Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > « Le libéralisme contemporain profite aux riches ; et à personne (...)

« Le libéralisme contemporain profite aux riches ; et à personne d’autre »…

Les trois dogmes du capitalisme sont privatisation, dérèglementation et réduction des systèmes de protection sociale. Cela se traduit par une exploitation toujours plus grande des salariés et un accroissement de la pauvreté. Il faut remettre l’homme au centre de la vie. Le capitalisme ne sert que des intérêts privés, c’est à l’Etat, donc à nous, de veiller sur les intérêts collectifs. Et donc :

 Il faut un travail qui permette de vivre et non de survivre, un travail qui concilie vie familiale et vie professionnelle, un véritable droit au travail avec de véritables protections sociales, un véritable droit au travail avec un véritable droit à la formation…

Pour que cesse l’exploitation il faut renforcer les contrôles de l’inspection du travail, qu’il y ait un véritable code du travail et une charte internationale des droits des salariés. Il ne faut pas laisser une bande de spéculateurs et d’actionnaires décider pour nous :

Il faut que les salariés aient des représentants dans les conseils d’administration des entreprises, il faut des perspectives d’avenir autres que celles décidées par les banques et les traders, il faut établir dans chaque entreprise une échelle de salaire avec un salaire maximum, il faut que le travail soit considéré comme la véritable richesse de l’entreprise…

Le capitalisme corrompt les États et détruit les nations. Le capitalisme n’a pas de frontière, son seul horizon est la libéralisation des marchés et la recherche du profit maximum. Partout où il a eu la possibilité de s’implanter sans contrainte et de mettre en œuvre ses principes, le niveau de vie des populations a baissé, et seule une élite a vu ses revenus augmenter dans une proportion indécente. Le capitalisme s’est implanté dans les pays du sud, soit par la force, soit avec la complicité du FMI, de la Banque Mondiale ou de l’OMC, en pillant les ressources naturelles et humaines.

Nous ne voulons pas de ce système qui ne parle que de rentabilité pour le public et de compétitivité pour le privé. Il faut s’engager contre la privatisation des services publics en France et partout dans le monde, car ils sont une richesse collective. Il faut réglementer les prix des loyers, les prix des systèmes de santé et des produits de première nécessité utiles à la vie de tous les jours. Il faut que le travail soit un droit, et un salaire qui permette de vivre et faire vivre sa famille, une obligation. L’éducation et la santé doivent être accessibles à tous, on ne doit pas vivre seulement pour travailler et être soumis au bon vouloir de la bourse de Paris, de Londres ou de New York.

La stratégie des théories néolibérales consiste à créer des crises et endetter les pays, en distribuant l’argent publique aux banques, aux grandes fortunes et aux entreprises. Ensuite, il suffit de déclarer « que les caisses sont vides » pour les hôpitaux, l’éducation ou les retraites, et que le seul moyen c’est de privatiser « pour une bouchée de pain » ce qui ne l’est pas encore. De nouveaux milliards pour le capital et les marchés financiers, la misère pour les salariés, leurs familles et leurs enfants !!!

Sur Conscience Citoyenne Responsable

 « Le libéralisme contemporain profite aux riches ; et à personne d’autre »…G.K.Chesterton

Sur le même sujet, voir …


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • julius 1ER 27 juin 2015 08:04

    @R Gil,


    il suffit de le dire !!!!!!

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 juin 2015 08:43

      « Les trois dogmes du capitalisme sont privatisation, dérèglementation et réduction des systèmes de protection sociale. »



      La PRIVATISATION est accessible au « prolétariat » pour réduire la déréglementation et accroître la protection sociale.


      Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de
      l’accord intellectuel et du soutien moral de
      Jacques SAPIR,
      Économiste.


      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      INTRODUCTION :

      Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
      Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
      Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

      ¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

      Cependant, au
      Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
      on peut préférer le
      Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

      ​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      Lire le lien, SVP :

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne.
      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      RÉSUMÉ :

      Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

      Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

      Objectif Principal :
      Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
      Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
      Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

      Objectifs Spécifiques :
      I)
      Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
      Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
      II)
      Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
      II.1)
      À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
      II.2)
      a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
      b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
      II.3)
      Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

      ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

      = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

      L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

      ​Addendum :
      À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

      Lire le lien, SVP :
      Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
      http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

       = = = = = = = =
      ​Post-scriptum :
      ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014

      http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html

      = = = = = = = =
      La chance de Cuba : son Économie d’État !
      http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


      • Dom66 Dom66 27 juin 2015 10:19

        Merci pour cet article. « Piqûre de rappelle »

         

        Il y a deux ou trois jours dans l’émission "C à dire" un imbécile de capitaliste, expliquait que dans l’avenir (proche) les Français pour leurs retraites devaient investir dans des fonds de pensions comme aux US.

        Imbécile car avec ce système les banques se gavent avec ton fric, et au moment de toucher ta retraite, plus d’oseille. Voir le résultat aux US des pépés et mamys obligés de faire des pousses caddys pour vivre.

        Devise de la « world company »

        Les pauvres n’ont plus beaucoup de fric, c’est pas grave le peu qu’il leurs reste on va leurs prendre.

         


        • Plus robert que Redford 27 juin 2015 10:25

          Ouais !!!

          Super bla-bla !

          Sans dec’ je viens d’apprendre vachement de trucs... !


          • Xenozoid Xenozoid 27 juin 2015 15:28

            Vivant dans le pays des morts. Ils mangent de la nourriture morte avec des fausses dents. Leurs bâtiments ont de fausses façades, leur stations de radio et de télévision diffuse de l’air vicié. Ils tuent le temps entant que spectateurs de fausses images.
            Leurs corporations sont coupables de publicité mensongère, et leurs offres d’emploi » ne sont que des opportunités de mauvais traitements meurtriers, un ennui mortel, et la soumission fatale ; ils exigent de vous le respect des échéances, comme pour dresser des tentes dans des camps de la mort. Est-ce que l’impasse justifie les moyens ? Ils habitent les villes mortes et font des faux mouvements, n’allant vraiment nulle part, marchent jour après jour, le même chemin de désespoir. Même leur air est conditionné. Ils vous demandent de donner votre vie pour leur pays, pour leurs religions, leurs économies, vous laissant avec seulement. . . . Leur système est organisé par l’intelligence artificielle et ne fournit que de la réalité virtuelle. Leur culture vous cloue et vous ennui à mort, leur mode de vie est sans vie, leur existence est une impasse permanente. Tout à leur propos pue la mort et le faux. La seule chose qui est insupportable, c’est que rien n’est insupportable. Quand allons-nous demander plus ?
            La lutte pour la vie, la vraie vie. Combat petit con , la vie est réel !
            Bienvenu dans le pays des vivants déja mort.


            • rocla+ rocla+ 27 juin 2015 15:38

              En plus les riches c ’est des salauds .


              La norme pour les cons c ’est la pauvreté , la médiocrité ,
              les avantages acquis , c ’est les taxis mafieux et escrocs , tout ça 
              c ’est bien , mais un riche c ’est le salaud absolu . 


              Robert Gil , voir  «  les riches c’ est des salauds  »

              • Dwaabala Dwaabala 27 juin 2015 16:31

                @rocla+
                Ils s’arrangent suffisamment entre eux sur ce plan.


              • William7 27 juin 2015 17:11

                @rocla+

                Les riches sont collectivement et structurellement des salauds, en effet smiley puisqu’ils ne peuvent être riches qu’en exploitant autrui....mais ils ont les moyens de soudoyer un système idéologique et médiatique afin qu’on dise et qu’on fasse penser : les pauvres sont des salauds..D’où tout le discours sur l’assistanat, la non repentance, le coût du travail, etc.

                Plus pernicieux, il faut instiller une autre idée : que ce ne sont pas les « pauvres » visés par des politiques de rapine, de contrôle et d’austérité, et que les véritables victimes sont les riches, toujours à protéger de la médiocrité des gueux et de leur jalousie.

                Doublement pervers. Mais un classique de la domination.



              • mmbbb 27 juin 2015 20:45

                @William7 les pauvres n’ont pas toutes les vertus et font des gosses en surnombre J’avais deja eu des arguments avec Robert Gil ( il a efface mon commentaire ) que les riches n’avaient pas de responsablite directe si les pauvres ne pouvaient pas donner une education decente a leurs mioches Je suis issu d’une famille de pauvre et je connais cette fange intellectuelle du peuple comme par exemple ils se repaissent d’emission debiles font peu d’effort et comme R GIL passent leur vie a critiquer leur patron


              • lsga lsga 28 juin 2015 00:55

                Discours réactionnaire typique de la classe moyenne.
                C’est contre ce genre de crétinisme exprimé dans cet article que le Manifeste du Parti Communiste a été écrit. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès