Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les comptes ne sont pas bons !

Les comptes ne sont pas bons !

L’argent que collecte l’Etat, celui de nos impôts, est-il bien utilisé ?

On peut en douter.

Après le « paquet fiscal » de 15 milliards, que Sarkozy a généreusement distribué aux plus nantis, la cour des comptes montre du doigt les mauvais comptes du ministère du budget.

En effet, elle constate une différence de 14 milliards entre la réalité, et les comptes avancés par le Ministère.

A l’évidence, le calcul fait par le gouvernement tente de masquer une cruelle évidence, afin de faire baisser artificiellement le montant de l’inflation.

Mais les réalités sont têtues, l’inflation gagne du terrain.

L’Etat pratique la même logique avec le nombre de chômeurs.

Afin de le réduire, il durcit les conditions d’acces au chômage, rayant des cadres les chômeurs qui refusent deux emplois, sous certaines conditions.

Il sort aussi des listes ceux qui ont raté un rendez vous.

Mais les chômeurs sont toujours là.

Revenons aux finances.

Ce gouvernement se montre extrêmement dépensier, à l’instar de rachida Dati. Son budget se monte à 200 000 € depuis mai 2007, elle a demandé une rallonge de 70 000 € pour finir l’année.

Le gouvernement lui même, tout en prônant la rigueur, ne donne pas l’exemple.

Son budget, depuis l’accession au pouvoir de Sarkozy a été multiplié par 3.

Dans le domaine du transport, Sarkozy avait promis la veille de son élection de financer la remise en état de 30.000 km de voies.

La réalité est tout autre : depuis 2006 l’état aurait du verser 370 millions supplémentaires à RFF (réseau ferré de France), 155 millions ont seulement été versés.

Pire, le gouvernement a profité du plan de sauvetage des voies ferrées pour réduire d’autres ressources. Ainsi RFF a été privé de 527 millions de recettes.

Pour bien enfoncer le clou, l’état a privé RFF en deux ans de sa subvention de 177millions d’euros.

Dernier détail et non des moindres, l’Etat a obligé RFF de vendre une partie de son patrimoine, pour éponger une partie de sa dette (27 milliards), mais la répartition du bénéfice de la vente est pour le moins originale :

jusqu’à 350 millions de recette, tout va dans les caisses de l’état.

Comme la vente a rapporté 362 millions, RFF n’a donc reçu que des fifrelins.

Résultat, la liste des lignes à l’abandon continue de s’allonger : encore une promesse qui déraille.

(à lire l’ article d’Hervé Lifran, Canard Enchaîné du 4 avril 08)

Pour finir le tableau, l’Etat a décidé de payer un député non réélu pendant 5 ans, ce qui va nous coûter plus de 400 000 €.

Ce choix a été voté par la droite et la gauche.

Auparavant cette période était de 6 mois.

A la fin des 5 ans, les députés recevront à vie 20% de leur salaire, soit 1390 € par mois.

Les députés bénéficiaires de ces largesses ne sont tenus a aucun engagement : ni recherche d’emploi, ni visite mensuelle a l’ANPE.

Cette information passée inaperçue a tout de même était donnée dans le Canard enchainé le 7 février 2007.

Quand au Prez, après s’être généreusement augmenté de 206%, on a appris qu’il continuait de percevoir son salaire de ministre de l’intérieur, le cumulant avec celui de président. Au total 11500 €.

Çà commence a faire mauvais genre dans un pays en faillite, a qui on demande de travailler plus, et qui gagne moins.

Dernier gachis financier, pour prouver qu’il travaille à notre pouvoir d’achat l’état vient de lancer une opération de communication qui va nous couter 4,3 millions d’euros.

Qui a oublié que l’endettement de la France est passé de 200 milliards d’euros en 1987 à 1200 milliards en 2007 ?

Car comme disait un vieil ami africain :

« Quand les éléphants se battent, c’est l’herbe qui soufre ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • sisyphe sisyphe 28 juin 2008 12:54

    Houla !

    Ca va pulluler des friedmaniens, qui vont ergoter sur les 15 milliards du paquet fiscal : les JPC 45, Donino, Peripate et consorts ; tous ceux qui sont pour la disparition de l’état, et les mains libres au marché, à sa main invisible d’étrangleur des pauvres, les chantres du "libre-échange" (qui n’est libre que pour ceux qui ont quelque chose à acheter ou a vendre, et totalement liberticide pour la trés grande majorité de ceux qui produisent les richesses dont ils ne verront jamais que les miettes), les adeptes du sauve-qui-peut-chacun-pour-soi, les tenants de la loi de la jungle, les petits valets zélés du démantèlement de l’état, les zélateurs de la privatisation du vivant, de la santé, des services publics au profit des voyous du bénéfice à tout prix et des vampires de la spéculation sans frein ; bref, l’éternelle antienne archaïque des néocons et des vrais cyniques...

    Bon courage et bon week-end !


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2008 16:38

      Sisyphe,

      je m’attend en effet a quelques effets collatéraux, mais comme je crois que toute vérité est bonne à dire,

      tant que les commentaires sont constructifs,

      ou drole que le tien,

      il n’y a pas de soucis à se faire.


    • Fred 28 juin 2008 19:13

      Justement puisque vous semblez pouvoir prouver que les 15 milliards vont UNIQUEMENT aux riches, pourriez vous le prouver, ou meme la majorite de ces 15 milliards ? Merci pour votre reponse.


    • jaja jaja 28 juin 2008 20:01

      Voici les 10 mesures phares du paquet fiscal. Cherchez vous-même dans ces 10 entourloupes laquelle concerne les pauvres et on en rediscute. Bon courage !

      http://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/300192962.htm


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2008 20:12

      fred,

      ce qu’on a appelé le paquet fiscal etait fait pour doper les entreprises, et les encourager a se développer, et donc a embaucher,

      manifestement çà n’a pas fonctionné,

      c’est un cadeau qui a servi a rien,

      un autre exemple, plus people, celui la,

      de nombreux artistes s’etait mis a l’abris des impots francais, et s’etaient dis prets a revenir,

      notamment Johnny,

      malgre l’election de son ami, et les cadeaux faits aux nantis, il est toujours en suisse, a ma connaissance.


    • JPC45 28 juin 2008 21:52

      la loi TEPA c’est bien plus que ce que vous dites et surtout vous ne chiffrez pas les mesures..et on arrive pas à 15 milliards


    • gnarf 28 juin 2008 22:38

      Le premier commentaire sous cet article, est un deminage a la limite de l’insulte pour discrediter par avance tous ceux qui commenteraient ces chiffres dans un certain sens.

      L’exemple meme du procede malhonnete. Si un article liberal etait suivi d’un avertissement du genre : "bien entendu vont rappliquer les anciens cocos et leurs lubies marxistes...blablabla" vous ne manqueriez pas de le denoncer.

      En tout cas le marche il a bon dos...il doit a la fois vous faire vivre de vos bouquins et bds et en plus essuyer en permanence vos insultes. C’est ca la boboitude...vivre de la societe de consommation de loisir tout en la detestant, et interdire si possible aux autres d’y acceder.

       

      Etrangleur des pauvres....je t’en foutrais. On peut parier que je suis bien plus pauvre que vous. Baratineur.


    • gnarf 28 juin 2008 22:46

      Le vrai cynique, c’est celui qui vomit le marche toute la journee, et qui vit de la vente de produits 100% marketing, mode et ephemeres, comme une biographie de Stone et Charden.

      Faut vraiment etre gonfle. Je suis liberal mais je n’irais pas jusqu’a profiter de la manne du show bizz, tandis que vous le grand ecart n’a pas l’air de vous gener.

      On appelle ca bouffer a tous les rateliers.

      Un socialiste qui vous defend contre le liberalisme,c’est comme un pretre qui vous defend contre le sexe.Et dans le cas de Sysiphe, c’est un pretre qui a trois maitresses et qui pense sincerement que le sexe c’est une salopperie diabolique.

       


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2008 18:58

      a Gnarf,

      désolé que vous l’ayez pris comme çà,

      je n’ai pas perçu cela,

      en tout cas, merci de rester dans le sujet,

       


    • Fred 30 juin 2008 15:51

      "Voici les 10 mesures phares du paquet fiscal. Cherchez vous-même dans ces 10 entourloupes laquelle concerne les pauvres et on en rediscute. Bon courage !

      http://www.lesechos.fr/patrimo..."

      n’inversons pas les roles, prouvez moi que l’ensemble de ces mesures ne concernent QUE les riches sachant que les heures sup coutent la moitie et qu’aux dernieres nouvelles seuls les non cadres font des heures sup.


    • Fred 30 juin 2008 15:59

      "fred,

      ce qu’on a appelé le paquet fiscal etait fait pour doper les entreprises, et les encourager a se développer, et donc a embaucher,

      manifestement çà n’a pas fonctionné,

      c’est un cadeau qui a servi a rien,

      un autre exemple, plus people, celui la,

      de nombreux artistes s’etait mis a l’abris des impots francais, et s’etaient dis prets a revenir,

      notamment Johnny,

      malgre l’election de son ami, et les cadeaux faits aux nantis, il est toujours en suisse, a ma connaissance."

      Vous ne repondez pas a ma question. Comme je l’ai dis de multiples fois on peut discuter de l’utilite de ce paquet pour lequel je ne suis pas sur non plus. Par contre il faut arreter avec la demagogie de dire qu’il ne concerne que les riches car c’est faux. La mesure phare, c’est les heures sup ; celles-ci ont ete largement utilisees, reste a savoir si cet argent reinvesti dans l’economie aura un quelconque effet.

      Les riches ont raison de vivre a l’etranger, pourquoi se faire prendre plus de 50% de son argent ; il ne suffit pas de scander le mot solidarite pour faire de la fiscalite une quelconque justice. C’est facile de reclamer une imposition importante sur les riches comme si vous etiez responsables de leur succes. Autant je suis pour que l’on cherche a passer une loi internationale pour taxer les profits boursiers de facon plus elevee et ainsi eviter les paradis fiscaux, autant je trouve debile de prendre 50% et plus de quelqu’un sous couvert de solidarite. Les gens devraient etre encourages a entreprendre, au lieu de ca en France on encourage a tous devenir des employes voir des fonctionnaires et la fiscalite fait fuir ceux qui entreprennent.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2008 16:09

      a Fred,
      bien sur,
      sauf que je ne vous suit pas dans votre analyse,
      je pense que les 35 heures sont une bonne idée.
      des l’instant ou il n’y a pas de travail pour tout le monde, pourquoi ne pas partager le travail a plusieurs, afin de ne laisser personne au bord de la route,
      sarko prétend qu’il faut travailler plus pour gagner plus,
      la réalité est que meme en travaillant plus aujourd’hui, on gagne moins.
      la faute n’est pas seulement imputable au prix du baril de pétrole.
      en effet, pour celui ci, les chiffres aussi sont tétus : comme on le paye en dollars et que celui ci est très faible par rapport à l’euro, on devrait payer le pétrole moins cher.
      mais l’état qui préleve pres de 80 % de taxes sur le gazoil profite de la situation, et engrange des bénéfices qui ne profiterons pas aux plus défavorisés.

      je vous invite a découvrir un article que j’avais écrit il y a qq temps :
      "travailler nuit gravement à la santé".


    • Fred 30 juin 2008 16:51

      Sauf que le travail ne se partage que s’il est identique. Regardons une entreprise de 9 personnes avec 1 patron, 1 secretaire, 2 commerciaux, 3 ingenieurs et 2 techniciens. En passant a 35h, l’entreprise vient de perdre 4x9=36 heures soit suffisamment pour embaucher une autre personne pour remplacer la perte de productivite. Vous embaucher quel type de personne, une secretaire ? surement il n’y a pas du boulot pour deux secretaires, 1 commercial ou 1 technicien ce qui ferait 50% de plus de pour ces activites, 1 ingenieur soit une augmentation de 33% alors que vous venez uniquement de perdre 4h de chaque personne soit 12%.

      Ensuite, si vous voulez creer votre entreprise et payer vos salaries au dessus du marche, je ne peux que vous feliciter. Le probleme est qu’il y a trop de monde en France qui a plein d’idee sur le partage et sur comment devrait fonctionner une entreprise mais ces memes personnes attendent que les autres le fassent. 70-80% des patrons votent a droite, devient-on patron parce que l’on est de droite ou vote-t-on a droite parce que l’on est patron ?

      L’etat preleve beaucoup d’impot pour financer l’etat providence. On peut dire ce que l’on veut sur les riches la fiscalite est elevee malgre le paquet fiscal comparee aux autres pays. L’etat n’a pas d’autres choix que d’avoir ces impots eleves si on veut conserver ce systeme mais ca ne durera pas car trop d’inactifs vivent du travail des actifs.

      On s’appauvrit parce que d’autres regions du globe s’enrichissent. Il n’y a jamais eu aussi peu de personnes gagnant moins de 1$/jour que maintenant.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2008 17:21

      Fred,
      votre réaction prouve s’il le fallait encore qu’un mot a disparu sur les trois qui fondaient notre république : c’est le mot "fraternité".
      aujourd’hui l’autre peut crever, pourvu que cela ne nous dérange pas dans notre train-train quotidien de vie,
      je persiste a penser que depuis la nuit des temps l’homme a cherché a se faire remplacer par les machines,
      si l’on considère qu’un ordinateur, une machine outil fait le meme travail que des dizaines de personnes, le produit final se vend toujours au meme prix,
      rien n’empecherait donc un patron de salarier les travailleurs qu’il a fait remplacer par des machines,
      la machine n’a pas besoin de salaire.
      elle doit seulement etre surveillée, parfois réparée...
      avec ces salaires, les travailleurs mis en vacances pourraient rester des consommateurs.
      un économiste allemand en a apporté la preuve.
      voila une bonne méthode pour relancer le pouvoir d’achat.
      mais sarkozy, et la droite ultra libérale n’en a que faire.

      nous sommes lancés a 130 kmh sur l’autoroute de ce progrès : tout au bout il y a un mur, et il est bien trop tard pour freiner.


    • Fred 30 juin 2008 19:40

      "Fred,
      votre réaction prouve s’il le fallait encore qu’un mot a disparu sur les trois qui fondaient notre république : c’est le mot "fraternité".
      aujourd’hui l’autre peut crever, pourvu que cela ne nous dérange pas dans notre train-train quotidien de vie,"

      Je crois que vous seriez surpris si vous me voyez au quotidien. Je pense que ce mot a effectivement bien disparu depuis longtemps, il suffit de se ballader pour voir que chacun essaie de recuperer plus meme si ca se fait sur le dos des autres. Le francais est tricheur par nature et il se plaint que les autres trichent simeplement parce qu’il ne peut pas le faire non plus et la je ne parle pas de classe sociale. Ces 3 mots qui fondaient la republique ont ete mis la pour faire joli mais peu de personne dans ce pays les ont respecte en periode difficile, pendant les 30 glorieuses oui ca a ete facile.


      "je persiste a penser que depuis la nuit des temps l’homme a cherché a se faire remplacer par les machines,
      si l’on considère qu’un ordinateur, une machine outil fait le meme travail que des dizaines de personnes, le produit final se vend toujours au meme prix,
      rien n’empecherait donc un patron de salarier les travailleurs qu’il a fait remplacer par des machines,
      la machine n’a pas besoin de salaire.
      elle doit seulement etre surveillée, parfois réparée...
      avec ces salaires, les travailleurs mis en vacances pourraient rester des consommateurs.
      un économiste allemand en a apporté la preuve.
      voila une bonne méthode pour relancer le pouvoir d’achat.
      mais sarkozy, et la droite ultra libérale n’en a que faire.

      nous sommes lancés a 130 kmh sur l’autoroute de ce progrès : tout au bout il y a un mur, et il est bien trop tard pour freiner."

      Pourquoi un patron va-t-il payer des salaries s’il investit dans des machines ? Quelle va etre la motivation pour lui de monter une boite si en plus d’investir dans de l’equipement il doit continuer a payer des employes qui faisaient le travail de la machine ? Encore une fois montez votre boite et montrez l’exemple, il est toujours facile de dire aux autres comment ils doivent gerer leur business. Quand vous montez une boite, ce n’est pas 35h que vous faites, vous n’avez pas de chomage et c’et votre argent personnel qui part en fumee si ca se passe mal. C’est quand meme bizarre qu’il n’y est pas plus de gens de gauche qui montent des boites car a les ecouter tous les salaries de ces boites seraient surpayes et seraient peu d’heures. On se demande vraiment ce qu’attendent ces personnes.


    • Forest Ent Forest Ent 28 juin 2008 15:59

      Tout cela est vrai et symbolique. J’ai tendance toutefois à penser que les pires gaspillages de l’état n’apparaissent pas facilement dans les comptes :

      Privatisations désavantageuses : ASF, GDF, ...

      Dépenses d’équipement inutiles ou trop chères : "rafales", routes, rails, systèmes d’information, ...

      Subventions et niches fiscales ...

      Opérations foncières douteuses (cf. Carlyle) ...

      Contrats de services prohibitifs, voire fictifs (cf. le "système Balkany") ...

      etc ...

      Je mettrai quand même une petite palme symbolique au fait de remplacer les recettes commerciales de France Télévision par un nouvel impôt. Pour un gouvernement "de droite" qui dit "vouloir réduire le déficit", c’est un gag.


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2008 16:43

        a Forest ent

        effectivement,

        on pourrait même ajouter que le financement prévu pour remplacer la pub sur les chaines publiques, même si une augmentation de la redevance n’est pas à l’ordre du jour, (jugée trop impopulaire en ces temps de baisse du pouvoir d’achat,)

        les mesures envisagées reviendront indirectement a puiser dans le portefeuille des français, que ce soit par une majoration sur les fournisseurs d’acces téléphonique, ou autre, ceux ci répercuteront fatalement l’augmentation sur les consommateurs, donc sur nous.


      • GoustiFruit 28 juin 2008 17:18

        A propos du nombre de chômeurs, est-ce qu’il ne serait pas plus transparent de publier le nombre de travailleurs rapporté à la population ? Ca serait tellement plus simple de calculer chaque mois le nombre d’emplois réellement créés... ou perdus.


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2008 20:15

          Goustifruit,

          pourquoi pas, ce serait une méthode pour mieux cerner la vérité,

          mais on sait déja que les annonces faites par le gouvernement sont loin des comptes présentés par l’inse.

           


        • donino30 donino30 28 juin 2008 20:21

          Enfin un peu de bon sens dans ce monde de brutes smiley +100

           

          D’autant plus que l’information serait on ne peut plus simple à évaluer en dénombrant les déclarations de revenus basées sur, disons, au moins 120j de travail dans l’année pour un individu. Une requête SQL écrite en 2mn ! Mais en faisant ça vous retirez un des jouets préférés de nos dirigeants, qui adorent retravailler les statistiques du chômage pour leur faire dire ce qu’ils veulent entendre... méchant...

           

          Il serait intéressant de savoir pourquoi ce dénombrement n’a jamais été envisagé sous cet angle.


        • Forest Ent Forest Ent 29 juin 2008 01:08

          Parce qu’il y a des gens qui ne souhaitent pas travailler, par exemple mères au foyer, personnes malades ou invalides, rentiers, etc ... Le taux d’inactivité est un indicateur intéressant de l’activité, mais n’est pas formellement équivalent au taux de chômage.


        • donino30 donino30 29 juin 2008 10:35

          On est d’accord Forest, mais il présenterait néanmoins deux immenses avantages sur ce que l’on a :

           

          - Simplicité des chiffres à l’état brut : sans artifices, les évolutions de ce taux auraient à mon avis bien plus de crédit. Aujourd’hui, avec ces histoires de catégorie tout le monde est méfiant et c’est un euphémisme, quand je JT nous annonce avec fierté un chômage à la baisse, non ?

           

          - Comparaison internationales : en l’état, elles n’ont guère de sens, chaque pays redéfinissant sa propre notion du chômage... Par exemple, en Grande Bretagne, une personne en recherche d’emploi mais dont le conjoint travaille n’est pas considéré comme au chômage.

           

          Moi j’aime bien ce genre de proposition.


        • Forest Ent Forest Ent 29 juin 2008 10:52

          Ca se pratique. Par exemple, aux US, les chiffres gouvernementaux sur le taux de chômage sont tellement bidouillés que les observateurs de l’économie l’utilisent marginalement, et regardent plutôt les chiffres bruts de l’emploi secteur par secteur pour essayer de se faire une idée. Ce qui fait que depuis un an certains disent que l’activité croît et d’autres qu’elle décroît.

          Il y a en fait deux sujets différents : l’évaluation de l’activité, et la communication politique autour de cette évaluation.

          Sur le fond, je sais que beaucoup de français en doutent, mais il y a (encore pour l’instant) à l’INSEE et ailleurs des gens compétents, qui sont capables de définir et traiter honnêtement des tas d’indices, et se faire la meilleure idée de la situation. Ils brassent habituellement ces taux d’activité et de chômage, en sachant ce qu’on peut leur faire dire ou pas.

          Et puis il y a le show business. Même si la technique utilisée est irréprochable, quelqu’un comme Sarkozy est capable d’utiliser les chiffres fournis pour leur faire dire ce qu’il veut (un classique : "l’acitivité augmente" alors que le taux d’activité diminue) ou de les modifier s’ils ne lui plaisent pas. Nos gouvernements étant de plus en plus des spécialistes de com, ils n’aiment pas les chiffres réels, et ont tendance à flinguer les porteurs de mauvaises nouvelles. Ils disposent par ailleurs du relais des médias pour noyer le poisson. Il n’y a pas de "bon indicateur", il y a juste des gouvernants honnêtes ou pas.

          La guerre que livre Sarkozy depuis six ans contre toutes les entités administratives comme l’INSEE chargées d’éclairer l’état et à qui on laissait jusqu’ici une certaine liberté d’expression est au choix une grande régression de nos moeurs ou tout au moins son symbole. En tout cas, les "spin doctors" ont pris le pouvoir.


        • donino30 donino30 29 juin 2008 11:19

          Le taux d’emploi de l’INSEE ressemble à l’indicateur dont on parle. Malheureusement, pas moyen de mettre la main sur l’évolution de cet indicateur sur les 10 ou même 20 dernières années... Si quelqun a un lien...


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2008 19:01

          donino,

          on se doute pourquoi ils n’envisagent ce systeme qui serait tellement plus logique,

          aujourd’hui, le but c’est de faire croire que le nombre de chomeurs a baissé,

          que le pouvoir d’achat est reparti,

          tout est dans la communication, ou dans la tentative de bourrage de crane.

          et çà peut marcher. c’est çà le pire.


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2008 19:05

          sans oublier que l’on mélange allegrement ceux qui travaillent a mi temps, a temps partiel, avec tous les autres.

          l’essentiel c’est qu’ils soient sortis du nombre des chomeurs,

          ils sont comptabilisés avec tous les autres travailleurs,

          mais peut-on dire qu’ils gagnent vraiment bien leur vie ?

           

           


        • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2008 16:12

          à goustifruit,
          j’adhere completement à votre analyse,
          sarkozy est en train de phagociter toute l’administration.
          la justice, le service public, les médias, etc...
          il a les dents longues, mais il ne s’en sert pas pour aller chercher le pouvoir d’achat, comme il l’avait promis.
          tout çà va très mal se terminer.


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2008 20:17

          calmos,

          j’ai comme l’impression que vous etes sorti du sujet,

          attention vous allez prendre froid.


        • Forest Ent Forest Ent 29 juin 2008 01:09

          Non, c’est normal, il est comme ça depuis 2007. Les médecins ont prévenu qu’il n’y avait rien à faire.


        • mikaboom 29 juin 2008 09:00

           article bourré de clichés un peu trop politiquement partisans. 

          En vrac, le paquet fiscal ne s’adresse que tres tres partiellement aux plus nantis...(si si regardez de pres).

          Quant à la retraite des députés, je trouve cela tres logique dans la mesure ou pendant tres longtemps et encore aujourd’hui les profils de nos députés étaient aux 3/4 des fonctionnaires en congé qui retrouvaient leur poste s’ils perdaient aux prochaines elections et le 1/4 restant étaient des professions libérales qui pouvaient se permettre de retrouver leur cabinet aux sorties des urnes.

          En venant du privé, un député est face à des risques sont démultipliés pour sa carriere professionnelle.

          Bref, vous etes mignons, sympathiques, chanteur et tout et tout mais il faudrait creuser un peu.


          • donino30 donino30 29 juin 2008 10:56

            Le paquet fiscal favorise avant tout ceux qui travaillent et peuvent faire des heures supplémentaires, le terme "plus nantis" est très mal choisi et inutilement provocateur.

             

            Pour la retraite des députés, votre point de vue se défend mais il faudrait s’assurer qu’elle ne peut en aucun cas se cumuler avec une autre source de revenu, du moins tant que ce cumul n’atteint pas un certain seuil, et là ce n’est pas gagné ! Ne soyez pas si indulgent avec nos députés : le 26 juin dernier, à l’assemblée nationale, un taux record d’absentéisme a été enregistré dans l’hémicycle, pas moins de 93% des sièges étaient vides !!


          • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2008 19:08

            mikaboom,

            j’accepte volontier les critiques,

            mais si vous lisez attentivement l’article ainsi que tous les commentaires, lorsqu’ils sont constructifs, je pense que l’on peut dire, sans craindre de voir gonfler mes chevilles, que la question que j’ai posé devait l’être, et qu’il y a un réel problème.

            même si vous avez l’air de penser le contraire.


          • xa 1er juillet 2008 17:52

            "Pour finir le tableau, l’Etat a décidé de payer un député non réélu pendant 5 ans, ce qui va nous coûter plus de 400 000 €.

            Ce choix a été voté par la droite et la gauche.

            Auparavant cette période était de 6 mois.

            A la fin des 5 ans, les députés recevront à vie 20% de leur salaire, soit 1390 € par mois."


            Revenons sur Terre, si vous le voulez bien.

            Primo, ce sont les députés qui ont écrit et voté cette modification. Comme, par ailleurs, vous utilisez le terme Etat avec le sens Gouvernement, il me semble important de rectifier votre erreur.

            Secundo, un député non réélu et n’ayant pas d’activité (donc venant du privé puisqu’un fonctionnaire reprend son poste) peut désormais bénéficier d’une mesure d’accompagnement dégressive sur 5 ans.

            Reprenons la loi :
            L’allocation est versée aux anciens députés sans emploi et à eux seuls, cela en application des décisions prises en 2003 et précisées en 2007.


            Donc le député ne doit pas avoir retrouvé d’emploi pour en bénéficier. Il ne touche pas cela à vie ! Et exit les fonctionnaires. Exit les professions libérales qui reprennent leur activité normale.

            L’allocation repose sur le principe de solidarité entre les députés

            Elle est payé sur les revenus des députés en activité. L’enveloppe de revenus n’a pas progressée, donc cela ne nous coûte rien. Ils se sont organisés une solidarité entre eux.

             Le dispositif est financé par une cotisation – 0,5 % de l’indemnité parlementaire de base – prélevée chaque mois à cet effet sur l’indemnité parlementaire des députés en fonction et reversée au Fonds de garantie de ressources des anciens députés. Comme 570 députés financent un système qui concerne 10 à 15 députés, l’équilibre est positif.

            Le problème serait alors, les députés sont ils trop payés ?


            L’allocation est temporaire et dégressive

             L’allocation est versée pendant une durée maximum de 3 ans. Le montant du plafond représente 100 % de l’indemnité parlementaire de base pendant les 6 premiers mois, 70 % pendant le 2ème semestre, 50 % pendant le 3ème semestre, 40 % pendant le 4ème semestre, 30 % pendant le 5ème semestre, puis 20 % pendant le dernier semestre.



            Donc, non, il ne touche pas la totalité de sa rémunération pendant 5 ans, mais une enveloppe dégressive allant de 100% à 20 de celle-ci pendant 3 ans ! Soit un total de 100 000 euros maximum (1/4 de ce que vous annoncez).

            L’allocation est différentielle

             L’allocation est égale à la différence entre un pourcentage - dégressif dans le temps - de l’indemnité parlementaire et le total de leurs ressources personnelles. Les indemnités liées à l’exercice de fonctions ou de mandats locaux, comme les autres revenus de quelque nature qu’ils soient, sont ainsi déduites du montant de l’allocation.


            Donc s’ils sont élus, s’ils ont d’autres revenus, ce n’est pas cumulables. Exit les rentiers (Dassault ?), ils n’ont pas droit à la mesure.

             


          • jaja jaja 29 juin 2008 11:23

            "En venant du privé, un député est face à des risques sont démultipliés pour sa carriere professionnelle."

            C’est en effet un risque immense que d’entrer dans le cénacle de l’oligarchie politique dirigeante. Celui de se retrouver SDF à la fin de son mandat, par exemple, comme pourront vous le confirmer tous les travailleurs sociaux qui ont dans leur stock de pauvres un nombre considérable d’anciens députés...


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2008 19:10

              jaja,

              bien tourné,

              la dérision est la meilleure arme, et j’aime votre façon de la pratiquer.


            • mikaboom 29 juin 2008 21:37

               Ce n’est pas de la dérision, c’est du mépris envers les positions qui divergent de la pensée unique de monsieur.


            • chmoll chmoll 29 juin 2008 11:32

              d’puis quelques jours,chmoll à une certitude,c la faillite totale complète du cirque

              à bétot sur les routes de l’éxode


              • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 30 juin 2008 22:39

                Primo qui a vendu à vil prix les autoroutes, que nous avons payé par les taxes, le péage et les impôts, à ses copains alors que l’amortissement était quasi à portée de rentes et d’entrée d’argent dans les caisses vides de l’état et que de ce fait l’état incompétent et inconséquent à bouffer la grenouille et nous avec. Par contre les bénèfices et dividentes vont pendant ce temps dans la poche des actionnaires et pas n’importe lesquelles.

                Deuxio l’état doit de l’argent à la sécurité sociale et à la cnav qui peut me dire le montant éxact de cette dette ? retards non perçus etc.

                Tertio l’ETAT PROVIDENCE pour qui ? En tout cas pas pour les salariés, quant aux charges salariales il ne s’agit que d’une part variable et différé du SALAIRE. Je n’ose pas aborder les titres de pensions vieillesse une misère en moyenne 1000€ pour les classes moyennes je ne parlerais pas des pauvres ni Homeless c’est un scandale !!

                Une campagne abjecte sur le pouvoir d’achat d’un coût pharaonique pour une mise en télé en coupe sombre à la botte du pouvoir et au bénéfice de la méthode Coué.
                 
                Notre guide voulant devenir le boeuf comme dans Monsieur de la Fontaine désire s’offrir auprés d’AIRPUS un AIR UNE FARCE pour faire comme le grand dézingué de la maison blanche je vois noir"e" !!!

                Si certains ont des scrupules à bénéficier des avantages sociaux conquis par nos anciens par la lutte- aucune des mesures sociales n’a été obtenu gratieusement mais par le combat- qu’ils aient le courage de leurs opinions et qu’ils rendent ce qu’ils trouvent indécents et le reversent aux associations caritatives.
                Cela aurait de la gueule et les mettrait en accord avec leurs convictions et leurs engagements écrits .... :’smiley)

                Mais je doute qu’ils aient ce courage !!!! *:0))

                Quand aux créations de postes sachant que la fraude est un sport en France quant aux déclarations d’embauche dans les 24 heures voir préalablement, il suffit de demander à l’Urssaf de produire ces chiffres et les comparer à ceux de l’Insee et SURTOUT de ne pas amalgamer des TP emplois à mi temps cae etc autrement dit les boulots de misère avec les cdi TP.

                Quand à la présidence de notre guide à part le bling bling et l’ingénuité je ne vois pas ce qu’il va apporter à l’Europe vu la gamelle de son projet de l’Union Méditérranéenne et son entrée dans l’autan. Du réchauffé comme la planète avec les conséquences que nous commençons à appréhender.

                Plus l’esbrouffe sur les réformes non abouties et abscones par la volonté des cacochymes de la plus belle maison de retraite de France et d’Europe .Je nomme le Sénat une économie à faire de toute urgence !!!!


                Les comptes ne seront jamais bons d’autant plus qu’à l’inverse des pays occidentaux l’héritage est trés bien éxonéré en France alors qu’ailleurs l’automacité du transfert inamdu patrimoine est fortement taxé et pas de nature transmissive de plein doit et inamovible......


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er juillet 2008 08:15

                  a Furtive sentinelle,
                  au sujet de la sécu, j’ai écrit récemment un article qui est passé sur internet dans plusieurs sites : les voix du panda, les sources de l’info...
                  le titre de l’article est "la légende du trou de la sécu".
                  dans cet article j’explique point par point tout l’argent qui devrait aller dans la caisse de la sécu, et qui n’y vas pas :
                  par exemple les taxes sur l’alcool, sur le tabac, les retard de paiement...
                  au total, si cet argent allait ou il devait aller, la sécu serait excendentaire de 14 milliards d’euros !


                • JPC45 1er juillet 2008 18:56

                  vous pouvez me donner le lien de votre rtcile que je rigole un peu. Envoyez le aussi à la cour des comptes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès