Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les éleveurs sont dans la rue

Les éleveurs sont dans la rue

Depuis plus de 10 ans, la crise de la viande ne fait que perdurer, enfonçant inexorablement les éleveurs de porcs, de moutons ou de bœufs dans la misère. Les agriculteurs sont dans la rue et nous gratifient d’un spectacle habituel en déversant du lisier, bloquant les routes, ou incendiant des édifices publics.

Les politiques temporisent, délèguent des médiateurs et reprochent à la grande distribution et accessoirement aux intermédiaires de s’en mettre plein les poches au détriment de l’exploitant.

Cette fois ci, un chiffre a été lancé à la vindicte : si rien n’est fait pour conjurer cette crise, 25000 exploitations agricoles fermeront définitivement. Samedi, François Hollande a exhorté la grande distribution à « faire un effort sur les prix » et a demandé aux français d’être plus « patriotes » en matière de consommation de produits alimentaires. Les responsables sont trouvés : les grandes surfaces qui se gavent et les consommateurs qui achètent au moins cher même si c’est étranger.

 

Le problème n’est pas si simple, aussi j’ai fait mon tour dans les grandes surfaces et les magasins discount et j’ai constaté de visu ce qui s’y passe.

Donc à carrefour market j’ai vu des côtes d’agneau de Nouvelle Zélande à 7.5 € du kilo et une rouelle de port à 3.5 € du kilo. J’ai vu chez Lidl des entrecôtes à 12 € du kilo et des merguez à 9 €. Vous comprenez qu’avec des prix pareils, l’éleveur ne peut pas s’y retrouver, mais il est évident que même si l’éleveur donne son bétail, les intermédiaires ainsi que le magasin ne rentreront pas dans leur frais.

Après enquête, quand le bœuf est vendu à la boucherie 12 € du kilo, l’éleveur a vendu la bête vivante 6.5 euro et avec le prix des aliments et tout le reste il accuse une perte d’environ 20 centimes du kilo. Il vend donc à perte. L’intermédiaire (abattoir, grossistes, frigo, transports etc.) touche 3.3 euro du kilo et fait un bénéfice cumulé de 6 centimes au kilo. La grande surface touche 2.2 euro et avec les couts en personnel (boucher, vendeur, caissière) et en indirect (électricité rayon réfrigéré) il accuse une perte de 3 centimes. Cette dernière s’en fiche, car la viande est un produit d’appel pour attirer le chaland qui achètera en plus des produits plus rémunérateurs. En résumé : personne ne se gave sur la viande et tout le monde perd de l’argent.

 

A cela vient s’ajouter un autre phénomène : nous consommons de moins en moins de viande et la part des viandes blanches, particulièrement de volailles, s'accroît au détriment des viandes chevaline, ovine et bovine. La consommation individuelle de viande bovine est passée en 1970 de 30,1 kg par an et par habitant à 25,4 kg en 2009, alors que celle de volailles de 12,2 kg à 24,2 kg. Donc si vous augmentez les prix de la viande pour que la filière s’y retrouve, vous allez faire le bonheur des producteurs de volailles qui est, il faut le rappeler, la viande la plus importée dans notre pays.

 

Entre 1996 et 2000, la maladie de la vache folle a fait 204 victimes et a détruit l’économie bovine en Grande Bretagne. 15 ans après, la Grande Bretagne a détruit ses élevages intensifs, et a remis au goût du jour ses anciennes races de vaches comme la hereford, l’Angus, la shorthorn ou la Highland. Ce pays est devenu qualitativement et en moins de 10 ans, le premier pays au monde en matière de viande bovine. Ils vendent très cher un produit de qualité. L’éleveur français a vécu pendant longtemps sur les subventions européennes, ce qui a contribué à démolir la filière viande et à centraliser les abattoirs au point d’en faire des monopoles. Il ne peut pas toujours attendre d’un état incompétent et impuissant en la matière qu’il trouve une solution à un problème qu’il a lui-même créé.


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 21 juillet 2015 09:20

    Les éleveurs sont dans la rue....10 ans pour se bouger le cul face aux gouvernants mis en place par eux.. ?

    10 ans pour se rendre compte que l’UE est une arnaque.. ?

    Y a pas que les vaches qui sont connes.. !


    • fred.foyn Le p’tit Charles 21 juillet 2015 12:15

      @Le p’tit Charles...J’ai oublié de dire que le gouvernement ne peut « RIEN FAIRE »...Nous sommes dans l’UE libérale et la mondialisation..Encore un coup de menton des incompétents du PS... !


    • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 21 juillet 2015 09:21

      « des merguez à 9 € »
      Je ne pense pas que ce soit bon marché et ce tarif semble laisser de la place pour chaque intervenant de la chaine.

      « l’éleveur a vendu la bête vivante 6.5 euro »
      Erreur ici.
      Poids carcasse ou poids vif ce chiffre est faux car de telles sommes soumettraient les éleveurs à l’ISF ...  smiley

      Conclusion brillante pour le constat à faire en France. 

      Si ce que tu dis sur la GB est vrai alors ces dix dernières lignes suffisent largement pour comprendre la situation.


      • rocla+ rocla+ 21 juillet 2015 09:33

        Après des décennies  Leclerc c ’est moins cher , Auchan casse les prix 

        et Monoprix Uniprix  Saloprix il arrive ce qui doit arriver . 

        La signature de l’ arrêt de mort de ceux qui ne peuvent s’ aligner sur 
         les prix mondiaux . 

        Ou bien on choisit d’ acheter la viande là où les coùts de productions 
        salaires etc sont moins chers et on ferme nos fermes , ou on achête
         ce qui est produit chez nous . 

        Faire l’ Ena et ne pas comprendre ça ...pfffffff


        Et ce ministre qui met son rendez-vous à plus tard , il attend quoi  ?

        • mmbbb 21 juillet 2015 21:00

          @rocla+ il ne s’agit pas uniquement de l’agriculture mais de l’économie manufacturiere aussi Un gars avait fait l’experience suivante et passee dans un documentaire Il a vire tout ce qui n ’etait pas fabrique en france de son appartement Il ne lui restait que son fauteuil club achete au puce et son chat C’est que Maurice Allais prix nobel d’economie si peu cite a longuement etudie dans ces etudes sur les couts compares L ENA ne sert qu a former des tocards comme Hollande diplome mais en dehors de ses pompes Les francais aiment les tocards . La preuve cette classe politique est la meme depuis des generations


        • foufouille foufouille 21 juillet 2015 10:11

          ceux qui vendent en direct gagnent bien leur vie.
          quand c’est immangeable, c’est du pas cher.
          ce sont les cultos qui vendent leurs fermes hors de prix.


          • TSS 21 juillet 2015 10:46

             Toujours la même confusion  !

             Les eleveurs actuels elevent en batterie(la plupart) et sont dans la panade.

             Les agriculteurs n’elevent plus de betail depuis bien longtemps ,ça ne rapporte rien

             et ça vous bloque à la ferme toute l’année tandis que les cereales ça rapporte et ça

            ne vous tient pas plus de 5 mois par an.

            Petit apparté : Les routiers et les paysans ont vraiment un statut à part car si des ouvriers

             en licenciement avaient bloqués une ville comme Caen ils se seraient dejà fait bastonner

             par les CRS.... !!


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 juillet 2015 12:45

              Bonjour,
              .
              L’UPR conseille aux éleveurs français de ne pas se tromper de cible et d’exiger la sortie de la France de l’Union européenne.
              http://www.upr.fr/communiques-de-presse/lupr-conseille-aux-eleveurs-francais-de-ne-pas-se-tromper-de-cible-et-dexiger-la-sortie-de-la-france-de-lunion-europeenne
              .
              Alors que la détresse des éleveurs français se manifeste à Caen et au Mont Saint-Michel par des opérations de blocage, l’UPR rappelle que le gouvernement français en général, et le ministre de l’agriculture en particulier, ne sont plus que des marionnettes sans pouvoir pour résoudre le problème des agriculteurs.

              L’UPR rappelle que la destruction de l’agriculture française résulte directement de l’appartenance de la France à l’Union européenne.

              La politique agricole commune (PAC) promeut en effet une course effrénée à la productivité et à la rentabilité, sans considération des agriculteurs ni des consommateurs. 

              Les traités européens -notamment les articles 38 et 39 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) – imposent à nos agriculteurs une concurrence déloyale avec les agriculteurs vivant dans des États dont les normes salariales, sociales et fiscales sont inférieures à celles de la France. Tel est notamment le cas de l’Allemagne – où il n’existe pas de SMIC dans l’agriculture – ou des pays de l’est européen, pour ne pas parler des pays en voie de développement.
              source et suite :: http://www.upr.fr/communiques-de-presse/lupr-conseille-aux-eleveurs-francais-de-ne-pas-se-tromper-de-cible-et-dexiger-la-sortie-de-la-france-de-lunion-europeenne


              • Trelawney Trelawney 21 juillet 2015 14:37

                @eau-du-robinet
                 imposent à nos agriculteurs une concurrence déloyale avec les agriculteurs vivant dans des États dont les normes salariales, sociales et fiscales sont inférieures à celles de la France Tel est notamment le cas de l’Allemagne – où il n’existe pas de SMIC dans l’agriculture

                En France, l’éleveur de bovins ou porcs est souvent seul. C’est une micro entreprise avec 1 seul salarié. Aussi même si le SMIC était à 300 euro, il aimerait bien le toucher, mais très souvent il ne se paie pas du tout et vit avec le salaire de sa femme ou ses parents. Donc la norme salariale ne compte pas dans ce cas de figure.

                Ce qui est intéressant de savoir pour l’Allemagne est que l’éleveur touche des indemnités s’il crée une centrale de méthanisation. C’est ce qui existe dans tous les élevages porcins ou bovins et les dividendes de cette installation représente 60% du revenu de l’éleveur allemand. Avec un peu d’astuce, ils arrivent à s’adapter


              • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 2015 13:09

                faudrait qu’ils aillent verser leur merde a Bruxelles capitale de l’escroquerie et du racket en bande organisée ....


                • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 2015 13:14

                  ça serait des retraités, des chômeurs, des employés de magasins ou des ouvriers qui feraient ça ils se seraient fait pulvérisés massacrés laminés, Valls s’en serait donné a cœur joie de les couvrir d’une nuée ardente de CRS de garde mobile haineux et hargneux sous les applaudissement de la gauche et de la droite ......


                  • christophe nicolas christophe nicolas 21 juillet 2015 14:44

                    La vache française est moins compétitive... n’a vraiment aucun sens. Le problème provient des coûts différentiels dans une zone à monnaie unique sans taxes entre les frontières ce qui fait que le peuple socialement le moins demandant pour diverses raisons est le plus compétitif. 


                    si on demandait aux banquiers de la City d’avoir le niveau de vie du Boswana, nul doute qu’ils râleraient.

                    Seul ceux en situation de monopole échappent à cette réalité absurde d’où la course à réduire le nombre d’acteurs sur un marché. Le libéralisme absurde conduit au rêve socialiste des monopoles parce que lorsqu’il n’y a plus que 3 ou 4 acteurs, une petite réunion au restaurant permet de distribuer le travail ni vu ni connu.

                    Il faut bien comprendre que les socialdémocraties utilisent le libéralisme de façon dévoyée par l’unification monétaire alors qu’il est censé être une règle du jeu équitable pour tous afin de récompenser un minimum le travail ce qui est logique mais certainement pas un outil pour les rêveurs de Karl Marx.

                    Il ne faut pas se tromper de cible, ce sont les mondialistes par le culte de l’argent qui les flinguent. L’URSS n’a pas réussi dans son organisation rationnelle de la production, l’UE dont c’est le but car cela affaiblit les nations ne fera pas mieux.

                    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 21 juillet 2015 15:38

                      L’embargo russe doit générer des surplus de viande de lait, fruits... polonais ou allemand sur le marché europeens cassant les prix pour la plus grande joie des acheteurs de la grande distri.


                      Et de toute façon la tendance générale est aux méthodes d’elevage en masse, les fermes de milles vaches poussent comme des rosés des prés sur un champ de bouses en Allemagne et Hollande, les megas élevages porcins en Europe de l’est...

                      Ne restera que deux types de productions : la grosse mega production de merde à bas coût pour le quidam et les petits réseaux locaux de qualité pour les mieux lotis qui accordent de l’importance à la qualité de ce qu.ils mangent.
                      La production intermédiaire francaise va probablement disparaître. 
                      Et le tafta qui bien va accélérer les choses...


                      • mmbbb 21 juillet 2015 21:19

                        @TARTOQUETSCHES Je connais assez bien le monde agricole par nature ils sont individualistes et ce sont laisse enfermer dans un mode de production unique Quand le resinier dans les Landes a lance St Savin, les producteurs bretons se foutaient de sa gueule La Roumanie est en pleine mutation Pays ideal Les investisseurs ont decide de faire du bio et de restructurer les petites exploitations Ils ne le font pas par charite mais ce marche est porteur Les paysans francais sont souvent incapables d’anticiper et sont sous le joug de la PAC Il est vrai aussi que les grandes surfaces promeuvent des viandes de qualite J’ai achete a Auchan un morceau de boeuf ecossais de bonne qualite et moins chere que le charolais ( cite dans l’article )
                        CQFD la viande francaise n’a cesse d’augmenter il y a un probleme dans ce pays


                      • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 2015 17:30

                        dans la rue ? au moins ils tiendront compagnie aux prostituées car elles sont aussi les victimes de ce gouvernement de lopettes léchant Bruxelles comme un chien son nonos....


                        • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 2015 17:32

                          Nos politiques s’en foutent eux ont les moyen de se payer du bœuf de Kobé a 195€ le Kg .....


                          • Trelawney Trelawney 21 juillet 2015 19:11

                            @zygzornifle
                            Tandis que nous les sans dent, il nous faut des steaks hachés smiley


                          • zygzornifle zygzornifle 22 juillet 2015 11:09

                            Depuis l’invasion de la viande de viande Halal dans tous les rayons de hypers la consommation de viande normale baisse .... (mais chut faut pas le dire c’est un secret d’état) ......


                            • Pere Plexe Pere Plexe 9 août 2015 20:42

                              @zygzornifle
                              ...donc il faudrait plus de musulmans pratiquants pour sauver la paysannerie ?


                              • Pere Plexe Pere Plexe 9 août 2015 20:47

                                @Dzan
                                c’est effectivement symptomatique.

                                La plupart des filières sont contrôlée par des types comme ça.
                                Et ils continuent invariablement à voter pour la FNSEA

                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 juillet 2015 18:52

                                Comprenez bien : Le monde rural français d’aujourd’hui est dans le même rapport avec le régime de l’Élysée qui vit au dessus de ses moyens que l’était celui d’avant 1789 !

                                Mais il ne s’agit pas de refaire la Contre-révolution : La France est finie, il ne reste que son fantôme !

                                Vous savez que mes analyses ne peuvent être contredites !


                                • Pere Plexe Pere Plexe 9 août 2015 20:40

                                  Je pourrais comprendre leurs colères...si ils ne votaient aussi massivement pour le système qui est en place. Et leurs puissants lobbys sont les premiers gardiens du système qu’ils dénoncent !

                                  Consultations politiques ou syndicales c’est sans surprise.
                                  D’ailleurs les passages de la FNSEA à l’UMP sont monnaie courantes.
                                  Qu"ils commencent par être cohérents,on pourra peut être avoir de la compassion. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès