Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le vrai problème de l’assurance maladie

Le vrai problème de l’assurance maladie

Où l’on s’aperçoit que ce n’est pas le principe de l’assurance maladie qui pose un réel problème de financement mais le fait que ses principaux consommateurs, les retraités ne participent pas à son financement...

Pourquoi le financement de l’assurance maladie ne devrait pas en principe être problématique ?
 
L’idée maîtresse que je vais défendre est fort simple : tout se passe comme si le financement des dépenses de santé était assuré de lui même.
 
Les soins représentent des coûts évidents, mais ils peuvent s’avérer beaucoup plus rentables que prévu : en effet, une personne soignée aura sa vie prolongée et sa capacité de travail renforcée plutôt que de rester non soignée. Ainsi les dépenses de santé peuvent elles être compensées par des recettes de cotisations ultérieures puisque la personne soignée sera vivante plus longtemps...
Bien sûr ce n’est qu’un principe général et le maintien en vie artificel de certaines personnes qui sont dans état de profond comas peuvent mettre en échec cet argument.
 
Finalement les coûts de santé immédiats peuvent être remboursés ultérieurement par le malade lui même.Dès lors, d’où peut provenir le problème de financement ?
 
90% des dépenses de santé d’un individu se font en fin de vie
 
Ce principe remet fortement en cause le précédent. Cependant même si les dépenses de santé augmentent, l’espérance de vie augmente également. Le vrai problème c’est que les retraités ne cotisent pas directement au régime d’assurance maladie puisqu’au fond ils bénéficient de revenus subventionnés par les actifs.
Cette fois ce sont les actifs qui paient les dépenses de santé des inactifs.
 
Conclusion :
 
Seul un régime de retraite par capitalisation -qui fera en sorte que les retraités vivent de leurs propres ressources ou dit autrement des richesses qu’ils auront eux même crées- permettra au régime d’assurance maladie de bénéficier comme il se doit des cotisations des retraités et donc des ressources vitales qui lui manquent...
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Axior 31 juillet 2010 10:09

    Les handicapés non plus ne cotisent pas, et pour bonne part n’ont jamais cotisé. On fait quoi pour eux ? On les confie aux bons soins des dames patronnesses ?
    Je savais que les grands principes de notre république tombaient en désuétude, mais à ce point !


    • testarossa 31 juillet 2010 11:38

      On arrive plus ou moins à payer pour les handicapés car il s’agit d’une situation anormale et que ces gens sont incapables de payer...


    • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 12:13

      « plus ou moins », c’est réaliste et scientifique ou je ne m’y connais pas...


    • zadig 31 juillet 2010 10:55

      Testarossa,

      Une seule explication à tant de bêtises :
      C’est une farce, une grosse farce, hi hi , je ris ... rions.

      Merci pour ce gag.


      • fano 31 juillet 2010 11:26

        Nous ne voyons pas d’autre explication...


      • testarossa 31 juillet 2010 11:29

        Je vous dis la même chose : c’est un gag ou quoi votre réponse ?


      • testarossa 31 juillet 2010 11:40

        C’est vous le gag : aucune argumentation, tout le mon,de peut en faire autant !


      • testarossa 31 juillet 2010 11:41

        C’est vous le gag : tout le monde peut en faire autant !


      • testarossa 31 juillet 2010 22:23

        La farce c’est effectivement le manque d’argumentation d’une réponse vide comme celle-ci : c’est parler pour ne rien dire : c’en est désarmant car beaucoup trop facile...


      • Pyrathome pyralene 1er août 2010 13:44

        Quel crétin cet auteur, il replie ses propres commentaires... smiley


      • jef88 jef88 31 juillet 2010 11:08

        Le problème fondamental de la France c’est le manichéisme, en ce qui concerne le financement des caisses sociales : maladie, retraites.
        - tout répartition
        - tout capitalisation

        Comme le terme capitalisation donne des boutons à certains ils sont violement contre.
        Pourtant comme pour la gestion des retraites la lecture de la courbe de la démographie aurait du donner des idées dés les années 80.

        Alors le raisonnable ne serait il pas un panachage ?


        • testarossa 31 juillet 2010 22:24

          Quand on dit ça on est pris pour un con ici, ça vous dit le niveau intellectuel...


        • robespierre55 robespierre55 31 juillet 2010 11:08

          Cet article a une grande qualité : il est bref.
          Mais c’est tout.


          • testarossa 31 juillet 2010 11:37

            A développer, merci !


          • gege061 gege061 31 juillet 2010 11:13

            Bonjour,
            soit vous êtes un actionnaire de Meredic la compagnie d’Assurance du frere de Mr Sarkozy, soit vous êtes ignorant de ce qui vient de se passer aux USA ou de nombreux citoyens ont vu leur retraite par capitalisation disparaitre avec la crise soit vous êtes un militant UMP.....
            Pour être clair :-
            - le déficit de la sécurité sociale est de 3% du budget total c’est peu même si en absolu c’est important.
            - le chiffre de 90 % est faut : ce sont les ages extremes de la vie qui coutent le plus
            - une étude médicale vient ( courant juin) de montrer que pour les personnes âgées il fallait revoir ces chiffres qui ne sont plus valables
            Plus philosophique vous ne me ferez pas croire que vivre plus vieux et de mieux en mieux est une catastrophe ou alors il faut changer votre vision des choses

            Enfin parler d’un déficit sans parler des recettes c’est être dogmatique.
            Renseignez vous et vous verrez que si vous ajoutez les dettes non payées par l’état à la sécurité et le bouclier fiscal non seulement il n’y a plus de déficit mais un excedent

            Aucun économiste, n’a pu annoncer la« crise » tout comme aucun économiste est capable de vous donner le % d’emploi dans 10 ans. Ce qui revient à dire qu’ils sont incapable de prévoir les recettes or dans votre argument vous ne dites pas quel sera le taux d’emploi en France dans 10 ans pourtant Mr Jospin a financé les 35 heures par la sécurité sociale du fait plein emploi.
            Le principe de solidarité de la sécurité sociale : a chacun selon ses moyens , a chacun selon ces besoins
            Bonne journée

            ps : vous pouvez avoir une idée de ce que serait la capitalisation en demandant à un de vos ami malade du cancer ou diabétique de demander un crédit


            • testarossa 31 juillet 2010 11:54

              Car la fin de vie ne fait pas partie de l’extrême d’une vie ?

              "Enfin parler d’un déficit sans parler des recettes c’est être dogmatique.
              Renseignez vous et vous verrez que si vous ajoutez les dettes non payées par l’état à la sécurité et le bouclier fiscal non seulement il n’y a plus de déficit mais un excedent« 

              C’est depuis Sarkozy qu’existe le »trou de la sécu", renseignez vous à ce sujet !!!


            • Jean 31 juillet 2010 12:05

              Alors pourquoi nous casser les pieds avec la capitalisation qui ruine les anglo-saxons, « maîtres du monde »


            • JL JL 31 juillet 2010 12:13

              « Qui veut noyer son chien, prétend qu’i la la rage »

              Le trou de la Sécu est fabriqué pour promouvoir les assurances privées et les fonds de pension.


            • voxagora voxagora 31 juillet 2010 15:17

              à l’auteur :

              je reprends une phrase de gege061 qui écrit :
              « ..soit vous êtes actionnaire de .. soit vous êtes ignorant de.. »
              et je dis :
              l’auteur est ignorant, tout court.
              Il ne reste qu’à espérer qu’il soit jeune, pour avoir le temps d’apprendre, 
              ainsi quand il sera vieux il nous fera des articles basés sur un peu plus
              de paramètres.
              Mais après tout pourquoi ne pas faire d’article juste avec ce que l’on sait ?
              En procédant ainsi, par essais et erreurs, on progresse dans la connaissance.


            • kisssky kisssky 31 juillet 2010 19:54

              et surtout n’oublions pas les 20-30 milliards d’euros de cotisations en tout genre que l’État doit aux différentes caisses depuis belles lurettes et que nos chers dirigeants illégitimes ne paierons jamais pour pouvoir casser plus facilement ce si beau système que nos ainés ont bati sur leur sang au titre de l’électorat de la droite élitiste...


            • testarossa 31 juillet 2010 21:37

              Oui, c’est sûr quand je serai vieux, le système de retraite Madoff plus communément appelé régime par repartition aura fait faillite depuis bien longtemps : effectivement j’aurai cotisé toute ma vie pour rien...


            • testarossa 31 juillet 2010 21:39

              Non, c’est du au complot mondialisé !


            • testarossa 31 juillet 2010 22:26

              Car mon enfant, quand ta retraite par répartition elle te paiera des clopinettes, tu seras content...


            • Lord WTF ! FFDLFS AKA PZYKOTIK MAMBA 31 juillet 2010 22:37


              bahhh...negro, si t’as peur pour ta retraite Papa Mamba, il a du taff pour toi...

              viens me voir à la cave 7, bâtiment 8, entrée D : tu demandes Pzyko (flippe pas pour les pitbulls : c’est juste pour la déco) ...on recrute H24 ! smiley


            • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 11:23

              Un article stupide qui ne met en avant qu’un raisonnement totalement tronqué sur la réalité de ce qu’est le régime d’assurances sociales. Il faut vraiment n’en rien connaître pour avancer pareille théorie (mais on y trouve clairement la trace néolibérale...)


              • testarossa 31 juillet 2010 11:43

                Quelle alternative proposez vous à ce que vous appelez le « néolibéralisme » : dépenser sans compter jusqu’à la faillite ?


              • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 11:48

                je disais bien, même votre question est stupide ! Que signifie-t-elle, au fond ? Que vous n’avez rien à répondre...


              • testarossa 31 juillet 2010 12:00

                Oui, j’ai bien peur qu’un régime social ne soit que purement démagogique :

                - le principe du genre : ce sont toujours les autres qui doivent financent nos dépenses en gros« faire payer les riches » : c’est drôlement social cela : ça un nom : du vol pur et simple !
                - sinon : on s’endette de plus en plus car financer ses dépenses par des impots, c’est impopulaire...

                Merci de faire preuve de réalisme...


              • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 12:10

                Le réalisme serait simplement que tout le monde ait du travail correctement rémunéré, pour commencer, si vous voyez ce que je veux dire... là aussi se situe un certain réalisme, quant à l’endettement démesuré, à qui le doit-on, et qui a-t-il aidé ? Répondez avec réalisme si cela vous est possible.


              • testarossa 31 juillet 2010 21:34

                Vous semblez ignorer que l’endettement illimité dans lequel nous vivons est du à la fin de l’étalon or...


              • PhilVite PhilVite 31 juillet 2010 11:29

                J’ai rarement lu un article plus con.


                • testarossa 31 juillet 2010 11:36

                  C’est vous le con qui ne doites même pas pourquoi c’est con !


                • PhilVite PhilVite 31 juillet 2010 13:35

                  Veuillez tout d’abord noter que je dis que votre article est con, mais en aucun cas que vous êtes un con.
                  Je fais un constat sur une chose, vous pratiquez l’injure personnelle. Mauvais point.

                  A l’heure où j’écris ces lignes votre article récolte 100% d’avis négatifs, ce qui est très rare, et vous voudriez qu’on prenne le temps de vous expliquer pourquoi ??
                  Essayez de faire fonctionner vos méninges deux minutes et demandez le retrait de votre texte, ce sera mieux pour tout le monde, mais surtout pour vous.


                • testarossa 31 juillet 2010 21:03

                  Le plus con, c’est celui qui balance des idées sans aucun argument et qui s’en remet à sa foi quasi religieuse...


                • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 21:10

                  Et là vous avez sorti cette phrase, sans exemple, et persistez dans l’injure personnelle. smiley


                • Salsabil 1er août 2010 01:25

                   smiley smiley smiley

                  « ...Sa foi quasi religieuse » !!!!!!!!!!!!!!!

                  MmmpppFfff ! ’scusez ! J’en connait un qui va être content, surtout a près qu’on lui ai dit qu’il ne doitait même pas.... !

                   smiley

                  D’accord avec vous, James, ce papier est l’exemple même de ce qu’il ne faudrait pas faire mais que l’on cherche à tout prix à nous vendre. Sans vaseline et avec le sourire, en prime ! Ben voyons !

                  @ l’auteur,

                  Réfléchissez-vous vraiment aux conséquences des idées que vous avancez ???

                  On les tue quand les vieux, tout de suite, ou après les avoir vidés de tous leurs maigres biens ?


                • Salsabil 1er août 2010 01:26

                  « ...connais... » Grrrrr !


                • PhilVite PhilVite 1er août 2010 11:56

                  Vous voyez, Salsabil, j’ai toujours su que ma foi quasi religieuse finirait par me poser des problèmes. Ben voilà, c’est fait ! smiley smiley


                • Salsabil 1er août 2010 12:36

                  Hello Phil,

                  Hop ! Je vous attrape au vol, j’arrive tout juste.

                  Je vous ai laissé un petit jeu de piste sous un de vos posts récents.


                • Catherine Segurane Catherine Segurane 31 juillet 2010 11:34

                  Ce genre d’article vise à dresser les Français les uns contre les autres.


                  La capitalisation ne marche pas ; dès qu’il y a chute de la bourse, les pseudo-assurés perdent tout leur petit capital.

                  Les retraités, qui coûtent cher en soins en fin de vie, ont payé tout au long des années précédentes ; ils ne doivent rien à personne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

testarossa


Voir ses articles







Palmarès