Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les cartes de crédit, pire que des shylocks

Les cartes de crédit, pire que des shylocks

Posséder une carte de crédit peut offrir certains avantages. Mais n’oubliez pas que les banques sont là pour faire de l’argent. Les petits caractères dans l’entente que vous avez signée avec la banque avantagent toujours la banque.

Vous faites des achats sur votre carte de crédit, vous recevez votre compte à la fin du mois, vous le payez au complet et vous ne payez rien en frais d’intérêt. Ça, c’est la partie plaisante d’une carte de crédit.

L’histoire d’horreur commence au moment où vous ne payez pas votre carte de crédit au complet. On prend l’exemple où vous avez acheté pour 500 $ dans le mois. Vous n’avez pas l’argent pour payer au complet, vous ne pouvez verser que 400 $. Il reste un solde de 100 $. Dans votre tête, vous pensez que vous allez payer des intérêts juste sur 100$ à un taux de 19 % par année. Oubliez ça.

La compagnie de crédit vous charge des intérêts sur le 500 piastres au complet, et ce rétroactivement à partir de la date d’achat. Vous payez des intérêts sur un montant cinq fois plus élevé que ce que vous venez d’emprunter. Ce n’est plus du 19 % par année, c’est rendu à du 95 % par année. Passé 60 %, c’est un taux usuraire (du shylocking).

Mais il y a pire encore. Trois jours après avoir payé votre 400 $, vous recevez de l’argent. Vous payez la balance de votre solde, soit 100 $. Dans votre tête, les intérêts arrêtent là. Bien non. Les intérêts continuent à courir jusqu’au prochain état de compte. Vous payez des intérêts sur de l’argent que vous ne leur avez même pas emprunté !

La morale de cette histoire : une carte de crédit, ça s’utilise si vous avez la capacité de la payer au complet quand vous recevez votre état de compte.

La morale de cette morale : si vous êtes toujours pris avec un solde sur vos cartes de crédit, il existe différentes ressources pour vous aider à vous en sortir. Entre autres les associations coopératives d’économie familiale (ACEF).

UN BON CÔTÉ DES CARTES DE CRÉDIT

Malgré le fait que je soutienne fermement qu’une carte de crédit n’est pas un outil de financement sur lequel on devrait laisser traîner des soldes impayés, il y a tout de même un avantage important à payer ses achats sur carte de crédit.

En utilisant votre carte de crédit, si vous n’avez pas reçu les services promis par le marchand, vous appelez le service à la clientèle de votre compagnie de crédit et vous pouvez faire annuler l’achat. Votre compte sera crédité et ce sera la responsabilité du marchand de prouver que vous avez reçu les services achetés. C’est beaucoup plus facile que de demander à un marchand un chèque pour remboursement, une fois la transaction complétée.

Une carte de crédit, dans la mesure où l’on paye intégralement le solde en recevant son compte, permet au consommateur de garder un pouvoir vis-à-vis du marchand. N’hésitez pas à faire appel à l’Office de protection du consommateur ou à l’ACEF (Association coopérative d’économie familiale) si vous éprouvez des difficultés.

http://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/08/quoi-faire-si-vous-perdez-votre-portefeuille/

http://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/02/quand-notre-argent-disparait-de-la-circulation/

http://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/02/mes-cartes-de-credits-et-mes-vacances/


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • farzteo 9 avril 2008 12:26

    J’ai + de 40 ans, 3 enfants, et n’utilise aucun outil de paiement, ni cheque ni carte, de l’espece rien que de l’espece depuis toujours et aucun souci d’interet à payer ni de tentation de surconsomation car lorsque je fait mes course, j’ai 100 euros en poche alors je compte, vas falloir arriver à la caisse avec un peu moins pour passer. Là vraiment je fais des économies et je ne consomme pas "bêtement". Je suis conscient de faire certains "sacrifices" quand à mon confort personnel, mais je l’ai toujours fait passer après mes idéaux, et puis sans sacrifices personnel, rien n’avance.

    Je n’ai même pas de carte de retrait, je vais au guichet, il me font une ou 2 cartes provisoires et je vais au distributeur. J’ai vraiment l’impression d’emmerder le monde capitaliste par ce genre d’action, j’en suis même convaincu.

    Les outils de paiements sont là aussi pour ammener doucement la dématérialisation de la monaie, un plan horrible déjà commencé au japon.


    • Ronfladonf Ronfladonf 9 avril 2008 13:02

      Je peux vous dire qu’en faisnat celà vous n’avez que l’impression d’emmerder le monde capitaliste en faisant cela.

       

      Par contre il est vrai qu’à priori (à moins d’avoir un conseiller peu scrupuleux, cf. Il y a quelques années une affaire concernant le Crédit agricole dans la petite ville de Montbard en Cote d’Or) vous évitez ainsi le découvert. Mais il me semble depuis peu que le retrait au guichet peut être facturé à concurrence de 2€ par retrait environ (à vérifier)


    • roOl roOl 9 avril 2008 14:10

      C’est un peu pingre comme methode.

      En plus, quand je demande mon salaire en liquide on me regarde bizarement.

      Sans compter le fait qu’intenet permet a tout moment de consulter ses comptes, et donc d’eviter le decouverts...

       


    • gecko gecko 9 avril 2008 16:03

      et sinon vous ne payez pas tout en or au cas ou la valeur factice de la monnaie ne serait plus assurée ? m’enfin si tout payer en cash vous permet de vous y retrouver plus facilement pourquoi pas... vous pourriez avoir le même comportement avec une carte de crédit, suffit de savoir gérer son argent...


    • farzteo 10 avril 2008 08:07

      Justement, payer en espece est la meilleur façon de gérer l’argent, pas d’accident/tentation possible. quand au retrait au guichet Ronfladonf, il est gratuit chez moi (CMB) et heureusement encore.

       

      roOl, consulter internet est payant, encore une forme de racket que j’evite.

       

      Je pense que vous n’avez pas idée de ce qu’est le sacrifice, vous êtes comme ces écolos qui scandent leur slogans verts d’une voix et sorte leur tél. portable dernier modèle de l’autre. Il faut savoir faire le tri dans la conso, entre le vital et le reste, le petit confort perso qui bousille tout inexorablement.


    • Zanini 9 avril 2008 12:50

      Ce genre de comportement predateur des banques est en train de se retourner contre elles.La grosse crainte aux Etats-unis est que la crise des subprimes s’étendent aux organismes banquaires qui gerent les cartes de crédit.Des dizaines de millions d’americains consomment plus qu’ils ne gagnent, si le phénomene s’étend (et les signes pointent dans cette direction) cela pourrait bien atteindre l’ampleur de la crise des subprimes voir la dépassée.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 9 avril 2008 12:53

        Bonjour,

        La carte de crédit sous entend, quand vous payez en complet, que c’est l’ordinateur central qui travaille tout seul à la banque, concluant vos relevés et même fermant les enveloppes. Dans ces conditions optimales, la banque devrait quasiment se passer de personnel.

        Alors, comment expliquer qu’avec une moyenne de dix employés par agence, ce qui est le cas dans ma ville, et vu les deux mille six cent agences de la Société Générale, qui sont les cent mille autres personnels dans ce total vertigineux de cent vingt cinq mille employés... ?

        De votre claire explication je fais ce rapide raccourci comme quoi, les clients qui font appel à leur découvert sont particulièrement grèvés de taux excessifs au profit d’une quantité de personnels chargés de les réinvestir dans les îles paradisiaques d’outre mer, tout en dégrèvant ces investissements de l’impôt... 


        • Lisa SION 2 Lisa SION 10 avril 2008 05:46

          Bonjour,

          La dernière fois que j’ai utilisé ma carte bancaire pour téléphoner, alors que la commuication affichait trente centimes, mon relevé déclarait un débit de cinq euros...Qui sont ces voleurs qui sifflent sur ma tête...et comment me retourner pour quatre euro, soixante dix... ?


        • WOMBAT 9 avril 2008 13:12

          Le jour où vous verrez écrit en toutes lettres au fronton de votre agence bancaire " SOCIETE PHILANTHROPIQUE", alors, ce jour là, vous nous pondrez un article, sinon à quoi bon enfoncer les portes ouvertes, voire découvrir avec stupéfaction l’existence de l’eau tiède...


          • ze_katt 9 avril 2008 14:10

            Peut être parce qu’on lance les jeunes dans la vie active sans leur enseigner un minimum de bonne gestion familiale ?


          • gecko gecko 9 avril 2008 15:58

            tout a fait d’accord et puis quand on sait pas compter on se fait aider, bouhh les gros méchants banquiers et bien gardez votre argent sous votre sommier et quand vous aurrez a payer 500 et que vous aurrez seulement 400 et ben vous irez taper à la porte de votre voisin pour qu il vous les prête et il vous répondra peu etre qu il ne vous fait pas confiance et que vous pouvez toujours courrir... je rève ! et puis d’abord ce ne sont pas les petits découverts qui font vivre une banque !


          • Rosemarie Fanfan1204 9 avril 2008 19:11

            Wombat,

            1/ pourquoi voulez-vous qu’une banque soit une entreprise philantropique ?? c’est une entreprise. De services.

            2/ En France l’absence de transparence ne permet pas de faire payer le juste service au juste prix. Il ne faut pas oublier que la gestion d’un compte a un coût (et oui LS), l’envoi d’extraits de compte et la confection de chéquier aussi.

            Les américanophiles (si si il y en a), savent qu’outre Atlantique, la couleur est annoncée. Tel service, tel prix.


          • delicemetis 9 avril 2008 14:50

            je ne vois pas l’interet de l’article...

            Une carte de crédit, ca porte bien son nom, c’e’st pour faire des crédits...

            Et un crédit c’est d’origine une arnaque...


            • chiktaba 9 avril 2008 16:05

              Il faut indiquer que le systeme bancaire au Canada (et principalement le fonctionnement de la carte de credit), est bien different de la France. Il est similaire aux americains, c est a dire que la carte de credit est a payement differe et completement separe de votre compte courant.

              Tout est fait pour encourage l utilisation de la carte de credit (le nombre d operations sur le compte courant est tres limite et coute vite cher), si on veut emprunter (achat d une voiture ou d une maison), on demande un historique de credit (en gros que vous soyez capable d emprunter et de rembourser, donc d utiliser votre carte de credit). Si par exemple vous ne fiates que payer enb liquide, on en vous pretera pas d argent.

              Il s en suit que ce fonctionnement n est pas toujours clair, qu il est facile de se faire pieger et de payer des interets. Ca m est arrive quelque fois en arrivant et c est assez desagreable.


              • sobriquet 9 avril 2008 16:20

                Article informatif, clair, précis, direct et objectif. Que demander de plus !? Merci !


                • xa 9 avril 2008 18:38

                  Il y a une chose qui n’est pas précisée dans l’article, et qui, après avoir lu les premiers commentaires, induit en erreur. L’auteur n’y est pour rien, mais cela suffit, vu de ce cote de l’Atlantique, pour donner une mauvaise signification à cet article.

                   

                  L’article porte sur les Cartes de CREDIT, terme improprement utilisé en France pour désigner les cartes BANCAIRES ....

                   

                  Nuance sémantique ? Pas du tout. Nuance fondamentale !

                   

                  Pour les français qui n’auraient pas vu la différence :

                  - une carte de CREDIT : c’est les fameuses carte avec réserve d’argent disponible, les cartes associées à un crédit revolving, que la plupart des grandes chaines commerciales, ainsi que certaines sociétés de prêt, proposent. Ces cartes c’est rigoureusement comme si vous preniez un crédit revolving pour remplir votre compte et que vous payez en chèque ou en liquide en utilisant cet argent. Dans ces cartes, donc, celles des magasins ou encore la fameuse carte verte très utile quand on voyage beaucoup parce qu’elle, au moins, elle passe vraiment partout.

                  - une carte BANCAIRE par contre n’est pas associée à une crédit. Elle prélève sur votre compte directement, ou en différée à date fixe pour les cartes à débit différée. S’il n’y a pas l’argent sur votre compte, c’est comme pour les chèques : découvert + agios + éventuel signalement à la Banque de France. Là, on trouve les cartes nationales proposées par les banques françaises (débit immédiat, débit différée, et avec autorisation systématique = vérification du solde du compte), et les cartes internationales V.... / M....... / P.... / G... / M.... P.... (vu les dernières décisions de justice, je ne cite plus de marque) pour les internationales.

                   

                   

                  La différence est importante, et il faut la garder à l’esprit si par hasard vous ouvrez un compte en France et que vous venez d’un pays qui traditionnellement propose des cartes de crédit, ou au contraire venant de France si vous allez dans un pays qui ne proposent que des cartes de crédit, ou aussi des cartes de crédit.

                   

                   


                  • HELIOS HELIOS 9 avril 2008 19:00

                    Les cartes de "credit" des grands réseaux (visa, MC...) sont des contrats passés entre un organisme qui vous offre l’acces a un reseau (de distributeurs et de commerçant), parfois des avances de caisse (différé, credit revolving dont les taux sont variables) .... et vous même le "porteur".

                    Vous pouvez alimenter le "compte" (c’est a dire le contrat) de votre carte de manière automatique ou manuelle, a partir de votre compte courant ou de n’importe quel autre compte. Jamais il n’y a confusion entre le comptre de votre carte et votre compte courant, même si le pensez, parceque les relevés arrivent sur la même feuille.

                    En France, l’option "credit" d’une visa ou d’une MC n’est pas automatique, hormis le debit différé si vous l’avez accepté, mais il porte au maximum sur un mois. C’est ce que les banques en général vous proposent. Il existe des reseaux comme la S2P (Pass Carrefour, par exemple) qui vous donnent une carte bleue visa assortie d’un credit revolving... et vous remarquerez que l’approvisionnement de la carte se fait a partir d’un compte en banque d’une autre banque.

                    Les paiements effectués, dans le cadre normal de l’usage de la carte ne fonctionnent pas comme le dit l’auteur, même aux USA/Canada. l’unité de compte pour les interêts est le jour, et donc les intérêts son calculés sur la durée exacte du credit, au taux correspondant, avec diverses frais complémentaires possibles mais pas obligatoires comme une commission de d’’engagement (due a chaque achat a credit) a l’aquelle peut se rajouter periodiquement une commission supplementaire de prolongation, et enfin, une commission sur le solde(remboursement) du credit.... l’exemple de l’auteur est faux dans la mesure ou c’est different de faire 4 achats de 100$ et 1 achat de ce même montant pour le calcul des frais.... de même qu’il est different de rembourser manuellement en courant de mois (dans ce cas les interêts sont inferieur, que d’attendre le prelèvement automatique de la mensualité, qui se fera sur toute la periode d’avance).

                    En clair,, si vous n’avez pas bien suivi, je vous confirme que l’auteur n’a pas tout compris dans le fonctionnement de son compte bancaire et de sa carte et que les options qu’il a choisi (ou qu’on lui a choisi) sont mauvaises. Je luis conseille de se rendre dans l’agence bancaire la plus proche ou il pourra rencontrer un banquier (pas un employé) et discuter avec lui pour obtenir (en même temps que la domiciliation de son salaire, oui, oui aux USA il faut insister) une carte de credit qui a des règles de fonctionnement normales...

                    Si vous n’aimez pas les banques, vous pouvez toujours aller chez wall mart et demander une visa pre-paid, vous ferez quasiment la même choose qu’avec les autres cartes... et vous n’aurez aucun interet a payer, puisque vous l’aurez chargée avant (ce système est peu connu et peu utilisé en France)

                     


                    • chmoll chmoll 9 avril 2008 19:18

                      c comique dans une banque (n’importe laquelle) vous avez un type ou une dame qui se dit conseiller commercial (e) enfin qui se donnent des grades

                      en fait ils ne font que vendrent des produits

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès