Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Président du « pouvoir d’achat » répond aux inquiétudes en créant (...)

Le Président du « pouvoir d’achat » répond aux inquiétudes en créant des taxes

Certes, les « promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent » et « seuls les imbéciles ne changent pas d’avis »...Pour autant, on ne peut être qu’impressionné par la mutation spectaculaire de Monsieur Nicolas Sarkozy.

Depuis son succès aux élections présidentielles, Monsieur Sarkozy a en effet inventé pas moins d’une quinzaine de taxes diverses et variées pour financer certaines de ses promesses électorales, mais aussi ses « éclairs de génie », sans parler des projets plus ou moins réalistes, plus ou moins fantaisistes, qui lui viennent à l’esprit.

On trouve ainsi la taxe maladroitement appelée « sur les revenus du capital » puisqu’elle touche non le capital en lui même, mais le patrimoine. Cette dernière a vocation de remplacer le RMI à partir de juillet prochain, et sera financée – si elle est votée – par plus de la moitié des ménages Français titulaires d’une assurance vie, de comptes sur livrets, d’une portefeuille boursier ou percevant des loyers. Sont exclus du financement de cette taxe les bénéficiaires du « bouclier fiscal »...Dont font partie, comme par hasard, tous les membres du Gouvernement, et bien sur notre cher Président. Une bonne façon d’appeler à la « solidarité nationale » tout en s’épargnant d’y participer.

S’y rajoute les divers pansements trouvés par le Gouvernement pour « boucher le trou de la Sécu » : à savoir l’augmentation des cotisations retraites payées par les entreprises et les salariés, la « participation » des assurances et mutuelles à « l’effort général »...Qui devront s’acquitter d’une taxe de 3% sur leur CA...Au final répercutée sur les cotisations des assurés, la taxation sur l’intéressement et la participation...Ce qui bien sur n’aura aucun impact sur l’économie !, une taxe également sur les stocks options payée par les entreprises, les franchises médicales bien sur acquittable par les malades. Autant de pansements qui ne sont pas des remèdes, mais qui feront tant bien que mal tenir l’usine à gaz pendant encore quelques temps.

On trouve aussi les taxes pour financer l’idée généreuse de la fin de la pub à la TV, un dossier urgent sans nul doute : la taxe sur les téléphones et Internet en principe financée par les opérateurs, mais qui, comme pour le cas des assurances et mutuelles la feront acquitter au final par le consommateur, la taxe sur les imprimés publicitaires, la taxe sur les chaînes privées...Qui vont se faire un plaisir d’appeler « Bruxelles » en recours.

Il y a aussi les taxes pour financer les avantages reçues par certaines corporations : pour les pécheurs, pour ceux qui se chauffent au gaz.

Et dernièrement, les taxes s’appuyant sur l’alibi de la question environnementale : le malus auto, la taxe « exceptionnelle » sur les compagnies pétrolières, les malus de toutes sortes (sur les téléviseurs, sur la nourriture, etc.), le retour de la vignette pour tous les automobilistes.

Bref...Le pays va encore faire la fête cette année ! D’autant que l’année prochaine et les suivantes, le Gouvernement nous prévoit une kyrielle de nouvelles impositions, de la carte grise aux péages urbains, de TVA « sociale » à la double imposition de plusieurs services publics (impôts + taxes).

Pendant ce temps, les Américains reçoivent des chèques du Trésor public pour les encourager à consommer et nos voisins espagnols, tout socialiste que soit leur Gouvernement, prévoit de réduire les impôts !

Mais j’y pense...C’est bientôt le renouvellement du Premier Secrétaire du PS ! Peut être le Président envisage t il d’être, en plus de président de la République, de l’UMP, du tout à l’égout, etc....Le chef de l’opposition ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • décurion 6 septembre 2008 10:50

    Elle est ou la mutation spectaculaire ?


    • foufouille foufouille 6 septembre 2008 11:49

      certains doivent regrette leur vote 


      • Botsu 6 septembre 2008 12:52

        "Taxe pour financer ceux qui se chauffent au gaz", aussi appelée "Taxe pour financer les dividendes des actionnaires de GDF/Suez". :]


        • le saviezvous 6 septembre 2008 15:20

          nos gains de producitvité (notre pouvoir d’achat) nous sont reprit par ces prélévements indirect. La moitié des français ne payent pas l’impot sur le revenu et les plus riches sont remboursés (paquet fiscale). avant de voter pour quelqu’un il faut regarder dans son porte-monnaie si on les moyens de voter pour lui. Sarkozy et sa clique cristalise beaucoup de la colère ( et c’est normal) mais il y a une catégorie qui est toujours épargnée c’est les journalistes (TV en premier lieu) peu de gens ce sont penchés sur la question . il serait interessant de les interviewer pour savoir si ils croient a toutes les énormités qu’ils colportent ? si la réponse est non pourquoi le font-ils ? ils sont aussi responsables de la situation que le pouvoir en place qu’ils ont fait elire !
          http://www.sachonsle.canalblog.com/ .


          • pigripi pigripi 6 septembre 2008 15:21

            Arrêtez de gâcher la fête de l’UMP qui se déroule en ce moment à Royan où tout le monde il est content de son président .......


            • Forest Ent Forest Ent 6 septembre 2008 17:35

              Le "canard enchaîné" de cette semaine avait publié un article sur ce sujet, "un impôt par mois".

              Sur le fond, depuis le temps que je suis les affaires publiques, il m’a semblé déceler une corrélation inverse entre les intentions affichées d’un gouvernement en matière économique et ses actes. Ainsi, depuis 6 ans, l’UMP augmente la dette et les impôts. En général, cela procède de subtils changements d’assiettes.

              J’attends pour bientôt la "licence globale privée", c’est à dire un impôt sur les FAI et les lave-linge pour payer Johnny.


              • tvargentine.com lerma 7 septembre 2008 01:07

                Les tenants du TSS n’ont pas arrêté de nous vendre "l’ultra-liberalisme" de Nicolas Sarkozy

                Et aujourd’hui ces mêmes personnes reprochent au Président de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat pour moderniser son fonctionnement et garantir la force de l’Etat dans l’économie !

                Arrêtez de faire du TSS,cela n’apporte rien aux débats des idées politiques

                Vous ne faites que suivre "aveuglement" Soeur Ségolène de la Compassion sociale qui se prend maintenant une la sainte Vièrge !

                 


                • Pourquoi ??? 7 septembre 2008 08:37

                  Moderniser l’état ?

                  Il nous manque plus que la gabelle pour redevenir une société louisquatorzième qui, il est vrai, était vachement moderne par rapport à la société louistreizième...

                  Mais c’est vrai que tout a changé ; les puissants ne piquent plus dans la caisse, ils ne créent pas un nouvel impôt chaque matin, ils n’affament plus leurs modestes sujets pour s’assurer un train de vie digne d’eux, ils n’envoient plus sous d’autres cieux les maris génants, ils ne couvrent plus de bijoux leurs maîtresses, ils ne comblent plus de postes honorifiques bien rémunérés leurs amis et les membres de la famille de leurs maîtresses, ils ne participent plus à des partouzes bien gratinées, ils ne virent plus les fonctionnaires qui les énervent, ils ne font plus de petits bâtards en douce...

                  MODERNES vous dis-je ! La preuve ? ils ne roulent même plus en carosses. Alors, mauvaises langues, qu’est-ce que vous avez à reprocher à cet état moderne, puisqu’on vous dit qu’avec vos sous on va même vous le moderniser encore plus ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

elisabeth


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès