Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le TTIP : La menace fantôme

Le TTIP : La menace fantôme

Entre racisme en France, loi Taubira, violence en Grèce, les médias et les politiques semblent oublier de nous parler d'un tournant majeur de l'Histoire de l'Union-Européenne : je parle du TTIP, ou Transatlantic Trade and Investment Partnership.

Je me doute que pour certains, le TTIP ne signifie pas grand chose voir, rien. Quoi de plus normal puisque nos chers médias 'classiques' ne nous en parle jamais. C'est pourquoi se joue donc dans l'ombre la prise de décision, mettant à l'écart les citoyens européens pourtant concernés au premier degré par ce traité.

En quoi consiste-t-il ? C'est très simple et facilement résumable : « l’accord doit prévoir la libéralisation réciproque du commerce et de l’investissement des biens et des services, ainsi que les règles sur des matières ayant un rapport avec le commerce, avec un accent particulier sur l’élimination des obstacles réglementaires inutiles. L’accord sera très ambitieux allant au-delà des engagements actuels de l’OMC. L’accord s’imposera à tous les niveaux de gouvernement. »Pour résumer, ce traité va considérablement modifier notre accès au marché, notre réglementation et nos 'barrières non tarifaire'. 

Mais pourquoi ? Quel est l'intérêt ? Selon les statistiques officielles (tellement officielles d'ailleurs que pour se les procurer, bonjour...) le traité permettrait de gagner, à terme, 100 milliards d'euro en dix ans. Somme pouvant parraître assez grande, mais à relativiser : je rappelle que la FED et que la Bank Of England font marcher leur planche à billet de manière assez folle, ce qui fait perdre de sa valeur à la monnaie. Donc, OFFICIELLEMENT, ce traité ne sert pas à grand chose puisque ses gains sont minimes.

Dans ce cas, quel est l'intérêt véritable d'un tel traité - soi-disant bénéfique - que l'on ne divulgue pas au grand public ? 

Le TTIP prévoit notamment une baisse des tarifs douaniers entre l'Europe et les USA, ce qui pourra s'appliquer de deux manières différentes : soit les firmes baissent leurs prix de vente du même pourcentage que la baisse douanière, soit elles gardent les mêmes prix et augmentent leurs bénéfices... Dans un monde de plus en plus libéral, concurenciel, à votre avis, quelle en sera l'issue ? Une baisse des prix ou une hausse des bénéfices ?

Une autre partie du contrat prévoit aussi l'ablation des barrières non tarifaires, c'est à dire de ce que l'on peut appeler des 'normes'. On entend par là le 'sanitaire'... L'Europe devra donc accepter d'abbatre toutes ses barrières sanitaires pour les produits provenants des USA. La question se pose pour les OGM Monsanto : seront-ils concernés ? De la même manière, est-ce que, enfin, les fromages français pourront-être commercialisés aux USA ? Blague à part, acheter un fusil d'assaut ne pose pas de problème aux USA, de la mimolette, si.

Malheureusement, à cause du peu d'information dont je dispose, je ne peux pas me mouiller et écrire plus à propos de ce sujet : les textes ne sont pas connus du public. Cependant, deux point essentiels et purement factuels doivent être mis en avant.

Tout d'abord, nos gouvernement souhaitent passer un accord avec les USA. Les USA. C'est à dire ceux qui ont mit volontairement sur écoute nos chefs d'Etat. Et nous devrions passer un accord avec eux, accord qui ne favoriserait en réaliter que les grandes firmes multi et transnationales ? Je ne vais pas accuser les gouvernements européens d'avoir des actions dans ses groupes, non, mais tout de même, la théorie du complot semble assez proche...

Deuxièmement, même si les lois proposées au niveau européen ne le sont que par la comission, elles sont ratifiées par le parlement, parlement élu par nous, vous et autres citoyens de l'Europe. C'est pour cela que je vou invite à réfléchir au contenu de votre bulletin de vote lors des élections de 2014, puisque ce traité sera au centre des débats qui ne nous parviendront pas forcément...

à suivre.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 28 novembre 2013 12:42

    Pour ce qui est de l’accord Transatlantique, plus la peine de se faire suer en 2014 ...


    • OQGArrow 28 novembre 2013 12:47

      Mais il le sera bien (sauf erreur de ma part)

      Débattu au parlement européen ? D’où les élections de 2014

    • Le Yeti Le Yeti 28 novembre 2013 13:10

      Autant pour moi !
      Je suis allé un pêu vite en besogne.
      Merci pour la rectif.


    • OQGArrow 28 novembre 2013 14:17

      Merci pour votre commentaire qui prouve que je n’ai peut être pas été assez claire sur les élections !


    • lionel 28 novembre 2013 14:02

      Alors que nous subissons déjà en Europe la violence des « négociations » sic) sur le TTPI, les pays de la zone Asie Pacifique subissent eux... Un partenariat (sic) Trans-Pacifique !! Je doute qu’il y ait grand monde qui le sache :


      • OQGArrow 28 novembre 2013 14:16

        Je me suis focalisé en effet sur le traité qui nous concerne mais la pomme semble être aussi pourrie ailleurs ! Merci de votre commentaire !


      • lionel 29 novembre 2013 12:49

        Voici la traduction très imparfaite mais compréhensible d’un article au sujet du PTP :

        g by US Trade Representative Stan McCoy on intellectual property and health. McCoy puts profits of pharmaceuticals ahead of the lives of people.

        Scandaleuse agression menée par le représentant du Commerce des Etats-Unis au sujet de la propriété intellectuelle et de la santé. Mc Coy met les profits des sociétés pharmaceutiques avant la vie des individus.

        “The world should stand up to the United States. US corporations are not more important than people’s lives.”

        « Le monde devrait s’élever contre les Etats-Unis. Les sociétés étasuniennes ne valent pas plus que la vie des gens. »

        A key dispute in the TPP negotiations is the patents on pharmaceutical drugs and medical procedures. Long patents inflate the profits of the pharmaceutical industry by not allowing less expensive generic drugs on the market. This means that people around the world will not be able to afford critical, often life-saving, drugs and medical procedures. It also means that countries like Japan, Australia and New Zealand that have national health care systems will see the cost of healthcare rise to a breaking point, undermining some of the best health systems in the world.

        Un des principaux point de discorde dans les négociations sur le PTP (Partenariat Tans-Pacifique) brevets sur les médicaments pharmaceutiques et les procédures médicales. Les patente à long terme font gonfler les profits de l’industrie pharmaceutique en ne permettant pas à des médicaments génériques moins coûteux  d’être mis sur le marché. Cela signifie que beaucoup de gens autour du monde ne pourront pas payer pour ces procédures médicales et ses médicaments, qui bien souvent sauvent des vies. Cela signifie aussi que des pays comme le Japon, l’Australie et la Nouvelle Zélande qui ont un système de santé national, verront les coût des soins augmenter jusqu’au point de rupture, sapant les fondements de certain des systèmes de santé les meilleurs au monde. 

        Stanford McCoy of the US Trade Rep. His bullying tactics seek to prop up inflated pharmaceutical profits at the expense of thousands of lives.

        In order for the US to get its way, Stan McCoy, Assistant US Trade Representative for Intellectual Property and Innovation, is chairing the meetings on intellectual properties and medicines.  He has been using bullying tactics to force countries to agree to positions that will harm people in the countries negotiating the TPP, including the US.

        Afin que les États-Unis impose leurs vues, Stan McCoy, le représentant étasunien au commerce, chargé de la propriété intellectuelle et de l’innovation, préside les rencontres sur la propriété intellectuelle et la médecines. Il a utilisé des technique de harcèlement afin d’obliger les pays à accepter des positions qui nuiront aux populations des pays qui négocient le PTP, dont les États-Unis.

        “The US has adopted a strategy of exhaustion in its bullying of negotiators on the crucial intellectual property chapter to force countries to trade away health in the Trans-Pacific Partnership Agreement negotiations in Salt Lake City,” according to Professor Jane Kelsey from the University of Auckland, New Zealand, who is monitoring the negotiations. ”The US has stepped up its aggression as they move towards their ‘end point’ of the TPP ministerial meeting in Singapore from 7 to 10 December.”

        « Les Etats-Unis ont adoptés une stratégie d’épuisement en agressant les négociateurs sur le chapitre crucial de la propriété intellectuelle, afin d’obliger les pays à brader la santé dans les négociations sur l’Agrément du Partenariat Trans-Pacifique, qui ont lieu à Salt Lake City », selon le professeur Jane Kelsey de l’Université de Auckland en Nouvelle Zélande, qui surveille les négociations », « Les Etats-Unis ont accélérés leur agression pour aboutir à leur fin, lors de la rencontre ministérielle à Singapour qui aura lieu du 7 au 10 Décembre.

        Margaret Flowers, MD a health policy expert from the US says “The Office of the US Trade Representative is putting the interests of trans-national health corporations before the needs of people. If the US position is forced through, the TPP will extend patents for medications, medical devices and even procedures for exorbitant lengths of times. This will inflate prices, keeping treatments out of reach for those who need them. This will cause unnecessary suffering and death, especially for the most vulnerable populations, and will undermine health systems around the world and at home.”

        Margaret Flowers, médecin et experte dans la politique de santé des Etats-Unis dit, « Le bureau des Représentants du Commerce des Etats-Unis met les intérêts des sociétés de santé trans-nationales devant les besoins des populations. Si la position des Etats-Unis est imposée, le PTP étendra les brevets aux médicaments, au matériel médicale et même aux procédures médicales pour des périodes de temps exorbitantes. Cela fera augmenter les prix, rendant les traitements hors d’accès pour ceux qui en auront besoins. Cela engendrera des souffrance et des morts inutiles, particulièrement pour les populations les plus vulnérables et cela sapera les systèmes de santé tout autour du monde ainsi que dans notre propre pays ».

        “This is a loaded game,” Professor Kelsey said. “McCoy sets the agenda and timetable. Negotiators are working from morning until late at night and preparing to work all night, if necessary. ”This is a crucial period for New Zealand and a number of other countries,” Kelsey observed. The text published by Wikileaks last week shows they have tabled an alternative to the US proposed text that has been repeatedly rejected.”

        « Le jeu est truqué » dit le Professeur Kelsey. « McCoy impose l’agenda et les délai de discutions. Les négociateurs travaillent du matin jusqu’à très tard le soir et ils sont préparé pour travailler toute la nuit si nécessaire. « Il s’agit d’une époque cruciale pour la Nouvelle Zélande et un nombre d’autres pays », fait remarquer Kesley. Le texte, rendu publique par Wikileaks le mois dernier montre qu’ils ont proposé une alternative au texte proposé par les Etats-Unis qui a été constamment rejeté ».

        “New Zealand’s trade minister Tim Groser and his counterparts from the other ten countries must tell the US to stop this behaviour now,” Kelsey said. Flowers added : “Countries negotiating with the United States should not allow themselves to be bullied but should stand up to the United States. It is looking very unlikely that President Obama will be able to get TPP through the Congress. Why would any country negotiate against the interests of their people ?”

        « Le Ministre du Commerce de Nouvelle Zélande, Tim Groser et ses collègues provenant de dix pays, doivent dire aux Etats-Unis d’arrêter immédiatement ce comportement » dit Kesley. Flowers a ajouté à cela que, « les pays qui négocient avec les Etats-Unis ne devraient pas accepter d’être harcelé, ils devraient plutôt se lever face aux Etats-Unis. Il semble improbable que le Président Obama soit capable de faire passer le PTP au Congrès. Pourquoi un pays devrait il négocier contre les intérêts du peuple ? »

         

        The US has around twenty people in Salt Lake City for the intellectual property chapter, who can rotate. Some countries have only one delegate for crucial talks on intellectual property on medicines. Their negotiations on medicines have been extended beyond the dates that were scheduled before negotiators came. They have continued despite the fact that some health negotiators, especially from poor countries, could not extend their stay.

        Les Etats-Unis ont mandatés près de vingt personnes qui peuvent opérer des rotations au sujet des droits de propriété intellectuels. Certain pays n’ont qu’un délégué lors de discutions cruciales au sujet de la propriété intellectuelle pour les médicaments. Leur négociations au sujet de la médecine ont été étendues au delà des dates qui avaient été prévues avant que ne viennent les négociateurs. Ils ont continué en dépit du fait que certain négociateurs en matière de santé, surtout venus de pays pauvres, ne pouvaient pas allonger la durée de leur séjour.

        This follows a pattern of abuse over recent rounds reported in Inside US Trade and other media, where McCoy has acted as a gatekeeper, deciding what proposals from other countries are allowed into the text and what are not.

        Cette attitude suit un schéma de harcèlement qui a été reporté durant les derniers « rounds » à l’intérieur du ministère su commerce US et dans d’autres médias et où McCoy s’est comporté comme celui qui détient les clés et qui décide, parmi les propositions faites par les autres pays, celles qui sont autorisées dans le textes et ce qui ne l’est pas.

         

        “This is an early warning of the extreme bullying that can be expected in when the trade ministers seek to close the deal off in December,” Professor Kelsey warned.

        « Il s’agit d’un avertissement précoce des agressions extrêmes auxquelles ont peut s’attendre, lorsque les ministres chercheront à conclure un accord en décembre », a avertit le professeur Kelsey.

         

        Contact : Prof Kelsey is in Salt Lake City she can be contacted through text messages at +64 21 765 055. Margaret Flowers can be contacted at 410-591-0892.


      • lionel 29 novembre 2013 12:54

        Désolé de mettre autant d’emphase sur le PTP alors que nous sommes accablés par le peste trans-atlantique mais intégrer le fait que les États-unis mènent la même politique avec dix pays du Pacifique ouvre le champs de l’analyse géopolitique.


        Respect

      • OQGArrow 29 novembre 2013 14:40

        Je trouve ça très bien et je ne vois aucun problème à parler du jumeau du ttip ! Cela nous concerne peu/ indirectement mais c’est bon (ou pas) de savoir que nous ne sommes pas seul !


      • Peretz1 Peretz1 28 novembre 2013 17:27

        Les négociations ont commencé. Tout doit rester le plus discret possible d’après les responsables. On se demande pourquoi. Puisque ce qui est (était) bon pour Général Motors étant bon pour l’Amérique, et par suite pour l’Europe, on devrait tous exploser de joie.


        • OQGArrow 28 novembre 2013 17:34

          si je ne me trompe pas, le président de l’assemmbler EU ou le président du conseil a dit qu’il serait préférable de reporter les négociations puisque le traité fait trop parler de lui... Affligeant.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 novembre 2013 17:53

          Bonjour, l’aéroport NDLL, le tunnel du Lyon Turin et toutes les infrastructures LGV sont les maillons d’une même chaine entre les producteurs chinois, les financiers étasuniens et les consommateurs européens. Le décideur de Bruxelles armé par la planche à billets de la fed attend avec impatience leur achèvement pour lancer la machine infernale. Tous les politiques législatifs réduisent nos droits à produire, cultiver ou faire nous même avec des milliers de nouvelles normes en cours de validation. Voter contre changera t il les choses ?


          • OQGArrow 28 novembre 2013 18:06

            Je ne sais pas si cela fera quelque chose mais c’est selon moi le premier pas... à voir si cela suffira !


          • Le421 Le421 28 novembre 2013 18:50

            Mélenchon (ben oui !! ) a parlé tant et plus du GMT (Grand Marché Transatlantique) lors de la campagne présidentielle. Il suffisait d’écouter un tant soit peu. Bien sûr, les meetings n’étaient pas retransmis au JT de TF1, ça risquait pas. Il ne parlaient que d’un mot à la con, sorti de son contexte, de temps en temps, les journaleux n’ont rien de mieux à faire. Mais sur le Net, pas d’excuse.
            Visiblement, c’était pas bien, il valait bien mieux parler insécurité et immigration.
            Les français s’en tiennent une de ces couche, c’est grave !!

            On va finir d’achever l’économie du pays avec ces accords catastrophiques, et on s’occupe d’autre chose.

            Quand le sage montre la Lune, l’imbécile regarde le doigt. Confucius.


            • OQGArrow 28 novembre 2013 18:56

              Magnifique citation de Conficius, j’adore. D’ailleurs, il faut vraiment que je lise ses bouquins.

              Sinon, pour Mélanchon, même si je ne suis pas (du tout) d’accord avec beaucoup de ses idées, j’ai toujours admiré chez lui ses prises de positions, sa manière de défendre nos intérêt et son élocution qui est exceptionnel.
              Pour les média, il est clair que nous pouvons aujourd’hui nous informer sur internet. mais qui le fait sérieusement ? 5% de la population ? et encore je pense être gentil... La télévision et les journaux restent les deux canaux principaux d’informations... ou de désinformation comme direz une amie.

            • OQGArrow 28 novembre 2013 18:57

              dirait* grosse faute que je ne peux laisser passer...


            • doctorix doctorix 28 novembre 2013 19:57

              Donc, nous allons importer ces saloperies d’OGM de Monsanto, et en échange, les yankees pourront apprécier nos succulents fromages séculaires.

              C’est pas un marché de cons, ça ?

              • OQGArrow 28 novembre 2013 19:58

                si clairement, mais c’était ironique ;)


              • doctorix doctorix 29 novembre 2013 00:03

                « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique . Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

                François Mitterrand juste avant de mourir.

                Une des façons de gagner une guerre est d’acheter, de corrompre tout ou partie des dirigeants adverses. Mieux encore : de les faire élire.

                Ca, c’est de moi


                • OQGArrow 29 novembre 2013 06:51

                  C’est très pessimiste mais malheureusement, je suis entièrement d’accord.


                • Le Yeti Le Yeti 29 novembre 2013 09:20

                  C’est tout a fait ça mais il faut bien distinguer le gouvernement non pas « Américain » mais « des États Unis », des Américains eux-même qui sont encore plus baisés que nous dans cette histoire (du moins avec une longueur d’avance).


                • TSS 29 novembre 2013 10:11

                  Les deputés européens voteront et la commission decidera ! car malheureusement à l’heure

                  actuelle ce ne sont pas les representants elus qui ont le pouvoir... !!

                   En ce qui concerne le grand marché transatlantique il ne sera profitable qu’aux USA et ce ne

                   sera que la suite du plan Marshall ,1er plan d’asservissement de l’Europe ... !!


                  • ZenZoe ZenZoe 29 novembre 2013 11:26

                    Pourquoi, alors que l’Europe dans son ensemble est la première puissance économique mondiale, ne peut-elle pas faire comme la Chine et dire m... aux States ?
                    Les Etats-Unis n’ont que leurs intérêts en tête, et c’est normal au fond. Ce qui l’est beaucoup moins, c’est que nos élus et technocrates européens aient aussi en tête les intérêts américains avant les nôtres. Ils devraient être jugés et pendus pour haute trahison dans une Europe démocratique.


                    • begood 29 novembre 2013 11:50

                      Concernant le partenariat aérien il semblerai que nous soyons perdant car (de source sûr), il est prévu la libre circulation de toutes les compagnies aériennes US en Europe mais l´inverse ne sera pas possible.
                      Les compagnies Européennes n´auront pas accès aux lignes intérieures US...

                      Le TTIP ou comment se faire bouffer .. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès