Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le paquet fiscal, version 2

Le paquet fiscal, version 2

Critique des dernières mauvaises idées fiscales et règlementaires du gouvernement de Nicolas Sarkozy.

Le gouvernement nous prépare un "paquet fiscal, version 2" qui va encore détériorer les finances publiques. La recette choisie, c’est la création de primes et la monétisation des RTT et Comptes Epargne Temps non utilisés, tout cela non soumis à cotisations sociales. Est-ce nécessaire de rappeler le déficit de la Sécu prévu cette année (12 milliards d’euros) ? Le président de la commission des finances du Sénat a d’ailleurs réagi : Cela "pourrait engendrer des difficultés budgétaires", a dit Jean Arthuis. C’est un euphémisme bien entendu, car celui-ci, bien qu’il se distingue souvent par des analyses de qualité, doit le respect au chef de sa majorité, M. le président...

Par ailleurs, Sarkozy, en vendant des actifs de l’Etat (des actions EDF ici), oublie le principe qu’avait introduit le gouvernement précédent depuis 2005 et qui avait été réaffirmé par le gouvernement actuel : toute cession d’actif public doit désormais être affectée à la réduction de la dette et non plus à boucher les trous des dépenses courantes. Mais si on ne dit rien quand nos politiques se contredisent, pourquoi se gêneraient-ils ? Pour financer les universités (dépenses courantes), Sarkozy aurait dû utiliser des recettes courantes, et non piquer dans la tirelire de ses enfants !

Enfin, la règlementation sur la mise en location des logements va évoluer. Ainsi, le recours à une caution (des parents ou autre) serait interdit et le dépôt de garantie serait réduit de 2 mois à 1 mois de loyer. Cela paraît très gentil comme ça pour les locataires, mais il faut pourtant faire attention. Pour l’exemple, les propriétaires ne peuvent réclamer aux RMIstes qu’un mois de loyer aujourd’hui. Cette mesure qui leur semblait favorable a pourtant eu l’effet inverse : les propriétaires font tout pour louer à des non-RMIstes ! Faute de garanties solides, les proriétaires (qui ont toutes les peines, quand leur logement est occupé par des locataires qui ne paient pas, de les empêcher de continuer à les voler) devront ainsi sélectionner encore plus drastiquement les candidats, et augmenter les loyers demandés (pour compenser un risque plus élevé), voire vendre leur bien pour certains (la rentabilité locative par rapport à la valeur du bien s’en trouvant dégradée).

Alors l’indexation qui est censée ralentir l’augmentation des loyers, je dis mouais... D’ailleurs, il est clair que le gouvernement doit relire son dossier car le premier ministre a déclaré : "J’ai demandé [...] que dès le 1er janvier, les loyers soient indexés sur les prix et non plus l’indice de la construction". Sarkozy avait aussi dit que cette indexation diviserait l’augmentation des loyers par deux. Hého, les gars, depuis début 2006 les loyers sont indexés sur l’Indice de Référence des Loyers (IRL) composé, lui, à 60 % de l’indice des prix à la consommation, à 20 % de l’indice du coût de la construction (ICC) et à 20 % de l’indice des prix des travaux d’entretien et d’amélioration du logement. Il n’y a donc aucune révolution, loin de là.

Conclusion, si elles ne s’accompagnent pas de mesures facilitant l’expulsion des locataires malhonnêtes, ces mesures constitueront en réalité une plus grande difficulté à se loger pour ceux qui n’ont pas la tête qui plaît aux propriétaires et une hausse des loyers pour tout le monde. En revanche, si certains propriétaires découragés décident de vendre, cela pourrait faire baisser les prix d’achat des logements et profiter aux futurs acquéreurs...

www.nonaladette.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 4 décembre 2007 11:58

    Vous reprochez au Président Nicolas Sarkozy de permettre aux salariés de toucher de l’argent à la place des RTT que tout le monde n’a pas les moyens de prendre,car les RTT c’est bien quand on a de l’argent à dépenser (week-end prolongé....)

    C’est une grande avancée sociale et d’ailleurs les salariés ont submergé leur DRH pour obtenir l’échange.

    Ensuite,vous contestez la loi sur le logement avec la supression des cautions sous prétexte que des RMISTES ont les moyens aujourd’hui de se loger.

    Donner nous des exemples car je connais pas beaucoup de rmi qui obtiennent aujourd’hui des logements car c’est bien connu les propriétaires ne louent actuellement qu’au RMISTES ! smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    C’est donc une bonne mesure sociale que ces suppressions de caution et cette monétisation des RTT

    En vous lisant ,nous constatons que vous etes égris du succes que rencontre le président Nicolas Sarkozy dans tout ce qu’il fait jusqu’à présent dans les réformes


    • Heyoka 4 décembre 2007 12:26

      Je crois que la seule quelite de tes remarques Lerma, c’est qu’elles sont toujours les premières a apparaitre et ce quelque soit le sujet de l’article ...

      Je vais donc mettre par écrit ce qui me vient à l’esprit après avoir lu plusieurs de tes commentaires : « Mais quel c......d, ce mec !!!! »

      Au passage, bien qu’il soit inutile de te demander de prendre le temps de reflechir avant de nous balancer ton prêt-à-penser qui a sur mes neurones, l’effet qu’aurait un laxatif surr mon estomac ... je vais te demander de prendre le temps d’ecrire dans un français à peu prés correct ...

      Un mec qui pourrait etre AIGRI à force de te lire et de constater la bêtise qui est encore la tienne alors que tu passes tant de temps sur Internet


    • Redj Redj 4 décembre 2007 13:03

      Il faut laisser Lerma. Il ne peut pas tout faire. Et réagir à l’article en premier et réfléchir en même temps. Et du coup, je crois même qu’il ne réfléchit jamais tellement ses réponses tombent toujours à côté.

      Bref, un pauvre gars qui ne gagne pas à être connu..

      Sinon sur l’article en lui-même, effectivement les mesures annoncées par Sarkozy sont totalement à côté de la plaque, et pour cause, le gouvernement ne peut absolument rien faire. Gouvernement qui a été élu je le rappelle sur ce thème central qui était le pouvoir d’achat. Mais comme en 95 sur la fracture sociale, comme en 2002 sur l’insécurité, rien de concret ne sera fait car il suffit aujourd’hui en politique de mettre en nom sur un problème pour le résoudre !!!

      Pendant ce temps là les français tirent la langue alors qu’en coulisses les parlementaires s’apprêtent à atomiser le code du travail, surtout les clauses qui protègent les salariés. Certainement pour augmenter ce cher « pouvoir d’achat ».


    • Ronfladonf Ronfladonf 4 décembre 2007 13:16

      1 point pour Redj en ce qui concerne lerma : Plus on lui répond/fait attention à ses propos et plus il/elle en balance...

      Après le fast-food, le fast-think... Facile à avaler, facile à intégrer, facile à ressortir... Lerma est un peu le McDo de la pensée...

      Sinon concernant l’article en lui même et en particulier le point sur l’expulsion des locataires indélicats... Je ne peux qu’être d’accord mais l’Etat n’a pas intérêt à faire ca : Il existe une assurance spéciale, la garantie contre les loyers impayés.

      Je ne connais pas tous les détails mais il me semble que l’Etat ne fait jamais rien quand il s’agit de diminuer un risque couvert par les assurances privées, bien au contraire.


    • ljerome83 4 décembre 2007 13:31

      Bonjour à tous, Je trouve la décision de vendre des actions d’EDF choquante ! Déjà pour les raisons évoquées par l’auteur ! Ce qui me choque encore plus, c’est le silence des médias sur cette question !!!! Citez moi une radio, télé, journal, un journaliste qui a relevé cette contradiction ?? Ah j’entends les profs qui veulent un 13ème mois, pas de problème on va vendre 3% d’EDF... Bravo M. Sarkozy, ca c’est de la gestion à long terme des finances publiques !! J’aimerai rappeler que le pic de la dette a été atteint en 2002. Qui était le locataire de Bercy cette année là ? Cloclo sarko ! Par contre le bouquin de Ségo, on en bouffe matin midi et soir !! C’est tellement plus important...


      • 5A3N5D 4 décembre 2007 17:09

        @ LJerome83,

        «  »« Ah j’entends les profs qui veulent un 13ème mois, pas de problème on va vendre 3% d’EDF... »«  »

        Elle est bien bonne, celle-là : si les profs étaient payés sur 12 mois, ce serait une grande avancée pour eux.

        Je crois que les 3% d’actions EDF sont destinées à moderniser les cités universitaires. Non ?


      • Mango Mango 4 décembre 2007 20:26

        Bonne idée Na... J’ai pas retenu le reste... Pardon !

        Payons déjà les profs sur 12 mois ! Ensuite, on pensera au 13ème...


      • Rage Rage 5 décembre 2007 00:05

        Bonjour,

        En voilà un article qu’il est bon !

        Je partage votre analyse, et plus globalement, je constate comme vous la fuite en avant, la course vers l’enfer, la chutte vers l’abîme du court-termisme clientèliste et malsain.

        La monétarisation des RTT, l’affaiblissement des 35h, le travailler plus pour « gagner plus » qui ne veut toujours rien dire puisque la productivité c’est travailler autant pour gagner plus, la vente à la sauvette de parts d’EDF - il faut le dire CONTRAIREMENT A TOUS LES PRINCIPES énoncés depuis plus de 5 ans (recettes exceptionnelles, privatisation rampante, cadeau fait aux majors etc...)- , la vision ultra simpliste de gestion dans l’urgence... n’en jetez plus, c’en est trop.

        Le foutage de gueule est à son paroxysme - et je comprends qu’il fasse mouche médiatiquement - tant l’écart entre « images » et réalité est énorme.

        N.Sarkozy se veut distributeur de « primes au travailleurs » mais dans les faits, il travaille pour les rentiers et les « élites » souvent retraités.

        N.Sarkozy se veut « VIP libéré et reconnaissant le colonialisme » mais dans les faits il vend des centrales nucléaires qu’AREVA tente de fourguer depuis plus de 5 ans le tout dans une ingérance et une condescendance (je pompe tes ressources, je te construit une centrale, j’arrose ton pouvoir, tu souris sur la phto) qui n’a rien à envier à l’ère du Banania colonial...

        N.Sarkozy se veut négociateur avec la SNCF/EDF/RATP sur la question de l’équité alors que dans les faits il troque l’apaisement sur la division des syndicats, la négociation à primes variables, la destabilisation du syndicalisme « salarié » sans jamais, oh non jamais, porter le regard sur le MEDEF ou l’UIMM...

        N.Sarkozy se veut sauveur de la veuve et de l’opprimée, les membres de l’association « l’arche de Zoé », noyés dans une tempête médiatique y sont encore au Tchad... quant au Darfour et à toutes les questions géopolitiques, la position de la France n’a jamais autant suscité de méfiance et d’instabilité.

        N.Sarkozy se veut leader d’une démocratie irréprochable, mais outre un déficit de fonctionnement inacceptable des finances publiques, rarement le verrouillage médiatico-politico-sportivo-luxuo-scandolo n’a été aussi puissant. La dose de proportionnelle, les échelons territoriaux, la représentativité des scrutins type CG ou sénateurs... on peut toujours se brosser.

        Le gouffre ?

        Oui, on y court. Même si certains se gavent, il faudra bien un jour que de nouvelles réparatitions et règles du jeu soient établies...


      • ljerome83 5 décembre 2007 08:51

        Il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre !!! Si vous préférez l’exemple des cheminots et des régimes spéciaux, ca marche aussi !! Mon propos était de souligner que lorsqu’il n’y aura plus d’actions à vendre, que fera le gouvernement ?? De plus le problème ne se posera pas pour ce gouvernement ci, mais pour les prochains et pour nos enfants !! Comme dis l’article, financons les dépenses courantes avec des recettes courantes et arretons de puiser dans les « réserves » !!!!
        Ah et si on remboursait notre dette ca serait bien aussi !
        Maintenant si vous voulez résumer le problème à une bataille de clocher, prof vs cheminot vs RMIstes vs marins-pêcheurs vs étudiants etc alors vous marchez dans le jeu du gouvernement qui veut diviser pour mieux régner et faire imploser le contrat social !!! Réveillez vous !


      • MagicBuster 4 décembre 2007 13:56

        je ne vois pas comment être déçu du Sarkozisme... Tout ce qui ce passe était prévisible.

        D’aileurs ce n’est pas fini. Pour ceux qui rêvent encore le réveil va être difficile, on n’est pas dans le monde des bisounours.

        Pendant encore 4 ans, on va devoir bouffer de la merde et il n’y en aura pas pour tout le monde.

        Bon appétit.


        • caramico 4 décembre 2007 14:02

          On donne comme réponse aux français qui demandent plus de moyens d’utiliser leurs ressources propres (en temps où en argent)

          Une majorité serait satisfaite de cette réponse. Bravo Sarko, continue à enfoncer le clou, il y a encore de la marge.


          • Forest Ent Forest Ent 4 décembre 2007 14:19

            J’ai du mal à distinguer où se trouve la ligne de conduite macro-économique de ce gouvernement. Mais c’était pareil avec les gouvernements Raffarin et Villepin. Je pense que ça devrait avoir les mêmes résultats pour les mêmes raisons.


            • LE CHAT LE CHAT 4 décembre 2007 14:54

              @forest

              avec un tel ego , les mesures économiques sont prises au gré des fluctuations de la courbe de popularité présidentielle .


            • La Taverne des Poètes 4 décembre 2007 15:02

              Bon article où tout y est résumé. Non à la dette ! Non aux cadeaux fiscaux ! Et un toit pour tous !


              • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 4 décembre 2007 19:09

                Très bon article !

                @La taverne des poetes

                Non à la dette : Vous avez raison. Non aux cadeaux fiscaux : vous faites erreur. Il n’y a pas de cadeau fiscal. Ce terme est juste un argument démagogique. On ne fait que rendre l’argent que l’on a pris !

                En revanche, accroitre la dette est un non sens économique.

                Veuillez remarquer par ailleurs, que tout les pays qui ont baissé les impôts on diminué leurs dettes !!!

                Constatez, à travers les chiffres de l’OCDE, qu’au plus les prélèvement fiscaux sont élevés, aux plus la dette est lourde. Et au plus la fonction publique est importante, au plus la dette est lourde et au plus le chômage est élevé.

                La France arrive dans les dernières places dans tout ses domaines.

                L’urgence est de relever les plafonds de défiscalisation (50 000 euros actuellement) pour l’investissement dans les jeunes entreprises.

                Pour le moment, Sarkozy mène une politique plus conservatrice que libérale, et il a du mal a se départir des vieux réflexes de notre classe politique de droite et de gauche, à savoir l’interventionnisme.


              • batman67200 5 décembre 2007 10:44

                Tout à fait d’accord avec vous en ce qui concerne l’analyse sur la corélation entre les impôts et les dettes. En fait, pour faire simple et « populo » comme le fait si bien notre président : « Trop d’impôt, tue l’impôt ». Ce qui me scie tout de même, c’est qu’avec autant d’énarques, super-avocats, X et autres au gouvernement, plus personne ne se rappelle de causalité en le taux d’imposition et les rentrées d’impôts en valeur absolue.

                Bon article !!!


              • tvargentine.com lerma 4 décembre 2007 15:34

                @Heyoka @Redj @Ronfladonf

                Voila l’exemple de la France qui ne veut pas travailler plus.

                Et bien laissez les gens travailler ,même si le dimanche si ils veulent et laissez la liberté pour les citoyens

                Vous n’avez pas à tenir des propos extrèmistes et insultants parce que nous ne partageons pas vos « valeurs »


                • Gaston Broussac Gaston Broussac 4 décembre 2007 16:09

                  Quand on est présurisé et qu’on ne veut pas se retrouver à la rue, on est OBLIGE d’accepter de travailler n’importe quand et à n’importe quel prix : ce n’est pas la liberté.


                • Redj Redj 4 décembre 2007 16:47

                  @Lerma Voici l’exemple de la France gnagnagnagnagna...

                  Mais mon pauvre ami, te relis-tu de temps en temps ? Penses-tu ce que tu écris au moins ?? Je ne le crois pas, on ne peut pas penser tout et son contraire en même temps !! Or toi tu y arrives c’est formidable !!!

                  Tu en fais même des lapsus : « Et bien laissez les gens travailler ,même si le dimanche si ils veulent et laissez la liberté pour les citoyens »

                  ==> parce que pour toi les gens qui bosseraient le dimanche ne serait pas libre alors ? Ils seraient donc contraints ? Ah, pourtant je pensais que c’était le salarié qui choisissait de travailler plus pour gagner plus !!!

                  Lerma, essayes d’avoir une ligne de pensée que tout le monde pourra suivre, ça rendra tes commentaires plus interessant. Ensuite, arrête de ramener ce que veut ta petite personne pour une généralité, parce que là je pense qu’on en est loin.


                • Nemo 4 décembre 2007 15:54

                  Bonjour à tous,

                  Comme nombre d’entre vous, je ne suis pas forcément plus emballé par ce second paquet de mesures que par le premier.

                  Il y a cependant un élément qu’il faut lui reconnaître, c’est ce qui concerne le paiement des heures supplémentaires des fonctionnaires. Les infirmières et les policiers, notamment, avec leurs comptes épargne-temps pleins à craquer, verront certainement dans ces mesures la correction d’une injustice flagrante : ils faisaient de nombreuses heures supplémentaires, sans être ni payés, ni pouvoir prendre leurs jours de congés.

                  Il ne faudra pas non plus oublier une fois de plus les gendarmes, dont la situation sociale est encore plus difficile. Cadenassés dans leur statut de militaires, ils sont encore moins bien lotis.

                  En revanche, en ce qui concerne les loyers, l’expérience nous montre que toute mesure de protection supplémentaire des locataires a conduit à un resserrement des conditions de choix pratiquées par les propriétaires.

                  Il y a fort à parier que les limitations introduites par le gouvernement seront compensées par l’obligation, pour le locataire, de souscrire une assurance privée contre le non-paiement des loyers. Cette obligation ne sera légalement pas obligatoire, mais les propriétaires trouveront toujours le moyen de trouver un locataire qui sera prêt à s’y plier.

                  Le seul moyen de régler les problèmes de logement en France, c’est d’en construire à des prix abordables. En dehors de cela, nous n’en sortirons pas.

                  Mais quand on voit l’énormité des problématiques à régler, je pense qu’il faut savoir aussi faire preuve d’une certaine humilité. Réduire la dette publique et répondre enfin aux attentes des français dans un contexte économique peu encourageant relève de la quadrature du cercle.

                  On ne peut encore aujourd’hui que se désoler du gaspillage des fruits de la croissance par les socialistes lors de l’embellie de 1997-2001...


                  • Gilles Gilles 4 décembre 2007 16:51

                    « Les infirmières et les policiers, notamment, avec leurs comptes épargne-temps pleins à craquer, verront certainement dans ces mesures la correction d’une injustice flagrante »

                    Léger Hic, dont on parle peu dans les Jités, pour cause.

                    Il y a je crois plus de 150 millions d’euros d’heures supp dues aux flics, non encore payées, et qui trainent depuis des années ; L’Etat (Sarkozy donc) refuse d’ailleurs de toutes les payées et propose un taux horaire à minima, ce qui fait que pour certains travailler en heure supp rapporte bien moins qu’une heure de travail normal

                    Ah là là que de contradictions dans ce Sarko...


                  • Bom 5 décembre 2007 04:43

                    Les fonctionnaires attendent le paiement de leurs heures supp depuis 2003 et ont précisé qu’ils applaudiraient quand l’argent serait sur leurs compte bancaires. En 2003 c’était un certain sarkosy à l’économie... Sans doute ont ils bien compris eux que l’homme fait bcp de promesses qu’ls ne tient jamais sauf pour ses amis les riches ou là il a su le trouver l’argent.

                    L’embellie économique a duré de 1997 à 2002... Tiens, c’est justement le temps du mandat des socialistes. Faut vraiment etre de mauvaise foi pour affirmer qu’ils n’y sont pour rien. En tout cas les socialistes ont partagé le gateau avec le peuple et pas juste avec les people !!!


                  • nantor nantor 4 décembre 2007 15:57

                    Le paiement des jours de RTT non utilisés c’est la faillite pour nombre d’entreprises françaises.

                    Forest Ent (quel beau nom !) évoque le peu de lisibilité macro-économique. Nombre d’articles des « Echos » (journal plutôt « libéral ») depuis la dernière élection présidentielle évoquent avec une stupéfaction non dissimulée, l’absence totale de stratégie économique de ce gouvernement. Beaucoup d’économistes sont attérés que des simples mesures d’accompagnement puissent être communiqués comme des plans de relance. Ceci dit, les économistes ne sont pas des communicants eux ...


                    • Rébus Rébus 4 décembre 2007 15:57

                      Bon, le sujet était pas le travail le dimanche, Lerma. Mais, tout à tes obsessions, tu mélanges tout.

                      Conforama est en grève en ce moment, va voir les témoignages des employés sur le travail le dimanche ;

                      Evidemment, ça s’éloigne quelque peu de ta doctrine. (Libé sur le net aujourd’hui, ou sur mon blog)


                      • tvargentine.com lerma 4 décembre 2007 16:03

                        Durant des années j’ai travaillé en VSD (vendredi samedi dimanche en vacation de 12h avant les « 35h »)

                        Oui,nous sommes beaucoup à vouloir travailler le week-end et c’est dommage que des gens qui ne veulent pas travailler le week-end ne libérent pas ces postes pour laisser aux gens qui veulent gagner plus (2eme activité) de travailler plus pour gagner plus

                        C’est une logique et les gens de Conforama,vu l’acceuil que l’on reçoit dans ces magasins,n’ont pas mon soutien dans leur grêve.


                        • Rébus Rébus 4 décembre 2007 16:11

                          Ok, Lerma.

                          Le travail le dimanche, pour ceux qui le souhaitent, basé sur un réel volontariat. Bon, c’est le choix des gens.

                          Dans le cas de Confo, comme souvent dans la grande distrib,que j’ai un peu pratiquée personnellement, le volontariat est du volontariat subi.

                          Pour l’accueil, pas faux, mais sans rapport avec la grève


                          • Brif 4 décembre 2007 16:27

                            Le manque de fluidité du marché locatif est le vrai frein au logement des français ayant peu de moyen. Si les quelques locataires indélicats étaient réellement expulsés, l’immense majorité des locataires consciencieux auraient un logement décent à un prix abordable. Il faut savoir que à peine 0,5% des locataires sont responsables d’une véritable phobie de beaucoup de propriétaires. Résultat : de nombreux logements ne sont pas mis sur le marché. Et ceux qui le sont ont des prix plus élevés qui correspondent à la prime de risque pour le cas où le locataire serait indélicat. C’est là la racine du mal qu’il faut attaquer.


                            • MagicBuster 4 décembre 2007 16:41

                              @Brif

                              Et si les loyers étaient 10 fois moins cher, je suis sûr qu’il y aurait moins de problème de non paiement des loyers ... mais ça ne suffirait alors pas au proprio de pacotille pour rembourser leur crédit sur le dos des plus pauvres !!!

                              C’est là la racine du mal qu’il faut attaquer.


                              • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 5 décembre 2007 09:12

                                @ MagicBuster

                                Les prix élevé viennent toujours de la pénurie.

                                Comme il est beaucoup fait pour décourager l’investissement privé dans la pierre : Impôts avant, pendant et après avoir investi. Grande difficulté pour expulser un mauvais payeur, concurrence déloyale des offices HLM(*), ...

                                Du coup, seule quelque grands groupes avec d’énorme moyens financiers monopolisent tout le marché.

                                Résultat, il y a pénurie de logement, d’où augmentation vertigineuse des loyers, d’où, difficulté pour les plus pauvres à se loger décemment.

                                Votre solution de baisser arbitrairement les loyers augmenterait la pénurie.

                                (*) Trouvez-vous normal que les offices HLM bénéficient de crédits à taux bonifiés (prélevé sur l’épargne), sur des périodes non accéssibles aux particuliers (30 ans), et qu’à coté, un locataire HLM paye pendant quarante pour rien ?

                                Sans parler des malversations de ces mêmes offices.


                              • Foudebassan Foudebassan 4 décembre 2007 19:05

                                Les gens se plaignent de ne pas avoir un rond, mais à Noël combien vont pourtant craquer pour le dernier Iphone, le GPS dernier cri, l’écran ultra-plat, voire pire le dernier livre de SR...


                                • moebius 4 décembre 2007 19:45

                                  ... le paquet fiscal...no comments


                                  • Bom 5 décembre 2007 04:31

                                    Que du blabla me dit cette homme là... Encore une fois du vent, de la poudre aux yeux. Je vois en tout cas que ses mesures ne s’adressent qu’aux gens qui ont du travail. Aux demandeurs d’emplois qui ont voté pour lui : « Vous y croyez encore quand il dit etre le président de Tous les français » ????


                                    • obondois 5 décembre 2007 12:05

                                      Bonjour,

                                       

                                      Je suis d’accord avec votre propos, sauf sur UN POINT

                                      J’approuve la cession du bloc d’actions EDF pour le financement des nouvelles dépenses universitaires car il s’agit là de dépenses d’INVESTISSEMENT (et non de FONCTIONNEMENT !)

                                       

                                      OB


                                      • Nono Ladette Nono Ladette 5 décembre 2007 15:30

                                        Bonjour et merci à tous pour l’accueil réservé à mon article (les 86% d’opinions favorables et les 33 réactions jusqu’ici). J’avais pris le risque d’orienter ma critique assez nettement dès l’en-tête de l’article et, à part celle d’un excité, je n’ai eu que des réactions positives et constructives. Donc merci (et visitez mon blog : www.nonaladette.fr). Je vais à mon tour réagir aux sujets évoqués dans les commentaires.

                                        Paiement des RTT pour les salariés qui les avaient accumulé : oui, trois fois oui, mais pourquoi sans charges ?! Heureusement, cet avantage fiscal a été limité à 10 jours (certains en ont 40 dans leur CET).

                                        L’absence de stratégie économique du gouvernement est flagrante pour tout le monde ici (ils ne font que boucher les trous quand ils deviennent trop voyants). Tous les français s’en rendront compte soit quand ils en subiront les conséquences => avec le ralentissement de la croissance qui commence et l’absence de marges de manoeuvre du gouvernement (pour cause de déficit excessif), hausse du chômage et baisse plus nette du pouvoir d’achat nous attendent... ; soit si les médias arrêtent de le soutenir bêtement et aveuglément.

                                        Question : les profs ne sont pas payés sur 12 mois ? Quelqu’un peut m’éclairer ?
                                        Universités = dépenses courantes ou d’investissement ? Très bonnes question. A mon sens ce sont les dépenses courantes (la France se doit d’avoir des universités aussi bonnes que les allemandes et anglaises par exemple) qui favorisent l’avenir. C’est donc moins pire que si Sarkozy vendait des actions EDF pour augmenter les retraites, je vous l’accorde Obondois.
                                        Les socialistes : ont favorisé la croissance ou en ont dilapidé les fruits ? Encore une excellente question, qui est loin d’être évidente. Pour moi les deux : les socialistes ont une politique court-termiste qui favorise donc la croissance tout de suite mais handicape notre compétitivité à long-terme. Exemple en 2000 ils ont revalorisé les pensions de retraite, ce qui augmente immédiatement la consommation et la croissance. Mais le résultat c’est qu’en 2007 la CNAV a un déficit de 5 milliards (qui augmentera de 1,5 milliards chaque année jusqu’en 2020, puis plus vite ensuite si rien n’est fait).
                                        Foudebassan relève un paradaoxe (que je n’explique pas non plus) : "Les gens se plaignent de ne pas avoir un rond, mais à Noël combien vont pourtant craquer pour le dernier Iphone, le GPS dernier cri, l’écran ultra-plat, voire pire le dernier livre de SR..."
                                        Jesuisunhommelibre soulève lui aussi un paradoxe : l’investissement locatif est à la fois encouragé par des réductions d’impôts et découragé par les règlementations. Résultat une usine à gaz pour des effets nuls au final.
                                         
                                        Jesuisunhommelibre suggère par ailleurs une solution qui me parait être la bonne pour relancer la coirssance, et donc le pouvoir d’achat : faire en sorte qu’une partie de notre argent n’aille plus dans des "services" publics improductifs mais soient investis dans le capital des entreprises qui cherchent à croître.
                                         
                                        Enfin, je vous invite donc à visiter mon blog et y laisser des commentaires (et le garder dans vos favoris). Dès que j’aurais le temps, j’écrirai un article non plus sur les finances publiques mais sur le "foutage de gueule" (comme dit Rage) ultime depuis lequel mon scepticisme envers Sarkozy a laissé la place à la honte de l’avoir pour président : les "chaleureuses félicitations" au dictateur le plus dangereux du monde pour avoir truqué des élections (et tué ou envoyé en hopital psychiatrique à vie ses opposants).

                                      • Nono Ladette Nono Ladette 5 décembre 2007 15:31

                                        Désolé pour la lecture : les lignes que j’avais pourtant sauté entre mes paragraphes n’apparaissent pas...


                                      • vieuxcon vieuxcon 8 décembre 2007 03:06

                                        Privé d’ordinateur quelques heures, je ne vois votre article qu’aujourd’hui. J’avais envie de parler de se sujet, car effectivement, la catastrophe approche, et je suis ébahi de voir que les mesures prises ne peuvent qu’aggraver les choses. Comme vous le dites on exonère encore de cotisations alors que le trou de la sécu grandit.

                                        Pour certains, ça ne fait rien. Le président est un bon président, la preuve les 20 milliards d’euro rapportés de chine (enfin on en verra la couleur plus tard.) Avant il va falloir produire. Et produire à perte. D’après la presse Suisse pour Aréva c’est 2 milliards sous les couts ?

                                        pour Airbus c’est tellement sous le seuil que c’était fixé les commerciaux, qu’il va falloir délocaliser une partie de la production pour tenir sans courir à la faillite. Et je ne parle même pas des transferts de technologie, mais bien de ce qui devrait être produit en Europe. Résultat au lieu de rapporter de l’argent ce contrat va couter de l’argent mais aussi des emplois.

                                        Ce serait peut être tenable en période d’euphorie mondiale. Mais l’euphorie ce n’est que pour la Chine, l’Inde et peut être ce qu’il reste de la Russie.

                                        pour les Etats Unis et l’Angleterre 2008 se sera la suite des subprimes et probablement plus de faillites bancaires. Mais aussi une crise sans précédent dans le logement, avec de nombreux logement en vente, mais plus personnes pour les habiter, faute de moyens. L’Angleterre a commencé à glisser dans le profond sillon laissé par son mentor.

                                        En France nous serons loin des objectifs en 2007, bien plus loin que ce que veulent bien faire croire les « experts » économiques. Et pas la peine de tout reporter sur le dos des grévistes. La grande majorité des français sous les 2000€ ont vu leur pouvoir d’acheter réduit à néant. Les fêtes se sera devant un bon feu de bois, mais après tout ça a fait le succès des générations qui nous précèdent... Le payement des RTT, voilà une idée qu’elle est bonne ? Demandez donc à un directeur d’hôpital ce qu’il en pense ? Il ne sait déjà plus payer les heures normales. Demandez au trésoriers payeurs ce qu’ils en pensent ? Rien que de penser aux gendarmes ils en tremblent. Où vont ils puiser les milliards qu’ils doivent à nos gendarme. Il n’y a qu’à tous les passer cadres. Un cadre ça ne fait pas d’heure supplémentaire, du moins on ne lui paye pas.

                                        Bref les caisses sont vides (disent ils) mais ils continuent à aggraver le déficit. Il y a peut être une stratégie à long terme, mais elle n’est pas très lisible. Et le peuple aime bien savoir où il va. Et il n’est peut être plus tout à fait près à se lancer dans une guerre pour relancer l’économie.

                                        Alors la guerre le peuple s’y prépare. Il commence à user de stratégie, face aux robocops que le pouvoir lui envoie, pour étouffer les cris de désespoir. Je sais je digresse un peu, sauf que il faudra bien payer et les primes et les fonctionnaires de police, donc aggraver le déficit. D’ailleurs tant qu’à faire une digression je vais y aller un bon coup. A écouter le préfet, ce n’est pas trop le fait que les forces de l’ordre aient essuyer des coups de feu qu’il faille punir, mais beaucoup plus essayer d’étouffer dans l’oeuf, le fait que le peuple s’organise pour faire face à ces forces de l’ordre, et fasse preuve de stratégie.

                                        Fin de l’aparté. Le deuxième paquet fiscal est semblable au premier. On creuse le déficit. On prend dans l’actif. On vend le fond. Il ne restera à nos enfants que des larmes et de la sueur. Les hongrois eux seront rentré chez eux. C’est la revanche de Marie Antoinette.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès