Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Nigéria brûle plus de 2,5 milliards USD de gaz chaque année

Le Nigéria brûle plus de 2,5 milliards USD de gaz chaque année

Chaque jour, l’équivalent de plus de 40% de la production de l’Afrique en gaz naturel est brûlé au Nigéria par les multinationales du pétrole. Les Shell, ExxonMobil, ChevronTexaco, Agip et TotalFinaElf, en complicité avec la National Petroleum Corporation du Nigeria, dénonce l’organisme non gouvernemental nigérien Environmental Rights Action/Friends of the Earth, se débarrassent ainsi du gaz associé au pétrole des puits qu’elles exploitent dans le delta du fleuve Niger.

Non seulement le Nigéria laisse-t-il partir en fumée de précieux revenus mais pire, la population du Delta respire à l’année longue de dangereuses toxines. Pendant ce temps, plus des deux-tiers des Nigériens vivent avec l’équivalent de moins de 2$ par jour.

Dans un rapport récent, à la rédaction duquel ont participé des scientifiques, Environmental Rights Action/Friends of the Earth qualifie cette situation de monstrueuse.

La pratique de brûler les gaz émanant des puits pétroliers est illégale depuis 1984 au Nigéria, sauf si un permis ministériel l’autorise. Or il semble bien que les cinq pétrolières n’auraient pas obtenu l’autorisation ministérielle requise.

Déjà à l’époque coloniale le Foreign Office britannique était au courant de cette pratique qui prive le peuple Nigérian d’importants revenus. Quarante ans plus tard, la situation n’a guère changé. Pourtant, en Grande-Bretagne même, à peine 2% du gaz associé au pétrole surgissant des puits de la mer du Nord y est brûlé.

Au Nigéria, la convoitise, la corruption et un racisme éhonté des pétrolières, selon ERA, forment les ingrédiants d’un cocktail explosif.

Le gaz brûlé n’est pas le seul scandale que vit ce pays. Ainsi, la Economic and Financial Crimes Commission du Nigéria estime que le pétrole qui se « volatilise » dans la nature (butin prélevé par des groupes armés) équivaut à plus de 45% de pertes de revenus pour le pays.

Seuls deux pays sont pires que le Nigéria dans l’Indice de perceptions de la corruption 2004 de Transparency International.

Le Nigéria est le plus important pays producteur de pétrole en Afrique et le onzième plus important au monde. Il fournit plus de 1,1 million de barils de pétrole par jour aux États-Unis. En moyenne, mille pieds cube de gaz y est associé au pétrole pour chaque baril extrait.

Environmental Rights Action/Friends of the Earth estime que le Nigéria pourrait produire plus d’une centaine de terawatts/heure d’électricité avec le gaz gaspillé.

Source : Gas flaring in Nigeria : a human rights, environmental and economic monstrosity. Lu sur le site Eldis Gateway to Development Information le 12 août 2005.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès