Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les agences de notation ou les précieuses ridicules

Les agences de notation ou les précieuses ridicules

Ces dernières semaines, la rumeur a de nouveau enflé quant à une probable dégradation de la notation américaine, actuellement au maximum soit AAA, de la part de Moody’s et de Standard & Poor’s. Ces dernières ont en effet émis leur pollution usuelle, mettant les autorités US en garde contre les endettements records du pays qui atteignent quelque 15’000 milliards de dollars… S’il est absolument légitime de s’inquiéter sur les conséquences à long terme de ces déficits américains colossaux, il serait tout aussi utile de se demander ce qui fait qu’une quelconque attention soit encore accordée aux agences de notation ? Il est certes acquis que les marchés financiers ont la mémoire extrêmement courte mais comment oublier l’erreur phénoménale – voire criminelle – de ces agences ayant maintenu jusqu’en 2007 leur notation AAA à des titres subprimes qui se sont en fait avérés pourris ? 

Et comment tolérer l’inconséquence – voire l’arrogance – de ces institutions qui, sommées par la suite en justice afin de rendre compte de leurs manquements, se sont réfugiées derrière le côté aléatoire de l’opinion rendue. Autrement dit : que les investisseurs prennent leurs responsabilités et assument seuls leurs pertes car, selon Moody’s et Standard & Poor’s, les notations affublées ne représentaient qu’une opinion et nul ne saurait être coupable pour avoir simplement exprimé ses opinions … n’est-ce pas ? N’attendons pas plus une quelconque transparence de leur part permettant de dévoiler les formules magiques de leurs équations hautement sophistiquées qui aboutissent néanmoins à des notations hyper politisées. Comment comprendre que les USA – ou même que la France – puissent ainsi conserver leur AAA si ce n’est pas une volonté délibérée de triturer ces équations appelées à produire le résultat voulu ? 

Ne prenons donc plus au sérieux ces agences qui tirent très honorablement leur épingle d’un jeu financier dont elles sont pourtant partie intégrante. Et ne soyons plus impressionnés par leurs faux airs de respectabilité car elles ne font qu’évoluer dans un gigantesque casino planétaire – les marchés financiers – où elles semblent gagner à tous les coups. A mes yeux, la nouvelle agence de notation chinoise, Dagong Global Credit Rating Co., est bien plus crédible que nos agences Occidentales ayant complètement raté la plus importante débâcle financière en un siècle. La Dadong n’a-t-elle pas réduit il y déja plusieurs mois la notation américaine ? 

Initialement créées afin de jouer les arbitres – donc de faire preuve d’impartialité et de neutralité – entre le vendeur et l’acheteur d’un titre, ces agences ont lamentablement échoué dans cette mission d’utilité publique tout en s’arrogeant un pouvoir considérable sur nos niveaux de vie. Ce pouvoir, qui leur est volontiers consenti par nos responsables économiques et politiques, leur permet ainsi d’enfoncer une économie et ses citoyens dans une spirale incontrôlable en cas de verdict défavorable.


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • alberto alberto 19 janvier 2011 11:51

    Bonjour, M. Santi,

    Mais qu’est ce qui vous donne à penser que le job de ces agences de notations ne serait pas un job comme un autre : un jeu d’équilibre entre gagner le plus d’argent possible en essayant d’apparaître sincère et honnête ?

    Mon plombier fait de même et quand je sens qu’il exagère, je lui tire les oreilles, et s’il ne comprend pas : j’en change !

    Bien à vous.


    • 2102kcnarF 19 janvier 2011 15:12

      Ben moi j’ai décidé de réparer ma plomberie tout seul.... je ne l’attends plus, je ne le paye plus, je ne l’engueule plus !


    • JL JL 19 janvier 2011 12:00

      M. Santi fait un boulot qui tient à la fois de l’astrologue, du pronostiqueur hippique, et de donneur de leçons.

      J’aime quand les libéraux donnent des leçons de morales au marché et qui dans le même temps n’affichent en matière de moralisation politique que la volonté de jeter le bébé avec l’eau du bain !

      Dans un cas comme dans l’autre ils ne font pas autre chose que de donner des coups d’épée dans l’eau, puisque l’Etat soumis à la finance leur est aussi indispensable qu’un garde chiourme sur une galère.


      • zelectron zelectron 19 janvier 2011 12:55

        Du coup, je vais hésiter à te noter ! Tant pis je me lance, allez, un plus ! A y réfléchir plus avant, c’est vrai, je ne risque rien : responsable mais pas coupable ou l’inverse, je ne sais plus ! ou encore ni l’un ni l’autre, c’est ça, je dis n’importe quoi et je n’aurais aucune sanction... peut-être...


        • 2102kcnarF 19 janvier 2011 15:09

          Et les US comment ils sont notés....endettés qu’ils sont ?


        • fwed fwed 19 janvier 2011 14:37

          « Initialement créées afin de jouer les arbitres »
          Merci M. Santi, 2011 c’est l’année des bonnes blagues cachées dans les articles, c’est çà ?


          • pepin2pomme 19 janvier 2011 14:47

            Mon cher Michel, pour une fois, je ne suis pas d’accord avec vous, et si j’ai « minussé » votre article, ce n’est pas pour le plaisir de maculer une barre uniformément verte.
            Certes, les agences de notation ont un pouvoir considérable, y compris si on suit la logique sur notre niveau de vie. Mais, qu’elles soient compétentes ou non, je considère qu’il est important de ne pas se mêler de leurs notations. Celui qui s’endette a pour rôle d’inspirer confiance à ses créanciers, et peu importe si ces créanciers sont rationnels ou s’ils se fient aux astres ! Si on brûle sur un bucher les agences de notation, croyez-vous que les créanciers des Etats vont faire confiance à ces derniers ? Entre les déclarations de Christine Lagarde et les notations des agences, je ne sais pas qui des deux est le plus fiable ! 


            • 2102kcnarF 19 janvier 2011 15:08

              ....les 2 ne sont pas fiables. J’ai bon ?


            • 2102kcnarF 19 janvier 2011 15:06

              Les agences de notations AAA sont une arme de guerre économique utilisée par Washington, elles devraient en conséquence être dénoncées comme telle et entraîner des mesures de rétorsion. Quand un pays européen est visé c’est L’Europe qui devrait riposter. Nulle doute que les ricains y réfléchiraient à deux fois avant de jouer aux cons...

              ...mais L’Europe n’existe pas !

                smiley


              • candide candide 19 janvier 2011 19:22

                Les agence de notation ont un pouvoir qu’il serait très simple de leur ôter : supprimer la loi de Pompidou-Giscard de 1973 interdisant à l’Etat d’emprunter à la banque de France. Et comme par hasard il n’y a que Martine , Dupont haignand et Melenchon qui en parle ........ 


                • perlseb 19 janvier 2011 20:39

                  Je crois que vous avez voulu dire Marine (Le Pen) car il me semble que Martine (Aubry) ne parle absolument pas de cette loi fondamentale. Si elle en parlait, il ne faudrait plus associer le PS à l’UMP (UMPS).


                • Axel de Saint Mauxe Nico 19 janvier 2011 21:59

                  Vous devriez ouvrir votre propre agence de notation, et ainsi rétablir la vérité !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès