Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les illusionistes de la finance reviendront-ils nous jouer du pipeau (...)

Les illusionistes de la finance reviendront-ils nous jouer du pipeau ?

La crise financière qui secoue la planète est avant tout le fruit d’une illusion : les plus grands noms de la finance occidentale nous ont berné en assurant qu’il est possible de servir des intérêts annuels de 15 %, chaque année et ad vitam eternam.
Dans leur sillage, ils ont aussi embarqué nos banques, nos assurances et également des particuliers, eux aussi victimes de cette grande illusion.

Qui ne serait pas intéressé ? Vous placez une partie de vos économies dans un fonds d’investissement qui vous promet de vous servir 15% par an. Ceci veut dire qu’il vous offre de doubler votre investissement en 5 ans et de le tripler en 8 ans !

Bien sûr, personne n’accorderait le moindre crédit à cette offre si elle émanait d’une officine inconnue basée aux Iles Caïman ou au Nigéria. Mais en l’occurence, de telles promesses ont été portées par les plus grands noms de la finance : Lehman Brothers, UBS, Natixis et cent autres organismes financiers (banques, assurances, fonds d’investissement...) dont les déconfitures peuplent les colonnes des journaux depuis 8 mois.

Que voulez-vous, les financiers sont des magiciens. Là où une grande entreprise multinationale peine à croître de 3% par an sur le long terme, ils vous promettent de quintupler cette performance économique pourtant honorable !

C’est vrai que la finance, c’est compliqué : hou la la, seule une élite de grands cerveaux est capable d’accéder à ces hautes sphères intellectuelles !

Prenons le dernier cas en date, l’escroc américain Bernard Madoff : il vous garantissait lui aussi des intérêts mirifiques. Vous décidez de lui prêter 1 M d’euros pour qu’il en fasse de l’or. Il vous sert bien les intérêts, mais en piquant dans les fonds prêtés par un autre gogo, arrivé juste après vous !

Le système fonctionne à merveille tant que de nouveaux gogos arrivent à jet continu : on tond le second pour payer le premier, puis le troisème pour payer le second et ainsi de suite.... Ce système est appelé une pyramide : elle grossit par la base, à condition que le nombre de nouveaux entrants augmente et que les premiers entrants ne demandent pas le remboursement de leur capital, se contentant des gros intérêts servis chaque année.

Bien sûr, de nombreuses plaintes de clients ruinés étaient parvenues, depuis 1999, au gendarme des marchés boursiers américan, la SEC. Or, celle-ci n’a jamais lancé d’enquête !!! Figurez-vous que la nièce de Madoff était mariée à un inspecteur de cette même SEC, de telle sorte qu’aucune plainte n’est jamais remontée aux dirigants de cet organisme. Bilan : 50 milliards de dollars partis en fumée.

Actuellement, la tendance est au lynchage en série de ces quelques centaines d’illusionistes qui ont ruiné provisoirement l’économie mondiale et les épargnants.

Mais je vous parie que dans quelques années, beaucoup auront tout oublié... et le spectacle recommencera !

Laisserons-nous les illusionistes de la finance revenir nous jouer du pipeau ?






Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 9 janvier 2009 17:19

    Une couille tout terrain fabriquée en corée il me semble et qui transit par contenairs... l’achat intelligent en quelque sorte...


  • gaelec 10 janvier 2009 12:20

    Je decerne la palme de la couille tout terrain à notre inénarrable roker nationale avec son gros hummer. Tout un symbole que les Irakiens adorent !

    Ah ! Ce gars là, mon vieux, il est terrible !


  • zelectron zelectron 10 janvier 2009 01:02

    mais..... ils sont toujours là !


    • maldoror maldoror 10 janvier 2009 11:35

      S’ils sont toujours là, on ne les entend plus pour le moment tenir des promesses insensées, et c’est le sens de mon petit article.

      Ensuite, de nombreuses banques qui ont baigné dans ces opérations ont été nationalisées, même au Royaume Uni (c’est un comble !).


    • Mescalina Mescalina 12 janvier 2009 17:57

      Quel est l’intérêt de cette dépêche de quelques lignes poussives qui n’apporte absolument RIEN de nouveau quant aux faits et à l’analyse ?

      Qui en a authorisé la publication ? Je pose la question car des articles plus intéressants, noyés dans la masse et par ce genre de truc, peinent à émerger. Ce site devient un grand bordel.

      Next.


      • maldoror maldoror 12 janvier 2009 21:02

        Cher (chère) comtempteur (trice),

        il est des grands esprits comme vous, qui se permettent de juger et de condamner tout ce qui est vulgarisation et qui sert à informer de manière concrète un des peuples les plus ignorants de la planète en matière d’économie : les français.

        Ayant enseigné l’économie et la gestion à des milliers d’adultes, je peux, ne vous en déplaise, vous affirmer qu’il n’y en a pas un sur deux qui sache faire une règle de trois.

        Aussi vous prié-je de bien vouloir prendre en considération les FAITS que je viens de vous citer et de les rapporter à votre immense intelligence, pour mieux considérer ma modeste contribution.

        L’auteur

        PS : je ne manquerai pas de consulter vos articles (s’il y en a) pour les apprécier à leur juste mesure

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès