Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Retour du TROC

Le Retour du TROC

A l'heure où il faut gratter sur tout, de nouveaux concepts émergent sur la toile et parfois en ville, celui que je souhaite vous présenter existe depuis déjà très très longtemps, mais il est monté fortement en puissance avec la crise de 2008.

Hé oui il n'y a plus de petite économie, tout est bon à prendre !!!!

Ce concept c'est le TROC

C'est convivial, économique et pratique...que demander de plus......

Le troc c'est quoi ?

Définition : Le troc est l'opération économique par laquelle chaque participant cède la propriété d'un bien et reçoit un autre bien. Le troc fait partie des échanges dits de compensation, avec l'échange de services au pair. On oppose le troc à l'opération d'achat-vente médiatisée par une monnaie.

Le troc a été le seul mode d'échange de nombreuses économies anciennes

Plus généralement dans les périodes de pénuries, comme les crises monétaires, le troc redevient un mode d'échange fréquent.

Le troc prend plusieurs formes aujourd'hui on voit apparaître des sites de troc de services entre particuliers, de trocs d'objets, de vêtements, etc...Certains ont créé des monnaies spécifique, d'autres non.

Les échanges de services entre voisins reviennent à la mode, ils se basent sur l'entraide, chacun apporte ses compétences acquises par son expérience professionnelle ou tout simplement par de petits travaux qu'il a effectué chez lui ou pour des amis. En échange des ses compétences il aura accès lui à des compétences qu'il n'a pas et dont il peut avoir besoin ponctuellement. Sur certains site de troc la valeur de votre service et équivalente à celle de celui qui vous est fourni. Il vaut un point. Vous accumulez des points qui vous servent à utiliser les services des autres adhérents. Il existe toute sorte de services qui vont de l'aide au bricolage, à l'apprentissage d'une langue en passant par des cours de guitare ou de la mécanique. Une vraie caverne d'Ali baba du service.

Il existe aussi des échanges de matériels qui sont aussi très pratiques, vous avez besoin d'une scie circulaire on vous la prête, vous vous disposez d'une tondeuse à gazon que vous mettez à disposition des autres cela permet de faire de nombreuses économies d'achat ou de location de matériel, en plus on a pas à le stocker chez soi. Vous trouvez des matériaux de toute sorte, du scooter à la tondeuse, de la perceuse au compresseur, et ainsi de suite....

Pour refaire la garde robe de Madame, Il s'organise de plus en plus de réunions entre amies des soirées dite « vide-dressing » ou chacune amène ces affaires à donner et les échanges vont bon train tout l'après midi ou la soirées. Pour réussir sa soirée, il faut avant tout réunir des amies, entre 4 et 8, pour avoir assez de produits à échanger, de la bonne humeur. Faire du shopping à domicile, gratuit et entre amies, voilà une après midi ou soirées entre filles sympa en perspective !!!! que du bonheur....

En plus d'être économique c'est écologique car les vêtements sont recyclés en passant d'une personne à l'autre.

Nouveauté : De plus en plus de Femmes créent leur blog personnel de « vide dressing » pour présenter et vendre une partie de sa garde robe d'occasions, cela est un peu différent du troc mais cela permet de vendre d'un coté sur son site et de racheter d'un autre coté sur le site d'une autre personne, il en apparait chaque jour de nouveaux, alllez voir sur internet et taper le mot « vide dressing » dans votre recherche Web et vous en trouverez.

liste des sites à aller voir ici

Bonne Journée

Rémy

www.boostersonpouvoirdachat,eu


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • pmxr pmxr 15 avril 2011 15:48

    wai donne moi ta montre ... je te donnerai l’heure !


    • Leo Le Sage 15 avril 2011 18:26

      Le troc est souvent déconseillé parce qu’il n’apporte pas d’impôts !
      Mais si je troc [est-ce la bonne conjugaison ?] un bien immobilier contre un autre, c’est une autre paire de manche... smiley


      • HELIOS HELIOS 15 avril 2011 18:43

        Le troc immobilier existe, mais n’echappe pas a l’impot lors du passage chez le notaire.

        Le troc d’appartement en location existe aussi, mais se trouve entravé par les agences immobilieres qui ne veulent pas perdre leurs commisssions.

        Le troc de vehicule est relativement courant...


      • Leo Le Sage 16 avril 2011 17:44

        Par HELIOS (xxx.xxx.xxx.140) 15 avril 18:43
        Bien sûr le troc immobilier existe (la télé en a parlé je crois).
        Je parle du problème lié aux impôts...
        C’est difficile d’y échapper...
        (patrimoine et tutti quanti...)

        TOUT est troquable hein ! smiley


      • Ariane Walter Ariane Walter 15 avril 2011 21:59

        J’imagine la chose suivante : le soir dans ces centres ville endormis, il y a toute une foire au troc où chacun propose ses compétences et fait de petits stands. Ainsi, on connaît les gens , on leur parle. on mange en même temps une bonne soupe de légumes du coin avec une compote de fruits. Il y a des massages gratuits,des couturières qui donnent des points à vos fringues. Et tout ça à la bougie !!
        mmmmmmmmmmmmmm
        Merci pour les liens !


        • Yérémiah Yérémiah 16 avril 2011 15:48

          à la bougie faut pas déconner y’aura bien des types pour pédaler 1heure sur un velo à dynamo pour nous éclairer quand même... c’est un service comme un autre...


        • oncle archibald 16 avril 2011 09:44

          Le troc est une idée très séduisante, surtout présenté de façon conviviale et idyllique par Ariane Walter, mais le troc généralisé, avec une « monnaie virtuelle » qui s’appelle le sel qui correspond en gros à une heure de main d’œuvre si j’ai bien compris, cela s’appelle objectivement du travail au noir et du commerce clandestin ... Il faudrait que ceux qui préconisent la chose aillent au bout de leur raisonnement et imaginent une société fonctionnant suivant leurs vœux .. et qu’ils acceptent donc de supprimer les prestations sociales qui sont alimentées par les cotisations que nous connaissons tous, et d’une façon plus générale toute organisation en société qui nécessite de l’argent public pour construire des routes, des écoles et des hôpitaux ... En bref le troc c’est le retour à l’âge des cavernes, ça ne peut marcher qu’à toute petite échelle .. Mon voisin de potager qui me passe du plantou de salades contre une brouette de compost .. Ca ça va .. au delà c’est un privilège créé au détriment de ceux qui paient normalement impôts et charges sociales .. .. 


          • Ariane Walter Ariane Walter 16 avril 2011 10:52

            hello Archibald,
            On se déplace à pied, à vélo, en voiture, en avion, en fusée....
            il y a mille façons de faire...
            et dans la vie sociale et économique aussi.
            on dit que le travail au noir fait perdre de l’argent à l’Etat mais c’est aussi une sacrée soupape de sécurité, un immense moteur pour l’économie. car ce que vous faites faire au noir, vous ne pourriez pas le faire en prenant une entreprise.
            C’est une clause sauvegarde dans un monde qui ne s’occupe pas des petits. Alors ils se débrouillent. Ils survivent. .


          • oncle archibald 16 avril 2011 11:28

            Hello Ariane .. je sais bien tout ce que vous dites, et je suis confronté à mes propres contradictions .. Cependant je fais partie de dernière poignée d’imbéciles qui croient à une société organisée, soucieuse des « petits », soucieuse de justice, de liberté d’égalité et de fraternité .. Je n’ai jamais vraiment manqué d’argent mais je n’en ai jamais eu « à mettre de coté » non plus .. Je suis encore de ceux qui pensent qu’on ne peut pas vouloir zaper le paiement des cotisations sociales et de la TVA un jour et le lendemain brailler que les allocations chômage ou les minima sociaux sont insuffisants .. Je crois que la seule vraie justice sociale passe par un impôt sur le revenu complètement revisité, avec une responsabilisation de tous et un écrêtement des revenus par des tranches ultimes très élevées capables de dissuader n’importe qui d’essayer de « gagner plus » .. pour quoi faire d’ailleurs .. Ils ne mangent pas deux fois, ils ne conduisent pas deux bagnoles à la fois, ils peuvent être l$malheureux comme n’importe qui qui perd un fils, et un jour ils seront morts comme tous les autres .. Bref .. Je crois qu’il faut des règles bien faites et qu’elles soient respectées .. Vous allez vous marrer en pensant qu’il reste quelques dinosaures pas encore fossilisés ...


          • Ariane Walter Ariane Walter 16 avril 2011 12:22

            Oui, Archibald, mais doit-on respecter les lois dans une société sans loi ???? Ah.... !


            • oncle archibald 16 avril 2011 15:46

              Je ne peux pas vivre dans une société sans loi. Une société sans loi c’est le far-west, celui qui a les plus gros poings domine les faibles et les pacifiques. Cette société là je n’en veux pas. 

              Dans une société qui ne fait même pas respecter les lois qu’elle élabore, il faut faire la révolution pour remettre les lois à leur place. Bien sur je comprends que dans la nécessité on puisse transgresser une loi pour survivre, mais je ne peux pas admettre que l’on envisage que la transgression devienne la règle .

            • eric 16 avril 2011 13:32

              A Ariane Walter Chacun choisit. Le troc, c’est évidemment pour une large part de la fuite devant les prélèvements obligatoires. Comme le PACS, comme le RMI et autre RSA. On ne peut pas vivre avec ces minima sociaux donc on doit travailler au noir au risque de ne plus être intégré dans les processus sociaux, retraites, sec soc normal, formation professionnelle etc...
              Ce sont des démarches ultralibérales. Elles privilégient des solidarités directe, sans l’intermediation, la péréquation et le contrôle de l’État et du collectif. Il assez logique que les forces politiques qui sont favorables a ces prelevements obligatoires fort pour les autres soient également désespérément a la recherche d’échappatoires pour eux mêmes. L’oxymore a remplace le pléonasme dans la structuration des pensées de gauches. Il est donc asses logique que les gauches soient pour un état omniprésent en façade et pour les autres et un ultralibéralisme sauvage a la base et pour eux mêmes. C’est le meilleur moyen pour detruire une societe en tant que société. Ce qui nous rappelle aussi au passage que toutes les pensées de gauche sont aussi des nihilismes.
              Ce qui importe, c’est de bine comprendre de quoi on parle et de pouvoir choisir en connaissance de cause.


              • Alex 17 avril 2011 01:18

                Personnellement, je pense que la démocratie représentative telle qu’elle existe aujourd’hui n’est plus de la démocratie au sens premier du terme. Elles sert juste à légitimer la position d’une oligarchie qui vit sur le dos d’une masse laborieuse et exclut une autre masse de pauvres.
                Sortir de ce système c’est aussi arrêter de l’alimenter. Dans cette optique, le troc pourquoi pas.

                Qualifier le troc de fonctionnement ultralibéral ne veut rien dire. On pourrait très bien inventer un modèle de société dans lequel on taxerait le mésusage par rapport au bon usage d’une ressource. Auquel cas, tous les échanges, sans exception, ne seraient plus une ressource majeure de l’Etat. On pourrait imposer uniquement certaines transactions (les autres pouvant faire l’objet de troc) afin de faire jouer à plein l’effet de levier de l’impôt.

                Par exemple, au lieu de taxer la consommation globale par la TVA, on pourrait taxer la consommation d’eau ou d’énergie fossile (par exemple) au delà d’un seuil commun pour tous au delà duquel, par une décision démocratique (et non pas institutionnelle soumise aux lobbies, interêts privés et autres magouilles « politiques »), les utilisateurs auraient à payer bien plus cher pour un usage excessif (piscines privées, chauffage au fuel de 300 m² à 25°C, 80 000 KM/ an en voiture ou que sais je...). Cela implique deux choses :

                -Il faudrait mettre fin au fonctionnement actuel politique qui est un simulacre de démocratie dans lequel l’argent est LE facteur discriminant, le seul élément dominant de décision. Mais attention ! Car dans une pelote de fil, quand on tire trop fort sur un bout, cela ne donne qu’un noeud !
                -Cette solution ferait que les pauvres pourraient bénéficier d’un « service publique » accessible à tous et que les riches devraient payer plein pot s’ils veulent flamber. Idée totalement inacceptable en Sarkosie !
                -Il faudrait nationaliser la fourniture de biens et services dont les mésusages peuvent nuire au bien commun comme la monnaie, l’énergie, les ressources rares ou indispensables (blasphème capitalistique suprême !) ,

                -Et surtout il faudrait avant tout admettre que l’Homme puisse être confronté à la notion de limite(s) et qu’il puisse avoir la capacité d’anticipation pour appréhender les conséquences du dépassement de ces limites et donc les solutions pour rester en deça.

                C’est la première fois, dans son histoire globale que l’Homme atteint les limites de son biotope (la Terre). Il ne s’en rend par encore compte mais il va devoir les respecter. De gré ou de force. L’idée commence à faire son chemin. Mais la réalité se chargera d’accélérer la prise de conscience... à moins que les leviers technologiques nous permettent d’exploiter les ressources naturelles jusqu’au dernier gramme, au dernier KWh avant l’extinction des feux !

                Le troc, l’économie, la société, la philosophie, la physique. Tout est lié...


                • emilie76000 28 janvier 2014 18:45

                  le troc revient en force en temps de crise et c’est tant mieux. Marre de consommer comme des moutons pour engraisser une poignée d’industrielle.

                  En ce qui me concerne cela fait 2 ans que j’utilise des sites web pour troquer des heures de bricolage (vu que je retape ma maison en ce moment) et des vêtements en ligne.
                  Je suis aussi adhérente à la SEL (système d’échange local) de ma ville qui me permet aussi de dépenser moins et aussi de rencontrer des gens avec une bonne mentalité. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

booster31


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès