Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les banques toujours plus détestées des consommateurs

Les banques toujours plus détestées des consommateurs

Alors que le nombre général de plaintes à la DGCCRF baisse pour tous les secteurs, la banque, elle, se paie le luxe de mécontenter 15% de consommateurs en plus. Un constat peu étonnant et quelques pistes pour résister.

Une surprise ? Pas vraiment. Le Figaro nous apprenait la semaine dernière que les plaintes déposées par les consommateurs dans ce secteur étaient (les seules) en augmentation auprès de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes, la célèbre DGCCRF dont je vous recommande les études, bilans et statistiques. Si le nombre de plaintes ont baissé récemment (-20%), c’est probablement car le gouvernement a mis en place un certain nombre d’initiatives intéressantes dans le domaine de la protection de la consommation, comme le numéro anti-SMS abusif 33 700, pris d’assaut, ou encore la nouvelle directive européenne concernant les normes sur les jouets (après les scandales des jouets chinois nocifs pour la santé).

Eh bien les banques, déjà pas en odeur de sainteté (voir le très bon supplément du Canard Enchaîné sur les "profiteurs de la crise", édifiant), réussissent quand même, dans ce contexte, à mécontenter toujours plus de consommateurs, d’où un nombre de plaintes en hausse de 15,1%, avec 2 277 cas pour le seul premier semestre 2009, contre 1 978 sur les 6 mois précédents. Mieux, les litiges portent sur l’explosion des tarifs bancaires, alors que justement, depuis cette année, les banques sont obligées d’envoyer le relevé annuel des frais "prélevés" (quelqu’un a dit "rackettés" ?) sur le compte des clients. Cette opération "transparence" ne marche donc pas du tout, puisque que les plaintes portent également sur les "pratiques commerciales trompeuses", les "mauvaises informations précontractuelles", bref, les jolis mots qui cachent les coups de massue. Il est vrai que pour s’y retrouver dans la jungle des tarifs bancaires, il faut être à la fois bon en math, patient, et avoir le temps d’éplucher des conditions générales complexes au possible. Ci-contre, un comparatif des frais bancaires des principales banques françaises.

 

comparatif-frais-bancaires-2009.jpg

Pour le reste, il n’y a pas grand chose à faire à part s’informer au mieux, car, comme le rappelait très justement Serge Maître de l’Afub, "vous avez le choix certes, mais entre la peste et le choléra". Quelques pistes quand même :

  • vous trouverez dans ce post des liens vers une émission de France Inter les "meilleures et les pires" banques françaises. Je ne m’étonne pas que la Banque Postale y soit bien placée.
  • un résumé d’une de mes aventures avec un organisme de crédit, Cetelem, qui m’avait énormément déçu. Avec le recul, j’en ris, mais ce témoignage montre bien la mentalité du secteur.
  • les associations de consommateurs spécialisées dans la banque, qui font un travail formidable, comme l’Afub de Serge Maître, qui conclut l’article du Figaro : "Cette hausse des litiges est aussi observée par l’Afub, l’Association française des usagers des banques. Les clients sont visiblement plus prompts à s’adresser à cette association qu’à la DGCCRF, car elle dit avoir reçu plus de 27 500 courriers en six mois. Et note l’apparition de nouveaux sujets de discorde, comme le refus de crédit, notamment immobilier. « Ce n’est pas sans rapport avec la situation de crise, celle du crédit, celle de l’immobilier et plus encore la crise bancaire », note Serge Maître, président de l’Afub".

Luc, Consommaction


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 22 septembre 2009 11:31

     Serge Maître de l’Afub, "vous avez le choix certes, mais entre la peste et le choléra

    c’est exactement ça , ce que dit cet habitué de C dans l’air ! De plus , en cas de litige , c’est bien souvent la lutte du pot de terre contre le pot de fer , eux ont les moyens de payer des avocats pour vous pomper jusqu’au dernier centime !


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 septembre 2009 13:42

      38 euros pour une lettre d’ informtion annuelle des cautions .

      J’ ai signé pour cautionner un prêt pour un de mes proches  ? chaque année je recois une lettre recto-verso m’ informant de l’ état des remboursements , intérets restants etc ... le proche qui a fait le prêt reçoit la même lettre au même tarif . Prêt remboursé rubis sur l’ ongle .

      72 euros pour deux lettres rédigées automatiquement par ordi .

      Les banquiers une race d’ escrocs avec pignon sur rue .


      • Philippe D Philippe D 22 septembre 2009 13:53

        Quand même, Recto-Verso, c’est pas rien !
        Ils ne se moquent pas de vous.
        Et puis ils vous renseignent sur des renseignements que vous savez déjà, mais que vous pourriez ne pas savoir.
        Et puis chez moi 38+38 ça fait 76, donc ils vous ont fait un tarif de groupe à 72.

        Généreux avec ça dans votre banque. Vous devriez plutôt les remercier.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 septembre 2009 14:03

        C ’est nouveu ça vient de sortir , 38 et 38 ça fait 78 .
        Ich bin désoliert mein friend . 


      • Philippe D Philippe D 22 septembre 2009 14:20

        Ach,
        Faites gaffe en rendant la monnaie alors.

        Sinon y a Momo qui veut vous admonester.
        Vous nous direz en quoi ça consiste ?
        - Un coup de règle sur les doigts ?
        Une lettre d’information sur admonestation à ... 380+380 .... ça doit bien faire dans les 780 maintenant.


      • sisyphe sisyphe 22 septembre 2009 13:58

        Les banques sont, avec les assurances, les parfaits exemples de racket non seulement légaux, mais surtout OBLIGATOIRES ; qui dit mieux ?


        • BA 22 septembre 2009 15:14

          Lundi 21 septembre 2009 :

          Les crédits accordés aux ménages et aux entreprises ont enregistré une baisse « d’une ampleur historique » au premier semestre 2009, selon l’Association française des sociétés financières (ASF).

          Ainsi, le montant des crédits obtenus par les ménages pour financer leur logement a diminué de - 27,2 % au premier semestre 2009. Cette contraction était de - 8,6 % au premier semestre 2008 et - 15,6 % au second semestre 2008.

          Les crédits à la consommation ont également accusé le coup, perdant - 15,8 % au premier semestre 2009.

          Les prêts personnels connaissent la plus forte baisse avec - 27,3 %.


          Les crédits faits aux entreprises pour financer leurs équipements ont chuté de près de - 24 %.

          Les opérations de crédit-bail-mobilier enregistre la contraction la plus importante avec - 29,1 %, un chiffre « d’une amplitude sans précédent depuis le printemps 1993 », souligne l’ASF.

          http://www.challenges.fr/actualites/politique_economique/20090921.CHA7492/l es_credits_aux_menageset_aux_entreprises_chutent.html

          Christine Lagarde commente ces chiffres catastrophiques : «  Ben … C’est-à-dire … Euh … Voilà voilà voilà … Euh … Ces chiffres confirment que la crise est finie. Ces chiffres confirment que la reprise est là.  »

          Merci, Christine.


          • jeananto 22 septembre 2009 19:21

            Ben, oui les banques sont comme les assurances, l’état et d’autres....


            Qui fait les lois pour leur donner autant de pouvoir ? 

            Que sommes nous face à de telle structure ? rien 

            Nous ne pouvons même pas nous regrouper pour défendre nos intérêts cela est tout simplement impossible.

            Dans le chacun pour soi nous serons toujours les perdants, les puissants eux savent s’allier .... 

            • MortytheReaper 22 septembre 2009 20:36

              Quzand des banques récupère grâce à l abanque de Détail ce nqu’elle a perdu en « Affaires, grâce aux intérêts débiteurs sur les comptes de particuliers, on peut trouver que quelques putasseries sont réelles et reprochables ....
              Leur appa^t du gain a généré un rejet proportionnel des »petits" . A lire le rapport de la Commission européenne sur l’opacité et le f*** de gueuele des tarifs bancaires français notamment. CQFD


              • MortytheReaper 22 septembre 2009 20:39

                CETELEM c’est pas de la banque c’est de l’établissment financier qui accorde que des prêts à la conso donc avec des taux très très élevés. Un truc à éviter !


                • pseudo 27 septembre 2009 09:36

                  Les Français n’ont pas encore compris que tous le système financier est une gigantesque arnaque. Les petites escroqueries aux guichets sont que la face visible de l’iceberg. 

                  Car les banques créent de l’argent grâce aux prêts puis rachètent à bon compte les entreprises publiques et privés, encourageant les déficits publique et les délocalisations. 
                  L’état a perdu son pouvoir régalien de création de monnaie, les hommes politiques ne sont plus que des marionnettes impuissantes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès