Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les chantres de l’escrocnomie

Les chantres de l’escrocnomie

Les chantres de l’escrocnomie sont unanimes, les marchés boursiers sont haussiers, et les abimes de 2009 de mauvais souvenirs à oublier.

Les plus prudents cherchent les obligations privées, une odeur de soufre se dégageant des dettes souveraines.

Fidèles à eux mêmes les grands timoniers de l’économie et de la finance, en quelque occasion que ce soit, affirment que le plus dur est passé grâce à leurs plans de relance. Ils pourront se réunir autant qu’ils le peuvent pour échanger leurs certitudes, la somme des convictions ne font pas une vérité !

Le résultat des plans de relance occidentaux est même calamiteux. Ils n’ont réussi qu’à transformer les dettes privées en dettes publiques. Il est IMPOSSIBLE de ne pas aller vers une catastrophe quand la croissance du PIB d’un quelconque pays, est inférieur à celle de son endettement.

La gestion calamiteuse de la dette souveraine de la Grèce, ressemble à s’y méprendre aux prémisses de la crise du subprime de 2007. L’offre offerte par l’Europe est un « subprime international », et de plus un blanc-seing offert aux banksters que l’on laisse spéculer sur les CDS !

Pire, la Grèce n’offre pas de collatéral en échange de ces sommes et l’évolution de son PIB ressemble à une peau de chagrin… Il manquerait plus que l’offre soit packagée et revendue aux quatre coins du globe pour accentuer l’ironie de la situation.

Nos chers gouvernants ont le chic pour répondre à une crise par un élément, à l’origine même de la crise, portée à une échelle bien plus importante encore que son original… que l’éscrocnomie reparte, comme le pense les ânes à listes, inévitablement l’inflation repartira à la hausse. Comment fera à ce moment un pays qui a emprunté à un taux variable, comme la Grèce sous la pression du gouvernement Allemand ? (1)

Certains s’imaginent que le rôle de Cassandre est un plaisir. Pour une fois, je vais l’abandonner à la BRI, qui n’est pas du genre à plaisanter : les avertissements de la BRI ( la banque centrale des banques centrales située en haut de la pyramide) concernant un crash obligataire sont toujours à prendre très au sérieux ...

Sovereign debt crisis at ’boiling point’, warns Bank for International Settlements

The Bank for International Settlements does not mince words. Sovereign debt is already starting to cross the danger threshold in the United States, Japan, Britain, and most of Western Europe, threatening to set off a bond crisis at the heart of the global economy.

"The aftermath of the financial crisis is poised to bring a simmering fiscal problem in industrial economies to the boiling point", said the Swiss-based bank for central bankers — the oldest and most venerable of the world’s financial watchdogs. Drastic austerity measures will be needed to head off a compound interest spiral, if it is not already too late for some.

Les marchés boursiers ont bâti une reprise sur l’illusion et le mensonge. Les capitaux sont obligés de se déplacer vers la dernière espérance de profit. les obligations de résultats auxquelles sont soumis tous les gérants de fonds a joué un rôle non négligeable dans ce rebond. La méfiance et les rendements offerts par les bons d’États est un deuxième levier. L’incroyable remontée des indices aura un prix, il est curieux que les escrocnomistes ne voient rien arriver. Ce sont presque 40 millions d’américains qui ne mangent que grâce aux tickets alimentaires, elle est belle la reprise !

Préparez-vous à la deuxième vague.

Ne pas avoir placé une partie de son patrimoine en métal précieux depuis une décennie, est déjà une erreur, si un krach advenait sur les dettes souveraines, il y a fort à douter qu’il existe un meilleur parachute............et surtout méfiez-vous de l’or en papier(2)

 

  1. http://denissto.eu/forumv3/viewtopic.php?f=4&t=3818#p24025

  2. http://denissto.eu/forumv3/viewtopic.php?f=19&t=3812&start=0

 

Denissto


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 14 avril 2010 09:47

    Le pouvoir est dans les mains des financiers et des médias. Le politique est leur Vizir. Le reste c’est du divertissement.


    • charlesmarc 14 avril 2010 09:58

      Merci pour votre article, ce fut une bonne lecture.
      Que pensez-vous de cette annonce :
      http://www.huffingtonpost.com/2010/04/13/the-fourteen-banker-anony_n_534820.html?view=print

      qui pointe vers ce blog : http://thefourteenthbanker.wordpress.com/

       ?


      • finael finael 14 avril 2010 10:54

        Bien sûr, ce que vous dites est intéressant, mais je crains que la « prochaine vaguer », ou encore la suivante, ne déclenche quelque chose de bien pire que ça.

        Il y a une telle coupure, un tel fossé, entre nos zélites et le peuple que les premiers ne voient plus la marmite sous pression.

        Ils sont persuadés qu’à force d’avoir divisé « le peuple » : jeunes contre vieux, « fonctionnaires » contre « privé », « français de souche » contre immigrés, « patrons » contre employés, ils sont bien à l’abri dans leurs quartiers réservés, leurs paradis fiscaux et autres niches.

        Mais quels que soient les boucliers, les « bouche-trous » rafistolés à la hâte, un jour tout cela va exploser. Sans idéal, fut-il factice, sans leaders, sans moyens d’expression, c’est un chaos sanglant et ultre-violent qui pointe son nez.

        Et ça, c’est mauvais pour tout le monde !


        • millesime 14 avril 2010 19:06

          à court terme la mauvaise solution d’intégrer l’argent du FMI (qui est aussi l’argent de la zone euro) sera retenue.
          Solution mauvaise car donnant aux USA et au Royaume Uni un moyen d’avoir un impact sur la gouvernance de la zone euro, ce qui est exactement une des raisons pour lesquelles elles ont commencé cette guerre contre l’euro il y a quelques mois.
          Une guerre monétaire globale a commencé, avec Washington et Londres essayant de défendre leur monnaie contre les nouveaux venus que sont l’euro et le yuan..
          http://millesime.over-blog.com


          • BA 14 avril 2010 20:56

            Mercredi 14 avril 2010 :

            A 18H00 (16H00 GMT), le taux de l’obligation d’Etat grecque à 10 ans est remonté à 7,034 %, contre 6,815 % mardi vers 16H00 GMT, et le « spread » (différentiel avec le Bund allemand à 10 ans) s’est rapproché des 400 points de base, en s’établissant à 390 points contre 367 la veille.

             

            http://www.romandie.com/infos/news/201004141858040AWP.asp

             

            Lundi 12 avril : le taux de l’obligation grecque à 10 ans était de 6,637 %.

            Mardi 13 avril : le taux de l’obligation grecque à 10 ans était de 6,815 %.

            Mercredi 14 avril : le taux de l’obligation grecque à 10 ans était de 7,034 %.

            En clair :

            la Grèce doit emprunter à des taux d’intérêt qui augmentent de plus en plus.

            La Grèce se surendette de plus en plus.

            La Grèce va se déclarer en défaut de paiement.

            La zone euro va exploser.


            • candide candide 14 avril 2010 21:09

              @BA

              "La Grèce va se déclarer en défaut de paiement.

              La zone euro va exploser."

              Faut il en pleurer ou en rire ?


            • charlesmarc 15 avril 2010 10:17

              la Grèce comme vous dites, le Portugal aussi ... mais surtout la Grande Bretagne : attendons les élections, quand les langues pourront se délier un peu. Il y aura alors matière à passionnantes discussions.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès