Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le président : y a-t-il du gaz dans l’air ?

Le président : y a-t-il du gaz dans l’air ?

Comment faire confiance au gouvernement actuel avec la politique que mène son président ? Nous avançons sur deux lignes : les actes d’un côté, le discours de l’autre. Le prix du gaz en est un exemple caricatural, mais concret.

Côté actes :
1er janvier, le gaz augmente de 4 % (seulement) alors que GDF avait demandé beaucoup plus. N’allons pas jusqu’à remercier le gouvernement de nous avoir sauvés... quoiqu’il ne serait pas contre.
Comme pour toutes les énergies, de toutes façons, les consommateurs ne peuvent rien faire. On ne change pas une chaudière comme ça, surtout lorsqu’on est locataire. On râle, mais on paie, pas le choix !
Côté discours :
Le gouvernement nous explique "qu’il faut" réguler le prix du gaz sur celui du pétrole, que ci, que là, bref, il augmente contraint et forcé, mais promis, ce sera la dernière fois avant longtemps.

Trois mois plus tard, effet d’annonce pour préparer les Français :
les ministères de l’Energie et de l’Economie envisagent une hausse de 5,5 % des tarifs régulés. Une hausse soumise mardi soir par lesdits ministères à la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui devrait rendre un avis dans les jours qui viennent.
C’est bien à l’initiative du même gouvernement qui s’inquiète pour notre pouvoir d’achat, favorise les hauts revenus et qui cherche après des milliards d’euros pour renflouer les caisses.
Côté discours encore :
Bercy tente de faire passer la pilule en minimisant les conséquences de cette nouvelle hausse. "Pour un foyer type chauffé au gaz naturel, l’augmentation de la facture de gaz induite sera de l’ordre de 4 euros TTC par mois", précise le ministère. Soit 50 euros par an... Tiens, 50 euros, ça me rappelle quelque chose... la franchise médicale...
A coup de 50 euros (seulement) par an, ça finit par faire des taxes à n’en plus finir.

On augmente d’abord, on parle après
Enfin, dernière assurance donnée par le gouvernement aux particuliers, "une réflexion sera lancée afin de mettre en place, dans les prochains mois, un cadre pérenne dévolution des tarifs réglementés du gaz".
Une réflexion... On sait où nous mènent les réflexions de M. Sarkozy : à la faillite !
Va-t-on accepter une fois de plus de se faire piller par un gouvernement incapable de gérer l’Etat ?

Pendant ce temps, les multinationales de l’énergie affichent des bénéfices records chaque année. Les taxes sur les carburants sont indécentes. Quand Sarkozy était à Bercy, il avait promis des mesures sur la régulation des taxes. Il était déjà en pleine campagne pré-présidentielle et se devait de faire croire que le pouvoir d’achat des Français le concernait. Aujourd’hui, il montre une fois de plus son échec à gérer un pays. La dette continue d’augmenter au même rythme que les prélèvements.

Bientôt, la moitié des Français vivront uniquement pour payer leur structure de vie : loyer, énergies, transports, abonnements - secteurs tenus par les multinationales - et les taxes et impôts pour combler le trou de l’Etat.
Pour le reste, il faudra travailler plus...

Lorsque M. Sarkozy parlait de noter les ministres sur leur efficacité, à l’heure où les Conseils d’administration renouvellent les contrats de leurs PDG, doit-on renouveler la confiance au président et le maintenir en poste pendant encore quatre années sans rien dire ?

Dans quelques mois, il sera président de la Commission européenne, que va-t-il faire de l’Europe ?

En attendant, d’ici la fin du mois d’avril, le gaz va augmenter de 5,5 %.

Dominique - Orange Libre Expression


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 17 avril 2008 11:21

    Voila un bon article dont je soutiens le contenu et qui fait parti des erreurs d’analyses de ce gouvernement principalement sur le gaz,car la Russie est l’un des premiers producteurs et n’attend qu’un geste pour proposer des prix aux français.

    Le gouvernement doit arrêter de prendre des contrats gaziers en Algérie qui ne constitue qu’un COUT élevé et n’apporte rien en retour

     


    • HELIOS HELIOS 17 avril 2008 11:48

      Eh, Lerma, vous qui donnez des leçons sur l’achat ou non du gaz a l’Algerie, vous devriez vous poser des questions sur le comprtement des Argentins...

      Acheter du gaz à la Bolivie et refuser d’en (re)vendre au Chili c’est bien avoir une drôle de politique non ? ça rappelle bien le fonctionnement des Russes....

      De quoi je me mêle ? (même si les Algeriens ne meritent pas qu’on leur achete leur gaz plus cher que sur le marché...)


    • Voltaire Voltaire 17 avril 2008 11:35

      Ces accroissements du prix du gaz sont totalement illégitimes : d’abord parce que la baisse du dollars par rapport à l’euro n’est pas réintroduite dans le calcul, ensuite parce que le coût du gaz provient essentiellement de son transport, dont le prix n’a pas augmenté significativement.


      • FreeManu 17 avril 2008 11:53

         Le Canard Enchaîné de cette semaine nous apporte quelques précisions intéressantes :

        - GDF a acheté son gaz moins cher (en moyenne) en 2007 qu’en 2006

        - Depuis novembre 2004, les tarifs pour les particuliers ont grimpé de 48,2 % (oui, oui, 48,2 % !)

        - En 2007, GDF a rélisé le plus gros bénéfice de son histoire (2,5 milliards d’euros)

        - Sa marge brute a augmenté de 10 % pour atteindre 5,7 milliards d’euros

        - Cerise sur le gâteau, en juillet 2005, GDF a fait une augmentation de capital de près de 2 milliards d’euros. Le groupe a émis 81 millions d’actions nouvelles au prix de 23 euros. Aujourd’hui - fusion avec Suez oblige - GDF, pour faire monter son cours boursier, rachète ses propres actions en y consacrant 1 milliard d’euros. Mais le prix n’est plus le même, l’action GDF valant maintenant 40 euros. Conclusion, en vendant des actions 23 euros pour les racheter, trois ans plus tard, 40 euros, GDF arrive à perdre au passage 425 millions d’euros !

        Comme dit le Canard : "En voilà de la gestion qu’elle est bonne !"


        • tvargentine.com lerma 17 avril 2008 11:54

          @HELIOS

          Le Chili ne fait pas parti du Mercosur

          l’Argentine un pays exportateur de pétrole et de gaz

          Pour votre information

          http://www.latinreporters.com/argentineeco30042004.html

           


          • aye 17 avril 2008 13:19

            Le trou de l’état, c’est surtout les largesses de sarko pour faire des cadeaux à ses amis les plus nantis en prenant aux autres qui n’ont pour richesse qu’un bulletin de vote mais pour combien de temps encore.

            Si l’exemple du " mini traité européen " fait des émules le peuple ne sera plus invité à se prononcer sur quoi que ce soit. En haut ils savent bien mieux que nous : il suffit d’écouter la parlotte de MORANO sur les allocations pour les ados.

            Il faut aussi se rappeler que sarko est le champion des ventes d’or de la BF pour donner à ses potes.

            Encore une petite guerre et le tableau sera complet.

            Bon courage.


            • tmd 17 avril 2008 15:01

               "Bientôt, la moitié des Français vivront uniquement pour payer leur structure de vie : loyer, énergies,
               transports, abonnements"

              Erreur. C’est plutôt : Bientôt, la moitié des français ne pourront plus se payer leur stucture de vie : loyer, énergies, transports et abonnements. N’oublions pas que l’énergie est amenée à devenir de plus en plus chère. L’ère de l’énergie bon marché touche à sa fin, il va falloir maheureusement s’y habituer.


              • impots-utiles.com 17 avril 2008 16:59

                le canard enchainé vient de dévoiler un nouveau scandale... le prix du gaz a augmenté de 10% en 3 mois alors que GDF vient d’engranger un chiffre d’affaire record pour 2007... GDF a également payé moins cher son gaz en 2007 qu’en 2006 , alors pourquoi toutes ces hausses des prix ??

                la réponse est affligeante...

                http://www.impots-utiles.com/augmentation-du-prix-du-gaz-les-mensonges-de-gdf.php


                • Breton8329 rol8329 17 avril 2008 18:00

                  L’article oublie de mentionner qu’une stratégie présidentielle en 3 étapes se dessine :

                  1. elle consiste tout d’abord à diviser la société en blocs indépendants qui se haissent (ceux qui se lèvent tot contre les autres, les immigrés contre les français de souche, les fonctionnaires contre le secteur privé, ...)
                  2. ensuite, il s’agit d’attaquer les avantages de chaque groupe à tour de role, tout en attisant la haine des autres groupe évidemment envieux face à ces avantages "indus". Cette action est appuyée par des médias appartenant aux amis du président et par des sondages taillés sur mesure
                  3. Enfin, à long terme, il s’agit de détruire toute forme de solidarité dans la société française en la remplaçant par des assurances privées. Ainsi, ceux qui pourront se payer une protection le feront et les autres creveront. Tout cela bien sûr pour le plus grand bonheur des investisseurs qui peinent à trouver de nouvelles parts de marché dans une société qui a su s’organiser sans eux. Heureusement que Sakozy, qui n ’aime visiblement pas beaucoup la France, est arrivée pour démanteler tout ça et leur offrir sur un plateau ce dont ils ont toujour rêvé : la fin de la solidarité à la Française.

                  Ceux qui en doute devraient regarder ce qui se passe avec la sécurité sociale. D’abord, le pouvoir laisse filer les déficits. Les mesures prises sont parfaitement ineffIcaces voire contre productives. Tout semble fait pour torpiller cette solidarité entre français qui profite à ceux qui sont en mauvaise santé, riche ou pauvre, mais qui évidemment coute plus cher en volume aux riches qu’aux pauvres.

                  Bizard que Sarkozy n’ait pas pensé à une solution pourtant évidente : si les riches ne veulent plus payer, pourquoi ne pas les sortir du système et les laisser prendre en charge leurs frais de santé ? Il suffirait d’instaurer une solidarité entre pauvres et de laisser les riches organiser la leur. Ainsi, Sarkozy aurait encore deux groupes de plus. Diviser, c’est gouverner !

                   


                  • Yannick Harrel Yannick Harrel 19 avril 2008 14:15

                    Bonjour Orange Libre,

                    Il est manifeste que l’on se fout ouvertement des Français avec ces hausses du gaz, et que le but premier est évidemment la valorisation des titres de GDF dans la perspective de sa fusion avec Suez. Les dindons de la farce sont bien connus, on peut même parler de running gag : ce sont les consommateurs et notamment les foyers les moins aisés.

                    Juste une précision importante : au deuxième semestre 2008, le Président Français ne va pas devenir Président de la Commission Européenne (ouf !) mais va assurer la Présidence de l’Union Européenne pour 6 mois (ce qui est un peu différent).

                    Cordialement


                    • patroc 20 avril 2008 21:30

                       Et ce n’est qu’un début, car la fusion avec Suez ne va pas faire baisser le prix du gaz, bien au contraire... On prend le consommateur qui est aussi un électeur pour un gros niais débile, ce qu’il est, sans doute, puisqu’il accepte de payer tout en sachant qu’on le prend pour un con...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès