Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le syndicalisme, néfaste pour l’emploi et la croissance

Le syndicalisme, néfaste pour l’emploi et la croissance

Pour améliorer la situation des travailleurs, il est temps de réévaluer le rôle des syndicats, y compris en France.

Syndicalistes et hommes politiques de gauche (voire de droite…) soutiennent que le syndicalisme a permis, hier et aujourd’hui, une amélioration des conditions de vie de tous. C’est ce qu’ont voulu vérifier des chercheurs d’Americans For Prosperity, un think tank indépendant américain. Ils ont mené une étude détaillée en se fondant sur les chiffres officiels de l’US Department of Commerce et du Bureau of Economic Analysis. Les résultats sont univoques : le syndicalisme est mauvais pour la croissance et pour l’emploi.

Les chercheurs d’Americans For Prosperity ont tout d’abord comparé les taux de croissance du PIB et de l’emploi dans le secteur privé entre 1990 et 2006 avec le taux de syndicalisation du secteur privé. Quelque soit l’indicateur, ce sont les états aux plus bas taux de syndicalisation qui sont les plus performants, au plus grand bénéfice des travailleurs : différentiel de plus de 50% entre les 10 états les plus syndicalisés et les 10 états les moins syndicalisés pour le taux de croissance du PIB. Différentiel de plus de 30% pour le taux de croissance de l’emploi privé. Illustration :

Si l’on observe les états avec une obligation (au moins partielle) de se syndiquer (Union shop) et ceux dans lesquels le syndicalisme est totalement libre (Free to Work), le différentiel est encore plus massif : l’emploi privé a augmenté de 17,2% entre 1990 et 2006 dans ces premiers états, contre 39,7% dans ceux n’ayant aucune obligation de se syndiquer. Les états les plus libres sont donc ceux qui ont le plus réduits les taux de chômage et amélioré la condition des travailleurs.

Sans surprise, les états sans obligation de se syndiquer représentent donc 100% des 5 états aux taux de chômage le plus bas (Wyomink, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Nebraska et Utah).

Pour améliorer la situation des travailleurs, il est temps de réévaluer le rôle des syndicats, y compris en France.

Lire : Right to Work and Productivity : The Numbers

Paru initialement sur Contrepoints.org


Moyenne des avis sur cet article :  1.65/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • _Ulysse_ _Ulysse_ 15 octobre 2010 11:31

    L’approche de ce think tank n’est pas scientifique contrairement à ce qu’ils veulent faire croire.
    Corrélation n’est pas causalité, les causes peuvent se situer ailleurs.

    Le fait que ni eux, ni vous n’ai compris ce pb montre un manque grave de rigueur scientifique ou une volonté de croire et faire croire ce qui vous arrange, ce qui est une attitude anti-scientifique.

    Pour illustrer cela :

    Partons de l’hypothèse qu’il y ait une relation causale.
    Vous pensez que c’est le syndicalisme qui explique chômage et croissance.
    Mais comment exclure l’inverse ? Si c’était le chômage et la faible croissance qui pousse les gens à se syndiquer pour protéger leur emploi ?

    Et si il y avait des raisons extérieures ? D’autres variables explicatives ? Le Dumping entre états par ex ?

    Bref, quand on tombe sur une corrélation plusieurs hypothèses sont possibles et il faut les étudier dans le détail avant de conclure quoi que ce soit à l’emporte pièce.

    Vous l’aurez compris cette article ne démontre pas de causalité.


    • verdan 15 octobre 2010 12:46

      Merci Ulysse

      CQFD ! smiley


    • Superyoyo 15 octobre 2010 15:02

      Là où il y a des syndicats, il y a du chômage
      Donc le chômage, c’est la faute des syndicats...

      Là où il y a des pompiers, il y a des d’incendies
      Donc les incendies, c’est la faute des pompiers...


    • foufouille foufouille 15 octobre 2010 11:38

      le must pour la croissance :
      esclavage
      hommes et femmes separes
      travail des enfants a 11a
      hlm enterre pour pouvoir etre gaze
      momes eleves par des machines
      .........


      • patdu49 patdu49 15 octobre 2010 11:56

        ça c’est certains que sans syndicats pour defendre des droits sociaux, une équité pour bien vivre ensemble, des services publics etc ...

        on va faire + de croissance.

        je vais faire + de croissance dans un pays pauvre, avec 100 esclaves, pour fabriquer des ordis que je vais vendre aux pays ou les travailleurs ont du pouvoir d’achat, car eux sont pas encore retourné au tout esclavagisme ..

        que si je vais payer 20 ouvriers qualifiés en France, pour construire des ordis, juste pour la consommation intérieur, et que ces mêmes ouvriers auront sécurité sociale, retraite etc ...

        dans une idéologie, on aura fait + de croissance, qui va profiter au patron à 90%

        dans une autre idéologie, on aura fait 5 fois moins de croissance, mais 100% d’heureux, si le partage est équitable et le role sociale est rempli, celui de vivre ensemble dans une société juste et apaisée ..

        donc la croaassance, on s’en branle, si on ne refléchie pas au sens de la vie, pour qui, et pourquoi faire, pour quelle avancée de l’humanité.

        comme l’emploi c’est pas une fin en soit ..

        si une machine peut remplacer 10 mecs, et même produire 10 fois +, leur eviter des gestes pénibles, tant mieux, ils s’useront moins la santé, et pourront pendant ce temps là, s’occuper à autre chose ...

        par contre evidemment, faut pas que la machine rapporte que à son proprio ... sinon l’équilibre social est brisé.
        les impots sont là, devraient l’être du moins, pour faire à ce que chacun puisse vivre decemment.


        • Daniel Roux Daniel Roux 15 octobre 2010 12:22

          J’ai rarement lu article plus stupide. La thèse soutenue est que le syndicalisme est mauvais pour l’emploi parce qu’il augmente les charges des entreprises.

          La comparaison avec la Chine est inévitable. Pas de syndicat, peu de règles, peu de contrainte environnemental et une croissance que tous les capitalistes lui envient.

          Le sommet du cynisme est atteint. Autant crier « Vive le goulag et les camps de travail » Rentabilité maximum, peu de frais et pas de contestation qui freineraient les initiatives des gardiens.

          Il y a t-il encore quelque chose d’humain dans la machine à écrire l’ignoble qui se dissimule derrière le pseudo « Lexington ».


          • verdan 15 octobre 2010 12:57

            Bonjour Daniel Roux

            Avec son clone Lucillio , la fine paire que voilà ! :) : il n’existe que 2 genres : les seigneurs , les esclaves.
            leur idéal :

            - Un Etat mondial , à l’image de la Somalie (pas d’Etat) , des chateaux walt disney à l’interieur de forteresses , tout autour des terrains vagues , défoncées, les pauvres ou esclaves (au choix)entassés , le tout surveillé par des miliciens privés( décérébrés) depuis leur mirador.


            le pire dans tout ça, c’est qu’ils sont sincères et croient à leurs conneries sans nom.


          • lavabo 15 octobre 2010 13:03

            Un point positif néanmoins : cet article est court........


            • Jean 15 octobre 2010 19:02

              Trop long...


            • ZEN ZEN 15 octobre 2010 13:18

              Une réaction au texte original, que l’auteur se contente de recopier :

              Please present all the facts !!! Show what wages are like in right to work states vs. those states without such laws. If you want to make money and have decent benefits, don’t go to a right to work state unless you want to work two jobs. How about telling us how many workers are injured on the job in right to work states vs their counter parts in states without right to work laws. Some people like to work at safe places instead of losing fingers and toes.

              Lastly, please present HONEST figures. Statistics derived from an organization whose sole purpose is to enact right-to-work legislation in every state can’t be unbiased.

              Read more : http://www.americansforprosperity.org/021909-right-work-and-productivity-numbers#ixzz12QQDtC68


              • TSS 15 octobre 2010 13:55

                @ l’auteur

                Alors le leche boules .....content... !!


                • Pyrathome pyralene 15 octobre 2010 14:08

                  Quelqu’un peut-il me faire un résumé ?? c’est trop long, et j’ai pas de temps à perdre avec les histoires Belges....... smiley


                  • zvalief 15 octobre 2010 14:13

                    en avant-première voici le titre de son prochain article : « la démocratie et la liberté, un danger pour la croissance ».
                    le plus hallucinant c’est qu’ils justifient toujours leur ignominie au nom de la liberté, mais quand on lit leur texte on s’apperçoit qu’ils ont une notion très personnel et à géométrie très variable, liberté d’exploiter, de détruire, de polluer pour les patrons et les entreprises, mais juste liberté de fermer sa gueule pour les serfs.


                    • Ariane Walter Ariane Walter 16 octobre 2010 08:23

                      @ zvalief
                      J’adore votre début. Très drôle !
                      Il est vrai que cet article est aberrant mais ce n’est qu’un article.
                      Quand on sait que la réalité qui gouverne est du même acabit, on se sent tout de même plus mal !


                    • LE CHAT LE CHAT 15 octobre 2010 14:44

                      vivement un deuxième mandat de Sarkozy et les salariés devront payer eux m^me la vaseline ?


                      • zototo 15 octobre 2010 14:56

                        « des chercheurs d’Americans For Prosperity, un think tank indépendant américain »


                        J’ai une grosse envie de rire en lisant ca...

                        Ben oui, il est dans l’intérêt de la caste dirigeante du nouvel ordre mondial d’écraser l’autre caste : la notre, celle des esclaves...

                        • sisyphe sisyphe 15 octobre 2010 17:19

                          Encore un article provoc, et qui raconte absolument n’importe quoi, à partir de pseudos chiffres d’un « think tank » « indépendant » smiley smiley  lisez plutôt...


                          Par ailleurs, l’argument de l’article est entièrement faux, comme le démontrent aisément les chiffres suivants : 

                          Le taux de syndicalisation en Europe

                          Danemark....... 87,5 % 
                          Suède............... 82 % 
                          Finlande.......... 79 % 
                          Belgique.......... 69 % 
                          Italie................ 35 % 
                          Grande-Bretagne.... 30 % 
                          Allemagne............... 28 % 
                          Pays-Bas................ 27 % 
                          Etats-Unis............. 17 % 
                          France.................... 8 % 
                          à comparer avec ceci : 



                          qui montre clairement qu’il n’y a AUCUNE ESPÈCE DE RAPPORT entre le taux de syndicalisation, et le taux de productivité. 

                          Pauvre Lexington ; il a beau s’efforcer dans la provoc, il arrive tout juste à se ridiculiser... 

                          Condoléances... 
                           smiley 



                          • sisyphe sisyphe 15 octobre 2010 17:21

                            ... pardon ; le deuxième tableau (sur la productivité) n’étant pas passé, vous le trouverez ici 


                            Mais bof... 

                          • Radix Radix 15 octobre 2010 20:49

                            Bonsoir Sysiphe

                            Dis donc ton tableau de la productivité il date un peu !

                            En première position : le Luxembourg ? En deuxième les US ? et en troisième l’Irlande ?

                            Je rappelle que le concept de production se rapporte à des bénéfices de productivité de l’industrie !

                            Là on est dans le virtuel !

                            Radix


                          • sisyphe sisyphe 15 octobre 2010 21:53

                            Oui ; il date de 2006...


                            Est-ce que ça a vraiment énormément changé depuis ? 

                            Je ne sais pas...

                            Si tu en as un plus récent, il sera le bienvenu... 

                          • Radix Radix 15 octobre 2010 22:00

                            Ben le pnb du Luxembourg c’est du blanchiment de capitaux, l’Irlande est aux fraises et les USA ont foutu la merde avant d’y plonger eux aussi !

                            Si c’est pas de la ré-actualisation ça !

                            Radix


                          • sisyphe sisyphe 16 octobre 2010 09:44

                            Radix, tu as mal lu, je crois. 


                            Le tableau présente « la productivité de la main d’oeuvre par personne occupée »

                            Par ailleurs, ça date de 2006, comme les « tableaux » présentés par l’auteur dans son article. 

                            Il ne s’agit pas ici de PNB....

                            Des explications ? 

                          • jacques jacques 15 octobre 2010 21:39

                            Merci lexington de cet article qui m’a bien fait rire.
                            Moi,j’ai appris que la redistribution était créatrice de richesse par l’augmentation de la consommation quelle crée.
                            Mais aucun « entrepreneur » augmente les salaires de peur d’être moins concurrentiel .
                            Et que prier dieu ne sert à rien.


                            • COVADONGA722 COVADONGA722 16 octobre 2010 07:15

                              yep encore un surdosage de medication rectale !


                              • ChatquiChouine ChatquiChouine 16 octobre 2010 08:56

                                Aie, Aie, Aie !, établir un lien entre le taux de syndicalisation et la croissance du PIB, il fallait l’oser celle là ...
                                 Décidemment, certains n’hésiterons pas à présenter les sophismes les plus douteux pour appuyer leur doctrine.
                                 Tellement douteux au demeurant que, s’ils avaient pris cinq minutes à examiner l’ historique du taux de syndicalisation en France et le taux de croissance du PIB, ils en auraient déduit exactement....le contraire.


                                • Gandalf Tzecoatl 16 octobre 2010 10:00

                                  Article d’un corrélationniste qui ne la démontre pas : bienvenue en finalité capitalistique.


                                  • friedrich 16 octobre 2010 11:37

                                    Quelques idées de sujets à l’ auteur, pour son prochain vomi

                                    Le salariat, un fardeau qui freine la croissance
                                    Est-il rentable de soigner tout le monde ?
                                    Croissance significative des pays sans filet social, un tabou qui dérange
                                    Pour un retour au modèle économique antique
                                    Oui, une croissance avec moins de consommateurs est possible
                                    Paupérisation de la société. Et si on parlait franchement ?
                                    Des avantages financiers d’ une main-d’ oeuvre enfantine


                                    • xbrossard 18 octobre 2010 14:58

                                      bof de quoi se plaigne les salariés, le travail rend libre non ?

                                      enfin, je suppose que l’auteur préfère la citation en allemand, non ?

                                      • JL JL 18 octobre 2010 15:09

                                        Par le passé, il arrivait qu’on dise : si les syndicats n’existaient pas les patrons l’inventeraient.

                                        Je crois que ça a été chose faite.

                                        Aujourd’hui, avec la mondialisation qui tue l’emploi et le pillage des caisses de la nation organisé par les gouverneurs des banksters qui tuentdu même coup les services publics, les salariés sont esclavagisés.

                                        A-t-on vu un esclave se syndiquer ?


                                        • JL JL 18 octobre 2010 15:58

                                          amaury watremez a posté systématiquement ce commentaire ci-dessus partout où je suis intervenu. Il y fait référence à une proposition que j’ai présentée en modération pour éviter que trop de lobbyistes et d’activistes intégristes ne polluent notre site.

                                          J’ai demandé la suppression de tous ces posts copiés-collés qui collent aux miens comme si j’avais marché dans un étron. Comme je ne pense pas que je serai exaucé, et comme il est possible que mon article ne soit pas publié, j’en donne ici l’adresse, pour tous ceux qui veulent le lire.

                                          Au fond, il suffirait que, en modération, le nombre d’articles écrits par le candidat à publication apparaisse dans la liste des propositions : ce serait déjà un progrès qui attirerait l’attention des modérateurs : je le redis ici, l’enjeu en modération n’est pas seulement la publication, mais aussi l’accès à la possibilité de voter pour ou contre la publication.

                                          Sur ce sujet, j’aurais souhauté un débat. Peut-être aura-t-il lieu.

                                          http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=82993


                                        • JL JL 18 octobre 2010 16:08

                                          AW, si vous n’êtes ni activiste ni lobbyiste, ni intégriste, pourquoi éprouvez-vous le besoin de dire que vous ne l’êtes pas ? Vous vous êtes senti visé ? De fait, c’est à vous que je fais allusion dans l’article quand j’évoque celui qui insulte les lecteurs d’agoravox et qui replie compulsivement.


                                        • JL JL 18 octobre 2010 16:19

                                          AW vous écrivez : « un article rien que pour moi, »

                                          Seriez-vous à la fois AW, lexington, lucilio, et j’en passe ? Vous confirmez donc que j’ai raison lorsque j’évoque cette possibilité d’auteurs multi-pseudos ?


                                        • JL JL 18 octobre 2010 16:26

                                          AW ; je vois que vous essayez le ton condescendant (« mon grand »).

                                          Une tactique conseillée dans votre manuel de hasbarah, probablement.

                                          Au fait, pour un prof ça la fait pas d’écrire, je cite : « ses personnes ». Sauf pour un prof de catéchisme, peut-être !


                                        • JL JL 18 octobre 2010 16:36

                                          AW, vous confondez paranoïaque et inquisiteur ! quelle confusion ! Vous devenez de plus en plus incohérent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès