comme ayant un programme de changement social .

      Cessez la pub pour les fachos !


    • Ouallonsnous ? 24 mai 2012 21:53

      @Renaud RADIER ; « Le FDG, ..... a voté OUI en 2005 ! »

      Sans blague, le FDG n’existait pas en 2005, soyez cohérent un minimum !


    • Henri Francillon Henri Francillon 25 mai 2012 12:31

      JP64 : « Le FdG est le seul parti à avoir fait campagne pour dénoncer Lepen et son programme. »
      Si c’est une plaisanterie vous devriez le préciser car cela ne coule pas de source en lisant votre diatribe haineuse.
      Tout le monde a en effet pu remarquer que TOUS les partis ont fait campagne pour dénoncer Le Pen et son programme, ainsi que TOUS les médias hors internet.
      Par contre, le FdG s’est fait remarquer par son obsession anti-FN ainsi que ses agressions verbales comme physiques à son égard, en ajoutant bien sûr l’exigence de censure contre lui qui vous pratiquez ici-même.
      Alors quand vous traitez ce parti de facho, vous devriez vous regarder dans un miroir : l’agression physique, la diffamation et la censure de l’opposition sont des paradigmes fascistes.
      Et si en effet le FdG n’a pas pu voter oui alors qu’il n’existait pas, le simple fait que son leader ait soutenu Hollande (il aurait dû laisser le libre choix ou prôner l’abstention ou le vote blanc s’il était vraiment dans l’opposition) devrait le décrédibiliser à vos yeux.
      Car en effet choisir un partisan du oui comme Président ne peut pas être considéré comme être partisan du non.
      Bien au contraire.


    • appoline appoline 25 mai 2012 12:42

      Si peu que l’on dise qu’il faut réguler l’émigration, on crie « raciste », ils n’ont pas encore compris qu’en laissant aller cette politique, là, ça va déclencher de sacrées rivalités. Il faut une fois de plus répéter que se voiler la face peut engendrer de graves conflits.


      Quant au FDG, quand on entend son leader s’exprimer, on se demande où est le fascho 

    • alinea Alinea 27 mai 2012 13:11

      Vous délirez complet ma pauvre ! La moitié du PS a voté « non en 2005 ( derrière Fabius) Mélenchon a tellement voté non qu’il a crée à cette occasion le PRS, en »vite dit" : une association des nonistes !
      C’est la base du rassemblement FdeG, le non en 2005 !
      Quant aux verts, EELV n’existait pas, et si Cohn-Bendit a voté oui, il y a une grande majorité d’écolos qui ont voté non !!


    • logan 27 mai 2012 17:28

      @ Appoline L’intolérance est une honte, elle doit être montrée du doigt et combattue, ceux qui s’en rendent coupable doivent être traités comme des parias, et s’ils passent à l’acte ou s’ils incitent à la haine ou à la violence, comme des criminels.
      C’est un comportement réactionnaire, donc stupide car il précède toute réflexion et ne s’appuie que sur des idées reçues.
      Et cibler l’immigration est une erreur de jugement considérable, c’est faire le jeu des véritables responsables.


    • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 12:52

      pleinS DE HAINE


      • latortue latortue 24 mai 2012 13:15

        enfin un intervenant qui ne traite pas les électeurs du FN de cénocéphales ou d’ herpétophages
        et qui donne une analyse comparative pour le moins drôle des deux programmes FDG et FN .Merci pour cette petite perle qui va déclancher n’en doutons pas une salve de réactions de mélenchonistes courroucés.



        • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 13:24

          non, je ne crois pas, c’est plutôt un appel du pied envers les électeurs qui ont manqué à Mélenchon pour la présidentielle, le FDG a peur de reprendre une veste aux législatives.
          Personne ne tombera dans le panneau.
          Nous avons plus de différences idéologiques, immigration baissant le coût des salaires, la régularisation des sans-papiers qui devraient apporter leur savoir-faire acquis dans en France dans leurs pays respectifs qui ont cruellement besoin .
          Aspect non soulevé par l’auteur qui se veut soi-disant non partisan...


        • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 13:27

          D’ailleurs, la gauche et le FDG ne débattront pas, ils savent qu’ils n’ont pas le poids au niveau arguments.
          Ils préfèrent mettre des moins aux commentaires, toujours aussi courageux... smiley


        • latortue latortue 24 mai 2012 13:42

          Alicia le moinssage et le repliage est un sport national sur ce journal ,encore ne vous plaignez pas, quand cela ne consiste qu’a être moinssé d’autres ne peuvent même pas faire paraitre un article .


        • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 14:09

          Je connais, Agoravox m’a fait part de la non- publication de mes articles le 07 mai, je les ai remerciés avec élégance leur rappelant cette coïncidence avec un lendemain d’une élection présidentielle smiley


        • Robert GIL ROBERT GIL 24 mai 2012 13:45

          Le FN, parti ouvrier ? Faux ! Quand les travailleurs se mobilisent pour défendre leurs droits, où est le FN ? Quelqu’un l’a-t-il vu lors des manifestations pour les retraites ? Non ! Car il est hostile à toute organisation du mouvement ouvrier, . Il souhaite des organisations bien inoffensives où les travailleurs et les patrons auraient soi-disant les mêmes intérêts. Il est vrai que le FN ne semble pas connaître la réalité de la souffrance au travail ou les accidents du travail puisqu’il n’en parle jamais.
          Il est temps de se reveiller !
          http://2ccr.unblog.fr/2011/01/17/le-fn-defenseur-des-classes-populaires/


          • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 14:00

            Le FDG ne se déplace voir les ouvriers pour les élections, le FN le fait sans presse ni photographes.
            De plus, pourquoi croyez-vous que les jeunes votent FN ?
            Réfléchissez un peu,si cela vous est possible.


          • Renaud RADIER 24 mai 2012 14:16

            « De plus, pourquoi croyez-vous que les jeunes votent FN ? »

            On va d’abord réfléchir aux assertions que vous avancez si vous le voulez bien. Les 18-24 ans ont voté FN à 18% (http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/actualites/2012-04-22-comprendre-le-vote-des-francais), comme l’ensemble de la populations en fait. Ni plus ni moins.

            Ca vous intéresse qu’on compare le vote et le niveau d’étude ?


          • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 14:17

            Vous croyez encore aux sondeurs ? Vous n’êtes pas rancunier.


          • zarathoustra 24 mai 2012 14:45

            J’ai jeté un coup d’oeil au sondage. Mélenchon à 14% chez les « sans diplomes » c’est beaucoup plus que dans le reste de la population. Les autres catégories où il dépasse allègrement sa moyenne nationale c’est chez les chômeurs (19%) et dans la fonction publique (14%). De là à en tirer des concluions...


          • The Political Bazar The Political Bazar 24 mai 2012 13:50

            @TOUS LES COMMENTAIRES
            L’équipe du Political Bazar vous remercie de vos réactions, cependant nous tenons à éclaircir certains points, au premier desquels il n’est nullement dans nos intentions de porter un jugement sur les électeurs des deux fronts. Chacun a le droit d’avoir ses opinions, et nous tenons à la liberté d’expression. Nous avons essayé, et c’est notre ligne éditoriale, de proposer une analyse argumentée. Elle peut être contestée - nous vous y encourageons - mais nous rejetons toute idée partisane comme il a pu être signalé par ailleurs. Nous ne militions pour aucun parti et il n’est pas question d’aider ci et là à récupérer des voix pour un mouvement politique. Les points de cet article sont vérifiables, y compris sur notre site où nous proposons d’autres liens pour poursuivre la lecture. Nous comprenons que le climat délétère organise une manière de suspicion, à droite comme à gauche, mais cela ne devrait pas, selon nous, empêcher de débattre sur tous les sujets, y compris ceux qui fâchent. Merci à tous !


            • Alicia fFrance aliciabx 24 mai 2012 14:05

              Essayons de vous accorder le bénéfice du doute mais il aurait fallu mettre aussi les différences de taille pour que l’article soit complet.


            • Henri Francillon Henri Francillon 25 mai 2012 12:42

              Votre article est clair dans ce sens Political Bazar, et il faut vous féliciter d’avoir abordé ce sujet brûlant (malheureusement car cette querelle de boutiquiers est indigne des sujets importants) avec distance et sans parti-pris.
              Toutefois, on peut remarquer que la haine des partisans (fanatiques serait plus approprié) du FdG pour le FN, axe principal de ce parti dont on se demande à quoi il sert sinon à appeler à la haine et la violence contre 18% des Français tout en appelant à voter PS, on peut le considérer à ce titre comme le bras armé du PS) entraine que tout article parlant du FN est soupçonné de le soutenir, la volonté de censure (le FdG veut faire interdire le FN) des fanatiques susmentionnés se manifestant sans relâche.
              Dommage, car une discussion apaisée et sereine permettrait de confronter les problèmes soulevés par 6 millions de personne et de les régler par un compromis bénéfique à tout le monde.


            • appoline appoline 25 mai 2012 12:50

              Quand tout les partis politiques oeuvreront pour le bien de tous, le citoyen pourra dormir sur ses deux oreilles


            • focalix focalix 24 mai 2012 13:53

              C’est bien connu, le FN a complètement rompu avec le style abrupt du Vieux.

              Pour preuve, je va vous donner un scoop :
              Marine le Pen est la fille cachée de Jean Jaurès et de Louise Michel !


              • voxagora voxagora 24 mai 2012 14:03

                .

                Un tout nouveau blog, 

                a-politique de surcroît, c’est à dire qui fait semblant de ne pas s’occuper de politique,

                nous met bien dans la vue que Gauche et Front National ce serait pareil .....

                Moi quand je lis apolitique j’entend quand même POLITIQUE,

                et figurez-vous que j’entend aussi PROPAGANDE, et DROITISTE. 
                .


                • Henri Francillon Henri Francillon 25 mai 2012 12:51

                  Pourtant, cet article ne prend nullement parti et se contente de proposer le débat.
                  En nous mettant bien dans la vue que vous n’avez lu que son titre et en tirez une conclusion totalement sans rapport avec lui, vous nous démontrez votre PROPAGANDE FASCISTE puisque seule la censure et l’agression vous seraient agréables sur le sujet.
                  Il est pourtant évident qu’en paroles, hormis principalement sur l’immigration, les deus Fronts semblent avoir la même politique d’opposition au « système économique » en place.
                  Comme il est évident qu’en actes seul le FN peut y prétendre puisque le FdG a appelé à voter pour l’un des deux candidats de l’oligarchie régnante.
                  Il serait donc cohérent et bénéfique que ces deux partis se mettent d’accord par un compromis sur l’immigration, plutôt que d’exiger la censure de 6 millions de voix.
                  Car un peuple divisé jamais ne renversera ce pouvoir financier.
                  Mais il faut pour que ce dialogue indispensable advienne que les électeurs FdG mettent de l’eau dans leur vin et cessent de se dresser le poing levé et la haine au coeur dès qu’un contradicteur se présente.


                • logan 27 mai 2012 17:42

                  Bien sur qu’il prend partie, il prend partie pour expliquer que le FN prônerait une politique de gauche, et pour cela ils propagent des idées fausses.

                  Le SMIC par exemple, le front de gauche propose le SMIC à 1700 euros net en début de mandat et brut en fin de mandat. Il est donc malhonnête de dire que le FDG propose moins que le FN.

                  D’autant plus que la façon de les financer est déterminante.

                  Le front de gauche propose très clairement une autre distribution des richesses dans l’entreprise. C’est clairement la part des salaires qui change par rapport à celle du capital.

                  Le front national propose lui par contre non pas une augmentation du salaire, mais une prime financée en supprimant une partie des cotisations sociales. Les cotisations sont une partie du salaire qui est simplement différée et mutualisée. Le FN propose donc de financer une prime en prenant sur le salaire ! La distribution des richesses dans l’entreprise n’est pas modifiée.

                  Le souci de ne pas « nuir » à la compétitivité des entreprises, entendez par là de ne pas les soumettre à de nouvelles « charges », est fondateur dans la proposition du FN. Ils ne comptent rien changer dans la répartition des richesses du pays. Ils sont toujours autant dans l’optique néo libérale de la libre concurrence, là où la gauche s’y oppose.


                • non667 24 mai 2012 14:42

                  article bazar qui embrouille plus qu’il n’éclaircit !

                  on ne peut partager le gâteau s’il n’y a pas de gâteau
                  = on ne peut faire du social s’il n’y a pas d’économique
                  partager nécessite de dire/définir à combien !
                  toute la misère du monde ? ne pas en parler cache une tromperie !
                  mondialement avant il y avait 2 options économiques le capitalisme ou le communisme ,la droite ou la gauche. l’implosion de l’urss (malheureusement pour nous !) a laissé le capitalisme seul dominer le monde sans opposition . il n’y a plus de gauche en occident
                  continuer à débattre sur droite /gauche est succomber a un leurre ,discuter sur des miettes !
                  Pour combattre le mondialo capitalisme qui nous broie 2 options :
                  - le mondialo trotskisme (mélanchon ) , l’internationale socialiste (ps ).......
                  - le nationalisme (marine )......
                   MONDIALISME /NATIONALISME est le vrai débat ,soigneusement occulté(sinon dénigré par sous entendus (rn ,lhlpsdnh )) par les mondialistes .
                  de ce point de vue mélanchon /marine  ?
                  mélanchon : franc mac mondialiste depuis 3 générations ! son 1° ennemi affiché : le fn !
                  marine : front nationaliste depuis 40 ans , [ son père bien avant ( plus anti-communiste primaire il est vrai ! comme méchanlon est antifasciste primaire aujourd’hui ! )] . son 1° ennemi affiché : le mondialo -capitalisme (pas méchanlon )

                  qui est le plus sincère et cohérent ? .


                  • epicure 24 mai 2012 16:48

                    merci de ce message bazar en réponse à un article bazar.

                    mélangez les concepts et il en ressortira toujours quelque chose, que cela soit cohérent est un autre problème.

                    Il n’y a plus de gauche en occident, c’est pour ça qu’en Grèce le probable premier parti des futures législatives est un parti de la gauche de gauche (pas de la gauche caviar), et qu’il y a divers mouvments parents en europe dont le FdG en france.

                    Pour rappel la pensée de gauche n’est pas née en russie mais en europe de l’ouest dont la france a fournie de nombreux fondateurs de pensée de gauche.
                    Avec la chute du mur de berlin, l’accident historique de l’infuence de moscou est terminée, et la gauche française repart sur ses bases historiques, c’est à dire françaises avant tout.

                    Quand à l’internationalisme ce n’est pas le mondialisme, ce sont deux concepts opposés même. L’un défend les peuples, les individus au delà du concept de frontière, sans clivage ou compétition, l’autre favorise les intérêts personnels de quelques uns en favorisant la compétition entre les peuples.


                  • Griffe 24 mai 2012 22:28

                    Vous confondez un peu tout il me semble !

                    Qu’est ce que vient faire là le fait que Mélenchon soit franc-maçon ?!

                    Le premier énnemi du FN n’est PAS le capitalisme, depuis toujours leur fond de commerce n’as pas changé : le sécuritaire à tout va et la haine de l’autre.

                     


                  • leypanou 24 mai 2012 14:48

                    @The Political Bazar,

                    Au délà de contre-vérités et autres approximations ou affirmations gratuites, je relève ceci :
                    "Au FdG on détermine que le seuil de la richesse pour un foyer à 70000 euros par an - ce qui, en comptant le 13e mois revient à moins de 4000 € nets par mois - et l’on propose une tranche maximale d’imposition à 100%.«  : où est-ce que vous avez trouvé 70 000€/an ?

                    Mais la conclusion ne laisse plus aucun doute au lecteur qui a pu se laisser berner sur le caractère »non-partisan du blog« et qui n’a pas fait assez attention : »c’est sans doute la raison pour laquelle les électeurs de gauche, de sensibilité socialiste ou communiste, commencent à se tourner vers le Front National". Vous devez penser à l’électeur neu-neu, car les autres, cela m’étonnerait fort.


                    • The Political Bazar The Political Bazar 24 mai 2012 15:26

                      Le seuil de 70 000€/an est mentionné très clairement sur le site du Front de gauche.
                      http://www.placeaupeuple2012.fr/taxer-les-riches-avec-le-revenu-maximum-le-salaire-maximum/
                      Pour être complet, le Front de gauche parle de 70k€/an et 6000€/m, soit 4350 € net/m. Notre calcul pour un revenus de 70k€/an nous donnerait un salaire net mensuel un peu inférieur à 4000€/net, donc pas si loin finalement.

                      Pour ce qui concerne des électeurs de gauche que vous qualifiez de « neuneu », je vous en remets aux analyses publiées sur le sujet, comme par exemple :
                      http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120424.OBS6930/hollande-veut-convaincre-une-part-de-l-electorat-fn.html
                      http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/26/le-pen-a-grignote-des-voix-dans-tous-les-electorats-avant-le-premier-tour_1691679_1471069.html?xtmc=electorat_fn&xtcr=13


                    • BlackMatter 24 mai 2012 16:52

                      Déjà sur le lien que vous proposez, le FGD ne parle pas de revenus bruts. Et on ne déclare aux impôts que ces revenus nets. Donc il parle bien de personne qui gagne plus de 6000 euros nets par mois. De surcroît, il ne précise pas par foyer. Donc pour un couple sans enfant, ce qui fait donc deux parts, il s’agit de 12 000 euros net par mois. Je pense que le FDG peut utilement dire que quand on a de tel revenu, on fait partie des plus riches. Ensuite, les tranches supplémentaires concerneraient la part au dessus de ces 6000 euros et je vous rappelle que l’impôt est progressif. La part de 100% seraient sur les revenues qui dépassent 30 000 euros par mois. Pour ma part, je ne suis pas d’accord avec cette dernière mesure car alors aucun employeur n’aurait intérêt à se payer plus de 30 000 euros par mois et donc finalement, ce serait des impôts en moins. Pour autant, il ne faut pas non plus déformer ce que sont les propositions du front de gauche.


                    • The Political Bazar The Political Bazar 24 mai 2012 18:14

                      Sur le site il est fait mention de revenus de 70k€ annuels du contribuable, lire foyer fiscal... A toutes fins utiles, nous vous signalons qu’on déclare au Trésor le « Brut imposable », et non le net... Il s’agit du salaire brut duquel on retire les éventuelles exonérations fiscales.

                      Vous pouvez bien entendu nous reprocher de prendre un cas d’espèce avec une fourchette basse, mais nous vous serions alors reconnaissant en retour d’avoir l’honnêteté intellectuelle de ne pas vous complaire dans l’approximation partisane. Les différentes interventions de M. Mélenchon ont par le passé fait écho à ce fameux seuil des 4000 € net/m. Nous ne l’avons pas inventé. Libre à chacun de se faire une opinion, ce n’était de toutes façons pas le propos de cet article.


                    • BlackMatter 25 mai 2012 14:01

                      On déclare ses revenus nets, qui sont le brut imposable (en tout cas pour les salariés).

                      Le net imposable est le le brut imposable réduit des abattements légaux
                      Un contribuable, c’est un contribuable. Un foyer fiscal est un ensemble de contribuable.
                      Les mots ont en sens.


                    • logan 27 mai 2012 17:49

                      @ Blackmater le but de la tranche à 100% n’est pas de collecter des impôts mais de fixer un revenu maximum. Justement aucun employeur n’aura intérêt à fixer un salaire au dessus vu que tout sera pris par le FISC.

                      Si vous combinez le revenu maximum avec celui du salaire maximum ( 1 à 20 ), tout comme avec le SMIC à 1700 euros, vous comprenez que l’effet recherché n’est pas seulement de collecter plus d’impôts mais très clairement de réduire les inégalités et d’augmenter le pouvoir d’achat de la population la moins bien payée.


                    • Mycroft 24 mai 2012 14:58

                      La position Européenne de Jean-luc mélanchon est ici très mal résumée. Notamment, il ne parle pas, à aucun moment, de sortir de l’euro. Au contraire, Jean-Luc Mélanchon ne milite pas pour un renforcement des pouvoir de la France, mais bien pour un renforcement des pouvoirs étatiques, quel qu’en soit l’échelle. On peut notamment voir se fait dans le rapprochement qu’il effectue avec l’équivalent Grecque du FdG, alors que la politique du FN vis à vis de la Grèce est assez proche du « démerdez vous ». 

                      De fait, le front de gauche est étatiste quand le FN est nationaliste. Deux approche opposée au libéralisme, mais « l’ennemi de mon ennemi n’est pas nécessairement mon ami ».


                      • Cocasse Cocasse 24 mai 2012 15:09

                        Je ne pense pas être d’accord sur tout, mais j’applaudis malgré tout votre article imparfait.
                        Vous relatez des similitudes que des partisans de Marine aussi bien que du FDG avaient constaté ici même, au fil des commentaires et des discussions acharnées.
                        Pour s’en rendre compte, il suffisait à chaque partie d’être sincère, et de ne pas avoir peur d’aller voir ce qui se disait chez l’autre !

                        Pour ces raisons, la guéguère FDG-FN n’a pas de raison d’être, si ce n’est que mélenchon, de façon absurde et contradictoire bataille contre des moulins à vent.

                        Concernant les divergences, j’insiste sur ce point, la dérive extrémiste sur l’immigration du FDG est contraire aux principes de gauche, tels qu’ils furent respecté par les cocos jusqu’en 1980, et tels que défendus encore par quelques uns comme les laïques. Cette portion idéologique n’est pas de gauche, elle de type PS, ou gocho-libérale post soixante-huitarde, en adéquation avec la domination oligarchique.


                        • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2012 15:30

                          bien plus à gauche que les démocrates américains , assurément !
                          MLP passerait pour une bolchevique aux States !  smiley  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès