Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le scandale des agences de notation

Le scandale des agences de notation

Dans notre système capitaliste ultrafinancier, il existe un maillon faible qu’on ne dénonce pas assez. Je parle des agences de notation, ces entreprises prétendument indépendantes qui attribuent une note à la dette des entreprises et à celle des États. Ces notes, dont la meilleure est AAA, permettent d’évaluer la qualité de la dette de l’entreprise ou État. Une mauvaise note signifie que l’organisme noté est trop endetté, et qu’il aura du mal à rembourser. Les agences de notation sont un maillon essentiel du système financier, parce qu’elles évaluent la qualité des produits financiers. Comment s’y retrouver dans un marché sans avoir une idée claire de la qualité des produits ? D’ailleurs, on constate que quand une agence de notation change la note d’une entreprise, son cours de bourse s’en ressent tout de suite.

Premier scandale : Ces agences ne sont qu’au nombre de 3, et toutes sont américaines : Moody’s, Fitch et Standard & Poor’s. Résultat : L’évaluation financière des obligations dépend des marchés américains, et uniquement d’eux.

Deuxième scandale, le plus grave : Ces agences sont des organismes privés, qui vivent des entreprises qu’ils évaluent. Leurs clients sont les entreprises auxquelles ils attribuent une note. C’est pour ça que je conteste leur indépendance. Même si leur capital est indépendant, elles dépendent de leurs clients.Le conflit d’intérêts est flagrant, et permanent.

Résultat : Les agences de notation ne publient que des informations obsolètes.Tout le monde savait depuis des mois que la Grèce, le Portugal et l’Espagne étaient dans une situation financière difficile quand les agences ont commencé à baisser leurs notes. Pire : La France est, elle aussi, très endettée, mais sa note reste AAA. Notre situation est très loin de celle de la Grèce, mais on ne peut pas avoir la même note pour la France, dont l’endettement atteint certaines limites à ne pas dépasser, qu’un État pas endetté du tout.

Solution : Créer des agences de notation étatiques, qui seraient payées par les impôts et non pas par leurs clients privés. Ces agences de notation ne me semblent pas très compliquées à créer, étant donné que les compétences nécessaires se trouvent dans toutes les banques et ministères des finances. On pourrait avoir une agence de ce type par autorité régulatrice de marché, comme l’AMF en France ou la SEC aux Etats-Unis. On peut aussi imaginer de créer une agence de ce type à l’échelle européenne. Le mieux serait alors de la rattacher à la BCE.


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 29 avril 2010 11:44

    Les agences de notation ne sont qu’un instrument anglo-saxon pour conforter leur mainmise sur la vie économique mondiale.
    On les voit actuellement dégrader les « cotations » de certains pays européens, oubliant très curieusement la situation catastrophique des USA ou de la Grande Bretagne. 

    Ou « Créer le chaos ailleurs pour éviter qu’on regarde chez soi ».


    • finael finael 29 avril 2010 12:01

      Il est bon de rappeler de temps en temps ce sur quoi se basent les discours dominants pour créer ces réactions de panurgisme et masquer le réel pour le plus grand profit de leurs bailleurs de fonds.


        • foufouille foufouille 29 avril 2010 17:35

          "
          Clairement, non ! Et c’est la que réside l’intérêt numéro un de l’Europe, une zone de libre circulation des hommes et femmes, des marchandises, des capitaux et aussi des idées. Les Grecs sont libres de venir s’installer et travailler partout dans l’UE, y compris en Allemagne ou bien à Paris ou ils contribuent déjà à enrichir la vie culturelle de la capitale Française. Mettre en faillite la Grèce n’affectera que la classe politique Grecque."

          bien ce que je disais
          libertaryen = delocalisations des pauvres ou camp de travail


        • foufouille foufouille 29 avril 2010 17:44

          "Enfin, de manière spécifique, la France, clairement, souffre de la possibilité qui existe, pour certains, de vivre à 100% de la combinaison d’allocs diverses et variées, logé en HLM et diverti par une quelconque subvention vacances payée par le Conseil General. En l’absence de ce régime d’assistanat (qui pour x raisons n’aide même pas les vrais nécessiteux comme les titulaires de la CMU, les SDF ou les personnes âgées isolées), chacun sera forcé de travailler pour manger et avoir un toit. Ainsi focusés sur le boulot, les apprentis délinquants se remettront à se coucher tôt et à se lever tôt. Et que l’on n’oppose pas l’argument du chômage. En Ile de France, le travail non qualifié existe puisque des milliers des travailleurs sans papiers en trouvent. Evidemment, cela implique de remettre en cause le SMIC."

          le STO


        • Bélial Bélial 29 avril 2010 17:58

          @ Foufouille merci de faire tomber régulièrement le masque des libéraux et autres libertariens qui derrière un vernis emprunté aux idées libertaires cachent mal leur peu de considération pour les êtres humains.


        • foufouille foufouille 29 avril 2010 18:05

          @ belial
          dis merci a eleusis c’est son lien
          ce sont surtout des reveurs qui savent pas compter
          tu gagnes 5K€ net et tu cotises
          apres le libertasplusrien
          tu gagnes 5k, si tu est « competitif » (comprendre moins cher) + 750
          comme rien est obligatoire, tu paye tes assurances 2 ou 5x plus cher
          par contre tu peut toujours vendre tes organes, momes ou faire la pute pour arrondir tes fins de mois
          meme dealer de mort aussi


        • foufouille foufouille 29 avril 2010 18:07

          autre perle

          "
          Alternative Libérale a des réponses. Anti-étatistes.

          Déjà, constatons que le toujours plus ne marche pas, commençons donc la désescalade dans la course aux armements. Moins et mieux de policiers sur le terrain, affectés à des missions claires et sous contrôle de responsables identifiés. On connaît tous le maire ou le député, mais quid du Commissaire ?
          Imaginons d’autres solutions que la police nationale, appliquons le principe de subsidiarité et essayons les forces privées, a but lucratif ou non, de quartier. Les habitants d’un lieu sont mieux placés pour identifier les problèmes et imaginer les solutions pour les résoudre que des ordres venus d’en haut. Les réponses à l’insécurité ne sont pas toujours policières,"

          les flics du fouquet grace a alternative libertaryenne


        • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 30 avril 2010 11:00

          merci de votre lecture, foufouille et belial

          au moins les choses sont claires, surtout sur la definition que vous donnez au sens de « considération pour les êtres humains. »

          La Grece ca n’est pas les Grecs, et les gens, en banlieue notamment, ont doit a une autre loi que celle du plus fort (la police) detentrice du monopole de la violence illegitime.

          Vous aimez les gens enfermés dans leur Etat, meme en faillite, les liberaux non.


        • pieroufff pieroufff 29 avril 2010 13:41

          les vraies infos sur la crise

          http://www.jovanovic.com/blog.htm

          le gendarme de la bourse américaine SEC est corrompue jusqu’à l’os depuis 10-15 ans mais c’est le pti frenchy de Goldman de la grand méchant...

          www.eyeswideopen.over-blog.com


          • finael finael 29 avril 2010 13:51

            Exact, les banques, les sociétés d’assurance, etc ... « notent » leurs clients, particuliers ou entreprises .... en fonction de critères qui les arrangent dans l’immédiat.

            Quitte à changer la « note » du jour au lendemain.

            Les 3 agences citées dans l’article ne sont que les plus connues.


          • DESPERADO 29 avril 2010 13:51

            Allons nous enfin réagir ?

            Vite une loi sur la burqa.

            • Triodus Triodus 29 avril 2010 15:46

              Le cours de la burqua dans les media anticipe d’un jour sur la bourse.. Utile, non ?

              Cdt,
              T.


            • Vincent 29 avril 2010 14:02

              Pour moi le triple A,
              c’est essentiellement pour les andouillettes, après une AAA sauce Chaource, une bonne assiète de frittes accompagnés d’une bonne bière, reste plus qu’à faireu ne sieste.

              En ce qui concerne les agences de notations, elle font la pluie et le beau temps et se base sur des strandards et des indicateur incompréhensible du commun des ouvriers.

              Même certains contrôleurs de gestion on du mal a répondre correctement à toutes les questions posée par ces organismes.


              • Bélial Bélial 29 avril 2010 14:10

                Les mêmes agences de notation qui notaient AAA des entreprises ou banques qui ont fait faillite (corruption, malversations) s’amusent à baisser la note de certains pays et les mettent dans la merde.
                Comment dire ?
                Du goudron et des plumes.


                • DESPERADO 4 mai 2010 18:08

                  Du goudron, des plumes et une fusée dans le fion, pour les envoyer emmerder les martiens.


                • S. Cosmicoïd 29 avril 2010 15:26
                  andouillette AAA dégradée aussi !!! Auj. à 15:05

                  S&P a eu une indigestion à midi. Les frites associées à ce produit sont aussi incriminées. Heureusement, la mayonnaise et le ketchup déclarent soutenir les frites et éponger toute sauce qui viendrait à déborder. Le pain n’a pas encore communiqué sur cette affaire et on ne sait pas si le café de 16h30 suffira à eteindre l’incendie.

                  ouh, c’est chaud !!!

                  http://www.boursorama.com/forum-cac-40-andouillette-aaa-degradee-aussi-398360158-1


                  • sheeldon 30 avril 2010 10:15

                    bonjour

                    j’adore ton avatar ça rappelle la pétanque ;o)

                    cordialement


                  • LE CHAT LE CHAT 29 avril 2010 15:35

                    ce sont ces agences qui ont très bien noté Enron avant sa chute , puis les banques qui ont coulé , leur crédit est égal à la parole donnée de Sarko , c’est à dire pas grand chose .....


                    • pmxr pmxr 29 avril 2010 17:22

                      Vous venez de le découvrir .... c’est pas nouveau !


                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 30 avril 2010 11:01

                        +1, alchimie


                      • antochrit antochrit 30 avril 2010 08:23

                        Le problème n’est pas l’existence des agences de notation , mais celle de la bourse.
                        Monde virtuel basé sur des prédictions de cartomanciennes, ayant pouvoir sur le monde en étant le plus bel exemple d’improductivité.


                        • JL JL 30 avril 2010 09:49

                          Les agences de notation sont à la finance internationale, ce que Paris Turf est au PMU !

                           smiley

                          Ps. J’ai dit Paris Turf, mais j’aurais pu dire n’importe quel canard qui fait des pronostics sur les courses de chevaux.

                          Ceci étant dit, on voit bien que les agences de notation, si elles n’existaient pas, les investisseurs les inventeraient. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait : les agences de notation sont un épiphénomène, une excroissance dans l’industrie de la finance. Et elles demeureront aux mains des plus riches, tant que les petits investisseurs vivront au pays des bisounours.


                          • non666 non666 30 avril 2010 10:34

                            Bonjour l’auteur.
                            Vous oubliez le plus important : Bale II
                            Les notations, en effet ont un autre effet beaucoup plus important : elles modifient en fonction de leur qualité les fonds propres qu’il faut mettre « en face » d’un engagement.
                            Pour du AAA , de memoire c’est seulement 8,5 %
                            Pour des notes plus mauvaises, cela monte tres vite au dessus de 50 %
                            Du coup, s’engager pour une entreprise tres bien notée engage moins de fonds propre (ou vu sous un autre angle , on peut acheter davantage d’obligations avec les memes fonds propres.)

                            De plus certaines certaines operations (les OAT par exemple) sont comptées comme faisant partie des fonds propre.
                            C’est un peu plus compliquée que cela , en vrai , mais j’essais de faire court et pédagogique.
                            On comprends mieux pourquoi le « grand emprunt » du petit Sarkozy clasé AAA grace aux avoirs de la banque de france est reservé aux bnaques : il leur offre des fonds propres pas cher.

                            Pour la Grece c’est le contraire.
                            Il faut engager davantage de fond propre pour acheter du grec et comme en plus il faut payer le risque , plus personne n’en veut.
                            Ceci dit, les agences de notation classent AAA les etats unis qui ne sont plus solvable depuis la fin de Bretton wood...
                            Leur seule « vertue » est d’avoir la possibilité d’emettre de façon illimitée la monnaie de reserve mondiale.

                            Cela donne ça :
                             http://www.dailymotion.com/video/x9oxgq_9-000-milliards-ont-disparu-de-la-f_news


                            • alcodu 30 avril 2010 12:41

                              S’en prendre aux agences de notation, alors que des Etats-nations crapuleux dépensent sans compter est tout à fait caractéristique de l’étatisme ambiant.

                              Si les agences de notation américaines sont au nombre de trois cela tient à des règlementations étatiques qui rendent impossible tout nouvel entrant.

                              Si le Grèce est en faillite ce n’est pas la faute des agences de notation. C’est la faute des dirigeants Grecs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

PatJol


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès