Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les Etats-Unis, plus grand pays émergent au monde ?

Les Etats-Unis, plus grand pays émergent au monde ?

La crise des subprimes attire les investisseurs moyen-orientaux à la recherche d’opportunités aux Etats-Unis. Ainsi, dernier en date, le fonds souverain du Kuwait, riche de quelque 220 milliards de dollars, s’est-il mis en chasse et notamment sur les terres très convoitées des services financiers américains. Ce fonds est doté d’une structure - unique au Moyen-Orient - où ses investissements sont soumis à un contrôle parlementaire contrairement aux autres fonds souverains de la région qui ne rendent de comptes qu’aux familles régnantes. Néanmoins, cette structure lui confère une certaine inertie pouvant lui faire rater des opportunités dans un marché où les décisions doivent êtres prises rapidement. Ainsi, la prise de participations en novembre dernier à hauteur de 7,5 milliards de dollars dans Citibank par le fonds souverain d’Abu Dhabi avait-elle bouclée en moins de trois semaines... De fait, les banques aux Etats-Unis et en Europe intéressent au plus haut point ces investisseurs. Certes, ces fonds ont placé des sommes substantielles en Chine et en Asie du Sud-Est et y ont réalisé à ce jour des profits gigantesques. Citons par exemple les profits pharamineux réalisés par le fonds d’Abu Dhabi dans le cadre de son investissement de 700 millions de dollars dans la Commercial Bank of China. Cependant, avec des actions dont le prix se monte à 5 ou 6 fois leur valeur intrinsèque, la prise de participation dans les banques asiatiques se révèle tous comptes faits coûteuse - et donc risquée - quand l’action d’une banque européenne se négocie à une fois sa valeur intrinsèque du fait de son enlisement dans la crise des subprimes... Ces fonds souverains, qui tentent de se démarquer des fonds spéculatifs ou hedge funds - peut-être pour se donner bonne conscience - affirment vouloir tisser un partenariat stable et à long terme avec les établissements ciblés.

Toujours est-il que les banques américaines auront réellement besoin de ce type de partenariat au vu de leurs pertes se révélant nettement plus graves qu’annoncées précédemment. Ainsi, à eux seuls, les groupes Citi, JP Morgan Chase et Merrill Lynch devront subir une perte globale de près de 34 milliards de dollars au troisième trimestre 2007. Tous trois ont dû relever leurs prévisions de pertes, initialement estimées à respectivement 11 milliards, 6 milliards et 1,7 milliard, à respectivement 18,7, 11,5 et 3,4 ! Quant au groupe Morgan Stanley, dont les profits se sont effondrés de plus de 60 % en 2007, il semble être la victime la plus sinistrée par la crise des subprimes. Enfin, la Citibank, dont les dividendes pourraient être réduits de 30 à 40 %, pourrait bien avoir besoin d’une injection supplémentaire de liquidités comprise entre 5 et 10 milliards de dollars.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 4 janvier 2008 10:10

    Rappelons à nos amis,en 1980,la crise des caisses d’epargne américaine ou ,nous pouvions lire aussi dans la presse que cela aller mettre les USA en faillite.

    Regardons les USA depuis 1980 et nous pouvons dire que les américains sont et seront toujours une super puissance économique et industrielle.


    • Gandalf Tzecoatl 4 janvier 2008 11:02

      Avec cette vague où le dollar revient en zone dollar, on peut s’attendre peut-être à un rééquilibrage des forces géo-économiques en présence, prémonitoire de l’acession de l’Inde et de la Chine dans le cancer (ou concert, c’est selon) capitaliste.


      • (---.---.123.126) 4 janvier 2008 18:12

        La grande crainte du pouvoir américain est l’effondrement brutal du dollar qui marquerait la fin de l’American way of life et la ruine du pays.

        Les craintes sont si fortes que la banque fédérale ne publie plus la quantité de billet vert émis chaque mois alors que la planche à billet n’a jamais autant fonctionné pour financer la guerre en Irak.

        Pour éviter le krack, Bush et sa triste équipe, sont prêts à déclencher autant de guerres que nécessaires contre tous les pays pétroliers qui déciderait de vendre leur pétrole en euros.

        Heureusement que de puissants cercles de pouvoir s’opposent farouchement, pour des raisons purement égoïstes, à une nouvelle et couteuse aventure. D’où les coups de Jarnac qui pleuvent sur ce Président à bout de souffle et en bout de course : Rapport sur la fin du programme de la bombe atomique iranienne par exemple.

        Le paradoxe est que ce sont les capitalistes les plus agressifs et les plus efficaces qui sont la cause de cette faillite programmée : Ils ont impitoyablement et durablement appauvri leur pays en exportant les emplois et les savoir-faire vers la Chine et autres pays à faible coût de main d’oeuvre.

        Dommage que l’Europe soit incapable d’une politique économique originale et qu’elle suive, par pure idéologie, ce chemin potentiellement catastrophique.

        Comment peut-on encore être subjugué par ce modèle décati ? Tant d’aveuglement et de bêtise me dépasse.


        • Daniel Roux 4 janvier 2008 19:14

          Ce dernier commentaire est passé sans ma signature.

          Il semble qu’il ait un dysfontionnement chez Agoravox aujourd’hui.

          Daniel R


          • Gandalf Tzecoatl 4 janvier 2008 20:50

            « Les Etats-Unis, plus grand pays émergent au monde ? »

            Disons que certains américains et européens ont des comportements qui s’alignent sur celui des pays émergents : horaires effrénés non freinés par nos politiques, pouvoir d’achat limitée, monnaie faible, réindustrialisation à bas-coût, compétition pour trouver n’importe quel salaire, etc.

            Les états occidentaux n’étant plus le cran d’arrêt à ce périclitement social passablement souhaité par un monde des affaires qui louche sur une main d’oeuvre occidentale bon marché entretenue, l’individu subit cette marche forcée de plein fouet, conformément à la doctrine libérale.


            • (---.---.10.140) 4 janvier 2008 22:42

              tortons donc le cou à la doctrine libérale. Oh ! quel brillante analyse ! Ou enseigne t’on cette doctrine, que je prenne des cours ! A vrai dire cette doctrine n’est enseigné nul part, et c’est en cela que consiste le prodige car seul son enseignement en négatif est enseigné. C’est dailleurs pour cela qu’elle est si influente et plus nous en approfondissons les méandre de sa négativité plus elle devient forte. Elle se nourrit de notre négativité et c’est une bien étrange chose en vérité


              • Gandalf Tzecoatl 5 janvier 2008 13:12

                Où est-ce qu’on enseigne le libéralisme ? Dans sa forme utilitariste (économique on dira), en école de commerce.

                Sur le web, tu trouveras

                Un forum : www.liberaux.org

                Des écrits sur : www.catallaxia.org

                Des définitions : http://www.wikiberal.org

                Des traductions : http://herve.dequengo.free.fr

                Je suis passé par la case libérale avant de comprendre l’utopie qu’elle représente.


              • tvargentine.com lerma 5 janvier 2008 01:22

                Le dollar n’est qu’un instrument financier de la politique économique américaine.

                Elle maitrise sa monnaie,pas la Chine,qui a besoin de pétrole,même si la Chine utilise à fond ses mines de charbon,son développement économique ne peut qu’amener ce pays à connaitre une grave crise de confiance avec de graves conflits sociaux avec la crise de la flamblée du prix du pétrole.

                Nous verrons en 2008 le dollar baisser,l’euro monter à 1,50 et plus et l’obligation pour la monnaie chinoise de dévaluer en catastrophe,car le cour de sa monnaie n’a aucune valeur réélle.

                Que représente la Chine aujourd’hui en dehors d’être un vulgaire sous-traitant de produits simples à réaliser et dont les conditions de vies des travailleurs chinois sont déplorables et dont les syndicats libres sont interdit ?

                RIEN

                2008 sera la fin de l’eldorado pour des sociétés qui en pensant délocalisé en Chine à une époque donnée pensés faire de bonne affaire.

                La prochaine puissance économique sera l’Europe et sa monnaie : l’EURO


                • Gilles Gilles 5 janvier 2008 09:01

                  Lerma

                  « Que représente la Chine aujourd’hui en dehors d’être un vulgaire sous-traitant de produits simples à réaliser et dont les conditions de vies des travailleurs chinois sont déplorables et dont les syndicats libres sont interdit ? »

                  Toujours aussi naze ?

                  Tiens, la Chine vient de sortir son premier avion 100% chinois avec déjà plus de 160 commandes. Boeing et Airbus ont peut être du mourront à se faire...d’autant plus qu’on commence à sous traiter la construction et la R&D à la chine en aéronautique

                  Ils lancent satellites et sont capables de faire des bombes A

                  donc, tout pour devenir une trés grande puissance. D’ailleurs on peut êrte grand tout en ayant une bonne partie de la population misérable travaillant pour survivre


                • bonsens 10 janvier 2008 03:06

                  trés beau sujet de débat.

                   


                  • bonsens 11 janvier 2008 08:49

                    la chine ne vaut rien ?????

                    1 miliard d’habitants çà ne compte pas

                    la civilisation chinoise zéro aussi selon certains commentaires.

                    la boussole,la poudre à canon,les feux d’artifice qui ont permis la découverte des avions à réaction.

                    selon la loi de gauss il y à 2 % de personnes trés intelligentes soit 15 fois plus de personnes qu’en france

                    3 fois plus que l’europe ou l’amérique demain les prix nobel seront chinois et nous avec nos 35 heures de travail nous serons ou ??????

                    méditer cette simple loi 1 euro versé par un français cela donne 60 millions au profit d’un seul bénéficiaire et transposer à la chine celà donne 1 milliard d’euro ce n’est pas un beau loto ????

                    j’appelle celà la magie des grands nombres

                    compte tenu de la difficulté de connaitre qui investit dans des fonds étrangers,je crois que beaucoup de patrons doivent regretter que les petits actionnares français ne représente que 35 à 45 % des actionnaires.

                    je ne serais pas surpris qu’un jour un actionnaire chinois prendre le controle de danons ou tout autre entreprise française ou corrompe des hommes politiques afin de pouvoir écouler leurs produits ????

                    ils ont déja commencer par le textile,les jouets et demain quel autre produit vont ils nous innonder

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès