Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les émissions de CO2 de confort en forte hausse...

Les émissions de CO2 de confort en forte hausse...

Les émissions de CO2 de confort en forte hausse, celle de l’activité industrielle en baisse...

Les résultats des émissions de CO2 en France pour l’année 2004 viennent d’être publiés, et montrent une diminution des émissions de 0,8 % par rapport à l’année de référence du protocole de Kyoto, soit 1990. Nous sommes donc dans les clous du protocole, et notre ministre de l’écologie, Nelly Ollin, s’en est publiquement félicitée.

Je ne suis malheureusement pas de cet avis. Car comme j’ai eu l’occasion de vous l’expliquer dans ce blog, le CO2 n’est pas un polluant "évitable", comme peuvent l’être le CFC ou le SO2, mais il est la conséquence incontournable de toute activité humaine. Car toute combustion, de quelque produit que ce soit, produit, en brûlant, du CO2, qui n’est pas toxique à teneur faible ou moyenne. Il a pour seul inconvénient , une fois dans l’atmosphère, de se comporter comme une serre immatérielle.

Or, quand on regarde plus dans le détail, les chiffres communiqués par la Mission interministérielle de l’effet de serre, on s’aperçoit que ce sont les activités industrielles qui ont vu leurs émissions chuter de manière drastique et que, par contre, tout ce qui concerne la consommation du pétrole pour le confort des personnes ou leurs loisirs a vu sa contribution aux émissions augmenter terriblement.

Le secteur industriel voit en effet ses émissions se réduire de 21,6 %. Sans doute y a-t-il un effet vertueux qui reflète les efforts fournis par l’industrie pour améliorer l’efficacité énergétique de ses installations, mais je crains qu’une forte part de cette réduction ne corresponde à des baisses d’activité, à des transferts vers des fournisseurs extérieurs (du sourcing, comme on dit), voire à certaines fermetures d’activité. Messieurs les statisticiens, merci d’éclairer un peu plus notre lanterne.

Quant aux secteurs réellement pollueurs pour des raisons de confort (une partie du transport, celui du chauffage domestique et du conditionnement d’air), il est en forte hausse de 22,7% pour le transport individuel et de marchandise, et 22,3% pour le résidentiel. En d’autres termes, on voit bien que le volet économie d’énergie a été totalement négligé par les gouvernements successifs pendant toute cette période.

J’avais fait un article, il y a quelque temps, intitulé : "Ademe, réveille toi !". Les résultats de cet endormissement sont là !

Le pétrole est reparti à la hausse. Les Américains sont convaincus que le prix est le seul et vrai régulateur d’un marché. Quand les organismes officiels et les dirigeants politiques, qui devraient activer cette sensibilisation de tous à la rareté des ressources énergétiques, faillissent, il risque de ne nous rester que ce levier pour nous inciter à la parcimonie...


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • (---.---.102.65) 25 janvier 2006 12:34

    Absolument. Pour ne pas polluer, il ne faut pas consommer.

    L’acte d’achat d’un objet quelconque est extremement polluant, si on additionne la pollution généré par le transport, la pollution de l’entreprise qui a fabriqué, la pollution des entreprises qui ont produit la matière première, etc ...

    Si on veut VRAIMENT lutter contre la pollution, il ne faut consommer que ce qui est indispensable.


    • Chrys (---.---.16.128) 26 janvier 2006 14:20

      Je pense qu’il faudrait arrêter de faire des enfants : c’est extrêmement polluant aussi... Quand on pense à ce qu’ils vont consommer, bouffer, faire pétarader leur mobylette... Il est encore temps de stopper les futurs pollueurs pas encore nés, vous ne pensez pas ? Voilà à quelles extrémités on arrive si on continue sur ce ton : tout est polluant, tout doit être contrôlé, légiféré, bref le moindre de nos gestes est culpabilisant : je crois que beaucoup de français frustrés sont mûrs pour le totalitarisme !


    • Yaarg (---.---.3.117) 25 janvier 2006 15:24

      Plus on consomme, plus on pollue, c’est un fait. Mais croyez-vous que l’humanité sera "miraculeusement frappée par l’illumination de la sagesse ? Certainement pas. L’homme épuisera toutes les ressources et brûlera tout le pétrole jusqu’à la dernière goutte. Et arpès seulement il pleurera et deviendra sage.

      On parie ?

      Hé hé hé hé hé...........


      • Provocateur (---.---.28.210) 25 janvier 2006 17:55

        Avant d’être pollués un etat voyou nous aura éliminé avec une bombe sale !

        Ou alors nous serons frappé par un asteroide !

        Ou alors le coeur de la Terre jamais exploré, nous aura envoyé dans le cosmos après nous avoir réduit en miette !!

        On croirait entendre les catholiques du 12e siecle ou les islamistes du 21e

        Donc consommons avant de disparaitre !!!


      • (---.---.136.212) 26 janvier 2006 00:24

        Réponse de CaDerange :

        Si vous avez 60ans ou plus , vous avez une chance d’échapper au problème. Par contre vos enfants n’y échapperont pas.

        Si vous avez moins de 60 ans actuellement, vous aurez a en subir vous mêmes les conséquences. Sans compter celles que subiront vos enfants, si vous en avez.

        Alors avant de dire « après moi le déluge », réfléchissez...Ca vaut peut être quand même le coup de faire un effort.


      • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 26 janvier 2006 00:43

        Nous sommes sans doute nombreux à faire cet effort (moins consommer, moins polluer). Mais les autres ?...

        Un ami travaillant dans une société de pétrole me disait récemment : « ce qui m’emmerde c’est que lorsque le pétrole sera devenu rare, il y aura toujours des gens assez riches pour s’en offrir, quelqu’en soit le prix »...


      • Vrett (---.---.148.3) 26 janvier 2006 03:29

        Il paraît que dans les casernes militaires des soldats sont désignés pour faire tourner les moteurs à vide, de peur que l’état ne réduise l’enveloppe réservée à l’achat de carburant...

        Moi ce qui me fait peur, c’est d’entrer dans un hypermarché, et de voir tout ces amas d’emballages dans des caddies, ces sachets en plastique, etc. Enfin, ça, multiplié par le nombre de ménages, plus tout le reste.


        • Christophe (---.---.219.133) 26 janvier 2006 10:46

          Ce n’est qu’une question d’état d’esprit ; l’intervention du provocateur, même si elle a été écrite ironiquement, reflète le comportement intrinsèque de nos concitoyens élevés dans une Société de surconsommation.

          Et oui, moins consommer posera un problème économique ; il faut trouver d’autres relais de croissances car le principe phare de l’économie est la croissance. Ce qui explique sans doute la satisfaction du ministère de l’écologie ... nous avons baissé notre émission générale de CO2 en augmentant la consommation privée.


          • brch90 (---.---.199.209) 26 janvier 2006 11:18

            Quand on observe encore que un certain fabricant d’automobiles françaises qui envisage de construire des véhicules qui consomment environ 10 à 12 l pour 100 km et encore ce sont des données constructeur, qui comme on le sait sont bien optimistes. Tout cela pour une petite automobile avec un moteur qui en fait un veau - 1,4 ou 1,6 l mais tout de même avec une porte coulissante pour plus de 1200 kg. Prenez donc la plaquette descriptive dans le hall de l’entrée usine de ce fabriquant pour vous renseigner.

            Qu’est ce qu’on attend pour fabriquer chez nous des moteurs hybrides type Yaris ? Utilisons donc l’éthanol (Flex Moteur) comme au Brésil. Cette combustion dégage moins de « merde » et sera forcément meilleure pour vos poumons car elle produira moins de poussières. La canne à sucre et fabriquée dans les îles en France.

            Pourquoi ne pas exploiter de façon plus approfondie l’huile végétale ?

            Et la voiture à hydrogène ? Nous avons assez de centrales nucléaires pour le fabriquer. Peur êtes que le dégagement de l’eau transformera les villes en forêt tropicales ?

            La géothermie pourrait chauffer les pâtés de maisons et les panneaux solaires donner de l’eau chaude.

            Le CO2 n’est pas seul à prendre en compte mais plus facile à ÉVALUER car on ne peut pas le mesurer exactement.

            Mais c’est vrai comment toucher alors la TIPP - Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers - ? On peut faire confiance au Ministère des Finances pour trouver une autre taxe ! Par exemple sur le CO2 dégagé par automobile ? - pour commencer - non ?


            • (---.---.93.175) 26 janvier 2006 13:05

              aujourd’hui, la pollution n’est pas prise en compte dans le PIB. Aussi ce chiffre devrait être réduit d’un cout de dépollution estimé, puisqu’elle n’est pas effectuée.

              De même, pour avoir un impact sur les comportements, les prix des produits devraient inclure les couts de recyclage et de dépollution, alors qu’actuellement ces frais sont supportés par la collectivité, en aval de l’acte de consommation.

              Dans une économie libérale, les prix jouent un rôle de régulateur. On concoit que les états interviennent par les taxes pour pousser l’économie dans certaines directions. Dans nos économies fortement encadrées, les incitations sont contradictoires, du fait de la lenteurs des adaptations aux nouvelles contraintes. Enfin, j’espère qu’il ne s’agit que de cela.


              • (---.---.39.32) 29 janvier 2006 22:32

                Réponse de CaDerange :

                Le PIB est la conjonction des productions diverses d’un pays. Il ne peut donc inclure un cout de dépollution qui est un dépense future et hypothétique qui sera soit provisionné soit prise en compte au moment de la dépense.

                Dans les comptes d’EDF sont compris des provisions pour le demantèlement futur des centrales nucléaires.Ces provisions sont elles suffisantes pour le cout réel de ces demantèlements ? Probablement pas car je crois comprendre que Monsieur Roussely lors de sa présidence avait puisé dans ces reserves pour financer l’aventure sud américaine qui n’a pas été, malheureusement, un succés.Il en reste quand même dans les comptes d’EDF.

                Ceci dit c’est bien EDF, propriétaire des centrales, qui paiera pour leur démantèlement.Nous le retrouverons alors dans le prix du KWH comme consommateur.


              • brch90 (---.---.156.145) 30 janvier 2006 18:03

                « Il a pour seul inconvénient , une fois dans l’atmosphère, de se comporter comme une serre immatérielle. »

                Tout est matériel : cf équation de l’équivalence masse-énergie E=mc2, la preuve est que nous resentons bien l’effet du courant ou bien celui des ondes électromagnétiques. La serre enferme les gaz et la chaleur sur notre planette sinon nous seriosn gelés. TOUT EST QUESTION D’EQUILIBRE.

                La serre terrestre est un formidable atoût pour notre espèce et notre bonne vieille terre. En effet il y a un certains temps Dieu a créé ce que les Humains décrivent comme un « arbre ». Ce végétal - parmi d’autres - permet à l’écosystème - voir votre cours de 3ème en sciences naturelles - de capter le dioxyde de carbone - CO2 pour les non physiciens - présent dans l’air et par l’effet de photosynthèse de créer de la matière (amidon etc...). L’arbre grandit et peut alors être utilisé pour la construction, le chauffage, le plaisir (fruits).

                Le phénomène de photosynthèse produit alors de l’OXYGENE pour respirer ... Et pour cela il ne faut que de la lumière (EDF ne pourra pas la couper) et de l’eau (partout sur Terre).

                PLUS VOUS PLANTEREZ ET PLUS VOUS RESPIREREZ ! Cessez donc de couper toutes les forêts et vous qui aménagez les villes, les bords des routes, les banlieus PENSEZ AUX ESPACES VERTS ! AUX JARDINS ! AUX ARBRES !

                Vous construisez une maison ? PLANTEZ DES ARBRES Ce n’est pas un ou deux arbres qui vous fatiguera pour l’entretien et cela vous fera même du bien car vous bougerez enfin autre chose qu’une souris et un clavier ...

                Le reçyclage a été inventé bien avant nous. Pourquoi chercher à réinventer la roue ?

                En fait le CO2 ne gène pas beaucoup car il est très facile à capter par la nature même. Par contre les autres merdes commes les poussières diesels, les métaux lourds ... Les gaz monochlorés, azotés associés à un halogène (NOx) à effet de serre, par exemple sont des vrais saloperies.

                Le CO2 n’est pas une menace si vous PLANTEZ DES ARBRES PARTOUT OU VOUS LE POUVEZ !

                Les emballages peuvent se faire en carton, les sacs de supermarché également : et pour cela seul le bois d’arbre suffit.

                « Quant aux secteurs réellement pollueurs pour des raisons de confort (une partie du transport, celui du chauffage domestique et du conditionnement d’air » Les arbres peuvent alimenter des chaudières...

                PLANTEZ DES ARBRES et vos enfants et petits enfants pourront respirer !


                • (---.---.43.15) 3 février 2006 01:16

                  Commentaire de CaDerange :

                  Tout a fait d’accord avec vous sur le rôle inégalable des forêts.On parle maintenant de réinjecter le CO2 dans le sol à grand frais, de le séquestrer. La meilleure machine à sequestrer le CO2 est effectivement la végétation et les forets. Malheureusement la couverture forestière du globe en en particulier en Amazonie disparait à grande vitesse du fait de sa surexploitation. On devrait au contraire replanter de toute urgence des forêts.

                  De même quand on nous parle de Biomasse comme energie alternative, il y a un risque important, l’homme étant ce qu’il est, que cette exploitation de la biomasse ne se traduise par une déforestation supplémentaire.

                  La tonne de CO2 était aujourd’hui à 25.85 euros et ce n’est pas Powernext qui en définit le prix mais l’équilibre entre l’offre et la demande sur les ordinateurs de Powernext ou de ses confrères.

                  Kyoto n’ouvre pas la porte au pollueur, il pénalise financièrement ceux qui polluent déjà et rend leurs produits non compétitifs.


                • freddo (---.---.1.68) 31 janvier 2006 06:25

                  réflexion !!!

                  le protocole de Kyoto a offert la porte ouverte au pollueur, en mettant en place la bourse du CO2. quand j’ai appris cela, je me suis dit que c’etaient encore ces américains qui grugeaient encore avec l’environnement. et puis je me suis dit que ça allait inciter certaines entreprises à produire à partir d’énergies renouvellables et propres, par exemple,produire de l’électricité à partir du solaire ou éolien. ainsi elles pourraient vendre les points verts acquis à d’autres entreprises qui ne peuvent pas réduire leur production de CO2 et en plus, elles venderaient leur électricité produite à un coût favorable (subventionné). chouette. non ? (points verts, équivalent d’énergie sans production de CO2)

                  erreure !!!

                  la tonne de CO2 coûte seulement 10€ à la bourse française du marché du CO2, cette bourse est contrôlée par Powernext (filiale de groupes comme EDF, Total autres groupes pétroliers...)

                  le CO2 est bradé, la santé de notre planète l’est aussi.

                  réflexion :

                  Combien coûte la santé future de notre planète et de nos enfants ?

                  une grande partie de la production de CO2 vient des transports au moins 30% à 50%, si je ne me trompe pas. Cela n’est pas contrôlé dans le marché du CO2, c’est trop nul.

                  on perd du temps, c’est fou comme c’est lent en France. on va droit au mur. L’allemagne, n’est pas plus ensoillée que la France, il me semble et pourtant ils investissent beaucoup plus que nous dans le domaine du solaire, c’est halucinant. merde. c’est lent en France !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès