Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les Etats-Unis envisagent de supprimer les droits de successions

Les Etats-Unis envisagent de supprimer les droits de successions

Halte ! Encore un cadeau aux riches ! Mais dans le fond est-ce vraiment cela ?

La proposition de l’administration Bush de supprimer les droits de succession a de fortes chances d’être adopter par le congrès américain dans les mois qui viennent ! Que faut-il en penser ?

Il y aura bien sûr les incurables " anti-américains", rejetant d’un revers de main toute proposition engagée par Bush et consorts...  ; Ceux -ci, nous ne nous en occuperons pas !

Puis il y aura les terribles égalitaristes, qui ne peuvent mouvoir leur pensée que par le prisme du nivellement ( par le bas de surcroît !) , refusant ainsi de faire cadeau du moindre centime à ces « horribles bourgeois ». Soit !

Enfin , il y aura les pragmatiques, ceux qui considèreront ( qu’ils soient riches ou moins riches entendons-nous) que c’est un scandale de donner près de 50 % de votre patrimoine à l’Etat, lorsqu’une personne vient à décéder. Ceux qui pensent au travail fourni par leurs ancêtres pour leur donner un petit coin de terre, une belle propriété, ou plus encore, et qui se les voient confisquer, pour on ne sait qu’elle raison. Le racket peut avoir lieu dans les RER, il commence d’abord par la succession !

M.Bush a donc proposé de supprimer les droits de succession ! Quoi de mieux ! Les Américains pourront transmettrent à leurs enfants le fruit de leur dur labeur ( et il faut dire qu’un travailleur américain n’est pas un " salarié" français... ), sans pour autant se faire confisquer leurs biens !

Oui, oui j’entends déjà les communistes crier « haro sur le bodet », puisqu’il est inconcevable de posséder quelques chose. Une fois cette idée saugrenue et rétrograde rangée au placard ( et bien au fond s’il vous plait), ne pourrions-nous pas nous poser ce même style de questions en France ?

Elle semble être au programme de l’UMP pour les présidentielles de 2007, mais encore faut-il que la fiction devienne réalité.

L’abolition des droits de succession me semble être un enjeux majeur, si l’on ne veut pas tomber dans l’égalitarisme à tout crin, qui à déjà fait tant de ravages ! ( Education nationale , Culture ...). Oui, chacun est différent , a un passé , un milieu social différent , et il convient de le respecter . En France , on le sait bien , les têtes qui dépassent ......

Les USA viennent d’ouvrir le débat (encore une fois ! gageons que ces idées puissent faire leur chemin au pays des Droits de l’Homme).


Moyenne des avis sur cet article :  2.46/5   (224 votes)




Réagissez à l'article

297 réactions à cet article    


  • traulard (---.---.89.245) 27 juillet 2006 11:23

    (trop gros, passera pas)


    • ade (---.---.8.161) 27 juillet 2006 11:38

      Je n’ai rien contre le fait que chacun puisse profiter du fruit de son travail. En revanche, l’héritage est une notion profondément inégalitaire, puisque c’est en partie à cause d’elle qu’on ne part pas tous avec les mêmes chances dans la vie, indépendamment de son « mérite » (notion pourtant chère à nos compatriotes de droite, si prompts à décrier les « privilèges », avantages acquis et « assistanats » de certains...).

      Donc, oui, je trouve normal qu’une grosse partie de notre patrimoine revienne à l’état (notamment au delà d’un certain seuil), ne serait-ce que par souci d’équité entre ceux qui ont et ceux qui n’auront rien ! Je trouve même que ce serait un programme profondément juste (et pas incompatible avec les valeurs de droite) de financer les baisses d’impôts par des augmentations de droits de succession...


      • argg (---.---.188.44) 27 juillet 2006 12:06

        hé ho... je vous rappelle aussi que les petits ouvriers ont un peu de fric et un peu de patrimoine, même si c’est pas des châteaux...

        si un jour j’achète une maison, j’espère bien que ma fille en profitera ou profitera de sa valeur pour bie vivre...

        c’est bien un discours de communiste ça !!! faut pas confondre rotschild et dupont !!!

        je suis à gauche et profondément à gauche et pour moi être à gauche c’est que tout le monde vive correctement pas que tout le monde soit pauvre...

        la propriété privée, c’est pas une notion de droite, c’est une notion humaine... et que tout le monde ne puisse pas posséder kk chose, c’est là le véritable problème !

        et le premier qui me dit que c’est en supprimant des acquis aux uns que ça enrichit les autres...

        je suis pour les acquis sociaux et je me battrais toujours pour mais je suis aussi pour l’accés à la propriété privée pour tous... je suis contre les stock options qui sont inégalitaites... allez vivre en coréee du nord, vous allez vous amrrer avec vos grands principes !

        n’importe quoi cette gauche qui paratge surtout ce que les autres ont...


      • Marie 27 juillet 2006 23:00

        Ce qui à moi, au contraire, me paraît injuste c’est que les personnes d’origine modeste ayant acquis leur maison par le travail de toute une vie ne puissent pas laisser à leurs enfants, la plupart du temps modestes comme eux, la maison familiale parce ce que ceux-ci sont incapables de payer les droits de succession. A ce moment-là, pour les familles modestes, autant rester en HLM toute sa vie. J’habite la maison de mes parents avec mes quatres enfants. Mes parents sont âgés et s’ils meurent demain, je serais incapable de payer les droits de succession, cette maison sera vendue pour payer les droits de succession à l’Etat. Elle me sera donc enlevée par l’Etat maquereau, c’est ce qui arrive à la plupart des familles modestes dans ce pays. Ah vraiment les partisans du tout Etat. En croyant faire payer les riches, ils finissent par faire payer les pauvres.


      • argg (---.---.0.43) 28 juillet 2006 11:34

        je suis tout à fait d’accord avec ce qui vient d’être dit !!!

        on croit faire payer les riches et on ne fait que pressurer les pauvres !

        le problème du droit de succession, c’est qu’il est appliqué de façon très injuste... les foyers modestes et moyens devrait pouvoir garder les biens qui leur sont transmis sans que ça soit un problème et les droits de succession revus à la baisse pour ses foyers là !!! j’ai bien dit à la baisse et non supprimé... cette baisse doit être significative...

        pour les autres, quand il s’agit de villas sur la côtes d’azur... je m’en fous royalement !


      • (---.---.96.191) 28 juillet 2006 12:13

        Oui oui c’est ca ! On est pour la redistribution des richesses surtout quand ce sont cele des autres !

        Et bien dans le sens inverse , ma propriété sur Côte d’Azur je la garde et n’est absolument pas envie que les frais de sucessions aillent à des chomeurs fénéants qui vivent d’indemnités !

        Après tout , puisque vous vous foutez royalement de ceux qui « ont » et bien moi je me fous royalement de ceux qui n’ont « pas » ! C’est àprès du travail de pplusuieurs génération que l’on arrive à devenir riche, je ne vois pas pourquoi nous devrions avoir honte ! bien au contraire !

        Donc ceux qui s’en foutent royalement , sont tout de même bien content d’avoir des indemnités ponctionnées...Sur le riches ! C pas avec un salaire de Smicard que l’on redistribuerait les revenues en France ! Par pitité arretez de dire que les riches n’ont qu’a payez ! C’est moyenageux ! Et grave au XXI ème siècle !

        Les riches l’ont voulu , les pauvres aussi !


      •  ;) (---.---.37.135) 29 juillet 2006 15:45

        pour ne pas se faire spollier par l’état, autant vendre son bien à ses enfants ou successeurs pour une somme symbolique que de voir se volatiliser le fruit d’une vie de travail.


      • (---.---.122.67) 29 juillet 2006 18:29

        « hé ho... je vous rappelle aussi que les petits ouvriers ont un peu de fric et un peu de patrimoine, même si c’est pas des châteaux... »

        Ca c’est l’astuce. On fait peur aux petits pour défendre une loi qui ne profitera qu’aux grandes fortunes.

        La question posée est du style : êtes-vous pour ou contre les droits de successions ? Mais ce n’est pas forcément la bonne question.

        On peut en effet avoir des règles successorales garantissant la transmission des patrimoines petits et moyens (par exemple, pas de droits en deça de 1 million d’euros) tout en évitant comme le souhaitent d’ailleurs les libéraux, des rentes de situation.


      • (---.---.14.190) 30 juillet 2006 16:27

        pour ne pas se faire spollier par l’état, autant vendre son bien à ses enfants ou successeurs pour une somme symbolique que de voir se volatiliser le fruit d’une vie de travail.

        Ils y ont pensé... et si vous essayez de faire ça vous allez devoir payer la différence au fisc avec en plus une amende. Le seul moyen légal est actuellement de partir à l’étranger avec ses biens avant de décéder.


      • Johan Johan 27 juillet 2006 11:55

        Aucune reflexion de fond. Truffe de sophismes. Aucune information. Eh tu sais quoi, j’ai entendu dire que Bush veut supprimer les droits de succession. Et ?... Bah c’est tout ce que disait l’article. Et que c’etait bien.

        Au boulot !

        En 2003, 50% des reductions d’impots concernaient les 1% les plus riches des USA.

        Qu’on vienne m’expliquer en quoi un 13eme zero sur le compte en banque rend plus heureux qu’un douzieme. Surtout quand on pense qu’en redistribuant ce 13eme zero aux pauvres, ils le consommeront et relanceront une activite chancelante.

        Qu’on vienne m’expliquer pourquoi Bush a fait s’effondrer l’equilibre budgetaire des USA.

        Qu’on vienne m’expliquer au nom de quelle ideologie le travail d’un homme justifie la rente eternelle qui sustenterait des centaines de ses descendants.

        Qu’on vienne m’expliquer pourquoi encourager le surinvestissement qui menace l’economie Etatsuinenne.

        Aux USA l’impot sur les successions sert plus ou moins aussi d’ISF (les biens immobiliers sont pris en compte dans le calcul).

        A la rigueur que l’on soit materialiste, soit. Qu’on veuille le mieux pour ses enfants et petits enfants, soit. Et bien consommez avant de mourir. Quel est ce jeu qui consiste a finir le plus riche du cimetiere (SVP pas la tarte a la creme du protestantisme !) ?

        Les USA ont culturellement une apprehension des dynasties. Quel changement de paradigme !

        Le glas sonne pour la societe de classe moyenne US.


        • L'enfoiré L’enfoiré 30 juillet 2006 10:09

          Cher Johan, D’accord en grandes lignes. Comment une fortune se réalise ? Un don de la nature a généreusement doté un cerveau de plus de matières, de plus de filons qu’un autre. Voilà que monte le compte en banque. Normal ou anormal ? Allez chercher la réponse chez le grand ordonnateur. Est-ce dire que les suivants devront encaisser l’usufruit sans rien avoir au même endroit de leurs personnes ? Encore une fois ce « même ordonnateur universel » a réglé le problème : il a pris ses dés aux faces multiples que nos humbles scientifiques appellent les gènes, l’ADN, l’ARN et remis un autre « bordel » dans le jeu de quille. Donc, aura-t-il les mêmes possibilités productrices de biens à destination de la masse ? La réponse est simple : « non ». Donc, comme vous le dites pas de « dynasties ». Ca ne marche plus dans nos pays dit « civilisés ». Revenir au patrimoine de l’état, et l’« Etat, c’est nous » (pas comme le disait un Grand prédécesseur). Chacun doit faire ses preuves avec ses moyens propres. S’il vient une petite pomme pour la soif, pour initier le processus, pourquoi pas. Que vaut cette « pomme » ? Je m’en vais prendre ma balance. a+


        • Ado (---.---.59.170) 30 juillet 2006 11:22

          « Est-ce dire que les suivants devront encaisser l’usufruit sans rien avoir au même endroit de leurs personnes ? Encore une fois ce »même ordonnateur universel« a réglé le problème : il a pris ses dés aux faces multiples que nos humbles scientifiques appellent les gènes, l’ADN, l’ARN et remis un autre »bordel« dans le jeu de quille. Donc, aura-t-il les mêmes possibilités productrices de biens à destination de la masse ? La réponse est simple : »non« . Donc, comme vous le dites pas de »dynasties« . Ca ne marche plus dans nos pays dit »civilisés« . »

          Arf !

          Il faudra un peu lire le cv de nos énarques, vous allez avoir des suprises.. Evidement qu’il ya des dynastie et que les bons génes se transmettent !

          http://www.evopsy.com/article.php3?id_article=83 http://evoweb.net/blog/


        • L'enfoiré L’enfoiré 30 juillet 2006 18:16

          @Ado,

          Complètement faux et c’est vraiment important que cela le soit. Les énarques vivent les premières années de leur vie dans un environnement privilégié et donc auront un peu plus de chance d’obtenir un esprit plus ouvert. Croire qu’ils sont privilégiés par la nature est une absurdité. La génétique pourrait ouvrir une voie mais l’éthique devrait rester sur ses gardes. Sur Internet des jeunes filles veulent aux USA offrir leurs « services » pour la génération d’une descendance honorable pour les familles riches en souffrance. Avantage unique : les jeunes filles pourront se payer des études.


        • Ado (---.---.59.170) 31 juillet 2006 06:53

          « Complètement faux et c’est vraiment important que cela le soit. Les énarques vivent les premières années de leur vie dans un environnement privilégié et donc auront un peu plus de chance d’obtenir un esprit plus ouvert. »

          AH AH AH AH ! Effectivement, les énarques ont l’esprit trés ouvert, c’est bien connu ! :)))

          « Croire qu’ils sont privilégiés par la nature est une absurdité. La génétique pourrait ouvrir une voie mais l’éthique devrait rester sur ses gardes. »

          Pour l’instant, les scientifiques disent que c’est 40/60. 40% générique, 60% le travail.

          Au reste, vous imaginez vous que les enfants ne seraient que des pages blanches ? Je me souviens d’un reportage sur la dyslexie. Un des péres à déclaré « Le jour ou j’ai appris que mon fils était dyslexique comme moi, mon idéologie s’est effondré. » Curieuse phrase, n’est-ce pas ?


        • Vertmifuge (---.---.101.5) 27 juillet 2006 12:04

          Il y a déjà un tas d’endroits - Italie, Suisse (la plupart des cantons) - où les droits de succession ont été supprimés et il n’y a guère que les partageux français - beeeuuurk !!! - pour s’en offusquer. Il faut vous informer, les gars, avant de proférer des énormités du genre « trop gros, passera pas ».

          Quel pays !!!

          On va loin avec une mentalité pareille.

          Les droits de succession sont archaïques et injustes : ils frappent des patrimoines qui ont été taxés et surtaxés tout au long de la vie des défunts et, une fois de plus, ils pénalisent les petits et les moyens héritiers plus que les gros.

          Les droits de succession, c’est l’Etat voleur dans toute sa splendeur !


          • Jojo2 (---.---.158.64) 27 juillet 2006 14:52

            Les droits de succession n’existaient pas en Corse...

            Les Corses ont fait quoi de leurs héritages ?


          • pierrot (---.---.141.25) 28 juillet 2006 00:20

            @Vertmifuge

            T’a entièrement raison. En suisse, le droit de succession est juste une question d’impôt sur la fortune. Ce qui est normal et non pas l’état qui s’approprie quelque chose qui ne lui revient pas.

            Et chez nous en suisse, l’état c’est nous (cf le préambule de la constitution suisse). Pas un état qui n’est qu’un espèce de rescapé du communisme et du socilaisme de bas étage.

            Et il faut dire que la France, vu d’ailleur, n’est qu’un gouvernement de gauche UMP et FN compris (cela ne fait pas très sérieux). Chez vous ce qui compte c’est la Nation, en oubliant que la nation et mieux encore le Pays, ce n’est pas une nomenclatura, mais le peuple qui la compose.


          •  ;) (---.---.37.135) 29 juillet 2006 16:30

            en Suisse :

            Les impôts sur les successions et les donations sont prélevés par les cantons et certaines communes, et non par la Confédération.

            En matière de droits de succession, il n’existe pratiquement aucune possibilité d’économie. Il est donc souvent judicieux d’offrir des biens-fonds de son vivant à ses futurs héritiers ou de leur en vendre moyennant un prêt.

            http://www.hausinfo.ch/home/fr/recht/uebersicht/steuern_sparen_beim.html


          • Theudric (---.---.252.201) 27 juillet 2006 12:11

            Comme d’habitude, c’est vraiment n’importe quoi.

            Mais oui supprimons les droits de succession, que les riches restent riches (de plus en plus riches) et que les pauvres meurent.

            Le monde sera tellement plus facile à vivre s’ils n’y avaient que des riches sur terre. Je propose que l’on massacre sans attendre tous les pauvres de la planète, comme cela on n’aura plus à partager.

            Raisonnement à 2 balles, je suis sûr que même les conversations de comptoir sont plus intelligente que cela.

            Enfin je dis cela parce-que je ne suis pas riche, car si j’étais riche je voterais UMP et je serais pour la suppression des droits de succession.


            • Adolphos (---.---.59.170) 27 juillet 2006 13:35

              « Mais oui supprimons les droits de succession, que les riches restent riches (de plus en plus riches) et que les pauvres meurent. »

              Quel rapport ? Vous vous imaginez que les impôts de succession servent aux pauvres ? AH AH AH AH AH AH AH !!


            • simplet simplet 27 juillet 2006 16:08

              sans pauvres pas de riches, c’est la misère et c’est normal...

              babylon circus


            • (---.---.96.232) 27 juillet 2006 16:11

              Et sans riches , pas de prélèvement pour donner au pauvres ! Arretons de taper toujours sur les mêmes ! S’il n’y avais pas de riche , toutes les aides multiples et variées allouées a n’importe qui , n’importe quand , ne serait tout simplement pas possible ! Au USA , Pas d’aide de l’Etat ! On sait se qu’est le mérite !


            • jak (---.---.5.197) 27 juillet 2006 17:05

              bravo pour l’honnêteté intllectuelle, pourquoi ne pas la suivre entièrement ?


            • Remi Morin (---.---.141.133) 27 juillet 2006 19:14

              ridicule, on est capable de rendre tous le monde riche. C’est pas à cause que le lion a historiquement toujours mangé l’homme que l’homme ne peut se prémunir d’être mangé par le lion.

              C’est la même chose, historiquement la richesse a toujour été supporté par des armées de pauvres. Mais ça ne veut pas dire que c’est irrévoquable. Ridicule


            • Adolphos (---.---.59.170) 27 juillet 2006 23:46

              « sans pauvres pas de riches, c’est la misère et c’est normal... »

              Pourquoi ca ? toujours cette idée que les pauvres sont des victimes, ont été volés, qu’on leur devrait quelque chose.. Etrange conception. Une façon de ne pas regarder en face ses responsabilités et insufisances, sans doute. Mozart est un bon compositeur, parce qu’il y en avait un millier de mauvais ? Bein non, si pas de Mozart, que de la mauvaise musique. Et Mozart aporte beaucoups à la collectivité, et c’est la même chose pour les « riches ». D’ailleur l’URSS l’a bien montré. Plus de « riches », mais beaucoups plus de pauvres, et aucun progrés réel pendant 70 ans...


            • argg (---.---.0.43) 28 juillet 2006 11:43

              à Adolphos,

              ton raissonement ne tient pas du tout (enfin comme d’habitude)... tu fondes ta société, réminiscence de l’organisation sociale de l’homme des cavernes, sur les inégalités... le mérite n’est pas ou tu crois dans ce principe là !

              si j’ai des parents riches j’ai beaucoup plus de chance que si j’ai des parents pauvres et plus on s’éloigne d’un organistaion sociale égalitaire plus ça se vérifie... regarde depuis le début des années 80.. ce principe ressurgit... cela donnes des chances a de moins en moins de monde.

              et puis arrête de ramener les idées sociales démocrates au communisme, ça devient lourd et ça trolle les conversations... pour ma part, même de gauche, jamais je ne dirai que kkun de droite est un fasciste...


            • Rémi Bétin (---.---.213.65) 30 juillet 2006 10:28

              Je pense que tu as mal compris la phrase « sans pauvres pas de riches »... c’est pourtant d’une logique indestructibles. En fait, il n’y a pas de « PAUVRES » et pas de « RICHES », il y a des gens plus pauvres que d’autres et plus riches que d’autres. Si tu tues tous les pauvres actuels de la planète, il y aura toujours des pauvres, ce seront les moins riches des riches actuels (si t’es perdu tu me fais signe) alors pas besoin de s’énerver.


            • Ado (---.---.59.170) 30 juillet 2006 11:51

              « tu fondes ta société, réminiscence de l’organisation sociale de l’homme des cavernes, sur les inégalités... »

              La société ne se « fonde » pas, elle existe.

              « si j’ai des parents riches j’ai beaucoup plus de chance que si j’ai des parents pauvres et plus on s’éloigne d’un organistaion sociale égalitaire plus ça se vérifie... »

              Trés bien. C’est donc l’égalité des chances, puisque tu avais autant de chance de naitre ici que là.

              « regarde depuis le début des années 80.. ce principe ressurgit... »

               ??? Ce n’est pas un principe, c’est la réalité. Ca toujours été comme ca, c’est d’ailleur pour ca qu’il y avait la noblesse trés officiellement. Sans doute, un petit paysans pouvait grimper les échelons, ca c’est vu, car l’Eglise repérait les plus intelligent, et la noblesse était assez ouverte (d’ailleur JJ Rousseau, d’Alembert..).

              A l’époque contemporaine aussi, évidement par les études. Seulement voila, des gauchistes ont déclaré que la seclection sur les belles lettres, sur les humanités, sur la culture, c’était injuste, parce que les fils de y étaient avantagés (sans doute qu’ils naissent avec Virgile et Racine dans la tête..). Déja les enseignant du public tentaient de freiner les meilleur éléves au nom de l’égalité. Alors elles ont été remplacé par les maths (vers les année 60). Ca n’a rien changé (évidement : les études sociologique montre qu’un fils de n’a que 5mm de temps libre par jour, tandis que chez les prolo ca glande à mort). Alors on s’est dit qu’il fallait refuser la selection, et donner un diplome à tout le monde, pour noyer dans la masse les fils de. Alors on a baisser le niveau etc..

              Tout ce délire idéologique ne pouvait rien donner, et le niveau des écolier français est maintenant le même que celui des écoliers américains (on est 12émé dans les classement PISA, eux 13éme), la barbarie éclate tout les jours, même chez les diplomés, et ce qui auraient mérité de percer ont été « cassé » par le systéme égalitaire. Curieusement, même les enseignants gauchistes sont d’accord avec ce constat, mais l’attribu à un complot de la droite qui aurait accepter sans résistance leurs valeurs de 68 pour en fait faire plaisir aux patrons, avec des salariés complétement débiles. Etonnant comme raisonnement !

              « cela donnes des chances a de moins en moins de monde. »

              On ne peut pas être en même temps pour l’égalité (tout le monde au smic) et vouloir que certain progressent, c’est contradictoire.

              « et puis arrête de ramener les idées sociales démocrates au communisme, ça devient lourd »

              C’est pourtant de là que vient son idéologie, non ?

              « Si tu tues tous les pauvres actuels de la planète, il y aura toujours des pauvres, ce seront les moins riches des riches actuels »

              Et si tu tue tous les riches, tu auras beaucoups plus de pauvres (URSS), et une société trés égalitaire (Enfin, théoriquement, parce que les fonctionnaires..). Toute façon, c’est comme de dire que si tu tue les Juifs, tu auras plus de Nazi. Proportionnellement c’est vrai, mais ca ne change rien concrétement pour le boch de baze. Mais enfin, les « riches » ne sont pas responsable de l’état stationnaire des pauvres..


            • libre (---.---.98.243) 16 août 2006 13:39

              Ben voyons ! parce que tu crois qu’un impôt de plus sur les riches (en fait tous ceux qui ont un peu plus que toi) va permettre de supprimer la pauvreté. Si c’était le cas, cela fait longtemps qu’il n’y aurait plus de pauvres en France. En fait, c’est toujours le même raisonnement : faisons payer les riches et tout ira pour le mieux. Mais les riches (je parle des vrais riches) ils sont pas cons, ils ne veulent pas se faire piquer leur flouzes par des incapables crypto-communistes alors soit ils embauchent un bon fiscaliste pour ne pas payer soit il vont en Suisse où ailleurs pour échapper à la razzia. Il ne reste alors plus que ceux qui ne peuvent pas passer à côté (les classes moyennes) et qui se font plumer pour soi disant distribuer aux plus pauvres mais en fait pour engraisser un état obèse et aveugle.


            • Vertmifuge (---.---.101.5) 27 juillet 2006 12:41

              « Mais oui supprimons les droits de succession... »

              « je suis sûr que même les conversations de comptoir sont plus intelligente que cela. »

              Puisqu’on te dit que cela existe dans de très nombreux endroits !

              Tu veux du Café du Commerce ? En voilà !

              En 2004, les citoyens du canton de Genève ont été appelés à se prononcer sur la suppression des droits de succession - parce qu’en Suisse, ça se passe comme ça - pour les héritiers en ligne directe. Ils ont approuvé à 74,6 % (soixante-quatorze virgule six !!!).

              Et l’électorat genevois est majoritairement de gauche, preuve en est le fait que le maire du chef-lieu est communiste !!!

              P.S. - L’intervention de Theudric est exemplaire. On sent le type aigri, envieux, haineux, bourré de préjugés de classe d’un autre âge.


              • simplet simplet 27 juillet 2006 16:10

                nan mais c’est clair, la suisse c’est un pays hyper représentatif du paysage mondial...
                - la misère y règne..
                - niveau fiscalité tout est clean...

                un autre exemple, celui ci est vérolé merci !


              • simplet simplet 27 juillet 2006 17:15

                L’information diffusée dans cet article est très importante un poil surprenante ( et encore on connaît GW ) et écrit avec une plume des plus navrante... !

                beaucoup trop bourrin l’auteur, certains critiquent les réactions trop vives, c’est normal. A la lecture de cet article aux partis pris évidents, on ne peut qu’être totalement pour ou totalement contre !!

                moi je me rapproche plus de la solution de Fredleborgne, qui arrive à mettre de l’eau dans son vin, mais bon pas assez pour moi...


              • Adolphos (---.---.59.170) 27 juillet 2006 13:33

                Bon, c’est une trés bonne nouvelle pour les USA (pour les aigris, je rappel que les riches en France se sont barré depuis longtemps, donc les droit de succession, c’est pour bo-bonne). Cette décision renforcera l’attractivité déjà forte des États-Unis comme lieu de résidence des investisseurs mondiaux, centre de pouvoir mondial, centre de création d’entreprises nouvelles, marché de l’art et du luxe, lieu de mécénat et de créativité dans un pays qui ignore évidemment l’impôt sur la fortune.

                Cela confortera la position des entrepreneurs aux États-Unis, biens plus dynamique qu’en France, et attirera aux USA les entrepreneurs asiatiques, Africains, Arabes ou européens ayant réussi dans leur pays et qui paieront désormais aux États-Unis leurs impôts. cela provoquera des flux de capitaux permanents considérables qui renforceront les places financières américaines, la balance des comptes et le dollar.

                Bref, la France va se faire baiser. Bravo Mr Bush.


                • argg (---.---.0.43) 28 juillet 2006 11:48

                  qu’est-ce tu fous encore là alors ? t’es pas encore parti ?


                • Internaute Internaute 27 juillet 2006 13:42

                  Trés bonne initiative. A l’heure ou l’égalitarisme ronge la société française en l’aspirant vers le bas il est sain que quelques un se souviennent que le patrimoine familial est la base de la richesse d’une nation.

                  Il est inadmissible que les enfants n’aient pas le droit d’aller de l’avant à partir de ce qui a été créé par leurs ayeux et doivent repartir à zéro. Je pense qu’il faut un véritable droit de l’économie familiale avec la possibilité de prêter de l’argent à ses enfants ou de leur acheter des biens. Les démocrates ont laissé croire aux gens que le riche c’est l’autre. On se réveille en découvrant que nous sommes tous des « riches » et devenus corvéables au titre de notre grande fortune.

                  « haro sur le bodet » ... ne serait-ce pas plutôt sur le baudet ?


                  • Rocla (---.---.55.23) 27 juillet 2006 16:20

                    L’ amour-propre c’ est le bidet.

                    Rocla


                  • Daniel Milan (---.---.168.197) 28 juillet 2006 11:53

                    L’amour avec un bidet... ? A moins d’être fétichiste !...


                  • fredleborgne (---.---.136.201) 27 juillet 2006 13:51

                    Moi, je ne suis pas pour les supprimer totalement mais seulement

                    - augmenter le forfait pour lequel il n’y en a pas afin que petit dupond puisse transmettre les quelques économies et la petite baraque familiale qui lui restaient pour assurer une retraite qui vient de se terminer.

                    Car moi, la maison de mes parents, je n’ai pas enie d’y voir des étrangers dedans. Je préfère qu’elle soit pour mes enfants ou ceux de ma fratrie. C’est une façon qu’avec mes parents, les choses qui me les rappellent ne disparaissent pas aussi.

                    - y exclure tout ce qui est patrimoine industriel.

                    En effet, un héritage taxé peut compromettre la vie de la société.

                    - y exclure les patrimoines culturels immobiliers

                    Cela évitera que des chateaux classés deviennent la propriété d’étrangers ou de l’état, et que leur entretien soit sacrifié. Les « petits comtes » peu fortunés passent parfois leur vie à entretenir ces chateaux qui font partie de notre culture.

                    Par contre, il faut particulièrement taxer ou confisquer :

                    - la propriété intellectuelle.

                    L’inventeur est mort. Que le produit devienne public, plutôt que de faire vivre plus longtemps des rejetons inactifs (qui ont déjà assez profité des dividende et qui ont encore des choses physiques attachées aux gains de cette « propriété »)

                    Au passage, il faut rendre incessible ces droits. Seuls l’utilisation peut être cessible. La propriété intellectuelle ne doit appartenir qu’à l’inventeur.

                    - les possessions au delà d’un certain seuil.

                    Les trés gros héritages doivent aussi être trés taxés, dans un souci de redistribution.

                    Ce qui restera au dessous d’un seuil conséquent sera bien suffisant pour quelqu’un qui n’a rien fait pour le mériter particulièrement.

                    Pour la hauteur (minimum, maximum), c’est à une loi juste de déterminer.

                    Mais en aucun cas il faut supprimer totalement l’héritage ou supprimer totalement les droits de succession. Ce serait cause de désordres moraux. je pense que c’est bien tout l’intérêt de ce débat, et je suis plus pour des mesures équilibrées que pour des théories contestables et des idéologies opposées...


                    • wildchoc (---.---.110.4) 27 juillet 2006 14:30

                      Je commençais à me demander si les gens ne savaient qu’affirmer sans argumenter. Heureusement, ici, la preuve concrète, quelque chose de constructif.

                      Ca fait plaisir de voir quelqu’un proposer des choses au lieu de simplement critiquer.


                    • Fred (---.---.36.96) 27 juillet 2006 23:28

                      J’aime bien le parti pris, les enfants d’un riche sont forcemment des inactifs feigneants mais les enfants d’un pauvre ou de quelqu’un de la classe moyenne sont de durs travailleurs qui meritent de recuperer l’argent de leurs parents.

                      " Les trés gros héritages doivent aussi être trés taxés, dans un souci de redistribution.

                      Ce qui restera au dessous d’un seuil conséquent sera bien suffisant pour quelqu’un qui n’a rien fait pour le mériter particulièrement."

                      vous voulez prendre l’argent parce que soit disant l’heritier n’a rien fait pour meriter cet argent, en quoi les personnes qui recevraient la redistribution de l’argent le meriteraient plus, qu’ont ils fait pour le meriter ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès