Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les dangers... d’une reprise de la croissance !

Les dangers... d’une reprise de la croissance !

Le retour de la croissance sera loin de résoudre tous les problèmes. Pire, il risque d’en accroître quelques-uns et pas des moindres... Il nous faut donc repenser la croissance future et trouver des leaders politiques capables de mettre en oeuvre cette nouvelle croissance.

Si, demain, la croissance repart, ce ne sera pas forcément une si bonne nouvelle que cela en a l’air…

Rappelez-vous, ce n’est pas encore si loin que ça. Avant la crise économique et financière que nous vivons, on parlait de pollution, de pénurie des matières premières, de crise alimentaire, de possibles confrontations violentes entre les peuples et entre les composantes d’un même peuple et ainsi de suite. Après la crise, si nous ne faisons rien entretemps, si nous ne pensons pas et n’agissons pas différemment, il n’est besoin d’être devin pour affirmer que nous parlerons de pollution, de pénurie des matières premières, de crise alimentaire, de confrontations violentes, etc.

Demain, si la croissance repart le monde sera de plus en plus pollué et nous continuerons à gâcher autant qu’aujourd’hui voire plus, d’autant plus qu’une période de crise est toujours une période où les problèmes environnementaux sont délaissés.

Demain, si la croissance repart, les prix du pétrole et du gaz repartiront à la hausse en même temps que leur utilisation alors qu’il n’y en aura toujours pas pour tout le monde et que les énergies alternatives n’auront pas eu le temps de se mettre réellement en place.

Demain, si la croissance repart, l’inflation repartira avec une fuite en avant au risque de faire perdre aux gens une partie de leur pouvoir d’achat et de rendre les plus pauvres encore plus pauvres.

Demain, si la croissance repart, la crise alimentaire repartira car les habitudes alimentaires des pays riches, de nouveau, se diffuseront rapidement dans les pays émergents et seuls ceux qui auront un pouvoir d’achat suffisant pourront se nourrir correctement.

Demain, si la croissance repart, les plus riches s’enrichiront de nouveau et les plus pauvres s’appauvriront de nouveau si rien n’est fait pour mieux distribuer les richesses.

Demain, si la croissance repart, ceux qui n’ont pas grand-chose lorgneront sur ceux qui vont avoir encore plus et les tensions à l’intérieur des pays et entre les pays s’exacerberont de nouveau.

Demain, si la croissance repart, comme il n’y aura pas de matières premières pour tout le monde, ni de nourriture, ni de beaucoup de biens parfois de première nécessité, les pays auront la tentation de se servir de leur force pour sécuriser leurs approvisionnements en la matière au risque d’une conflagration mondiale.

Conclusion : demain si la croissance repart, le monde sera toujours la même poudrière !

Mais tout cela n’est pas une fatalité, heureusement. Nous pouvons imaginer l’après-crise différemment. Mais, attention, ce n’est pas aussi facile que le prétendent les doux rêveurs qui pensent qu’une crise est le bon moment pour tout remettre à plat. C’est comme si, alors qu’il est bombardé dans sa tranchée, le soldat pensait à changer ses comportements ! Sa seule pensée alors est de sortir vivant de l’apocalypse dans laquelle il se trouve. C’est la même chose actuellement pour tous les pays du monde. La seule chose que veulent leurs peuples, c’est sortir de cette crise où ils perdent leur travail, leur maison, leur revenu, leur confort, leur bien être, leur retraite, leur avenir.

Reste que les problèmes d’avant la crise existent toujours et existeront toujours et encore plus après la crise. Ne pas les prendre en compte pourrait nous empêcher de sortir réellement du pétrin dans lequel nous nous sommes mis.

Il nous faut donc des leaders politiques qui, non seulement, soient capables de nous sortir de cette crise mais de ne pas nous faire retomber dans une autre, tout de suite après au risque que le scénario des années trente se répète et que tout se règle avec une bonne vieille guerre mondiale…

Au fait, qui connaît des leaders vraiment capables de prendre correctement en main la planète ?

Alexandre Vatimbella


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • patroc 6 avril 2009 14:21

     La croissance ne peut se faire qu’au détriment des contribuables et consommateurs.. En france, cela va se traduire par l’appauvrissement des travailleurs via la baisse des salaires et la multiplication des charges privées (assurance, frais bancaires, taux d’interêt) ou des taxes publiques (impôts locaux, fonciers et même revenus + autres taxes à inventer mais qui vont venir) ainsi que la dislocation en vue de suppression du système social français collectif (éducation, chomage, rmi, allocs...) En gros, bientôt, en france, nous pourrons concurrencer le travailleur chinois !... La chine avec sa croissance positive et un salaire de base de 300 euros pour 60 heures de boulot... Youpi la croissance !!...


    • LE CHAT LE CHAT 6 avril 2009 15:22

      taratata , espèce de rabat joie ! smiley les élites ont dit qu’ils allaient "refonder le capitalisme " !
      à moins que t’as pas confiance dans les " élites " ......


      • plancherDesVaches 6 avril 2009 15:55

        Bien vu, Le Chat smiley

        Et c’est comme ça que les joyeux dictateurs populistes arrivent au pouvoir en disant au peuple que le prédécesseur n’était qu’un charlot qui les enfumait....
        On a du souci à se faire.


      • hunter hunter 6 avril 2009 16:13

        Votre dernière question : "Au fait, qui connaît des leaders vraiment capables de prendre correctement en main la planète ?"

        Je pense que la réponse est : eh bien tous les guignols que vous avez vu au G20, et c’est bien là le problème !
        Ils ont la planète en main depuis des années (pas directement en fait), et on voit le résultat : c’est une catastrophe humaine, et écologique !

        Et bien entendu, comme ils envoient la planète dans le mur depuis des années, la meilleure solution.....c’est d’accélerer, et c’est ce qui se met en place !

        Ca me rappelle un des films de la série Mad Max, quand un protagoniste lâchait le contenu de deux bonbonnes de nitro-méthane dans le moteur de son véhicule, alors que celui-ci était déjà en surégime :certes pendant quelques minutes, la véhicule va prendre de la vitesse, mais au bout de ce petit délai, le moteur grille, donc la bagnole n’avance plus !

        Eh bien le G20 c’est ça : allez dans le mur un peu plus vite, pourvu que le délai soit assez long et "l’embellie" assez prometteuse pour endormir le peuple !


        Comme l’écrivait plancher des vaches, effectivement, on a du souci à se faire !

        H /


        • Croa Croa 7 avril 2009 11:57

          Hunter « pense que la réponse est : eh bien tous les guignols que vous avez vu au G20, et c’est bien là le problème ! »

          POURQUOI ? smiley

          C’est interdit de regarder ailleurs ? smiley

          Ici par exemple ?


        • dom y loulou dom 7 avril 2009 12:37

          bravo croa, en voilà un beau programme !


        • Le chien qui danse 6 avril 2009 16:47

          Ben, y’aura pas reprise de la croissance, vu qu’elle est dépendante de tous les méfaits que vous avez cités.
          Va falloir innover et là il faudra du monde, du beau, du bon et de l’intelligent...... et eux existent-ils ???


          • Dabornepanuire 6 avril 2009 16:52

            Bonjour,

            Ce que vous signalez est tellement évident que personne (ou presque) ne s’en est aperçu.
            Le dilemne est total :
            Dans le système économique existant la croissance est une obligation (toute destruction de matière est profitable, procure de l’argent et des emplois), mais la croissance dévaste la planète et le cerveau des humains, et en plus nous emmène au grand trou (totalement inévitable).
            Que font nos grands chefs ? Il proclament qu’ils vont nous guérir de la crise en appliquant les méthodes qui nous ont plongés dedans, c’est à dire par une croissance toujours plus grande.
            Je vois mal comment on pourrait s’en sortir. En plus l’urbanisation a fait perdre aux humains leurs capacités à subvenir à leurs besoins autrement qu’avec un salaire, un caddy et un chéquier toutes choses qui n’auront un jour (bientôt ?) plus cours.
            OUI, ON A DU SOUCI A SE FAIRE.


            • moebius 6 avril 2009 22:16

              la croissance ! celle d’une nouvelle bulle ? la bulle de la dette ?


              • moebius 6 avril 2009 22:18

                pas d’accord ; la décroissance va ravager la terre plus surement que la croissance ne la fait


                • sobriquet 6 avril 2009 22:43

                  Plus sûrement ? J’aimerais bien comprendre ce qui fonde un tel point de vue.


                • moebius 6 avril 2009 22:20

                   quant aux leaders "réellement capable de prendre en main la planéte" il convient de s’en méfier comme la peste


                  • dom y loulou dom 7 avril 2009 12:40

                    cette recherche permanente de se déresponsabiliser sur des leaders EST le problème fondamental de la manière occidentale de vouloir régler les problèmes.

                    Vous avez un cerveau et des mains, vous pouvez prendre en main votre vie.

                    Mais nous vivons dans un système qui nous refuse cette maturité, ne veut absolument pas de la co-décision des peuples avec les grandes lignes de la société. le profit est l’ultime institution de sclérose qui empêche que tout le monde oeuvre à une société de l’abondance comme on devrait déjà la vivre au vu des possibilités techniques.

                    Mais tant que vous continuerez à accepter que d’autres décident pour votre vie tant vous serez confronté à des petts malins qui n’en savent pas plus long que vous, mais qui ont leur propre agenda à vous imposer. Vous serez toujours leur victîme en les laissant prendre les devants tout le temps dans votre quête de grands césars qui vont tout régler pour vous. Toujours cette mauvaise habitude ramènera les Rothschild à vous tenir dans leurs griffes pour faire tourner la seule chose qui les intéresse : leur production d’armes.

                    C’est le noeud du problème, vous avez la solution depuis longtemps , mais vous ne voulez pas prendre la responsabilité d’exiger de votre gouvernement. Vous mendiez, ensuite vous vous demandez pourquoi ces gens qui ne sont élus que pour représenter un courant de lobby indistriel et un système qui les nourrit grassement sur le dos des autres, s’accordent bien plus de pouvoir sur vos vies que vous ne le voudriez.

                    Vous réclamez un "papa Noël" qui va d’un coup de baguette magique vous apporter sur un plateau toutes les recettes de l’abondance.

                    Il n’y a aucun mystère à cette crise, l’acceptation glauque du meurtre des uns en échange de l’opulence pour les autres est en soi déjà accepter la perversion suprême.

                    C’est ce qu’on appelle la guerre il me semble et l’acceptation stupide de cette guerre livrée contre les citoyens eux-mêmes (avec leurs propres impôts organisée !!!) par l’empire consumériste est la cause de nos problèmes. Le fait que vous ne vouliez pas voir que l’égotisme est le nid de tous les démons qui ravagent ce monde... et vous demandez encore de grands leaders ?

                    Vous continuez à vouloir vous laisser tondre et traire... ce que le terme "gouverner" veut dire. ne vous étonnez pas de ces ambitieux qui exploitent cette veine à outrance et se singent en nouveaux Césars, c’est VOTRE propension à vous déresponsabiliser et qu’on vous mette la nourriture dans la bouche à la cuillère qui leur donne une telle latitude quitte à vous imaginer des maladies et des poisons mis dans votre bouffe.

                    L’ignorance est le meilleur client du profit et de la dictature.

                    L’heure est à l’autogestion, à l’organisation en éliminant les entremetteurs et les grands groupes, cessez de vendre vos produits aux multintionales et organisez-vous régionalement.

                    Voyez donc toutes ces régressions comme organisées sciemment pour vous amoindrir et vous persuader de vous plier à la force au lieu de la raison.

                    L’abomination Bush est doctement continuée par sieur Amabo que vous aimez voir en grand changement quand il déplace surtout de l’air en parlant et en gavant les foules de promesses qu’il ne peut remplir, mais avec des phrases toujours à double-tranchant. Une armée de 7 millions de civils ça vous plait comme solution au chômage ? L’endoctrinement des masses ... quel beau programme !! 

                    vous voulez un exemple. il dit qu’il veut éradiquer les armes atomiques ? Et bien a-t-il commencé à détruire l’arsenal americain en exemple ? Non, la phrase ne vaut que pour l’Iran qui n’a PAS la bombe. Tou ce qu’ils disent est corrompu, tout ce qu’ils font est mensonge mais tant que vous entendez ce que vous voulez entendre ils sont les maîtres à ce jeu, ils vous feront toujours prendre des vessies pour des lanternes..

                    tant que vous vous laisserez berner par des types pareils on est foutus.

                    A la voie des anciens on décide ensemble, sinon on devient des animaux de labour livrés à des bouchers qui n’aiment rien autant que de terroriser le troupeau.

                    Elle fut encore mise en avant, cette guerre qui détruit toutes les finances et toutes les forces vives de l’occident.

                    Les commentateurs de vos médias ne font jamais le lien alors vous acceptez cette guerre comme normale. Il ne faudra pas vous étonner qu’elle vous rattrape, car c’est le but de la guerre de se propager, alors si on l’adopte comme une normalité elle bouffe tout.

                    La guerre contre le terrorisme pimente tous les mauvais penchants des occidentaux et les encourage à la veulerie et bien trop nombreux sont ceux qui se jettent dedans avec toute la fougue qu’ils peuvent. ne se rendant pas compte qu’ils sont eux-mêmes visés et leurs enfants depuis huit ans et qu’aucun moyen n’est laissé au hasard pour détruire les gens.

                    Le comble c’est de ne pas vouloir le voir.

                    Mais pensez donc aux effets que peut avoir le mercure dans le cerveau des nouveaux-nés et vous en aurez un apperçu assez clair. Accepter la déshumanisation au profit d’une abdication cérébrale et de se livrer corps et âme à des vilains n’a jamais été un gage de bonheur pour la société.

                    Cette guerre est continuée comme l’évidence la plus absolue, alors qu’il n’y amême plus aucune argumentation autour de cette guerre commencée par l’administrion americaine et que TOUS les arguments ont été défaits devant un si grand fiasco. 

                    Et vous leur faites des courbettes en mettant le terme de crise derrière ??? On est en plein dedans et vous croyez ce qu’ils vous disent ?? Encore ??? Vous êtes bouché ou quoi ? Les afghans et les palestiniens sont des martiens pour vous qui méritent de souffrir toute ces inepties sanguinaires de leaderhip ?

                    Ces leaders que vous appelez toujours de nouveau de vos voeux seront toujours votre problème, pas votre solution.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès