Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le made in France est-il applicable aux services ?

Le made in France est-il applicable aux services ?

A l’heure de la réindustrialisation, le « Made in France » est porteur de nombreux espoirs. Simple effet marketing pour certains, véritable stratégie afin de sortir de l’impasse pour d’autres, de nombreuses entreprises font le pari du « tout français ». Une recette tricolore à étendre au secteur des services ? La question mérite d’être posée.

Le Made in France, un nouvel élan pour le secteur des services.

Il n’y a véritablement qu’un écueil à éviter pour les entreprises du services emballées par le projet « made in France » : ce fâcheux excès d’arrogance que les professionnels des quatre coins du monde déplorent. Mais « le reste du monde n’attend pas que la France parfois arrogante se banalise  ». Les Français resteront des Français après tout.

Sous le feu des projecteurs grâce au nouveau Ministre du Redressement Productif, le Made in France acquiert une certaine popularité. Le label « Origine France Garantie » a été créé dans le but d’identifier et de valoriser les entreprises comme Atol ou le groupe BN qui ont relocalisé leurs entreprises en France et produisent 100% français ou presque. C’est que le label est en phase avec l’émergence du « consommateur citoyen », convaincu que son acte d’achat permet d’influencer le comportement des entreprises et plus largement la société de consommation. 77% des Français sont prêts à payer plus cher (entre 5% et 10%) un produit fabriqué en France. Le « Made in France » conjugue des garanties avec lesquelles les consommateurs n’ont plus envie de transiger. A ce titre, plus de neuf personnes sur dix sont persuadées qu’acheter un produit français offre une meilleure qualité (93%) et permet de s’assurer une fabrication selon des normes sociales respectueuses des salariés (92%) et de favoriser le respect de l’environnement (87%). Des résultats qui encouragent les entrepreneurs de tous horizons à parier sur le produit tricolore. Une perspective plutôt rafraîchissante pour un secteur des services en berne et à l’affût des aspirations des consommateurs.

Imaginer un « service à la française » synonyme de qualité.

Si à l’heure actuelle, les entreprises du secondaire sont les plus enclines à décrocher le précieux sésame, on pourrait tout à fait concevoir que les entreprises de services se distinguent elles aussi par un service 100% français. Outre le fromage, le vin et la cosmétique de luxe, on pourrait désormais (re)compter sur le « service à la française » en tant que véritable produit de notre terroir. Et c’est la carte de la qualité qui semble la plus favorable à jouer. David Amsellem, patron de John Paul leader de la conciergerie de luxe, est partie de cette analyse pour le nom de son entreprise : « John Paul est le nom d’un concierge privé. « Paul » est français et véhicule un savoir-faire à la française, ainsi qu’une certaine idée du luxe. « John » est anglo-saxon et ouvert sur l’international ». En effet, 24% des personnes interrogées au cours d’une étude, saluent spontanément la qualité des produits tricolores dont ils apprécient la dimension artisanale et humaine.

Une opportunité pour les entrepreneurs soucieux de faire de la qualité leur « marque de service ». Car le Made in France a pour intérêt également d’apporter une qualité supérieure en créant de la valeur, tout en permettant de se démarquer de ses concurrents. Wonderbox, devenu leader du coffret cadeau en France depuis Noël 2012, doit une partie de cette réussite à son choix de localiser l’ensemble de son entreprise, centres d’appels y compris, à Paris, contrairement d’autres acteurs du marché qui ont délocalisé les plateformes d’appels. En maintenant en France, et même au siège, l’intégralité de son service-client, Wonderbox entend coller aux plus près aux attentes des consommateurs, devenues particulièrement exigeants sur la qualité du suivi. A contre-pied d’une idée répandue, Wonderbox a donc, en quelque sorte, fait du Made in France un facteur multiplicateur de sa compétitivité. Ce choix a également été adopté par Atchik-Services, leader dans les services de la modération sur le net, qui résiste à la tentation de l’offshore et opère ses services à Toulouse. « Comment une modération offshore pourrait-elle maîtriser des subtilités propres à l’histoire et à l’actualité françaises ? Une apologie de la pensée de Robert Faurisson, une référence à « Martine Brochen », ou un message appelant à un nouveau « 732 » peuvent tout à fait échapper à un opérateur étranger éloigné de notre contexte socio-culturel » met en avant Eric Léal, directeur de la société. Un souci de la qualité qui confirme la réputation dont la France jouit sur ses terres mais également à l’international.

Permettre aux entreprises de services de rayonner à l’étranger.

Car le « Made in France » a cette double qualité de rassurer une clientèle française et d’attirer des clients étrangers. Portée principalement par le secteur du luxe et du tourisme, la valeur de la marque « France » est incontestable. Si les dirigeants de Wonderbox font du Made in France le socle de la qualité de leurs prestations, Valérie Accary présidente de l’agence de communication CLM-BBDO, confie que c’est bien « un je ne sais quoi  » français qui touche le public international. « Si dans l'Hexagone, les Français ont la réputation d'être mauvais en qualité de service, les étrangers associent la France au luxe et plébiscitent la "french touch" » observe David Amsellem. Une inspiration idéale pour le secteur du service, tout à fait prédisposé à faire vivre un imaginaire riche évoquant un certain art de vivre à la française.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • spartacus spartacus 13 novembre 2013 15:33

    De la publicité cachée avec des liens discrets pour des entreprises dans un texte alibi ....pseudo franchouillard.


    • Piotrek Piotrek 13 novembre 2013 15:52

      Malheureusement, le service Made In France a une réputation déplorable pour tous les étranger qui ont été un jour touristes à Paris.

      Donc je crains que ce label n’ait pas beaucoup d’espoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Xavier L.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès