Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Economie > Les Français et le retour du franc : les curieux revirements de (...)

Les Français et le retour du franc : les curieux revirements de l’IFOP

JPEG - 56.6 ko
Les sondages oubliés
8 sondages, faits sur 2 ans, ont été occultés

La crédibilité des instituts de sondages fait débat dans l’opinion publique française.

Mais là…C’est autre chose.

Récemment l’Ifop a publié, pour Atlantico, un sondage sur « Les Français et le retour du franc » montrant que les Français souhaitaient le retour du franc pour 2/3 d’entre eux et, surtout, qu’il en avait été toujours ainsi : étrange car, pour le même Atlantico, en novembre 2011, soit il y a un an juste, l’IFOP indiquait exactement le contraire : 32% seulement voulaient le retour du franc.

1/3 et 2/3 ce n’est pas exactement la même chose, surtout pour des statisticiens, qui pourtant ne réagissent pas à ce basculement total.

L’histoire du « Oui au retour du franc » pour l’Ifop

En février 2010, 69% voulaient le retour du franc. 

Mais subitement, en mai 2010, soit seulement 3 mois plus tard, c’est l’inverse, on tombe brutalement à 33%. 

De mai 2010 à septembre 2012, pas moins de 8 sondages Ifop confirment : seule une minorité, 30 - 35 % des Français, veut revenir au franc, et l’euro est plébiscité, tel un véritable hymne à l’euro…

Et là, fin décembre 2012, patatras, de nouveau subit changement de cap : le franc est réclamé par la grande majorité des Français !

De curieux basculements d’opinion 

L’Ifop fait comme si de rien n’était, alors qu’il a manifestement dissimulé 8 sondages effectués entre 2010 et 2012 !

Donc ces 8 sondages étaient faux ?...

L’Ifop ment-il ? …

Aucune rédaction (notamment Atlantico qui aurait dû s’en apercevoir en premier), n’a remarqué ce curieux revirement, alors que c’est un sujet primordial sur le plan médiatique.

Pourquoi cette étrange volte-face de l’Ifop ?...

Simplement parce que l’on prépare l’opinion publique au retour du franc, comme le journaliste économique l'a annoncé au lendemain de l'élection de M. Hollande : "On a sans doute élu hier le président du retour du franc ".

Attendons le prochain sondage.

Ifop, pour Atlantico, décembre 2012 ; le « Oui au retour du franc » est très majoritaire :

http://www.atlantico.fr/decryptage/onze-ans-apres-mise-en-place-euro-62-francais-regrettent-franc-jerome-fourquet-590903.html

Le « Oui au retour du franc », très minoritaire, de mai 2010 à septembre 2012 :

http://www.ifop.com/media/poll/1978-1-study_file.pdf

(page 22)



Sur le même thème

Que penser du sondage de Marine Le Pen ?
Rentrée pourrie à l’Élysée (1) : des sondages désastreux
Bidouillage sondagier pro-FN au JDD
Mourir dans la dignité
9 mois fermes pour la #FN raciste Anne-Sophie Leclere ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par BA (---.---.---.142) 26 janvier 2013 16:09

    Mercredi 2 janvier 2013 :

     

    Un sondage concernant la monnaie unique, l’euro, et l’ancienne monnaie de la France, le franc.

     

    Question : « Regrettez-vous le franc ? »

    Réponse :

    Les Français âgés de 18 à 24 ans répondent « oui » à 60 %.

    Les Français âgés de 25 à 34 ans répondent « oui » à 69 %.

    Les Français âgés de 35 à 49 ans répondent « oui » à 71 %.

    Les Français âgés de 50 à 64 ans répondent « oui » à 68 %.

    Les Français âgés de 65 ans et plus répondent « oui » à seulement 37 %.

    En clair : l’euro, c’est une monnaie de vieux, créée par des vieux, pour des vieux, et qui plaît aux vieux.

     

    Concernant les professions des personnes interrogées dans ce sondage :

    Les ouvriers répondent « oui » à 80 %.

    Les employés répondent « oui » à 75 %.

    Les artisans et les commerçants répondent « oui » à 72 %.

    Les chômeurs répondent « oui » à 70 %.

    Les retraités répondent « oui » à seulement 46 %.

    Les professions libérales et les cadres supérieurs répondent « oui » à seulement 41 %.

     

    Concernant les revenus des personnes interrogées dans ce sondage :

    Les Français qui gagnent moins de 1499 euros par mois répondent « oui » à 74 %.

    Les Français qui gagnent de 1500 à 2299 euros par mois répondent « oui » à 70 %.

    Les Français qui gagnent de 2300 à 2999 euros par mois répondent « oui » à 61 %.

    Les Français qui gagnent de 3000 à 4500 euros par mois répondent « oui » à 54 %.

    Les Français qui gagnent plus de 4500 euros par mois répondent « oui » à seulement 35 %.

    En clair : l’euro, c’est une monnaie de vieux riches, créée par des vieux riches, pour des vieux riches, et qui plaît aux vieux riches.


     

    http://www.atlantico.fr/sites/default/files/u19487/tableaugros_0.png

  • Par BA (---.---.---.142) 26 janvier 2013 12:36
    Lundi 17 septembre 2012 :

    En septembre 2012, c’était l’anniversaire des 20 ans du référendum sur le traité de Maastricht et sur la monnaie unique. L’institut de sondage Ifop a demandé : 

    « Si le référendum sur le traité de Maastricht avait lieu aujourd’hui, vous voteriez oui ou vous voteriez non ? »

    Réponse :

    Si c’était à refaire, 64% des Français voteraient « non » au traité de Maastricht.

    Lisez cet article :

    Vingt ans après Maastricht, les Français doutent toujours.

    Selon notre sondage Ifop, à 64%, les Français voteraient non aujourd’hui au traité instaurant la monnaie unique.

    Mauvaise nouvelle pour Bruxelles - et pour François Hollande. Vingt ans après Maastricht, le référendum qui avait tant divisé les Français serait perdu s’il avait lieu aujourd’hui. C’est l’un des grands enseignements du sondage Ifop pour Le Figaro. 

    Le 20 septembre 1992, les Français avaient ratifié d’extrême justesse le traité européen, avec 51% des voix contre 49%. Ceux qui ont voté à l’époque - qui sont donc nés avant 1974 - choisiraient le non à 64%. 

    Et ils sont désormais 67% à dire que l’Union européenne va « plutôt dans la mauvaise direction » depuis la ratification de Maastricht. En 1999, ils étaient 53% à estimer qu’elle allait « plutôt dans la bonne direction ». La plupart des réponses confirment ce rejet grandissant à l’égard du projet fédéral européen.



  • Par ROBERT GIL (---.---.---.92) 26 janvier 2013 10:35
    Robert GIL

    on peut tres bien revenir au franc sans sortir de l’euro. A l’image de tres nombreuses monnaie alternative qui fleurissent dans de nombreuses regions d’europe, on peut imaginer une monnaie alternative nationale avec des regles tres precises que l’on definirait...

    voir : UNE MONNAIE ALTERNATIVE : LE FRANC

  • Par mortelune (---.---.---.83) 26 janvier 2013 17:02
    mortelune
    L’euro et l’europe sont des embrouilles qui nous embrouillent. 
    26 pays et bientôt ce sera la Turquie... Pourquoi la Turquie ?
    Tout ça ressemble étrangement à la carte de l’OTAN non ?

    L’europe que nous avons sort tout droit du chapeau de l’ONCLE SAM pour y ajouter quelques étoiles à son drapeau. 
    Européenne ? c’est sans doute acceptable en recommençant tout sans demander quoi que ce soit aux USA. 
    Etasunienne ? Et puis quoi encore ! Pas envie de manger des saucisses macDo toute la vie. je préfère un bon pot au feu.
    Quand ceux qui ont pris en main la direction des Etats unis d’Amérique fermeront leur bec au sujet de l’europe et qu’ils arrêteront de faire des recommandations qui ressemblent à des obligations alors l’idée européenne sera une idée interessante. Pour le moment il faut se serrer les coudes et virer tout ça au plus vite. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires