Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le pétrole, cette addiction

Le pétrole, cette addiction

Regardez autour de vous ! Sauf si vous êtes en pleine forêt, il est probable que vous soyez entouré d'objets, de nature diverses, fabriqués à base de pétrole.

Le plastique a envahi l'ensemble des activités humaines. Habillement, ameublement, loisirs, sports, électro-ménagers : il est présent partout. Sa principale qualité est aussi son défaut le plus terrible : stable et solide, il se diffuse dans nos océans et dans nos organismes.

Si les premiers plastiques industriels ont été fabriqué à partir du lait (la galalithe), à partir des années 30, ils seront presque exclusivement construit à partir d'hydrocarbures, principalement le pétrole.

Car le plastique est révélateur de l'évolution de nos sociétés : sans que nous nous en rendions compte, nous sommes devenus dépendants du pétrole qui a envahi l'ensemble des activités humaines : un kilogramme de boeuf "coûte" 2 litres de pétrole, 1 kilomètre d'autoroute 60 000 litres et chaque européen en consomme en moyenne 4,5 litres par jour.

Bien entendu, la principale utilisation concerne l'alimentation de nos moteurs à explosion. Et sur ce point, malgré des recherches incessantes, nous n'avons pas réussi à remplacer l'efficacité énergétique de l'essence : électricité, hydrogène, air comprimé, aucun n'a autant de qualités. 

Aucune autre énergie n'est capable de propulser un véhicule d'une tonne sur un millier de kilomètres, à grande vitesse, avec un combustible pesant une soixantaine de kilogrammes.

Le pétrole est devenu indispensable car il a suffi de le prélever dans le sous-sol. Il y était présent en grande quantité. Il suffisait de le trouver et il jaillissait !

Autant de qualité pour un produit abondant et bon marché : toutes nos sociétés se sont développés autour de lui. Transports, chauffage, objets du quotidien, il a tout envahi au point que nous l'oublions.

Nous avons l'impression qu'il a toujours existé, comme un fidèle serviteur, toujours présent et efficace, toujours disponible et corvéable. En somme, mais avec davantage d'efficacité, le pétrole joue dans nos vies, le même rôle que jouait l'esclave pour le citoyen romain.

Nous ne pouvons plus nous passer de lui : le pétrole est devenu une addiction générale.

Et pourtant, nous savons tous que ce produit miraculeux va disparaître. Mais comme nous ne savons pas quand, nous continuons à en profiter, nous ne nous préparons pas vraiment à son extinction. 

Le sujet est controversé : En 1970, les réserves de pétrole, publiées par les compagnies pétrolières, représentaient 72 milliards de tonnes de pétrole, soit 30 fois la consommation annuelle de l'Humanité. Il était légitime de penser que nous aurions des problèmes vers l'an 2000.

Or, nous en avons consommé depuis 125 milliards ! Et les compagnies pétrolières nous annoncent maintenant 180 milliards de réserve !

Comme si le pétrole se renouvelait tout seul ! 

Dépendants aux hydrocarbures comme nous le sommes, nous ne croyons donc plus aux prophètes de malheur qui nous prédisent sa fin.

Que s'est-il passé en réalité ? Le prix du pétrole aujourd'hui est 30 fois supérieur au prix de 1973. Cette évolution des prix et de la technologie a permis de trouver de nouvelles réserves et d'aller plus loin : l'exploitation pétrolière en mer profonde n'existait pas et c'est là que se trouvent les gisements les plus importants.

Mais en 70, seuls les habitants des pays développés étaient des consommateurs assidus. Aujourd'hui, et à l'avenir, l'ensemble des populations du globe vont devenir dépendants.

Nous allons donc bien atteindre le pic pétrolier tant redouté et annoncé. Mais nous allons l'atteindre quand ? Même si le sujet fait débat, les estimations raisonnables sont de 40 ans de réserve. Mais il ne s'agit pas de 40 ans de tranquillité. Car, de plus en plus, nous allons être de plus nombreux à vouloir d'une ressource miracle de plus en plus rare.

Les prix vont donc continuer à monter. Or, toute à notre addiction, nous ne nous rendons pas compte du coût colossal de notre dépendance.

Prenons le cas de la France, depuis des années, elle subit une balance commerciale déficitaire. Or le seul responsable de cette perte est le pétrole. Pour l'année 2009, sur 50 milliards de déficit, 40 milliards sont imputables aux hydrocarbures.

La France perd donc chaque année 40 milliards à cause du pétrole. Rêvons un peu : imaginons que nous puissions nous en passer, convertissons ces économies en emplois pérennes. Nous pourrions créer alors 200000 emplois !

Le pétrole nous a rendu complétement accro et il se prépare à nous ruiner, si nous ne faisons rien, si nous ne trouvons pas les solutions cohérentes et globales pour y répondre.

Pour aller plus loin sur cette question : Faut-il se préparer à la fin du pétrole ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • easy easy 4 août 2011 10:44

    Ces statistiques, nationalistes, ne sont intéressantes que dans une optique nationaliste.

    Comme il n’est pas possible, pour un Français, de devenir Dogon en consommant différemment, Il faut arrêter ces comparaisons par pays.

    Il nous faut voir combien consomme un habitant de la Courneuve, un habitant de Versailles, un PDG du CAC, un Gitan, un habitant de Guérande, Nicolas Sarkozy, Pierre Rabhi, Arielle Dombasle, Ariane Mnouchkine...

    Il n’est pas logique que l’hyper consommation des uns soit couverte, grâce au procédé statistique, par la grande pondération des autres.


    • rikoder rikoder 4 août 2011 12:57
      « Nous allons donc bien atteindre le pic pétrolier tant redouté et annoncé. Mais nous allons l’atteindre quand ? Même si le sujet fait débat, les estimations raisonnables sont de 40 ans de réserve. »

      Dans notre contexte actuel, ces propos sont comprehensibles et souvent relayes par la majorite.
      Cependant, ils sont faux. Pourquoi ?

      Car il existe des reserves aux US telles que la reserve Bakken (http://en.wikipedia.org/wiki/Bakken_formation) qui ont le potentiel de produire jusqu’a 24 milliard de barils (http://seekingalpha.com/article/259901-continental-resources-and-the-might-of-bakken-oil-reserve).
      Il existe 2 ou 3 autres reserves aussi enormes sur le sol US connus depuis au moins 60 ans et qui sont secretement gardes et non exploites (le Bakken est exploite a hauteur de 50K barils tout au plus il me semble).

      Alors pourquoi les US depuis Kissinger (ce genie politique du debut 70) ont un deal exclusif avec le middle east qui garantit aux petroliers arabes que leur produit sera achete ?
      Ce deal dit tres simplement : « Si vous nous vendez votre petrole, nous vous garantissons de ne pas produire en masse nos reserves (qu’ils sous estiment bien entendu et se font passe pour des malheureux) MAIS vous devez pour cela nous acheter nos TBonds (bons aux tresors representant la dette US) ».

      Donc en gros, les US achetent le plus de petrole possible (jouent egalement sur le dollar - car qui dit prix du baril qui monte, dollar qui coule - et font gagner des dollars aux speculateurs jp morgan chase citibank goldman sachs etc... sur le dos des consommateurs US) pour ainsi se faire acheter le plus de dettes possibles. Cet effet a 2 consequences qui touchent le politque et le militaire : on pille les ressources etrangeres (on epuise les resources de l’enemi avant les siennes) ET on affaiblit sa monnaie (meme si ce 2eme effet est une bombe a retardement) et il est la l’avantage de ce plan car cet effet apparait graduellement jusqu’au moment ou la monnaie d’achat (ici le dollar) explosera financierement du fait de l’inflation (laquelle est cree a cause du fait qu’on imprime encore et encore SANS etalon).
      On voit clairement dans cette strategie le besoin d’imprimer des dollar (d’ou la necessite d’avoir une insitiution externe au gouvernment pour imprimer des dollar - la Fed !) pour creer le plus possible de DETTES !

      Ce qui nous amene a la situation actuelle.

      Maintenant, avec un tel plan, que va t il se passer ?

      La finalite est d’epuiser les resources etrangeres ET de s’enrichir. En premier lieu les ressources des pays qui en ont le plus. Depuis 50 ans qui a le plus de petrole ? Les pays arabes !
      Cependant, qu’arrivera t il le jour ou les arabes n’auront plus de petrole a vendre ? On dit deja que les saoudiens ont passe leur « oil peak » c’est a dire qu’ils ont deja exploite plus de la moitie de leur reserve meme si ceux ci s’evertuent a le nier (bien sur, il faut maintenir la confiance).
      Et bien ce jour la le prix du baril va grimper (normal il y a moins de petrole) ce qui va avoir un impact direct sur le prix a la pompe aux US. Un debut de recession va montrer le bout son nez (comme il y a plusieurs annees ou le prix du baril est monte a 150$ pour chuter a 43$). Cette crise a depouille le contribuable US, fait grimper le chomage et ? enrichi les speculateurs (morgan chase, goldman sachs).

      Souvenez vous, pour tout le petrole acheter par les US, les pays producteurs DOIVENT acheter de la dette US.
      Cette condition est le levier economique tant recherche ET la bombe a retardement.
      Car quand les US auront vendu assez de TBonds et que l’inflation aura atteint des sommets jamais vus, les US VONT FAIRE un defaut de payement sur les remboursements de leur dettes, le plafond ne sera plus releve ET le dollar va chuter brutalement apres tant d’annees a grimper sans cesse. 
      Bien sur l’Euro va tomber avec !

      Quel effet cela aura t il sur les pays porteurs de TBonds ? Et bien ils auront le gout amers d’une grosse quenelle car ces bouts de papier ne vaudront plus RIEN. Du jour au lendemain ils perdront leur valeur.

      A ce moment la precis, les US vont OUVRIR leurs exploitations de puits nationaux et vont trouver comme par hasard des milliers de milliards de barils sur leur sol qu’ils pourront produire a a peine plus de 15$ le baril et qu’ils vendront bien sur entre 150 et 200$ le baril AU MOMENT OU LA BULLE VA PETER.
      Il faudra un peu de temps aux gens pour comprendre et, pour faire repartir l’economie, le prix du baril va chuter petit a petit pour retrouver un equilibre.

      Il faut savoir que pour consolider cette strategie, il y a divers leviers traversaux : les gens qui savent vers ou va le monde va, vont se refugie en terme de securite monetaire dans l’or et l’argent (l’immobilier ce sera pour plus tard car quand la monnaie va s’ecrouler l’immobilier va chuter aussi - mais on y est pas encore, cependant ca va arriver, donc pour info ne prenez pas de credit sur 10 15 ans sur les 2 3 prochaines annees, attendez de voir comment le secteur va reagir). Le prix de l’or a atteint des valeurs folles (1640$ l’once de nos jours et ca grimpe - n’ecoutez pas TF1 et ses analyses a la con qui vous disent que la bulle de l’or va exploser - ca fait depuis 2001 qu’ils disent ca - donc soit ce sont des idiots soit ce sont de faux signaux pour brouiller les pistes ce qui serait plus malin). De plus il est admis qu’avec une telle strategie l’once d’or pourrait grimper jusqu’a 3000$.

      Conclusion :
      Sur Terre il ya encore beaucoup de resources petrolieres, cependant beaucoup de sites sont tenus secret car le pretrole est le nerf de la guerre, c’est la premiere resource mondiale, le premier moteur de l’economie, c’est encore et restera pour bien 1 siecle ou 2 la premiere source d’energie (ceux qui connaissent un peu les types de profits que l’electricite n’oseront meme pas le comparer aux petroles, donc exit les ecolos qui ne pensent simplement pas comme ca, je les vois venir, ils peuvent deja repartir).
      Les conflits crees expres au moyent orient n’ont que 2 buts : 
      - l’empecher de produire du petrole, l’affaiblir pour lentement amener les US a une cessation de payement pour faire chuter le dollar donc faire evaporer des milliards de dollar dument acheter par le moyent orient sur la dette US,
      - ET apres coup amorcer l’exploitation des plus grands puits de petrole au monde (qui j’en suis desole mais sont aux US/canada - et en Russie aussi mais on a beaucoup moins d’info sur le net - malgre l’image populaire qui pointe vers le moyent orient).

      Ces 2 buts a eux seuls vont creer un contexte economique similaire a l’apres 2eme guerre mondial et recreer des 30 glorieuses, et ainsi de suite.

      Et voila, nous avons fait un cycle, un saut de plus vers l’avenir de l’humanite. Cela durera 30-40-50 ans et ca recommencera.
      Une civilisation avance par etapes : chaque cycle est une etape mais le probleme c’est que si on vit TROP bien et que l’on en detruit pas une partie, l’avance devient logarithmique (le contraire d’exponentiel). La nature humaine tend a se satisfaire des acquis et devient apathique.
      C’est pas bon pour les milliers d’annees a venir, il faut donc controler le nombre de gens sur Terre et garder le controle de ces memes gens et s’assurer quelques cataclysmes ici ou la pour refaire du sang neuf.
      En terme de levires lateraux (que j’assimile a des forces economiques et/ou militaires laterales pour conforter cette strategie) il y en a beaucoup.
      Regarder le projet HAARP (ah j’en vois deja dire : « pfff encore de la science fiction »). Et bien non, il suffit de lire la vie de Nicola Tesla pour savoir que deja 100 ans plus tot, l’homme etait capable d’influencer les elements. Tous les plus grands pays du monde (la France compris) ont cette technologie ! Il suffit de voir la Chine qui fait pleuvoir sur certaines parties de ses terres agricoles (premier lien sur google - http://www.chinadaily.com.cn/fr/societe/2011-03/24/content_12222297.htm).
      Et bien imaginez l’avancee technologique depuis 100ans sur ces projets la ! On sait que Nicola Tesla a cree une machine (les 2 tours) pour transformer le ciel et l’air en conducteur electromagnetique (voir les fameux Chemtrails - qui servent a preparer le ciel en lachant des gazs qui facillient la conduction et la propagation de ces memes ondes electromagnetiques). Ceci a pour but ultime d’etre une arme de destruction massive car ils peuvent faire peter une zone geologique (oui oui ca va sous Terre aussi) a une coordonnee tridimensionel bien precise.
      Ca, on en est sur, on le sait, maintenant demandez vous donc quels impacts economiques et geo politiques Haiti ET Fukushima ont eu ? (Fukushima est un dommage collateral - et je deplore le desastre - mais la vraie cible est la Chine car ces memes personnes savent que quand le dollar va tomber la Chine va perdre ses 900 Milliards de $ de TBonds ce qui semble beaucoup mais en fait ils seront absorbes par l’economie chinoise en 2 ans ! donc cela n’aura qu’un impact tres faible sur la Chine).
      Le moment meme ou l’on comprend le plan « haut niveau » n’importe qui (vous et moi) avec un peu de cervelle y voit apparaitre les liens d’effet a cause (par opposition a cause a effet), on voit d’abord les resultats avant de voir « l’algorithme qui a produit ses resultats ».

      Donc dans 100 ans, ils nous feront le meme coup et pour le comprendre, il faut non pas regarder notre epoque mais creuser profond l’histoire economique du debut du 20eme siecle.

      L’histoire se repete et ces gens la (Alfred Brittain III - recemment mort - et toute sa clique) nous ont prepare un 1929 a l’echelle mondiale encore plus devastateur, il faudra le voir pour le croire.

      J’aurai encore beaucoup a dire sur d’autres leviers lateraux tels que les fluctuations des matieres alimentaires premieres (ble etc..) mais je vois deja les sergent-chefs d’agoravox sortir leurs armes pour me decredibiliser voir insulter.

      En tout cas, le sujet du petrole est des manigances geopolitiques qui l’entourent couplees avec des technologies secretes (mais qu’un quidam lisant un peu l’histoire du debut du 20eme ne peut tout simplement pas nier) est passionant.

      Merci pour ton article.

      • Redrogers 4 août 2011 18:53

        Intéressant mais il faut voir ce que représente ces réserves secrètes en admettant qu’elles existent : 24 Mds de barils ne représentent même pas un an de consommation mondiale actuelle (+ de 30 Mds de barils)... Mettons qu’il en existe dix ou quinze, cela représenterait toujours moins de 10 ou 15 ans de consommation actuelle !


      • slipenL’air 4 août 2011 13:13

        Bonne réflexion de easy
        ex :
        je consomme entre 80 et 120 litres de gasoil par ans
        (et oui j’ai horreur de conduire des bagnoles,surtout maintenant)
        je partage occasionnellement ce cercueil à roulette avec 2 amis piétons
        qui grille 20 litres supplémentaire de coco annuellement
        donc 140 litres maxi pour trois.
        donc 0.128 litre par habitant de notre mini communauté.

        qui sont donc c’est européen qui brulent en moyenne 4,5 litres par jour. ???

        quelle bande de salopard de pollueur  smiley

        je suis sûr que chez eux en plus il y a un mur entier de DVD et CD dans des boites plastique.
        je suis pour le straming gratuit rien que pour cela.
        en plus des films de propagande merdique avec des scénarios de plus en plus con. smiley


        • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 4 août 2011 15:59

          Y’a pas que la consommation directe de produits pétroliers et le plastique.
           
          Chaque fois que tu achètes un yaourt au supermarché, il faut tenir compte de la consommation de produits pétroliers pour sa fabrication : exploitation, transformation et commercialisation depuis la matière première jusqu’au produit fini, en terme d’énergie ou de transport des marchandise à chaque étape, sans parler du transport des salariés qui le fabrique ni des consommateur qui l’achète...

          A terme il n’y aura pas d’autre solution que de privilégier les circuits courts et de relocaliser une bonne partie des productions, de privilégier (dans le sens d’équilibrer) les sciences et les activités de l’eau et de la terre plutôt que celles de l’air et du feu.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 4 août 2011 17:19

          Pour info, et juste pour info : voilà ce que Total raconte sur son site :

          http://www.total.com/fr/nos-energies/energies-complementaires/charbon-propre/contexte-900190.html

          Et puis il y a ça aussi :

          http://www.total.com/fr/nos-energies/energies-complementaires/nouveaux-vecteurs-energetiques/hydrogene-600197.html

          Je suppose que les autres grandes companies pétrolières font plus ou moins la même chose.

          Alors, le peak oil hein ...

          On a plus de souci à se faire avec les bactéries et les virus qui résistent aux antibiotiques : une nouvelle épidémie de type peste noire mondiale peut survenir n’importe quand et faucher au moins 50 % de la population mondiale ... et là on n’a RIEN comme solution.


          • Winston Smith 4 août 2011 18:55

            « La France perd donc chaque année 40 milliards à cause du pétrole.  »


            Le pétrole, comme le prouve votre article, à une très grande valeur. Donc la France ne perd à en acheter rien : elle s’enrichit.

            En passant, vous oublier l’omniprésence du pétrole dans les médicaments..



            • Laratapinhata 5 août 2011 00:38

              Rêvons un peu : imaginons que nous puissions nous en passer, convertissons ces économies en emplois pérennes. Nous pourrions créer alors 200000 emplois !

              C’est un raisonnement stupide... Les Allemands sont 82 millions, et nous 63.. Ils ont plus de bagnoles et des plus grosses... et ils ont une balance commerciale excédentaire...

              On voit bien la connerie du raisonnement. Associer deux thèmes sans rapport.. sauf à imposer un modèle socio-politique où la restriction individuelle rafistolerait la défaillance de la gestion publique.

              Si nous voulons des emplois pérennes, créons la situation d’une économie pérenne...
              Réformons l’Etat, ce budgétivore ( les Allemands pourraient nous donner des leçons) et laissons les imaginatifs entreprendre... débarrassons-nous aussi des technocrates qui démolissent des secteurs économiques florissant avec des mesures hypocrites, imaginées initialement pour fermer le marché européen aux Chinois, la Chimie par exemple.

              PS : les 40 milliards d’économie, chacun pourrait aussi bien les claquer en voyages... à l’étranger...


              • diogene diogene 5 août 2011 01:53

                Si les premiers plastiques industriels ont été fabriqué à partir du lait (la galalithe), à partir des années 30, ils seront presque exclusivement construit à partir d’hydrocarbures, principalement le pétrole.

                 

                Nous produisons trop de lait , serait il possible techniquement et ne serait il pas rentable de refabriquer des plastiques avec ce produit que nous avons à disposition ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès