Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les BRICS attendent que notre trafic s’arrête

Les BRICS attendent que notre trafic s’arrête

Vous l'avez sans doute remarqué. Beaucoup ne lisent pas. Très peu écrivent. Il y a une raison à cela : La lumière des écrans. La lumière des écrans permet d'activer certaines parties de notre esprit sans qu'elles soient réellement utiles. Ainsi tous ceux qui travaillent sur écran sont fatigués des yeux le soir. Ils veulent alors oublier leur fatigue avec les écrans de télévision, pour lesquels la rapidité des images et l'émotivité vont activer des cauchemars.

Ainsi vous trouvez toujours sur les sites asiatiques la première génération d'écrans vidéos sans lumière. Il s'agit d'écrans Pixel QI de la classe PQ3QI-01 C1, la première série d'écrans sans lumière, produite il y a plus de 3 ans. Ils sont aujourd'hui deux fois moins chers qu'au début. Vous pouvez toujours les monter sur des Netbooks 10 pouces du type Samsung N150 ou N220.

Sur les sites asiatiques nos consoles de jeux téléphoniques coûtent dix fois moins cher. Il faudra juste aller sur les foro d'utilisateurs pour constater qu'il s'agit surtout de payer de banque à banque ou par un moyen de paiement spécifique au web, sans passer par le système de carte bancaire, très faillible.

Vous trouverez aussi sur les sites asiatiques des liseuses 10 pouces deux fois moins chères qu'en France, alors qu'il était possible depuis longtemps d'avoir longtemps des liseuses en couleurs, pouvant en plus afficher des vidéos sans lumière. Seulement la population aurait pu s'épanouir, alors que la société du trafic veut créer des ressources humaines en les divertissant, comme l'a expliqué Blaise Pascal.

Il est primordial pour notre société du trafic, décrite par Henry Charles Carey, que la population ne réfléchisse pas, ceci afin de la corrompre plus facilement. Une population docile sera suffisamment pessimiste pour ne pas remettre en cause la société des trafiquants. On pourra ainsi vendre des téléphones portables 600 € au lieu de 60 €, payer l'abonnement Internet deux fois, acheter de la nourriture chère alors qu'elle n'a pas de goût ou plutôt un goût sucré. Le trafiquant redoute le commerce qui consiste à réduire les intermédiaires. C'est pour cette raison que les efforts financiers se consacrent à s'approprier les sites web et les propriétés, pour posséder les autres. Les possédants sont possédés par leurs possessions. Les possédés vivent dans la pauvreté et les CDD.

JPEG - 20.7 ko
Henry Charles Carey a écrit des livres recherchés par les conférenciers

Il s'agit pour les trafiquants de voler la population avec les sociétés privés. Ainsi moins de 1% de la population possède 90 % des ressources, par la location, par la privatisation de la monnaie, du domaine public et des services publics. Ainsi ma bibliothèque principale et le bus sont privés en partie, à Rennes. L'eau a longtemps été privée à Rennes, soutenue par les maires socialistes comme Edmond Hervé et les concurrents semblant fréquenter les mêmes écoles, Henri Fréville et les autres. L'eau à Rennes est chlorée et cancérigène. On doit acheter des filtres à changer tous les mois dans cette ville. 

Rome et Carthage ont implosés à cause des trafiquants maritimes. Rome a aussi implosé par sa volonté de créer une sorte d'euro appartenant aux empereurs. Napoléon a créé la Banque de France pour la donner à Perrier, puis partir en guerre, cet aboutissement du trafic. La guerre est l'aboutissement du trafic. Aujourd'hui nous finançons l'état islamique par le Qatar et les saoudiens, pour ensuite combattre nos propres armes. Maintenant la France a acheté des drones. Aux États-Unis, les jeux vidéos violents sont utilisés pour tuer des gens avec les joueurs dans un jeu réel. C'est le terrorisme saoudien financé et galvanisé par le terrorisme occidental.

Tout changement législatif sera une raison pour monter les prix sans les baisser. Une population en burn-out pourra être tuée plus facilement et acceptera la pénurie d'énergie proposée avec les énergies dites "vertes", dans les faits si peu denses qu'elles coûtent plus qu'elles ne rapportent. Il faut savoir que la montée des prix du pétrole s'est faite uniquement pour spéculer sur le gaz de schiste. Ainsi ce gaz n'a même pas rapporté à cause de la spéculation. Il a coûté 35 milliards pour en rapporter 25. En France on a investit 10 milliards dans les éoliennes pour rien. En effet il y a peu de vent le soir et le pic d'électricité coûte cher. Dès que les États-Unis ont annoncé le flop du gaz de schiste, le pétrole a baissé de prix.

Maintenant l'état prévoit d'installer des centrales de troisième génération, alors qu'il est prouvé qu'elles attirent la propagande anti-nucléaire. En effet les centrales de quatrième génération, demandant d'investir, s'arrêtent sur demande, recyclent le plutonium en France. Certaines peuvent même utiliser un combustible inutilisé, anti prolifération de bombes nucléaires et optimal : Le thorium. Or une seule entreprise chimique française a indiqué qu'elle avait prélevé dans les terres rares 8 000 tonnes de thorium, afin que l'on spécule sur elle. L'Inde en aura en fonction cette année ou l'année prochaine.

Avec une telle quantité d'énergie nucléaire on peut très facilement remplacer nos moteurs à combustion très polluants par des piles à combustibles, n'attendant que les centrales de quatrième génération. En effet les éoliennes produisent insuffisamment d'énergie et les panneaux photovoltaïques créent des déserts. Avec les centrales nucléaires nouvelle génération, on pourrait aussi amener de l'eau chaude grâce à des canalisations elles aussi de nouvelle génération, gardant le maximum de chaleur.

Seule la morale peut résoudre le problème du trafic. On voit beaucoup de lois de trafiquants. Par exemple il existe beaucoup de lois favorisant les intermédiaires. C'est comme cela que les SSII se sont créées, ces Sociétés de Services Informatiques créant un logiciel pour une seule entreprise, alors que l'informatique sert à automatiser. Peu crédibles, elles rendent nos logiciels lourds, lents, gourmands, alors qu'il existe des outils de DRA très simples à utiliser, efficaces, ingénieux, rapides parce que simples. Les chinois doivent se moquer de notre décadence logicielle. C'est à l'informaticien qui se moquera le plus des mauvais choix, alors qu'il est le premier à les accepter. Ainsi un chef de projet se moquait du langage Pascal en disant qu'il était obsolète, alors que ce langage de DRA est un des plus réussi techniquement, parce que simple et rapide. Ce langage possède des outils libres et gratuits capables de créer des applications sur toutes les plateformes connues avec un seul outil. Les chefs de projet nous expliquaient au même moment qu'il s'agissait de créer un logiciel par plateforme. C'est une réflexion de trafiquant pour monter les prix.

Seulement cet outil libre capable de créer rapidement, simplement et ingénieusement des logiciels vite faits bien faits a été très peu financé. Il y a sans doute toujours un seul développeur pour la partie Android, l'environnement des tablettes, liseuses et smartphones. Seulement cet outil de DRA est génial car tout y est fait pour faciliter le travail du programmeur. C'est le poste de rêve pour celui qui croît au bien fait de logiciel. Seulement EMBARCADERO a privatisé ce projet libre, nos entreprises ne voulant aucunement participer aux projets des autres. Au lieu de s'approprier un projet libre en y participant, nos entreprises ont préféré privatiser le travail effectué par les développeurs de LAZARUS en achetant EMBARCADERO DELPHI.

Il faut savoir qu'il y a très peu de fondations. Pourtant les entreprises concurrentes auraient intérêt à s'associer pour créer des logiciels. Seulement l'état et les collectivités sont les premières à leur demander de s'approprier ce que la collectivité a demandé. Cela permet sans doute de passer par l'opacité des entreprises privées. Ainsi nos entreprises revendent ce qu'elles se sont appropriées au prix de fabrication. Inutile de dire qu'elles se moquent de la collectivité. Beaucoup d'informaticiens de ces entreprises anciennement publiques se moquent du client, car ils voient que le client, souvent la collectivité, fait des mauvais choix, souvent pour augmenter les budgets de la SSII, maintenant renommée ESN.

Ainsi nos industries ont du mal à migrer vers de nouveaux outils. Il y a deux raisons : La spéculation qui empêche le long terme des industries. Mais il y a aussi le trafic qui est spéculation. Ce trafic fait qu'on ne connaît même pas qui fait quoi, pour finir par acheter les produits de ceux qui ne trafiquent pas, et spéculent peu, chez les maraîchers et les BRICS.

Un seul mot : Glass-Steagall. Ce mot est haït par La City et Wall Street, sa filiale. Il signifie destruction de la spéculation permettant de nouveau monnaie publique. Il signifie retour du domaine et des services publics. Il signifie retour des grands travaux et des industries de qualité. Il signifie retour de la foi en l'avenir et du développement personnel. Il signifie constitution respectant ce qui fait de nous des êtres humains : La raison créative.


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


    • Alren Alren 6 janvier 2015 17:55
      liberlog,
      Merci pour cet article de qualité. 
      Merci pour avoir rappelé que les centrales nucléaires utilisant le thorium seront LA solution à la production d’énergie de demain (et après-demain) ; qu’il s’agisse de « brûler » les déchets de la filière uranium ou de limiter l’émission de gaz à effet de serre. 
      Le thorium se trouve apparemment partout, donc il n’y aura pas de problème d’approvisionnement ni de spéculation sur son prix et donc de « guerre du thorium » !
      Il est révélateur que ce soit un des BRICS, l’inde, qui investit dans cette voie : c’est le signe indéniable du déclin de « l’Occident » qui se soumet actuellement aux lobbies en matière énergétique, de façon suicidaire pour sa prééminence future.

      Pour l’informatique, je vous ferez le reproche que m’adressait régulièrement mon professeur de philosophie : vous êtes trop elliptique. Beaucoup de lecteurs ne connaissent pas toute cette activité des SSI, des constructions de plateformes etc. Cela mériterait pourtant un développement pédagogique car c’est un domaine, celui de l’informatique et particulièrement de la robotique qui sera tout aussi majeur que celui de l’énergie dans les années à venir. Un prochain article peut-être ?
      Un détail : j’ai programmé - en amateur - avec du Turbo-Pascal. Depuis, on m’a fait découvrir Python. Je lui trouve davantage de qualités techniques en plus d’être libre et donc gratuit.

      Cordialement, Alren

      • liberlog liberlog 6 janvier 2015 18:59

        Python crée du semi-compilé et de l’interprété, alors que LAZARUS et DELPHI créent du semi-compilé et du code binaire.

        Sachant que la compilation est ce qui prend le plus de puissance machine, le langage Pascal dervait donc être la référence actuelle pour l’optimisation de nos serveurs. L’Afrique du Sud a choisi DELPHI alors qu’elle aurait pu participer à LAZARUS.

        Pour l’instant je gère seul cet énorme projet entièrement libre de généalogie :
        http://ancestromania.net/
        Ce serait impossible à faire en Python, Java ou PHP.
        Explications sur l’intérêt du RAD


      • Le421 Le421 6 janvier 2015 18:43

        Rassurez-vous...
        L’excellence de votre article n’a d’égal que la bêtise de ceux qui l’ont moinssé !!

        Il y a deux choses infinies...
        L’univers et la bêtise humaine.
        Quoiqu’en l’état de mes connaissances, je n’ai pas encore de certitude pour l’univers !!
        Einstein


        • dithercarmar dithercarmar 7 janvier 2015 08:19

          Inconvénients du thorium ou réacteur de sel fondu (IV génération)

          En dépit de tous les avantages potentiels et avérés des réacteurs nucléaires à sels fondus, certains éléments théoriques, expérimentaux, réglementaires ou de faisabilité restent à préciser afin de passer à l’échelle industrielle :

          • Développer un ou des programmes dans le but de traiter les interrogations en suspens. En effet cette filière a fait l’objet de moins de développements par rapport à d’autres filières, lever ces interrogations nécessite donc des programmes de développement conséquents (prototypage, tête de série) avant d’atteindre l’étape de commercialisation.
          • Spécifier l’installation de retraitement chimique des sels, requise pour traiter les produits de fission.
          • Spécifier les mesures conservatoires nécessitées par la production significative de tritium causée par les sels contenant du lithium ; production comparable à celle des réacteurs à eau lourde, même en cas d’utilisation de Li pur.
          • Le sel à base fluor ne peut être stocké à basse température (moins de 93°C) sur de longue période à cause de la libération de difluor gazeux, très réactif. Maintenir une température plus élevée permet de maintenir l’isolement du fluor dans le sel.
          • Adapter, si nécessaire, la réglementation afin de prendre en compte les différences de conception avec les réacteurs actuels.
          • Confirmer la mise au point de matériaux de construction résistant mieux aux phénomènes de corrosion par le sel et de détérioration par le flux des radiations émises.
          • D’après une étude du CEA, la compétitivité économique de ce type de réacteur serait parmi les plus faibles en comparaison des autres types. Mais cette affirmation parait assez discutable dans la mesure où les études de développement de ce type de réacteur ne sont pas finalisées ; par exemple les coûts de fabrication d’une telle centrale (de son combustible, exploitation, retraitement des déchets, coût de démantèlement au risque assurantiel d’accident) sont a priori moins élevés que pour une centrale de type REP.
          • https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_du_combustible_nucl%C3%A9aire_au_thorium
          • http://www.terresacree.org/thorium.htm

        • Le421 Le421 6 janvier 2015 18:45

          Veuillez m’excuser pour cet oubli, dû a ma précipitation...

          Merci pour votre article.


          • Montdragon Montdragon 6 janvier 2015 19:18

            Moi, Michel Sapin, je n’approuve pas ce message. smiley


            • Alphonse Dé 6 janvier 2015 20:25

              Un bon exposé auquel il manque l’imagination. Je trouve dommage que tu ne puisses synthétiser ces réalités et leurs perspectives, qui seront abusives comme cela a toujours été.
              Pourtant il semble que tu n’ accordes que peu de confiance au genre humain. Quelle étrangeté, quelle confusion.
              Il ne m’est pas possible de voter pour cet article ambigu.


              • liberlog liberlog 6 janvier 2015 20:35

                Je discute peu en ce moment. Ce sont les autres qui galvanisent notre imagination.


              • soi même 6 janvier 2015 23:54

                C’est bien jolie toute ces réalités, certes elle ne peuvent pas êtres fausses mis complètement vrais, car vous partez du point de vue qu’il y a aucune différence de conception du monde entre un asiatique et un européen, c’est la pollution mondialiste qui nous donnes cette illusion.
                Il suffit nous français que nous traversions le Rhin pour trouvez une autre mentalité, a lors , il n’est pas étonnant au delà des 7montagnes et des 7 mers que nous avons rencontrons une toute autres mentalités et c’est tant mieux, car que que le monde serait triste si y avait pas de pôles opposés !

                 Quand les européens auront retrouver leurs esprits nous aussi nous seront originale en attendent nous avons un os doit on en faire un pot au feux où un fond brun ?

                 


                • Doume65 7 janvier 2015 00:36

                  « On pourra ainsi vendre des téléphones portables 600 € »

                  Oh non ! Apple ne ferait jamais ça !


                  • lloreen 7 janvier 2015 10:28

                    Je ne sais pas si les BRICS attendent quoi que ce soit.

                    Le fait est qu’ ils se sont regroupés pour créer une alternative au système inique de l’ argent dette et de la dictature de la finance mondialiste.
                    Tout un chacun peut en faire autant et les islandais l’ont fait aussi.

                    http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

                    Cette initiative des islandais leur a permis d’ annuler les dettes illégitimes demandées par les banques.
                    http://www.legrandsoir.info/l-islande-annule-encore-une-fois-une-partie-des-emprunts-immobiliers-des-menages.html

                    Il est donc tout à fait possible de faire exactement la même démarche ailleurs que celle entreprise par le gouvernement islandais.
                    Il suffit que les populations se regroupent et prennent des initiatives comme par exemple celle d’ organiser une constituante et un referendum.
                    Nous sommes libres, il faut le savoir. Et la voix de chacun compte autant que celle d’ un Hollande ou d’ un autre.


                    • lloreen 7 janvier 2015 10:33

                      Voici les informations essentielles à connaître pour savoir comment nous en sommes arrivés là où nous sommes.

                       http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/un-groupe-d-avocats-contre-le-systeme-decident-de-corriger-les-injusti-a80445134

                      Extrait
                      "

                      Le One People’s Public Trust ou OPPT * est constitué d’un groupe d’avocats très compétents qui, dans le cadre du système judiciaire, a décidé quelques années en arrière, de se dresser contre le système afin de corriger les injustices, dont ils étaient témoins. Pour commencer leur investigation, ils décidèrent, de dénoncer les malversations faites par les banques avec l’argent public.

                      Cet argent est employé par les banques à des fins privées et s’avère souvent en relations directes avec la majorité de tous les crimes  : Crime contre l’humanité, contre la souveraineté du citoyen, crimes judiciaires et commerciaux, etc. et qui inclue sans limites, la violation de la paix, les outrages, la servitude involontaire, l’escroquerie, la coercition, l’utilisation de la force, le vol, le découragement, les actes et pratiques trompeuses, etc.

                      Ces courageux avocats ont décidé de renverser le système avec ses propres règles. Ils ont mené une série d’investigations très complexes où ils ont repris le Public Trust, crée dans le cadre de la constitution des Etats Unis. Ils ont inscrit tous les habitants de la planète et ont suivi une procédure judiciaire où les défenseurs sont tous les débiteurs et l’accusation, non seulement le système bancaire mais aussi toutes les multinationales abusant de ces mêmes citoyens...Une fois les dossiers constitués, ils leurs ont demandé de contester l’accusation, ce qu’ils n’ont pas fait, bien sûr.Un groupe d’avocats contre le Système, décident de corriger les injustices.

                      La défense a donc entamé des poursuites allant jusqu’à la saisie complète et la clôture d’ entités légales du système dans leur totalité.

                      Parallèlement à cela, fut créée une structure de base d’un autre type de gouvernance appelé le CVAC (Centre de Valeur des Actifs du Créateur). Le CVAC est une structure légale très bien constituée.

                      Qu’est-ce donc que l’OPPT ? C’est une organisation légale constituée par nous tous, chaque individu de la planète. Y sont inclus les capitaux de la planète, c’est à dire tout ce qui a une valeur, aujourd’hui, principalement l’or et l’argent, et qui a été consigné en propriété par le Trust. Il est important de  préciser que dans l’OPPT, c’est tout les individus de la planète qui sont concernés, personne n’est mis à l’écart, il n’y a pas de frontières, pas de gouvernements et pas de multinationales. L’OPPT est donc une organisation derrière laquelle tous les individus de la Planète se positionnent pour dénoncer les injustices commises à leur insu et dont le but principal est de récupérer les richesses volées afin qu’elles soient redistribuées de manière égale .

                      Note : CVAC= Creator’s Value Assests Centre

                      * Comprendre « Groupement Public du peuple Uni »

                      One People’s Public Trust (OPPT) saisit légalement les avoirs des grandes entreprises, des Banques et des Gouvernements, pour abus d’esclavage et usage de systèmes monétaires privés.

                      Beaucoup d’entre vous en ont entendu parler… beaucoup d’autres pas du tout. Annoncé publiquement le 25 décembre 2012, le système de «  Multinationale Gouvernementale » a été saisi. Saisi en toute légalité… via l’un de ses propres mécanismes. Les « pouvoirs en place » sont maintenant les « pouvoirs du passé ». Toute dette a été effacée et les entreprises incluant, sans limite, les Multinationales Gouvernementales, et les Banques – ont été saisies.

                      Bien entendu, ils pourront continuer leur jeu en espérant que nous continuerons à jouer avec eux. Mais grâce à une série  d’investigations menées par One People’s Public Trust (connu sous le nom de OPPT) dans le cadre du C.C.U. (Code de Commerce Uniforme), le choix est désormais de notre côté. Un nouveau cadre légal pour une gouvernance sociale est maintenant en vigueur, un fait qui a été ratifié légalement par le cadre juridique contrôlé par son prédécesseur.Automatiquement et pour ainsi dire… NOUS SOMMES LIBRES !!!(Mettez-vous à l’aise - c’est un article long, mais c’en est un que vous ne pouvez rater !!!) One People’s Public TrustLe jugement des poursuites judiciaires menées par OPPT à la cour a entraîné beaucoup d’agitation. Et à juste titre ! Le potentiel pour le changement positif qu’il a généré est d’une IMPORTANCE CAPITALE ! Mais avant d’en arriver aux conséquences, j’aimerais vous présenter « les faits » et « comment cela s’est passé ». La multinationale Gouvernementale sous contrôle et les principaux médias sous contrôle, refusent d’annoncer leur propre disparition – pour une raison évidente. Ainsi, en tant que citoyens planétaires informés, je crois que notre rôle est de comprendre ce qui est arrivé, de comprendre comment, afin d’informer les autres … et finalement pour initier le mécanisme de changement mondial que nous attendons tous.Mais tout d’abord, un tour d’horizon de la réalité.Avant de poursuivre, permettez-moi de formuler quelques faits marquants.1) Les Gouvernements étaient des multinationales. Le phénomène de la multinationale Gouvernementale n’est pas seulement démontré par le fait que les «  Gouvernements » se comportent comme des Bénéficiaires (non comme des Administrateurs) du Gouvernement supposé en place, mais de nombreux documents, apportant la preuve, le démontrent aussi ! Les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, Le Royaume Uni, la France, l’Italie, le Japon, l’Afrique du Sud… et la liste est longue… sont tous des multinationales basées aux Etats-Unis, et enregistrées en tant que telles auprès de la Commission des Opérations de Bourse des Etats-Unis… (S.E.C) et agissent de la sorte à nos dépens. « Ce Système » est oligarchique par nature, dans la mesure où il est destiné seulement à offrir le profit « à quelques-uns », alors que nous autres travaillons pour l’alimenter. 2) Les individus étaient des entreprises privées : A la naissance, un acte de naissance est signé par vos parents, qui est utilisé ensuite par la Multinationale Gouvernementale pour alimenter un Trust en votre nom. Ce Trust permet de cautionner votre fond de garantie, et « un compte en fond de garantie » est créé et financé sous votre propre nom. Vous êtes le bénéficiaire de ce Trust… mais personne ne vous signifie qu’il existe. Si vous ne faites pas un acte testamentaire à l’âge de 7 ans, la Multinationale Gouvernementale vous considère comme décédé – selon la loi maritime – et vous êtes officiellement considéré « comme disparu en mer » par le système. Sérieusement. C’est alors que la  Multinationale Gouvernementale assure ensuite le contrôle financier de vos avoirs, en toute connaissance de cause. Elle sait que la plupart d’entre nous vivons de fait au-delà de l’âge de 7 ans, et continue à nous considérer comme des esclaves vivants. Les fonds de garanties générés par la monétisation de votre vie – vous utilisant comme cautionnement – vous sont prêtés lorsque vous avez recours aux prêts bancaires, prêts immobiliers, etc. Vous êtes alors forcé de travailler pour rembourser ces prêts en plus des intérêts – au système sur votre fond de garantie. Légalement, vous n’avez aucun droit sur ce fond, parce que vous êtes considéré comme « décédé » à l’âge de 7 ans. Vous perdez. 3) Les grands médias sont l’instrument dont se servent les Multinationales Gouvernementales pour mener la propagande directement chez vous. Ils sont utilisés pour manipuler les perceptions du public sur les actions et inactions de la Multinationale Gouvernementale, dans le but de renforcer les normes sociales, de les délimiter, de dicter des comportements sociaux et vous vendre des futilités en créant un « besoin  » et un produit qui le satisfait. Ceci n’est pas limité aux seuls grands médias. La psychologie du « vieux » paradigme est également renforcée par les institutions telles que l’éducation nationale et la religion.Les multinationales, les gouvernements et les grands groupes médiatiques racontent tous les mêmes mensonges. Ils font tous partie de la même bête. 4) En conséquence, la structure du monde économique était un mécanisme d’esclavage de masse. L’esclavage est un système dans lequel les gens sont traités comme une propriété, et forcés de travailler. Les esclaves sont détenus contre leur gré, depuis le temps de leur capture, l’achat ou la naissance, et privés de leur droit de partir, ou de refuser de travailler. Est-ce que cela vous rappelle quelque chose ? Vous êtes né dans « le système » sans que l’on vous dise comment il fonctionne. Vous avez été élevé et l’on vous a appris à contribuer au système. Vous devez travailler des heures exhaustives dans le système, et vous devez payer des taxes au système privé. Vous devez adhérer aux règles du système – qui relèvent pour la plupart de la propriété et de la possession – sinon vous serez puni par le système. L’architecture du système délivre délibérément l’abondance à une minorité « triée sur le volet », et de nombreux autres auront faim. Mais si vous n’aimez pas ça, vous ne pouvez pas quitter le système. Le système « possède » tout, tout le monde et partout. Jusqu’à maintenant, vous n’aviez qu’une option : coopérer. C’est comme vivre dans un casino sans porte de sortie, et la maison mère gagne toujours"


                      • lloreen 7 janvier 2015 10:35
                        Quand nos Gouvernements sont-ils devenus des sociétés ?

                        Tout a commencé avec l’introduction du système bancaire dénommé, la Réserve Fédérale. Lorsque le décret de la Réserve Fédérale fut voté par le congrès aux Etats Unis en 1913, le Député Charles Lindbergh a prévenu le Congrès Américain dans un registre du Congrès daté du 22 décembre 1913 (vol. 51), qu’en instituant le système privé de la Réserve Fédérale, la conséquence inévitable serait qu’en utilisant le pouvoir de créer la monnaie, permettrait de provoquer l’inflation et la déflation de l’économie, et les grandes entreprises prendraient le contrôle. Selon les termes du député Lindbergh : “A partir de maintenant, les dépressions seront créées scientifiquement”. Et elles le sont. En 1929, les « pouvoirs du passé » ont délibérément fait chuter la bourse. Comment ? Les fluctuations des titres de la bourse sont causées par l’émotion. Avant le crash de 1929, on a créé une euphorie qui a généré une période d’inflation. Les pouvoirs aux commandes ont vendu leurs titres à prix élevé, puis créé la panique sur la baisse dans le marché. Lorsque les cours se sont effondrés, ils ont racheté leurs titres pour une bouchée de pain – et éliminé la concurrence aux abois du même coup. En bref, la Grande Dépression de 1929 a été générée artificiellement afin que les grandes entreprises qui contrôlaient  la bourse puissent en profiter pour prêter aux gouvernements l’argent nécessaire pour sortir de l’effondrement qu’elles avaient provoqué. Les nations souveraines ont finalement été forcées de signer des emprunts qui, par leur nature même, ne pourraient jamais être remboursés. Et comme les dettes souveraines ne cessaient de s’accroître, le paradigme de « l’esclavage par l’endettement » a été formalisé … et les grandes entreprises ont pris le contrôle. De nos jours, les multinationales Gouvernementales continuent de feindre d’être les vrais gouvernements. Le Système des Banques centrales (qui domine actuellement les économies occidentales) continue d’alterner les périodes de ‘boom des marchés’ et de ‘dépression des marchés’ en restreignant ou relâchant stratégiquement l’émission de monnaie et de crédit. L’actuelle Crise Financière Mondiale en est un parfait exemple. Et en même temps, les grands médias jouent leurs rôles en manipulant les humeurs de la bourse sur les marchés et en facilitant les contre-vérités politiques. Mais la campagne judiciaire complexe entreprise par l’OPPT a mené à la saisie des avoirs et propriétés du système des grandes  multinationales. Toutes les sociétés privées, y compris les systèmes gouvernementaux et bancaires, ont été saisies de leurs avoirs en utilisant leurs propres mécanismes de législation/réglementation commerciale. En langage juridique, cela signifie la fin pour les anciens Trust du vieux système et le début pour les nouveaux ! Alors est-ce le « renversement du Gouvernement » ? Non – c’est le renversement des grandes multinationales qui se sont comportées comme des gouvernements. Si vous comprenez que les «  Gouvernements » sont en fait des entreprises privées qui ont, par ruse, altéré les constitutions des nations souveraines, leur acte de décès était un fait programmé à venir. La fraude du gouvernement est réelle. Et finalement – par leur incapacité à réfuter les accusations basées sur le CCU (le Code de Commerce Uniforme) – l’imbrication des multinationales gouvernementales dans son ensemble se trouve coupable de fraude, de trahison et d’esclavage. En vertu du droit international, l’OPPT a le droit d’exiger la réparation par dédommagement de ces crimes. Celles-ci ont choisi la saisie de leurs avoirs et la cessation de leurs activités de grandes entreprises, banques et gouvernements en tant que responsables ainsi que la confiscation de leurs titres et avoirs des infrastructures légales – y compris l’or et l’argent détenus comme garanties par le système financier – pour les transférer entre les mains de l’OPPT. N’y pensez pas en termes de renversement, mais comme la saisie de biens usurpés. Les poursuites en justice de l’OPPT récupèrent ce qui nous appartient en tant qu’êtres souverains sur cette planète. La loi Universelle, la Common Law et le C.C.U. sont maintenant la loi applicable sur cette planète.(Je décrirai plus tard en détail les mécanismes mis en place par l’OPPT pour remplacer les fonctions de gouvernance). CCU : La bible du commerce Le C.C.U est la “bible” du commerce ; il décrit précisément la manière selon laquelle le commerce international est régi. En fait, l’ensemble du système commercial gravite autour du C.C.U. Si le prêt immobilier de votre logement est saisi, via une hypothèque, ou que vous êtes dépossédé de votre voiture, la banque utilise le mécanisme parallèle du C.C.U pour agir. Mais la législation du C.C.U. n’est pas enseignée dans les facultés de droit. Elle reste le domaine des grandes entreprises privées et de leurs dirigeants, qui forment leurs employés en contentieux du C.C.U. – gardant ainsi la connaissance de cet instrument « en interne ». Mais un des administrateurs d’OPPT a été amené professionnellement à utiliser la législation du C.C.U durant un certain temps, et comprend en profondeur comment les « pouvoirs du passé » manipulaient le C.C.U pour contrôler le système financier américain au plus haut niveau. Experte en C.C.U, mère et fondatrice de l’OPPT, Heather-Ann Tucci-Jarraf a utilisé la saisie de sa propre maison comme cas d’école. Elle a attaqué la procédure de saisie immobilière à travers le mécanisme C.C.U et, ce faisant, a découvert – pour employer des termes simples – que la justice américaine est toujours en faveur des multinationales. Ce qui n’est pas étonnant, vu que 99% des lois se rapportent à la propriété privée… ou au commerce. En avançant prudemment, l’OPPT arriva à la conclusion que les entreprises privées opérant sous le couvert des gouvernements souverains et des systèmes financiers se rendaient coupables de trahison envers les habitants de cette planète en l’absence de toute information connue, volonté et consentement express de leur part. Le rapport final de cette investigation se trouve ici . Et en l’espèce, … pour saisir le « système », les administrateurs du Trust OPPT ont tendu un piège en utilisant la structure légale qui leur était fournie PAR le « système » lui-même.Comment les administrateurs OPPT sont-ils arrivés à la saisie ? L’OPPT est géré par des administrateurs Caleb Skinner, Hollis Randall Hillner et Heather Ann Tucci-Jarraf. L’OPPT a été créé lorsque les administrateurs se sont associés – et ce faisant ont renoué – avec le Trust intégré dans les termes de la Constitution originale des Etats-Unis de 1776, laquelle constitution, fut abandonnée lorsque le gouvernement des Etats-Unis fut transformé en Multinationale Gouvernementale en 1933. L’OPPT a ensuite associé chaque individu de la planète à cette structure de Trust en tant que bénéficiaires de ses titres et propriétés, et l’a désigné « le Peuple Unique, Créé par le Créateur ». Ce faisant, les administrateurs créaient un Trust, dans le cadre légal qui a des droits supérieurs à quelconque partie – le Trust entre le Créateur et les « Êtres existants » de la Terre. Les « Êtres existants » sur Terre sont les bénéficiaires du Créateur en tant que garants des manifestations du Créateur sur Terre. Juridiquement parlant, il ne peut y avoir de proclamation supérieure à celle du One People’s Public Trust … exceptée celle émise par le Créateur lui-même. Les ressources de notre planète – spécifiées dans les actes du C.C.U. comme étant l’or et l’argent mondial – ne peuvent de ce fait être détenues, vendues contre rémunération, comptées sous forme de ‘salaire’ pour nous rendre esclaves, ou être épargnées afin de créer de la pauvreté ou déposséder. Sous l’OPPT, nous sommes tous actionnaires de titres. Les ressources de notre planète nous appartiennent dorénavant à chacun à parts égales. C’est notre droit de naissance. Maintenant c’est la loi.Entre 2011 et 2012, les administrateurs ont déposé une série d’investigations complexes au C.C.U. au nom de ses bénéficiaires. Les détails de ces investigations de l’OPPT au C.C.U. peuvent être consultés sur leur site : http://peoplesstrust1776.org/. Attention : c’est une lecture juridique dense destinée à un enregistrement et une divulgation légale officielle. Ce n’est pas destiné à la communication de poursuites de l’OPPT contre des tiers ou leurs conséquences sur le public. Cependant les administrateurs travaillent directement avec la collectivité de ‘médias alternatifs’ pour être sûrs que le public reçoive une information précise, claire et adéquate. Pour résumer ces documents :En l’espèce, les grandes entreprises multinationales, les gouvernements et les banques ne font qu’un, « Une Commission d’enquête et une instruction » ont été déposées à l’encontre « du débiteur », une entité juridique créée via le mécanisme C.C.U. régit par le Code d’Enregistrement des sociétés. Le dépôt de plainte stipule que le débiteur a « en toute connaissance de cause, volontairement et intentionnellement commis des actes de trahison  » en « possédant, faisant fonctionner, aidant et encourageant des systèmes monétaires privés » et « en faisant fonctionner des systèmes d’esclavage envers … des citoyens sans les informer, contre leur volonté et leur consentement ». Les dossiers de procédures de C.C.U. sont des données publiques, et suivent les mécanismes de procédures juridiques classiques. Si une entité légale fait l’objet d’une plainte, la personne morale (dans ce cas le «  débiteur ») a le droit de la contester. Si celle-ci n’est pas en mesure d’en apporter la preuve contradictoire ou, n’est pas reçue dans un délai imparti, il en résulte un jugement par défaut, suivi par l’application du verdict. La conséquence est, la cessation immédiate d’activité de cette entité légale, dans le cas présent, au motif qu’elle a été incapable d’apporter la preuve contraire des charges de trahison démontrées par l’OPPT. Le plus important ici, est que le jugement en culpabilité selon le C.C .U. a valeur légale immédiate s’il n’est pas démontré le contraire. Et dans ce cas, les administrateurs de l’OPPT se sont assurés qu’ils créaient une situation juridique dans laquelle les individus et toute entité légale dénommée le « débiteur » n’avaient aucune capacité de démontrer le contraire. Comment ont-ils réussi ? Toutes les charges déclarées d’esclavage et de fraudes sont vraies. Bien sûr, aucune preuve tangible de leur innocence n’a été démontrée.Le « débiteur » est de ce fait coupable de trahison.En dédommagement, les grandes entreprises sont saisies de leurs avoirs usurpés et confisqués,La richesse de notre planète est réaffectée au Trust l’OPPT. Toute dette des multinationales est effacée,Le « système » est définitivement clos. Les archives publiques le prouvent,Les dépôts et déclarations enregistrés au C.C.U. font office de Loi Internationale Selon les clauses même du système, celui-ci n’existe plus. Nous sommes libres !! Cliquer ici pour lire le communiqué de presse de l’OPPT du 4 février 2013.

                        La page contenant le communiqué de presse du 4/2/2013 a été censurée...


                        • liberlog liberlog 7 janvier 2015 10:49

                          Écrivez un article. Il s’agit juste de se mettre à la place de celui qui va lire.


                        • lloreen 7 janvier 2015 10:38

                          La république française est une entreprise gouvernementale inscrite auprès de la SEC américaine.La preuve ici.

                          UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                          Non-registered name or business unit
                          LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                          CountryFrance WCountry code241
                          Post office box number

                          Post office box town

                          Telephone number

                          Fax number

                          Name primary executive
                          WActivity (SIC)9199

                          • lloreen 7 janvier 2015 10:41

                            Ces entreprises gouvernementales sont enregistrées auprès de la SEC américaine (securities and exchange commission).

                            http://www.sec.gov/cgi-bin/browse-edgar?action=getcompany&SIC=8888&owner=exclude&match=&start=0&count=40&hidefilings=0

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès