Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le packaging : une arme marketing extrêmement redoutable

Le packaging : une arme marketing extrêmement redoutable

Depuis quelques mois, les prix à la consommation n’augmentent plus, on constate une stagnation des prix des produits de la Grande Distribution. Seulement ce n’est qu’une simple illusion pour le consommateur… La faute à qui ? L’idée redoutable qui n’est cependant pas nouvelle mais qui devient de plus en plus courante : la modification du packaging des produits.
Aujourd’hui, les consommateurs que nous sommes constatent que le prix du caddie stagne. Mais c’est en réalité une mauvaise constatation qui va en faire bondir plus d’un. En effet, les grandes marques et enseignes ont déniché la parade pour augmenter les prix de leurs produits et ainsi continuer l’augmentation de leurs marges sans que le consommateur ne s’en rende compte à moins qu’il soit extrêmement attentionné à ce qu’il achète. Mais quel est donc ce processus miracle ? Je veux bien sûr parler du packaging, véritable arme de stratégie marketing. Ainsi, qui n’a jamais remarqué que tel ou tel produit avait un nouvel emballage ? Seulement, on pourrait penser que c’est un simple coup marketing pour rendre le produit plus attractif, pour le rendre plus attrayant aux yeux du client mais cela est certes à prendre en compte, cependant ce n’est pas l’objectif principal de ces modifications de packaging.
 
Le véritable but de cette manœuvre marketing est de modifier le poids, la quantité du produit sans bien entendu modifier le prix à la baisse. Grâce à ce détournement d’attention du consommateur grâce à la « beauté » de l’emballage, les grandes marques assurent l’augmentation de leurs marges sans que le client en prenne conscience. Ainsi, quel client regarde le poids de son baril de lessive ou de son paquet de biscuits chaque semaine ? Ils ne sont pas nombreux car c’est essentiellement le prix que les consommateurs observent. Les entreprises l’ont donc bien compris, il y avait un créneau à saisir et elles ne se sont pas gênées pour le saisir. Elles ont décelé une faille dans le comportement du consommateur, et ce à leur plus grande satisfaction et c’est un énorme coup de génie marketing que ces entreprises ont réalisé, car grâce à ce système, le consommateur subit une augmentation cachée des produits qu’il achète car le prix de son caddie reste le même et pourtant le prix au kilo lui continue de grimper sans qu’il ne s’en rende compte.
 
 En somme, on constate que les entreprises rivalisent d’ingéniosité en matière de stratégie marketing dans le but ne pas rogner sur leurs marges et ce au dépens du consommateur qui n’y voit rien de cette « augmentation fantôme » et pourtant elle est bien réelle…

Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Je suis Fantomas 17 novembre 2008 10:19

    Interessant.

    Mais je crois que ceci a déjà été abordé par un autre auteur (le chat / http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=44840).



    • LE CHAT LE CHAT 17 novembre 2008 11:16

      @SEB59

      merci pour ce rappel , ça prouve que tu souffres pas encore de l’Alzheimer !  smiley je rigole  !

       comparer les prix impliquer de regarder le prix au kilo affiché et qui est obligatoire , après si les gens sont négligeants , on ne peut plus rien pour eux !
      il faut banir les produits en mini doses , d’une part parce qu’ils entrainent une augmentation substancielle des déchets , d’autre part parce que le prix au kilo subit une sévère augmentation .


    • critical35 17 novembre 2008 11:22

      oui effectivement c’est là dessus que les industriels jouent : la négligeance des consommateurs... Pourtant comme vous le dites il est simple de comparer le prix au kilo mais qui le fait ? La plupart des gens regardent le prix du paquet de biscuits et non le prix du kilo du biscuit et ça les responsables marketing l’ont bien assimilés et en tire profit de manière ingénieuse... smiley


    • Trashon Trashon 17 novembre 2008 17:40

      Le prix au kilo, c’est le tout petit chiffre en bas à droite de l’étiquette que j’ai du mal à lire avec 10/10 à chaque oeil ?  smiley


    • critical35 17 novembre 2008 10:51

      Ah effectivement, je n’avais pas vu sachant que ça date du 25 septembre, c’est un peu ancien mais ça n’enlève en rien que cet article est très intéressant...


      • critical35 17 novembre 2008 10:53

        Ah effectivement, je n’avais pas vu sachant que ça date du 25 septembre, c’est un peu ancien mais ça n’enlève en rien que cet article est très intéressant...

        Seulement peut-être la différence qu’il peut y avoir est que j’essaye de rester neutre tandis que dans cet article, on remarque une prise de position dès le titre : "pris pour des cons". Ceci dit c’est un bon article peut-être un peu trop entaché par la prise de position flagrante...


        • LE CHAT LE CHAT 17 novembre 2008 11:27

          @critical 35
          peut-être un peu trop entaché par la prise de position flagrante

           Prix pour des cons , je sais , le titre peut choquer , mais je n’ai pas pu résister à jouer de l’homonymie entre prix et pris . smiley mais en réalité , c’est bien que qui se passe dans les rapports entre industriels et distributeurs et les consommateurs que nous sommes . Il faut savoir prendre position , et moi qui suis chti je parle droit devant moi , c’est ainsi et c’est plus clair pour tout le monde !

          rien n’est plus exaspérant que ces gens qui tortillent du cul pour chier droit , comme ces éléphants du PS qui se font prier pendant des jours avant de dire s’ils se présentant ou pas à la tête du parti ! pathétiques !


        • critical35 17 novembre 2008 11:35

          Oui je suis d’accord le consommateur est toujours celui qui éponge tout... smiley C’est le même système pour la TVA d’ailleurs, les industriels tout comme la grande distribution peuvent la répercuter sur les prix de ventes et la déduire sur leurs achats tandis que le consommateur lui paye tout et ne déduit rien...

          C’est la règle du commerce : celui qui est au bout de la chaine est le dindon de farce...
          En même temps je ne vois pas d’autre alternative...



          PS : d’accord j’avais pas saisi pour l’homonyme, c’est bien trouvé ! Quant à la prise de position, cela regarde chacun des auteurs, je le fais moi-même parfois... smiley


        • critical35 17 novembre 2008 11:38

          Quant au PS alors là je plussoie fortement, le PS n’est pas prêt de revenir au pouvoir avec une équipe de bras cassés pareils même pas fichus de se mettre d’accord au profit de l’intérêt du parti mais bon ça a toujours été comme ça au PS chacun voit ses ambitions personnelles avant l’intérêt du parti et on voit ce que ça donne à chaque fois c’est bis repetita...


        • Proto Proto 17 novembre 2008 10:55

          Intéressant mais un peu court.
          J’ai une anecdote pour vous : j’ai cherché à savoir pourquoi la marque de cigarette "Fortuna" avait créé un nouveau type de paquet en carton, s’ouvrant sur le coté, ceci n’offrant de prime abbord aucun avantage, et j’ai fini par trouver : quand vous secouez votre paquet pour voir s’il en reste dedans, vous n’entendez pas les cigarettes bouger dans ce type de paquet, au contraire des paquets classiques... ingénieux smiley


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 17 novembre 2008 11:16

            Un jour que j’achetais pour mon grand-père des bouteilles d’eau minérales de marques EVIAN, je trouvais deux palettes ? L’ancien et le nouveau conditionnement. J’en pris de chaque et rentré chez moi, fit cette expérience.

            Vider le contenu de la première et remplir l’autre avec. Je fus récompensé, car, en effet, si le contenu du nouveau entrait large dans l’autre, il était par contre impossible au nouveau de contenir l’ensemble du contenu de l’ancien conditionnement. Trois ou quatre centilitres de moins sur un volume en millions...Mais, le remède à ces petits vols quotidiens consiste à diminuer sa consommation d’autant, sa vitesse d’autant, etc...

             


            • critical35 17 novembre 2008 11:28

              Cependant, vous avez fait cette expérience mais je ne crois pas que beaucoup le fassent . Ainsi, le consommateur est persuadé d’acheter la même quantité de produit pour le même prix même si l’emballage change... En général, ils remarquent surtout que le design a changé mais ils ne cherchent pas à savoir ce qui se cache derrière ce changement soudain, ce n’est pas seulement pour la "beauté" du produit et pourtant beaucoup le pensent....


            • HELIOS HELIOS 17 novembre 2008 16:25

              Quand on va faire ses courses, il faut savoir lire !

              Bien sûr que les fabriquants jouent sur l’apparente inattention du consommateur. A lui d’etre vigilent.
              Les bouteilles d’Evian doivent avoir la quantité indiquée... si c’est 98 cl (par exemple) ce n’est plus 1 litre, donc on sait tres bien que le prix marqué, inchangé par rapport a l’ancien conditionnement d’1L cache une augmentation du prix de l’eau.

              Et puis au fond, l’eau de source, fait elle plus de mal a la santé que l’eau d’Evian ? Et si on laissait le luxe pour ceux qui ne regardent pas le prix ? si on cessait de faire n’importe quoi, dont acheter de l’eau pour sa "marque" ? Apres tout, les gens qui vendent l’eau d’Evian ont raison, puisque sa consommation ne baisse pas.


            • sto sto 18 novembre 2008 03:13

              Eh non
              typiquement, il y a une tolerance.

              exemple :
              http://www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/epic/site/cb-bc.nsf/fr/01232f.html#annexe-1-3

              pour 1000ml, on peut ne remplir que 9985 ml

              Si vous tenez a voir les ravages de ce genre de pratique, je vous conseille de visiter le japon.
              on y voit des extremes !!

              pour n’en citer qu’un : les oeufs emballes a l’unite dans les combinis....


            • Forest Ent Forest Ent 17 novembre 2008 12:13

              Le "business model" des distributeurs était simple : des marges faibles sur les prix, compensées par du volume, de la rotation, de la trésorerie fournisseur, et des centrales d’achat énormes capables de "pressurer" significativement les producteurs. Seuls quelques produits un peu "haut de gamme" présentaient des marges significatives.

              Un tel modèle extrèmement tendu est fort sensible à la conjoncture. Si les clients rognent sur leur caddie et surtout sur les "quelques produits haut de gamme", il n’y a guère d’autre possibilité que d’augmenter, subrepticement pour des raisons d’image, les prix des produits plus "basiques". Et ce dans une optique qui reste pourtant concurrentielle. Les grandes surfaces sont en concurrence de plus en plus délicate avec le hard-discount, y compris leurs propres chaînes. Ainsi Ed, la chaîne hard discount de Carrefour, vient de relever significativement ses prix.

              Comme je l’ai signalé sous un autre article, la déflation, dans un contexte pourtant concurrentiel, peut conduire à une augmentation des prix à la consommation.


              • LE CHAT LE CHAT 17 novembre 2008 12:32

                @forrest

                Leader Price , hard dicounter de Casino a fait de même ! smiley


              • fhefhe fhefhe 17 novembre 2008 12:18

                Les distributeurs "regroupent" leur Achats...
                Les "Centrales d’Achats" existent dans d’autres domaines :Pneu , Piéces de Voitures, Matériel de Bricolage , Pain (eh oui cela existe....) la liste est longue....
                A quand une CENTRALE D’ACHATS des CONSOMMATEURS ..... ?
                Pourquoi pas une alliance des Acheteurs de :
                Coca-Cola
                De Camemberts , de Roquefort ,
                De lessive ,
                De Dentifrice ,
                De Pneus ,
                Etc....
                Cette alliance des Consommateurs auraient la Possibilté de faire également "Pression" sur les Industriels ..
                A débattre....


                • darthbob darthbob 17 novembre 2008 13:26

                  la meilleure façon de se rendre compte de ces changements subtils c’est d’avoir la chance de voir en même temps les deux conditionnements. On peut ainsi réellement comparer le prix au Kilo, mais pas seulement !

                  Il y a quelques jours j’ai acheté des biscuits aux céréales diététiques et j’ai vu un nouveau packaging... Intrigué j’ai regardé mais l’emballage avait la même taille, à peu près la même présentation sauf l’étiquette "nouvelle recette : maintenant avec du VRAI chocolat !"

                  Oulala, ça veut dire qu’avant je mangeais du FAUX chocolat, quelle horreur ! Un biscuit diététique au faux chocolat...

                  Heureusement, le fabricant a modifié la recette pour prendre soin de ses clients et en a profité pour augmenter le prix de x % (pas loin de 8% mais c’est à vérifier)


                  du coup j’ai acheté une autre marque



                  • Deneb Deneb 17 novembre 2008 15:50

                    Merci à l’auteur pour cette pertinente obsérvation. Il est certain qu’avec les pratiques pareilles, les raisons de la crise financière mondiales sont très claires. Je rajouterai que les banques aussi emballent leurs actions pourris dans de beaux emballages. En somme , on se fait emballer bien profond. Et on dirait que l’on aime ça.

                    L’argent, à l’instar de la religion, repose sur la croyance. Une monnaie est forte, si ses utilisateurs y croient. Vu que l’on se rend compte de plus en plus que les mastodontes industriels nous prennent pour des pigeons, je ne donne pas chér de l’Euro, si ça continue. J’ai expérimenté quelque chose de semblable dans ma Yougoslavie natale, où circulaient les billets de 500 milliards (11 zéros) avec lesquels on pouvait tout juste acheter quelques allumettes. Voilà ce qui arrive quand les gens n’y croient plus. En privilegiant l’arnaque savante qu’est le marketing, le système prend ce risque. Et comme ils ont tendance à tirer sur la corde, cette dernière ne tardera pas à se rompre.


                    • critical35 17 novembre 2008 16:22

                      et le comble dans tout ça c’est que je risque de conseiller ces entrepreneurs plus tards... smiley

                      Mais je crois que plutôt que critiquer, je dresse avant tout un constat parce que moi aussi je suis un consommateur comme tout le monde. Ici je constate que les industriels savent exploiter les failles des consommateurs. Un peu à l’instar de la TVA qui est un impôt indolore, cette augmentation des prix l’est aussi et le consommateur doit l’accepter au même titre que la TVA sinon il n’achète plus rien... C’est très fin je trouve comme stratégie marketing...


                    • foufouille foufouille 17 novembre 2008 19:01

                      le pire est de faire la difference entre le prix au kilo et au litre (litiere pour chat)
                      faut vraiment s’accrocher


                      • Yohan Yohan 17 novembre 2008 23:48

                        Ce que vous décrivez en quelque sorte, c’est un genre de gang ayant pignon sur rue, des faux monnayeurs qui officient en plein jour sans condés sur le dos et sans accroc au casier judiciaire. Suffit d’avoir un bon graveur, un bon imprimeur, et des couillons, qui n’ont pas 10/10 aux deux mirettes, avec des talbins à disperser. Pas de souci avec les perdreaux, on envoit M.E.L. ou G. M. (non, pas la Métro Goldwyn Mayer) faire leur cinéma sur les plateaux télés. Et le pigeon fonce tout droit se faire plumer et rôtir à feu doux.
                        Une juteuse affaire que la Grande Distribution. Un bizness de bon rapport, sans risque  smiley


                        • dalat-1945 17 novembre 2008 23:50

                          Que certains industriels de l’agro-alimentaire pour certains produits aient joué à ce petit jeu là, c’est possible, mais il ne faut pas généraliser.
                          J’ai travaillé longtemps avec Danone, Banania, Hollywood et les Brasseurs, il n’est pas possible de changer un programme de fabrication en si peu de temps. Ceci se programme plusieurs mois à l’avance. Il faut de plus changer l’emballage (par exemple pour les yaourts), modifier le réglage des machines de conditionnement, c’est très complexe. Est ce que la capacité des bouteilles de bière a changé ? Non ! Il faut rester sérieux.

                          Vous devriez donner quelques exemples en citant des noms, plutôt que de généraliser (Vous devriez vous rapprocher de "Que Choisir"). Ce serait beaucoup plus efficace. On pourrait ainsi boycoter les produits.. Vous exagérez beaucoup. Sans preuve, vous vous discréditez.
                          Mais peut être aimez -vous semer la panique dans la population ? Ce ne serait pas à votre honneur !



                          • Pourquoi ??? 18 novembre 2008 08:58

                            Vous dénoncez le vol manifeste et légal qui se cache sous les mots "packaging", "marketing" et autre fucking, OK, mais ne dites pas que les prix en général n’augmentent pas, arrêtez de vous prendre pour Christine Lagarde !

                            Un exemple ? dans "mon" intermarché, jusqu’il y a un mois les crevettes roses cuites étaient autour de 7 €/kg et 5€ lorsqu’elles étaient en promo. La semaine dernière elles étaient à 8€...en promo. Elles ne sont plus en promo cette semaine : elles sont à 12€... Y’a eu quoi ? un cyclone dans les fonds sous-marins ?

                            Un autre ? le gruyère rapé Top Budget (la marque d’Intermarché) en paquet de 100 Grs était à 1.06€ il y a quelques semaines, il est passé à 1.26, puis il a disparu des rayons, pour réapparaître la semaine dernière à 1.36€, pendant que les paysans gueulent à juste titre pour qu’on ne leur coupe pas la gorge.
                            Si bien que le gruyère de "marque distributeur" est 10 cts au-dessus d’une autre marque... Allez comprendre.

                            Autre arnaque : les produits de "marque distributeur" ont une facheuse tendance à se faire rarissimes dans les rayons. Leur emplacement est vide. Votre jus d’orange habituel à 0.59€ brille par son absence ? vous vous rabattez sur celui à 0.75€ parceque vous n’avez pas le choix. Et vous en prenez 6 quand même parceque vous n’allez pas dépenser de l’essence tous les jours pour aller faire les courses !

                            Elle est partout l’arnaque !

                            Et vous savez quoi , J’y trouve un petit avantage ... Les gens se parlent pour s’indigner.

                            Hier une vieille dame regardait avec envie une barquette de salade piémontaise et me dit "Oh comme c’est cher, c’est trop cher pour moi" Je lui ai donné la recette et du coup nous avons parlé pendant 10 minutes. Et ce n’est pas la 1ère fois que ça m’arrive...

                            Il est en train de se créer une sorte de front de solidarité entre arnaqués qui n’ont plus envie de l’être. Et ça c’est bien. Les grands surfaces devraient faire attention, à force de trop tirer sur la corde on pourrait bien les pendre avec !

                             


                            • maharadh maharadh 20 novembre 2008 13:45

                              Autres éléments à ajouter aux arnaques de plus en plus fréquentes des produits identiques mélangés aux prix promotionnels qui bien sûr eux ne bénéficient pas de ces prix, nombreux articles ou ne figurent même pas les prix au KG ou au litre etc, soyez vigileants de plus en plus le troupeau est amené afin d’être tondu.
                              Ne pas hésiter a signalé ces arnaques aux responsables de magasins et au besoin a la répréssion des fraudes et aux représentants des associations de consommateurs, ne pas hésiter à boycotter les enseignes qui nous prennent pour des gogos !




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

critical35


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès