Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Lejaby-Mondy même combat !

Lejaby-Mondy même combat !

Un blog pour des chroniques croisées de démantèlements annoncés.
 
La mondialisation au service des financiers, pour supprimer les emplois et augmenter les profits

2008 : le groupe français LEJABY contrôlé par l’Américain Warnaco depuis 1996 est revendu à l’autrichien Palmers. Avril 2010 au prétexte d’une situation économique désastreuse Palmers décide de supprimer 197 des 693 postes France. Ne resteront que le siège social (336 emplois Rillieux la Pape Rhône) et une usine désignée pilote (Yssingeaux Hte Loire, dont l’élu par hasard siège au gouvernement ! Selon que vous serez puissant ou misérable...). Les misérables l’ont bien compris qui, abandonnées dans l’Ain ou en Ardèche, sont 197 licenciées a se voir désigné la sortie et offrir pour remerciement de bons et loyaux services, certaines depuis 40 ans, l’inscription à Pôle Emploi.

2010 : le groupe Smurfty Lambacel, n°3 européen du papier/carton d’emballage, négocie le rachat de ses activités Europe de l’Ouest (France, Espagne, Italie) au groupe sud-africain et anglais MONDI. L’acquisition est effective en mai. Début juillet le Comité Central d’entreprise est informé d’un plan social : suppression définitive de 2 des 4 sites de production France et 197 licenciements. Les 2 sites de la Drôme, Aoust sur Sie 25 salariés et L’Homme d’Armes 85 salariés, fermeront définitivement en avril 2011. L’entreprise existait en Drôme depuis le siècle dernier, crééeau début par les ciments Lafarge (Le Teil 07) pour fabriquer les sacs nécessaires à emballer sa production.

Déjà les parallèles s’esquissent.
D’une part des entreprises familiales, des innovations techniques débouchant sur des réussites économiques, un développement nationale puis internationale et aujourd’hui l’arrivée de nouveaux investisseurs, âpre au gain, qui cherchent à rentabiliser leur achat.
D’autre part des femmes et des hommes du cru, indissociables de la réussite industrielle des premiers, par leur fidélité, leur ténacité au travail, leur attachement à l’entreprise. Aujourd’hui ils ne sont plus que des grands accidentés de l’industrie, broyés par les licenciements aveugles d’une gestion financière qui s’impose comme modèle à l’ensemble de l’économie.
 
Cette confrontation, ce gâchi, dont nous sommes tous témoins, il est important que nous en gardions trace, pour les faire connaître, pour que chacun(e) se fasse son opinion et contribue à ce que ce monde, un jour peut-être, puisse enfin changer !
 
Pour suivre la luttes des filles de LEJABY qui depuis une semaine occupent le siège du groupe à Rillieux La Pape près de Lyon
pour accompagner la lutte des ouvriers de Mondi Lambacel
nous avons créé un blog qui permet au jour le jour de les suivre, de les encourager
www.mondi-lejaby.blogspot.com
Ce site leuir est aussi ouvert et deviendra un moyen d’expression collective et de mémoire pour ces luttes courageuses sans lesquelles le train de la mondialisation passerait encore plus vite sur les salariés qui demain vont galérer aux côtés de millions d’autres chomeurs pour retrouver un emploi. Alle visiter le site, c(est un (petit) moyen de les encourager.
 
Jean-Noël Chassé
 
A.P.I.S. Associaiton Populaire d’Informations Solidaires
Radio M radio associative libre Montélimar bande FM 88.3

Documents joints à cet article

Lejaby-Mondy même combat !

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • jako jako 27 septembre 2010 10:50

    Bien vu, Lejaby, Aubade, Dim pratiquement tout le savoir faire « joli » dégage en France, en lingerie il ne reste plus que Gerbe (pourvu qu’ils ne le fassent pas...)
    Le démantelement total de la France industriel est bien plus avancé que l’on ne le pense.
    Pour Lejaby, hier réponse hahurissante de Coppé pour ces travailleuses : il faut qu’elles travaillent mieux.... On est vraiment plus du tout sur la même planète.


    • Alain-Goethe 27 septembre 2010 14:20

      @ l’auteur (Jean Noël)

      Merci pour cet article.

      En effet, la desindustrialisation de plusieurs pays d’Europe Occidentale est en marche depuis des années.
      Que de drames ! avec des licenciés qui ont ensuite bcp de mal à retrouver un job !

      - Une petite précision SVP :

      Vous écrivez :

      « 2010 : le groupe Smurfty Lambacel, n°3 européen du papier/carton d’emballage, négocie le rachat de ses activités Europe de l’Ouest (France, Espagne, Italie) au groupe sud-africain et anglais MONDI. »

      Je pense qu’il s’agit de SMURFIT LEMBACEL ??
      SMURFIT avait acheté le groupe français SOCAR dans les années 90.
      Cela me rappelle une partie de ma carrière : vente d’imprimeuses et de cylindres encreurs etc..

      SOCAR était une filiale de Saint Gobain

      Comment faire pour arrêter cette desindustrialisation ?
      faire rembourser aux entreprises les aides ou exonérations qu’elles ont eues ?? du genre exos de charges sur bas salaires etc

      Bon courage à tous ces salariés


      • cimonie raoul 27 septembre 2010 14:54

        Dans un article « supprimer la bourse » paru dans le Monde Diplo il y a 2 ou 3 mois, Frédéric Lordon expliquait que désormais, on ne ferme plus une usine pour cause de non-rentabilité mais en fonction d’un seuil de rentabilité. Ce seuil est de 9% il me semble. En deçà c’est la fermeture assuré...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès