Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le gouvernement envisage de faire payer la santé... en fonction de vos (...)

Le gouvernement envisage de faire payer la santé... en fonction de vos revenus !

Un pilonnage médiatique sur les dépassement d'honoraires qui précède un ballon sonde présenté par l'"économiste" de service

Une campagne de presse savamment orchestrée a attiré votre attention récemment sur les dépassements d'honoraires des médecins. "La santé n’a pas de prix, mais elle nous est de plus en plus chère. La faute, en particulier, aux dépassements d’honoraires pratiqués par les médecins généralistes et spécialistes et que ne rembourse pas la Sécurité sociale : 7 milliards d’euros l’année dernière, en augmentation de 9 % en deux ans." Vous dit on, avec dans tous les journaux, les mêmes interviews de responsables d'associations de consommateurs vous annonçant la création d'un "Observatoire citoyen"(!) (un soviet ?) qui n'aura de "citoyen" que le nom puisque n'y participeront aucun citoyen élu représentatif. En fait, cette campagne de presse organisée parle ministère et relayée par l'AFP, ce qui explique sa reprise dans tous vos quotidiens qui de moins en moins écrivent des article et de plus en plus se contentent de reprendre les dépêches de l'AFP, a pour objectif "d'aplanir" le terrain afin de vous faire avaler une nouvelle mesure, les "tarifs progressifs". Il s'agit ni plus ni moins que d'imposer le principe d'une franchise annuelle sur les frais de santé qui variera en fonction de vos revenus.

Qu'en est il exactement de cette affaire des "dépassements d'honoraires" et de la sécurité sociale ?

* Nous évoquions l'hypocrisie de cette attaque contre les dépassements d'honoraire dans un article le 17 novembre dernier. Article que nous vous recommandons de relire car il demeure de parfaite actualité. Cet article était ponctué d'une video réalisée par l'Union des Chirurgiens de France. Cette vidéo est très bien faite et résume parfaitement le problème. Nous vous la reproposons ici :

* Nous avons aussi publié la lettre ouverte d'un de nos lecteurs, chirurgien, qui exprime à la fois son dépit et sa vision des voies qui permettraient de sortir de cette situation. * Pour la première et, encore aujourd'hui, la seule fois, MVMA vous a appelé à signer une pétition. Une pétition exigeant la publication des données informatives et statistiques concernant la santé. * Nous vous avons signalé le livre d'un de nos lecteurs, médecin généraliste qui en a marre et le dit haut et fort. La sécu qu'on nous présente comme la garantie de la qualité et le garde fou des excès est une gabegie et un monstre administratif qui freine la qualité des soins et génère des surcoûts faramineux. Aujourd’hui, nous vous suggérons de visionner ce débat qui date d'octobre 2012. Tous les éléments du problème y sont résumés :

 

L'économiste de service sort sa proposition

Et voici aussi la dernière trouvaille de notre gouvernement. Dans sa haine du "riche", qui doit payer son électricité plus cher, la proposition qui est en train de se dessiner est de lui faire payer la santé plus cher, oubliant qu'il a déjà cotisé plus que les autres et que donc, il payait déjà beaucoup plus cher sa protection santé. Nous nous éloignons chaque jour un petit peu plus de la France voulue et construite depuis deux siècles sur la base du triptyque républicain que nos dirigeants répètent à satiété comme certains ânonnent un mantra, sans plus en comprendre le sens. Nous sommes en train de substituer la notion de nivellement social à celle d'égalité devant la loi. Un pas de plus vers cette société uniformisée vers le bas où tout est organisée pour inciter l'individu à se fondre dans la masse et à ne surtout pas se surpasser pour faire mieux, pour faire plus, pour faire avancer la machine.

Article paru sur MaVieMonArgent.info


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • lala 30 mai 2013 09:13
    Certains économiste ne rééfléchisse pas aux conséquences possible. Croyez vous que si vous n’etes pratiquement plus remboursé il sera interressant de payer une sécu pour autrui sous prétexte de l’aide, de la distribution et non d’une meilleure gestion.

    En faisant cela l’arret de mort de la secu est signé. A savoir que le droit européen permet de sortir de la sécu (donc de ne plus cotiser et, de plus récupérer la CSG), à condition de prendre exclusivement une assurance européenne qui est sur le fond moin couteuse.

    Il serait plus sage que la sécu récupère les sommes indues (accident de sport, accident de la route,qu’elle se retourne contre les sociétés de tabac ou incite les victimes à lancer des procédures contre ces sociétés etc)

    • Urbain II 30 mai 2013 09:54

      « Certains économiste ne réfléchissent pas aux conséquences possible....
      En faisant cela l’arret de mort de la secu est signé. »

      C’est peut-être le but recherché !

      Certains, dévorés par la jalousie, dans leur rage de toujours vouloir faire payer plus à ceux qui gagnent plus, s’imaginent peut-être que cela leur rapportera quelque chose ?

      « A savoir que le droit européen permet de sortir de la sécu (donc de ne plus cotiser et, de plus récupérer la CSG), à condition de prendre exclusivement une assurance européenne qui est sur le fond moins coûteuse » : 

      Exactement ! Ceux qui gagnent « plus » payent plus de cotisations ; menacés en outre de recevoir moins, ils auront tout intérêt à quitter la sécu.

      Quant à ceux, tout contents de voir que ceux qui cotisent plus reçoivent moins, ils ricaneront moins lorsqu’ils auront une médecine à la soviétique (c’est à dire gratuite, mais où il fallait donner une enveloppe pour être soigné réellement).

      « Il serait plus sage que la sécu récupère les sommes indues... » : Cestes, mais surtout qu’elle exige les dizaines de milliards cotisations des entreprises en retard. Mais là, non, pas touche aux copains.


    • amiaplacidus amiaplacidus 30 mai 2013 10:14

      Cela ne me gênerait pas que, pour une médecine STRICTEMENT DE MÊME QUALITÉ, les nantis payent beaucoup plus cher que les pauvres (et je ferais sans doute partie de ceux qui payent un peu plus).
      Avec une condition essentielle : OBLIGATION de cotiser, SANS PLAFOND de revenu.


    • jako jako 30 mai 2013 09:13

      C’est une des bonnes idées du liberalisme, il faut reconnaitre que tout n’est pas mauvais chez friedman  smiley, idem pour les ecoles et les allocs. 


      • spartacus spartacus 30 mai 2013 09:31

        N’importe quoi. 

        Friedman n’a jamais confondu comme les socialistes, le social et l’assurance. 
        La santé est une affaire d’assurance, le social est l’affaire de l’impot.

      • jako jako 30 mai 2013 09:44

        Milles excuses Spartacus, je sais cela, je voulais juste savoir si vous étiez dans une salle d’attente d’aéroport,


      • Abdu Abdu 30 mai 2013 12:01

        Assurances... tu veux parler de ce truc à qui on donne de l’argent en permanence pour que le jour ou on a besoin d’eux ils peuvent payer des avocats ?


      • Abdu Abdu 30 mai 2013 09:25

        Faire payer plus cher celui qui a plus d’argent.
        Je n’ai jamais compris comment certains arrivaient à faire de cette idée la preuve d’une haine des riches...

        On risque de mettre en danger la santé de certaines personnes à cause de leur manque de moyens. Il est donc mécaniquement, pragmatiquement normal d’augmenter la contribution de ceux chez qui on peut l’augmenter.

        Du moment où l’on bénéficie des avantages d’une société basée sur d’autres principes que l’anarchie, il faut aussi en accepter quelques conséquences il me semble.

        Pour le moment, malgré cette tarte à la crème du riche qui pleurnicherait parce qu’il voudrait être aimé, on n’étripe pas les bourgeois dans les rues.
        Ces discours victimaires sur les riches risquent stupidement de construire des haines dont on se passe bien ! ! !


        • ZenZoe ZenZoe 30 mai 2013 09:27

          Le problème de la sécu n’est pas que tout le monde est remboursé pareil, il est qu’on rembourse :
          - tout et n’importe quoi
          - tous et n’importe qui


            • heliogabale heliogabale 30 mai 2013 10:19

              Spartacus, il n’y a que les professions libérales et les indépendants qui gagnent bien leur vie qui peuvent se le permettre. Tant qu’ils sont en bonne santé...

              Reconnaissez que le coût (en % du PIB) de la santé aux États-Unis n’est pas moindre qu’en France.

              Le vieillissement de la population (les maladies chroniques) et la modernisation des équipements (scanner, IRM...) ont un coût très élevé. Sans parler du poids du lobby pharmaceutique en France, qui incite à commercialiser et rembourser des médicament à l’efficacité douteuse.


            • spartacus spartacus 30 mai 2013 15:41

              @heliogabale 

              On dit beaucoup de choses et son contraire sur les USA. 

              Pour la santé aux USA, tout le monde cotise 1.45% de son salaire ou ses revenus à Médicaire. 
              Médicaire assure le paiement des prestation de santé de tous les retraités Américains et la prise en charge des pauvres en matière de santé. 
              Les retraités Américains ont besoin d’une complémentaire que pour les yeux, les dents et l’hospitalisation.

              Une grande partie des américains disposent en général d’une assurance santé collective d’entreprise et les autres d’une assurance santé privée. 

              Les seules études comparés entre France et USA sont fausses, puisqu’elles comparent la sécu Française à l’assurance privée des USA. Toutes ces études ne comptent pas dans les coûts des Français les complémentaires qui alourdissent la facture Française. 

              Pour l’assurance retraite par exemple, il n’y a pas photo, le système américain est meilleur de loin, plus juste et égalitaire et en plus, efficace.


            • Abdu Abdu 30 mai 2013 10:06

              Il n’y a aucune bonne raison de ne pas améliorer la gestion et le fonctionnement de la sécu. Qui dirait le contraire ?


              • spartacus spartacus 30 mai 2013 10:24

                Pour assurer le bon fonctionnement il faut enlever des privilèges à ceux qui votent à gauche, les fonctionnaires, les régimes spéciaux.

                C’est un lobby d’intouchables et culturellement d’égoïstes. 

                Et pire, le premier scandale de tous c’est le cumul de pensions de régimes spéciaux. Les premiers touchés seraient Hollande et Ayrault qui sont les dieux de cumuls de retraite de régimes spéciaux future.

                Là ou Obama cotise au même régime que le fonctionnaire ou le salarié du privé ou de l’indépendant dans un pays soi disant injuste, Hollande bénéficiera de 6 retraites à taux plein par multiplication des cumuls de retraites.

                Je pari que le futur rapport sur les retraites oubliera le « cumul » des pensions des élus, et ne proposera pas de supprimer les cumuls de pensions. Vous imaginez les haut fonctionnaires se tirer une balle dans le pied ?

                Qui tiens le pari ?

              • heliogabale heliogabale 30 mai 2013 10:13

                Pour les dépassements d’honoraires, je pense qu’il faudrait interdire aux mutuelles de les rembourser au-delà de 175% du tarif de base.

                Par ailleurs, la sécurité sociale ne devrait pas prendre en charge les remboursements de ceux qui dépassent ce seuil.

                On peut envisager en contrepartie une meilleure prise en charge des remboursements dans certaines spécialités.


                • cassios 30 mai 2013 11:46

                  Un des principaux problème vient aussi du fait que le tarif de base remboursé par la sécu augmente bien moins vite que l’inflation depuis des années, voire n’augmente pas du tout alors qu’à l’inverse les assurances des médecins augmentent sans arrêt et le matériel devient de plus en plus cher.


                  Un exemple dans un domaine que je connais, un gynécologue qui ne fait pas de suivi de grossesses ni d’échographies paiera 2000€ par an d’assurance. Celui qui fait des suivi de grossesses et accouchements paiera 25000 euros d’assurance et cela augmente tous les ans.

                  Autre exemple, l’appareil pour réaliser les échographies (70000 à 130000 euros l’unité) doit être changé tous les 5 ans. Non pas que l’appareil ne fonctionne plus mais on considère qu’il n’est plus assez fiable au bout de 5 ans et en cas de procès d’un patient, l’appareil soi disant trop vieux sera pointé du doigt et le praticien perdra automatiquement le procès. Du coup, les gynéco sont obligés de changer tous les 5 ans l’appareil, appareil dont le prix ne cesse d’augmenter avec divers gadgets....

                  Dernier exemple, les médecins avaient accès gratuitement au Vidal, maintenant il faut payer tous les mois. Tous les accès gratuits au Vidal ont été sucrés pour le « protection » du patient.

                  Bref pratiquer la médecine coûte de plus en plus cher dans pas mal de disciplines et la sécu ne revoit pas ses tarifs de base par rapport à ces contraintes.
                  Les seuls qui s’en sortent sont les généralistes car ils ont besoin de très peu de matériel par rapport aux spécialistes et ne risquent pas un procès tous les 4 matins.

                  Quand est ce que l’on aura un vrai débat sur le problème de la santé en France sans tout ce populisme qui nous empêche d’examiner le problème dans sa globalité ??

                • Gemini Gemini 30 mai 2013 12:35

                  Ce qui vous indiquez, Cassios est intéressant, mais il me semble que, si l’on se base sur votre exemple, nous prenons le problème par le mauvais bout de la lorgnette.

                  Premier point qui semble important : pourquoi l’assurance est-elle aussi chère ? Il y aurait sûrement beaucoup à gratter de ce côté là.

                  Second point : est-il vraiment nécessaire de changer des machines de ce prix tous les 5 ans ? Là aussi, il y aurait probablement beaucoup à gratter.

                  Enfin, il ne serait tout de même pas inintéressant de s’intéresser également à ce qu’il reste au praticien pour se payer afin de pouvoir juger si la société considère ce revenu comme correspondant aux services rendus ou non.


                • BOBW BOBW 30 mai 2013 21:37

                  Surtout n’oublions pas les trés nombreuse grosses entreprises qui depuis des décades volent et fraudent en ne payant pas les cotisations dues sous le faux prétexte qu’elles devraient fermer (Menace de renvoi massif d’employés) alors qu’elle augmentent chaque année les bonus à leurs actionnaires... !


                • viva 30 mai 2013 13:49

                  Les systèmes sociaux doivent redevenir ce qu’ils étaient à leur création, c’est a sire des assurances, si tu cotises tu es protégé si tu ne cotise pas tu paye tout de ta poche. Ce n’est pas une question idéologique c’est une question de bonne gestion.


                  Pour ceux qui ne peuvent pas contribuer, c’est par la solidarité c’est à dire l’impôt que l’on doit compenser leur incapacité.

                  Reste les abus qui sont nombreux il faut envisager un accès au soin minimun et l’absence de retraite. Je parle des abus c’est à dire de personne qui ne déclarent aucune activité tout en travaillant ou quelques parasites qui choissent de vibre au crochet des autres.

                  En définitive les plus riches s’en sortiront, ce sont les classes moyennes qui vont se retrouver avec des minima sociaux, le simple bon sens montre que c’est une anomalie.

                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 mai 2013 14:41
                    Le gouvernement envisage de faire payer la santé... en fonction de vos revenus !

                    Le gouvernement devrait appliquer ce principe d’abord aux amendes automobiles !


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 mai 2013 14:56

                      Quand je pense à la fraude fiscale en France, laquelle varie selon les sources entre 50 et 80 milliards d’euro par ans, il me devient à l’esprit que les multinationales et les riches volent le peuple en privant l’état des recettes qui servent l’intérêt général et pas privée. S’ajoute le démantèlement des services publics ! C’est en quelque sorte le casse du siècle, sauf sur ce coup se sont les riches qui volent les pauvres !

                      Des hommes politiques corrompu jusqu’à la moelle osseuse ont accepté de voter des lois durant les dernières décennies qui légalisent voire couvrent la fraude fiscale.


                    • viva 30 mai 2013 16:26

                      80 milliards est une sous estimation, il existe des moyens plus ou moins légaux pour échapper à l’impôt et cela n’est pas comptabilisé comme tel.


                      IL faut aussi avec bon sens admettre que cette somme est farfelus comment estimer quelques chose que l’on ne connait pas. Dans le cas contraire il serait facile de faire payer les récalcitrants.

                      La sous estimation est évidente, parlons plutot de centaines de milliard d’euros.

                    • fredleborgne fredleborgne 30 mai 2013 18:19

                      Moi, je dirais plutôt à la puissance du véhicule. Un coefficient multiplicateur en fonction des chevaux fiscaux.


                    • TSS 30 mai 2013 18:06

                      Il est à signaler que @spartacus etait sur AV de 09H31 à 15H41 !!

                      Peut être travaille t’il de temps à autre à moins bien sûr que son travail soit AV... !!


                      • spartacus spartacus 30 mai 2013 19:13
                        @TSS
                        Si tu savais.....J’ai passé une très bonne journée, principalement au téléphone et par Skype. 
                        Je viens de confirmer un contrat Brésilien qui devrait faire vivre mon équipe pour un moment....J’ai organisé un projet et comme loisir, j’ai fait chier des gauchistes sur Agoravox. 

                        C’est vrai que y’en a qui sont « absolument dé-bordé » avec pas grand grand chose, et qu’ils mettent une journée pour faire une lettre....Parce que c’est tellement complexe et long d’envoyer quelques post avec les moyens actuels. 

                        Peut être ne vivons nous pas dans le même monde ? 

                      • foufouille foufouille 30 mai 2013 20:35

                        si tes « employes » travaillent aussi peu que toi, tes « entreprises » feraient vite faillite
                        les 4


                      • TSS 31 mai 2013 00:18

                        Personnellement je ne suis pas debordé,je suis à la retraite,j’ai tout mon temps !!

                        nous ne vivons pas dans le même monde,c’est sûr !pour moi les gens passent avant l’argent

                        alors qu’en lisant votre prose ce serait plutôt le contraire.Je ne passe pas mes journées à me

                         regarder le nombril et de plus comme je vous l’ai dejà fais remarquer ,je vous voussois, signe

                        que nous n’avons pas beneficié de la même education... !!


                      • spartacus spartacus 31 mai 2013 11:23

                        @TSS

                        C’est quoi ces jugements de valeurs d’un fonctionnarisé dépendant qui se croit malin alors qui n’a jamais rien tenté dans sa vie et c’est contenté d’être un obligé assisté. 
                        Ce genre de vie de dépendant qui rend jaloux et frustré, avec un rapport à l’argent complexé.

                        Aux dernières nouvelles, je créé des emplois et permet a des dizaines de personnes de travailler et de vivre correctement et sans assistanat.. C’est même moi qui paye ta retraite ! 
                        Les leçons d’humanité sur les gens, par des types qui ont des rapport à l’argent complexés et frustrés. 
                        Mon argent fait du bien au gens concrètement, tes leçons de mépris de l’argent ne produisent que des mots. Mais n’apportent rien aux gens.

                        Le mépris et les leçons de morale ou d’éducation du bobo profiteur de son régime privilégié sur son « dévouement aux autres », tu te les garde....

                        Les leçons de moraliste à deux balle qui a toujours vécu avec l’argent des autres....Que c’est pathétique !

                        Le vouvoiement a évolué vers le tutoiement dans la société, mais n’empêche pas le respect. Simplement il faut « évoluer ».

                      • Wald 31 mai 2013 11:53

                        @ TSS

                        J’ai vu un cas un peu similaire à vous sur le site de la Tribune. Là bas sévit ou sévissait (je n’y vais plus depuis deux mois) un dénommé John Galt, un vrai phénomène, un libertarien typique, prétentieux, imbu de sa personne, dogmatique, puant et haineux, et présent non stop. Un jour, des petits malins ont fait remarquer que John Galt d’après eux cessait de poster vers les 17 heures. Je vous dis pas les commentaires ; employé de bureau frustré dont la haine d’autrui exprimait surtout la haine de soi, fonctionnaire partant à 17 heures tapantes, le pauvre a eu droit à tout. Donc vous voyez, vous n’êtes pas le seul à faire ces remarques.

                        J’ai pu avoir par des contacts personnels, à une époque révolue, des renseignements de manière fortuite sur des gens que je cotoyais sur des forums, et qui ont été parmi les plus durs en matière sociale et économique, cassants, suffisants, traitant les autres d’assistés à secouer à coups de gourdin. Je sais que l’un d’entre eux a comme beaucoup de gens ordinaires pompé quasiment tous ses droits aux allocations chômage et qu’il s’est bien gardé de faire ce qui ordonnait aux autres (candidater à n’importe quel poste). Plus cocasse encore, cette personne avait eu un gros conflit dans un ancien boulot, car elle était difficilement gérable, et avait passé des mois entiers en arrêt maladie. Faites ce que je dis....
                        .


                      • foufouille foufouille 30 mai 2013 20:02

                        les riches ont deja des medecins plus cher
                        ensuite, ca depend du plafond !. si ca commence a 2500 comme pour les allocs, pas mal de gens ne pourront plus se soigner


                        • le_wankh_du_pnume 30 mai 2013 23:45

                          LA SECU DOIT ÊTRE RÉSERVÉE AUX COLONS !

                          comme les hlm, la caf, les allocs etc ...

                          =

                          « Le Benêtland de la diversité est aujourd’hui la composante la plus dynamique, tant électoralement que démographiquement, de la gauche au Benêtland »

                          Terra Beto Nova, sink tank du Parti Radical Sexialiste Colonial

                          VIVE LE BETON !

                          VIVE L’IMMIGRATION !

                          VIVE LE GRAND REMPLACEMENT !

                          « La proportion de colons vivant sur le sol britannique passera de 10% en 2006 à 40% en 2050. Si la tendance actuelle se poursuit, le groupe souchien briton sera minoritaire en 2070. »

                          Gauleiter à la désouchiennerie du Global State des Seigneurs Capitalistes

                          http://www.migrationobservatory.ox.ac.uk/sites/files/migobs/Briefing%20-%20Immigration%20Population%20and%20Ethnicity_0.pdf (page 7 et 8)

                          http://www.youtube.com/watch?v=cbTW_kz4iKo


                          • Abdu Abdu 31 mai 2013 04:04

                            On paye indépendamment de ses besoins mais en fonction de ses revenus. Et on bénéficie en fonction de ses besoins mais indépendamment de ses revenus.
                            Je ne vois pas ce qu’il y a de fondamentalement mauvais ou d’illogique dans ce système dont la finalité est la santé de tous.

                            Si on considère que la santé est un bien marchand comme un autre, effectivement, on peut vouloir s’assurer contre sa perte et ce qui la menace.
                            Mais quand bien même, tout problème devient un problème social au-dessous d’un certain niveaux de ressource et il n’y a jamais que deux solutions :
                            Solution 1 : Chacun contribue à hauteur de ses moyens aux dépenses nécessaires.
                            Ce que les démagos appellent « faire payer les riches » par méchanceté, punition, vengeance, intérêt ou cruauté.
                            Solution 2 : ne pas faire de social.
                            Mais faire croire qu’on peut faire du social sans que les riches contribuent plus que les pauvres, si le mot démagogie a un sens, c’est bien là qu’il faut l’utiliser !

                            On peut penser qu’actuellement, on fait plutôt trop de social que pas assez, ça peut se concevoir, se discuter, s’argumenter… Mais si possible avec de vrais arguments.

                            On peu vouloir ne pas faire de social, après tout, rien n’interdit d’être de cet avis. Pas de tabou. Ce n’est pas mon avis et pense avoir de quoi argumenter.

                            J’entend mieux les procès en incompétence et mauvaise gestion, mais comme déjà suggéré, quelque soit le mode de financement et ses réglages, mauvaise gestion et incompétence doivent être traqués et solutionnés (de même que fraudes et malversations de tous ordres). Rien ne justifie de se trainer ces boulets si on sait s’en défaire.
                            Parce que le système a une vocation sociale, c’est inacceptable. Sinon, ça ne serait pas trop grave puisque si j’ai compris une chose au système marchand c’est qu’il est intrinsèquement bon car auto-régulé jusque dans ses vices. smiley

                            Mais je ne comprend pas que des réactions irrationnelles du domaine du procès d’intention telles que « …dévorés par la jalousie, dans leur rage de toujours vouloir faire payer plus à ceux qui gagnent plus… »(Urbain II) « …haine du riche… »(TDK1) fleurissent et semblent susciter l’adhésion d’une majorité. C’est entre la paranoïa et la bêtise.
                            On ferait payer les riches parce qu’on ne les aime pas... Moi, je croyais simplement que c’était parce qu’ils avaient de l’argent, qu’on ne souhaite pas aller vers des crises sanitaires et qu’on veut faire semblant de réduire nos « dettes ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès