Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Wall Street Journal et The Economist publient leur regard sur la liberté (...)

Le Wall Street Journal et The Economist publient leur regard sur la liberté économique dans le monde...

Economic freedom around the world for the 37th floor of a building in New York...

La Bible 2010 des ultra libéraux est parue : Éditée par « The Heritage Foundation » et « The Wall Street Journal », voici Le rapport 2010 sur l’indice de liberté économique !!!! Ce rapport permet d’apprécier et de comparer la liberté économique de 179 pays.

L’indice classe les pays selon dix critères généraux de liberté économique en se basant sur les statistiques de la Banque mondiale, du FMI, et de l’Economist Intelligence Unit (société appartenant au même groupe que The Economist). C'est, bien entendu, sur la pertinence de ces critères que repose le classement.

Aussi critiquables que soient certains choix, nous aurons l'occasion de la voir plus loin, il est une vérité que ce classement fait ressortir : Liberté économique et richesse vont de paire.

Ce rapport 2010 couvre 183 pays et en classe 179. Il est basé sur une évaluation des économies du monde s’effectuant en fonction de 52 variables indépendantes étalées sur une base de dix facteurs spécifiques de liberté économique :

  • la liberté des affaires,
  • la liberté du commerce,
  • la liberté fiscale,
  • les dépenses de l'État,
  • la liberté monétaire,
  • la liberté d’investissement,
  • la liberté financière,
  • les droits de propriété,
  • la liberté à l’égard de la corruption et enfin,
  • la liberté du travail….

Les grands éléments :

• Quatre pays de la zone Asie-Pacifique continuent d’être en tête du classement : Hong Kong (premier depuis 16 ans), Singapour, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

• Neuf pays du top 20 sont européens, six appartiennent à la zone Asie-Pacifique, deux sont nord-américains. C'est le Chili qui est à la tête de la zone Amérique latine & Caraïbes, l’île Maurice devient le leader de la zone Afrique sub-saharienne et Bahreïn est premier de la zone Moyen-Orient & Afrique du Nord. Pour leur part, en Europe, l’Islande perd 2,2 points, le Royaume-Uni, 2,5 et la Suisse, tranquillement, gagne trois place et devient 6e (voir le classement)

• Le grand enseignement, c'est la confirmation de la relation entre liberté économique et prospérité. Le produit intérieur brut par habitant est beaucoup plus élevé dans les pays qui présentent un bon résultat dans le classement établi en fonction de l’indice de liberté économique.

• Cette richesse rejaillit sur de nombreux aspects du développement humain, particulièrement la réduction de la pauvreté, l’amélioration des indicateurs sociaux, la gouvernance démocratique et la protection de l’environnement.

Survolons quelques résultats :

L’indice 2010 de liberté économique classe les États-Unis à la 8e place (ils étaient 6e dans l'édition précédente). Le pays subit une baisse sur sept des dix indicateurs, y compris la liberté monétaire, financière et les droits de propriété. L'Irlande est 5e, le Canada 7e, le Japon 19e, l’Allemagne 23e, Taiwan 27e, le Botswana 28e, la Corée 31e, le Koweit 42e.... la France (64e). mais rassurons nous, Madagascar et l’Afrique du Sud sont derrière nous, respectivement 69 et 72 ièmes.

A noter que pour la première fois, l’Angleterre ne figure pas dans le Top-10. place.

En bas de tableau on retrouve la Corée du Nord, le Zimbabwe, Cuba, les Seychelles, l’Iran, les Comores et le Congo.

Intéressons nous à la France et à son classement :

(lire la fiche propre à la France)

La France se retrouve 64e, avec un score supérieur à la moyenne mondiale mais inférieur à la moyenne européenne. A vue de nez, le classement semble assez juste. C'est en lisant les commentaires que l'on ne peut s'empêcher de rire.

C'est ainsi que l'on remarque que l'adhésion à l'OTAN est retenue comme élément positif (sic), que le rôle de la France dans le fonctionnement des institutions européennes est jugé positivement (nous n'avons quasiment plus aucun poids !!!!) malgré notre opposition à l'entrée de la Turquie et le fait que nous soyons les premiers bénéficiaires de subventions agricoles dont nous ne voyons pas la fin !! Je ne vais pas vous faire un commentaire complet de la fiche concernant notre pays, je vous laisse la lire par vous même. Je trouve néanmoins savoureux de qualifier notre économie de « compétitive » lorsque nous n'arrivons plus à exporter, de retirer 15 points à la France à cause « des subventions agricoles, de quotas, de restrictions à l'importation de certains biens et services, de restrictions d'accès au marché dans certains secteurs de services, de règlements non transparents et d'ententes, de normes, et de réglementations incohérentes et des coutumes administratives protectionnistes. » alors que notre agriculture crève la gueule ouverte, que nos importations de denrées alimentaires ne cesse d'augmenter, que le diktat de Bruxelles a ouvert nos frontières à tous vents, détruisant des centaines de milliers d'emplois, des pans entier de notre économie, et que ces chers USA, tellement mieux classés que nous se moquent ouvertement de notre angélisme et bloquent sans vergogne l'importation de notre industrie agro-alimentaire, de notre sidérurgie, de nos produits culturels et n'hésitent pas à changer les règles des appels d'offres lorsqu'elles ne leur sont pas favorables....

Cette étude, aussi intéressante soit elle, n'apparait que comme un survol à très haute altitude et une prise de photo en deux dimensions d'une réalité qui, comme toujours en comporte trois. Les distorsions françaises telles qu'évoquées correspondent à une particularité nationale du rôle de l'État (recherche fondamentale, équipement du territoire, santé). Ces particularités, rien dans les exemples de pays concurrents ou voisins ne nous permettent de les remettre en cause. Au contraire, chaque abandon s'accompagne d'un recul de compétitivité des entreprises françaises (ex : CNRS et recherche fondamentale). Les distorsions qui provoquent un manque de compétitivité et une paupérisation de la France plutôt que la richesse et le développement qui caractérisent les économies libres sont à d'autres niveaux que ceux évoqués.

Mais voilà, pour s'en rendre compte, il faudrait quitter un système référant typiquement américain et entrer plus en détails dans la réalité de chaque économie. Telles les différentes projections géographiques qui, de la même réalité terrestre, donnent des images différentes, il serait intéressant de lire l'image que des libéraux européens donneraient de la liberté économique dans le monde.... Parions que certains classements et certains commentaires seraient tout autres !!!


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • frugeky 10 mars 2011 09:56

    La réduction de la pauvreté en France ou aux USA ce n’est pas ce que j’avais cru entendre.
    J’ai plutôt entendu augmentation des inégalités.
    Comme quoi cette nouvelle bible n’est destinée qu’aux croyants dont, heureusement, je ne fais pas partie.


    • Alain-Goethe 10 mars 2011 11:08

      Augmentation des inégalités ?? oui indéniable

      Cependant, hier soir à émission de Taddéï le Masnière a dit :

      Peut être que certains de ceux qui ont jusqu’ici bien profité de ma mondialisation verraient leur situation « se dégrader un peu », à cause de délocalisations ou de « produits logiciels » . ;
      Peut être vrai à l’échelle epsilon ..

      mais à mon avis ce garçon « farouche défenseur du libéralisme » est prêt à affirmer n’importe quoi, d’un air suave ..

      France 64 ème .. pas étonnant


      • Yoann Yoann 10 mars 2011 11:47

        Je suis pour la liberté mais surtout pas pour la liberté économique ...
        Besoin d’un rappel : Inside Job ?


        • Depi Depi 10 mars 2011 12:08

          Dire que la France ne possède aucune compétitivité et n’est pas attractive est un non sens.


          • Nanar M Nanar M 10 mars 2011 13:51

            « Liberté économique et richesse vont de paire »
            Qui peut encore adhérer à de pareilles inepties ?
            A part bien entendu les croyants en la bible des ultras-libéraux comme vous dites.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès