Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les économistes se trompent de cible !

Les économistes se trompent de cible !

Face à la crise grecque j’entends les économistes hésiter : c’est la faute aux Grecs, y a qu’à trouver une solution pour emprunter et payer ou les jeter !

Et si c’était ailleurs qu’il faille chercher la solution ?

Quand il est perdu même le meilleur pilote demande son chemin au clochard.

Quand une forêt est malade, on commence à voir des arbres perdre leurs branches. Faut être naïf pour croire qu’en éliminant les arbres malades, le reste de la forêt va se soigner spontanément !
 
Quand une forêt est malade certains arbres se mettent spontanément à produire beaucoup de fleurs et de fruits comme un réflexe de survie quitte à s’épuiser plus vite. Alors ces arbres « sains » prolifiques donnent l’illusion que la forêt sera sauvée, mais c’est un leurre.
 
Ce n’est pas en changeant des acteurs, qui décide de quoi, qui est accepté ou refusé dans une zone euro, ou même en harmonisant les politiques fiscales et sociales internes que le problème sera réglé. Regardez un peu autour de vous, l’Angleterre hors zone euro se porte-telle mieux ? Non il parait que c’est pire. Et les Etats-Unis ont-ils une politique monétaire saine, on ne sait même plus chiffrer précisément les milliards de dollars de leur dette !
 
L’écroulement des monnaies est ailleurs, comme pour l’exemple de la forêt la maladie des arbres est dans l’arbre d’accord, mais sa cause est dans le sol !
 
Sortir de l’euro, c’est comme abandonner un navire solide pour un petit canot de sauvetage dans un cyclone. Non il faut se battre pour changer la cause, pas s’engueuler sur les moyens d’en réduire des effets.
 
Alors j’ai envie de hurler ma colère contre ces gens qui se disent compétent et ne veulent surtout pas se rendre compte que ce sont leurs certitudes qui sont la cause du problème.
 
Ce ne sont pas des populations qui trichent ou des gestionnaires d’entreprises qui délocalisent, ou des gouvernements qui s’endettent, ce ne sont même pas des banques qui pillent des pays entiers, certaines de leurs bons droits. Il est si facile d’attaquer les autres, c’est la faute aux grecs, aux banques, aux gouvernements, aux traders etc.…
 
Chacun d’entre eux joue le jeu que la monnaie leur permet. Comme dans une partie de poker, le plus malin ou le plus chanceux gagne. Certains font fortune d’autres se suicident. Et quand l’un d’entre eux a tout gagné la partie s’arrête. Game over ! Aujourd’hui nous assistons à la fin de la partie.
 
Comment voudriez vous qu’il en aille autrement quand le principe absolu enseigné partout considère l’économie comme la recherche du rendement maximal, ce rendement mesuré par le seul propriétaire de l’entreprise.
 
Non l’économie devrait avant tout être la science de l’équilibre des échanges, seule garantie pour en assurer la pérennité. Cet équilibre interne à l’activité économique mesurant l’utilité sociale de l’entreprise et non son rendement financier pour les actionnaires.
 
Réfléchissez tout vient de là ! Cette appropriation illimitée du collectif par des individualités. C’est le cas de la monnaie.
 
La faute la très grande faute, celle qui risque de nous amener à des émeutes, guerres civiles, conflits internationaux ou pires encore, celle qui conduit à massacrer la planète et affamer des peuples, c’est cette prétention égoïste qui du haut de sa tour d’ivoire s’est permis de construire une monnaie qui s’appuie précisément sur une aveugle confiance en cette prétention. Une monnaie fiduciaire qui exige que l’on fasse confiance précisément à ceux qui l’émettent.
 
Le peuple devient obligé de faire confiance au voleur, pour que sa monnaie garde sa valeur et puisse continuer à lui être volée.
 
La monnaie est le langage économique dont les peuples ont besoin pour commercer, pour communiquer, elle n’appartient pas aux économistes, ni aux banques, ni même à des gouvernements, elle appartient au peuple. Et comme les peuples du monde sont en relation étroite aujourd’hui, la monnaie est d’abord mondiale, elle appartient à tous.
 
Alors reconstruisons une monnaie vraiment populaire, démocratique, je ne suis pas savant, mais voici des pistes :
 
La première, pour moi la plus évidente :
 
Un étalon, commun à tous les hommes quel que soit le lieu ou l’époque : le temps ! C'est-à-dire ne plus mesurer un SMIC en Euros mais mesurer un euro en SMIC. Déjà là vous ne pourrez jamais avoir d’inflation. La monnaie a enfin une valeur stable et connue de tous, de quoi avoir confiance.
 
Le partage : une monnaie qui contient en elle même la solidarité sociale… Dont l’usage de fait aide les pauvres et prélève les riches.
 
Le choix, une logique monétaire qui autorise autant le droit à la paresse que le droit à la richesse sans que l’un ait l’impression de payer pour l’autre et que tous puissent vivre.
 
Etc.
 
Bon je n’ai pas le temps de continuer ici, tout est en chantier sur le site http://www.trazibule.fr un nom ridicule pour des idées sérieuses (mieux vaut cela que le contraire).
 
Je suis même prêt à venir où vous voulez quand vous le voulez pour vous démontrer que d’autres aussi peuvent acquérir des certitudes, peut-être pas meilleures que les vôtres mais certainement différentes donc utiles au débat pour construire ensemble un meilleur monde.
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 juillet 2011 11:56

    @ l’Auteur :


    Un nom ridicule pour des idées sérieuses (mieux vaut cela que le contraire)" dites-vous à propos du nom de votre Site ? Bien au contraire ! Thrasybule, ce général et homme d’Etat athénien n’a eu de cesse que de combattre pour la restauration de la démocratie dans une région ravagée les excès des oligarques. 

    Bien à vous Renaud Bouchard
     

      • plancherDesVaches 22 juillet 2011 12:02

        Moui..
        en plus de l’exposé de la situation, voyez Lordon pour les solutions.


      • plancherDesVaches 22 juillet 2011 12:58

        Je ne sais pas si tout le monde a percuté sur le fait que les US ont utilisé le principe de dette odieuse pour ne pas rembourser la dette de l’IRAK. C’était tout ça de gagner aussi sur le dos du peuple irakien.

        Et que l’équateur a élu le SEUL mec sur terre qui a simplement demandé un audit de la dette de son pays et les travaux RENDUS PUBLIQUES ont montré qu’une énorme partie était en effet de la dette odieuse.

        Tu m’étonnes que tout le monde reste vachement discret sur le sujet.....


      • platon613 22 juillet 2011 12:47

        C’est bien confus cet article !

        Lisez plutôt ça :

        Crise de l’Euro : 160 milliards pour la Grèce

        La zone euro a mis jeudi sur la table un nouveau plan d’aide de près de 160 milliards d’euros pour sauver la Grèce de la faillite et tenter d’empêcher une contagion de la crise de la dette, au risque toutefois de provoquer un défaut de paiement du pays et de briser un tabou.

        http://www.news-26.com/econmie/833-crise-de-leuro-160-milliards-pour-la-grece.html

        • dom y loulou dom y loulou 22 juillet 2011 14:12


          vous aimez savoir que chaque centime de vos impôts va à torturer de pauvres gens ?

          On veut arrêter toute cette gabegie financière ? Alors il faut arrêter de faire la guerre POUr RiEN quand AUCUN argument avancé pour la commencer n’a reçu les réalités qui étaient projetées pour la justifier, mais les médias sourds à toute raison désormais continuent à dessiner leur petite réalité al-kaidesque de bric et de broc

          et on nous invente une nouvelle guerre tous les six mois maintenant

          et cela n’aura pas de fin puisque vous n’en parlez même pas et que tout travaille pour les Rothschilds

          faut croire que vous aimez cela, ces engins de mort et de destruction qu’on vous vend comme « grandeur de la France » ... 

          regardez tous ces mensonges autour des dettes comme des réalités tangibles et vous allez vous retrouver à poil dans des camps de travail pour les rembourser alors que sont les dettes des banksters de wall street, des gens qui devraient être en prison depuis longtemps pour tous leurs crimes sans fin et leurs mensonges à perte de vue !!!

          et la guerre continuera parce que vous n’aurez pas élevé la voix contre elle, cette bête mécanique des usines Rothschild

          parce que vous aurez été complice de ces assassinats de masses

          en ne vous rendant toujours pas compte que cette guerre est tournée contre VOUS

          ce que signifie un « agenda de dépopulation » exigé par les papes sionistes du common wealth

          donc

          vous payez des impôts pour que l’Etat, gangréné par les idéologues sionistes, vous tue.

          Sympa comme tout, on appelle cela société aujourd’hui... alors heureux ?
           
          On dirait au vu du nombre de gens qui s’amusent tout l’été

          Faudra pas qu’ils viennent pleurer quand il sera trop tard

          ce n’est pas plongé en dictature qu’on peut encore élever sa voix

          la complicité à l’ignominie porte aussi le doux visage des divertissements

          malheureusement


          • DonKiChut 22 juillet 2011 16:02

            Une solution « trazibullesque » pour ça : 

            « Le choix, une logique monétaire qui autorise autant le droit à la paresse que le droit à la richesse sans que l’un ait l’impression de payer pour l’autre et que tous puissent vivre. »

            = * une monnaie fondante ( - qui s’use autant que les biens qu’elle représente ... en ne privilégiant pas le stokage de monnaie sur le stokage de marchandises périssables ... - dont la perte de valeur serve à payer les dépenses de l’Etat , et ne soit compensée, périodiquement ,que par réévaluations sous contrôle de la souveraineté nationale ... - )
             + un revenu citoyen minimal pour tous !
             mais en visant non pas le droit à la paresse, mais le droit au loisir ! ...


             


            • trazibule 22 juillet 2011 17:27

              Un Revenu citoyen ou Allocation Citoyenne ou Minimum vital, etc… d’accord, mais qu’il soit au moins dynamique : Chacun peut l’augmenter par sa contribution au résultat économique de tous, en étant salarié ou bénévole.

              La monnaie fondante est une bonne idée. Mais attention la monnaie doit aussi avoir une image de confiance parmi les utilisateurs, une monnaie fondante fait que chacun sera tenté d‘augmenter ses prix de peur de la dégradation à venir, il en résulte une perte de confiance dans l’outil de mesure des valeurs qu’est la monnaie.

              Mais pourquoi dissocier ces deux idées, monnaie fondante et revenu universel , réfléchissez elles sont complémentaires !

              Ainsi je propose cette solution : http://www.trazibule.fr/monnaie-sociale.php


            • DonKiChut 23 juillet 2011 13:53

              Mais bien sûr, trazibulle, que ces deux idées sont complémentaires ! C’est d’ailleurs pour cela même que je ne les ai pas dissociées, mais bel et bien présentées ensemble, comme indissociables dans cette suggestion !
              (vous dites :
              Mais pourquoi dissocier ces deux idées, monnaie fondante et revenu universel , réfléchissez elles sont complémentaires !)

              à noter que se contenter d’un revenu minimal plutôt que d’exiger une plus juste répartition des richesses et revenus (par exemple en réclamant un impôt réellement progressif, c’est à dire exponentiel ...) serait une fort généreuse concession accordée par les victimes des injustices sociales ! _ mais rien ne peut enlever aux humbles le droit et la capacité de se montrer plus philosophes que leurs experts en possession compulsive ... 

            • papi 22 juillet 2011 18:49

              Sortir de l’euro, c’est comme abandonner un navire solide pour un petit canot de sauvetage dans un cyclone. Non il faut se battre pour changer la cause, pas s’engueuler sur les moyens d’en réduire des effets.

              Vous en êtes vraiment sur ?? bizare , j’ai lu le contraire chez un tas d’ économistes de renom ..
              Vous êtes aussi un économiste de renom ?? Ha !!! je ne vous connaissais pas ..


              • trazibule 5 juillet 2012 14:28

                Vu l’état de la planète gérée par des économistes de renom, je préfère ne pas l’être !


              • BA 22 juillet 2011 21:40

                Le sauvetage de la Grèce va coûter 15 milliards d’euros à la France.

                 

                Les dirigeants de la zone euro ont validé, jeudi soir, un plan d’aide de 109 milliards d’euros pour sauver la Grèce de la faillite. Ce plan d’aide va coûter environ 15 milliards d’euros à la France, a annoncé, ce vendredi, François Fillon.

                 

                http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Le-sauvetage-de-la-Grece-va-couter-15-milliards-d-euros-a-la-France_39382-1882831_actu.Htm

                 

                En clair :

                - Les Etats européens sont déjà surendettés. Les Etats européens vont se surendetter encore plus pour pouvoir prêter de l’argent à la Grèce.

                 

                - Le deuxième plan de sauvetage de la Grèce va coûter 15 milliards d’euros à la France.

                 

                - De toute façon, la Grèce sera incapable de rembourser ses dettes.

                 

                - L’Union Européenne, c’est ça : des Etats européens surendettés se surendettent encore plus pour aider des Etats en faillite, qui ne les rembourseront jamais.

                 

                - L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

                 

                - Prochains épisodes : l’Italie et l’Espagne.


                • trazibule 22 juillet 2011 22:10

                  Bravo belle solution qu’ils ont trouvé là.

                  A votre avis où vont aller ces quinze milliards d’euros ? Ils vont aller rembourser la dette Grecque, donc ils vont quitter les poches des contribuables européens qui ne sont pas si pleines, pour aller dans les poches de banques qui sont déjà trop pleines.

                  Alors que vont faire les banques de quinze milliard d’euros récupérés ? Les placer, forcément mais où ? Dans un pays qui emprunte, et est encore un peu crédible pour emprunter encore, la France par exemple.

                  Les banques sont ravies, la preuve les cours de la bourse remontent !

                  En raccourcissant : Donc l‘argent pris aux contribuables sera prêtés aux contribuables avec intérêts. Moins d’argent et plus de dettes, croyez vous sincèrement que c’est de la bonne gestion ?

                  C’est vrai je ne suis pas un économiste de renom, alors je suis forcément incompétent.


                  • Aureus 23 juillet 2011 01:21

                    "Les placer, forcément mais où ? Dans un pays qui emprunte, et est encore un peu crédible pour emprunter encore, la France par exemple."

                    Même pas ! L’argent que les banques prêtent, elles le créent ex nihilo, à partir de rien. Comme la banque de France avant 1973 ; sauf qu’elle ne demandait pas d’intérêt.
                    Plus précisément, grâce au système de réserve fractionnaire, les banques sont autorisées à prêter jusqu’à 10 fois ce qu’elles possèdent en propre. Elles peuvent donc créer, par exemple, 100 euros à partir de 10. Le problème, c’est qu’elles ne créent pas les intérêts qu’elles demandent. On en arrive à un système d’une absurdité absolue : aujourd’hui, la valeur de tout les biens et marchandises dans le monde ne seraient pas suffisante à couvrir la valeur de la dette mondiale.


                  • tchoo 23 juillet 2011 09:09

                    Pourquoi parler des économistes comme d’une entité homogêne ?

                    sont-ils tous d’accord ?

                    NON

                    ce que voyez à la télé peut-être vont-ils tous dans le même sens, mais faut ouvrir les yeux, à l’heure du net vous trouverez bien des avis différents ailleurs.


                    • trazibule 23 juillet 2011 18:30

                      Pour info j’ai essayé de traduire en langage courant les conclusions de nos « chères » élites pour sauver la Grèce : http://www.trazibule.fr/sauve-grece.php (vous trouverez aussi le lien vers le texte d’origine).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès