Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Rhum de la discorde

Le Rhum de la discorde

Havana Club, Pernod Ricard et la Cour Suprême des Etats-Unis.

JPEG - 56.5 ko
La directrice juridique de Havana Club OLIVIA LAGACHE

Une nouvelle importante au regard de la vie économique de la France, du droit international et d'un petit pays en voie de développement a été complètement passée sous silence par notre grande presse nationale.

La Cour Suprême des U.S.A. a décidé de rejeter un appel du groupe français Pernod Ricard contre son rival américain Bacardi. Le tribunal considère que Pernod Ricard qui commercialise le rhum Havana Club en co-entreprise avec Corporation Cuban Ron, dans 120 pays, ne pourra utiliser cette marque sur le territoire américain.

Par contre Bacardi basé à la Barbade, qui a été fondé fin 19 ème siècle à Cuba, nationalisé par la révolution castriste et obligé de s'expatrier, commercialise actuellement un rhum appelé Havana Club, fabriqué à Porto Rico.

Pour les cubains il y a vol de la marque Havana Club à la société Cubaexport. De nombreuses notes diplomatiques ont été envoyées à Washington, au Trésor U.S.

Depuis 1993 Cuba Ron et Pernod Ricard ont créé une entreprise mixte, une joint venture qui a un taux de croissance de 15% par an. Les ventes de 1995 à 2011 ont été multipliées par 12. L'entreprise Pernod Ricard étant coleader mondial dans le domaine des vins et des spiritueux avec 18000 collaborateurs de par le monde.

45 millions de bouteilles de rhum sont expédiées dans 120 pays, ... sauf aux U.S.A. Le rhum fait partie de la culture cubaine, facteur climatique et humain obligent. 150 ans de production sous tous les régimes.

L'entreprise Cuba Ron est passé de 7 à 500 personnes avec la joint venture, avec seulement 2% d'expatriés français. En 2007 une usine nouvelle a été construite à San José.

Depuis 1993 la marque Havana Club est une marque protégée y compris aux Etats-Unis. Le film "7 jours à la Havane " présenté à Cannes dans le cadre d' "un certain regard" est sponsorisé par la marque.

Cuba ne décolère donc pas de voir que les conventions internationales sur le droit de la propriété industrielle et donc intellectuelle sont bafouées.

Tous les mois depuis 10 ans les critiques et dénonciations cubaines sont envoyées aux autorités américaines mais aucune justification en réponse ne vient de ces dites autorités.

En août 2011 l'entreprise franco cubaine a lancé un ron premium baptisé Havanista (nom créé par le marketing mais correspondant aux noms de l'équipe de base ball de la Havane). Ce rhum Havanista sera prêt pour la vente le jour où les américains mettront fin à l'embargo (el bloqueo) économique, commercial et financier qui touche Cuba depuis le 7 février 1962, à la suite des nationalisations expropriant les compagnies américaines après la révolution castriste.

Blocus comdamné par l'Assemblée Générale des Nations Unies à 18 reprises. Le blocus ce sont des points en moins de PIB pour Cuba, 200 milliards d'euros de manque à gagner pour les cubains.

Les intérêts de la France sont également lésés. Il y a en l'espèce restriction commerciale injustifiée et violation du droit.

On sait que les états peuvent présenter des réclamations, des protestations diplomatiques, faire des recours.

Alain Juppé dans le précédent gouvernement était intervenu auprès d'Hillary Clinton la secrétaire d'état du président Obama.

Le gouvernement intérimaire actuel, essentiellement préoccupé par les élections législatives devrait être plus réceptif après le 17 juin et il serait bon que le ministre du redressement productif se saisisse du problème.

Il y a depuis 1959 une convention franco-américaine sur les entreprises ; il y a une réglementation communautaire sur les obstacles au commerce qui permet aux entreprises de se tourner vers la Commission Européenne en cas de litige, celle ci interpellant l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Une vidéoconférence hors du commun a eu lieu entre Paris et la Havane pour échanger les points de vue de part et d'autre de l'Atlantique et sensibiliser presse et opinion.

Face à face Olivia Lagache directrice juridique de Havana Club, Yves Nouvel professeur de droit international, Stéphane Witkowski conseiller commerce extérieur en France et président du conseil de gestion de l'Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine, et du coté cubain Juan Gonzalès président de Cuban Ron,Rodolfo Davalos président de la Cour Cubaine d'arbitrage commercial international, Maria de Los Angeles Sanchez Torres directrice du bureau cubain de la propriété industrielle, Abelardo Moreno vice ministre des relations extérieures de Cuba.

Des avocats (parmi lesquels Yudith Nunez avocate internationale spécialisée dans le droit des affaires pour les pays d'amérique latine), des journalistes (parmi lesquels la représentante de l'agence Prensa Latina), des représentants de partis politiques, d'associations, l'ambassadrice de Cuba à l'UNESCO, l'ambassadeur de Cuba en France Orlando Gual étaient aussi présents à cet évènement inédit.

JPEG - 344.3 ko
Videoconference entre Paris et La Havane

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 7 juin 2012 10:54

    C’est dur la vie d’artiste ...
    Mais je ne vais certainement pas pleurer sur Pernod-Ricard.

    Bon, d’accord ... Un peu de compassion quand-même (on n’est pas des sauvages, nous !) : « Allez Paulo ! Te laisse pas abattre. Un bon verre de 3 Rivières et ça ira mieux ! C’est pas la Charrette pour l’échafaud non plus ... »(Mon comm en Dillon ... Gnéhéhé ...)


    • soubise 7 juin 2012 15:41

      Les US se permettent de piétiner tous les droits commerciaux internationaux, mais gare si on touche à leurs intérêts.
      C’est une baffe de plus à Cuba.


      • lsga lsga 16 juin 2012 14:08

        rien ne vaut le rhum agricole !

        et de voir des communistes défendre la propriété intellectuelle, et s’associer avec une entreprise mafieuse directement liée à la droite français la plus dure : bwaaaaaaa

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès