Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les femmes et les enfants d’abord

Les femmes et les enfants d’abord

Chute libre : baisse ininterrompue des bourses, des ventes massives qui devraient durer tout le mois de Mars, une inertie rivée sur les valeurs financières, pour lesquelles "Le marché attend d’être convaincu que le secteur financier américain sera soutenu et pas bradé". Les nouvelles du secteur font peur : chute de 70% du profit d’HSBC en 2008, pertes de 61 milliards d’AIG au 4° trimestre 2008, pertes de 58 milliards de Fannie Mae en 2008, la ronde des trous noirs poursuit son oeuvre.

Le secteur industriel est encore plus alarmant : dans l’automobile, c’est une chute de 32% en un seul mois des japonaises, près de 40% pour les américaines au seul mois de février, dont 53% de chute pour General motors et 48% pour Ford, 50% de chute en Espagne, et 13% en France, toujours pour le seul mois de février.

De source autorisée, "L’économie américaine traverse sa plus mauvaise passe depuis 50 ou 60 ans, alors il n’y a aucune raison pour que les actions montent". C’est même un déluge de calamités financières qui devrait s’abattre vers mi-mars : "I believe that the COMEX will default and the entire paper gold market will crash".

Selon Franck Biancheri, le dollar devrait s’effondrer d’ici l’été 2009. C’est également l’avis d’Igor Panarin, qui estime que "le déclin économique et moral déclencheront une guerre civile à l’automne prochain ainsi que l’effondrement du dollar". L’euro ne semble pas non plus promu à un meilleur avenir, comme l’atteste cette analyse de la Barclays : "Les marchés s’inquiètent donc de la hausse importante des engagements publics et de leurs besoins de financement courants dans un contexte où la liquidité est rare".

Le verdict de Paul Craig Robert est terriffiant : la situation actuelle serait soit le fruit d’une l’incompétence figée, soit le résultat d’un hold-up organisé destiné à rançonner le contribuable : "Soit les gens au pouvoir à Washington et la communauté financière sont totalement stupides, soit ils utilisent cette occasion pour redistribuer au secteur financier la richesse des contribuables, des actionnaires et des fonds de pension".

Difficile de penser que tous les spécialistes nommés par les gouvernements soient tous incompétents en même temps, ni que les mesures profondes qui auraient dues être prises se soient limitées au buffet à volonté et à la photo de famille du dernier G20, pour ne pas parler de l’immobilisme de 2008. Devant cette inertie organisée, il semble bien que ce soit l’hypothèse du racket qu’il faille retenir, et que ce racket va parvenir à son terme dans les mois, voire les semaines à venir.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • morice morice 4 mars 2009 11:15

     ah, le spectre de la guerre civile hante énormément le net en ce moment... il est vrai aussi que des DECISIONS prises sur l’envoi de troupes pour réprimer les possibles émeutes font froid dans le dos : la police anglaise vient de lancer un commissariat sur roues qui est destiné à ça exclusivement, et ça fait jaser... un été chaud, titre le Telegraph ! ! summer of rage !!!


    • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2009 11:33

      "ah, le spectre de la guerre civile hante énormément le net en ce moment... il est vrai aussi que des DECISIONS prises sur l’envoi de troupes pour réprimer les possibles émeutes font froid dans le dos"

      Je pense que les émeutes sont déjà anticipées, et seront brutalement réprimées. Aux US, 9 mémos viennent d’être partiellement rendus publiques, relativement aux dispositifs déjà adoptés visant à éradiquer les libertés publiques. Tout semble avoir été parfaitement planifié depuis 2001.


    • Triodus Triodus 4 mars 2009 11:37

      @ l’auteur,

      Bonjour,

      Avez-vous des échos de dispositions particulières ou de préparatifs concernant la France ?
      Il me semble que le calme ne vas pas durer encore longtemps..
      Cordialement,
      T.


    • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2009 11:46

      Ce qui est inquiétant en France, c’est le silence radio (c’est le cas de le dire) des médias officiels, et le faux semblant d’un habituel train-train qui continuerait malgré quelques petites contrariétés des marchés. Alors que les sirènes devraient hurler sur tous les toits, les niaiseries habituelles nous sont servies sans complexe. Ceci me fait dire que dans peu de temps, nous allons avoir droit à un bon prétexte, genre l’ultra-gauche, pour serrer les vis liberticides d’un seul coup.


    • Kalki Kalki 4 mars 2009 12:30

      L’ultra gauche ou l’ultra droite (extreme droite) qui se fait passer pour la droite et qui pourrait déja etre au pouvoir ? Dans certains pays ?.


    • gaelec 4 mars 2009 13:49

      Je constate au fil des semaines et des commentaires, une évolution psychologique inquiétante, tant dans l’évolution de la crise finançière, que de ses conséquences sur l’économie réelle, tendant à un catastrophisme ambiant (que l’on observe même chez les politiques) et qui, se nourrissant l’un de l’autre, finiront par engendrer "le monstre" qui est en chacun d’entre nous.

      Revenons à la raison !


    • geko 4 mars 2009 14:00

      Pour cela Gaelec il faudrait que nos dirigeants fassent autre chose que renflouer les banques cad changer les règles du jeu ! Rappelez vous des déclarations de Lagarde nous disant que la France ne risquait rien ! pfff pathétique !

      C’est pour moi une entreprise de destruction des états nations qui est en cours sous nos yeux !


    • plancherDesVaches 4 mars 2009 14:28

      Bien écrit Geko.

      On peut même presque dire que la manipulation et l’hypocrisie sont allés BEAUCOUP trop loin.
      Un retour de manivelle, comme on dit dans mon métier.


    • gaelec 4 mars 2009 14:35

      @ geko

      Soit ! Mais raison de plus pour ne pas alimenter la chaudière en carburant. J’ai lu sur un autre article un commentaire qui recommandait le livre de Willem Reich, "Psychologie de masse et du fascisme". Ce livre est troublant de similitudes avec ce qui se passe aujourd’hui pour ceux et celles qui connaissent cette oeuvre car tout semble s’agglomérer pour conduire le monde vers un nouveau cataclysme.

      Pour les peuples cependant, une seule leçon est à en tirer. Ne jamais céder aux chants des sirènes et aux extrémistes de tous bords, tous partis politiques confondus.

      Zéro confiance, totale défiance et prendre le recul nécéssaire sur les évènements.


    • geko 4 mars 2009 15:05

      Il est marqué où que je cède au sirènes du fascisme ? j’ai lu et répondu à cet article très lucide d’Argoul ! Je ne cherche pas à alimenter la chaudière mais je ne vais tout de même pas mettre la tête dans un trou comme une autruche et nier la réalité on a ce qu’il faut à L’Elysée pour ça et c’est bien là que le bas blesse !

      On fait quoi maintenant, on organise une ronde et on se fait des bisous ? Vous savez que les nations disparaissent je trouve que c’est plutôt une bonne nouvelle ! La mauvaise nouvelle c’est ce qui nous attends derrière !


    • gaelec 4 mars 2009 16:09

      @ geko

      Mon commentaire est neutre geko, relisez bien, il n’y a aucune attaque contre vous.

      Bonne journée


    • gaelec 4 mars 2009 16:22

      Qu’ai je dis de si terrible qui me moinsse ?


    • geko 4 mars 2009 16:36

      Il y a un certaine impuissance à observer ce qui se passe sous nos yeux sans pouvoir rien faire qui rend un peu dingue ! Surtout quand l’histoire semble boucler vers les heures les plus noires de l’humanité !

      Ma réponse n’est pas spécialement à votre encontre !

      Le moinsage n’est pas de mon fait gaelec !


    • gaelec 4 mars 2009 17:12

      @ geko

      Nous sommes nombreux à ressentir cette impuissance, c’est pourquoi il est important d’éviter la contamination psychologique qui est redoutable en terme de déstabilisation. Seule la raison des hommes l’emportera, à la condition qu’elle prenne le pas sur la psychologie.


    • Traroth Traroth 4 mars 2009 19:26

      Contamination psychologique ? Ce qui se passe hors de notre portée EST terrifiant, et si on ne réagit pas, on va TOUT nous prendre. Il faut garder son calme, mais il FAUT se révolter !


    • gimo 4 mars 2009 21:39

      Une .. ! methode simple propre et légale a faire au lieu de rien faire.. !
       methode de la désobéissance civile


      Quand le grand rabbin d’Israël, Avraham Shapira, appelle les soldats israéliens à refuser d’obéir aux ordres de démantèlement des implantations juives de la bande de Gaza, voté à la Knesset, peut-on parler de désobéissance civile ?

      Quand Antigone, au nom de la tradition s’oppose à Créon, roi de Thèbes, pour donner une sépulture à son frère, s’agit-il de désobéissance civile ?

      Quand les objecteurs de conscience renvoyaient leur livret militaire, peut-on évoquer la désobéissance civile ? Tout acte d’opposition n’est pas assimilable à la désobéissance civile. Celle-ci obéit à certains critères.

      2.1 C’est une action politique

      Les actes visent à faire changer la loi. Dans une démocratie, c’est la pouvoir législatif qui seul change la loi. Dans l’Inde occupée par le colonisateur britannique, Gandhi voulait l’autonomie de son pays.

      2.2 C’est une action juridique

      L’action au niveau juridique ne doit pas être négligée, à chaque fois que c’est possible. En France, la défense des « désobéissants » peut prendre appui sur certaines dispositions juridiques.

      Il s’agit de faire prendre en compte un droit garanti par la constitution par les magistrats. C’est ainsi que le principe de précaution a pu être invoqué lors des procès pour fauchage de plants OGM. L’article 2 de la Charte de l’environnement affirme : « Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement. »

      François Roux, l’avocat des Faucheurs, invoque aussi « l’état de nécessité » défini par l’article 122-7 du code pénal : « N’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace. »

      Même s’il est peu utilisé, l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 autorise le droit de résistance à l’oppression : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression. »

      2.3 C’est une action collective

      La désobéissance civile, du fait même de son objectif politique de promotion d’un projet pour la société, ne peut s’envisager que si elle rassemble un nombre plus ou moins important de protagonistes. Le fait qu’elle soit initiée par un petit nombre ne contredit pas ce caractère collectif car l’extension du nombre de participants est recherchée.

      2.4 C’est une action organisée


    • ZEN ZEN 4 mars 2009 11:45

      Je cherchais un article pour sortir un instant du pessimisme ambiant
      J’avais trouvé Piffart, qui m’a déridé

      Là, je suis servi ! smiley

      Blague à part , j’ai lu l’article de PC Robert ce matin, et ça ne rassure pas...
      La sérénité affichée d’Obama et sa façon de mettre toujours plus de charbon dans une chaudière à la limite de l’explosion me sidère...


      • Kalki Kalki 4 mars 2009 12:37

        Obama doit combattre l’inertie des Lobbys ( qu’il accepte finalement de laisser dans les couloirs politiques) l’inertie des con-citoyens concupiscent.

        Le changement en politique mettra plus de 5 ans.

        Il y a t’il un levier pour soulever le monde qui accèlère sa chute jusqu’a un point de non retour ?
        L’image est bonne, la masse et l’inertie du monde est ... difficilement surmontable.


      • iris 4 mars 2009 11:59

        je ne vois pas de grandes emeutes en france-les gens sont trop peureux et individualistes-
        regardez la dernière guerrre-il ya eu + de collabos que de resistants-
        si on arretait les restos du coeur -peut etre-
        l’argent ne s’est pas évaporé d’un seul coup-il est qq part - 


        • faxtronic faxtronic 4 mars 2009 12:17

          n importe quoi comme commentaire.... L argent s est evapore, car il est virtuel. Sans compter le reste du commentaire... edifiant de betise


        • bob 4 mars 2009 14:48

          @ Iris

          Commentaire d’un planque derriere son ecran qui exhorte autrui a se battre a sa place car il n’a ni le courage ni la force de le faire.
          Son commentaire sur la collaboration majoritaire des francais est d’une ineptie totale. Quelle a ete l’occupation de sa famille pendant cette periode ? Apres etude, il apparait tres souvent que ceux qui stigmatisent les collaborateurs sont les memes qui ont des ascendants au comportement douteux pendant la guerre.
          Quant a l’argent "qui est bien quelque part", il s’agit d’une analyse marxiste et donc obsolete de la situation. Si avec toutes les explications que vous pouvez avoir sur le net et ailleurs, vous en restez a cette analyse, c’est qu’il n’y a plus rien a faire pour vous.


        • iris 4 mars 2009 15:24

          combien de syndiqués en france ??
          Et ce n’est pas une manifestation d’un jour qui vas changer qq chose
          l’argent il yen a -allez vous promener sur les cotes d’azur et d’ailleurs -
          ce n’est pas encore la famine en france-
          et vous pourriez etre plus poli et moins sur dans vos commentaires-
          vous ne me connaissez pas ni ma famille qui ne fais partie ni de lélite ni du gratin-et qui a mangé à la soupe populaire pendant la dernière guerre-
          losrque l’on est pauvre -on a tendance se cacher et on a peur de tout -on veut etre invisible
          alors réclamer et manifester encore moins-et il faut de l’énergie pour cela-
          aller demander aux chomeurs ou aux gens qui vont au resto du coeur s’ils vont participer aux manifs



           


        • Traroth Traroth 4 mars 2009 19:42

          Ca n’existe pas, "l’argent virtuel". Pour prendre l’exemple des subprimes, si je (je étant ici une banque) vends mes créances (auprès de petits épargnants non-solvables) à des banques étrangères sous forme de titres, et que ces titres se révèlent au final sans valeur, puisque les épargnants ne sont pas solvables, j’ai toujours en ma possession l’argent que m’ont versé les banques étrangères que j’ai plumé. La valeur des titres a toujours été nulle, mais ceux qui les ont acheté ne le savaient pas. En ce sens, il y avait une valeur virtuelle, effectivement. Mais l’argent versé par ses acheteurs, est bien réel, lui.

          En l’espèce, les banques étasuniennes ont encaissé indûment des sommes faramineuses auprès des établissements étrangers, en vendant des titres sans valeur. Où est maintenant cet argent ? Il n’est clairement pas plus dans les caisses de ces banques non plus, et il a donc été distribué aux actionnaires.


        • bob 4 mars 2009 22:31

          Madame, monsieur,

          Mes propos font echos aux votres. Vous avez indument inclus tous les francais dans le meme sac en les qualifiant de laches. Je pretend le contraire. Le courage se montre dans les situations critiques et non pas derriere un ecran. Vous parlez de syndiques, pour ce que j’en connais, j’ai vu comment des gens qui se pretendaient altruistes se sont vite plies pour une misere ( telephone portable, promotion minable, congratulation paternaliste d’un directeur). Aussi pour le syndicalisme, vous comprendrez que je sois particulierement dubitatif.
          Vous parlez de l’argent sur la cote d’azur. Savez-vous ce qu’est le blanchiment d’argent ? Cet argent est pour majeure partie d’origine criminelle et d’origine etrangere. Si vous souhaitez aller le chercher vous vous retrouverez face a des russes armes de kalachnikov et de bazooka. Vous aurez au mieux une petoire demilitarisee. Je ne parle meme pas des appuis politiques qu’ils ont et qu’ils feront jouer.
          Vous justifiez neanmoins la raison pour laquelle les francais ne sont pas dans la rue : Ils ont tout a perdre : leur maison, leur nourriture, leurs loisirs.
          Vous parlez de vos ascendants qui ont mange a la soupe populaire pendant la seconde guerre mondiale, sachez que bon nombre de personnes ont ete dans ce cas la. D’autres n’avaient rien a manger grace aux bons offices des occupants, de leurs suppletifs et du marche noir. Aussi comprendrez-vous que le miserabilisme me laisse de marbre.


        • iris 5 mars 2009 10:28

          ce n’est qq un tout seul dans son coin qui peut organiser qq chose-
          les partis politiques ?? actuellement les politiques n’ont + de credit
          et je vois bcp de français moyens ou pas très aisés ne plus aller voter
          les riches ne sont pas tous russes ou etrangers-sur la cote et ailleurs résidences secondaires -et un certain train de vie -parfois bien superficiel-
          les vacances à la neige ont fait le plein -et ce ne sont pas tous des etrangers de la mafia-
          la lacheté de beaucoup -je l’ai vus dans ma vie professionnelle-allez trouver un témoin dans votre entreprise si il ya harcèlement moral, ou autres raisons popour vous virer-en tout cas dans les petites boites c’st dur !! alors mener un combat avec manif et grève -encore moins-les represailles ou autres sont certaines-
          et il ya bcp de pte et pme en france—pour les ent du cac 40 je ne connais pas trop mais j’imagine que la concurrence entre individus doit etre forte aussi-
          en province on peut s’en tirer si on a sa maison payée et un petit jardin-et si l’on fait par soi-mème-couture et bricolage-
          alors je ne vois pas de grosses émeutes dans les petite villes moyennes-
          mais je peux me tromper -
          et excusez moi si je vous ai choqué-
          dans ma famille il y bcp de misères et petits salaire et ils n’ont jamais été manifesté -et ils préfereraient mangé de spates et patates tous les jours plutot que réclamer-
          c’st idiot mais c’est comme ça-


           


        • bob 5 mars 2009 11:20

          Madame, monsieur,

          Vous avez parfaitement raison, nul, seul ne peut changer une societe. Il s’agit d’une affaire de groupe. Par contre, il est tout a fait possible de changer une partie infinitesimale de cette societe a notre niveau. Politiquement parlant par un vote coherent avec la politique voulu ( pensez-vous que quoique se soit de bon va sortir d’un individu lie au blanchiement d’argent ? (Sarkozy)), socialement parlant en n’effectuant pas d’actes d’hostilite vis a vis de son entourage voire en l’aidant ( cela ne coute qu’une fraction de son temps pour un resultat a long terme plutot positif), familialement...
          Vous parlez de francais qui ne vont plus voter ( une minorite d’apres les chiffres du ministere de l’interieur) mais ne pensez-vous pas qu’il y ait une raison a l’abstentionnisme ? le choix entre Royal et Sarkozy est-il vraiment un choix ???

          Je n’ai jamais dit que tous les riches etaient russes mais un tres grand nombre (de riches) est juste delinquant voire criminel. Tant que rien ne sera fait pour lutter contre cette engeance, tout le monde subira l’injustice que nous connaissons ( et qui n’a rien a voir avec le capitalisme, la bourse, le nationnalisme ...).

          Concernant la lachete, l’opportunisme et la lethargie d’un grand nombre ( comme vous l’avez dit " beaucoup") ne peut englober la totalite. La revolution francaise ne s’est pas faite avec l’aval de la majorite tout comme la resistance ou la collaboration a l’ennemi sous l’occupation. La majeure partie des francais ne pensent qu’a vivre leur petite vie en s’adaptant a leur environnement.
          En ce qui concerne le harcelement, je l’ai vecu pendant pres de 5 ans, j’ai tenu et les harceleurs sont partis ( pour la plupart vides pour incompetence). Comme quoi, il existe une justice immanente.

          Quant au choc de vos propos, il aurait ete plus grand, et plus negatif, s’il etait assorti de propos pour reformer la France en defaveur des francais ( nonobstant la couleur de leur peau) et c’est avec plaisir que je constate que vous etes quelqu’un avec qui on peut discuter.


        • K K 4 mars 2009 12:11

          En tout cas, dans l’industrie tout tourne au ralenti voire a l’arret total. On m’a demande d’avancer mes conges de mai a mars (bon il y a plein d’offres a prix casse donc ca va) dans l’espoir que l’activite repartira dans deux mois. Mais il n’y a rien de garanti. Tout le monde surveille les marches et se protege en esperant que les concurents cederont les premiers.

          La guerre civile ? Elle n’est pas encore trop probable. Mais c’est possible que des emeutes se declenchent si les futures manifestations previsibles tournent mal. Et la ce ne seront pas uniquement les banlieues qui seront concernees. Si trop de gens perdent tout espoir en l’avenir. ils estimeront qu’ils n’auront rien a perdre et cela sera un veritable baril de poudre.


          • boris boris 5 mars 2009 07:01

            Salut, toi qui adore partir, il y a promo sur le "Mexique" , tu vas adorer.


          • noop noop 4 mars 2009 12:11

            Personnellement j’ai surtout l’impression :
            1 que la crise existe.
            2 que pour certains c’est l’opportunité de joué les super pompiers, regardez moi comme je suis fort, genre Sarkozy.
            3 que pour d’autres c’est le moment rêvé tant attendu, le grand soir à l’horizon, il est là on le voit, genre Besancenot.
            4 que pour d’autre c’est la certitude de faire de bonnes affaires... les Madoff & Cie par exemple.
            5 que pour le peuple ça va être l’occasion de se serrer la ceinture encore un peu plus fort.

            Après la terre tourne et tournera encore.

            Attali l’a dit "nous sommes en 1933" :
            http://www.dailymotion.com/user/noop/video/x8jvzh_attali-nous-sommes-en-1933_news
            Une déclaration qui est juste là pour entretenir le catastrophisme ambiant et qui vient donner raison aux 5 points ci-dessus.


            • Veilleur de Nuit 4 mars 2009 12:16

               Bonjour John Lloyds,

              Gigantesque corner ( financier) en passe de réussir et de squeezer tout, avec risque d’effet boomerang ?.

              (Au sujet du commerce) – Le monde a commencé par là, puisque Adam a vendu le paradis pour une pomme. Ca n’a pas été une fameuse spéculation, par exemple !

              Honoré de Balzac


              • ZEN ZEN 4 mars 2009 12:22

                C’est le système des assurances qui est gravement touché maintenant aux USA

                A lire dans Mediapart (extrait) :

                Les autorités américaines se sont portées, pour la quatrième fois depuis septembre 2008 et peut-être pas la dernière, au secours d’AIG qui a annoncé le 2 mars les pertes les plus importantes de l’histoire des entreprises américaines : 61 milliards de dollars au quatrième trimestre de l’an dernier. Pour l’année 2008, la perte frôle les 100 milliards. L’ancien numéro un mondial de l’assurance, dont l’action est tombée sous les 50 cents, a conservé une grande capacité d’influence à Washington. Mais cette fois, c’est la peur de le voir disparaître qui sert de levier.

                 Selon le New York Times, AIG a fait circuler dans les cercles du pouvoir un document de 21 pages, titré : « AIG : le risque est-il systémique ? » qui annonce l’apocalypse au cas où la nouvelle administration américaine et la Réserve fédérale débrancheraient le système de survie artificielle alimenté avec l’argent du contribuable américain. « Une panique bancaire dans le secteur de l’assurance-vie et des retraites aurait un impact dévastateur à travers l’économie américaine », affirme ce document, qui rappelle que AIG a fait souscrire par les entreprises ou les ménages américains quelque 375 millions de polices d’assurances (vie et dommage), pour une valeur nominale de 19.000 milliards de dollars...."

                 


                • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2009 12:56

                  "AIG a fait souscrire par les entreprises ou les ménages américains quelque 375 millions de polices d’assurances (vie et dommage), pour une valeur nominale de 19.000 milliards de dollars"

                  édifiant, en effet. Je ne connais pas le détail, mais s’il y a dedans des souscriptions avec sortie en capital, la disparition d’AIG ne sera rien d’autre que le hold-up des tirelires du particulier américain. Je pense que la petite fourmi qui a péniblement mis de côté quelques économies appréciera moyennement que le casino boursier lui les ait bouffé.


                • plancherDesVaches 4 mars 2009 13:40

                  En attendant un éventuel renfloumment d’AIG, et comme toutes les sociétés d’assurances se ré-assurent entre-elles, nous allons voir nos cotisations exploser.
                  En gros, il va falloir se passer d’assurances et faire comme l’ont toujours conseillé tous les libéraux, prendre des risques non couverts et non calculables...
                  Rappelez-moi comment ils sont allés dans le mur... ???? Mouarfff...


                • LE CHAT LE CHAT 4 mars 2009 13:46

                  Article interessant , John . Je regardais la redif de C dans l’air ce matin traitant du cas particulier du Japon , et c’est aussi la cata chez eux , avec des export à moins 47% en janvier , un taux de chomage qui va monter à 6% , du jamais vu , seule satisfaction pour eux , leurs banques crèveront en bonne santé , parce que les bulles immobilières et financières , ils ont déjà donné il y a 15 ans .... Et chez eux , avec un taux de natalité tendant vers 1 , aucun espoir de relance du marché intérieur.


                  • gaelec 4 mars 2009 14:11

                    @ Le Chat

                    Vu également ! Pour une fois qu’il n’y avait pas les IKEA de la pensée que sont Marseille, Cohen,Touati et Barbier.
                    Perso, j’ai également retenu et vérifié que l’indice NIKKEI valait 40 000 en 1980 pour 7200 aujourd’hui et que TOKYO valait autant que tous les Etats Unis.
                    "IKEA de la pensée" étant une expréssion que j’ai lu sur Avox et dont j’ai oublié le nom de l’auteur mais je lui rends hommage pour cette pertinente description des quatres trolls cités ci-dessus.


                  • LE CHAT LE CHAT 4 mars 2009 14:34

                    @gaelec

                    d’accord avec toi pour dire que certains squattent trop cette émission , comme aussi le spécialiste du monde arabe avec sa tronche en biais ! smiley


                  • geko 4 mars 2009 13:52

                    J’ai adoré le commentaire du professeur d’Harvard Dominique Moisi : "Le scénario proposé est un scénario catastrophe possible mais pas un scénario catastrophe probable" Autrement dit, selon lui, la probabilité que la catastrophe se réalise n’est pas nulle mais non significative ! En fait il n’en sait fichtre rien avouant juste avant que les américains ne savent pas où ils vont !

                    En tous cas le LEAP n’est pas un cabinet obscure comme le prétend le philosophe dont les paroles sont dévoyées à la vente de son bouquin !

                    Etant donné le communitarisme exacerbé qui règne aux USA, la possession d’armes (plus d’une par américain), leur addiction à la consommation, je penche pour un scénario probable !


                    • Sébastien Sébastien 4 mars 2009 14:51

                      La fin du monde est proche. Repentez-vous penitents !


                      • loco 4 mars 2009 15:06

                         La question de la panne du système est déja résolue : oui, c’est mort, le truc entier se prend les pieds dans le tapis.
                         La question du pire, c’est à nous de la résoudre, en choisissant de mettre en place de nouvelles solidarités pour amortir le passage à l’hibernation de la consommation, au lieu de partir dans des affrontements contre quoi, contre qui, mais surtout pour obtenir quoi, venu d’où ???????


                        • Triodus Triodus 4 mars 2009 15:18

                          Une chose est sûre : rien ne viendra d’en haut, à part misères sang et larmes.

                          Il se peut que nous ayons à devenir des pionniers.

                          Il se peut aussi qu’en haut, on prendra bien à coeur de nous en écarter, en poussant justement à des affrontements fratricides, délétères et stériles.

                          Il sera très difficile de ne pas s’y laisser mener, je le crains.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès