Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Monde contre le FN sur l’euro : zéro partout !

Le Monde contre le FN sur l’euro : zéro partout !

C’est à croire que tous les mois ou presque, le quotidien de référence se croit assignée la mission de disqualifier l’idée de démontage de la monnaie unique européenne, portée. Mais en pointant les faiblesses de l’argumentation du FN, il en oublie de présenter un raisonnement rigoureux.

Le Pen : la meilleure ennemie de l’euro
 
Les décodeurs du Monde pointent en effet les atermoiements et les réponses changeantes du FN sur la question du remboursement des dettes. Ils notent que pour la campagne présidentielle, Marine Le Pen avançait que la sortie de la monnaie unique européenne et la dévaluation de 25% du nouveau franc nous coûterait 107 milliards (il me semble plutôt qu’il s’agissait de deux fois plus qui était alors évoqué), du fait que deux tiers de notre dette est possédée à l’étranger. Mais depuis fin 2013, avec l’étude de Jacques Sapir et Philippe Murer, le FN soutient que 94% de notre dette est de droit français ce qui nous protégerait en vertu de la lex monetae. Les décodeurs attaquent sur l’incertitude juridique qui existerait ainsi que sur le sort des dettes privées.
 
Ce faisant, on pourrait même ajouter que Marine Le Pen a flirté avec l’idée de rétablir l’étalon or. Déjà, j’avais moi aussi trouvé proprement effarant la légèreté de Marine Le Pen qui osait présenter un plan qui alourdissait notre endettement de plus de 100 milliards. Et quel manque de professionnalisme et de crédibilité de revenir plus tard en disant que finalement, l’addition sera beaucoup plus légère ! Pourtant, dès février 2012, j’avais déniché, dans l’étude de Jonathan Tepper que c’est la nationalité du droit qui compte. En outre, il est totalement absurde de penser que le nouveau franc serait dévalué de 25% par rapport à l’euro, comme toutes les études l’indiquent. Bref, il règne un grand amateurisme au FN sur la préparation de cet élément clé de leur programme.
 
Décoder les décodeurs du Monde

Mais les décodeurs du Monde, que l’on connaît généralement mieux inspirés, ne présentent pas une argumentation plus rigoureuse que celle du FN sur la question de l’euro. Passons sur le fait qu’ils citent Sarkozy, qui affirmait que « la sortie de l’euro consiste à doubler ou à tripler la dette du pays qui sort de l’euro  », ce qui juste absurde. Il est sacrément culotté d’affirmer que « l’immense majorité des économistes la mettent en garde : il sera beaucoup plus difficile pour l’Etat de rembourser sa dette contractée en euros si nous passons au nouveau franc ». Cela est factuellement faux. Il suffit de faire un recensement des prix Nobel d’économie qui se sont exprimés sur le sujet alors que les euro-béats pour trouver des soutiens à leur délire monétaire. Et je passe sur la très longue liste d’économistes, de gauche comme de droite, qui soutiennent le démontage de l’euro.

D’ailleurs, pour faire peur, les Décodeurs du Monde, qui oublient de citer 9 prix Nobel d’économie, n’hésitent pas à citer l’étude de deux étudiants pour contrebalancer les chiffres de Nomura sur le pourcentage de dette privée sous droit étranger (70% selon leurs étudiants, 39% selon la banque). Et si ces débats ont leur importance, il faut rappeler que la sortie de la France aurait toutes les chances de provoquer la chute finale de l’euro (on voit mal l’Allemagne rester), ce qui changerait radicalement la situation. En outre, comme je l’ai pointé depuis le début, le nouveau franc serait relativement stable par rapport à l’ancien euro car il se tient à peu près au point d’équilibre entre la zone mark et les pays du Sud, ce qui est confirmé par toutes les études sérieuses sur le sujet.

Bref, si le FN mérite un carton pour sa légèreté et son manque de sérieux sur ce débat, qui explique sans doute la raison pour laquelle l’idée reste peu populaire, les décodeurs du Monde en méritent également un pour la légèreté et le biais de leur argumentation.
 
Pour creuser le sujet, vous pouvez lire ce papier sur le démontage de l’euro ou voir la vidéo jointe

Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 26 septembre 2014 12:34

    « En outre, il est totalement absurde de penser que le nouveau franc serait dévalué de 25% par rapport à l’euro, »
    c’est un minimum pour relocaliser les entreprises


    • Onecinikiou 26 septembre 2014 22:48

      Ce n’est surtout pas absurde si l’on postule le maintien dans le système monétaire intégré européen de l’Allemagne et de son glacis, qui n’est pas le plus improbable en cas de sortie unilatérale de la France de la monnaie unique. 


      De cela Pinsolle ne parle pas, puisque son obession première reste de fustiger le Front National et ses dirigeants, alors que son programme poltiique et socio-économqiue est le plus créible et cohérent de tous les grands partis politiques et susceptibles de gouverner, en lice. 

      Ce qui le démasque en tant que faux opposant au Système de domination.

    • Ruut Ruut 26 septembre 2014 15:44

      Parler pour ne rien dire.


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 26 septembre 2014 23:23

        Pas du tout. Et je suis d’accord sur le fond : il faut absolument proposer Marine le Pen au prochain Nobel d’économie.
        Ou alors j’ai rien compris ?


      • Onecinikiou 26 septembre 2014 22:31
        Sapir est beaucoup plus crédible et beaucoup moins véhément et sectaire à l’endroit du Front National que le petit militant chevènementiste - et aucunement gaulliste - Pinsolle :

        http://russeurope.hypotheses.org/2836

      • BA 26 septembre 2014 16:57
        C’est fini.

        Ils n’y croient plus.

        Les européistes commencent à comprendre que l’Union Européenne n’est pas viable.

        Les européistes commencent à comprendre que l’Union Européenne va bientôt mourir.

        Les deux derniers exemples :

        Mercredi 24 septembre, un européiste de gauche, l’économiste Bernard Maris, écrivait dans Charlie Hebdo qu’il fallait maintenant sortir de l’euro. Bernard Maris est professeur des universités à l’Institut d’études européennes de l’université Paris-VIII. Il est membre du conseil général de la Banque de France.

        Vendredi 26 septembre, un européiste de droite, l’économiste Eric Le Boucher, écrit dans Les Echos que l’Europe est en train de mourir.

        A gauche et aussi à droite, le vent tourne.

        Les européistes commencent à comprendre que la construction européenne est une expérience qui a complètement foiré.

        Le seul résultat politique de la construction européenne, c’est le retour des nationalismes d’extrême-droite partout en Europe, et la montée des forces centrifuges.

        Les égoïsmes nationaux, les fureurs populaires et les passions nationalistes vont faire mourir l’Europe.

        L’agonie de l’Europe a commencé.

        Lisez cet article :

        L’Europe est en train de mourir, surtout ne faites rien.

        http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0203805835795-leurope-est-en-train-de-mourir-surtout-ne-faites-rien-1046818.php


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 26 septembre 2014 23:24

           smiley smiley smiley


        • Pere Plexe Pere Plexe 27 septembre 2014 11:54

          Le constat ne fait pas tellement débat.
          Ce sont les remèdes proposés par les uns et les autres qui divergent.


        • Gnostic GNOSTIC 26 septembre 2014 18:13


          Un article tous les jours et jamais de passage par la modération  ?

           

          Dupont Gnan Gnan est très puissant

           

           smiley

           

           

          Pour un mouvement 5 étoiles en France comme en Italie (article censuré)


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 septembre 2014 21:39

            Bonjour Laurent,
            .
            La question qu’il faut se poser ce n’est pas
            « Combien coute la sortie de l’Euro ? »
            mais
            « Combien nous coute le fait de rester dans la zone de l’Euro ? » !
            =====================================================
            .
            Pourquoi l’euro à t-il été crée ?
            .
            Robert Mundell, un canado-américain et un des pères de l’euro, volontaire et obstiné, était résolu à faire une chose : trouver une arme qui pourrait balayer la législation gouvernementale et le droit du travail. (Il détestait vraiment les plombiers syndiqués qui l’avaient empêché de déplacer son trône.)
            .
            « Il est très difficile de licencier des travailleurs en Europe », se plaignit-il. Sa contre-attaque : l’euro.
            .
            L’euro fera vraiment son travail quand la crise aura frappé, expliquât alors R. Mundell. Le retrait du contrôle du gouvernement sur la monnaie empêchera alors l’utilisation des politiques monétaire et budgétaire keynésiennes par les vilains petits élus pour sortir une nation de la récession.
            .
            https://www.youtube.com/watch?v=LUnQg40xFCk#t=62
            .
            «  L’euro mettra la politique monétaire hors de la portée des hommes politiques », a-t-il dit. « Et sans la politique budgétaire, la seule façon pour les nations pour pouvoir conserver des emplois est la surenchère dans la réduction des règles du commerce. »
            .
            Comme un autre lauréat du prix Nobel, Paul Krugman l’avait remarqué, la création de la zone euro violait une observation de base de l’économie concernant les « zones monétaires optimales ». Cette observation pratique avait pourtant été théorisée par Robert Mundell en personne.
            .
            Une récente étude (janvier 2014) menée par les professeurs Pedro Gomis Porqueras et Laura Puzzello (Universités Deakin et Monash) apporte de l’eau au moulin des détracteurs de la monnaie unique.
            http://users.monash.edu.au/%7Elaurap/Research_files/synthetic_euro_CEPR.pdf
            .
            Il en ressort que les « grands » pays de la zone euro (Allemagne, France, Italie) n’ont pas profité de l’euro. Pis, selon eux, « l’estimation suggère que le PIB par habitant aurait été supérieur si l’euro n’avait pas existé ». En effet, ils estiment l’impact négatif de la monnaie unique sur la France à 11,9 points de PIB par habitant ! Soit environ 240 milliards d’euros ! En clair, si l’euro était resté dans les tiroirs de nos dirigeants, le revenu par habitant de la France aurait pu être plus élevé de 12 points ! (cf Tableau)
            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-euro-a-plombe-le-pib-de-la-156169
            .
            L’UPR est le seul partie politique qui communique depuis sa création, sans ambiguïté aucune contrairement au FN, pour la sortie de l’Europe, de l’Euro et de l’OTAN !
            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-euro-a-plombe-le-pib-de-la-156169


            • Onecinikiou 26 septembre 2014 22:28

              « Bref, si le FN mérite un carton pour sa légèreté et son manque de sérieux sur ce débat, qui explique sans doute la raison pour laquelle l’idée reste peu populaire »


              Mytho va !

              Pinsolle feind d’ignorer que si le sujet de la sortie de l’euro est autant impopulaire parmi nos (con)citoyens, c’est d’abord et avant du fait et de la responsabilité de la machinertie mass-médiatique et de ses faux experts et journalopes stipendiés de l’oligarchie bancaire, acquise aux preceptes de l’européisme et du mondialisme. 

              C’est cette diabolisation essentiellement, cette disqualification d’un sujet ô combien central du débat public, opéré par le consensus de toutue la technostructure oligarchique et de ses relais et agents d’influence, qui agit sur l’opinion comme un puissant répulsif.

              Cet hémyplégisme de Pinsolle, incapable de désigner les véritables responsables malgré qu’il soit toujours aussi prompt (comme Asselineau et ses sbires d’ailleurs) à tirer de manière quasi-pavlovien sur un Front National qui n’a jamais gouverné et ne peut être par conséquent tenu pour comptable de la situation catastophique actuelle, dévoile en réalité son imposture et quels intérêts il sert en dernière instance (ou dessert en l’occurence, soit le camp authentiquement patriote et souverainiste).

              • Dwaabala Dwaabala 27 septembre 2014 10:27

                La ponction opérée dans le porte-monnaie du citoyen lambda lors du passage à l’euro n’a pas été suffisante pour qu’il faille souhaiter aujourd’hui de revenir au franc ?


                • Onecinikiou 27 septembre 2014 10:35

                  Oui, mais certainement pas avec ceux la même qui nous ont précipité dans le gouffre, et dont les français « lambda » sont responsables de leur arrivée - et de leur maintien surtout - au pouvoir. Car ne l’oublions jamais : nous avons les dirigeants que nous méritons. Et je dis « nous » par pure charité chrétienne...


                • christophe nicolas christophe nicolas 27 septembre 2014 10:51

                  Les décisions des propriétaires du monde se prennent chez les amis de Pierre Berger, ça n’a rien d’objectif, ils ont pris une enseigne de notoriété pour donner de la notoriété à leurs opinions et à la fin, le monde sera une cage aux folles.


                  • France Europe République Pierre Paul du Drouais 27 septembre 2014 11:19

                    Le « Monde » contre le FN ce n’est pas nouveau ! Ci-joint un article précédent sur le sujet :



                    Lutter contre l’Euro, une forme de « fascisme » pour les bobos du quartier latin ?

                    • legrind legrind 27 septembre 2014 17:42

                      Tiens Laurent Pinsolle critique le FN , je suis FN, et je trouve ça normal, sur le programme de celui-ci, les UPR en profitent pour débarquer en force, comme d’hab, pour vomir le FN et faire leur propagande pathétique pour leur secte.


                      • Pere Plexe Pere Plexe 27 septembre 2014 19:59

                        Juger la crédibilité d’une politique économique aux échos plus ou moins favorable des « experts » (fussent ils de prétendus Nobel) et aussi sérieux que de juger une prospective à l’aune des critiques de voyants et marabouts Primés eux aussi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès