Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les Front Groups, des outils de désinformation de l’industrie

Les Front Groups, des outils de désinformation de l’industrie

Sous couvert d'actions citoyennes, des associations, ONG sont des outils cachés de diffusion de mensonges clés auprés du public.

Savez vous ce qu'est un "Front Group" ? Cette expression anglophone désigne un groupe, une association, une ONG qui affiche des valeurs et des buts, mais qui en réalité possède un agenda caché.

Par exemple un front group typique est l'association SAUVONS LE CLIMAT qui se targue d'être "eco-cohérent", de promouvoir des idées pour enrayer le changement climatique etc.. Bref de gentils écolos qui veulent notre bien à tous. C'est la partie visible frontale. Mais quand on navigue un peu sur le site, on est un peu surpris par la position ouvertement pro-nucléaire de cette association. En cherchant la face cachée de cette association, on découvre que les fondateurs, administrateurs, experts de SAUVONS LE CLIMAT sont en grande majorité des ingénieurs du CEA (Centre Energie Atomique), AREVA, EDF... D'ailleurs une partie des financements provient d'EDF. On pourrait rétorquer que ces informations ne sont pas cachées. En effet mais ce qui peut faire désigner cette association de Front Group est son nom de SAUVONS LE CLIMAT et non pas LE NUCLEAIRE VA SAUVER LE CLIMAT... Avec peut être, quelques petits domages collatéraux il est vrai.

Un autre FRONT GROUP est le "Think Tank" TERRA NOVA dont on trouve parmi les mécènes AREVA (nucléaire), EADS (armement), TOTAL (pétrole), MICROSOFT... et j'en passe. Dans sa page de liens TERRA NOVA se réclame de faire partie de la sphère progressiste française dont font partie le PS, LES VERTS et autres. Les logos et liens de ces organisations sont indiqués sur la page, sans que l'on indique quels sont les liens réels avec ces organisations, comme si leur présence était une caution de la validité de ce Front Group. 

Apparemment cette notion de Front Group n'est pas encore très répandue. C'est une technique qui est utilisée par les groupes industriels, depuis les années 40. L'industrie du tabac aux USA a usé de toutes ces techniques de relations institutionnelles (lobbying) très camouflées pour que leurs "mensonges clés" soient diffusés par la voix de tierces personnes (personalités, média, scientifiques, ong...). Il est intéressant de reconnaître ce type de Front Group, afin de ne pas se laisser leurrer par leurs messages souvent ambigus. Mon propos n'est pas de les lister tous, mais de donner des éléments pour les repérer.

Alors, La fondation Nicolas Hulot est-elle un Front Group ?

Dès sa création, le mécénat de la fondation par EDF et l'OREAL pouvait sembler surprenant. En effet ces deux entreprises, ne sont pas réputées pour être particulièrement vertes, et en tout cas pas dans le domaine social ! La source de financement d'une fondation, quelle qu'elle soit, peut entraver sa liberté d'expression. Cela semble évident si cela prive la Fondation de liberté de parole critique vis à vis des industriels qui la financent. Cela s'appelle un conflit d'intérêt. Les valeurs de la Fondation sont alors en conflit avec ses moyens de financement qui peuvent être supprimés à tout moment.

Dans le cas de la Fondation Nicolas Hulot, pas de conflit d'intérêt affiché avec son mécène EDF puisque Nicolas Hulot et sa Fondation ont depuis les débuts affiché des idées pro-nucléaires. Le nucléaire permettrait d'éviter le réchauffement climatique...l'indépendance énergétique... bla bla, bref de gros mensonges clés répétés à l'envie par les membres de la Fondation et en particulier par Mr Jean Marc Jancovici, polytechnicien, consultant pour le CEA, AREVA, EDF... présent dans différentes instances du Grenelle, co-auteur du Pacte écologique de Nicolas Hulot et qui est régulièrement interviewé par la presse depuis la catastrophe de Fukushima.. !!! Son discours est émaillé des mensonges clés typique diffusés par l'industrie du nucléaire. Un exemple intéressant est l'article publié par le site de 20 minutes où Mr Jancovici est présenté dans une interview comme un expert indépendant aux cotés de Mr Yves Marignac de WISE PARIS (une vraie organisation indépendante celle-là). L'article mêle leurs réponses laissant à penser qu'ils sont tous deux d'accord sur le sujet. Mais on remarquera que les réponse de Mr Jancovici représentent 30 lignes alors que Mr Marignac ne s'exprime qu'en 5 lignes. 3 liens hypertextes dans l'interview renvoient au site de Mr Jancovici Manicore sur lequel celui-ci se défend d'avoir jamais travaillé pour les industriels du nucléaire...

Après la catastrophe de Fukushima, Mr Hulot s'est soudainement déclaré anti-nucléaire... Il se présente maintenant aux primaires de l'écologie... Sa fondation devient la FONDATION POUR LA NATURE ET L'HOMME ,avec toujours Mr Jancovici membre de son comité scientifique. Mais Mr Nicolas Hulot la cite toujours comme "sa" fondation. A chacun de penser si oui ou non cette fondation est un Front Group.

Il faut préciser que les Front Groups, en dehors des aspects mensongers de leurs discours, drainent des fonds privés et publics et même parfois ceux des particuliers sous forme de dons, focalisent l'attention des médias qui se détournent des associations militantes dont les moyens financiers ne peuvent jamais rivaliser avec ce type d'organisation.

La création d'un Front group entre dans une stratégie globale de ce que les américains appellent "Product Defence". Comment défendre une industrie, un produit que l'on sait poser certains problèmes. La connaissance de ces stratégies de marketing industriel est indispensable pour l'action citoyenne. Les révéler les rends en partie inopérantes.


De prochains articles sur ce sujet seront postés prochainement.


Bonne vigileance


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 11 juin 2011 10:30

    Belle description de ces méchants : abattons l’industrie, toute l’industrie pendant que nous y sommes, c’est pas bien l’industrie et puis l’agriculture aussi puisqu’elle pollue, seuls seront sauvés les fonctionnaire : mais qui pourra payer les sommes pharamineuses qu’ils utilisent pour sauver la France (les autres aussi, quels autres ?)


    • Traroth Traroth 11 juin 2011 17:08

      Et donc, votre point de vue, c’est que les entreprises ont bien le droit de nous mentir, puisque c’est pour notre bien, si je comprends bien. Mais comment savez-vous qu’elles ne mentent pas quand elles disent que c’est pour notre bien ?


    • bernard29 bernard29 11 juin 2011 12:09

      il y a des front group à soi tout seul ; le plus connu est Attali. (il a une ONG planet finance, aux bons coeurs de l’ONU) mais c’est surtout pour vendre ses livres ( 1 tous les trois mois) ça marche je crois.


      • snow62fr 11 juin 2011 13:20

        Il est vrai que l’association SAUVONS LE CLIMAT pourrait s’appeler LE NUCLEAIRE PEUT SAUVER LE CLIMAT et qu’elle est largement composée d’anciens (ou d’actuels ingénieurs ) de EDF ou du CEA, celà ne signifie pas qu’elle soit financée par EDF (d’où vient cette info ?) et encore moins qu’elle soit secrètement dirigée par EDF ou AREVA (ce qui en ferait effectivement un Font Group).
         Les positions pro-nucléaires qu’on trouve sur le site et dans les newletters de « Sauvons Le Climat » sont très claires et argumentées. Ca gêne certains.
        Quand à la critique de JM Jancovici, on se demande ou est le rapport avec les Font Groups ? A ma connaissance il n’est pas consultant pour EDF, le CEA ou AREVA (d’où vient cette info) et quand bien même il le serait, que ça ne ferait pas de lui leur chargé de communication. JM Jancovici n’est pas un militant du nucléaire, il est pour le nucléaire et ça gêne certains car c’est un vrai spécialiste des questions énergétiques.
        J’ai l’impression que ce qui gêne l’auteur de cet article, c’est que certains pro-nucléaires aient des arguments solides qu’il est difficile de contredire. Ne sachant argumenter, l’auteur se réfugie dans le ’tous les pro-nucléaires sont à la solde du lobby nucléaire". Un classique du moment, je m’étonne qu’il n’ait pas parlé aussi du corps des mines qui serait à l’origine de tous les maux de notre société.


        • Walid Haïdar 11 juin 2011 21:10

          Nous n’avons pas besoin de donner d’arguments. L’argument est patent, il est à Fukushima, déployé sur 3 réacteurs en fusion et une pollution régionale grave.


          Il dit : de même que 2 et 2 font 4, le nucléaire n’est pas une solution au développement puisque le risque est non maîtrisable.

          D’abord parce que ce qui est arrivé au Japon a encore plus de chances de se produire dans un pays auquel feraient défaut les moyens d’entretenir correctement ses centrales, donc le nucléaire ne peut répondre aux enjeux des pays en développement (et on pourrait même extrapoler à l’ensemble des pays cet argument puisque personne ne semble à l’abri de la catastrophe économique).

          Ensuite parce que personne n’est à l’abri d’un missile mal intentionné ou d’un attentat terroriste : le fait de croire le contraire n’est qu’une croyance, non fondée, irresponsable, illuminée, criminelle, mais pas scientifique en tous cas.

          Enfin, parce qu’on ne sait pas quoi faire des déchets, et qu’on les balance aujourd’hui et pour encore très longtemps, et encore plus si le nucléaire se généralisait, n’importe où n’importe comment : les faits, et non les spéculations et les projections, c’est que la côte somalienne est un dépotoir, parce qu’il est quasiment gratuit d’y déverser ces immondices criminels.

          La réalité, c’est cela, et non vos fantasmes d’énergie sûre et maîtrisée. La réalité, c’est un véritable carnage, sournois et discret, mais catastrophique.

        • rastapopulo rastapopulo 11 juin 2011 22:15

          La perfection du new age qui exige des arguments seulement des autres...

          Fukushima est la preuve que ne pas renouveler les centrales des 70’ est criminel.

          Et là les antinuk sont fière de laisser pourrir la situation au grand bonheur des compagnies électriques qui ne veulent pas baisser le prix de l’électricité avec les nouvelles centrales plus économes et plus sûres.

          Chacun sa croix monsieur perfection.


        • nikopol 9 juillet 14:11

          @rastapopulo Pas tout à fait d’accord. Comparer la centrale de Fukushima presque sans enceinte ni filtres à sable ni recombineurs d’hydrogène avec celle de Fessenheim me paraît spécieux. Il faut à la fois prolonger et construire 90 GW en France pour baisser les 70% de fossiles.


        • rosa luxemburg 12 juin 2011 01:31

          ATTAC est financé par la fondation ROTSCHILD, et sa nouvelle égérie AURELIE TROUVE est plebscitée pour le poste de directrice du FMI .C’est une organisation pleine de bobos soixantehuitards qui ont tous des actions en bourse ,ils préconisent une simple tase sur les transactions financières mais nullement la fin de se système prédateur par une mise en redressement judiciaire avec un Glass steagall GLOBAL qui libererait l’économie mondiale de l’emprise écolo malthusienne des financiers !!! 


        • desmotscratie 11 juin 2011 14:40

          Je ne comprends pas que Hulot puisse passer pour un militant politique écologiste sincère et engagé au yeux de certainEs ! 


          • Clojea Clojea 11 juin 2011 16:29

            Très bien cet article, quand à Nicolas Nulot, il est franchement culoté et très démago. Application de la chanson de Dutronc, « je retourne ma veste, mais toujours du bon côté ».... Election, piège à .....


            • enréfléchissant 11 juin 2011 20:30

              Merci de démonter les faux !


              • rastapopulo rastapopulo 11 juin 2011 22:29

                Pourquoi instrumentaliser le sujet ?

                Les front group écolo (enfin pour moi pseudoécolo) existe depuis le départ.

                Malthus ? Il arrive à temps pour justifier le non-partage de technologie avec les colonies britanniques. L’inégalité naturelle est bien commode pour les dominants qui gagnerait à une dépopulation niveau contrôl.

                De Rougemont ? Il sera promu par les supra-nationalistes pour ses idées régionalistes et anti-industrie (donc anti-indépendance).

                Goldsmith ? Il a arrosé tout les mouvements écolo sans exception qui peuvent dés lors être vu comme au moins en partie détourné.

                WWFunds ? fondé par un aristocrate qui déclare vouloir être réincarné en virus mortel pour l’homme (ce qui est évidement dans les statuts de ce « nentille » groupe)

                Vous remarquerez l’ancrage anglosaxon de tout ces financiers, comme Gore, Strong, Lord Stern,...

                Dés lors donner une paternité au front group à l’empire britannique n’est pas volé. Les « associations anarchistes » basées à Londres commettaient leur petits attentats chez les ennemis de l’empire à l’époque.

                C’est de nouveau la mode et vous n’appréciez même pas la maestria de détourné les vrais sujets écologiques.
                 


                • transparence 14 juin 2011 14:22

                  Dans sa page SOUTIENS, l’association SAUVONS LE CLIMAT indique EDF en première ligne.
                  http://www.sauvonsleclimat.org/liensfavoris2/307-soutiens-de-slc.html

                  En ce qui concerne Mr JANCOVICI, je note que sa présence en tant que co-auteur du Pacte écologique de Mr Hulot , et en tant que membre du comité scientifique de la Fondation Nicolas Hulot , est ambiguë. Son travail en tant que consultant d’EDF, CEA, AREVA est indiqué dans la page Wikipedia, qui le concerne et que je pense il aurait pris le soin de la corriger si elle était inexacte. http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Jancovici
                  Wikipedia n’est pas une garantie d’exactitude concernant les sources, mais elle l’est quand il s’agit des biographies de personalités vivantes travaillant dans la communication soucieuses de leur image. Cela ne fait pas de Mr JANCOVICI un Front group à lui tout seul, mais sa présence dans une Fondation qui draîne les dons et l’attention du public peut poser question sur cette fondation même. Quand aux convictions de Mr JANCOVIC sur le nucléaire, elles le concernent et ma chronique ne les remets pas question.

                  Sur ce sujet, chacun est libre de se poser celles-qu’il veut.

                  Les Fronts Groups, sont des techniques de « marketing industriel » qui ne sont pas utilisées que par le nucléaire. J’aurai pu aussi bien prendre d’autres exemples, mais cet article n’était destiné qu’à présenter le concept que l’on peut repérer dans bien d’autres cas, comme certains commentateurs l’ont fait remarquer.


                  • elge 17 juillet 2011 13:10

                    merci pour cet article très révélateur du « climat » ambiant.

                    sauvons le climat compte dans son conseil scientifique au moins 13 membres sur 23 venant du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), de sa filiale AREVA, de l’EDF ou de Siemens-KWU (constructeur allemand de centrales nucléaires). Le rôle de sauvons le climat rappelle un peu celui de l’ASPO en matière de « pic pétrolier »

                    ici aussi :

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cologie_bleue

                    http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/presse/affiche.php?aff=2249

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

transparence


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès