Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le local c’est sûr !

Le local c’est sûr !

Ça n'est pas parce que les prix sont bas ou parce qu'ils sont haut que l'économie va bien. Mais c'est seulement parce que la population peut se procurer ce dont elle a besoin pour améliorer sa qualité de vie que l'économie tourne. L'économie ne tourne que si la qualité de vie s'améliore. Il ne suffit pas d'installer des commerces pour avoir une économie saine.

On a eu un président qui disait qu'il voulait des prix bas pour que l'économie tourne. Cela indiquait donc de faire pression sur les industries afin de pousser à l'esclavagisme, hors de France en plus. En effet ne vouloir que des prix bas signifie de diminuer la valeur du travail. La Chine n'a pas accepté cela. Elle veut donc maintenant développer les pays qui en ont besoin avec sa Banque Internationale de Développement. Cette banque crée de l'argent en fonction des richesses créées dans les pays dits pauvres par nos institutions. Ces pays deviennent donc réellement en développement en améliorant la qualité de vie globalement. Ce n'est pas avec des faits divers que l'on constate cela.

Il existe un indicateur que les économistes libéraux n'affichent pas. Celui du rapport prix de production sur prix de vente. Cet indicateur est pourtant celui qui détermine la capacité de ceux qui produisent à acheter ce que font les autres industries. Cet indicateur montre d'ailleurs aussi qu'une société s'est développée intérieurement. Le système libéral anglais tend à augmenter l'écart entre ces deux prix. Ce n'est pas exactement le rapport qualité/prix faisant pression sur la production qui en est la cause, mais le fait de dire que le commerce sans intervention de l'état va s'auto-réguler, sans tenir compte de ce trafic et de la paresse humaine.

JPEG - 24.4 ko
Est-ce que tous les produits ont la mếme importance ?
Peinture flamande du 17e

En 2014, on voit que seules les grandes entreprises arrivent à renouveler correctement les logiciels informatiques d'entreprise. Elles demandaient même avant de créer des logiciels sans en avoir réellement besoin, juste pour avoir des aides de l'état, tout comme elles financent actuellement la recherche. Combien de fois pourrez-vous entendre par les informaticiens des projets informatiques arrêtés pour diverses raisons ? Les PME elles se voient obligées de changer de système informatique. Elles utilisent de vieux logiciels. Parmi elles on peut aussi y trouver des éditeurs de logiciels.

Seulement une seule question se pose : La population peut-elle vivre avec des logiciels ? Non évidemment. Pour expliquer où on en arrive il faut expliquer l'augmentation des écarts de prix. Le trafic, c'est à dire augmenter la différence entre le prix de production et le prix d'achat, tend à créer des vices dans la société. L'objectif n'est plus d'améliorer la qualité de vie, mais de créer ce qu'on appelle des ressources humaines, c'est à dire de faire que le citoyen devenu consommateur puisse de moins en moins à accéder à une meilleure qualité de vie. Il devient esclave de son travail. Pour ne plus y penser il se divertit. Il pense à autre chose au risque de vivre dans un autre monde, selon la névrose.

On vit dans un empire qui empire pour finir par imploser. L'oligarchie financière voit cette implosion comme le moyen de régner sur le monde en entier. Or elle est peu nombreuse. Donc elle doit nous abrutir et nous désunir pour arriver à cette fin, afin qu'on soit moins nombreux. Les médias sont orientés vers cette fin. Cependant les BRICS s'orientent vers le développement. Il s'agit du Brésil, de la Russie, de l'Inde, de la Chine, de l'Afrique du Sud.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • diogène diogène 11 août 2014 17:59

    «  Le système libéral anglais tend à augmenter l’écart entre ces deux prix.  »


    Le libéralisme anglais tend surtout à détacher l’économie de la Grande-Bretagne de la production et de la distribution de marchandises pour la limiter à la finance, c’est-à-dire aux gains (ou aux pertes) réalisés par l’achat et la vente très rapides de valeurs intangibles (traders), ce qui par contre-coup sur les autres économies se traduit par une inflation ou un krach.

    • miha 12 août 2014 11:39

      Le but prioritaire des BRICS, c’est de faire perdre aux USA sa place de « maître du monde », ce qui n’est pas une mauvaise chose, je pense.
      Mais ensuite ? Est-il certain qu’ils pensent au bien-être des populations ? Leurs oligarchies ne vont-elles pas se comporter comme celles des USA ?


      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 12 août 2014 12:04

        Le despotisme a beau être éclairé, il restera un despotisme.


      • Tall 12 août 2014 12:08

        Le despotisme éclairé, c’est quand le flic te met une lampe en pleine tronche.


      • rocla+ rocla+ 12 août 2014 12:13

        En plus c ’est pas des vrais potes qui font ça .


        • soi même 12 août 2014 12:26

          Il serait temps que ce qui pense économie, réfléchi ce que veut dire économie fraternelle !
          Peut être à ce prix, que l’on retrouvera se que veut dire rendre service !


          • rocla+ rocla+ 12 août 2014 13:17

            L’ économie fraternelle c ’est comme le communisme  : donne 

            moi ta montre j’ te dirais l’ heure .

            T’ as au l’ économie confraternelle : file ton oseille sinon j’ te bute .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès